Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
JPhMM
Demi-dieu

Re: Espagne : bientôt la fin de la philosophie, "inutile" à l'économie ?

par JPhMM le Lun 20 Mai 2013 - 12:38
@Reine Margot a écrit:la dette sert de prétexte à casser tout le rôle de l'Etat pour laisser le marché faire...tout ça c'est une question de volonté politique.
Je crois précisément que tout cela n'est que prétexte pour briser la volonté politique, que se joue une guerre de pouvoir entre une idéologie de la systémique cybernétique (auto-régulée, si tu préfères) et une idéologie de la politique causale (de la cause politique, si tu préfères).
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: Espagne : bientôt la fin de la philosophie, "inutile" à l'économie ?

par Reine Margot le Lun 20 Mai 2013 - 12:39
oui, c'est ce que je voulais dire: marché se régulant seul vs intervention de l'Etat.

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Leclochard
Empereur

Re: Espagne : bientôt la fin de la philosophie, "inutile" à l'économie ?

par Leclochard le Lun 20 Mai 2013 - 14:29
@Reine Margot a écrit:surendettement certes, mais ça ne peut pas être pire qu'à la fin de la guerre, où la France était ruinée. Et ça n'a pas empêché qu'on fasse la sécurité sociale, les retraites, etc. là, la dette sert de prétexte à casser tout le rôle de l'Etat pour laisser le marché faire...tout ça c'est une question de volonté politique.

dans les annees 50, ce n'était pas si facile mais il s'en est suivi une forte croissance et on a reçu l'aide des USA. D'un certain point de vue, notre situation est pire car on n'a pas d'espoir d'aller mieux à l'échelle du pays, voire de l'Europe. La croissance s'est déplacée de continent. La dette va rester un boulet qu'on va se trainer longtemps.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Espagne : bientôt la fin de la philosophie, "inutile" à l'économie ?

par User5899 le Lun 20 Mai 2013 - 18:24
@Leclochard a écrit:
@Démocratis a écrit: Rolling Eyes Avec la désinvolture de nos gouvernants dans la gestion budgétaire de l'Etat depuis 40 ans, nous aussi nous risquons ce genre de plaisanteries politiques dans les prochaines années.

Vous avez remarqué que le gouvernement de Hollande s'ingénie à précipiter l'échéance ?!

On commence les réformes par le moins difficile et peu à peu, on se rapproche du plus impopulaire: suppression de postes, blocage des traitements, augmentation des taxes indirectes et des impôts de certains, réduction des déductions fiscales; prochainement: changement des règles touchant aux retraites.. Étape suivante: baisse des aides sociales et des traitements. affraid dernière étape: suspension totale des recrutements publics et licenciements.
Et au fait, la lutte contre la fraude fiscale, c'est pour quand ?
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Espagne : bientôt la fin de la philosophie, "inutile" à l'économie ?

par User5899 le Lun 20 Mai 2013 - 18:26
@Leclochard a écrit:
@Démocratis a écrit:
@Reine Margot a écrit:c'est justement cette obsession de l'austérité et de l'économie qui pousse dans ce sens d'une soumission de l'Etat aux marchés...

Depuis 40 ans, il ne s'agissait pas d'austérité, mais du déséquilibre budgétaire. Moi, je gère mon budget avec l'argent que j'ai. je ne me suis pas endetté au point de devoir consacrer toute ma future retraite, pour le remboursement d'emprunts, que j'aurais contracté depuis 40 ans.

L'austérité, elle sera pour les générations futures, qui devront rembourser nos gabegies budgétaires depuis 40 ans. Bon, comme dit un autre forumeur, ils pourront se consoler en profitant de la culture française...

A la radio, Attali dont je ne suis pas fan a eu cette formule très juste: "la dette, c'est des impôts différés."
D'où ma question. La lutte contre la fraude fiscale, c'est pour quand ? Ils sont 29 ministres, à Bercy, ou presque, il n'y en a pas un qui pourrait essayer de s'y consacrer un peu ?
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Espagne : bientôt la fin de la philosophie, "inutile" à l'économie ?

par User5899 le Lun 20 Mai 2013 - 18:27
@Leclochard a écrit:
@Reine Margot a écrit:mais justement ce déséquilibre budgétaire vient du fait que l'Etat a emprunté aux marchés et les a laissé ainsi dicter leur loi.

Il vient d'abord d'une incapacité ou d'un manque de volonté de lever des impôts proportionnels aux dépenses depuis 30 ans et plus.. La dette s'est amplifiée ensuite avec les intérêts (effet boule de neige), les cadeaux fiscaux et les aides en 2008-2009.
Et de recouvrer lesdits impôts.
avatar
Presse-purée
Grand sage

Re: Espagne : bientôt la fin de la philosophie, "inutile" à l'économie ?

par Presse-purée le Lun 20 Mai 2013 - 18:41
@Démocratis a écrit:
@Reine Margot a écrit:c'est justement cette obsession de l'austérité et de l'économie qui pousse dans ce sens d'une soumission de l'Etat aux marchés...

Depuis 40 ans, il ne s'agissait pas d'austérité, mais du déséquilibre budgétaire. Moi, je gère mon budget avec l'argent que j'ai. je ne me suis pas endetté au point de devoir consacrer toute ma future retraite, pour le remboursement d'emprunts, que j'aurais contracté depuis 40 ans.

L'austérité, elle sera pour les générations futures, qui devront rembourser nos gabegies budgétaires depuis 40 ans. Bon, comme dit un autre forumeur, ils pourront se consoler en profitant de la culture française...

Quel rapport avec la philosophie?

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
avatar
Leclochard
Empereur

Re: Espagne : bientôt la fin de la philosophie, "inutile" à l'économie ?

par Leclochard le Lun 20 Mai 2013 - 20:17
Cripure a écrit:
@Leclochard a écrit:
@Reine Margot a écrit:mais justement ce déséquilibre budgétaire vient du fait que l'Etat a emprunté aux marchés et les a laissé ainsi dicter leur loi.

Il vient d'abord d'une incapacité ou d'un manque de volonté de lever des impôts proportionnels aux dépenses depuis 30 ans et plus.. La dette s'est amplifiée ensuite avec les intérêts (effet boule de neige), les cadeaux fiscaux et les aides en 2008-2009.
Et de recouvrer lesdits impôts.

Je suis bien d'accord.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
Invité
Invité

Re: Espagne : bientôt la fin de la philosophie, "inutile" à l'économie ?

par Invité le Lun 20 Mai 2013 - 22:58
@Presse-purée a écrit:
@Démocratis a écrit:
@Reine Margot a écrit:c'est justement cette obsession de l'austérité et de l'économie qui pousse dans ce sens d'une soumission de l'Etat aux marchés...

Depuis 40 ans, il ne s'agissait pas d'austérité, mais du déséquilibre budgétaire. Moi, je gère mon budget avec l'argent que j'ai. je ne me suis pas endetté au point de devoir consacrer toute ma future retraite, pour le remboursement d'emprunts, que j'aurais contracté depuis 40 ans.

L'austérité, elle sera pour les générations futures, qui devront rembourser nos gabegies budgétaires depuis 40 ans. Bon, comme dit un autre forumeur, ils pourront se consoler en profitant de la culture française...

Quel rapport avec la philosophie?
Absolument aucun, mais quel que soit le sujet, Démocratis ramène tout à "la dette". Rolling Eyes
avatar
neo
Grand sage

Re: Espagne : bientôt la fin de la philosophie, "inutile" à l'économie ?

par neo le Lun 20 Mai 2013 - 23:01
holderfar a écrit:
@Presse-purée a écrit:Quel rapport avec la philosophie?
Absolument aucun, mais quel que soit le sujet, Démocratis ramène tout à "la dette". Rolling Eyes
Laughing C'est vrai ! Aussi obsédé par "la dette" que Bayrou ! Laughing

_________________
Human... https://www.youtube.com/watch?v=RIZdjT1472Y
avatar
Luigi_B
Grand Maître

Re: Espagne : bientôt la fin de la philosophie, "inutile" à l'économie ?

par Luigi_B le Lun 20 Mai 2013 - 23:04
@Edgar a écrit:C'est comme instituer que l'homme moderne, avec tout ce qu'il a créé, peut vivre désormais sans son cerveau (même si c'est ce qui est en train de se passer en réalité).
Mais précisément, c'est ce que théorise avec joie Michel Serres !

avatar
Démocratis
Habitué du forum

Re: Espagne : bientôt la fin de la philosophie, "inutile" à l'économie ?

par Démocratis le Mar 21 Mai 2013 - 0:07
@neo a écrit:
holderfar a écrit:
@Presse-purée a écrit:Quel rapport avec la philosophie?
Absolument aucun, mais quel que soit le sujet, Démocratis ramène tout à "la dette". Rolling Eyes
Laughing C'est vrai ! Aussi obsédé par "la dette" que Bayrou ! Laughing

La philosophie du sujet, c'est de savoir si c'est utile ou non à l'économie. Le budget espagnol de l'éducation est directement lié à la mauvaise santé de l'économie et à l'endettement de l'Espagne.
avatar
Condorcet
Oracle

Re: Espagne : bientôt la fin de la philosophie, "inutile" à l'économie ?

par Condorcet le Mar 21 Mai 2013 - 1:14
@Reine Margot a écrit:surendettement certes, mais ça ne peut pas être pire qu'à la fin de la guerre, où la France était ruinée. Et ça n'a pas empêché qu'on fasse la sécurité sociale, les retraites, etc. là, la dette sert de prétexte à casser tout le rôle de l'Etat pour laisser le marché faire...tout ça c'est une question de volonté politique.

Reine, tu parles d'une époque où le PCF a réalisé 26 % des voix aux législatives, devenant le premier parti de France, où le rationnement était toujours en vigueur et le mal logement une réalité bien palpable. Cette époque a comporté son lot d'injustices : l'épuration conduite dans des conditions parfois honteuses, les déportés "accueillis" dans un silence de cathédrale, la répression coloniale... Nous avons financé la Reconstruction grâce à l'inflation, à notre stock d'or (alors l'un des plus importants du monde) qui avait été préservé grâce aux bons soins des employés de la Banque de la France et au plan Marshall. La situation actuelle s'annonce hélas très problématique (l'accroissement de la rigueur conduisant à aggraver et l'endettement et les effets de celui-ci sur la vie économique).
Contenu sponsorisé

Re: Espagne : bientôt la fin de la philosophie, "inutile" à l'économie ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum