Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Page 4 sur 18 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par Osmie le Mer 22 Mai 2013 - 18:32

holderfar a écrit:Evidemment, les heures sups sont réservées aux seuls agrégés, c'est bien connu... Rolling Eyes Je connais des certifiés très gourmands en HSA. Et je pense encore que le mieux, c'est qu'on fasse moins d'heures sup en étant payés correctement (surtout les PE, puisque eux, effectivement, ne peuvent avoir recours aux heures sups, au vu de leur temps de travail.
Je trouve parfaitement démagogique de prendre l'exemple de la poignée d'agrégés en prépa qui se fait plein de fric pour illustrer les problèmes des uns et des autres, un des multiples points qui me pose problème dans ce rapport.

Bien d'accord.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par Invité le Mer 22 Mai 2013 - 18:33

@If_Then_Else a écrit:
niveler par le bas
Toujours la même rengaine!

De toute façon on y est, en bas, à en croire DUBET.
Oui, toujours la même rengaine: s'en prendre aux acquis des autres parce qu'on a soi-même moins, c'est petit, tout petit et ça n'aide pas à obtenir davantage, curieusement.
Quant à la dernière phrase, c'est un chef d'oeuvre d'argument d'autorité, sans aucune valeur donc.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par Caspar Goodwood le Mer 22 Mai 2013 - 18:34

Mon agreg, je ne l'ai pas volée. J'ai attendu six ans pour avoir un congé de formation et j'ai travaillé dur.

Le rapport choisit des exemples extrêmes pour frapper les esprits.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par Kosakuyosida le Mer 22 Mai 2013 - 18:34

@Caspar Goodwood a écrit:If_then_else, es-tu un troll? L'agreg est un des rares moyens à notre disposition d'avoir une petite promotion et c'est un concours national et anonyme.
Oui c'est le seul moyen de progresser "réellement" pour un certifié.

_________________
Bien informés, les hommes sont des citoyens ; mal informés, ils deviennent des sujets.
Alfred Sauvy.

Kosakuyosida
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par Iphigénie le Mer 22 Mai 2013 - 18:36

les enseignants de collège pourraient délivrer plusieurs disciplines et faire des échanges de services avec les maîtres de l'école d'à côté
en cas de besoins des élèves.

Ils auraient la même formation de base que les PE et on les appelleraient PEGC(professeur enseignement général des collèges)
Rolling Eyes
Quand on aura fini de réinventer l'eau chaude (ou tiède) tous les 15 ans après l'avoir coupée....

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par philann le Mer 22 Mai 2013 - 18:39

Holderfar, Leclochard et Janne veneration topela

1° Les profs acceptant beaucoup d'heures supp. Font passer les autres pour des fumistes puisque le sous entendu serait que l'on pourrait travailler plus d'heures en présence-élèves sans que le niveau des cours en pâtisse. (alors que moi je commence à en avoir ma claque d'avoir l'impression de faire garderie)

2° Les mêmes heures supp. sont quasi obligatoires pour certains collègues tellement ils sont mal payés s'ils ne cumulent pas tout dans les revenus supplémentaires (PP etc...) Genre collègue seul avec deux gosses en région parisienne) Donc la critique des heures supp. et la revalorisation des salaires sont un seul et même sujet.

3° Les heures supp. justifient aussi de ne pas embaucher suffisamment de collègues. 2 heures ici, 2 heures là, ça finit par faire des postes entiers...

4°Je ne comprends pas cette hargne quasi-quotidienne, y compris sur ce forum, contre les pseudo-privilèges des agrégés! affraid Mais non d'un chien, que ceux qui hurlent la passent...ou se taisent! Faut quand même que nous soyons tombés très bas, pour même entre collègues ne plus trouver que le mérite disciplinaire mérite salaire et reconnaissance (et quand je vois les agrégés de mon collège de banlieue, je ne vois pas bien le privilège particulier...)

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par InvitéeSS le Mer 22 Mai 2013 - 18:39

@Durruti a écrit:Moi j'aimerais savoir où se cachent les profs non utilisés.
Mais où sont-ils ???????????????????????????

Mais quel rapport de m...!

Bah ça existe et même que parfois Razz , ils ne sont pas payé : pour parler de mon cas, je suis PE venant d'un département déficitaire (95), voulant entrer dans un autre département déficitaire (69 ou 38) suite à la mutation de mon conjoint ; mais le premier est tellement déficitaire qu'il ne laisse plus beaucoup sortir les gens ! Moralité, je suis en dispo (donc perdue pour tous les départements), non mutée donc, pour au moins 3 ou 4 ans et j'ai le droit de travailler partout sauf dans l'éducation nationale (parce que même contractuelle j'aurais pris, hein !). Voilà comment avec une gestion catastrophique tu te retrouves avec de nombreux profs qui sont contraints de ne pas enseigner (c'est aussi ça la gestion départementale du 1er degré !).

InvitéeSS
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par Caspar Goodwood le Mer 22 Mai 2013 - 18:46

philann topela

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par linkus le Mer 22 Mai 2013 - 18:50

Pour l'agreg, veuillez lire ma signature. Wink

_________________
J'entends souvent dire qu'avec l'agrégation, c'est travailler moins pour gagner plus. En réalité, avec le CAPES c'est travailler plus pour gagner moins. professeur

Avec un travail acharné, même un raté peut battre un génie. Rock Lee
Je ne suis pas gros, j'ai une ossature lourde!
Vous aimez Bomberman? Venez jouer à Bombermine. Very Happy

linkus
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par Marie Laetitia le Mer 22 Mai 2013 - 18:51

@Kosakuyosida a écrit:"Le mieux rémunéré de l'échantillon, rappelle la Cour, exerce dans un lycée professionnel situé en ZEP, assure les fonctions de professeur principal et effectue 11 heures supplémentaires par semaine. Au cours de l'année 2011-2012 il a effectué en plus 135 heures supplémentaires. Il a en outre reçu des indemnités de jury, concours et examens."

Au total, cet enseignant a donc assuré 33 heures de cours hebdomadaires pour un service standard de 18 heures. Pour cela, il a touché 4 650 euros nets mensuels, quand le moins bien payé de sa catégorie se contentait de deux fois moins.

Cet être est un humain ? Rolling Eyes La bonne blague...

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par Invité le Mer 22 Mai 2013 - 18:52

L'année prochaine, Gotin pourra peut-être voir son nom dans un nouveau rapport... Razz

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par Marcel Khrouchtchev le Mer 22 Mai 2013 - 18:53

@Celeborn a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
Oui, mais Celeborn a justement admis (ou du moins sous-entendu) qu'un des buts était d'être invité par les médias (ce qui a malheureusement échoué).

Pas tout à fait, puisqu'un représentant sera sur Europe 1 demain midi, et que j'ai eu... radio Classique au bout du fil !

Tant mieux! topela
Sur le reste, je ne répondrai pas à If Then Else. S'il croit qu'on va augmenter les certifiés et les PE en rabaissant les agrégés, c'est qu'il est tombé dans le piège, pourtant gros, de la division pour mieux régner.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par If_Then_Else le Mer 22 Mai 2013 - 18:54

Didier MIGAUD explique très bien que
[..]l’exercice des missions et les modalités d’évaluation des enseignants demeurent régis par des règles dépassées, en décalage croissant avec la réalité du métier tel que vécu par les enseignants eux-mêmes ;

Quelques agrégés ici commencent à craindre pour leur grade" et dégainent désespérément leurs arguments périmés: on les comprend!


_________________
« On n'enseigne pas ce que l'on sait ou ce que l'on croit savoir : on n'enseigne et on ne peut enseigner que ce que l'on est.  »

If_Then_Else
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par Caspar Goodwood le Mer 22 Mai 2013 - 18:54

Sa façon de décrire "A vous!" me fait penser à un troll, ou du moins à un provocateur amusé d'avance par le débat qu'il va susciter.

Oui, je crains pour mon grade, j'ai enfin un salaire à peu près décent et je ne compte pas le lâcher comme ça.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par Marcel Khrouchtchev le Mer 22 Mai 2013 - 18:58

@If_Then_Else a écrit:
Quelques agrégés ici commencent à craindre pour leur grade" et dégainent désespérément leurs arguments périmés: on les comprend!


Je ne comprends pas pourquoi tu t'attaques au seul moyen égalitaire, méritocratique (sauf liste d'aptitude) et républicain de progresser dans ce métier.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par Caspar Goodwood le Mer 22 Mai 2013 - 18:59

Vous reprendrez bien un petit troll? Evil or Very Mad

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par JPhMM le Mer 22 Mai 2013 - 19:01

@If_Then_Else a écrit:Pour ma part je me réjouis que la Cour des Comptes souligne l'inégalité de traitement entre les enseignants, qui explique peut-être l'inégalité de notre système très performant pour moins de 50% des élèves et qui délaisse l'autre moitié!

S'il y a refondation de l'Ecole, il faudra s'interroger sur les salaires trop bas des enseignants du Premier Degré. Ne craignons pas de prendre à Pierre l'agrégé pour donner à Paul le certifié (ou l'équivalent)!

A vous la parole!
Pas mordre, c'est bien, làààààà... voilà.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par Edgar le Mer 22 Mai 2013 - 19:03

@Marie Laetitia a écrit:
@Kosakuyosida a écrit:"Le mieux rémunéré de l'échantillon, rappelle la Cour, exerce dans un lycée professionnel situé en ZEP, assure les fonctions de professeur principal et effectue 11 heures supplémentaires par semaine. Au cours de l'année 2011-2012 il a effectué en plus 135 heures supplémentaires. Il a en outre reçu des indemnités de jury, concours et examens."

Au total, cet enseignant a donc assuré 33 heures de cours hebdomadaires pour un service standard de 18 heures. Pour cela, il a touché 4 650 euros nets mensuels, quand le moins bien payé de sa catégorie se contentait de deux fois moins.

Cet être est un humain ? Rolling Eyes La bonne blague...

J'en connais 2 comme lui, deux amis, des gars supers avec une santé hors-norme et surtout des charges de familles énormes !!!! et des emprunts !!!! Quand ils craquent, ce qui arrive rarement, ils craquent physiquement à la hauteur de la folie que constitue leur service. L'un des 2 est toutefois en train de se mettre en CPA pour quitter l'EN et fonder une entreprise.

Pour revenir à des temps de services plus humains, quand on prend 2 ou 3 heures supp, ce n'est pas pour le plaisir mais parce que l'on n'a pas le choix : exemple : j'ai 43 ans, je suis entré dans l'EN à 33 ans par concours externe après avoir été cadre dans le privé recruté à bac + 5 avec un salaire mensuel plus élevé qu'un agrégé hors classe en fin de carrière. En entrant dans l'EN, toute ma carrière passée a été rayée de la carte, effacée totalement, je suis repartie à 0 et me retrouve aujourd'hui à avoir été nommé le mois dernier au 7ème échelon des certifiés en ayant passé tous les échelons au grand choix ou au choix : j'ai des collègues au même âge que moi qui sont au 11ème échelon. Le résultat aujourd'hui pour moi est une vraie aigreur, une lassitude, j'avoue une sorte d'incompréhension face à ce système et l'obligation vitale d'avoir des heures supplémentaires si nous voulons continuer d'habiter dans le quartier tranquille où nous vivons. Le 9 ème échelon, qui commence à devenir à peu près acceptable pour un certifié ne viendra au mieux que dans 5 ou 6 ans; autant dire que j'ai l'impression d'avoir un peu flingué ma vie professionnelle et que lorsque je regarde ce que je vais avoir en retraite, je commence à vraiment m'inquiéter compte-tenu de mon salaire.


Edgar
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par Syria Forel le Mer 22 Mai 2013 - 19:05

@dandelion a écrit: De plus, il me semble que dans les pays où ce recrutement existe, le corollaire en est une moindre qualification des enseignants (car la sécurité de l'emploi et le temps de présence réduit font l'attractivité du métier en grande partie).
+ 1
Pendant mon année d'assistanat, un professeur faisait son 'teacher training' au lycée, et visiblement, il galérait avec ses classes. Commentaire de notre chef de département : "Ca ne fait rien, il trouvera toujours à se faire embaucher dans le nord : ils n'ont pas de sous et prennent qui ils trouvent."

Quant à la bivalence, certains de mes collègues de langue s'en tiraient plutôt bien dans les deux langues qu'ils enseignaient, mais ils étaient l'exception. La plupart reconnaissaient humblement qu'ils se débrouillaient comme ils pouvaient dans la LV qui n'était pas leur spécialité, et redoutaient d'avoir des élèves de lycée ou les grands débutants...

Syria Forel
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par Invité le Mer 22 Mai 2013 - 19:06

@If_Then_Else a écrit:Didier MIGAUD explique très bien que
[..]l’exercice des missions et les modalités d’évaluation des enseignants demeurent régis par des règles dépassées, en décalage croissant avec la réalité du métier tel que vécu par les enseignants eux-mêmes ;

Quelques agrégés ici commencent à craindre pour leur grade" et dégainent désespérément leurs arguments périmés: on les comprend!

Tiens, une attaque personnelle! Bon, ils sont où tes arguments, à toi?
(Je note que tu manies toujours aussi bien l'argument d'autorité.).
Quant à M.Migaud, je vois mal comment il peut "très bien" expliquer une réalité que de toute évidence, il ne connaît pas, surtout au vu des quelques inepties dont il nous gratifie (l'auto-évaluation des équipes pédas, priceless, "ne pas raisonner en termes d'élèves par classe", c'est magique, et j'en passe).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par If_Then_Else le Mer 22 Mai 2013 - 19:07

C'est le rapport de la Cour qui s'attaque à un système en faillite et dont les effets sont désastreux pour l'ensemble du pays, pas moi.

Je comprends que les "happy fews" surdiplômés, qui ont été les meilleurs élèves jusqu'à 30 ans et "cool" jusqu'à 70 ans, s'insurgent contre cette remise en question de ce système qui leur est très favorable au détriment de tous...

Le "refroidissement économique" actuel, qui s'exprime au travers du rapport de la Cour des Comptes, montre le danger péril à s'endormir sur les lauriers napoléoniens.

_________________
« On n'enseigne pas ce que l'on sait ou ce que l'on croit savoir : on n'enseigne et on ne peut enseigner que ce que l'on est.  »

If_Then_Else
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par Igniatius le Mer 22 Mai 2013 - 19:07

@If_Then_Else a écrit:Didier MIGAUD explique très bien que
[..]l’exercice des missions et les modalités d’évaluation des enseignants demeurent régis par des règles dépassées, en décalage croissant avec la réalité du métier tel que vécu par les enseignants eux-mêmes ;

Quelques agrégés ici commencent à craindre pour leur grade" et dégainent désespérément leurs arguments périmés: on les comprend!


Je ne crains pas grand-chose : étant donné l'état de marasme de l'Education, il est clair que les IG vont finir par affecter obligatoirement les 20% de profs agrégés au lycée, en forçant les heures sup, afin d'essayer de sauver leurs disciplines.
Ceux qui rigolent en espérant récupérer la thune des agrégés n'auront que leurs yeux pour pleurer, affectés en collège et dans les lycées peu côtés, au milieu des multiples contractuels produits par le nouveau système de recrutement.
On va vraiment créer de la précarité parmi les enseignants.
Ce qui me réjouit, c'est que cela aura été permis par quelques syndicats qui visent la médiocrité et par If-Then-Else, manifestement heureux quand il croit emmerder le monde avec ses petites envies mesquines.

Je sens qu'il ne me faudra plus très longtemps pour dire merde à cette organisation de l'école qui me déplaît fortement, arrêter les devoirs maison comme on me le demande, cesser d'enseigner des contenus, préparer des séances sur ordi (je fais ça très bien) et prendre des HSA à gogo (1HSA d'agrégé = 125€ par mois moyenné sur l'année).
Et la cour des comptes m'encouragera.


Beati pauperes spiritu.

Ah elle est belle la République égalitaire bordel.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par Invité le Mer 22 Mai 2013 - 19:10

@If_Then_Else a écrit:C'est le rapport de la Cour qui s'attaque à un système en faillite et dont les effets sont désastreux pour l'ensemble du pays, pas moi.

Je comprends que les "happy fews" surdiplômés, qui ont été les meilleurs élèves jusqu'à 30 ans et "cool" jusqu'à 70 ans, s'insurgent contre cette remise en question de ce système qui leur est très favorable au détriment de tous...

Le "refroidissement économique" actuel, qui s'exprime au travers du rapport de la Cour des Comptes, montre le danger péril à s'endormir sur les lauriers napoléoniens.
Là, on sent carrément l'aigreur monter... Laughing Ne t'en déplaise, s'attaquer à l'agreg, c'est nuire à tous ceux qui espèrent avoir des conditions de travail un peu meilleures. Quant à l'attaque sur les bons élèves et autres surdiplômés, je la trouve particulièrement honteuse venant d'un enseignant.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par If_Then_Else le Mer 22 Mai 2013 - 19:12

Igniatius: touché, coulé?

_________________
« On n'enseigne pas ce que l'on sait ou ce que l'on croit savoir : on n'enseigne et on ne peut enseigner que ce que l'on est.  »

If_Then_Else
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par Caspar Goodwood le Mer 22 Mai 2013 - 19:12

Ce serait tellement mieux un pays plein de mauvais élèves et de sous-diplômés. Et puis, c'est vrai, je suis très cool, maintenant que j'ai l'agreg, je me repose enfin!

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cour des comptes : en finir avec la gestion nationale des enseignants

Message par Invité le Mer 22 Mai 2013 - 19:12

@If_Then_Else a écrit:Igniatius: touché, coulé?
Ah oui. Quand même. affraid

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 18 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum