Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Page 6 sur 18 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 12 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par philann le Mer 22 Mai 2013 - 19:43

@Gryphe a écrit:Pour l'histoire de la bivalence...
Il y a déjà en collège des professeurs qui font
- physique-chimie,
- biologie-géologie,
- histoire-géographie-éducation civique,
- français-latin-grec,
et j'en passe...

Et puis je connais un certain nombre d'historiens et de géographes qui ne se réjouissent pas spécialement de la situation...et qui ne se trouvent pas forcément méga-compétents dans "l'autre" discipline.

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par Caspar Goodwood le Mer 22 Mai 2013 - 19:46

Je suis bien d'accord avec doublecasquette, je disais juste que les Britanniques étaient habitués à ce système, et la description du Mouvement national les fait sourire et même rire. Mais je pense aussi qu'il y a moins de piston en GB.


Dernière édition par Caspar Goodwood le Mer 22 Mai 2013 - 19:46, édité 1 fois

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par Gryphe le Mer 22 Mai 2013 - 19:46

@Daphné a écrit:
@Gryphe a écrit:Pour l'histoire de la bivalence...
Il y a déjà en collège des professeurs qui font
- physique-chimie,
- biologie-géologie,
- histoire-géographie-éducation civique,
- français-latin-grec,
et j'en passe...

- Economie-gestion......
Oui mais dans ces cas là ce sont des bivalences/polyvalences choisies pour lesquelles les collègues sont diplômés et formés.
C'est toute la différence.
Je me suis mal exprimée. Wink
Je ne disais pas ça pour dire que ça ne posait pas de problème et qu'on pouvait encore charger la barque, bien au contraire.
C'était plutôt pour dire que des dizaines de milliers de professeurs étaient déjà bivalents, de fait, et que ce n'était pas la peine d'en rajouter.

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par Daphné le Mer 22 Mai 2013 - 19:46

@philann a écrit:

Je crois effectivement à la présence du troll

Mais pourquoi vous discutez alors scratch

Le troll peut passer l'agrégation pour ne rien f........ Razz

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par Mareuil le Mer 22 Mai 2013 - 19:46

combien sont payés les conseillers à la Cour des comptes ?

Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par Gryphe le Mer 22 Mai 2013 - 19:48

@Mareuil a écrit:combien sont payés les conseillers à la Cour des comptes ?
http://paiecheck.com/2013/01/12/salaires-a-la-cour-des-comptes/

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par Daphné le Mer 22 Mai 2013 - 19:49

@Gryphe a écrit:
@Daphné a écrit:
@Gryphe a écrit:Pour l'histoire de la bivalence...
Il y a déjà en collège des professeurs qui font
- physique-chimie,
- biologie-géologie,
- histoire-géographie-éducation civique,
- français-latin-grec,
et j'en passe...

- Economie-gestion......
Oui mais dans ces cas là ce sont des bivalences/polyvalences choisies pour lesquelles les collègues sont diplômés et formés.
C'est toute la différence.
Je me suis mal exprimée. Wink
Je ne disais pas ça pour dire que ça ne posait pas de problème et qu'on pouvait encore charger la barque, bien au contraire.
C'était plutôt pour dire que des dizaines de milliers de professeurs étaient déjà bivalents, de fait, et que ce n'était pas la peine d'en rajouter.

Je sais bien, mais je ne pense pas que dans leur esprit c'était l'idée......... Wink

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par Mareuil le Mer 22 Mai 2013 - 19:52

@Gryphe a écrit:
@Mareuil a écrit:combien sont payés les conseillers à la Cour des comptes ?
http://paiecheck.com/2013/01/12/salaires-a-la-cour-des-comptes/
C'est ce que je disais. Alors on supprime. Et on envoie à "Paul q'emploie".

Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par Igniatius le Mer 22 Mai 2013 - 20:04

@If_Then_Else a écrit:Igniatius: touché, coulé?

Apparemment, tu n'es pas prof de français.

Je n'ai pas d'inquiétude concernant mon statut.
En revanche, je constate que les certifiés et les contractuels s'orientent tranquillement vers la paupérisation, et je comprends que tu sois aigri.
Pour ma part, si je suis idéologiquement opposé aux orientations actuelles, elles ne cessent de matériellement me profiter : je ne te dis même pas mes dernières feuilles de paie, tu risquerais de t'étouffer avec ta bile.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par meskiangasher le Mer 22 Mai 2013 - 20:06

@Ruthven a écrit:L'acceptation de l'annualisation n'empêchera pas l'augmentation du nombre de semaines travaillées, bien au contraire puisque l'annualisation permettra entre autre de faire rentrer des stages de 'vacances' dans notre service. L'annualisation est vraiment le plus sûr moyen de voir notre service exploser (sauf pour ceux qui arriveront à décrocher les décharges de management d'équipe ou d'élaboration de projet).
Je parle de la charge totale de travail.

Choix 1 : 648 h de cours annuel, sans changement

Choix 2 : 18 h hebdomadaires fois 36 semaines = 648 h
puis augmentation de 2 semaines du temps travaillé : 18 h fois 38 semaines = 684 h

Quel est le meilleur choix ?

meskiangasher
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par Ruthven le Mer 22 Mai 2013 - 20:13

Cela ressemble étrangement à cette note du Mammouth sur la future négociation sur le statut :

http://le-mammouth-dechaine.fr/Ndj/files/ff8ffa02de28b8585275d8d01a78989d-957.html


Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par Ruthven le Mer 22 Mai 2013 - 20:18

@meskiangasher a écrit:
@Ruthven a écrit:L'acceptation de l'annualisation n'empêchera pas l'augmentation du nombre de semaines travaillées, bien au contraire puisque l'annualisation permettra entre autre de faire rentrer des stages de 'vacances' dans notre service. L'annualisation est vraiment le plus sûr moyen de voir notre service exploser (sauf pour ceux qui arriveront à décrocher les décharges de management d'équipe ou d'élaboration de projet).
Je parle de la charge totale de travail.

Choix 1 : 648 h de cours annuel, sans changement

Choix 2 : 18 h hebdomadaires fois 36 semaines = 648 h
puis augmentation de 2 semaines du temps travaillé : 18 h fois 38 semaines = 684 h

Quel est le meilleur choix ?

Dans l'idéal, ni annualisation, ni extension des semaines travaillées ! Ta présentation est tronquée, car l'extension de deux semaines supposerait une baisse de l'horaire hebdomadaire. Par ailleurs, l'annualisation (ou l'abandon du service hebdomadaire) va permettre de faire glisser les heures des jours fériés sur des jours non fériés etc ... L'annualisation va permettre la dérégulation complète des services au profit du CdE, je ne crois pas que nous en sortirons gagnant

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par A Tuin le Mer 22 Mai 2013 - 20:23

@Infiniment a écrit:Y a pas à dire, c'est quand même beau, un gouvernement de gôôôche ! Le principe d'Éducation Nationale, ça leur dit quelque chose ?

No

Ce serait très bien que les recrutés restent dans leur région, comme les PE. Je n'y trouverais rien à redire. Se retrouvé envoyé à travailler dans un trou paumé ou dans des extrémités géographiques n'a rien de compréhensible à mon sens. Les gens aiment bien rester où ils sont pour la plupart, et pour ceux qui veulent bouger, ils le demandent, ça changerait !

A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par Invité le Mer 22 Mai 2013 - 20:26

Le problème c'est que ce n'est pas possible: trop de régions manqueraient de profs, à ce rythme alors que d'autres auraient trop d'effectifs.
Nous ne sommes pas une profession libérale non plus, bouger fait partie des contraintes inhérentes à plus d'une catégorie de fonctionnaires...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par micaschiste le Mer 22 Mai 2013 - 20:30

le sénateur UDI Jean Arthuis prône la fin des 35 heures dans la fonction publique. De quoi économiser 25 à 30 milliards. Une vraie mesure choc…
lien
Les 35h, rappelez-moi quand les enseignants y ont eu droit . scratch

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "

micaschiste
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par Marie Laetitia le Mer 22 Mai 2013 - 20:37

@philann a écrit:
@Gryphe a écrit:Pour l'histoire de la bivalence...
Il y a déjà en collège des professeurs qui font
- physique-chimie,
- biologie-géologie,
- histoire-géographie-éducation civique,
- français-latin-grec,
et j'en passe...

Et puis je connais un certain nombre d'historiens et de géographes qui ne se réjouissent pas spécialement de la situation...et qui ne se trouvent pas forcément méga-compétents dans "l'autre" discipline.

topela c'est ce que j'allais dire... Razz

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par User5899 le Mer 22 Mai 2013 - 20:44

@Celeborn a écrit:Voilà le communiqué :

Faites taire la Cour des Comptes !


Le SNALC-FGAF s'insurge contre le rapport publié par la Cour des Comptes sur la gestion des enseignants. Cette noble instance de notre République semble ne pas se rendre compte que les solutions qu'elle propose pour améliorer cette gestion visent, ni plus ni moins, à la destruction de notre École.

En effet, la Cour des Comptes n'hésite pas à demander, pêle-mêle, une réduction des effectifs, l'annualisation du temps de service des enseignants (et par-là même la fin des décrets de 1950), une modulation des temps de service décidée par le chef d'établissement ou le directeur d'école - qui choisiraient également leurs personnels -, la nomination croisée de professeurs des écoles et de professeurs du secondaire, la bivalence de tous les enseignants du collège, la mise en place de l'« école du socle » et le développement de l'évaluation collective (par établissement ou par équipe). Elle se permet également de déplorer le fait qu'il y aurait trop de postes en milieu rural !

Le SNALC-FGAF aimerait bien que la Cour des Comptes demeure dans le cadre de ses missions et de son champ d'expertise et qu'elle évite de se permettre de faire des recommandations en matière de gestion du temps scolaire ou de définition du métier d'enseignant. Les professeurs, eux, ne se permettent pas de porter un jugement sur les membres de la Cour des Comptes, pourtant payés à produire de telles aberrations !

C'est pourquoi le SNALC-FGAF tient à dire solennellement à la Cour des Comptes que l'application des mesures incluses dans son rapport n'aurait d'autre effet pour les personnels qu'une précarisation, qu'une fragilisation, qu'une perte de repères... Alors que l'Éducation nationale peine à recruter, faut-il vraiment décourager les derniers volontaires et remettre sur le tapis la politique délétère de saignées et de stigmatisation qu'avait entreprise le précédent gouvernement ? Le SNALC-FGAF ne le croit pas et affirme que c'est en sécurisant les professeurs et non en les soumettant aux dogmes d'un libéralisme échevelé qu'on obtient d'eux le meilleur.
veneration veneration

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par Olympias le Mer 22 Mai 2013 - 20:45

Impeccable yesyes yesyes veneration veneration

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par philann le Mer 22 Mai 2013 - 20:49

@Gryphe a écrit:
@Mareuil a écrit:combien sont payés les conseillers à la Cour des comptes ?
http://paiecheck.com/2013/01/12/salaires-a-la-cour-des-comptes/

Ca y est j'ai trouvé ma future reconversion!! Conseiller 3ème échelon: salaire mensuel brut:2 092,89 € avec primes 3 139,34 € (cad + de 1000 euros de primes Shocked affraid )

Spoiler:
et ils osent sérieusement donner des leçons d'économie aux autres ???

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par JPhMM le Mer 22 Mai 2013 - 20:51

Le salaire brut est quand même étonnamment faible à cet échelon. En net, ça fait plus grand chose.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par Mareuil le Mer 22 Mai 2013 - 20:54

@JPhMM a écrit:Le salaire brut est quand même étonnamment faible à cet échelon. En net, ça fait plus grand chose.

C'est certain ; ils doivent se serrer la ceinture sur l'échelon.

Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par JPhMM le Mer 22 Mai 2013 - 20:56

J'ai du mal à savoir si vous êtes ironique...
Disons alors que je suis le seul à trouver une telle rémunération faible, considérant tout de même que ce sont des magistrats.

Qu'importe. Neutral

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par philann le Mer 22 Mai 2013 - 20:59

Je ne suis pas sûre !! Et puis les primes font près d'un tiers de la rémunération.
C'est comme pour un vendeur tu ne peux pas considérer que le fixe!! Alors certes ça n'est pas pris en compte pour la retraite...mais personnellement je les trouve bien traités.

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par JPhMM le Mer 22 Mai 2013 - 21:01

@philann a écrit:Je ne suis pas sûre !! Et puis les primes font près d'un tiers de la rémunération.
Je ne parlais pas des primes.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par Mareuil le Mer 22 Mai 2013 - 21:03

@JPhMM a écrit:J'ai du mal à savoir si vous êtes ironique...
Disons alors que je suis le seul à trouver une telle rémunération faible, considérant tout de même que ce sont des magistrats.

Qu'importe. Neutral
Je suis imperturbablement ironique. Et je vois pas en quoi la fonction de magistrat justifie d'être payé ainsi. Ou alors c'est l'Ancien régime et je crois bien qu'en effet ce l'est.

Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par JPhMM le Mer 22 Mai 2013 - 21:07

@Mareuil a écrit:
@JPhMM a écrit:J'ai du mal à savoir si vous êtes ironique...
Disons alors que je suis le seul à trouver une telle rémunération faible, considérant tout de même que ce sont des magistrats.

Qu'importe. Neutral
Je suis imperturbablement ironique. Et je vois pas en quoi la fonction de magistrat justifie d'être payé ainsi. Ou alors c'est l'Ancien régime et je crois bien qu'en effet ce l'est.
Qu'importe donc.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 18 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 12 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum