Entrée en thèse : conseils pratiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Entrée en thèse : conseils pratiques

Message par histoireeternelle59 le Ven 31 Mai 2013 - 21:07

Bonsoir,

Je rentre en thèse en histoire médiévale à la prochaine rentrée, mon projet de thèse est prêt, approuvé par ma directrice et mon labo. Je ronge mon frein en attendant de passer les oraux du CAPES (en priant pour que ca soit bon et être enfin débarrassée de ca...). Mais c'est difficile de ne pas y penser et de ne pas mettre les pieds dedans donc de temps à autre je prends une heure ou deux pour faire un peu de biblio, penser aux sources, réfléchir aux axes à creuser... Bref assouvir un peu ma frustration.
J'en viens à ma question : dans la mesure du possible, je souhaite éviter les divers couacs qui peuvent se présenter et je me demandais si vous aviez des conseils pratiques, pour l'organisation intellectuelle et matérielle du travail, je ne sais pas, quelques trucs que vous auriez aimé savoir quand vous avez commencé et que vous n'avez découvert qu'ensuite...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entrée en thèse : conseils pratiques

Message par Marcel Khrouchtchev le Ven 31 Mai 2013 - 21:46

Auras-tu un contrat doctoral?
Ne néglige pas le CAPES en tout cas!

Marcel Khrouchtchev
Guide spirituel


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entrée en thèse : conseils pratiques

Message par histoireeternelle59 le Sam 1 Juin 2013 - 9:15

Oui MK, contrat doctoral avec charge d'enseignement pour mon stage si jamais par bonheur j'obtiens le CAPES (sans quoi je ne me serai jamais lancée dans l'aventure...). Pour l'instant justement j'essaye de rester concentrée là-dessus même si c'est difficile. Et sans trop m'avancer non plus (un concours comporte une part de hasard non négligeable), dans l'ensemble je suis confiante, mes dernières leçons blanches ont été évaluées à 12-13 environ et mon oral d'EOD hier était nettement meilleur que les précédents, je passe de 4 à 15. Comme je le dis souvent, on ne va pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir chassé, mais je suis bien décidée à aller défendre ma place. Very Happy

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entrée en thèse : conseils pratiques

Message par Marcel Khrouchtchev le Sam 1 Juin 2013 - 11:40

C'est une thèse en quoi?

Marcel Khrouchtchev
Guide spirituel


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entrée en thèse : conseils pratiques

Message par histoireeternelle59 le Sam 1 Juin 2013 - 11:46

En histoire médiévale. Je vais me pencher sur les relations entre une ville (que j'ai commencé à étudier en master) et son arrière-pays, comment elle polarise l'espace, quel espace, de quelle manière...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entrée en thèse : conseils pratiques

Message par Marie Laetitia le Sam 1 Juin 2013 - 11:51

histoireeternelle59 a écrit:
J'en viens à ma question : dans la mesure du possible, je souhaite éviter les divers couacs qui peuvent se présenter et je me demandais si vous aviez des conseils pratiques, pour l'organisation intellectuelle et matérielle du travail, je ne sais pas, quelques trucs que vous auriez aimé savoir quand vous avez commencé et que vous n'avez découvert qu'ensuite...
Vu comme tu envisages ton projet, ça me semble bien lancé... trefle pour le CAPES

Est-ce vraiment pour la thèse que tu auras besoin de conseils? C'est surtout pour ta charge de cours, méfie-toi des cours chronophages que l'on pourrait tenter de te refiler. Obtiens des TD de 1e année, des choses simples et rapides à préparer. Fuis les cours magistraux (en théorie tu ne devrais pas, mais hein, la théorie). Parce que tu peux facilement perdre un an de thèse sur ces bêtises (et les collègues titulaires sont souvent doués pour te refiler les cours les plus pénibles à préparer - pardon MK mais c'est mon expérience d'ex jeune naïve).

Pour la thèse, moi, je n'ai pas regretté de l'avoir faite avec un outil d'écriture que l'on appelle LaTeX (très connu des matheux, bcp moins dans les lettres et sciences humaines), plutôt qu'avec Word, mais si tu ne connais pas du tout, tu feras comme tant d'autres docteurs, c'est-à-dire sans. Ça fait tout: biblio automatique, mise en page automatique, annexes, toussa.

Faire régulièrement (tous les jours) des sauvegardes de ton travail en deux exemplaires (disque dur de ton ordi fixe, à prévoir en plus du portable léger, compact, et disque dur externe qui ne bouge pas de chez toi).

Refuser les colloques, journées d'études etc les deux premières années, c'est trop tôt (sauf celles imposées par ton directeur, à lui de limiter les offres), tu auras d'autres chats à fouetter et pas assez de matière, de réflexion, sauf pour une présentation du sujet, de sa problématique, des sources et de l'état historiographique.

Ne pas commencer les annexes trop tard, surtout pour les sources et la biblio.

Ne t'acharne pas sur l'intro, c'est ce que l'on fait en dernier.

En fonction de tes sources, si tu n'as pas un corpus unique: fais-toi impérativement un tableur avec les références des archives, où tu as trouvé sa référence (ça paraît bête mais c'est hachement utile après), la description matérielle du document (longueur, largeur, papier ou parchemin), date de consultation. Au bout de quelques années on ne sait plus quand et si on a consulté ce doc. Tu y mets aussi les sources rejetées et pourquoi elles ont été rejetées. Tu mets systématiquement l'analyse du corpus (de quoi cause l'ensemble du registre) très très utile aussi.

Pour ma thèse, j'ai deux ensemble de dossiers:
- le texte de thèse, avec les textes des sources, les listes de réf de sources classées par bibliothèques et fonds d'archives
- les dossiers d'étude: articles classés par sujets, mémos de travail classés par sujets

Si tu as plus d'un registre de source, fais-toi une base de données, fouine pour obtenir une vraie formation là-dessus, ça simplifie infiniment la tâche quand tu cherches à synthétiser les résultats de tes recherches.

Pour le reste, c'est très difficile de t'aider, ça dépend de ton sujet...


Dernière édition par Marie Laetitia le Sam 1 Juin 2013 - 11:53, édité 2 fois

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

_________________________________________________________________
Des élèves mignons et souriants, des élèves de 11 ans, marqués par la vie, les coups. Des bosseurs et des perturbateurs. Des agneaux et des loups. Des cris, des insultes. Enseigner les règles de vie. Transmettre, faire découvrir. La violence, les larmes. Le quotidien.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entrée en thèse : conseils pratiques

Message par Marie Laetitia le Sam 1 Juin 2013 - 11:51

histoireeternelle59 a écrit:En histoire médiévale. Je vais me pencher sur les relations entre une ville (que j'ai commencé à étudier en master) et son arrière-pays, comment elle polarise l'espace, quel espace, de quelle manière...

bisous bisous bisous

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

_________________________________________________________________
Des élèves mignons et souriants, des élèves de 11 ans, marqués par la vie, les coups. Des bosseurs et des perturbateurs. Des agneaux et des loups. Des cris, des insultes. Enseigner les règles de vie. Transmettre, faire découvrir. La violence, les larmes. Le quotidien.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entrée en thèse : conseils pratiques

Message par Marcel Khrouchtchev le Sam 1 Juin 2013 - 11:56

histoireeternelle59 a écrit:En histoire médiévale. Je vais me pencher sur les relations entre une ville (que j'ai commencé à étudier en master) et son arrière-pays, comment elle polarise l'espace, quel espace, de quelle manière...

Voilà qui semble très intéressant! Bon courage pour tout! topela

Marie Laetitia a écrit:Obtiens des TD de 1e année, des choses simples et rapides à préparer. Fuis les cours magistraux (en théorie tu ne devrais pas, mais hein, la théorie). Parce que tu peux facilement perdre un an de thèse sur ces bêtises (et les collègues titulaires sont souvent doués pour te refiler les cours les plus pénibles à préparer - pardon MK mais c'est mon expérience d'ex jeune naïve).

Non non, ne demande pas pardon, je suis bien d'accord avec toi Wink
Et je trouve tout le reste de tes conseils excellents veneration (j'aurais même aimé les avoir en début de thèse, j'ai perdu pas mal de temps dans des problèmes d'organisation du travail).

Marcel Khrouchtchev
Guide spirituel


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entrée en thèse : conseils pratiques

Message par Marie Laetitia le Sam 1 Juin 2013 - 11:58

Marcel Khrouchtchev a écrit:
Et je trouve tout le reste de tes conseils excellents veneration (j'aurais même aimé les avoir en début de thèse, j'ai perdu pas mal de temps dans des problèmes d'organisation du travail).

Moi aussi ! Razz

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

_________________________________________________________________
Des élèves mignons et souriants, des élèves de 11 ans, marqués par la vie, les coups. Des bosseurs et des perturbateurs. Des agneaux et des loups. Des cris, des insultes. Enseigner les règles de vie. Transmettre, faire découvrir. La violence, les larmes. Le quotidien.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entrée en thèse : conseils pratiques

Message par histoireeternelle59 le Sam 1 Juin 2013 - 12:41

Je vous remercie, ca correspond à mes interrogations.

Pour la charge de cours, j'aurai ma réponse vendredi je pense (réunion pour bilan du labo à laquelle je suis conviée). J'ai fait le calcul, ma charge pourrait correspondre à un groupe de TD en L2+ un CM d'initiation à la médiévale en L1 (que j'ai assuré cette année donc mes cours sont faits, peut-être un chapitre ou deux que je voudrais changer ou remanier, mais le gros est prêt).

Mes interrogations portent notamment sur le matériel informatique. Je comptais bien acheter un disque dur externe spécialement dédié à la thèse, on est bien d'accord. Et il va me falloir un nouveau PC, les miens commencent à être anciens. Mais je ne sais pas encore si je prends un portable ou un ordinateur de bureau, auquel cas je prendrais peut-être en plus un nouveau netbook, le mien a souffert avec mes années de préparation au CAPES et certaines touchent commencent à me faire des ennuis (notamment la touche T, un gros problème..., ce qui explique que ca manque parfois dans mes messages).
En terme de logiciel je comptais rester sur le pack office. C'est ce dont je me servais en master, j'avais eu du traitement de texte évidemment, mais j'avais aussi eu à faire beaucoup de statistiques et j'avais crée une base de données (prosopographie en M2). Donc comme je les maîtrise bien, je ne suis pas sûre que ca soit une bonne idée de me lancer dans une nouveauté, j'ai peur d'y perdre du temps.

En terme de gestion des sources et de la biblio :
- sources éparses, et jusque là je ne me suis pas encore penchée sur la question. Une chose est sûre je vais devoir fouiller plusieurs centres d'archives, dans plusieurs départements.
- jusque là j'ai surtout réfléchi à la biblio. J'ai créé un fichier pour recenser mes références biblio, comment j'en ai eu connaissance, ce que j'en ai tiré, si c'est utile ou pas. Mais je me dis qu'il me faudrait peut-être une base de donnée avec des mots-clés : en master ca n'était pas trop difficile d'avoir en tête ce qu'il y a dans les références consultées, mais ca ne durait qu'une seule année. Là on part sur une base de minimum trois ans, je doute que ma mémoire soit aussi performante. D'ailleurs question supplémentaire : les livres, vous les achetez tous? (un point qui effraye mon compagnon au plus haut point, pas tant pour le budget, globalement je suis une bonne gestionnaire, mais je pourrais presque ouvrir ma propre bibliothèque...)

Pour le contenu et la recherche proprement dite de sources et de biblio globalement je ne m'inquiète pas trop, en master ca s'était bien passé, manifestement ma façon de faire est efficace donc je pense continuer comme par le passé.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entrée en thèse : conseils pratiques

Message par Marie Laetitia le Sam 1 Juin 2013 - 15:49

D'ailleurs question supplémentaire : les livres, vous les achetez tous?

Non! Mais j'étais à Paris donc journées à la BnF Tolbiac quand je n'étais pas aux archives... Sinon BU et prêt inter.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

_________________________________________________________________
Des élèves mignons et souriants, des élèves de 11 ans, marqués par la vie, les coups. Des bosseurs et des perturbateurs. Des agneaux et des loups. Des cris, des insultes. Enseigner les règles de vie. Transmettre, faire découvrir. La violence, les larmes. Le quotidien.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entrée en thèse : conseils pratiques

Message par Condorcet le Sam 1 Juin 2013 - 20:59

Pour te mettre dans le "bain de la thèse", je te conseillerai malgré tout d'assister durant les deux premières années de thèse à des colloques et des journées d'étude choisies pour leur optique généraliste et/ou leur proximité avec ton sujet, ce qui te permettra en outre de bien circonscrire la bibliographie. En outre, la participation à un séminaire organisé par l'école doctorale peut se révéler utile la première année pour tes premiers pas de doctorant(e) et répondre aux (nombreuses) questions qui surgissent.

Globalement, les premiers temps sont consacrés à la définition/délimitation du sujet et du corpus, au repérage des sources dans les différents lieux d'archives, à la définition d'un échantillon que l'on espère représentatif. A l'issue de chaque journée de dépouillement, j'avais pris l'habitude d'établir une fiche manuscrite synthétique rappelant les principaux apports d'icelle (références précises des sources dépouillées, apports et limites d'icelles vis-à-vis du sujet de thèse, lien entre elles, pistes à définir et explorer à l'avenir, influence sur les grandes orientations de la thèse, rencontres éventuelles). Mené à bien régulièrement, cet exercice devrait te doter d'un solide matériau susceptible de former le canevas de ton plan.
Car le grand moment de la thèse consiste à construire un plan réaliste et fidèle à la richesse du sujet. La rédaction commence par le premier chapitre de la première partie et demande une certaine constance dans l'effort stylistique et heuristique. Comme le remarque avec acuité ML, ce moment doit être privilégié pour répondre aux éventuelles sollicitations puisque, bien pensée, une réponse à une demande de chapitre de livre, d'article de revue à comité de lecture, de communication dans le cadre d'un colloque junior ou senior, journées d'études, permet d'alimenter un chapitre de thèse et, facteur essentiel, d'informer la communauté académique de l'importance de ses travaux comme de l'imminence de la soutenance.
Au bout de 4 ou 5 ans, viendra le moment de la soutenance sur laquelle je reviendrai ultérieurement...

Condorcet
Prophète


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entrée en thèse : conseils pratiques

Message par Collier de Barbe le Dim 2 Juin 2013 - 11:45

@HistoireEternelle

Pour la biblio, une solution simple, efficace et très pratique: le logiciel libre Zotero http://www.zotero.org/, ça fonctionne seul ou avec Firefox. On récupère les références bibliographiques sur les catalogues informatisés des principales bibliothèques. ça marche aussi pour les articles sur cairn. Le programme permet ensuite de les réinsérer dans ton fichier word.

Plein d'explications et d'autres précisions, là
http://www.boiteaoutils.info/ (avec notamment des modèles en français qui formatent immédiatement des notes de bas de page et tes biblios)


Sur d'autres questions techniques & sur l'avancée dans le travail, l'excellent carnet "devenir historien"
http://devhist.hypotheses.org/

Personnellement, en plus de tous les excellents conseils qui t'ont déjà été donnés, j'ajouterai la nécessité de toujours combattre l'isolement qui menace le thésard. Il faut surtout fréquenter régulièrement ton séminaire doctoral, être en relation régulière avec son prof et/ou un maître de conf' disponible. Rester seul/e, isolé/e c'est la garantie à un moment ou à un autre de s'enliser ou de faire une erreur.

Bon courage!

_________________
CdB
@AbbeCordillere

"HENRY
I misjudged you Walter -- I knew
you'd sell your mother for an Etruscan
vase. But I didn't know you'd sell
your country and your soul to the
slime of humanity."

Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum