Poèmes lyriques sur la vieillesse (ou le temps qui passe) ? des idées ?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Poèmes lyriques sur la vieillesse (ou le temps qui passe) ? des idées ?

Message par Philomèle le Jeu 23 Mai 2013 - 9:42

Quelques octonaires d'Antoine de La Roche Chandieu (circulation en manuscrit à partir de 1576, puis différentes impressions au cours des années 1580).

X.
Lors que la feuille va mourant,
Par l'Automne déshonorant,
Avec sa laideur basanée,
Le beau visage de l'année,
C'est là un miroir de ta vie,
Ores vertes, et ores flétrie,
Mondain, dont la vie s'enfuit
Sans laisser ni feuille ni fruit.

XI
Vois-tu l'Hiver accroupi, hérissé,
Et renfrogné de gelée et de froidure ?
Nous sommes tels, voilà notre figure,
Quand le plus beau de notre âge est passé.
Après l'hiver, le printemps recommence :
Mais toi, Mondain, qui mets ton espérance
En cette vie, et rien plus ne prétends,
Ton hiver est sans espoir de printemps.

Il s'agit d'un pasteur de la fin du XVIe siècle. Les cinquante octonaires sont lisibles par exemple dans ce livre, http://dx.doi.org/10.3931/e-rara-9653
à partir de la page 241 et jusqu'à la fin. Ces poèmes ont été mis en musique au XVIe siècle : les polyphonies sont superbes.

Philomèle
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Poèmes lyriques sur la vieillesse (ou le temps qui passe) ? des idées ?

Message par malo21 le Jeu 23 Mai 2013 - 9:46

Ce post donne le moral sous ce ciel bas et lourd!

malo21
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Poèmes lyriques sur la vieillesse (ou le temps qui passe) ? des idées ?

Message par Sessi le Jeu 23 Mai 2013 - 9:48

Veni, vidi, vixi - Victor Hugo

J'ai bien assez vécu, puisque dans mes douleurs
Je marche, sans trouver de bras qui me secourent,
Puisque je ris à peine aux enfants qui m'entourent,
Puisque je ne suis plus réjoui par les fleurs ;

Puisqu'au printemps, quand Dieu met la nature en fête,
J'assiste, esprit sans joie, à ce splendide amour ;
Puisque je suis à l'heure où l'homme fuit le jour,
Hélas ! et sent de tout la tristesse secrète ;

Puisque l'espoir serein dans mon âme est vaincu ;
Puisqu'en cette saison des parfums et des roses,
Ô ma fille ! j'aspire à l'ombre où tu reposes,
Puisque mon coeur est mort, j'ai bien assez vécu.

Je n'ai pas refusé ma tâche sur la terre.
Mon sillon ? Le voilà. Ma gerbe ? La voici.
J'ai vécu souriant, toujours plus adouci,
Debout, mais incliné du côté du mystère.

J'ai fait ce que j'ai pu ; j'ai servi, j'ai veillé,
Et j'ai vu bien souvent qu'on riait de ma peine.
Je me suis étonné d'être un objet de haine,
Ayant beaucoup souffert et beaucoup travaillé.

Dans ce bagne terrestre où ne s'ouvre aucune aile,
Sans me plaindre, saignant, et tombant sur les mains,
Morne, épuisé, raillé par les forçats humains,
J'ai porté mon chaînon de la chaîne éternelle.

Maintenant, mon regard ne s'ouvre qu'à demi ;
Je ne me tourne plus même quand on me nomme ;
Je suis plein de stupeur et d'ennui, comme un homme
Qui se lève avant l'aube et qui n'a pas dormi.

Je ne daigne plus même, en ma sombre paresse,
Répondre à l'envieux dont la bouche me nuit.
Ô Seigneur, ! ouvrez-moi les portes de la nuit,
Afin que je m'en aille et que je disparaisse!

_________________
- Tout ce que nous pouvons faire est d'ajouter à la création, le plus que nous le pouvons, pendant que d'autres travaillent à la destruction. C'est ce long, patient et secret effort qui a fait avancer réellement les hommes depuis qu'ils ont une histoire.-
Albert Camus

Sessi
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Poèmes lyriques sur la vieillesse (ou le temps qui passe) ? des idées ?

Message par Mama le Sam 25 Mai 2013 - 23:03

Aragon, "un homme passe sous la fenêtre et chante"


Nous étions faits pour être libres
Nous étions faits pour être heureux
Comme la vitre pour le givre
Et les vêpres pour les aveux
Comme la grive pour être ivre
Le printemps pour être amoureux
Nous étions faits pour être libres
Nous étions faits pour être heureux

Le temps qui passe passe passe
Avec sa corde fait des nœuds
Autour de ceux-là qui s'embrassent
Sans le voir tourner autour d'eux
Il marque leur front d'un sarcasme
Il éteint leurs yeux lumineux
Le temps qui passe passe passe
Avec sa corde fait des nœuds

On n'a tiré de sa jeunesse
Que ce qu'on peut et c'est bien peu
Si c'est ma faute eh bien qu'on laisse
Ma mise à celui qui dit mieux
Mais pourquoi faut-il qu'on s'y blesse
Qui donc a tué l'oiseau bleu
On n'a tiré de sa jeunesse
Que ce qu'on peut et c'est bien peu.

Mama
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Poèmes lyriques sur la vieillesse (ou le temps qui passe) ? des idées ?

Message par Dinaaa le Sam 25 Mai 2013 - 23:19

@Anacyclique a écrit:"La vieillesse"



René-François Sully Prudhomme.

Merci !
J'adore ce poème !
Quel bonheur de le lire ici par hasard ! yesyes

Dinaaa
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Poèmes lyriques sur la vieillesse (ou le temps qui passe) ? des idées ?

Message par Abraxas le Dim 26 Mai 2013 - 5:38

Et la tirade de Don Diègue !

"Ô rage ! ô désespoir ! ô viellesse ennemie !
N'ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ?
Et ne suis-je blanchi dans les travaux guerriers
Que pour voir en un jour flétrir tant de lauriers ?
Mon bras qu'avec respect tout l'Espagne admire,
Mon bras, qui tant de fois a sauvé cet empire,
Tant de fois affermi le trône de son roi,
Trahit donc ma querelle, et ne fait rien pour moi ?
Ô cruel souvenir de ma gloire passée !
Oeuvre de tant de jours en un jour effacée !
Nouvelle dignité fatale à mon bonheur !
Précipice élevé d'où tombe mon honneur !
Faut-il de votre éclat voir triompher Le Comte,
Et mourir sans vengeance, ou vivre dans la honte ?
Comte, sois de mon prince à présent gouverneur ;
Ce haut rang n'admet point un homme sans honneur ;
Et ton jaloux orgueil par cet affront insigne
Malgré le choix du roi, m'en a su rendre indigne.
Et toi, de mes exploits glorieux instrument,
Mais d'un corps tout de glace inutile ornement,
Fer, jadis tant à craindre, et qui, dans cette offense,
M'as servi de parade, et non pas de défense,
Va, quitte désormais le derniers des humains,
Passe, pour me venger, en de meilleurs mains."

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Poèmes lyriques sur la vieillesse (ou le temps qui passe) ? des idées ?

Message par Celadon le Dim 26 Mai 2013 - 7:49

Ave

Très haut amour, s’il se peut que je meure
Sans avoir su d’où je vous possédais,
En quel soleil était votre demeure
En quel passé votre temps, en quelle heure
Je vous aimais,

Très haut amour qui passez la mémoire,
Feu sans foyer dont j’ai fait tout mon jour,
En quel destin vous traciez mon histoire,
En quel sommeil se voyait votre gloire,
Ô mon séjour…

Quand je serai pour moi-même perdue
Et divisée à l’abîme infini,
Infiniment, quand je serai rompue,
Quand le présent dont je suis revêtue
Aura trahi,

Par l’univers en mille corps brisée,
De mille instants non rassemblés encor,
De cendre aux cieux jusqu’au néant vannée,
Vous referez pour une étrange année
Un seul trésor

Vous referez mon nom et mon image
De mille corps emportés par le jour,
Vive unité sans nom et sans visage,
Cœur de l’esprit, ô centre du mirage,
Très haut amour.

Catherine Pozzi (muse de Paul Valéry)

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Poèmes lyriques sur la vieillesse (ou le temps qui passe) ? des idées ?

Message par Botticelli le Dim 26 Mai 2013 - 8:11

Tu peux aussi utiliser la peinture avec les vanités.

Botticelli
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Poèmes lyriques sur la vieillesse (ou le temps qui passe) ? des idées ?

Message par Celadon le Dim 26 Mai 2013 - 8:18

La neige tombe
La neige tombe
Et le ciel gris
Sur ma tête où le toit est pris
La nuit
Où ira l'ombre qui me suit
À qui est-elle
Une étoile ou une hirondelle
Au coin de la fenêtre
La lune
Et une femme brune
C'est là
Quelqu'un passe et ne me voit pas
Je regarde tourner la grille
Et le feu presque éteint qui brille
Pour moi seul
Mais là où je m'en vais il fait un froid mortel.

Pierre Reverdy ("Sources du vent" - 1929)

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Poèmes lyriques sur la vieillesse (ou le temps qui passe) ? des idées ?

Message par Celadon le Dim 26 Mai 2013 - 8:21

L’éternelle chanson

Et comme chaque jour je t’aime davantage,
Aujourd’hui plus qu’hier et bien moins que demain,
Qu’importeront alors les rides du visage ?
Mon amour se fera plus grave et plus serein.
Songe que tous les jours des souvenirs s’entassent,
Mes souvenirs à moi seront aussi les tiens.
Ces communs souvenirs toujours plus nous enlacent
Et sans cesse entre nous tissent d’autres liens.
C’est vrai, nous serons vieux, très vieux, faiblis par l’âge,
Mais plus fort chaque jour je serrerai ta main
Car vois-tu chaque jour je t’aime davantage,
Aujourd’hui plus qu’hier et bien moins que demain.

Rosemonde Gérard

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum