Jean-Pierre Le Goff (Le Monde) : "Fiasco politique des élites soixante-huitardes".

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jean-Pierre Le Goff (Le Monde) : "Fiasco politique des élites soixante-huitardes".

Message par Ulrich le Mer 29 Mai 2013 - 8:31

Extrait :

Fiasco politique des élites soixante-huitardes
23.05.2013

La gauche se trompe et renoue avec ses vieux démons sectaires : elle se veut la propriétaire attitrée de Mai 68 et de tout mouvement social. Aussi s'empresse-t-elle de ramener La Manif pour tous, qui lui échappe et la déconcerte, à du "déjà connu". Quoi de plus simple que de considérer ce mouvement comme un succédané du fascisme des années 1930, du pétainisme, ou encore comme une des manifestations de l'intégrisme catholique et de l'extrême droite qui ne manquent pas d'en profiter ? Bien mieux, ce mouvement a toutes les allures d'un Mai 68 à l'envers, avec des aspects revanchards bien présents.

Pourtant, le style de ses principaux initiateurs n'a pas grand-chose à voir avec une droite traditionaliste et collet monté (...) La masse des manifestants n'apparaît pas comme de dangereux extrémistes mais plutôt comme des citoyens ordinaires, beaucoup venant de province, et des jeunes pour qui c'est la première manif, beaucoup sont catholiques, d'autres non.

http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/05/23/fiasco-politique-des-elites-soixante-huitardes_3416545_3232.html


Dernière édition par John le Lun 3 Juin 2013 - 17:22, édité 1 fois (Raison : Ne pas citer un article complet.)

Ulrich
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Pierre Le Goff (Le Monde) : "Fiasco politique des élites soixante-huitardes".

Message par Tristana le Mer 29 Mai 2013 - 11:51

@Ulrich a écrit:Pourtant, le style de ses principaux initiateurs n'a pas grand-chose à voir avec une droite traditionaliste et collet monté (...) La masse des manifestants n'apparaît pas comme de dangereux extrémistes mais plutôt comme des citoyens ordinaires, beaucoup venant de province, et des jeunes pour qui c'est la première manif, beaucoup sont catholiques, d'autres non.
Shocked

@Ulrich a écrit:Ce gauchisme post-68 abâtardi a de beaux restes : la prise en main de l'éducation des jeunes générations selon ce qu'on estime être le "bien", la notion problématique de "genre" introduite dans les crèches et les écoles, l'éradication du mot "race", les réécritures de l'histoire sous un angle moralisant et pénitentiel, le tout agrémenté de dénonciations régulières des réactionnaires anciens et nouveaux.
Shocked Shocked

Tristana
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Pierre Le Goff (Le Monde) : "Fiasco politique des élites soixante-huitardes".

Message par Reine Margot le Mer 29 Mai 2013 - 18:02

J'ai préféré l'article de Chantal Delsol, publié sur le même thème

"les Orwelliens, naissance d'une gauche conservatrice", dans lequel je me retrouve particulièrement

"
On se demande d'où sortent tous ces opposants au
mariage gay. L'ampleur des manifestations est une surprise, bien souvent
aussi pour les acteurs eux-mêmes. La surprise vient d'abord de ce que
l'on sous-estime l'importance d'une mouvance conservatrice qui reconnaît
la finitude humaine comme pierre d'angle, et n'accepte pas de se lancer tête baissée dans des programmes d'émancipation aveugles.



Naturellement, on trouve la plupart des catholiques pratiquants dans cette mouvance, puisque le catholicisme assume le mal comme péché du monde, et, même s'il lutte constamment contre lui – ou en tout cas devrait le faire –, il n'attend pas de créer le paradis sur Terre ni ne souhaite singer
Dieu. Ce courant se trouve en ce moment en pleine renaissance. Il se
rend compte de sa force et il ne craint plus les intimidations
médiatiques. Il est donc porteur d'avenir, même si ses faiblesses sont réelles : un manque de conceptualisation, une grande naïveté dans le combat des idées et une diversité de courants internes qui suscite de constantes dissensions.

En effet, lorsqu'un courant est minoritaire et raillé, il est porté
par l'éthique de conviction davantage que par l'éthique de
responsabilité, et cherche donc moins à être efficace qu'à être pur :
dès qu'apparaît dans cette mouvance un groupe qui réussit quelque chose
(par exemple La Manif pour tous), aussitôt il se scinde en groupes
querelleurs.

Mais autre chose se produit de tout à fait nouveau. Depuis le début
de ce siècle, une partie des soixante-huitards de gauche sont devenus ce
que j'appellerais – car ils n'ont pas encore de nom – des orwelliens.
Ce courant, dont les têtes pensantes se placent volontiers sous le
patronage du grand Orwell, se compose d'esprits libres. Non pas libres
seulement dans le discours, comme les soixante-huitards en général, mais
dans la réalité : politiquement, ils sont antitotalitaires, et pas
seulement anti-fascistes, ce qui est un progrès considérable pour des
socialistes. Et en ce qui concerne les réformes de société, leur ethos
émancipateur n'a cependant plus rien à voir
avec les idéologies prométhéennes : il est fondé sur la finitude
humaine et ses limites. Ces limites s'imposent, d'après eux, aussi bien
aux moeurs qu'à l'activité économique.



http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/05/23/les-orwelliens-ou-la-naissance-d-une-gauche-conservatrice_3416546_3232.html

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Pierre Le Goff (Le Monde) : "Fiasco politique des élites soixante-huitardes".

Message par Invité41 le Mer 29 Mai 2013 - 18:38

Merci pour le lien vers l'article très pertinent de Chantal Delsol.

Je serais donc un Orweillien qui s'ignore Shocked , alors qu'il y a pas 5 minutes encore, 1984 était avant tout pour moi l'année du sacre européen de l'équipe de France de Michel Platini et accessoirement celle de la parution du Born in the USA de Springsteen et d'un autre Monde de Téléphone.
Quelle révélation ! cheers


Invité41
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Pierre Le Goff (Le Monde) : "Fiasco politique des élites soixante-huitardes".

Message par Tristana le Mer 29 Mai 2013 - 18:48

Très pertinent ? Mouais. Il y a quand même un présupposé idéologique derrière cet article, notamment quand elle évoque les opposants au mariage pour tous en ces termes : Ce qu'ils reprochent au libéralisme, c'est son individualisme et sa neutralité devant les évolutions sociales même les plus aberrantes, jusqu'à admettre le dépassement de toute limite.
Je n'estime pas que l'ouverture du droit de se marier aux couples homosexuels soit "une évolution sociale aberrante", personnellement.

Tristana
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Pierre Le Goff (Le Monde) : "Fiasco politique des élites soixante-huitardes".

Message par Ulrich le Mer 29 Mai 2013 - 18:51

@Tristana a écrit:
@Ulrich a écrit:Ce gauchisme post-68 abâtardi a de beaux restes : la prise en main de l'éducation des jeunes générations selon ce qu'on estime être le "bien", la notion problématique de "genre" introduite dans les crèches et les écoles, l'éradication du mot "race", les réécritures de l'histoire sous un angle moralisant et pénitentiel, le tout agrémenté de dénonciations régulières des réactionnaires anciens et nouveaux.
Shocked Shocked

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/02/17/01016-20130217ARTFIG00157-sexisme-la-theorie-du-genre-fait-son-nid.php
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/05/28/01016-20130528ARTFIG00664-la-theorie-du-genre-s-immisce-a-l-ecole.php



Ulrich
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Pierre Le Goff (Le Monde) : "Fiasco politique des élites soixante-huitardes".

Message par Reine Margot le Mer 29 Mai 2013 - 18:53

Tristana: à un moment tu disais que si des frères et soeurs voulaient se marier, pourquoi pas?

Le mariage pour tous permet à des couples de vivre mieux, et c'est une bonne chose. Par contre croire que l'extension des droits, quels qu'ils soient, est forcément un progrès pour la société et qu'il faut accorder tout ce que des individus revendiquent, c'est autre chose. c'est se dire que finalement la seule valeur et la seule institution sur laquelle repose une société c'est "je fais ce que je veux tant que ça ne dérange pas autrui", donc finalement l'individu sans limite.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Pierre Le Goff (Le Monde) : "Fiasco politique des élites soixante-huitardes".

Message par Tristana le Mer 29 Mai 2013 - 18:55

@Ulrich a écrit:
@Tristana a écrit:
@Ulrich a écrit:Ce gauchisme post-68 abâtardi a de beaux restes : la prise en main de l'éducation des jeunes générations selon ce qu'on estime être le "bien", la notion problématique de "genre" introduite dans les crèches et les écoles, l'éradication du mot "race", les réécritures de l'histoire sous un angle moralisant et pénitentiel, le tout agrémenté de dénonciations régulières des réactionnaires anciens et nouveaux.
Shocked Shocked

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/02/17/01016-20130217ARTFIG00157-sexisme-la-theorie-du-genre-fait-son-nid.php
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/05/28/01016-20130528ARTFIG00664-la-theorie-du-genre-s-immisce-a-l-ecole.php


Non, alors merci mais : deux articles du Figaro, qui en plus parlent de "théorie du genre" alors que la théorie du genre n'a JAMAIS existé (il y a en revanche des études sur le genre, oui : au pluriel, ce qui signifie qu'il n'y a pas une pensée unique mais des réflexions diverses), désolée mais je passe mon tour.
Ce n'est pas parce qu'on a décidé d'acheter moins de dînettes roses et qu'on ose évoquer le mot "genre" dans UN manuel de SVT que cela signifie que les études sur le genre s'invitent à l'école.

Tristana
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Pierre Le Goff (Le Monde) : "Fiasco politique des élites soixante-huitardes".

Message par philann le Mer 29 Mai 2013 - 18:56

Je trouve pour ma part les deux articles très intéressants (ce qui ne signifie pas que j'adhère à tout). Mais c'est vrai que cette gauche farcie de bon sentiment, persuadée d'être du côté des gentils, des généreux, des tolérants, des ouverts, des anti-racistes etc... m'insupporte!

Je déteste ces leçons de moral sans fondement, ces discours grandiloquents, cette capacité à botter en touche politiquement pour se transformer en armée de comptables-gestionnaires.

J'exècre aussi profondément ce qui me semble le plus rapprocher une partie de la droite et cette gauche: l'individualisme et la confusion entre liberté et "j'ai le droit de...parce que...je le veux" transformant n'importe quel citoyen en gamin mal élevé et irresponsable.

Franchement si je me dis encore de gauche, c'est bien malgré la gauche française que grâce à elle.

Spoiler:
mais pour moi le problème remonte à Blum...pas à 68...

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Pierre Le Goff (Le Monde) : "Fiasco politique des élites soixante-huitardes".

Message par Reine Margot le Mer 29 Mai 2013 - 18:57

et puis c'est déformer les choses que de dire que le "gender" c'est nier la différence des sexes. Ces études montrent seulement que la biologie n'explique pas tout et surtout ne forge pas un destin.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Pierre Le Goff (Le Monde) : "Fiasco politique des élites soixante-huitardes".

Message par philann le Mer 29 Mai 2013 - 19:03

@Reine Margot a écrit:et puis c'est déformer les choses que de dire que le "gender" c'est nier la différence des sexes. Ces études montrent seulement que la biologie n'explique pas tout et surtout ne forge pas un destin.

oui mais cela ce n'est pas nouveau! Lire de Beauvoir suffit à l'apprendre et on ne parlait pas des questions de genre à l'époque! En revanche, il suffit de voir les financements de la recherche (à commencer par les régions) actuellement sur les questions de genre, pour voir que ce thème ou cette problématique a connu ces dernières années une évolution et un développement exponentiel!

Autant je suis contre les séparations rose/bleu au point de supporter très difficilement les magasins de jouets...autant ce développement récent me fait un peu douter du sérieux de ce domaine de recherche ( et donc par ricochet, l'intérêt d'en traiter dans le secondaire). Encore une fois, nul n'est besoin de recourir auX théorieS du genre pour dire que tout n'est pas déterminé biologiquement Rolling Eyes

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Pierre Le Goff (Le Monde) : "Fiasco politique des élites soixante-huitardes".

Message par Reine Margot le Mer 29 Mai 2013 - 19:05

je veux dire que c'est le principal reproche que l'on fait à la théorie du genre, de nier la différence des sexes, alors que ce n'est absolument pas le propos.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Pierre Le Goff (Le Monde) : "Fiasco politique des élites soixante-huitardes".

Message par Tristana le Mer 29 Mai 2013 - 19:13

@philann a écrit:
@Reine Margot a écrit:et puis c'est déformer les choses que de dire que le "gender" c'est nier la différence des sexes. Ces études montrent seulement que la biologie n'explique pas tout et surtout ne forge pas un destin.

oui mais cela ce n'est pas nouveau! Lire de Beauvoir suffit à l'apprendre et on ne parlait pas des questions de genre à l'époque! En revanche, il suffit de voir les financements de la recherche (à commencer par les régions) actuellement sur les questions de genre, pour voir que ce thème ou cette problématique a connu ces dernières années une évolution et un développement exponentiel!

Autant je suis contre les séparations rose/bleu au point de supporter très difficilement les magasins de jouets...autant ce développement récent me fait un peu douter du sérieux de ce domaine de recherche ( et donc par ricochet, l'intérêt d'en traiter dans le secondaire). Encore une fois, nul n'est besoin de recourir auX théorieS du genre pour dire que tout n'est pas déterminé biologiquement Rolling Eyes
Certes, Beauvoir en a dit beaucoup, mais quelqu'un comme Judith Butler a considérablement apporté aussi au féminisme, en prenant en compte la question de l'identité homosexuelle notamment.
Après, j'avoue que je ne comprends pas pourquoi des études "à la mode" seraient moins légitimes que d'autres. Je pense qu'on a envie, en France, de rattraper le retard : effectivement la question féministe est partie de chez nous (tous les penseurs sur le genre parlent de Beauvoir), mais pendant des années, personne n'est venu renouveler la pensée féministe. C'est aux US que ça s'est fait, et j'ai simplement le sentiment qu'on veut pallier à ce manque qui a longtemps duré.

Mais ne crois pas Philann qu'il soit question des études sur le genre dans le secondaire : ce n'est évoqué nulle part. Il y a un petit paragraphe dans un manuel de SVT, qui dit, grosso modo, qu'on peut être femme ou homme et ne pas se sentir en adéquation avec son sexe... Ce n'est pas dans les programmes, il n'est pas question d'en faire un chapitre, bref : dire que les études sur le genre arrivent à l'école, c'est tout simplement de la désinformation pour faire peur aux gens.
D'ailleurs j'ai fini par aller regarder les liens donnés par Ulrich : aucune donnée fiable, on nous dit simplement que le genre entre à la crèche — même s'il n'est pas question d'interdire les jouets sexués. Bon, c'est bien que ce n'est pas si grave que ça alors ?

Tristana
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Pierre Le Goff (Le Monde) : "Fiasco politique des élites soixante-huitardes".

Message par Reine Margot le Mer 29 Mai 2013 - 19:16

on veut effacer la différence des sexes! tremblez, braves gens!!


_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Pierre Le Goff (Le Monde) : "Fiasco politique des élites soixante-huitardes".

Message par philann le Mer 29 Mai 2013 - 19:29

@Tristana a écrit:
Certes, Beauvoir en a dit beaucoup, mais quelqu'un comme Judith Butler a considérablement apporté aussi au féminisme, en prenant en compte la question de l'identité homosexuelle notamment.
Après, j'avoue que je ne comprends pas pourquoi des études "à la mode" seraient moins légitimes que d'autres. Je pense qu'on a envie, en France, de rattraper le retard : effectivement la question féministe est partie de chez nous (tous les penseurs sur le genre parlent de Beauvoir), mais pendant des années, personne n'est venu renouveler la pensée féministe. C'est aux US que ça s'est fait, et j'ai simplement le sentiment qu'on veut pallier à ce manque qui a longtemps duré.


C'est quand même un peu un jugement de valeur non de penser que "nous avons du retard" et qu'il s'agirait de le rattraper. Je ne dis pas que ce type d'étude n'a pas de valeur, mais faut il encore ne pas penser que cela va de soi, que c'est nécessairement un champs légitime (et d'ailleurs non idéologique). La confusion constante par exemple chez certains chercheurs (dont l'une de mes amies proches) entre recherche (un certain critère de scientificité) et démarche militante assumée, le tout arrosé par nombre de financements que ne reçoivent pas d'autres domaines de recherche me laissent perplexes.

pour ce qui est de la phrase dans le manuel de SVT, elle me semble tout à fait légitime, mais à ceux qui parlaient de l'entrée des questions de genre en SVT il ne fallait pas répondre par une défense en règle des questions de genre!

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Pierre Le Goff (Le Monde) : "Fiasco politique des élites soixante-huitardes".

Message par Invité41 le Mer 29 Mai 2013 - 19:36

Il y a une différence entre les sexes.
L'actrice principale du film Romance de catherine Breillat s'en rappelle encore ...

Embarassed

Invité41
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Pierre Le Goff (Le Monde) : "Fiasco politique des élites soixante-huitardes".

Message par Tristana le Mer 29 Mai 2013 - 19:44

@philann a écrit:C'est quand même un peu un jugement de valeur non de penser que "nous avons du retard" et qu'il s'agirait de le rattraper. Je ne dis pas que ce type d'étude n'a pas de valeur, mais faut il encore ne pas penser que cela va de soi, que c'est nécessairement un champs légitime (et d'ailleurs non idéologique). La confusion constante par exemple chez certains chercheurs (dont l'une de mes amies proches) entre recherche (un certain critère de scientificité) et démarche militante assumée, le tout arrosé par nombre de financements que ne reçoivent pas d'autres domaines de recherche me laissent perplexes.
Ce que je vais dire est un peu cliché mais : est-ce que tout recherche n'a pas un fond idéologique ? Spécialement en sciences humaines ? On part tous d'un présupposé quand on commence un travail de recherche, qui vient de notre éducation, de notre milieu social, des enseignants qui nous ont formés, etc. Tout travail de sociologue est un travail orienté idéologiquement ; idem lorsqu'il s'agit d'économie. J'imagine qu'en lettres ou en langues on s'en détache plus facilement, mais c'est encore à prouver...
Et puis je préfère que l'argent aille aux études sur le genre plutôt qu'aux sciences de l'éducation — qui en termes d'idéologie sous couvert de scientificité se posent là.

@philann a écrit:pour ce qui est de la phrase dans le manuel de SVT, elle me semble tout à fait légitime, mais à ceux qui parlaient de l'entrée des questions de genre en SVT il ne fallait pas répondre par une défense en règle des questions de genre!
Je pense qu'il fallait aussi faire comprendre que, même si les études sur le genre entraient à l'école, ça ne changerait pas grand-chose. Dire aux élèves qu'une femme n'est pas destinée à aimer le rose et les enfants, et qu'un homme n'est pas destiné à être courageux et bricoleur, ce n'est pas non plus les traumatiser ; et d'ailleurs certains profs le font déjà, en essayant de casser les préjugés avec lesquels les élèves arrivent en classe.

Tristana
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Pierre Le Goff (Le Monde) : "Fiasco politique des élites soixante-huitardes".

Message par Aurore le Mer 29 Mai 2013 - 20:34

Donc si je comprends bien, la validité des gender studies est irréfutable et scientifiquement prouvée, tout papier du Figaro mérite l'opprobre... simplement en tant que papier du Figaro, et JP Le Goff est à ranger toutes affaires cessantes dans le camp des réacs et des homophobes.

Il suffit pourtant de lire les ouvrages de Le Goff, et en particulier la somme qu'il a consacrée à Mai 68, pour s'apercevoir que sa pensée est loin d'être binaire... contrairement à celle d'une certaine gauche où les esprits libres se font bien rares.

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Pierre Le Goff (Le Monde) : "Fiasco politique des élites soixante-huitardes".

Message par Edgar le Jeu 30 Mai 2013 - 0:00

A vous lire, je m'étonne du fait que l'on n'ait pas entendu Yannick Noah depuis longtemps, il est l'incarnation de ce qui esr décrit dans certains de vos messages. Chaque fois que je l'entends, je me sens comme un enfant pécheur qui a des mauvaises pensées et qui restera pauvre toute sa vie pour ne pas en afficher à tue tête de plus sociales et tolérantes.


Dernière édition par Edgar le Jeu 30 Mai 2013 - 8:39, édité 1 fois

Edgar
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Pierre Le Goff (Le Monde) : "Fiasco politique des élites soixante-huitardes".

Message par Condorcet le Jeu 30 Mai 2013 - 0:17

@Tristana a écrit:
@philann a écrit:C'est quand même un peu un jugement de valeur non de penser que "nous avons du retard" et qu'il s'agirait de le rattraper. Je ne dis pas que ce type d'étude n'a pas de valeur, mais faut il encore ne pas penser que cela va de soi, que c'est nécessairement un champs légitime (et d'ailleurs non idéologique). La confusion constante par exemple chez certains chercheurs (dont l'une de mes amies proches) entre recherche (un certain critère de scientificité) et démarche militante assumée, le tout arrosé par nombre de financements que ne reçoivent pas d'autres domaines de recherche me laissent perplexes.
Ce que je vais dire est un peu cliché mais : est-ce que tout recherche n'a pas un fond idéologique ? Spécialement en sciences humaines ? On part tous d'un présupposé quand on commence un travail de recherche, qui vient de notre éducation, de notre milieu social, des enseignants qui nous ont formés, etc. Tout travail de sociologue est un travail orienté idéologiquement ; idem lorsqu'il s'agit d'économie. J'imagine qu'en lettres ou en langues on s'en détache plus facilement, mais c'est encore à prouver...
Et puis je préfère que l'argent aille aux études sur le genre plutôt qu'aux sciences de l'éducation — qui en termes d'idéologie sous couvert de scientificité se posent là.

@philann a écrit:pour ce qui est de la phrase dans le manuel de SVT, elle me semble tout à fait légitime, mais à ceux qui parlaient de l'entrée des questions de genre en SVT il ne fallait pas répondre par une défense en règle des questions de genre!
Je pense qu'il fallait aussi faire comprendre que, même si les études sur le genre entraient à l'école, ça ne changerait pas grand-chose. Dire aux élèves qu'une femme n'est pas destinée à aimer le rose et les enfants, et qu'un homme n'est pas destiné à être courageux et bricoleur, ce n'est pas non plus les traumatiser ; et d'ailleurs certains profs le font déjà, en essayant de casser les préjugés avec lesquels les élèves arrivent en classe.

Un travail de recherche en SHS repose sur des hypothèses de recherche qu'il confronte par le truchement d'une problématique aussi riche que possible à un corpus. Si le travail de recherche est honnête, les conclusions auxquels il aboutit varient quelque peu des hypothèses initiales puisqu'une réflexion a été menée. Le recours à un arsenal théorique et à une méthode de dépouillement font l'objet d'explications suffisamment étayées pour que le lecteur sache à quoi s'en tenir et soit à même d'infirmer ou de rejeter ce qui y est écrit.

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Pierre Le Goff (Le Monde) : "Fiasco politique des élites soixante-huitardes".

Message par philann le Jeu 30 Mai 2013 - 7:03

@Aurore a écrit:Donc si je comprends bien, la validité des gender studies est irréfutable et scientifiquement prouvée, tout papier du Figaro mérite l'opprobre... simplement en tant que papier du Figaro, et JP Le Goff est à ranger toutes affaires cessantes dans le camp des réacs et des homophobes.

Il suffit pourtant de lire les ouvrages de Le Goff, et en particulier la somme qu'il a consacrée à Mai 68, pour s'apercevoir que sa pensée est loin d'être binaire... contrairement à celle d'une certaine gauche où les esprits libres se font bien rares.

+1000!
C est un peu pénible le côté tout idéologique supposé des ShS!! Surtout qd on confond SHs et questions de société ! Par ailleurs je n'ai pas l'impression que les gens très militants se fassent toujours bcp de mal idéologiquement. La remise en cause de ses propres principes n'est pas la spécialité première sauf chez de très rares personnes!

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Pierre Le Goff (Le Monde) : "Fiasco politique des élites soixante-huitardes".

Message par Condorcet le Jeu 30 Mai 2013 - 10:19

@philann a écrit:
@Aurore a écrit:Donc si je comprends bien, la validité des gender studies est irréfutable et scientifiquement prouvée, tout papier du Figaro mérite l'opprobre... simplement en tant que papier du Figaro, et JP Le Goff est à ranger toutes affaires cessantes dans le camp des réacs et des homophobes.

Il suffit pourtant de lire les ouvrages de Le Goff, et en particulier la somme qu'il a consacrée à Mai 68, pour s'apercevoir que sa pensée est loin d'être binaire... contrairement à celle d'une certaine gauche où les esprits libres se font bien rares.

+1000!
C est un peu pénible le côté tout idéologique supposé des ShS!! Surtout qd on confond SHs et questions de société ! Par ailleurs je n'ai pas l'impression que les gens très militants se fassent toujours bcp de mal idéologiquement. La remise en cause de ses propres principes n'est pas la spécialité première sauf chez de très rares personnes!

Un peu et même très !

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Pierre Le Goff (Le Monde) : "Fiasco politique des élites soixante-huitardes".

Message par adelaideaugusta le Jeu 30 Mai 2013 - 11:28

PaoloSarpi a écrit:
@philann a écrit:
@Aurore a écrit:Donc si je comprends bien, la validité des gender studies est irréfutable et scientifiquement prouvée, tout papier du Figaro mérite l'opprobre... simplement en tant que papier du Figaro, et JP Le Goff est à ranger toutes affaires cessantes dans le camp des réacs et des homophobes.

Il suffit pourtant de lire les ouvrages de Le Goff, et en particulier la somme qu'il a consacrée à Mai 68, pour s'apercevoir que sa pensée est loin d'être binaire... contrairement à celle d'une certaine gauche où les esprits libres se font bien rares.

+1000!
C est un peu pénible le côté tout idéologique supposé des ShS!! Surtout qd on confond SHs et questions de société ! Par ailleurs je n'ai pas l'impression que les gens très militants se fassent toujours bcp de mal idéologiquement. La remise en cause de ses propres principes n'est pas la spécialité première sauf chez de très rares personnes!

Un peu et même très !

Ulrich a mis les deux articles du Figaro concernant le genre.
Avez-vous lu celui d'hier, intitulé "Ces professeurs qui veulent imposer la théorie du genre à l'école " ?

J'y ai relevé deux paragraphes : "On ne naît pas femme, on le devient". (Simone de Beauvoir.) Passons.
Mais celle-là m'interpelle :
"Un amendement socialiste adopté à l'Assemblée introduisait dans les missions de l'école une "éducation à l'égalité du genre".
La députée Julie Sommaruga dit : " Il s'agit de substituer à des catégories comme le sexe ou les différences sexuelles, qui renvoient à la biologie, le concept de genre, qui montre que les différences entre les hommes et les femmes ne sont pas fondées sur la nature, mais sont historiquement construites et socialement reproduites".

Je ne sais pas si c'est très scientifique, ou bien ai-je mal compris. scratch
Les professeurs de SVT enseignent-ils toujours la différence chromosomique entre homme et femme ?
Enseigne-t-on toujours les anatomies féminine et masculine, qui ne sont pas "historiquement construites et socialement reproduites", mais bel et bien "fondées sur la nature" ??
Je l'espère, car du point de vue médical et chirurgical, ces connaissances sont primordiales.
Ou alors, j'ai mal compris, et j'espère être éclairée.



adelaideaugusta
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Pierre Le Goff (Le Monde) : "Fiasco politique des élites soixante-huitardes".

Message par Ulrich le Jeu 30 Mai 2013 - 12:40

@adelaideaugusta a écrit:
Avez-vous lu celui d'hier, intitulé "Ces professeurs qui veulent imposer la théorie du genre à l'école " ?
Réaction des Cahiers Pédagogiques ici

@adelaideaugusta a écrit:
La députée Julie Sommaruga dit : " Il s'agit de substituer à des catégories comme le sexe ou les différences sexuelles, qui renvoient à la biologie, le concept de genre, qui montre que les différences entre les hommes et les femmes ne sont pas fondées sur la nature, mais sont historiquement construites et socialement reproduites".
Et elle ajoute : "J'assume l'emploi du mot genre. Si une certaine droite veut le détourner, c'est à elle d'assumer le conservatisme de son analyse." scratch


Ulrich
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Pierre Le Goff (Le Monde) : "Fiasco politique des élites soixante-huitardes".

Message par Aurore le Jeu 30 Mai 2013 - 13:27

PaoloSarpi a écrit:
@philann a écrit:
@Aurore a écrit:Donc si je comprends bien, la validité des gender studies est irréfutable et scientifiquement prouvée, tout papier du Figaro mérite l'opprobre... simplement en tant que papier du Figaro, et JP Le Goff est à ranger toutes affaires cessantes dans le camp des réacs et des homophobes.

Il suffit pourtant de lire les ouvrages de Le Goff, et en particulier la somme qu'il a consacrée à Mai 68, pour s'apercevoir que sa pensée est loin d'être binaire... contrairement à celle d'une certaine gauche où les esprits libres se font bien rares.

+1000!
C est un peu pénible le côté tout idéologique supposé des ShS!! Surtout qd on confond SHs et questions de société ! Par ailleurs je n'ai pas l'impression que les gens très militants se fassent toujours bcp de mal idéologiquement. La remise en cause de ses propres principes n'est pas la spécialité première sauf chez de très rares personnes!

Un peu et même très !
Il existe une explication à cela : les études de genre sont actuellement un créneau très "porteur" dans les universités, certains y faisant même carrière. Et par rapport à ce qui se passe dans les facs nord-américaines - où la sociologie orientée queer semble être en position dominante - , la France est en train de "rattraper son retard" à grands pas.
Autre point commun avec les sciences de l'éducation Twisted Evil : la porosité existant entre universitaires, labos de recherche, associations et partis politiques. Le réseautage se porte très bien dans ce milieu très structuré où la recherche n'est qu'un moyen parmi d'autres de promouvoir des présupposés idéologiques.
(et là, Paolo Sarpi a visé juste ! veneration topela )

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum