Le projet du Front de Gauche pour l'école - en vidéo.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le projet du Front de Gauche pour l'école - en vidéo.

Message par John le Sam 11 Mai - 11:36


_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet du Front de Gauche pour l'école - en vidéo.

Message par Clarinette le Sam 11 Mai - 12:10

Le début fait grincer des dents, quand même : "le nombre de bacheliers a plus que triplé, le niveau des élèves n'a pas reculé, au contraire, l'étendue des savoirs est plus vaste, faisant aujourd'hui plus appel à la compréhension, à des processus de déduction (déduction ou induction ?) plutôt qu'à la récitation."

Belle attaque contre les compétences, qui évaluent des individus, plutôt que l'acquisition des savoirs, mais il faut admettre que "tous les jeunes sont capables de réussir". Je voudrais bien y croire, mais... humhum

Scolarité obligatoire jusqu'à 18 ans ! affraid Qu'en pensent donc nos collègues du secondaire ?

Aaaah, je l'attendais, le "maître de plus par école" ! humhum

Mais bon, cela fait plaisir d'entendre qu'il faut libérer l'école du poids du marché, et que l'éducation doit rester nationale.


_________________

Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet du Front de Gauche pour l'école - en vidéo.

Message par Marcel Khrouchtchev le Sam 11 Mai - 12:11

D'accord avec toi Clarinette (comme toujours): je suis militant du FDG et pourtant je suis résolument contre la scolarité à 18 ans. C'est une hérésie totale, sauf à réellement (mais vraiment cette fois) revaloriser les filières professionnelles et technologiques. Sinon, c'est peine perdue.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet du Front de Gauche pour l'école - en vidéo.

Message par Clarinette le Sam 11 Mai - 12:14

@Marcel Khrouchtchev a écrit:D'accord avec toi Clarinette (comme toujours): je suis militant du FDG et pourtant je suis résolument contre la scolarité à 18 ans. C'est une hérésie totale, sauf à réellement (mais vraiment cette fois) revaloriser les filières professionnelles et technologiques. Sinon, c'est peine perdue.
Voilà, la théorie, c'est bien joli, mais il faudrait penser à voler au secours de ces filières (et des individus, qui les fréquentent, élèves comme profs).

_________________

Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet du Front de Gauche pour l'école - en vidéo.

Message par Celadon le Sam 11 Mai - 12:17

Ce sont les deux seuls points qui me bottent. Et jamais au grand jamais le FDG ne parle des enseignants, ne nous dit s'ils auront, sous sa férule, à gérer l'ingérable et à subir tous les pb que la société ne peut pas régler, si les rythmes scolaires seront ou pas dans son collimateur, si les grandes vacances seront raccourcies et de combien, si l'autorité de maître et du prof sera rétablie, bref, c'est beaucoup trop incomplet pour que j'y adhère. Le FDG est prié de revoir sa copie.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet du Front de Gauche pour l'école - en vidéo.

Message par Cath le Sam 11 Mai - 12:38

Bof, ça me confirme que je ne voterai pas pour eux...

Quid du "Avant on était idiot, on ne faisait que réciter des vieux trucs morts par cœur alors que maintenant on connait des trucs achtement balèzes et surtout on comprend" ?

(Je précise que je n'ai pas mis le son et arrêté après cette image, mais c'est l'impression que ça m'a fait).

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet du Front de Gauche pour l'école - en vidéo.

Message par Celadon le Sam 11 Mai - 13:05

A moi aussi. On dirait qu'il ne veut froisser ni les pédago ni les autres. A défaut d'analyse construite, il va chercher des bribes d'explications sans tenants ni aboutissants. Triste. Le FDG devrait fréquenter Neo plus souvent...

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet du Front de Gauche pour l'école - en vidéo.

Message par Finrod le Sam 11 Mai - 14:26

En grande partie à côté de la plaque... Quand est-ce que tous les mélenchonistes du Forum se déciderons à aller faire part de la réalité du terrain là bas ?

(En même, tous les partis sont à côté de la plaque actuellement, c'est à se demander ce que foutent tous les profs... faut croire qu'ils n'ont pas tant de tps libre que ça ! diable )

En fait ça ressemble aux revendications de SUD

Pour l'école à 18 ans : C'est un énooooorme quiproquo que font tous les syndicats (sauf le SNALC) , y compris le SNES et la CGT.

On ne peut pas vaincre l'échec scolaire en le décrétant ! Cela peut être la conséquence d'une réforme en profondeur du système qui permettra à tous les jeunes de trouver leur place dans un cursus utile de 3 à 18 ans. Je précise bien utile. Le GRIP a fait des propositions remarquable pour e primaire en ce sens.
Une fois que nous seront assuré qu'il y a une place pour chacun,un garde fou est envisageable pour éviter que des élèves échappent au système, mais avant cela ne ferait qu'aggraver les difficultés existantes.

Enfin, est il utile de le rappeler, l'école n'est pas obligatoire, seule l'instruction l'est et elle peut être faite en famille.

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet du Front de Gauche pour l'école - en vidéo.

Message par neo le Ven 17 Mai - 8:21

@Clarinette a écrit:Scolarité obligatoire jusqu'à 18 ans ! affraid Qu'en pensent donc nos collègues du secondaire ?
Je suis pour !

neo
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet du Front de Gauche pour l'école - en vidéo.

Message par Marcel Khrouchtchev le Ven 17 Mai - 8:32

@neo a écrit:
@Clarinette a écrit:Scolarité obligatoire jusqu'à 18 ans ! affraid Qu'en pensent donc nos collègues du secondaire ?
Je suis pour !

C'est comme la masterisation: "mais oui, c'est dans les mandats, et bien sûr il faut d'abord établir des conditions", blabla. Le fait est que si aujourd'hui l'obligation de scolarité était portée à 18 ans, ce serait une véritable catastrophe. Il y a bien des réformes à mener (notamment la vraie revalorisation des filières professionnelles) avant de penser à la scolarisation à 18 ans. Mais la FSU, dans sa grande idéologie du syndicalisme politicien, oublie souvent qu'il ne faut pas imposer des choses avant d'avoir mis en place ce qui les rendait possibles et efficaces On a bien vu ce que ça a donné pour la masterisation des concours

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet du Front de Gauche pour l'école - en vidéo.

Message par neomath le Ven 17 Mai - 8:44

@neo a écrit:
@Clarinette a écrit:Scolarité obligatoire jusqu'à 18 ans ! affraid Qu'en pensent donc nos collègues du secondaire ?
Je suis pour !
Quelle est la proportion d'élèves qui sortent du système avant 18 ans ? Si quelqu'un a les chiffres il est le bienvenu. Mais à vue de nez je dirais moins de 1%.
Cette affaire me paraît une discussion sur le sexe des anges.

_________________
“L'ignorance et la bêtise sont des facteurs considérables de l'Histoire.”
  Raymond Aron

neomath
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet du Front de Gauche pour l'école - en vidéo.

Message par Le grincheux le Ven 17 Mai - 8:46

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@neo a écrit:
@Clarinette a écrit:Scolarité obligatoire jusqu'à 18 ans ! affraid Qu'en pensent donc nos collègues du secondaire ?
Je suis pour !

C'est comme la masterisation: "mais oui, c'est dans les mandats, et bien sûr il faut d'abord établir des conditions", blabla. Le fait est que si aujourd'hui l'obligation de scolarité était portée à 18 ans, ce serait une véritable catastrophe. Il y a bien des réformes à mener (notamment la vraie revalorisation des filières professionnelles) avant de penser à la scolarisation à 18 ans. Mais la FSU, dans sa grande idéologie du syndicalisme politicien, oublie souvent qu'il ne faut pas imposer des choses avant d'avoir mis en place ce qui les rendait possibles et efficaces On a bien vu ce que ça a donné pour la masterisation des concours
La question est aussi (surtout ?) de savoir quel en serait le but. Je connais assez peu se qui se passe dans le secondaire, mais je vois assez bien ce qui se passe dans le supérieur. À un moment ou un autre, qu'on le veuille ou non, il faut faire un tri dans les candidats. Tout le monde n'est pas capable de faire un bac+3 ou un bac+5 sauf à dévaloriser ce niveau et je serais assez d'accord avec le retour de l'année de propédeutique. C'est mon côté vieux réac qui ressort, mais j'essaie de me soigner (Qui a dit "pas beaucoup" ?). Pire, si on met tout le monde à bac+3 ou bac+5, cela va être assez difficile de faire comprendre aux candidats en question qu'ils terminent comme numéros à Pôle-Emploi alors qu'il y a une foultitude de postes à prendre actuellement dans l'artisanat. Je suis pour ma part convaincu que cette course au diplôme est l'une des sources du chômage en France.

Dans le supérieur, on a vu la catastrophe arriver avec la réforme du bac (1996) où le niveau des étudiants a chuté. On s'est repris une claque avec la réforme LMD qui était la pire des choses qu'on pouvait faire sauf à vouloir saborder le système supérieur français. Le gouvernement nous annonce maintenant 50% d'une classe d'âge au niveau bac+3 (alors qu'une bonne partie ne sait aujourd'hui ni lire correctement ni écrire à ce niveau, je devrais poster les rapports de stage des niveaux bac+4 et 5 qui me passent dans les pattes pour vous montrer l'étendue du désastre pale ), ce qui ne sera vraiment pas, mais alors vraiment pas une bonne chose. Mettre une scolarité (ou une instruction) obligatoire jusqu'à 18 ans en continuant à dénigrer les filières professionnelles, l'apprentissage et toutes les filières non générales va juste aboutir à un immense gâchis. Une de plus. Ce n'est pas le premier, ce ne sera malheureusement pas le dernier.

Bizarrement, personne ne parle de réformer intelligemment ce qui est déjà obligatoire jusqu'à 16 ans. Pourtant, il y aurait tellement de choses à faire...

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet du Front de Gauche pour l'école - en vidéo.

Message par Marcel Khrouchtchev le Ven 17 Mai - 8:49

@Le grincheux a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@neo a écrit:
@Clarinette a écrit:Scolarité obligatoire jusqu'à 18 ans ! affraid Qu'en pensent donc nos collègues du secondaire ?
Je suis pour !

C'est comme la masterisation: "mais oui, c'est dans les mandats, et bien sûr il faut d'abord établir des conditions", blabla. Le fait est que si aujourd'hui l'obligation de scolarité était portée à 18 ans, ce serait une véritable catastrophe. Il y a bien des réformes à mener (notamment la vraie revalorisation des filières professionnelles) avant de penser à la scolarisation à 18 ans. Mais la FSU, dans sa grande idéologie du syndicalisme politicien, oublie souvent qu'il ne faut pas imposer des choses avant d'avoir mis en place ce qui les rendait possibles et efficaces On a bien vu ce que ça a donné pour la masterisation des concours
La question est aussi (surtout ?) de savoir quel en serait le but. Je connais assez peu se qui se passe dans le secondaire, mais je vois assez bien ce qui se passe dans le supérieur. À un moment ou un autre, qu'on le veuille ou non, il faut faire un tri dans les candidats. Tout le monde n'est pas capable de faire un bac+3 ou un bac+5 sauf à dévaloriser ce niveau et je serais assez d'accord avec le retour de l'année de propédeutique. C'est mon côté vieux réac qui ressort, mais j'essaie de me soigner (Qui a dit "pas beaucoup" ?). Pire, si on met tout le monde à bac+3 ou bac+5, cela va être assez difficile de faire comprendre aux candidats en question qu'ils terminent comme numéros à Pôle-Emploi alors qu'il y a une foultitude de postes à prendre actuellement dans l'artisanat. Je suis pour ma part convaincu que cette course au diplôme est l'une des sources du chômage en France.

Dans le supérieur, on a vu la catastrophe arriver avec la réforme du bac (1996) où le niveau des étudiants a chuté. On s'est repris une claque avec la réforme LMD qui était la pire des choses qu'on pouvait faire sauf à vouloir saborder le système supérieur français. Le gouvernement nous annonce maintenant 50% d'une classe d'âge au niveau bac+3 (alors qu'une bonne partie ne sait aujourd'hui ni lire correctement ni écrire à ce niveau, je devrais poster les rapports de stage des niveaux bac+4 et 5 qui me passent dans les pattes pour vous montrer l'étendue du désastre pale ), ce qui ne sera vraiment pas, mais alors vraiment pas une bonne chose. Mettre une scolarité (ou une instruction) obligatoire jusqu'à 18 ans en continuant à dénigrer les filières professionnelles, l'apprentissage et toutes les filières non générales va juste aboutir à un immense gâchis. Une de plus. Ce n'est pas le premier, ce ne sera malheureusement pas le dernier.

Bizarrement, personne ne parle de réformer intelligemment ce qui est déjà obligatoire jusqu'à 16 ans. Pourtant, il y aurait tellement de choses à faire...

C'est exactement ce que je disais (en moins bien Embarassed )
Merci pour ton message, il correspond à ce que je pense.

PS: la réforme du bac est entrée en vigueur à la session 1999. J'y tiens, parce que je l'ai passé en 1998 Razz

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet du Front de Gauche pour l'école - en vidéo.

Message par neo le Ven 17 Mai - 8:55

@neomath a écrit:
@neo a écrit:
@Clarinette a écrit:Scolarité obligatoire jusqu'à 18 ans ! affraid Qu'en pensent donc nos collègues du secondaire ?
Je suis pour !
Quelle est la proportion d'élèves qui sortent du système avant 18 ans ? Si quelqu'un a les chiffres il est le bienvenu. Mais à vue de nez je dirais moins de 1%.
Cette affaire me paraît une discussion sur le sexe des anges.
+ 1000 !
Et je suis pour la scolarité obligatoire à 18 ans de manière personnelle, indépendamment de tout "mandat", pour répondre à Marcel.

neo
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet du Front de Gauche pour l'école - en vidéo.

Message par Marcel Khrouchtchev le Ven 17 Mai - 8:56

@neo a écrit:
@neomath a écrit:
@neo a écrit:
@Clarinette a écrit:Scolarité obligatoire jusqu'à 18 ans ! affraid Qu'en pensent donc nos collègues du secondaire ?
Je suis pour !
Quelle est la proportion d'élèves qui sortent du système avant 18 ans ? Si quelqu'un a les chiffres il est le bienvenu. Mais à vue de nez je dirais moins de 1%.
Cette affaire me paraît une discussion sur le sexe des anges.
+ 1000 !
Et je suis pour la scolarité obligatoire à 18 ans de manière personnelle, indépendamment de tout "mandat", pour répondre à Marcel.

Je suis toujours en désaccord avec toi, mais j'admire ton courage syndical!

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet du Front de Gauche pour l'école - en vidéo.

Message par Le grincheux le Ven 17 Mai - 8:57

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
PS: la réforme du bac est entrée en vigueur à la session 1999. J'y tiens, parce que je l'ai passé en 1998 Razz
Exact, au temps pour moi. Les premières catastrophes au niveau bac+4 dataient de 2002...

À la relecture, je me demande si on parle de la même chose. Je parlais de la suppression des séries A, B, C, D... et leur remplacement par les L, S et autres lettres.

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet du Front de Gauche pour l'école - en vidéo.

Message par Marcel Khrouchtchev le Ven 17 Mai - 9:01

@Le grincheux a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
PS: la réforme du bac est entrée en vigueur à la session 1999. J'y tiens, parce que je l'ai passé en 1998 Razz
Exact, au temps pour moi. Les premières catastrophes au niveau bac+4 dataient de 2002...

À la relecture, je me demande si on parle de la même chose. Je parlais de la suppression des séries A, B, C, D... et leur remplacement par les L, S et autres lettres.

Les séries, effectivement, avaient déjà été rebaptisées auparavant. Je ne sais plus en quelle année. Mais la réforme des programmes de lycée et des épreuves a été engagée en 1996-97 en seconde, pour une application en terminale en 1998-99.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet du Front de Gauche pour l'école - en vidéo.

Message par Le grincheux le Ven 17 Mai - 9:07

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Le grincheux a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
PS: la réforme du bac est entrée en vigueur à la session 1999. J'y tiens, parce que je l'ai passé en 1998 Razz
Exact, au temps pour moi. Les premières catastrophes au niveau bac+4 dataient de 2002...

À la relecture, je me demande si on parle de la même chose. Je parlais de la suppression des séries A, B, C, D... et leur remplacement par les L, S et autres lettres.

Les séries, effectivement, avaient déjà été rebaptisées auparavant. Je ne sais plus en quelle année. Mais la réforme des programmes de lycée et des épreuves a été engagée en 1996-97 en seconde, pour une application en terminale en 1998-99.

En tout état de cause, on a vu les moyennes des étudiants bac+4 tellement chuter en 2002 (moyenne passant de 13 à 10 sur une promotion avec 12 pour passer dans l'année suivante) que nous avons été convoqués par la CTI. Ça fait toujours drôle. Il y avait donc déjà eu un début de quelque chose en 1997-98, chose qui s'est considérablement amplifiée par la suite et qui n'arrête pas de se dégrader depuis pale

Mais soyons optimistes ! bounce Le niveau tend vers zéro. Mais il tend asymptotiquement vers zéro comme l'aurait dit mon regretté prof de spé, le pire, catégorie M'. Aussi loin qu'on ira, il restera toujours quelque chose...

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet du Front de Gauche pour l'école - en vidéo.

Message par Marcel Khrouchtchev le Ven 17 Mai - 9:09

@Le grincheux a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Le grincheux a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
PS: la réforme du bac est entrée en vigueur à la session 1999. J'y tiens, parce que je l'ai passé en 1998 Razz
Exact, au temps pour moi. Les premières catastrophes au niveau bac+4 dataient de 2002...

À la relecture, je me demande si on parle de la même chose. Je parlais de la suppression des séries A, B, C, D... et leur remplacement par les L, S et autres lettres.

Les séries, effectivement, avaient déjà été rebaptisées auparavant. Je ne sais plus en quelle année. Mais la réforme des programmes de lycée et des épreuves a été engagée en 1996-97 en seconde, pour une application en terminale en 1998-99.

En tout état de cause, on a vu les moyennes des étudiants bac+4 tellement chuter en 2002 (moyenne passant de 13 à 10 sur une promotion avec 12 pour passer dans l'année suivante) que nous avons été convoqués par la CTI. Ça fait toujours drôle. Il y avait donc déjà eu un début de quelque chose en 1997-98, chose qui s'est considérablement amplifiée par la suite et qui n'arrête pas de se dégrader depuis pale

Mais soyons optimistes ! bounce Le niveau tend vers zéro. Mais il tend asymptotiquement vers zéro comme l'aurait dit mon regretté prof de spé, le pire, catégorie M'. Aussi loin qu'on ira, il restera toujours quelque chose...

Pourquoi 1997-98? La rentrée 2002 en bac+4 est celle des bacheliers 1999, non?

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet du Front de Gauche pour l'école - en vidéo.

Message par Le grincheux le Ven 17 Mai - 9:12

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Le grincheux a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Le grincheux a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
PS: la réforme du bac est entrée en vigueur à la session 1999. J'y tiens, parce que je l'ai passé en 1998 Razz
Exact, au temps pour moi. Les premières catastrophes au niveau bac+4 dataient de 2002...

À la relecture, je me demande si on parle de la même chose. Je parlais de la suppression des séries A, B, C, D... et leur remplacement par les L, S et autres lettres.

Les séries, effectivement, avaient déjà été rebaptisées auparavant. Je ne sais plus en quelle année. Mais la réforme des programmes de lycée et des épreuves a été engagée en 1996-97 en seconde, pour une application en terminale en 1998-99.

En tout état de cause, on a vu les moyennes des étudiants bac+4 tellement chuter en 2002 (moyenne passant de 13 à 10 sur une promotion avec 12 pour passer dans l'année suivante) que nous avons été convoqués par la CTI. Ça fait toujours drôle. Il y avait donc déjà eu un début de quelque chose en 1997-98, chose qui s'est considérablement amplifiée par la suite et qui n'arrête pas de se dégrader depuis pale

Mais soyons optimistes ! bounce Le niveau tend vers zéro. Mais il tend asymptotiquement vers zéro comme l'aurait dit mon regretté prof de spé, le pire, catégorie M'. Aussi loin qu'on ira, il restera toujours quelque chose...

Pourquoi 1997-98? La rentrée 2002 en bac+4 est celle des bacheliers 1999, non?
Je parlais du printemps 2002, date à laquelle on faisait passer la seconde partie des examens oraux. Les bacheliers que nous avions étaient alors au mieux ceux du printemps 1998. Sauf erreur de ma part, je suis un peu crevé, j'ai fait de la compta jusqu'à pas d'heure hier soir Embarassed

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet du Front de Gauche pour l'école - en vidéo.

Message par Marcel Khrouchtchev le Ven 17 Mai - 9:14

Non non tu as raison. Je suis triste alors. Je pensais justement avoir passé le bac la dernière année où il valait quelque chose. Je ne sais pas bien ce qui s'est passé, puisqu'entre 1997 et 1998 il n'y a eu aucun changement. Sad
Tu as des études qui montrent ce phénomène à l'échelle nationale?
Je suis tout secoué.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet du Front de Gauche pour l'école - en vidéo.

Message par Le grincheux le Ven 17 Mai - 9:19

@Marcel Khrouchtchev a écrit:Non non tu as raison. Je suis triste alors. Je pensais justement avoir passé le bac la dernière année où il valait quelque chose. Je ne sais pas bien ce qui s'est passé, puisqu'entre 1997 et 1998 il n'y a eu aucun changement. Sad
Tu as des études qui montrent ce phénomène à l'échelle nationale?
Je suis tout secoué.
Si j'avais su, je n'aurais rien écrit... Embarassed

À l'échelle nationale, je ne m'en souviens pas. Mon échelle était celle d'une promotion de 250 étudiants bac+4. En revanche, je l'ai constaté dans plusieurs établissements et nous étions un certain nombre à faire antichambre à la CTI le même après-midi pour nous expliquer sur nos résultats... Suspect

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet du Front de Gauche pour l'école - en vidéo.

Message par User5899 le Ven 17 Mai - 9:22

@neo a écrit:
@Clarinette a écrit:Scolarité obligatoire jusqu'à 18 ans ! affraid Qu'en pensent donc nos collègues du secondaire ?
Je suis pour !
Je suis archi contre Razz

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet du Front de Gauche pour l'école - en vidéo.

Message par User5899 le Ven 17 Mai - 9:24

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Le grincheux a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@neo a écrit:
@Clarinette a écrit:Scolarité obligatoire jusqu'à 18 ans ! affraid Qu'en pensent donc nos collègues du secondaire ?
Je suis pour !

C'est comme la masterisation: "mais oui, c'est dans les mandats, et bien sûr il faut d'abord établir des conditions", blabla. Le fait est que si aujourd'hui l'obligation de scolarité était portée à 18 ans, ce serait une véritable catastrophe. Il y a bien des réformes à mener (notamment la vraie revalorisation des filières professionnelles) avant de penser à la scolarisation à 18 ans. Mais la FSU, dans sa grande idéologie du syndicalisme politicien, oublie souvent qu'il ne faut pas imposer des choses avant d'avoir mis en place ce qui les rendait possibles et efficaces On a bien vu ce que ça a donné pour la masterisation des concours
La question est aussi (surtout ?) de savoir quel en serait le but. Je connais assez peu se qui se passe dans le secondaire, mais je vois assez bien ce qui se passe dans le supérieur. À un moment ou un autre, qu'on le veuille ou non, il faut faire un tri dans les candidats. Tout le monde n'est pas capable de faire un bac+3 ou un bac+5 sauf à dévaloriser ce niveau et je serais assez d'accord avec le retour de l'année de propédeutique. C'est mon côté vieux réac qui ressort, mais j'essaie de me soigner (Qui a dit "pas beaucoup" ?). Pire, si on met tout le monde à bac+3 ou bac+5, cela va être assez difficile de faire comprendre aux candidats en question qu'ils terminent comme numéros à Pôle-Emploi alors qu'il y a une foultitude de postes à prendre actuellement dans l'artisanat. Je suis pour ma part convaincu que cette course au diplôme est l'une des sources du chômage en France.

Dans le supérieur, on a vu la catastrophe arriver avec la réforme du bac (1996) où le niveau des étudiants a chuté. On s'est repris une claque avec la réforme LMD qui était la pire des choses qu'on pouvait faire sauf à vouloir saborder le système supérieur français. Le gouvernement nous annonce maintenant 50% d'une classe d'âge au niveau bac+3 (alors qu'une bonne partie ne sait aujourd'hui ni lire correctement ni écrire à ce niveau, je devrais poster les rapports de stage des niveaux bac+4 et 5 qui me passent dans les pattes pour vous montrer l'étendue du désastre pale ), ce qui ne sera vraiment pas, mais alors vraiment pas une bonne chose. Mettre une scolarité (ou une instruction) obligatoire jusqu'à 18 ans en continuant à dénigrer les filières professionnelles, l'apprentissage et toutes les filières non générales va juste aboutir à un immense gâchis. Une de plus. Ce n'est pas le premier, ce ne sera malheureusement pas le dernier.

Bizarrement, personne ne parle de réformer intelligemment ce qui est déjà obligatoire jusqu'à 16 ans. Pourtant, il y aurait tellement de choses à faire...

C'est exactement ce que je disais (en moins bien Embarassed )
Merci pour ton message, il correspond à ce que je pense.

PS: la réforme du bac est entrée en vigueur à la session 1999. J'y tiens, parce que je l'ai passé en 1998 Razz
D'abord, plein accord avec les propos du Grincheux.
Ensuite, Marcel, il y a eu une énorme réforme du bac en 95 : c'est le premier bac S après les C et D (c'est-à-dire, comme disent les collègues, la fin du bac scientifique depuis qu'il est intitulé "scientifique").

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet du Front de Gauche pour l'école - en vidéo.

Message par Marcel Khrouchtchev le Ven 17 Mai - 9:33

Cripure a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Le grincheux a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@neo a écrit:
Je suis pour !

C'est comme la masterisation: "mais oui, c'est dans les mandats, et bien sûr il faut d'abord établir des conditions", blabla. Le fait est que si aujourd'hui l'obligation de scolarité était portée à 18 ans, ce serait une véritable catastrophe. Il y a bien des réformes à mener (notamment la vraie revalorisation des filières professionnelles) avant de penser à la scolarisation à 18 ans. Mais la FSU, dans sa grande idéologie du syndicalisme politicien, oublie souvent qu'il ne faut pas imposer des choses avant d'avoir mis en place ce qui les rendait possibles et efficaces On a bien vu ce que ça a donné pour la masterisation des concours
La question est aussi (surtout ?) de savoir quel en serait le but. Je connais assez peu se qui se passe dans le secondaire, mais je vois assez bien ce qui se passe dans le supérieur. À un moment ou un autre, qu'on le veuille ou non, il faut faire un tri dans les candidats. Tout le monde n'est pas capable de faire un bac+3 ou un bac+5 sauf à dévaloriser ce niveau et je serais assez d'accord avec le retour de l'année de propédeutique. C'est mon côté vieux réac qui ressort, mais j'essaie de me soigner (Qui a dit "pas beaucoup" ?). Pire, si on met tout le monde à bac+3 ou bac+5, cela va être assez difficile de faire comprendre aux candidats en question qu'ils terminent comme numéros à Pôle-Emploi alors qu'il y a une foultitude de postes à prendre actuellement dans l'artisanat. Je suis pour ma part convaincu que cette course au diplôme est l'une des sources du chômage en France.

Dans le supérieur, on a vu la catastrophe arriver avec la réforme du bac (1996) où le niveau des étudiants a chuté. On s'est repris une claque avec la réforme LMD qui était la pire des choses qu'on pouvait faire sauf à vouloir saborder le système supérieur français. Le gouvernement nous annonce maintenant 50% d'une classe d'âge au niveau bac+3 (alors qu'une bonne partie ne sait aujourd'hui ni lire correctement ni écrire à ce niveau, je devrais poster les rapports de stage des niveaux bac+4 et 5 qui me passent dans les pattes pour vous montrer l'étendue du désastre pale ), ce qui ne sera vraiment pas, mais alors vraiment pas une bonne chose. Mettre une scolarité (ou une instruction) obligatoire jusqu'à 18 ans en continuant à dénigrer les filières professionnelles, l'apprentissage et toutes les filières non générales va juste aboutir à un immense gâchis. Une de plus. Ce n'est pas le premier, ce ne sera malheureusement pas le dernier.

Bizarrement, personne ne parle de réformer intelligemment ce qui est déjà obligatoire jusqu'à 16 ans. Pourtant, il y aurait tellement de choses à faire...

C'est exactement ce que je disais (en moins bien Embarassed )
Merci pour ton message, il correspond à ce que je pense.

PS: la réforme du bac est entrée en vigueur à la session 1999. J'y tiens, parce que je l'ai passé en 1998 Razz
D'abord, plein accord avec les propos du Grincheux.
Ensuite, Marcel, il y a eu une énorme réforme du bac en 95 : c'est le premier bac S après les C et D (c'est-à-dire, comme disent les collègues, la fin du bac scientifique depuis qu'il est intitulé "scientifique").

Merci!

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum