Des arguments pour la suppression du bac

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Des arguments pour la suppression du bac

Message par John le Ven 10 Mai 2013 - 14:37

http://www.jbnoe.fr/Faut-il-supprimer-le-bac

Extraits :
Le devenir de ces presque 35% de jeunes n’ayant pu obtenir le bac est par ailleurs quelque chose de préoccupant. Mais, pour revenir à ceux qui arrivent en lycée, c’est 93% des Terminales qui obtiennent le bac après redoublement. Ces chiffres sont à mettre en regard de l’organisation colossale que représente le passage du bac. Les lycées de France sont mobilisés tous les mois de juin pour cet examen. Ni les Premières ni les Terminales n’ont de cours durant ce mois-là, les Secondes arrêtent les cours vers la mi-juin. Le bac fait donc perdre 3.5 mois de cours sur les trois ans du lycée. Le coût d’organisation de cet examen est estimé à 200 millions d’euros annuels (frais directs et indirects, d’après Jacques Marseille, La guerre des deux France).

200 millions d’euros dépensés, 3.5 mois de cours perdus, pour faire échouer 7% de Terminales. Mais il y a plus absurde. Certes le bac est la clef indispensable pour entrer dans le supérieur mais, au moment où débutent les épreuves, la quasi-totalité des bacheliers a validé son inscription pour la rentrée suivante. Les inscriptions dans le supérieur se font via le processus APB (Admission Post Bac) dont le serveur est ouvert du mois de janvier au mois de mars de l’année de Terminale. Les admissions définitives sont connues vers le mois de mai. C’est-à-dire que les écoles et les universités n’attendent pas les résultats du bac pour recruter les lycéens, mais qu’elles examinent les bulletins de Premières et de début de Terminale, et que cela leur suffit. Dans ces conditions, à quoi bon faire passer l’examen du bac puisque les jeux sont déjà faits ? Seuls quelques malheureux, admis dans une école, sous condition d’obtenir le bac, ne pourront y aller parce qu’ils auront échoué. Ils devront donc refaire une année de Terminale pour entrer dans l’école qui les avait admis. Que de temps et d’argent perdus.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des arguments pour la suppression du bac

Message par LadyC le Ven 10 Mai 2013 - 14:43



200 millions d’euros dépensés, 3.5 mois de cours perdus, pour faire échouer 7% de Terminales.
furieux C'est vrai, on se donne beaucoup de mal pour faire échouer nos élèves. Avec ce gros budget, on devrait arriver à en faire échouer au moins 10%, zut, quel manque d'efficacité.

Seuls quelques malheureux, admis dans une école, sous condition d’obtenir le bac, ne pourront y aller parce qu’ils auront échoué. Ils devront donc refaire une année de Terminale pour entrer dans l’école qui les avait admis. Que de temps et d’argent perdus.
Les pauvres petits ! Sad Pas fichus de décrocher le bac, condamnés à redoubler, alors que leurs bulletins de T1 et 2 montraient bien qu'ils avaient toutes les capacités requises. Tout ça parce que les vilains correcteurs les ont saqués et/ou qu'ils ont stressé le jour J. L'injustice du système est sans limite.

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Un ami, des amis ; un souci, des soucis.
Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._
 Smile

LadyC
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des arguments pour la suppression du bac

Message par LadyC le Ven 10 Mai 2013 - 14:48

Bon, le reste me hérisse moins, mais la fin me laisse perplexe. Je ne comprends pas ce qu'il suggère pour réformer le lycée scratch

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Un ami, des amis ; un souci, des soucis.
Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._
 Smile

LadyC
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des arguments pour la suppression du bac

Message par philann le Ven 10 Mai 2013 - 14:59

Franchement tel qu'il est je ne sais pas vraiment à quoi sert le bac si ce n'est à représenter un rite symbolique de passage. Depuis la réforme de l'épreuve de LV la chose est pour moi à jeter aux orties: plus objectif, plus anonyme, plus national et avec des scores tels qu'il n'a aucune valeur pour personne.

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des arguments pour la suppression du bac

Message par roxanne le Ven 10 Mai 2013 - 15:01

Ceci étant, il est certain que les quelques-uns qui ratent encore leur bac doivent se sentir d'autant plus humiliés face aux pourcentages de réussite.Ce qui était encore un incident de parcours qui peut arriver devient un affront, voir même une injustice ."Pourquoi , moi , je n'arrive pas à faire ce que 87 % des autres ont fait ? "

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des arguments pour la suppression du bac

Message par Dionysos le Ven 10 Mai 2013 - 15:08

@John a écrit:http://www.jbnoe.fr/Faut-il-supprimer-le-bac

Extraits :
Le devenir de ces presque 35% de jeunes n’ayant pu obtenir le bac est par ailleurs quelque chose de préoccupant. Mais, pour revenir à ceux qui arrivent en lycée, c’est 93% des Terminales qui obtiennent le bac après redoublement. Ces chiffres sont à mettre en regard de l’organisation colossale que représente le passage du bac. Les lycées de France sont mobilisés tous les mois de juin pour cet examen. Ni les Premières ni les Terminales n’ont de cours durant ce mois-là, les Secondes arrêtent les cours vers la mi-juin. Le bac fait donc perdre 3.5 mois de cours sur les trois ans du lycée. Le coût d’organisation de cet examen est estimé à 200 millions d’euros annuels (frais directs et indirects, d’après Jacques Marseille, La guerre des deux France).

200 millions d’euros dépensés, 3.5 mois de cours perdus, pour faire échouer 7% de Terminales. Mais il y a plus absurde. Certes le bac est la clef indispensable pour entrer dans le supérieur mais, au moment où débutent les épreuves, la quasi-totalité des bacheliers a validé son inscription pour la rentrée suivante. Les inscriptions dans le supérieur se font via le processus APB (Admission Post Bac) dont le serveur est ouvert du mois de janvier au mois de mars de l’année de Terminale. Les admissions définitives sont connues vers le mois de mai. C’est-à-dire que les écoles et les universités n’attendent pas les résultats du bac pour recruter les lycéens, mais qu’elles examinent les bulletins de Premières et de début de Terminale, et que cela leur suffit. Dans ces conditions, à quoi bon faire passer l’examen du bac puisque les jeux sont déjà faits ? Seuls quelques malheureux, admis dans une école, sous condition d’obtenir le bac, ne pourront y aller parce qu’ils auront échoué. Ils devront donc refaire une année de Terminale pour entrer dans l’école qui les avait admis. Que de temps et d’argent perdus.

Le quoi ? Le bac ? Ah, vous parlez de la grande fumisterie de l'été !

_________________
"We're all in the gutter, but some of us are looking at the stars". O.Wilde.

Dionysos
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des arguments pour la suppression du bac

Message par Iphigénie le Ven 10 Mai 2013 - 15:25

Allez, houp , plus de bac et un examen de "compétences" pour entrer en fac: savoit lire , savoir écrire un court texte de 5 lignes sans fautes.
Spoiler:
merdre! 75% d'échec, quand même.... Shocked

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des arguments pour la suppression du bac

Message par philann le Ven 10 Mai 2013 - 15:25

@roxanne a écrit:Ceci étant, il est certain que les quelques-uns qui ratent encore leur bac doivent se sentir d'autant plus humiliés face aux pourcentages de réussite.Ce qui était encore un incident de parcours qui peut arriver devient un affront, voir même une injustice ."Pourquoi , moi , je n'arrive pas à faire ce que 87 % des autres ont fait ? "

Raison de plus pour le supprimer!! Il n'apporte rien à ceux qui l'ont et désespère ceux qui le ratent...quel (cher) gâchis!

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des arguments pour la suppression du bac

Message par Invité le Ven 10 Mai 2013 - 15:29

Non, on ne supprime pas: à nous ensuite la sélection en fac (inégalitaire à souhait) et le secondaire aussi faible qu'aux USA... Bof.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des arguments pour la suppression du bac

Message par Ruthven le Ven 10 Mai 2013 - 15:31

@iphigénie a écrit:Allez, houp , plus de bac et un examen de "compétences" pour entrer en fac: savoit lire , savoir écrire un court texte de 5 lignes sans fautes.
Spoiler:
merdre! 75% d'échec, quand même.... Shocked

Oui, mais tu comprends, ils ont un projet ... malmaisbien

Les chiffres terrifiants de l'échec à l'université (par université) sont ici : http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid71415/parcours-et-reussite-en-licence-et-en-master-a-l-universite.html


Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des arguments pour la suppression du bac

Message par Ruthven le Ven 10 Mai 2013 - 15:32

holderfar a écrit:Non, on ne supprime pas: à nous ensuite la sélection en fac (inégalitaire à souhait) et le secondaire aussi faible qu'aux USA... Bof.

Pourquoi inégalitaire ? Les BTS sélectionnent, sont-ils inégalitaires pour autant ?

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des arguments pour la suppression du bac

Message par Invité le Ven 10 Mai 2013 - 15:34

Inégalitaire car la suppression du bac va automatiquement mener à des inégalités toujours plus grandes entre établissements du secondaires, et notamment couler définitivement les étab défavorisés. Sans parler des élèves eux-mêmes qui bénéficieront d'une préparation très inégale à l'entrée dans le supérieur.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des arguments pour la suppression du bac

Message par MarieL le Ven 10 Mai 2013 - 15:35

@philann a écrit:Franchement tel qu'il est je ne sais pas vraiment à quoi sert le bac si ce n'est à représenter un rite symbolique de passage. Depuis la réforme de l'épreuve de LV la chose est pour moi à jeter aux orties: plus objectif, plus anonyme, plus national et avec des scores tels qu'il n'a aucune valeur pour personne.

En même temps, ce doit être le dernier rite qui existe. Et l'un des derniers repères entre génération.

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des arguments pour la suppression du bac

Message par Ruthven le Ven 10 Mai 2013 - 15:37

Sur l'accroissement des inégalités dans le secondaire avec la suppression de l'examen national, tout à fait d'accord, mais ce n'est pas l'idée d'une sélection dans le supérieur qui est inégalitaire.

L'université est la voiture-balai de ceux qui n'ont été acceptés nulle part, et ceux qui ont choisi délibérément d'y aller en pâtissent.

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des arguments pour la suppression du bac

Message par Iphigénie le Ven 10 Mai 2013 - 16:03

holderfar a écrit:Inégalitaire car la suppression du bac va automatiquement mener à des inégalités toujours plus grandes entre établissements du secondaires, et notamment couler définitivement les étab défavorisés. Sans parler des élèves eux-mêmes qui bénéficieront d'une préparation très inégale à l'entrée dans le supérieur.
Donc, recréons un vrai bac avec de vraies exigences partout sans prime aux recteurs pour faire monter fût-ce artificiellemet les taux de "réussite" aux examens.....
Parce que sinon on est très exactement actuellement dans la situation que tu décris.

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des arguments pour la suppression du bac

Message par Invité le Ven 10 Mai 2013 - 16:05

Là-dessus on est d'accord. Réclamer la suppression du bas, c'est aller dans le sens de ces gens-là, je trouve.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des arguments pour la suppression du bac

Message par philann le Ven 10 Mai 2013 - 16:15

Iphigénie +1000!!

Un VRAI bac est ce qu'il y a de moins inégalitaire! Mais il doit être anonyme, national...et avec un vrai niveau exigé, c'est-à-dire avec un vrai taux d'échec!

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des arguments pour la suppression du bac

Message par nuages le Ven 10 Mai 2013 - 16:15

Tel qu'il est conçu et tel qu'il se déroule le bac a la même valeur que la cérémonie du mamamouchi dans Le Bourgeois gentilhomme . Je suis moi aussi pour sa suppression !

nuages
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des arguments pour la suppression du bac

Message par Iphigénie le Ven 10 Mai 2013 - 16:17

@nuages a écrit:Tel qu'il est conçu et tel qu'il se déroule le bac a la même valeur que la cérémonie du mamamouchi dans Le Bourgeois gentilhomme . Je suis moi aussi pour sa suppression !
lol! en moins marrant Laughing

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des arguments pour la suppression du bac

Message par User5899 le Sam 11 Mai 2013 - 1:39

Le bac doit être une usine à gaz afin que les abîmes d'ignorance ne se voient pas trop. Si on le ramenait à quatre épreuves claires et simples, ce serait un véritable carnage. J'ai déjà testé des exercices de certificat d'études en 1re, ouille !

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des arguments pour la suppression du bac

Message par invitéW le Sam 11 Mai 2013 - 8:06

@philann a écrit:Iphigénie +1000!!

Un VRAI bac est ce qu'il y a de moins inégalitaire! Mais il doit être anonyme, national...et avec un vrai niveau exigé, c'est-à-dire avec un vrai taux d'échec!

Pourquoi faudrait-il forcément "un vrai taux d'échec" ?
Le réussite des uns ne peut se mesurer que fasse aux échecs des autres ?
Un diplome que 100% des candidats ont n'a forcément aucune valeur ?

Cripure a écrit:Le bac doit être une usine à gaz afin que les abîmes d'ignorance ne se voient pas trop. Si on le ramenait à quatre épreuves claires et simples, ce serait un véritable carnage. J'ai déjà testé des exercices de certificat d'études en 1re, ouille !

Je suis d'accord avec cette proposition : 4 ou 5 épreuves max, ça suffit.

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des arguments pour la suppression du bac

Message par Marcel Khrouchtchev le Sam 11 Mai 2013 - 8:10

Will.T a écrit:
Pourquoi faudrait-il forcément "un vrai taux d'échec" ?
Le réussite des uns ne peut se mesurer que fasse aux échecs des autres ?
Un diplome que 100% des candidats ont n'a forcément aucune valeur ?

Effectivement, tu as raison. Mais c'est un choix politique que d'avoir voulu un certain pourcentage d'une classe d'âge au bac et, pour y parvenir, on a nivelé par le bas. Evidemment, on peut le nier, pour les mêmes raisons idéologiques que ceux qui ont imposé ce taux imposé. Mais il est clair que l'on a choisit la solution de facilité en abaissant le niveau du bac à celui de ces x%, plutôt que d'amener lesdits x% au niveau du bac.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des arguments pour la suppression du bac

Message par invitéW le Sam 11 Mai 2013 - 8:22

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
Will.T a écrit:
Pourquoi faudrait-il forcément "un vrai taux d'échec" ?
Le réussite des uns ne peut se mesurer que fasse aux échecs des autres ?
Un diplome que 100% des candidats ont n'a forcément aucune valeur ?

Effectivement, tu as raison. Mais c'est un choix politique que d'avoir voulu un certain pourcentage d'une classe d'âge au bac et, pour y parvenir, on a nivelé par le bas. Evidemment, on peut le nier, pour les mêmes raisons idéologiques que ceux qui ont imposé ce taux imposé. Mais il est clair que l'on a choisit la solution de facilité en abaissant le niveau du bac à celui de ces x%, plutôt que d'amener lesdits x% au niveau du bac.

Je ne parlais pas vraiment de ça, juste de l'idée qu'il faille un certain taux d'échec. Sans ça, il ne vaut rien !
D'ailleurs, imaginons qu'au lieu de baisser les exigences, on ait réussi a amener ces x% au niveau voulu, on aurait également un bac sans valeur puisqu'avec 100% de réussite !

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des arguments pour la suppression du bac

Message par Marcel Khrouchtchev le Sam 11 Mai 2013 - 8:24

Will.T a écrit:
D'ailleurs, imaginons qu'au lieu de baisser les exigences, on ait réussi a amener ces x% au niveau voulu, on aurait également un bac sans valeur puisqu'avec 100% de réussite !

Tout dépend ce que tu entends par valeur, si c'est le niveau que possèdent les élèves ou si c'est un moyen de sélection.
Franchement, si tout le monde avait le "vieux bac", je serais le premier à trouver ça génial. Mais à partir du moment où de plus en plus de profs eux-mêmes font des erreurs (et ça ne va pas aller en s'améliorant), on peut dire que c'est parfaitement utopique.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des arguments pour la suppression du bac

Message par invitéW le Sam 11 Mai 2013 - 8:27

Mais quel "vieux bac" ?

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum