Jean-Pierre Le Goff (Le Monde) : "Fiasco politique des élites soixante-huitardes".

Page 8 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Jean-Pierre Le Goff (Le Monde) : "Fiasco politique des élites soixante-huitardes".

Message par Condorcet le Mar 4 Juin 2013 - 10:16

Cripure a écrit:Bon allez, on range son classeur et ses notes, on prend une feuille, on met son nom et la date, on copie le sujet : Expliquez comment on passe de Jean-Pierre le Goff au mariage pour tous.
Vous avez 6 minutes.

Parce que beaucoup d'intervenants n'ont pas lu Jean-Pierre Le Goff et souhaitent prolonger ici le débat du mariage pour tous.

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Pierre Le Goff (Le Monde) : "Fiasco politique des élites soixante-huitardes".

Message par Igniatius le Mar 4 Juin 2013 - 10:17

Je trouve cet article vraiment intéressant : je ne pense pas vraiment que Le Goff soit opposé fondamentalement au MPT, c'est juste le fait que ce sujet occupe le pays depuis 10 mois qui l'horripile, et je suis d'accord avec lui.
Il semble reprocher à la gauche de n'avoir conservé de Mai-68 que les sujets sociétaux, et il a raison : en ce qui me concerne, le PS ne pratique absolument pas une politique de gauche comme je l'entends.
Quand je lis "entre les lignes" son article, j'ai l'impression qu'il reproche à la gauche de rendre impopulaire le MPT justement parce qu'elle n'est plus crédible auprès du peuple qui souffre : ce sujet apparaît clairement comme un voile jeté sur les préoccupations réelles de la population, qui rencontre des pbs économiques et sociaux devant lesquelles cette gauche sociale-démocrate est impuissante car ayant renoncé à son idéologie révolutionnaire.
Il lui reproche aussi de laisser la réaction se refaire une santé sur le dos du MPT, en fédérant la droite dure (je suis en désaccord avec lui sur la nature des opposants : il existe des gens modérés opposés au MPT, mais ceux qui vont manifester sont très clairement monochromes, droite chrétienne dure, il n'y a qu'à voir les images de toutes les télés, c'est hallucinant) et en nourrissant le FN, ce qui est une réalité.

Personnellement, je suis pour le MPT mais s'il demeure comme le plus fort marqueur du quinquennat de Hollande, j'estimerai vraiment que c'est un échec de la gauche : il y a des décisions bien plus fortes à prendre, qui engageraient toute la société, sur la répartition des richesses, l'école etc.
Et actuellement, le PS se contente de "gérer" le libéralisme, comme depuis 1983 : ça ne marchera pas et je crois en effet que c'est dû à la part sombre de Mai-68 (je pense notamment à l'école...).

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Pierre Le Goff (Le Monde) : "Fiasco politique des élites soixante-huitardes".

Message par Condorcet le Mar 4 Juin 2013 - 10:32

Jean-Pierre Le Goff explique que les stigmates de mai 68 ne se sont jamais refermées : l'évocation quasi-incantatoire de cet événement, le riche imaginaire qu'il suscite, le naufrage intellectuel et idéologique de la gauche (sur fond d'anti-totalitarisme à la fin des années 1970 puis de ralliement à l'économie de marché au milieu des années 1980), l'abandon des repères historiques les plus élémentaires documentent cette perte de sens dont témoigne l'impulsion réformiste sans contenant ni contenu.


Dernière édition par PaoloSarpi le Mar 4 Juin 2013 - 10:54, édité 1 fois (Raison : oubli d'une parenthèse fermante.)

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Pierre Le Goff (Le Monde) : "Fiasco politique des élites soixante-huitardes".

Message par Ulrich le Mar 4 Juin 2013 - 10:44

Paolo, Igniatius : merci veneration

Ulrich
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Pierre Le Goff (Le Monde) : "Fiasco politique des élites soixante-huitardes".

Message par Marcel Khrouchtchev le Mar 4 Juin 2013 - 10:49

@Igniatius a écrit:Personnellement, je suis pour le MPT mais s'il demeure comme le plus fort marqueur du quinquennat de Hollande, j'estimerai vraiment que c'est un échec de la gauche : il y a des décisions bien plus fortes à prendre, qui engageraient toute la société, sur la répartition des richesses, l'école etc.
Et actuellement, le PS se contente de "gérer" le libéralisme, comme depuis 1983 : ça ne marchera pas et je crois en effet que c'est dû à la part sombre de Mai-68 (je pense notamment à l'école...).

Je partage totalement ton avis. Pour moi non plus, le mariage homo ne fera pas à lui tout seul un quinquennat réussi. Et je suis bien sûr d'accord avec ta dernière phrase.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Pierre Le Goff (Le Monde) : "Fiasco politique des élites soixante-huitardes".

Message par Tristana le Mar 4 Juin 2013 - 11:41

@philann a écrit:Je ne trouve pas du tout que cela aille de soi de lier mariage et adoption!!! à partir du moment où des célibataires adoptent ... un couple homosexuel devrait pouvoir adopter, sans se cacher et sans avoir à passer par la case mariage.

Le lien entre mariage et filiation me semble d'ailleurs un peu baroque aujourd'hui. On peut être pour le MPT, pour l'adoption par les homosexuels et ne pas vouloir forcément de lien entre mariage et filiation qu'il s'agisse d'homos ou d'hétéros...
Ah mais dans ces cas-là, il faut militer pour que les couples non-mariés puissent adopter : même pour les hétéros, c'est aujourd'hui impossible. Voilà pourquoi le mariage pour tous m'a semblé être nécessaire : si les homosexuels pouvaient adopter sans se marier, probablement que cette loi n'aurait pas servi à grand-chose, puisque c'est surtout la situation précaire des enfants issus de familles homoparentales qui me choquait.
Bref, on est d'accord sur le fond : laissons les gens en couple adopter, sans exiger d'eux un papier signé à la mairie.

@Igniatius a écrit:Je trouve cet article vraiment intéressant : je ne pense pas vraiment que Le Goff soit opposé fondamentalement au MPT, c'est juste le fait que ce sujet occupe le pays depuis 10 mois qui l'horripile, et je suis d'accord avec lui.
Il semble reprocher à la gauche de n'avoir conservé de Mai-68 que les sujets sociétaux, et il a raison : en ce qui me concerne, le PS ne pratique absolument pas une politique de gauche comme je l'entends.
Quand je lis "entre les lignes" son article, j'ai l'impression qu'il reproche à la gauche de rendre impopulaire le MPT justement parce qu'elle n'est plus crédible auprès du peuple qui souffre : ce sujet apparaît clairement comme un voile jeté sur les préoccupations réelles de la population, qui rencontre des pbs économiques et sociaux devant lesquelles cette gauche sociale-démocrate est impuissante car ayant renoncé à son idéologie révolutionnaire.
Il lui reproche aussi de laisser la réaction se refaire une santé sur le dos du MPT, en fédérant la droite dure (je suis en désaccord avec lui sur la nature des opposants : il existe des gens modérés opposés au MPT, mais ceux qui vont manifester sont très clairement monochromes, droite chrétienne dure, il n'y a qu'à voir les images de toutes les télés, c'est hallucinant) et en nourrissant le FN, ce qui est une réalité.

Personnellement, je suis pour le MPT mais s'il demeure comme le plus fort marqueur du quinquennat de Hollande, j'estimerai vraiment que c'est un échec de la gauche : il y a des décisions bien plus fortes à prendre, qui engageraient toute la société, sur la répartition des richesses, l'école etc.
Et actuellement, le PS se contente de "gérer" le libéralisme, comme depuis 1983 : ça ne marchera pas et je crois en effet que c'est dû à la part sombre de Mai-68 (je pense notamment à l'école...).
Mais je suis d'accord avec tout ça, moi.
J'ai simplement réagi à l'affirmation selon laquelle les opposants au MPT qui ont défilé dans les rues n'étaient pas tous de droite et pas tous réactionnaires. C'est tout simplement faux : ceux qui sont allés défiler ne sont pas les modérés qui ont émis quelques doutes sur la possibilité (que je récuse, mais bref) de la GPA par la suite, par exemple. Et même si son article est plus profond et qu'il pose d'autres questions, je trouve qu'une affirmation pareille est gênante, et qu'elle décrédibilise une partie du propos. On a le sentiment, en le lisant, que la gauche fait n'importe quoi avec le MPT (alors que ce n'est pas vrai : c'était à mon sens une mesure juste, même si j'estime aussi que c'est bien maigre comme mesure sociale phare venant d'un gouvernement PS) et que le peuple, le vrai, s'y est logiquement opposé. Je ne suis simplement pas d'accord avec cela.

Tristana
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Pierre Le Goff (Le Monde) : "Fiasco politique des élites soixante-huitardes".

Message par Instructeurpublic le Mar 4 Juin 2013 - 16:51

@Igniatius a écrit:Je trouve cet article vraiment intéressant : je ne pense pas vraiment que Le Goff soit opposé fondamentalement au MPT, c'est juste le fait que ce sujet occupe le pays depuis 10 mois qui l'horripile, et je suis d'accord avec lui.
Il semble reprocher à la gauche de n'avoir conservé de Mai-68 que les sujets sociétaux, et il a raison : en ce qui me concerne, le PS ne pratique absolument pas une politique de gauche comme je l'entends.
Quand je lis "entre les lignes" son article, j'ai l'impression qu'il reproche à la gauche de rendre impopulaire le MPT justement parce qu'elle n'est plus crédible auprès du peuple qui souffre : ce sujet apparaît clairement comme un voile jeté sur les préoccupations réelles de la population, qui rencontre des pbs économiques et sociaux devant lesquelles cette gauche sociale-démocrate est impuissante car ayant renoncé à son idéologie révolutionnaire.

C'est exactement ce que je pense (je l'ai d'ailleurs dit) et c'est pour ça que je suis assez peu intervenu sur les débats du mariage gay, ou du moins pas sérieusement parce que ça m'agaçait. En réalité, ce débat me gêne énormément car d'un côté je ne vois pas pourquoi je refuserais à certains d'avoir les mêmes droits que moi sous prétexte qu'ils sont homos, mais d'un autre côté, du point de vue de la politique globale, cette affaire schlingue à des kilomètres. Cela fait un peu penser, toutes proportions gardées, à la marche des beurs de 1983 récupérée par le PS pour masquer le tournant de la rigueur. Aujourd'hui, à l'heure du détricotage du droit du travail et de la mise sous tutelle de la France par Bruxelles, on voit bien à quoi sert toute cette polémique autour du mariage.

Instructeurpublic
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Pierre Le Goff (Le Monde) : "Fiasco politique des élites soixante-huitardes".

Message par Condorcet le Mar 4 Juin 2013 - 17:27

Une vieille antienne de la gauche dite de gouvernement : accorder un peu pour ne pas appréhender le reste.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Pierre Le Goff (Le Monde) : "Fiasco politique des élites soixante-huitardes".

Message par philann le Mar 4 Juin 2013 - 17:45

@Instructeurpublic a écrit:
@Igniatius a écrit:Je trouve cet article vraiment intéressant : je ne pense pas vraiment que Le Goff soit opposé fondamentalement au MPT, c'est juste le fait que ce sujet occupe le pays depuis 10 mois qui l'horripile, et je suis d'accord avec lui.
Il semble reprocher à la gauche de n'avoir conservé de Mai-68 que les sujets sociétaux, et il a raison : en ce qui me concerne, le PS ne pratique absolument pas une politique de gauche comme je l'entends.
Quand je lis "entre les lignes" son article, j'ai l'impression qu'il reproche à la gauche de rendre impopulaire le MPT justement parce qu'elle n'est plus crédible auprès du peuple qui souffre : ce sujet apparaît clairement comme un voile jeté sur les préoccupations réelles de la population, qui rencontre des pbs économiques et sociaux devant lesquelles cette gauche sociale-démocrate est impuissante car ayant renoncé à son idéologie révolutionnaire.

C'est exactement ce que je pense (je l'ai d'ailleurs dit) et c'est pour ça que je suis assez peu intervenu sur les débats du mariage gay, ou du moins pas sérieusement parce que ça m'agaçait. En réalité, ce débat me gêne énormément car d'un côté je ne vois pas pourquoi je refuserais à certains d'avoir les mêmes droits que moi sous prétexte qu'ils sont homos, mais d'un autre côté, du point de vue de la politique globale, cette affaire schlingue à des kilomètres. Cela fait un peu penser, toutes proportions gardées, à la marche des beurs de 1983 récupérée par le PS pour masquer le tournant de la rigueur. Aujourd'hui, à l'heure du détricotage du droit du travail et de la mise sous tutelle de la France par Bruxelles, on voit bien à quoi sert toute cette polémique autour du mariage.


Vous avez l'un et l'autre très bien résumé mon sentiment!

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Pierre Le Goff (Le Monde) : "Fiasco politique des élites soixante-huitardes".

Message par Aurore le Mer 5 Juin 2013 - 0:48

@philann a écrit:
@Instructeurpublic a écrit:
@Igniatius a écrit:Je trouve cet article vraiment intéressant : je ne pense pas vraiment que Le Goff soit opposé fondamentalement au MPT, c'est juste le fait que ce sujet occupe le pays depuis 10 mois qui l'horripile, et je suis d'accord avec lui.
Il semble reprocher à la gauche de n'avoir conservé de Mai-68 que les sujets sociétaux, et il a raison : en ce qui me concerne, le PS ne pratique absolument pas une politique de gauche comme je l'entends.
Quand je lis "entre les lignes" son article, j'ai l'impression qu'il reproche à la gauche de rendre impopulaire le MPT justement parce qu'elle n'est plus crédible auprès du peuple qui souffre : ce sujet apparaît clairement comme un voile jeté sur les préoccupations réelles de la population, qui rencontre des pbs économiques et sociaux devant lesquelles cette gauche sociale-démocrate est impuissante car ayant renoncé à son idéologie révolutionnaire.

C'est exactement ce que je pense (je l'ai d'ailleurs dit) et c'est pour ça que je suis assez peu intervenu sur les débats du mariage gay, ou du moins pas sérieusement parce que ça m'agaçait. En réalité, ce débat me gêne énormément car d'un côté je ne vois pas pourquoi je refuserais à certains d'avoir les mêmes droits que moi sous prétexte qu'ils sont homos, mais d'un autre côté, du point de vue de la politique globale, cette affaire schlingue à des kilomètres. Cela fait un peu penser, toutes proportions gardées, à la marche des beurs de 1983 récupérée par le PS pour masquer le tournant de la rigueur. Aujourd'hui, à l'heure du détricotage du droit du travail et de la mise sous tutelle de la France par Bruxelles, on voit bien à quoi sert toute cette polémique autour du mariage.


Vous avez l'un et l'autre très bien résumé mon sentiment!
Itou. topela

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Pierre Le Goff (Le Monde) : "Fiasco politique des élites soixante-huitardes".

Message par User5899 le Mer 5 Juin 2013 - 1:13

@JPhMM a écrit:
Cripure a écrit:C'est h y bris furieux
Les deux professeur Laughing
Non Razz
Pas plus qu'il n'y a d'hupokhâgne, d'hupocondriaque ou d'hupothèse.

Paolo : topela

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Pierre Le Goff (Le Monde) : "Fiasco politique des élites soixante-huitardes".

Message par Aurore le Mer 5 Juin 2013 - 1:16

PaoloSarpi a écrit:Une vieille antienne de la gauche dite de gouvernement : accorder un peu pour ne pas appréhender le reste.
topela

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Pierre Le Goff (Le Monde) : "Fiasco politique des élites soixante-huitardes".

Message par Hannibal le Mer 5 Juin 2013 - 7:19

Le Goff a écrit: la question sociale, qui a façonné l'identité historique de la gauche, n'occupe plus la place centrale.

M. Le Goff découvre un peu la lune, tout de même. Mais il réduit implicitement la gauche au seul P.S. à ce qu'il me semble.

_________________
"Quand la pierre tombe sur l'oeuf, malheur à l'oeuf.
Quand l'oeuf tombe sur la pierre, malheur à l'oeuf." (proverbe)

Hannibal
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Pierre Le Goff (Le Monde) : "Fiasco politique des élites soixante-huitardes".

Message par Aurore le Mer 5 Juin 2013 - 10:06

@Hannibal a écrit:
Le Goff a écrit: la question sociale, qui a façonné l'identité historique de la gauche, n'occupe plus la place centrale.

M. Le Goff découvre un peu la lune, tout de même. Mais il réduit implicitement la gauche au seul P.S. à ce qu'il me semble.
Dans un système à scrutin majoritaire à deux tours, la gauche se réduit très explicitement au PS. Wink Twisted Evil
Quant à Le Goff, il ne découvre pas la lune, puisque cela fait des années qu'il tient ce discours. Après, ce n'est pas nécessairement la personnalité la plus invitée dans les médias...

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Pierre Le Goff (Le Monde) : "Fiasco politique des élites soixante-huitardes".

Message par Hannibal le Mer 5 Juin 2013 - 11:46

@Aurore a écrit:Quant à Le Goff, il ne découvre pas la lune, puisque cela fait des années qu'il tient ce discours.
... qui a encore de belles années devant lui.

_________________
"Quand la pierre tombe sur l'oeuf, malheur à l'oeuf.
Quand l'oeuf tombe sur la pierre, malheur à l'oeuf." (proverbe)

Hannibal
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Pierre Le Goff (Le Monde) : "Fiasco politique des élites soixante-huitardes".

Message par Aurore le Mer 5 Juin 2013 - 12:04

@Hannibal a écrit:
@Aurore a écrit:Quant à Le Goff, il ne découvre pas la lune, puisque cela fait des années qu'il tient ce discours.
... qui a encore de belles années devant lui.
Twisted Evil

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum