Arrêt du latin en fin de cinquième

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Arrêt du latin en fin de cinquième

Message par bucephale le Sam 18 Mai 2013 - 18:32

Dans mon collège, nous avons deux groupes de latinistes en cinquième. Ils ont la possibilité d'arrêter à la fin de cette première année. Je suis un peu désespérée car beaucoup d'élèves de mon groupe décident d'abandonner...
Devez-vous aussi faire face à une désertion massive en fin de cinquième ?

bucephale
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du latin en fin de cinquième

Message par Mehitabel le Sam 18 Mai 2013 - 18:36

Non, ils n'ont pas la possibilité d'arrêter en 5 eme. Une option choisie est une option gardée jusqu'en fin de 3 eme.

Mehitabel
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du latin en fin de cinquième

Message par Dedespleen le Sam 18 Mai 2013 - 18:38

Non, car interdiction d'arrêter... Seuls ceux qui sont en grande difficulté arrêtent, sur proposition du conseil de classe, et avec mon aval et celui bien sûr du chef d'établissement.

Dedespleen
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du latin en fin de cinquième

Message par lisette83 le Sam 18 Mai 2013 - 18:41

+1

lisette83
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du latin en fin de cinquième

Message par Stered le Sam 18 Mai 2013 - 18:42

Idem chez nous : on n'arrête aucune option commencée, sauf en cas de redoublement.

Stered
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du latin en fin de cinquième

Message par tiptop77 le Sam 18 Mai 2013 - 18:45

@Dedespleen a écrit:Non, car interdiction d'arrêter... Seuls ceux qui sont en grande difficulté arrêtent, sur proposition du conseil de classe, et avec mon aval et celui bien sûr du chef d'établissement.

topela
Même chose dans mon établissement.

tiptop77
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du latin en fin de cinquième

Message par bucephale le Sam 18 Mai 2013 - 18:47

Malheureusement, notre principal ne veut rien entendre, nous devons faire avec. J'essaie de faire du mieux possible mais je ne peux me résoudre à faire du ludique.

bucephale
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du latin en fin de cinquième

Message par Gryphe le Sam 18 Mai 2013 - 18:47

Ceci dit, je me demande si juridiquement, ils n'ont pas le droit de s'arrêter en fin d'année s'ils veulent. (A vérifier.)
Ce n'est toutefois pas une raison pour leur offrir cette possibilité sur un plateau.

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du latin en fin de cinquième

Message par Dedespleen le Sam 18 Mai 2013 - 18:50

Je crois qu'ils ont le droit d'arrêter en fin de 4ème (car fin du cycle central). Mais je me garde bien de le dire aux élèves et à leurs parents...

Dedespleen
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du latin en fin de cinquième

Message par lisette83 le Sam 18 Mai 2013 - 18:53

Une petite question , est-il possible d'interdire le cumul latin et classe européenne?

lisette83
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du latin en fin de cinquième

Message par bucephale le Sam 18 Mai 2013 - 18:54

Malheureusement, les textes ne sont pas clairs et il est difficile de se défendre légalement face à un principal qui ne soutient pas les langues anciennes (il présente d'ailleurs le latin comme une initiation en cinquième et non comme un cours à part entière).

bucephale
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du latin en fin de cinquième

Message par Aemilia le Sam 18 Mai 2013 - 18:57

Je suis très gênée avec ça.
Chez nous comme chez beaucoup de monde, ils n'ont pas le droit d'arrêter (j'ai eu cette année le cas d'une très bonne élève qui voulait arrêter parce que "ça ne l'intéressait plus"), la principale a trouvé un texte officiel qui le signifiait. Après est-ce qu'en théorie on a le droit en fin de 4e ? je l'ignore...

J'ai ouvert l'option grec cette année, mais nous avons fait en sorte que les latinistes puissent faire les deux (2h de chaque). Pour moi il était hors de question de pouvoir abandonner le latin POUR commencer le grec. Mes effectifs de grec auraient été très artificiels, je préfère avoir moins d'élèves, mais qui sont là parce qu'ils en ont envie !

Mais cette année j'ai un élève très faible en 5e (quand je dis très faible, je pèse mes mots : il confond les noms et les verbes, est incapable d'identifier un sujet, en français), qui ferait même presque de la phobie scolaire, très souvent absent... je me demande comment on a pu le laisser faire du latin (il est arrivé d'un autre collège, quelques semaines après la rentrée, j'ose espérer qu'on le lui avait déconseillé...)

_________________
Professeur de lettres classiques déclassée

Mon blog "culture et humeurs, humour et coups de coeur" : https://fortyfiveweeks.wordpress.com/

Aemilia
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du latin en fin de cinquième

Message par Aemilia le Sam 18 Mai 2013 - 18:59

@lisette83 a écrit:Une petite question , est-il possible d'interdire le cumul latin et classe européenne?

Non. Il est théoriquement possible de faire les deux. En pratique, les chefs d'établissement avancent souvent des incompatibilités d'emploi du temps...

_________________
Professeur de lettres classiques déclassée

Mon blog "culture et humeurs, humour et coups de coeur" : https://fortyfiveweeks.wordpress.com/

Aemilia
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du latin en fin de cinquième

Message par Aemilia le Sam 18 Mai 2013 - 19:02

@bucephale a écrit:Malheureusement, les textes ne sont pas clairs et il est difficile de se défendre légalement face à un principal qui ne soutient pas les langues anciennes (il présente d'ailleurs le latin comme une initiation en cinquième et non comme un cours à part entière).

c'est encore valable ça ? ça n'était pas dans les anciens programmes ? voir l'historique rappelé par Robert Delord :

http://www.cafepedagogique.net/lemensuel/lenseignant/lettres/languesanciennes/Pages/2013/142_1.aspx

_________________
Professeur de lettres classiques déclassée

Mon blog "culture et humeurs, humour et coups de coeur" : https://fortyfiveweeks.wordpress.com/

Aemilia
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du latin en fin de cinquième

Message par tiptop77 le Sam 18 Mai 2013 - 19:06

@lisette83 a écrit:Une petite question , est-il possible d'interdire le cumul latin et classe européenne?

Quand on a monté la section euro, on a clairement dit qu'on ne voulait pas établir une concurrence entre le latin et l'euro. On a donc des élèves qui font latin et euro. Ca fait un emploi du temps très lourd pour les gamins mais la décision a été prise en connaissance de cause par les familles.

tiptop77
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du latin en fin de cinquième

Message par Aemilia le Sam 18 Mai 2013 - 19:10

A garder précieusement : http://aplg.pagesperso-orange.fr/Textes%20officiels.pdf


EDIT : Par contre, j'y lis ceci :

l’option « découverte professionnelle » proposée en concurrence du latin et du grec à partir de la 3ème ne devrait pas être choisie par les latinistes ni les hellénistes potentiels : elle relève d’une information et non d’un enseignement, et ne comporte aucun suivi en second cycle. Elle ne s’adresse donc pas, logiquement, à des élèves susceptibles de passer en lycée.

Comment se fait-il, alors, que les élèves suivant l'option DP3 aient des notes, et une moyenne prise en compte pour le DNB ? Suspect

_________________
Professeur de lettres classiques déclassée

Mon blog "culture et humeurs, humour et coups de coeur" : https://fortyfiveweeks.wordpress.com/

Aemilia
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du latin en fin de cinquième

Message par bucephale le Sam 18 Mai 2013 - 19:49

Chez nous, ils peuvent cumuler euro et latin en quatrième (heureusement) mais ils doivent choisir en troisième entre latin et grec (la plupart prennent le grec).
Ce qui me désole pour les cinquièmes, c'est que j'ai l'impression d'être une mauvaise enseignante de latin vu que la majorité arrête. Je ne pensais pas en choisissant cette matière que j'aurais à me battre chaque année pour garder des élèves. Il faut sans cesse se remettre en question.

bucephale
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du latin en fin de cinquième

Message par Gryphe le Sam 18 Mai 2013 - 19:52

@Aemilia a écrit:Comment se fait-il, alors, que les élèves suivant l'option DP3 aient des notes, et une moyenne prise en compte pour le DNB ? Suspect
La moyenne de la DP3 (comme du latin) n'est pas prise en compte pour le DNB.
Seuls les points au-dessus de 10 le sont, au titre de l'option facultative.
(Je chipote, je sais... Laughing )

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du latin en fin de cinquième

Message par lisette83 le Sam 18 Mai 2013 - 19:54

Ces fonctionnements à géométrie variable suivant les CDE ne vont pas dans le sens de la pérennité.

lisette83
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du latin en fin de cinquième

Message par Serge le Sam 18 Mai 2013 - 19:54

Chez nous, ils peuvent arrêter en fin de cinquième.
Nous leur proposons option occitan, option ski, option latin, option espagnol européen. Du coup, certains tentent plusieurs options, et se décident en fin de 5ème. Dans le fond, ça laisse à un plus grand nombre d'élèves -qui ne l'auraient pas fait sinon- de "tester" et finalement d'adopter l'option. Alors qu'ils auraient pu prendre autre chose ou choisir leur option en aveugle, sans trop savoir de quoi il en retourne.

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du latin en fin de cinquième

Message par tiptop77 le Sam 18 Mai 2013 - 19:55

@bucephale a écrit:Chez nous, ils peuvent cumuler euro et latin en quatrième (heureusement) mais ils doivent choisir en troisième entre latin et grec (la plupart prennent le grec).
Ce qui me désole pour les cinquièmes, c'est que j'ai l'impression d'être une mauvaise enseignante de latin vu que la majorité arrête. Je ne pensais pas en choisissant cette matière que j'aurais à me battre chaque année pour garder des élèves. Il faut sans cesse se remettre en question.

L'emploi du temps peut être une explication. L'année dernière beaucoup de 6èmes n'ont pas voulu faire latin car leurs grands frères et soeurs avaient toujours latin en première heure ou en dernière heure.

_________________
En mode stratégies de contournement et d'évitement. Aussi loin de la sdp bergerie que possible.

tiptop77
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du latin en fin de cinquième

Message par Presse-purée le Sam 18 Mai 2013 - 20:18

Plusieurs choses:
il n'y a à ma connaissance (et Zeus sait que j'ai travaillé la question) aucun texte officiel qui cadre l'arrêt ou non du latin, et plus généralement des options. Tous les arguments avancés pour et contre se heurteraient, en dernier ressort, à la décision des parents via le TA.
En théorie toujours, un simple courrier au CdE suffit pour obtenir l'arrêt de l'option.
Pour cadrer l'arrêt de l'option, on trouve souvent des mentions de "toute option commencée doit être menée à son terme" ou "la cinquième et la quatrième sont le cycle central du collège, un arrêt d'option ne peut se faire qu'à ce moment" ou encore "le choix d'une option est un engagement. L'année de cinquième n'est en rien une initiation"...
Très honnêtement, cela dépend de la politique impulsée par le CdE. Personnellement, j'ai eu à faire face à ce genre de problèmes au début, et chaque cas s'est géré différemment. Le plus souvent, la perspective du bonus au brevet (plutôt que, curieusement, la perspective de visiter Rome) fait rester les élèves.
Concernant le cumul euro/latin, aucun texte officiel ne l'interdit. Un CdE qui empêche un élève de cumuler est hors-la-loi et se ferait laminer au TA.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du latin en fin de cinquième

Message par Aemilia le Sam 18 Mai 2013 - 20:24


Je m'auto-cite, afin de te répondre, Presse-Purée

@Presse-purée a écrit:Plusieurs choses:
il n'y a à ma connaissance (et Zeus sait que j'ai travaillé la question) aucun texte officiel qui cadre l'arrêt ou non du latin, et plus généralement des options. Tous les arguments avancés pour et contre se heurteraient, en dernier ressort, à la décision des parents via le TA.
En théorie toujours, un simple courrier au CdE suffit pour obtenir l'arrêt de l'option.
Pour cadrer l'arrêt de l'option, on trouve souvent des mentions de "toute option commencée doit être menée à son terme" ou "la cinquième et la quatrième sont le cycle central du collège, un arrêt d'option ne peut se faire qu'à ce moment" ou encore "le choix d'une option est un engagement. L'année de cinquième n'est en rien une initiation"...
Très honnêtement, cela dépend de la politique impulsée par le CdE. Personnellement, j'ai eu à faire face à ce genre de problèmes au début, et chaque cas s'est géré différemment. Le plus souvent, la perspective du bonus au brevet (plutôt que, curieusement, la perspective de visiter Rome) fait rester les élèves.
Concernant le cumul euro/latin, aucun texte officiel ne l'interdit. Un CdE qui empêche un élève de cumuler est hors-la-loi et se ferait laminer au TA.

Le texte, le voilà : BO n°3 du 20 janvier 2000 (page 124)

c) l’enseignement du latin
Les élèves qui le souhaitent peuvent commencer l’étude du latin
en classe de 5ème, en tant qu’option facultative. On appellera
l’attention des élèves et de leur famille sur le point suivant :
l’option latin est un enseignement destiné à être suivi sur l’en-
semble de la scolarité
en collège puis en lycée, tout particulière-
ment pour les élèves choisissant un parcours littéraire ; il est en
effet anormal de constater une déperdition de près du quart des
élèves inscrits en option latin entre la classe de 5ème et la classe
de 3ème
, et de près des trois-quarts des élèves entre le collège et
la classe terminale du lycée

(page 125)

c) l’enseignement du grec ancien
Depuis la rentrée 1999, les élèves de 3ème à option langue
vivante 2 qui le souhaitent peuvent commencer l’étude du grec
en classe de 3ème, en tant qu’option facultative. L'option grec
ancien, comme l'option latin, est un enseignement destiné à être
suivi sur l'ensemble de la scolarité
.

_________________
Professeur de lettres classiques déclassée

Mon blog "culture et humeurs, humour et coups de coeur" : https://fortyfiveweeks.wordpress.com/

Aemilia
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du latin en fin de cinquième

Message par Oudemia le Sam 18 Mai 2013 - 20:39

@Presse-purée a écrit:Très honnêtement, cela dépend de la politique impulsée par le CdE. Personnellement, j'ai eu à faire face à ce genre de problèmes au début, et chaque cas s'est géré différemment. Le plus souvent, la perspective du bonus au brevet (plutôt que, curieusement, la perspective de visiter Rome) fait rester les élèves.
Concernant le cumul euro/latin, aucun texte officiel ne l'interdit. Un CdE qui empêche un élève de cumuler est hors-la-loi et se ferait laminer au TA.
Sauf que si l'établissement a des dotations horaires généreuses en français, physique (par exemple bien sûr, il y avait au moins ça, j'ai oublié les détails), le volume légal d'heures par semaine (là aussi j'ai oublié à combien il se monte, Gryphe pourrait retrouver) se trouve dépassé ; c'est ce que m'avait longuement démontré "comptons ensemble Mme Oudemia" un Principal auprès de qui je râlais.

Sinon oui, tous les prétextes sont bons pour arrêter, y compris pour de très bons élèves. Il y a de quoi se demander en quoi on a mal mené l'année heu , mais heureusement lol! c'est pareil pour les collègues...


Dernière édition par Oudemia le Sam 18 Mai 2013 - 20:41, édité 1 fois

Oudemia
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du latin en fin de cinquième

Message par Gryphe le Sam 18 Mai 2013 - 20:40

Aemilia, le texte que tu cites est semble-t-il une circulaire de rentrée, qui "cadre" les orientations données à l'EN pour une année scolaire précise.
C'est à la fois un texte qui donne les grandes orientations, et en cela c'est très important dans l'esprit, et un texte qui n'est qu'une "circulaire", à faible valeur juridique.
Le souci, c'est que parfois, des textes entrent en concurrence et c'est alors le plus "fort" dans la hiérarchie des normes qui gagne (as-tu déjà joué à "ciseaux, pierre, caillou, puits" ? Laughing ).
Je ne serais pas étonnée que d'autres textes donnent raison aux familles qui font le choix d'arrêter une option commencée.

Je pense qu'on ne peut cependant pas se retrancher derrière les textes et qu'on peut agir en bonne intelligence dans un établissement :
- dire aux élèves qu'ils s'inscrivent au latin pour tout le collège,
- ce qui n'empêche pas, à la marge, d'examiner des cas très particuliers.
Si l'élève tombe à 2 de moyenne, que manifestement, il n'investit pas l'option... au bout d'un moment on peut en tirer les conclusions qui s'imposent.
Mais alors bien signifier à l'élève que, en concertation, le professeur, la direction et les parents sont d'accord conjointement pour l'arrêt de l'option, histoire que l'élève ne s'imagine pas, du haut de ses 13 ans, qu'il fait ce qu'il veut quand il veut (même si progressivement et au fur et à mesure de son avancée en âge, son avis doit être pris en compte aussi, bien sûr...).

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum