rédaction lettre ouverte 4e

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: rédaction lettre ouverte 4e

Message par V.Marchais le Dim 12 Mai 2013 - 21:01

Il y a de l'idée.

J'aurais plutôt pensé à quelque chose dans le genre :

"Monsieur le Ministre,

C'est avec une douleur teintée d'incompréhension que j'apprends la fermeture imminente de notre collège.

Quoi ! depuis les années 2000, nous nous sommes si bien faits à notre "maison-collège" ! Les redoublements ont disparu, et les gouvernements successifs ont si bien oeuvré que plus personne n'ose prononcer de sanction, à peine nous demander de travailler - si nous le voulons bien. Nous coulons des jours paisibles dans une oisiveté totale, assurés que nous sommes que notre LPC sera de toute façon validé à la fin de notre cursus. Aussi pouvons-nous nous y adonner sereinement à toutes sortes d'activités qui contribuent, je vous prie de le croire, Monsieur le Ministre, à la croissance de la France. Il me semble qu'en le contexte actuel, même 0.01% de croissance n'est pas à dédaigner.

Par ailleurs, je ferai humblement remarquer à Monsieur le Ministre qu'une telle mesure serait extrêmement impopulaire, cela alors même que votre gouvernement n'est guère au mieux dans les sondages. Mais vous avez dû observer déjà, Monsieur le Ministre, que les professeurs forment un peuple moutonnier. Vous n'aurez qu'à diminuer les heures de cours, augmenter les services et invoquer l'intérêt de l'enfant pour réaliser les mêmes économies sans mettre nos parents dans la rue.

Soyez assuré, Monsieur le Ministre, etc."

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: rédaction lettre ouverte 4e

Message par terrygato le Lun 13 Mai 2013 - 14:00

Perso je leur ai fait faire aussi une lettre ouverte, en les aidant sur les contraintes et sur ce qu'il fallait absolument retrouver dans la lettre (des arguments personnels et des arguments de principe) mais ce sont des 4e et j'estime que le plus gros du boulot c'était bien qu'ils trouvent eux-mêmes un sujet.
J'ai eu de belles surprises genre un élève très documenté sur la guerre au Mali, j'ai eu les inévitables plaintes sur la surchage de travail en collège; mais j'ai évidemment aussi du pro et du anti-mariage gay, et ça ne m'a pas gêné puisque le cadre était clair : chacun pense ce qu'il veut dans le respect de la loi et en tant que prof je suis neutre (c'était avant le vote sur le mariage, quand j'évoque la loi je veux dire "il est interdit de tenir des propos homophobes").
Il y a aussi eu beaucoup d'autres sujets sympas mais je crois que ce qui leur a le plus plu dans l'exercice, c’est que pour la première fois on leur donne la responsabilité de défendre réellement et sérieusement un point de vue. C’est le but de leur faire écrire une lettre ouverte, non? Donc de mon point de vue, imposer un sujet n’est pas forcément une bonne idée. Tu risques de passer à côté de leur réflexion sincère sur un thème qui leur est cher.
Moi aussi il y a eu des lettres qui m'ont exaspérées en réalité, mais j'ai fait comme Capucine, humour et remarques pertinentes, et tant pis si leur façon de penser me chagrine. Il n'y a pas que la lettre ouverte qui te confrontera à ce genre de situation...
A vrai dire, j'ai autant mal au cœur quand mes gamines de 4e me sortent que c'est pas grave si Chimène doit épouser celui que son père lui donnera, parce qu'il faut respecter son père et se résigner. Aïe.

terrygato
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: rédaction lettre ouverte 4e

Message par V.Marchais le Lun 13 Mai 2013 - 14:24

Pour ma part, c'est très clair, parce que je connais bien mes élèves et leur environnement : un thème libre devrait donner lieu à validation de ma part.
J'estime qu'il est de ma responsabilité de ne pas pousser un élève à développer une thèse contraire à la loi - quoiqu'il en pense par ailleurs - et même de veiller à ce qu'il ne s'engage pas dans cette voie.

Pour ou contre le mariage gay, c'est une chose. Mais j'ai des élèves qui seraient capable de défendre l'idée qu'il faudrait mettre tous ces pédés en prison. Tu vois le genre ? Ou bien que les filles, eh ben si elles veulent porter le voile à l'école, elles ont bien le droit, elles pensent ce qu'elles veulent, non ? Et moi, je ne peux pas tolérer ça, je considère que la classe n'est pas le lieu pour remettre en cause la loi, et je n'aurai pas le temps, le cas échéant, pour leur faire un cours de philo derrière histoire de leur faire comprendre où est le problème, alors je préfère prévenir. Wink

La situation de certaines filles de la "cité" m'émeut aussi, mais ce dont je parle ici n'a rien avoir avec l'émotion, ni avec l'accord ou le désaccord avec une opinion. Il s'agit de ne pas remettre en cause les principes de la République dans l'école de la République.

En tout cas, merci à tous pour vos idées, cela m'a fait avancer. D'ailleurs, j'édite le titre du topic pour qu'on puisse le retrouver avec un moteur de recherche et que ça serve à d'autres.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: rédaction lettre ouverte 4e

Message par terrygato le Lun 13 Mai 2013 - 14:47

C'est sur que tu connais mieux tes élèves que moi et selon ce que tu décris,tu as bien raison. Les miens sont dans une telle torpeur intellectuelle et concernés par rien que ça aurait été étonnent qu'ils soient vindicatifs!

terrygato
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: rédaction lettre ouverte 4e

Message par V.Marchais le Lun 13 Mai 2013 - 14:57

Je m'écarte du sujet, mais je vais te donner un exemple de trucs qui se passent chez nous.

L'an passé, on a eu de nombreuses gamines qui testaient les limites avec le voile : on entre au collège avec (interdit), on dit qu'on l'enlèvera en cours ; on enlève le grand voile et en-dessous, il y a un foulard plus petit mais qui cache soigneusement tous les cheveux, et démerde-toi avec ça. La direction n'a jamais lâché là-dessus. Ça a fini par se savoir.

Du coup, nouvelle tentative : on a eu cette année des gamines qui arrivaient avec l'espèce de robe religieuse par-dessus leur tenue normale (jean ou jogging et tee-shirt). C'était ostensiblement (pour reprendre les termes de la loi) un signe religieux, affirmé comme tel. Moi, je me voyais mal, en classe, soulever les jupes des filles pour vérifier s'il y avait quelque chose en dessous ou pas et décider si elles devaient enlever leur robe ou non. J'envoyais systématiquement chez la CPE (et les jeunes filles me revenaient en jean... Rolling Eyes). Du coup, ça aussi, ça a fini par passer. Mais dans le quartier, les salafistes sont très influents. Et on le mesure sans cesse à des tas de petits événements comme ceux-ci. Bref, pas la peine de chercher les problèmes, ils arrivent bien assez tout seuls.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: rédaction lettre ouverte 4e

Message par terrygato le Lun 13 Mai 2013 - 15:05

Waouh! Je te comprends alors. Je n ai jamais été confrontée à ça et je dois dire que je ne saurais vraiment pas quelle attitude adopter... chez moi c est la violence, les pères en prison, ça oui, mais je crois que mes gamins grandissent au milieu de tellement de cultures différentes que ce que tu décris ne peut pas se produire dans mon collège. Par exemple, beaucoup d élèves de culture et ou confession musulmane mais version matriarchale, avec la mère chef de famille qui gère tout et qui se débrouille sans mâle... Ça ouvre les perspectives un peu!!!

terrygato
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum