Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par thrasybule le Mar 7 Mai 2013 - 23:11

@pailleauquebec a écrit:
@Provence a écrit:C'est un vice d'avoir un gros derrière?

L'obésité est une maladie me semble-t-il.

Le surpoids traduits bien souvent un malaise, voire des troubles psychologiques dans mon entourage.
Une maladie est un vice? Shocked
Et avoir un gros popotin, c'est plus compliqué qu'une somatisation d'une névrose hein!
Je rêve

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par Provence le Mar 7 Mai 2013 - 23:12

@pailleauquebec a écrit:
@Provence a écrit:C'est un vice d'avoir un gros derrière?

L'obésité est une maladie me semble-t-il.

Le surpoids traduits bien souvent un malaise, voire des troubles psychologiques dans mon entourage.

Shocked

@pailleauquebec a écrit:En fait il faudra me donner le tuyau pour éviter ce genre de commentaire des élèves sur les collègues lors des heures de vie de classe, en préparation de conseil,...

Vous faites comment ? (à part faire cours, oui je le fais aussi le plus souvent possible, ces heures de vie de classe me semblent inutiles).
Tu interdis...

@Lora a écrit:
@Babayaga a écrit:
@Leclochard a écrit: Sandy75 = troll ? scratch

Vu le sujet abordé et le petit nombre de messages postés, j'ai un doute.

Bon, puisque tu lances le débat, ma première question c'était effectivement de savoir si Sandy était prof, mais j'avais édité mon message après avoir vu que numéro 6 s'était radouci (que je suis lâche...)
Je me suis posée la question dès le premier message, et quand j'ai vu Numéro6 répondre aussi vivement, j'ai attendu pour voir la réaction...

Une élève? Rien qu'à lire la maladresse de la langue...

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par Babayaga le Mar 7 Mai 2013 - 23:13

@thrasybule a écrit:
@pailleauquebec a écrit:
@Provence a écrit:C'est un vice d'avoir un gros derrière?

L'obésité est une maladie me semble-t-il.

Le surpoids traduits bien souvent un malaise, voire des troubles psychologiques dans mon entourage.
Une maladie est un vice? Shocked
Et avoir un gros popotin, c'est plus compliqué qu'une somatisation d'une névrose hein!
Je rêve

+1

_________________
Je ne gère plus la rubrique en accès restreint, adressez-vous à Hermione, merci Smile

Babayaga
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par terrygato le Mar 7 Mai 2013 - 23:13

Callipyge, on dit d'abord quand on est poli. Callipyge comme Kim Kardashian. Ça les élèves ils comprennent.

terrygato
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par User5899 le Mar 7 Mai 2013 - 23:18

@pailleauquebec a écrit:
@Provence a écrit:C'est un vice d'avoir un gros derrière?
L'obésité est une maladie me semble-t-il.
Le surpoids traduits bien souvent un malaise, voire des troubles psychologiques dans mon entourage.
Alors que l'anorexie Razz

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par User5899 le Mar 7 Mai 2013 - 23:20

@pailleauquebec a écrit:En fait il faudra me donner le tuyau pour éviter ce genre de commentaire des élèves sur les collègues lors des heures de vie de classe, en préparation de conseil,...

Vous faites comment ? (à part faire cours, oui je le fais aussi le plus souvent possible, ces heures de vie de classe me semblent inutiles).
Eh bien, vous voyez, je suis PP de seconde depuis 94/95, je n'ai jamais fait une heure de vie de classe et je n'ai jamais préparé un conseil avec mes élèves. Et je voudrais bien en entendre un commencer à esquisser verbalement un embryon de remarque sur autre chose qu'une pathétique tentative pour excuser l'aboulie de Thyfhanye.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par nuages le Mer 8 Mai 2013 - 10:10

@Sandy75 a écrit:
Avec mes élèves, nous partageons parfois beaucoup de choses(...) Ils nous arrivent de rire de certaines choses: (...) tel "prof à un gros pif heureusement que le votre n'est pas comme ca" (...) Qu'en pensez-vous ?

Je trouve ces discussions intellectuellement passionnantes et d'un grand enrichissement culturel , tu as de la chance car mes élèves eux m'importunent avec des questions sur la mort dans la poésie de Philippe Jaccottet . Est-ce que vous faites des études comparatives sur la longueur du nez de tes collègues masculins ? Selon Frère Jean des Entommeures , c'est très révélateur ...
[size=9]S'il te reste du temps, tu peux éventuellement revoir la forme impersonnelle des verbes pingouin


Dernière édition par LadyC le Mer 8 Mai 2013 - 10:38, édité 1 fois (Raison : balises)

nuages
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par Ragnetrude le Mer 8 Mai 2013 - 10:38

Les élèves n'ont jamais osé me parler d'autre collègues. Peut-être que c'est parce que je n'ai jamais été PP... Mais je pense plutôt qu'ils le font vers des oreilles qu'ils savent attentives.
J'avais on collègue stagiaire l'année dernière, une rumeur courait sur le fait qu'on était ensemble. Et bien les élèves l'ont tanné toute l'année à lui poser des questions, alors qu'ils ne m'en ont jamais parlé. Il faut dire que le collègue en question aimait bien papoter de choses futiles avec eux...

Ragnetrude
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par miss17 le Mer 8 Mai 2013 - 11:12

Tes élèves n'ont pas le droit de critiquer leurs profs de la sorte. C'est incroyable ,ils se permettent de ces choses maintenant !

_________________
Hello les confrères Wink

miss17
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par stench le Mer 8 Mai 2013 - 11:15

@miss17 a écrit:Tes élèves n'ont pas le droit de critiquer leurs profs de la sorte. C'est incroyable ,ils se permettent de ces choses maintenant !

Chez moi comme chez d'autres ils ne se sont jamais permis de le faire parce qu'ils savent que je ne l'accepterais pas et qu'il y aurait sanction. Si ces critiques envers les collègues sont réitérées, c'est sans doute que la réaction de l'enseignant n'a pas été assez explicite...

stench
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par miss17 le Mer 8 Mai 2013 - 11:19

@stench a écrit:
@miss17 a écrit:Tes élèves n'ont pas le droit de critiquer leurs profs de la sorte. C'est incroyable ,ils se permettent de ces choses maintenant !

Chez moi comme chez d'autres ils ne se sont jamais permis de le faire parce qu'ils savent que je ne l'accepterais pas et qu'il y aurait sanction. Si ces critiques envers les collègues sont réitérées, c'est sans doute que la réaction de l'enseignant n'a pas été assez explicite...


Vous avez tout dit , je ne peux rien rajouter Very Happy

miss17
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par Lilypims le Mer 8 Mai 2013 - 11:25

@miss17 a écrit:
@stench a écrit:
@miss17 a écrit:Tes élèves n'ont pas le droit de critiquer leurs profs de la sorte. C'est incroyable ,ils se permettent de ces choses maintenant !

Chez moi comme chez d'autres ils ne se sont jamais permis de le faire parce qu'ils savent que je ne l'accepterais pas et qu'il y aurait sanction. Si ces critiques envers les collègues sont réitérées, c'est sans doute que la réaction de l'enseignant n'a pas été assez explicite...


Vous avez tout dit , je ne peux rien rajouter Very Happy

Si, vous pouvez aller vous présenter sur le fil idoine. Razz

Lilypims
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par Pluiedetoiles le Mer 8 Mai 2013 - 11:30

On ne doit pas laisser passer ce genre de remarques.
Tu le leur signifies, et tu sanctionnes. Basta. Pas de quoi se triturer le cerveau.
Pour préparer le conseil de classe, je leur demande d'écrire ce qu'ils ont à dire, pas de débats inutiles et à la charge des collègues.

_________________
Mon blog : Les Etoiles de Pluie

Pluiedetoiles
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par tango le Mer 8 Mai 2013 - 11:37

mes élèves aussi essayent de parler d'autres profs dans mon cours. je dois les arrêter. mais ça ne les empêche pas de recommencer, pourtant je coupe court à leurs discussions à chaque fois.

tango
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par miss17 le Mer 8 Mai 2013 - 11:51

@Lilypims a écrit:
@miss17 a écrit:
@stench a écrit:
@miss17 a écrit:Tes élèves n'ont pas le droit de critiquer leurs profs de la sorte. C'est incroyable ,ils se permettent de ces choses maintenant !

Chez moi comme chez d'autres ils ne se sont jamais permis de le faire parce qu'ils savent que je ne l'accepterais pas et qu'il y aurait sanction. Si ces critiques envers les collègues sont réitérées, c'est sans doute que la réaction de l'enseignant n'a pas été assez explicite...


Vous avez tout dit , je ne peux rien rajouter Very Happy

Si, vous pouvez aller vous présenter sur le fil idoine. Razz

Euh j'ai un peu la honte de le dire , mais je ne m'y connais vraiment pas . Qu'est ce le fil idoine? Embarassed Je voudrais bien me présenter . sunny

miss17
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par pailleauquebec le Mer 8 Mai 2013 - 11:54

Il me semble cependant que cette discussion, passionante au demeurant de vos contributions riches, soulève encore deux questions auxquelles je n'ai pas de réponse définitive :

- Puisque nous avons le droit (et même le devoir) de juger le travail de nos élèves, par réciprocité ont ils le droit de juger notre travail et par extention quand on est pp le travail des collègues de l'équipe des professeurs?

- Comment faire pour adoucir le sort de nos collègues en souffrance, chez lesquels nos élèves ont bien senti qu'il y avait une faille? Car c'est bien cela en général qui remonte des élèves quand nous avons leur confiance (et pas des remarques futiles ou méchantes sur l'apparence, là la sanction est implacable).


Dernière édition par pailleauquebec le Mer 8 Mai 2013 - 12:03, édité 2 fois

_________________
La réforme du collège en clair :
www.reformeducollege.fr

La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Labor omnia vincit improbus.

pailleauquebec
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par fabecben le Mer 8 Mai 2013 - 11:55

Je suis bien d'accord avec le fait qu'il faut couper court à toutes les tentatives possibles des élèves pour nous faire parler de nos collègues.
Mais je profite de ce fil pour vous soumettre un problème : je suis PP d'une classe de seconde alors que je suis néotitulaire. Il m'est arrivé d'entendre de plusieurs élèves, et de certains parents -dont la CPE, mère d'un de mes élèves- que leur professeur de mathématiques parlait "vraiment mal" aux élèves. Personne n'a osé donner d'exemple mais il semblerait que ce soit des vulgarités. Ce collègue est par ailleurs très agréable, expérimenté, et il me semble très respecté par ses autres élèves. Dans la seconde dont je suis PP, certains dès le début de l'année semblaient très récalcitrants devant les maths, et je crois que mon collègue s'y est pris très maladroitement pour les remettre à leur place, ce qui a instauré une mauvaise ambiance. Les choses se sont améliorées tant bien que mal.
Dans ces cas-là, que faites-vous ? Les élèves semblaient réellement avoir un problème, compréhensible, mais je ne me sentais pas vraiment d'aller faire la morale à un collègue qui a facilement...25 d'expérience de plus que moi ! Je m'en suis sortie devant les élèves en leur disant qu'il pouvait y avoir eu des maladresses, de leur côté comme du sien, au début d'année, mais qu'il ne fallait pas s'en servir d'excuse pour ne pas travailler, et que mon collègue ferait son travail normalement quand eux feraient le leur... en gros quoi ! En fait j'ai essayé d'en parler le moins possible mais je me demandais : ai-je un devoir, en tant que PP, de régler ce genre de problèmes ? Les collègues avec qui j'en ai parlé ne m'ont pas donné de conseils très clairs.

fabecben
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par Cath le Mer 8 Mai 2013 - 12:00

Non.
Ton collègue est agréable, expérimenté, respecté, tu as aplani les choses en parlant aux élèves et en leur conseillant de s'adapter: c'est plus que suffisant

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par Lilypims le Mer 8 Mai 2013 - 12:00

@miss17 a écrit:
@Lilypims a écrit:
@miss17 a écrit:
@stench a écrit:
@miss17 a écrit:Tes élèves n'ont pas le droit de critiquer leurs profs de la sorte. C'est incroyable ,ils se permettent de ces choses maintenant !

Chez moi comme chez d'autres ils ne se sont jamais permis de le faire parce qu'ils savent que je ne l'accepterais pas et qu'il y aurait sanction. Si ces critiques envers les collègues sont réitérées, c'est sans doute que la réaction de l'enseignant n'a pas été assez explicite...


Vous avez tout dit , je ne peux rien rajouter Very Happy

Si, vous pouvez aller vous présenter sur le fil idoine. Razz

Euh j'ai un peu la honte de le dire , mais je ne m'y connais vraiment pas . Qu'est ce le fil idoine? Embarassed Je voudrais bien me présenter . sunny

Accueil (en haut à gauche), puis Vie du forum (9e encadré, donc assez bas), rubrique "Ma présentation".

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...

Lilypims
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par fabecben le Mer 8 Mai 2013 - 12:03

cath5660 a écrit:Non.
Ton collègue est agréable, expérimenté, respecté, tu as aplani les choses en parlant aux élèves et en leur conseillant de s'adapter: c'est plus que suffisant

merci pour cette réponse claire et efficace, rassurante en outre ! Very Happy

fabecben
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par c0c0 le Mer 8 Mai 2013 - 12:05

Non je ne pense pas que ce soit le rôle du PP !
Même en étant professeur principal on reste simple collègue vis à vis des autres professeurs.

c0c0
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par Lilypims le Mer 8 Mai 2013 - 12:08

@fabecben a écrit:Je suis bien d'accord avec le fait qu'il faut couper court à toutes les tentatives possibles des élèves pour nous faire parler de nos collègues.
Mais je profite de ce fil pour vous soumettre un problème : je suis PP d'une classe de seconde alors que je suis néotitulaire. Il m'est arrivé d'entendre de plusieurs élèves, et de certains parents -dont la CPE, mère d'un de mes élèves- que leur professeur de mathématiques parlait "vraiment mal" aux élèves. Personne n'a osé donner d'exemple mais il semblerait que ce soit des vulgarités. Ce collègue est par ailleurs très agréable, expérimenté, et il me semble très respecté par ses autres élèves. Dans la seconde dont je suis PP, certains dès le début de l'année semblaient très récalcitrants devant les maths, et je crois que mon collègue s'y est pris très maladroitement pour les remettre à leur place, ce qui a instauré une mauvaise ambiance. Les choses se sont améliorées tant bien que mal.
Dans ces cas-là, que faites-vous ? Les élèves semblaient réellement avoir un problème, compréhensible, mais je ne me sentais pas vraiment d'aller faire la morale à un collègue qui a facilement...25 d'expérience de plus que moi ! Je m'en suis sortie devant les élèves en leur disant qu'il pouvait y avoir eu des maladresses, de leur côté comme du sien, au début d'année, mais qu'il ne fallait pas s'en servir d'excuse pour ne pas travailler, et que mon collègue ferait son travail normalement quand eux feraient le leur... en gros quoi ! En fait j'ai essayé d'en parler le moins possible mais je me demandais : ai-je un devoir, en tant que PP, de régler ce genre de problèmes ? Les collègues avec qui j'en ai parlé ne m'ont pas donné de conseils très clairs.

cath5660 a écrit:Non.
Ton collègue est agréable, expérimenté, respecté, tu as aplani les choses en parlant aux élèves et en leur conseillant de s'adapter: c'est plus que suffisant

Pareil.
Et puis ça me fait penser à une situation similaire : un collègue de maths ayant la fille d'un collègue dans sa classe. Ça a été assez loin, au point que le proviseur est intervenu pour rappeler les élèves à l'ordre. Il s'est avéré que le collègue-parent d'élève était à l'origine des revendications des élèves et réglait de cette manière un conflit personnel. Ne t'en mêle pas.

Lilypims
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par InvitéO le Mer 8 Mai 2013 - 12:10

@fabecben a écrit:Je suis bien d'accord avec le fait qu'il faut couper court à toutes les tentatives possibles des élèves pour nous faire parler de nos collègues.
Mais je profite de ce fil pour vous soumettre un problème : je suis PP d'une classe de seconde alors que je suis néotitulaire. Il m'est arrivé d'entendre de plusieurs élèves, et de certains parents -dont la CPE, mère d'un de mes élèves- que leur professeur de mathématiques parlait "vraiment mal" aux élèves. Personne n'a osé donner d'exemple mais il semblerait que ce soit des vulgarités. Ce collègue est par ailleurs très agréable, expérimenté, et il me semble très respecté par ses autres élèves. Dans la seconde dont je suis PP, certains dès le début de l'année semblaient très récalcitrants devant les maths, et je crois que mon collègue s'y est pris très maladroitement pour les remettre à leur place, ce qui a instauré une mauvaise ambiance. Les choses se sont améliorées tant bien que mal.
Dans ces cas-là, que faites-vous ? Les élèves semblaient réellement avoir un problème, compréhensible, mais je ne me sentais pas vraiment d'aller faire la morale à un collègue qui a facilement...25 d'expérience de plus que moi ! Je m'en suis sortie devant les élèves en leur disant qu'il pouvait y avoir eu des maladresses, de leur côté comme du sien, au début d'année, mais qu'il ne fallait pas s'en servir d'excuse pour ne pas travailler, et que mon collègue ferait son travail normalement quand eux feraient le leur... en gros quoi ! En fait j'ai essayé d'en parler le moins possible mais je me demandais : ai-je un devoir, en tant que PP, de régler ce genre de problèmes ? Les collègues avec qui j'en ai parlé ne m'ont pas donné de conseils très clairs.

Ben voyons! Ne t'inquiète pas que si la collègue avait réellement dit quelque chose de répréhensible, ils se seraient fait un plaisir de le répéter. Quant à "certains parents", ils ne savent que ce que leur enfant leur a dit, qu'ils choisissent de croire aveuglément. Ne serions nous pas au niveau de ce qui se nomme couramment "ragots"?
Il n'y a donc pas de problème à régler! A moins que l'on n'en crée un en prêtant l'oreille à ce que disent (certains) élèves, afin de différer le moment terrible où ils devront ouvrir un cahier , saisir un stylo et se confronter au travail, au lieu se chercher des excuses.

_________________
Il n'est pas de vent favorable pour qui ne connait pas son port.
Faut qu'ça s'sache! professeur[center]

InvitéO
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par LadyC le Mer 8 Mai 2013 - 12:11

@pailleauquebec a écrit:Il me semble cependant que cette discussion, passionante au demeurant de vos contributions riches, soulève encore deux questions auxquelles je n'ai pas de réponse définitive :

1) Puisque nous avons le droit (et même le devoir) de juger le travail de nos élèves, par réciprocité ont ils le droit de juger notre travail et par extention quand on est pp le travail des collègues de l'équipe des professeurs?

2) Comment faire pour adoucir le sort de nos collègues en souffrance, chez lesquels nos élèves ont bien senti qu'il y avait une faille? Car c'est bien cela en général qui remonte des élèves quand nous avons leur confiance (et pas des remarques futiles ou méchantes sur l'apparence, là la sanction est implacable).

1) NON ; quand ils seront IPR, ils auront le droit d'émettre un avis sur mes cours. Pour l'instant il n'ont aucun diplôme, ils ne sont même pas adultes, ils font leurs preuves, ils s'efforcent et ils se taisent. Ils ont le droit d'être traités par nous avec respect (c'est notre devoir), c'est tout. Certainement pas de nous juger, de quelque manière que ce soit. Et puis quoi encore ? Shocked

2) Il n'y en a pas 15 000 par établissement, de collègues en souffrance... Ce qu'on peut faire, à mon avis, c'est d'abord de contribuer à ce que les élèves les respectent, en ne prêtant pas d'oreille attentive et complaisante à leurs critiques (souvent fondées sur... l'apparence physique / l'affectif, deux choses tout à fait hors de place). Ensuite, tout dépend si le collègue a conscience d'être en souffrance, demande de l'aide...

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Un ami, des amis ; un souci, des soucis.
Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._
 Smile

LadyC
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par pailleauquebec le Mer 8 Mai 2013 - 12:11

@fabecben a écrit:Il m'est arrivé d'entendre de plusieurs élèves, et de certains parents -dont la CPE, mère d'un de mes élèves- que leur professeur de mathématiques parlait "vraiment mal" aux élèves. Personne n'a osé donner d'exemple mais il semblerait que ce soit des vulgarités. Ce collègue est par ailleurs très agréable, expérimenté, et il me semble très respecté par ses autres élèves.

Si les témoignages sont concordants, et répétés années après années, il me semble qu'il est presque certain qu'il y a un problème. Ce qui n'enlève rien aux autres qualités de cet enseignant.

Nier l'évidence ne sert à rien.

Nous ne sommes cependant pas juges, et intervenir serait déplacé.

Comment aider les enfants qui sont en souffrance d'avoir été insulté ? il faut commencer par dédramatiser, ca au fond qui ne parle jamais mal ?

Comment aider le collègue qui est dans une colère qui l'amène à perdre le contrôle de son langage ? C'est extrèmement difficile à moins d'avoir d'excellentes relations avec ce collègue.

Pour moi, le plus sage dans ce cas épineux est de ne rien faire.

_________________
La réforme du collège en clair :
www.reformeducollege.fr

La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Labor omnia vincit improbus.

pailleauquebec
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Complicité entre prof et élèves : quelles limites ?

Message par fabecben le Mer 8 Mai 2013 - 12:13

@pailleauquebec a écrit:Il me semble cependant que cette discussion, passionante au demeurant de vos contributions riches, soulève encore deux questions auxquelles je n'ai pas de réponse définitive :

- Puisque nous avons le droit (et même le devoir) de juger le travail de nos élèves, par réciprocité ont ils le droit de juger notre travail et par extention quand on est pp le travail des collègues de l'équipe des professeurs?

- Comment faire pour adoucir le sort de nos collègues en souffrance, chez lesquels nos élèves ont bien senti qu'il y avait une faille? Car c'est bien cela en général qui remonte des élèves quand nous avons leur confiance (et pas des remarques futiles ou méchantes sur l'apparence, là la sanction est implacable).

Je crois que mon message a court-circuité le tien, alors que je trouve tes questions très intéressantes. Même si je ne sais que faire pour les collègues dont les élèves disent ouvertement qu'ils ont du mal !

fabecben
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum