Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Spinoza1670
Esprit éclairé

Une programmation non spiralaire : est-ce possible ?

par Spinoza1670 le Jeu 30 Mai 2013 - 16:52
Article du blog "Ma classe de CE2" : http://abcdefgh.eklablog.com/une-programmation-non-spiralaire-est-ce-possible-a90568085

Début :
En mathématiques et français, une
programmation spiralaire des apprentissages (que je définirais
rapidement comme un rebrassage, sur un temps relativement court, des
mêmes notions à plusieurs moments de l'année scolaire, en complexifiant
les concepts et techniques à chaque occurrence) est de plus en plus à
l'honneur.
Surtout en math' (Picbilles, Capmaths...)

Et de plus en plus en français (méthode Picot, par exemple).

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)

Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: Une programmation non spiralaire : est-ce possible ?

par coindeparadis le Jeu 30 Mai 2013 - 17:26
Je ne suis pas convaincue par son argumentation dans la mesure où je n'ai pas la même définition d'une progression spiralaire. Il ne s'agit pas seulement de répétition et de brassage.
A cette période de l'année lorsque je propose des problèmes, la majorité d'entre eux savent quelle opération utiliser. Et ce justement parce que l'on a pas abordé les opérations séparément. Cette mise en situation régulière des techniques opératoires, de plus en plus complexe permet aux élèves de s'approprier progressivement et de manière approfondie les notions. C'est évident dans Compter calculer au CP par exemple. Si l'on prend Vivre les Maths, on se rapproche de la définition péjorative du spiralaire par cette enseignante. Effectivement, on y trouve des rappels de notions antérieures, détachées de tout le reste de la leçon.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: Une programmation non spiralaire : est-ce possible ?

par Rikki le Jeu 30 Mai 2013 - 19:04
Ben moi, je ne sais pas bien ce que c'est, une progression spiralaire... Embarassed

C'est spiralaire, ce que je fais, ou pas ? heu

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: Une programmation non spiralaire : est-ce possible ?

par coindeparadis le Jeu 30 Mai 2013 - 19:08
Ce que j'ai pu comprendre de ta façon de travailler en CP, je dirais "oui". Mais pour Archilectures, je ne sais pas (je ne l'ai pas encore reçu).

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: Une programmation non spiralaire : est-ce possible ?

par Rikki le Jeu 30 Mai 2013 - 19:10
Ah, Archilecture, je ne crois pas que ça soit très spiralaire... m'enfin, d'un autre côté, je ne sais pas trop si ma manière de bosser actuelle est spiralaire ou pas, alors du coup, je ne suis pas sûre.

En fait, je ne fais pas bien la différence entre "faire une leçon et réactiver ensuite ce qu'on a fait" et "faire une progression spiralaire".

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: Une programmation non spiralaire : est-ce possible ?

par coindeparadis le Jeu 30 Mai 2013 - 19:14
Ca n'est pas si dichotomique que cela en effet. Singapour qui met en avant sa progression massée, fait aussi du spiralaire. Disons , selon moi, que le spiralaire dépasse la simple répétition. On va du simple au complexe, du particulier au général.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: Une programmation non spiralaire : est-ce possible ?

par Rikki le Jeu 30 Mai 2013 - 19:18
Ah, oui, bon, ben en lecture c'est toujours spiralaire, alors non ?

Archilecture, je pense que c'est pas mal spiralaire aussi du coup, mais je ne suis pas sûre, puisqu'on fait des modules thématiques mais aussi selon les types d'écrits. Si ça se trouve, c'est massé. Va savoir.

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: Une programmation non spiralaire : est-ce possible ?

par coindeparadis le Jeu 30 Mai 2013 - 19:25
Et pet'ben que c'est ni l'un, ni l'autre ! Wink

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
Tinsel
Expert

Re: Une programmation non spiralaire : est-ce possible ?

par Tinsel le Jeu 30 Mai 2013 - 19:28
En tout cas c'est bien Archilecture! Ma collègue en est tellement contente!!

_________________
Koala + bassine
avatar
arcenciel
Grand Maître

Re: Une programmation non spiralaire : est-ce possible ?

par arcenciel le Jeu 30 Mai 2013 - 19:29
@Rikki a écrit:Ah, oui, bon, ben en lecture c'est toujours spiralaire, alors non ?

Archilecture, je pense que c'est pas mal spiralaire aussi du coup, mais je ne suis pas sûre, puisqu'on fait des modules thématiques mais aussi selon les types d'écrits. Si ça se trouve, c'est massé. Va savoir.
Il est sorti l'Archilecture CE2, Rikki?
Tinsel
Expert

Re: Une programmation non spiralaire : est-ce possible ?

par Tinsel le Jeu 30 Mai 2013 - 19:55
Carrément qu'il est sorti! Ma collègue l'a utilisé cette année.

_________________
Koala + bassine
avatar
arcenciel
Grand Maître

Re: Une programmation non spiralaire : est-ce possible ?

par arcenciel le Jeu 30 Mai 2013 - 19:58
@Tinsel a écrit:Carrément qu'il est sorti! Ma collègue l'a utilisé cette année.
Merci! Je ne l'avais pas encore vu en librairie...

User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Une programmation non spiralaire : est-ce possible ?

par User5899 le Jeu 30 Mai 2013 - 20:09
Quand on est en stage et que l'intervenant nous pompe l'air, c'est spiralaire professeur
Sinon, quand on mange épicé, très très, et que ça pique, c'est curryculaire lol!
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: Une programmation non spiralaire : est-ce possible ?

par Rikki le Jeu 30 Mai 2013 - 21:31
@arcenciel a écrit:
@Tinsel a écrit:Carrément qu'il est sorti! Ma collègue l'a utilisé cette année.
Merci! Je ne l'avais pas encore vu en librairie...


Mais il est au catalogue de la Ville de Paris ! yesyes (bon, c'est trop tard pour cette année, bien sûr, mais n'hésite pas à faire circuler l'info...)

Le CE2 est mon préféré. Je le trouve vraiment sympa, les thèmes sont chouettes (les blagues et les bêtises, la préhistoire, la peur, une chambre de rêve, la transformation magique, les vacances en BD), le DVD va bien avec, je suis super contente du résultat.

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
phi
Expert spécialisé

Re: Une programmation non spiralaire : est-ce possible ?

par phi le Jeu 30 Mai 2013 - 21:36
Je transmets la réponse de l'auteur qui ne peut pas venir elle-même malheureusement...


Rôô... Sur Néo, on parle de cet article. La gloire internationale !

http://www.neoprofs.org/t60876-une-programmation-non-spiralaire-est-ce-possible

C'est drôle, ils viennent même pas commenter ici, alors que je peux pas leur répondre là-bas... (bannie à perpét')

Faut pas avoir peur ! Je ne mange ni ne bannis personne, moi. Les spiralaires seront bien accueillis ! Les fautes d'orthographe et de syntaxe relativement bien acceptées ! Même le SLECC, je les mets pas dehors .

Allez, viendez !



PS @ Rikki : non, Archi n'est pas spiralaire.

PS @ 21déjà : j'ai un peu suivi ton année scolaire. La prochaine ne peut qu'êter mieux, côté collègues ! Me permets même de t'adresser une bise virtuelle !

PS @ Cripounet : Tu sais pas, il y a aussi quand tu fais de l'humour et que t'es à poil, ben c'est funnyculaire !
avatar
doctor who
Vénérable

Re: Une programmation non spiralaire : est-ce possible ?

par doctor who le Jeu 30 Mai 2013 - 22:06
Petite précision historique : le terme spiralaire est une traduction maladroite de l'adjectif "spiral" dans l'expression "spiral curriculum" de Jerome S Bruner.

Or, ce "curriculum en spirale" ne concerne pas la programmation annuelle mais le curriculum global de tout le cursus suivi par les élèves.

Bruner se conforme aux stades du développement de Piaget, et préconise deux choses (à mon avis contradictoires) :
- une anticipation des notions abstraites par des manipulations purement concrètes (métalangage, calcul et abstraction sont interdits), et cela d'une année sur l'autre, la programmation annuelle restant segmentée
- un départ de progression sous forme d'idées générales censées structurer l'acquisiation des notions ultérieures (mais comment enseigner des idées générales sans abstraction, ça, je n'ai toujours pas compris).

Il vaut mieux parler de progression "élémentaire", en référence aux éléments de savoir de Condorcet. Ce terme suppose un système de connaissances, le plus souvent traduit dans l'année par une progression par réemplois successifs des notions. Pas besoin de chercher une notion plus pauvre et moins poussée chez un américain.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Une programmation non spiralaire : est-ce possible ?

par User5899 le Jeu 30 Mai 2013 - 23:20
@phi a écrit:Je transmets la réponse de l'auteur qui ne peut pas venir elle-même malheureusement...


Rôô... Sur Néo, on parle de cet article. La gloire internationale !

http://www.neoprofs.org/t60876-une-programmation-non-spiralaire-est-ce-possible

C'est drôle, ils viennent même pas commenter ici, alors que je peux pas leur répondre là-bas... (bannie à perpét')

Faut pas avoir peur ! Je ne mange ni ne bannis personne, moi. Les spiralaires seront bien accueillis ! Les fautes d'orthographe et de syntaxe relativement bien acceptées ! Même le SLECC, je les mets pas dehors .

Allez, viendez !



PS @ Rikki : non, Archi n'est pas spiralaire.

PS @ 21déjà : j'ai un peu suivi ton année scolaire. La prochaine ne peut qu'êter mieux, côté collègues ! Me permets même de t'adresser une bise virtuelle !

PS @ Cripounet : Tu sais pas, il y a aussi quand tu fais de l'humour et que t'es à poil, ben c'est funnyculaire !
Un bel hommage : il parle de moi et il ne sait plus écrire Razz
Mais pourquoi pense-t-il/elle que je peux le lire là-bas ?

Edit Ah mon dieu, c'est Zoziau Razz
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: Une programmation non spiralaire : est-ce possible ?

par coindeparadis le Ven 31 Mai 2013 - 7:56
@doctor who a écrit:Petite précision historique : le terme spiralaire est une traduction maladroite de l'adjectif "spiral" dans l'expression "spiral curriculum" de Jerome S Bruner.

Or, ce "curriculum en spirale" ne concerne pas la programmation annuelle mais le curriculum global de tout le cursus suivi par les élèves.

Bruner se conforme aux stades du développement de Piaget, et préconise deux choses (à mon avis contradictoires) :
- une anticipation des notions abstraites par des manipulations purement concrètes (métalangage, calcul et abstraction sont interdits), et cela d'une année sur l'autre, la programmation annuelle restant segmentée
- un départ de progression sous forme d'idées générales censées structurer l'acquisiation des notions ultérieures (mais comment enseigner des idées générales sans abstraction, ça, je n'ai toujours pas compris).

Il vaut mieux parler de progression "élémentaire", en référence aux éléments de savoir de Condorcet. Ce terme suppose un système de connaissances, le plus souvent traduit dans l'année par une progression par réemplois successifs des notions. Pas besoin de chercher une notion plus pauvre et moins poussée chez un américain.
Merci !
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: Une programmation non spiralaire : est-ce possible ?

par Rikki le Ven 31 Mai 2013 - 8:11
Bon, j'ai rien compris.

J'ai lu ton papier sur ton blog bien avant qu'il soit relayé ici, et je n'ai pas commenté parce que je n'ai toujours pas compris.

On fait toujours des anticipations de notions abstraites par des manips concrètes, non ? Par contre, je ne vois pas bien ce qu'est un départ de progression sous forme d'idées générales, puisque justement on part de manips très concrètes, au contraire. Et je vois toujours pas la différence spiralaire / massé.

En plus, spiralaire, c'est un vilain mot, la machine me le souligne en rouge. Razz

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
avatar
doctor who
Vénérable

Re: Une programmation non spiralaire : est-ce possible ?

par doctor who le Ven 31 Mai 2013 - 9:26
@Rikki a écrit:Bon, j'ai rien compris.

J'ai lu ton papier sur ton blog bien avant qu'il soit relayé ici, et je n'ai pas commenté parce que je n'ai toujours pas compris.

On fait toujours des anticipations de notions abstraites par des manips concrètes, non ? Par contre, je ne vois pas bien ce qu'est un départ de progression sous forme d'idées générales, puisque justement on part de manips très concrètes, au contraire. Et je vois toujours pas la différence spiralaire / massé.

En plus, spiralaire, c'est un vilain mot, la machine me le souligne en rouge. Razz

Je partage ton incompréhension, qui vient des ambiguïtés de la notion elle-même : on commence par des idées générales ou par des manips ? Les deux mon général, selon Bruner. Et on attend que de savants didacticiens inventent une belle usine à gaz pour ce faire.

Pas de différence spiralaire / massé. Les deux sont complémentaires, à l'origine : spiralaire d'une année sur l'autre, massé pendant l'année.
En cela, il n'y a pas de "progression annuelle" en spirale. Ceux qui font des progressions annuelles "spiralaires" retrouvent en fait la bonne vieille progression élémentaire de l'école à papa.

Quant au mot, il vaut mieux dire "en spirale", à mon avis, quand on s'en sert.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: Une programmation non spiralaire : est-ce possible ?

par coindeparadis le Ven 31 Mai 2013 - 10:12
Le terme de spiralaire est très tendance en ce moment.
Personnellement je l'utilise quand je fais des progressions en histoire géo sur deux ou trois ans.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: Une programmation non spiralaire : est-ce possible ?

par Rikki le Ven 31 Mai 2013 - 17:11
Mais en histoire, la progression, elle se fait toute seule, non ? On commence au début et on avance... enfin, je n'en sais rien, je constate qu'au lycée ce n'est pas comme ça qu'on enseigne et que mes enfants manqueraient totalement de points de repères si on ne passait pas derrière sur ce coup-là.

Mais au moins au primaire on fait les choses dans l'ordre, j'espère ?

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: Une programmation non spiralaire : est-ce possible ?

par coindeparadis le Ven 31 Mai 2013 - 17:24
Bien-sûr mais si tu as par exemple un CM1/CM2 si la première année que tu les as en classe, tu fais l'antiquité et le moyen âge, les CM2 l'auront vu deux fois et n'auront pas abordé les autres périodes en rentrant au collège. Alors on peut traiter toutes les périodes chaque année mais pas tous les thèmes. Ainsi tu peux développer les voyages de Colomb et Magellan la première année, puis Cartier et Vasco de Gama la seconde...

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
profecoles
Habitué du forum

Re: Une programmation non spiralaire : est-ce possible ?

par profecoles le Ven 31 Mai 2013 - 17:27
Non pas toujours ....
dans les écoles à classes multi-iniveaux, les IEN encouragent les progressions spiralaires : au CE2, tout le programme survolé, au CM1 reprise avec approfondissement, idem au CM2.
Par exemple, au Moyen Age CE2 : les châteaux forts, au CM1 vie quotidienne des seigneurs et paysans, au CM2 l'organisation de la société féodale.
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: Une programmation non spiralaire : est-ce possible ?

par Rikki le Ven 31 Mai 2013 - 17:27
Tu veux dire que tu fais l'histoire de France, de l'Antiquité à nos jours, en une seule année ? Et avec ça tu as le temps de développer les grandes découvertes ?

veneration

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
Contenu sponsorisé

Re: Une programmation non spiralaire : est-ce possible ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum