Vacances : une réduction de 15 j est un strict minimum !!!

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Vacances : une réduction de 15 j est un strict minimum !!!

Message par Ronin le Sam 11 Mai - 9:53

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Ronin a écrit:Mes collègues PE croyaient que la semaine de 4,5 jours ne passerait pas, qu'un gouvernement de gauche ne nous ferait pas ça...il y a quand même un paquet de ***** dans ce métier !

Déjà pour croire qu'on vote à gauche quand on vote PS Rolling Eyes
"Votutil, votutil" qu'on nous criait.

Oh mais je suis bien d'accord, mais pour mes collègues, Sarko parti, plus aucun problème et jamais la "gauche" ne ferait qqch contre les enseignants...voilà voilà. Je suis passé pour un vrai fou furieux quand je leur parlais des discussions au ministère ( merci Celeborn, merci FO ). Et quand c'est arrivé : "Ah oui tu avais raison !" Bon maintenant je ne m'étonne plus de rien. Que le cul leur pèle comme dit pseudo, il le mérite bien !

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vacances : une réduction de 15 j est un strict minimum !!!

Message par Iphigénie le Sam 11 Mai - 9:55

@Bélinac a écrit:Ben voyons, une garderie gratuite....
Par contre dans les entreprises, difficile les vacances pour tous les parents sur le même créneau...
c'est pas grave: il faut supprimer les vacances en entreprise pour redresser la France: 87,3% des enseignants (non mariés à des cadres) sont d'accord.C'est un sondage Maif.
lol! PDR

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vacances : une réduction de 15 j est un strict minimum !!!

Message par Reine Margot le Sam 11 Mai - 9:56

enfin si je comprends bien ce n'est qu'un sondage, pas une proposition de loi...méfiance envers les effets d'annonce même si avec l'EN, le pire est souvent certain.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vacances : une réduction de 15 j est un strict minimum !!!

Message par InvitéeSS le Sam 11 Mai - 10:02

@Reine Margot a écrit:enfin si je comprends bien ce n'est qu'un sondage, pas une proposition de loi...méfiance envers les effets d'annonce même si avec l'EN, le pire est souvent certain.

Non, il ne s'agit pas que de sondage ! Il s'agit surtout de préparer l'opinion à ces changements afin que, comme pour la réforme des 4,5 j, les professeurs soient esseulés s'ils veulent entamer le moindre mouvement.

InvitéeSS
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vacances : une réduction de 15 j est un strict minimum !!!

Message par doublecasquette le Sam 11 Mai - 10:04

@Bélinac a écrit:Ben voyons, une garderie gratuite....
Par contre dans les entreprises, difficile les vacances pour tous les parents sur le même créneau...

Rien ne nous dit que la présence de tous les enfants devrait être obligatoire pendant ce temps...
Hier, par exemple, pas de pont de l'Ascension, dans le département de la Drôme cette année.
Dans ma classe, il manquait 5 élèves sur 20, dont 3 en obligation scolaire. Chez ma collègue de cycle 3, il manquait aussi 5 élèves, tous en obligation scolaire.
Comment croyez-vous que nous aurions été reçues si nous avions téléphoné à l'IEN pour signaler ces absences non justifiées ?

Et nous sommes tous de plus en plus touchés par cela, à la rentrée, en fin d'année, et même, de plus en plus souvent, pour que les parents puissent bénéficier des tarifs réduits en stations de ski, en voyages internationaux ou dans les parcs d'attraction.
Un enfant qui manque, en pleine période scolaire, une semaine, ou même deux ou plus. Sans qu'il ne soit bien entendu jamais question de signaler ces absences aux services sociaux.

Je pense que, pour les vacances d'été, ce serait pareil, ou même encore pire, et que le principe serait calqué sur celui des "écoles ouvertes" de façon à ce que tout un chacun puisse partir quand ça l'arrange mais que ceux qui restent ne traînent pas dans les rues.

Depuis qu'on nous a sabré deux jours de vacances, en pleine période d'apprentissage, début novembre, pour les coller, l'un en avril ou mai, entre deux ponts, et l'autre le 5 juillet, je sais que ce gouvernement-là, comme les précédents, depuis une vingtaine d'années, considère que nous sommes des "garde-chiourme" et non des "enseignants"... Sad

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vacances : une réduction de 15 j est un strict minimum !!!

Message par Clarinette le Sam 11 Mai - 10:09

Oui, DC, c'est cela qui est le plus râlant, dans cette histoire, finalement. furieux furieux furieux

_________________

Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vacances : une réduction de 15 j est un strict minimum !!!

Message par Chocolat le Sam 11 Mai - 10:09

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
Déjà pour croire qu'on vote à gauche quand on vote PS Rolling Eyes
"Votutil, votutil" qu'on nous criait.

Excellent ! Laughing

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vacances : une réduction de 15 j est un strict minimum !!!

Message par Iphigénie le Sam 11 Mai - 10:11

@doublecasquette a écrit:
@Bélinac a écrit:Ben voyons, une garderie gratuite....
Par contre dans les entreprises, difficile les vacances pour tous les parents sur le même créneau...

Rien ne nous dit que la présence de tous les enfants devrait être obligatoire pendant ce temps...
Hier, par exemple, pas de pont de l'Ascension, dans le département de la Drôme cette année.
Dans ma classe, il manquait 5 élèves sur 20, dont 3 en obligation scolaire. Chez ma collègue de cycle 3, il manquait aussi 5 élèves, tous en obligation scolaire.
Comment croyez-vous que nous aurions été reçues si nous avions téléphoné à l'IEN pour signaler ces absences non justifiées ?

Et nous sommes tous de plus en plus touchés par cela, à la rentrée, en fin d'année, et même, de plus en plus souvent, pour que les parents puissent bénéficier des tarifs réduits en stations de ski, en voyages internationaux ou dans les parcs d'attraction.
Un enfant qui manque, en pleine période scolaire, une semaine, ou même deux ou plus. Sans qu'il ne soit bien entendu jamais question de signaler ces absences aux services sociaux.

Je pense que, pour les vacances d'été, ce serait pareil, ou même encore pire, et que le principe serait calqué sur celui des "écoles ouvertes" de façon à ce que tout un chacun puisse partir quand ça l'arrange mais que ceux qui restent ne traînent pas dans les rues.

Depuis qu'on nous a sabré deux jours de vacances, en pleine période d'apprentissage, début novembre, pour les coller, l'un en avril ou mai, entre deux ponts, et l'autre le 5 juillet, je sais que ce gouvernement-là, comme les précédents, depuis une vingtaine d'années, considère que nous sommes des "garde-chiourme" et non des "enseignants"... Sad
dans le fil "je râle" Cripure signalait la présence de seulement 6 ou 7 élèves dans sa classe de 1ère hier....

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vacances : une réduction de 15 j est un strict minimum !!!

Message par doublecasquette le Sam 11 Mai - 10:14

On pourrait même envisager qu'un jour, nous soyons amenés à "poser nos congés" et à s'arranger entre collègues pour savoir qui sera d'astreinte telle semaine de juillet ou telle autre d'août...

Et c'est là que nous nous rendrons compte combien la démolition du principe "un maître / une classe", ainsi que le glissement qui nous entraînait de l'"acquisition de connaissances" vers la "validation de compétences" nous emmenaient droit dans le mur, lentement mais sûrement...

Ce qui me permet de vous signaler le formidable article de ma copine Phi, sur son blog : http://sophiewiktor.over-blog.com/
Les défenseurs de l’École Publique ne sont pas toujours ceux qu'on croit...

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vacances : une réduction de 15 j est un strict minimum !!!

Message par Chocolat le Sam 11 Mai - 10:20

@doublecasquette a écrit:
Rien ne nous dit que la présence de tous les enfants devrait être obligatoire pendant ce temps...

Pas de centre aéré saturé, pas d'assistant d'éducation supplémentaire à embaucher, pas de baby-sitter à payer - tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes !

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vacances : une réduction de 15 j est un strict minimum !!!

Message par Clarinette le Sam 11 Mai - 10:22

@doublecasquette a écrit:On pourrait même envisager qu'un jour, nous soyons amenés à "poser nos congés" et à s'arranger entre collègues pour savoir qui sera d'astreinte telle semaine de juillet ou telle autre d'août...
Allez, si ça peut te consoler, il te reste sans doute trop peu de temps à l'EN pour vivre ça. Moi, en revanche... pale

_________________

Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vacances : une réduction de 15 j est un strict minimum !!!

Message par Reine Margot le Sam 11 Mai - 10:23

supersoso a écrit:
@Reine Margot a écrit:enfin si je comprends bien ce n'est qu'un sondage, pas une proposition de loi...méfiance envers les effets d'annonce même si avec l'EN, le pire est souvent certain.

Non, il ne s'agit pas que de sondage ! Il s'agit surtout de préparer l'opinion à ces changements afin que, comme pour la réforme des 4,5 j, les professeurs soient esseulés s'ils veulent entamer le moindre mouvement.

oui, je voulais dire que rien n'était fait officiellement et que c'était surtout un mouvement dans la presse destiné à influencer l'opinion (mais que ce n'était pas acté)

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vacances : une réduction de 15 j est un strict minimum !!!

Message par Olympias le Sam 11 Mai - 10:26

Vu le nombre d'heures de cours séchées par nos élèves, l'attitude d'une partie des parents toujours prêts à couvrir une absence, le fait qu'ils trouvent normal de partir avant les dates prévues (on prend le samedi matin, on prend le vendredi après-midi.....) et d'être offusqués qu'on leur signale que cela n'est pas normal, il me semble que la priorité est de faire en sorte que les élèves soient en classe pendant les jours concernés et non de réduire les vacances d'été !

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vacances : une réduction de 15 j est un strict minimum !!!

Message par Caspar Goodwood le Sam 11 Mai - 10:38

C'est sûr que le 5 juillet pour rattraper le vendredi gagné à la Toussaint, c'est une idée géniale.

Hier, "pont": très peu d'élève dans ma 3e débilos: "On regarde un film, Monsieur?" Ben non, on travaille ma grande. furieux

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vacances : une réduction de 15 j est un strict minimum !!!

Message par Celadon le Sam 11 Mai - 10:42

@doublecasquette a écrit:
@Bélinac a écrit:Ben voyons, une garderie gratuite....
Par contre dans les entreprises, difficile les vacances pour tous les parents sur le même créneau...

Rien ne nous dit que la présence de tous les enfants devrait être obligatoire pendant ce temps...
Hier, par exemple, pas de pont de l'Ascension, dans le département de la Drôme cette année.
Dans ma classe, il manquait 5 élèves sur 20, dont 3 en obligation scolaire. Chez ma collègue de cycle 3, il manquait aussi 5 élèves, tous en obligation scolaire.
Comment croyez-vous que nous aurions été reçues si nous avions téléphoné à l'IEN pour signaler ces absences non justifiées ?

Et nous sommes tous de plus en plus touchés par cela, à la rentrée, en fin d'année, et même, de plus en plus souvent, pour que les parents puissent bénéficier des tarifs réduits en stations de ski, en voyages internationaux ou dans les parcs d'attraction.
Un enfant qui manque, en pleine période scolaire, une semaine, ou même deux ou plus. Sans qu'il ne soit bien entendu jamais question de signaler ces absences aux services sociaux.


Je pense que, pour les vacances d'été, ce serait pareil, ou même encore pire, et que le principe serait calqué sur celui des "écoles ouvertes" de façon à ce que tout un chacun puisse partir quand ça l'arrange mais que ceux qui restent ne traînent pas dans les rues.

Depuis qu'on nous a sabré deux jours de vacances, en pleine période d'apprentissage, début novembre, pour les coller, l'un en avril ou mai, entre deux ponts, et l'autre le 5 juillet, je sais que ce gouvernement-là, comme les précédents, depuis une vingtaine d'années, considère que nous sommes des "garde-chiourme" et non des "enseignants"... Sad

Quelqu'un de ma connaissance qui "enseignait" dans une richissime école privée du nord de Londres me racontait que les parents -richissimes- emmenaient leurs enfants en vacances pendant la période scolaire pour profiter des tarifs réduits Twisted Evil et qu'il ETAIT DANS L'OBLIGATION de faire rattraper aux élèves ce qu'ils avaient manqué pendant les heures de classe. On imagine assez dans le contexte communautaire anglais ce que cette gymnastique insensée représente, quand on y ajoute les jours fériés religieux afférents à chaque communauté. En définitive, " l'en saignant" était corvéable à merci, à son poste de 7:30 à 19 : 30 à la grande satisfaction des parents et du directeur qu'ils rétribuaient grassement. Quand il a donné sa démission, il était question de lui refiler le ménage aussi. Et personne ne mouftait. Grandiose remugle de thatchérisme. Voilà ce qui vous attend, il vaut mieux le savoir pour être mieux armés. Mais pour l'instant je n'ai pas l'impression que ce soit très clair pour tout le monde (comme si ça n'avait pas été expérimenté ailleurs, dans notre belle Europe pourtant), ou comme si on ne croyait pas, dans la patrie des droits de l'Homme, qu'il soit possible de revenir au XIXe siècle ou pire, au Moyen Age.
Alors de là à fourbir des armes... un autre monde !

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vacances : une réduction de 15 j est un strict minimum !!!

Message par Hermione0908 le Sam 11 Mai - 10:45

Et même avant le pont : reprise lundi et mardi, puis viaduc à partir de mercredi. Eh bien mardi, toutes classes confondues, il me manquait 25 élèves, soit 1/4 de mon effectif global.
L'opinion pense déjà que nous avons bien trop de vacances, c'est brosser le bon peuple dans le sens du poil cette histoire.


_________________
Pour accéder à la rubrique "privé accessible sur demande" (partie loisirs + questions professionnelles très personnelles) , il faut intégrer un des deux groupes "Loisirs" ci-dessous :
Pour les pseudos entre A et M: http://www.neoprofs.org/g15-groupe-loisirs
Pour les pseudos entre N et Z, ou qui commencent par autre chose qu'une lettre: http://www.neoprofs.org/g16-groupe-loisirs_

Hermione0908
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vacances : une réduction de 15 j est un strict minimum !!!

Message par Caspar Goodwood le Sam 11 Mai - 10:47

Il ne s'agit pas vraiment de thatchérisme: les parents qui envoient leurs enfants dans les écoles privées anglaises (sont certaines existent depuis le Moyen-Age) paient 20000 ou 30000 euros par an pour la scolarité de leurs enfants, donc ce sont des consommateurs, les profs doivent obéir et pis c'est tout Sad Dans le public, nos collègues restent toute la journée dans l'établissement, il n'y a ni CPE, ni surveillants, ni remplaçants pour de courtes périodes... donc devinez qui fait tout? C'est pour ça que je ne suis pas resté en GB après mon année d'assistanat.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vacances : une réduction de 15 j est un strict minimum !!!

Message par Iphigénie le Sam 11 Mai - 10:53

@doublecasquette a écrit:On pourrait même envisager qu'un jour, nous soyons amenés à "poser nos congés" et à s'arranger entre collègues pour savoir qui sera d'astreinte telle semaine de juillet ou telle autre d'août...

Et c'est là que nous nous rendrons compte combien la démolition du principe "un maître / une classe", ainsi que le glissement qui nous entraînait de l'"acquisition de connaissances" vers la "validation de compétences" nous emmenaient droit dans le mur, lentement mais sûrement...


Ce qui me permet de vous signaler le formidable article de ma copine Phi, sur son blog : http://sophiewiktor.over-blog.com/
Les défenseurs de l’École Publique ne sont pas toujours ceux qu'on croit...
+1000
Transversalité et compétences sont les deux mamelles de l'indigence ....

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vacances : une réduction de 15 j est un strict minimum !!!

Message par Celadon le Sam 11 Mai - 10:55

Ben oui Caspard. Mais tu vois, tu vas retrouver les mêmes conditions ici, et en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Et comme en GB, personne ne mouftera.
Ils ont juste bougé quand on a touché à leur retraite en 2010 je crois et dans des proportions fort inquiétantes. Mais c'est tout...

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vacances : une réduction de 15 j est un strict minimum !!!

Message par Caspar Goodwood le Sam 11 Mai - 11:05

En GB, ça a toujours été comme ça. Mes copains anglais me disent que j'ai un mi-temps Shocked Je ne défends pas Thatcher, mais elle n'a rien à voir là-dedans. Ils ont quand même quelques avantages: choix -relatif - de leur établissement, possibilités de promotions internes... (Ils trouvent notre système de mutations barbare.) Et les CDE continuent à enseigner, ça leur fait les pieds Twisted Evil

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vacances : une réduction de 15 j est un strict minimum !!!

Message par Gryphe le Sam 11 Mai - 11:32

@Caspar Goodwood a écrit: Et les CDE continuent à enseigner, ça leur fait les pieds Twisted Evil
Mais ils recrutent eux-mêmes leurs enseignants, à ce que j'ai compris...


Si même la PEEP s'y met, mon bon monsieur, où va-t-on ? Je veux du temps pendant l'été pour faire l'EDT correctement !!! bounce

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vacances : une réduction de 15 j est un strict minimum !!!

Message par Paratge le Sam 11 Mai - 11:50

@Olympias a écrit:Vu le nombre d'heures de cours séchées par nos élèves, l'attitude d'une partie des parents toujours prêts à couvrir une absence, le fait qu'ils trouvent normal de partir avant les dates prévues (on prend le samedi matin, on prend le vendredi après-midi.....) et d'être offusqués qu'on leur signale que cela n'est pas normal, il me semble que la priorité est de faire en sorte que les élèves soient en classe pendant les jours concernés et non de réduire les vacances d'été !

D'accord et ça dépend de ce que nous arrivons à faire aujourd’hui dans la classe.

Dans mon lycée, je passe mon temps à lutter contre le « freinage » (comme disent les sociologues » par les zaprenans :
– ils ne sont pas à l’heure, ils n’ont pas leurs affaires, ils n’ont rien appris pour le jour dit, ils ne font pas le travail demandé en classe, ils sont incapables de prendre le cours (il faudrait écouter !), ils voudraient négocier le moindre demi-point (M. Paratge, il nous aime pas) ;
– le cours est interrompu sans arrêt, sans arrêt je dois les recadrer : « retourne-toi ! », « rends-lui sa trousse ! », « tais-toi ! », « Machin, la déléguée va t’accompagner à la vie scolaire », etc. Quand ce n’est pas quelqu’un qui vient dans la classe pour distribuer un truc !

Il y a bien assez d’heures de « cours », c’est ce qui se passe pendant le cours qui pose problème ! On pourrait supprimer toutes les vacances, quand on a des élèves qui ne pensent qu’à f… le camp de ce qu'ils considèrent comme une prison et à ne surtout pas bosser, encouragés en ça par le système, le résultat sera le même.

On pourra continuer à faire semblant, la garderie sera assurée.
Pendant ce temps, il y a des élèves africains qui, la nuit tombée, font leur travail sous les lampadaires publics ou qui lisent le seul manuel disponible dont les pages sont affichées sur le mur de l'école...
Nos crétins procéduriers devraient faire un petit séjour là-bas.


Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vacances : une réduction de 15 j est un strict minimum !!!

Message par Bélinac le Sam 11 Mai - 11:53

Je ne trouve absolument aucune source pour ce "sondage": qui l' a réalisé? Dans quelles conditions ?? Rien, nulle part, même sur le site de la PEEP...
Il doit pourtant y avoir une règlementation à respecter en matière de sondages, non ?...

Bélinac
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vacances : une réduction de 15 j est un strict minimum !!!

Message par Lefteris le Sam 11 Mai - 11:59

@Paratge a écrit:
@Olympias a écrit:Vu le nombre d'heures de cours séchées par nos élèves, l'attitude d'une partie des parents toujours prêts à couvrir une absence, le fait qu'ils trouvent normal de partir avant les dates prévues (on prend le samedi matin, on prend le vendredi après-midi.....) et d'être offusqués qu'on leur signale que cela n'est pas normal, il me semble que la priorité est de faire en sorte que les élèves soient en classe pendant les jours concernés et non de réduire les vacances d'été !

D'accord et ça dépend de ce que nous arrivons à faire aujourd’hui dans la classe.

Dans mon lycée, je passe mon temps à lutter contre le « freinage » (comme disent les sociologues » par les zaprenans :
– ils ne sont pas à l’heure, ils n’ont pas leurs affaires, ils n’ont rien appris pour le jour dit, ils ne font pas le travail demandé en classe, ils sont incapables de prendre le cours (il faudrait écouter !), ils voudraient négocier le moindre demi-point (M. Paratge, il nous aime pas) ;
– le cours est interrompu sans arrêt, sans arrêt je dois les recadrer : « retourne-toi ! », « rends-lui sa trousse ! », « tais-toi ! », « Machin, la déléguée va t’accompagner à la vie scolaire », etc. Quand ce n’est pas quelqu’un qui vient dans la classe pour distribuer un truc !

Il y a bien assez d’heures de « cours », c’est ce qui se passe pendant le cours qui pose problème ! On pourrait supprimer toutes les vacances, quand on a des élèves qui ne pensent qu’à f… le camp de ce qu'ils considèrent comme une prison et à ne surtout pas bosser, encouragés en ça par le système, le résultat sera le même.

On pourra continuer à faire semblant, la garderie sera assurée.
Pendant ce temps, il y a des élèves africains qui, la nuit tombée, font leur travail sous les lampadaires publics ou qui lisent le seul manuel disponible dont les pages sont affichées sur le mur de l'école...
Nos crétins procéduriers devraient faire un petit séjour là-bas.


+ 1000.
Je ne savais pas que cette stratégie consistant à refuser d'avancer, à bloquer le cours, avait un nom dûment répertorié , le "freinage"
Mais j'ai bien relu ton message pour vérifier que c'était en lycée affraid! C'est ce que je vis en collège, et je dois faire ranger les trousses, distribuer des photocopies parce que la moitié de la classe n'a jamais ses affaires, etc.
On pourrait doubler les heures de cours, on n'aurait pas mieux. Plus encore : j'ai une classe particulièrement faible qui a une heure de plus de français que les autres. Dans l'intérêt des élèves. Eh bien ils vivent ça comme une profonde injustice, et ont décidé de saboter systématiquement un cours qui ne leur plaît pas , un après-midi. Donc je fais systématiquement mes évaluations à ce moment. C'est un vrai bras de fer...

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vacances : une réduction de 15 j est un strict minimum !!!

Message par Celadon le Sam 11 Mai - 11:59

On n'en est visiblement plus là...
(Je répondais à Bélinac).

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vacances : une réduction de 15 j est un strict minimum !!!

Message par Roumégueur Ier le Sam 11 Mai - 12:07

@Hermione0908 a écrit:Et même avant le pont : reprise lundi et mardi, puis viaduc à partir de mercredi. Eh bien mardi, toutes classes confondues, il me manquait 25 élèves, soit 1/4 de mon effectif global.
L'opinion pense déjà que nous avons bien trop de vacances, c'est brosser le bon peuple dans le sens du poil cette histoire.


Dans mes classes hier :
en 6° : 8 absents (sur 30), en 4° : 10 élèves présents dans l'une, 16 dans l'autre (sur un effectif de 29!), et 5 absents en 3°.
Dans certains bahuts avec beaucoup d'internes, il n'y avait que 10% des élèves présents... tout cela n'était vraiment pas très sérieux (mais bon, quelles décisions sont sérieuses en ce moment, notamment dans l'éducation?).
Une élève m'a même montré un mot : elle part aux USA du 17 au 30 juin, car les tarifs sont plus intéressants, elle ratera donc la fin de l'année... que dire? Bon voyage, je rêve d'y aller aussi mais je sens que c'est pas demain la veille, surtout avec les nouveaux rythmes du collège qu'on va nous coller (sans compter le budget à prévoir, peu en phase avec nos salaires).

Roumégueur Ier
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum