Pourquoi les garçons sont-ils moins forts à l'école que les filles ?

Page 4 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Pourquoi les garçons sont-ils moins forts à l'école que les filles ?

Message par Abraxas le Dim 2 Juin 2013 - 19:53

La testostérone.
Vous ne pouvez pas imaginer, mesdames…

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi les garçons sont-ils moins forts à l'école que les filles ?

Message par Marcel Khrouchtchev le Dim 2 Juin 2013 - 19:54

@Abraxas a écrit:La testostérone.
Vous ne pouvez pas imaginer, mesdames…

Je suis assez content de vous lire, car je reconnais que je ne comprends pas pourquoi certains s'obstinent à ce point à minimiser la différence entre les sexes, sans prendre en compte la différence hormonale qui est quand même déterminante.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi les garçons sont-ils moins forts à l'école que les filles ?

Message par Caspar Goodwood le Dim 2 Juin 2013 - 19:55

D'accord avec Abraxas, il le dit avec humour mais ne peut-on pas imaginer que certains de nos comportements sont dus à la simple biologie? Je ne trolle pas je précise, et ma question est à prendre avec toutes les précautions qui s'imposent.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi les garçons sont-ils moins forts à l'école que les filles ?

Message par Marcel Khrouchtchev le Dim 2 Juin 2013 - 19:57

@Caspar Goodwood a écrit: D'accord avec Abraxas, il le dit avec humour mais ne peut-on pas imaginer que certains de nos comportements sont dus à la simple biologie? Je ne trolle pas je précise, et ma question est à prendre avec toutes les précautions qui s'imposent.

C'est un sujet qui, ici, peut effectivement amener à se prendre des volées de bois vert, j'en ai déjà fait l'expérience.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi les garçons sont-ils moins forts à l'école que les filles ?

Message par Mestelle51 le Dim 2 Juin 2013 - 20:01

Quel est le taux de testostérone d'un élève de primaire? Car cela commence dès cet âge. Les différences biologiques existent bien évidemment , mais cela concerne il la facilité d'apprentissage des savoirs?


Dernière édition par Mestelle51 le Dim 2 Juin 2013 - 20:05, édité 1 fois

Mestelle51
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi les garçons sont-ils moins forts à l'école que les filles ?

Message par John le Dim 2 Juin 2013 - 20:03

Si j'en crois l'article cité au départ, les fils élevés par un père seul doivent s'en sortir beaucoup mieux que les fils élevés par leur mère seule, puisqu'ils ne sont capables de s'identifier qu'à leur père.

Ca ne semble absurde à personne ?

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi les garçons sont-ils moins forts à l'école que les filles ?

Message par Marcel Khrouchtchev le Dim 2 Juin 2013 - 20:04

@John a écrit:Si j'en crois l'article cité au départ, les fils élevés par un père seul doivent s'en sortir beaucoup mieux que les fils élevés par leur mère seule, puisqu'ils ne sont capables de s'identifier qu'à leur père.

Ca ne semble absurde à personne ?

Le mieux serait deux pères alors, non? Very Happy

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi les garçons sont-ils moins forts à l'école que les filles ?

Message par Caspar Goodwood le Dim 2 Juin 2013 - 20:05

veneration

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi les garçons sont-ils moins forts à l'école que les filles ?

Message par philann le Dim 2 Juin 2013 - 20:13

@Dionysos a écrit:
@abricotedapi a écrit:Mais une fois qu'on admet que le contexte familial joue sur la scolarité, que fait-on ? L'école ne peut pas changer la famille. Donc autant s'intéresser sur les causes de l'échec que l'école peut modifier.

Je ne vois pas à quoi sert de savoir précisément qu'un garçon sans figure masculine ratera sa scolarité : on ne va de toute façon pas le laisser couler sous prétexte que "c'est comme ça"...

Là je suis 100% d'accord. Mais admettre qu'il y a une différenciation sexuée semble parfois incongru or pourtant...

J'avais lu a ce sujet il y a quelques années "Sauvons les garçons" de JL Auduc. Quelques pistes intéressantes dans cet ouvrage.

Par ailleurs, milieu familial et milieu scolaire peuvent concourir à un même problème.
Il me semble plus difficile d'élever un enfant dans une famille monoparentale que lorsqu'il y a deux parents (et...NON je ne dit pas pour autant que tous les enfants de divorcés auront des problèmes ou seront mal élevés...mais ce sera sans doute plus dur).

Or la majorité des familles monoparentales sont je crois des familles dans lesquelles c'est la mère qui élève les enfants... Et à l'école... la majorité des enseignants sont...des femmes! (ça se rapproche du moit-moit en avançant dans la scolarité mais toujours une majorité féminine).

Donc non seulement un garçon ne va pas trouver de figure masculine pour s'identifier dans sa famille (sauf à avoir une famille unie type famille branche evec gd-parents, oncles, cousins etc...) mais il risque d'en trouver très peu dans le lieu qu'il fréquente le plus...à savoir l'école puis le collège.


philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi les garçons sont-ils moins forts à l'école que les filles ?

Message par Ancolie le Dim 2 Juin 2013 - 20:14

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Ancolie a écrit:
Oh je ne sais plus, cela remonte à quand je lisais deux trois trucs sur les enfants.Si je retrouve ce site et ces diverses statistiques , je vous donneraient le lien mais plus de dix ans. J'avais été surprise à l'époque mais j'ai été mère plus tardivement que mes amies et j'avais eu le temps d'observer un tas de trucs (un échantillon restreint peut être mais...)

Ça m'intéresse assez à titre personnel. Ma femme a allaité mon fils jusqu'à 2 ans, ma fille jusqu'à 14 mois, mais sans que ça soit volontaire, ma fille ne voulait plus. Mais ça m'intéresse quand même, il y avait peut-être quelque chose d'inconscient et de socialement construit là-dedans. Si tu retombes sur ta référence, je suis preneur.

Pas de souci

Ancolie
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi les garçons sont-ils moins forts à l'école que les filles ?

Message par JPhMM le Dim 2 Juin 2013 - 20:42

Pourquoi les garçons sont-ils moins forts à l'école que les filles ?
Parce qu'ils jouent trop aux jeux vidéos.

araignée

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi les garçons sont-ils moins forts à l'école que les filles ?

Message par Boubous le Dim 2 Juin 2013 - 21:35

@JPhMM a écrit:
Pourquoi les garçons sont-ils moins forts à l'école que les filles ?
Parce qu'ils jouent trop aux jeux vidéos.
Ça explique aussi pourquoi les garçons sont un peu plus forts en maths que les filles aussi bien en fin de CM2 qu’en fin de collège.
Mais en français, les filles sont très loin devant !

Cette étude de la DEPP sur le sujet est assez intéressante ...
http://cache.media.education.gouv.fr/file/2013/69/7/DEPP-filles-garcons-2013_243697.pdf

Boubous
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi les garçons sont-ils moins forts à l'école que les filles ?

Message par ysabel le Dim 2 Juin 2013 - 21:36

j'ai une réponse plus simple : parce que nous sommes les meilleures ! Twisted Evil

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi les garçons sont-ils moins forts à l'école que les filles ?

Message par Marcel Khrouchtchev le Dim 2 Juin 2013 - 21:39

@ysabel a écrit:j'ai une réponse plus simple : parce que nous sommes les meilleures ! Twisted Evil

Very Happy

Je remarque que Pseudo n'a pas répondu à ma question sur les filles soumises et sur les garçons soumis à leur mère. Je continue à trouver ça contradictoire.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi les garçons sont-ils moins forts à l'école que les filles ?

Message par Dionysos le Dim 2 Juin 2013 - 23:08

@JPhMM a écrit:
Pourquoi les garçons sont-ils moins forts à l'école que les filles ?
Parce qu'ils jouent trop aux jeux vidéos.

araignée

Pourquoi une majorité des addicts aux jeux vidéos sont des garçons et des hommes ?
Dans l'article une des hypothèse avancée est que devant un jeu vidéo :
1. On est quasi-sur de dominer
2. Quand on est perd, on ne perd pas la face devant tout le monde, on est seul.
Ca ne me paraît pas totalement absurde.

_________________
"We're all in the gutter, but some of us are looking at the stars". O.Wilde.

Dionysos
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi les garçons sont-ils moins forts à l'école que les filles ?

Message par dandelion le Dim 2 Juin 2013 - 23:23

Hélas il y a encore beaucoup de mères (dont la mienne) qui 'servent' leurs garçons et se font aider par leurs filles très tôt. Saviez-vous qu'une statistique a montré qu'avoir un garçon faisait perdre quelques mois de vie à une femme, alors qu'avoir une fille lui en faisait gagner (les chercheurs avaient avancé, qu'outre une grossesse plus compliquée liée au poids plus important de ces messieurs, ils étaient plus souvent ingrats, s'occupant plus rarement de leurs parents lorsque ceux-ci vieillissaient). Ce seraient donc les mères qui seraient soumises à leurs garçons plutôt que l'inverse. A contrario, cela signifie que les femmes consacrent beaucoup de leur temps à 'aider', ce qui suppose un moindre investissement professionnel (je n'ai qu'à trouver un miroir pour vérifier que cela ne s'applique pas qu'à mon entourage). Les choix d'étude des filles sont aussi je crois plus souvent influencés par des contraintes familiales existantes ou prévisibles (certaines préoccupations émergent très tôt dans le discours des filles, et elles manquent d'ambition alors qu'elles ont de bons résultats, alors que les garçons ont de l'ambition malgré des résultats souvent moins bons).
Très franchement, je regrette beaucoup aujourd'hui de ne pas avoir davantage poussé l'étude des mathématiques, mais a posteriori je me rends compte que j'avais intériorisé que ce n'était pas 'pour les filles'. Je regrette qu'aucune démarche d'ampleur ne soit entreprise pour inciter un maximum d'élèves (filles ou garçons) à suivre des études scientifiques, alors que la pénurie guette (sauf en biologie, où il y a beaucoup de filles Rolling Eyes ).
Sinon je sais lire une carte et compter, mais aussi nettoyer les toilettes et faire la cuisine, et en plus j'ai allaité ma deuxième fille jusqu'à l'âge de...4 ans (d'accord c'est un peu bizarre, mais du coup ça remonte vachement les stats pour les filles Very Happy ).

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi les garçons sont-ils moins forts à l'école que les filles ?

Message par JPhMM le Dim 2 Juin 2013 - 23:31

@dandelion a écrit:Saviez-vous qu'une statistique a montré qu'avoir un garçon faisait perdre quelques mois de vie à une femme, alors qu'avoir une fille lui en faisait gagner (les chercheurs avaient avancé, qu'outre une grossesse plus compliquée liée au poids plus important de ces messieurs, ils étaient plus souvent ingrats, s'occupant plus rarement de leurs parents lorsque ceux-ci vieillissaient).
D'ailleurs, il parait qu'en plus ils sentent mauvais. professeur

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi les garçons sont-ils moins forts à l'école que les filles ?

Message par dandelion le Dim 2 Juin 2013 - 23:49

@JPhMM a écrit:
@dandelion a écrit:Saviez-vous qu'une statistique a montré qu'avoir un garçon faisait perdre quelques mois de vie à une femme, alors qu'avoir une fille lui en faisait gagner (les chercheurs avaient avancé, qu'outre une grossesse plus compliquée liée au poids plus important de ces messieurs, ils étaient plus souvent ingrats, s'occupant plus rarement de leurs parents lorsque ceux-ci vieillissaient).
D'ailleurs, il parait qu'en plus ils sentent mauvais. professeur
Les parents ou les garçons? Et est-ce à cause de leur bosse des maths? Expliquerait-ce que d'aucuns matheux sont surnommés 'calculatrice' du fait d'une certaine tendance à l'acné? Si on avait des chiffres on pourrait établir des corrélations diable Sur ce je vais manger du chocolat, il paraît que ça favorise les prix Nobels (les Suisses sont les plus gros mangeurs de chocolat et ce sont aussi ceux qui produisent le plus de prix Nobel... en même temps le chocolat ça donne des boutons ).

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi les garçons sont-ils moins forts à l'école que les filles ?

Message par Moonchild le Dim 2 Juin 2013 - 23:59

@abricotedapi a écrit:Mais une fois qu'on admet que le contexte familial joue sur la scolarité, que fait-on ? L'école ne peut pas changer la famille. Donc autant s'intéresser sur les causes de l'échec que l'école peut modifier.

Je ne vois pas à quoi sert de savoir précisément qu'un garçon sans figure masculine ratera sa scolarité : on ne va de toute façon pas le laisser couler sous prétexte que "c'est comme ça"...
"Couvrez moi cette cause que je ne saurais voir".

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi les garçons sont-ils moins forts à l'école que les filles ?

Message par John le Lun 3 Juin 2013 - 0:02

Je ne vois pas à quoi sert de savoir précisément qu'un garçon sans figure masculine ratera sa scolarité
Surtout qu'"un garçon sans figure masculine", ça n'existe absolument pas.
Même Guaino, dont toute la France sait désormais qu'il a été élevé par sa mère et sa grand-mère, s'est entiché de de Gaulle, Malraux, Séguin, Pasqua, Chirac et Sarkozy.
Et d'ailleurs, peut-être que s'il avait plutôt pris modèle sur Marie Curie ou Colette, ça n'aurait pas été plus mal...

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi les garçons sont-ils moins forts à l'école que les filles ?

Message par JPhMM le Lun 3 Juin 2013 - 0:13

@dandelion a écrit:
@JPhMM a écrit:
@dandelion a écrit:Saviez-vous qu'une statistique a montré qu'avoir un garçon faisait perdre quelques mois de vie à une femme, alors qu'avoir une fille lui en faisait gagner (les chercheurs avaient avancé, qu'outre une grossesse plus compliquée liée au poids plus important de ces messieurs, ils étaient plus souvent ingrats, s'occupant plus rarement de leurs parents lorsque ceux-ci vieillissaient).
D'ailleurs, il parait qu'en plus ils sentent mauvais. professeur
Les parents ou les garçons? Et est-ce à cause de leur bosse des maths? Expliquerait-ce que d'aucuns matheux sont surnommés 'calculatrice' du fait d'une certaine tendance à l'acné? Si on avait des chiffres on pourrait établir des corrélations diable Sur ce je vais manger du chocolat, il paraît que ça favorise les prix Nobels (les Suisses sont les plus gros mangeurs de chocolat et ce sont aussi ceux qui produisent le plus de prix Nobel... en même temps le chocolat ça donne des boutons ).
Les garçons, bien sûr.
Quitte à leurs trouver tous les défauts, ces scientifiques-là devraient ne pas s'arrêter en si bon chemin.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi les garçons sont-ils moins forts à l'école que les filles ?

Message par Abraxas le Lun 3 Juin 2013 - 5:04

Le spécialiste de la question, c'est Jean-Louis Auduc, qui a sorti il y a quelques temps un bouquin sur le sujet :



Voir http://www.cahiers-pedagogiques.com/Sauvons-les-garcons
et
http://www.librinfo74.fr/2013/04/fete-de-ladep-jean-louis-auduc-ou-comment-sauver-les-garcons/

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi les garçons sont-ils moins forts à l'école que les filles ?

Message par Pseudo le Lun 3 Juin 2013 - 6:58

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@ysabel a écrit:j'ai une réponse plus simple : parce que nous sommes les meilleures ! Twisted Evil

Very Happy

Je remarque que Pseudo n'a pas répondu à ma question sur les filles soumises et sur les garçons soumis à leur mère. Je continue à trouver ça contradictoire.

J'ai pas vu. C'est où ?

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi les garçons sont-ils moins forts à l'école que les filles ?

Message par Pseudo le Lun 3 Juin 2013 - 7:14

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Pseudo a écrit:Compte tenue du nombre de femmes sur le forum, je vais peut-être me faire laminer, mais tant pis.

Je ne sais pas si l'attitude des garçons tient au manque de repère paternel (peut-être), mais il me semble tout aussi vrai que les femmes sans hommes (et il est des hommes suffisamment absents même quand il sont là, au demeurant) élèvent parfois leurs fils de façon bien pernicieuse. Si une fameuse émission de téléréalité montrent des mères souhaitant caser leur grand fiston, et quasiment pas de pères, c'est que, malheureusement, il y a une réalité sous cette traduction télévisuelle grotesque.

Les garçons manquent de père, je ne sais pas. Mais les mères manquent d'hommes surement. Mais ce n'est pas en élevant leurs fils comme des princes sans royaume qu'elles amélioreront le sort des futures femmes et futures mères.

Sur ce, j'attends la volée de bois vert avec sérénité.

Donc si je te suis bien, nous vivons dans une société patriarcales, les femmes sont soumises, mais les hommes sont manipulés par leur mère? J'avoue avoir du mal à suivre et à comprendre la logique là-dedans.

Quant à l'allaitement plus long pour les garçons que pour les filles, j'en reste coi. Je suis assez curieux de lire l'étude statistique sur laquelle tu t'appuies.

Grrr.... J'avais écrit une longue réponse, ma connexion a merdé.
En résumé, le patriarcat est enseigné par les femmes malheureusement. Elles placent leurs fils au-dessus d'elles, elles leur donnent les droits qu'elle-même n'ont jamais eu, pour les avoir par procuration. Les garçons sont manipulés par ces mères, qui en font des pachas assistés. Quel bonheur suprême pour l’esclave d'être indispensable à son maître ! Surtout un maître qui a tous les droits, ça rehausse le pouvoir de l'esclave.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi les garçons sont-ils moins forts à l'école que les filles ?

Message par Abraxas le Lun 3 Juin 2013 - 8:05

@Pseudo a écrit:Quel bonheur suprême pour l’esclave d'être indispensable à son maître ! Surtout un maître qui a tous les droits, ça rehausse le pouvoir de l'esclave.

Vous avez tout compris, très chère… Very Happy

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi les garçons sont-ils moins forts à l'école que les filles ?

Message par Iphigénie le Lun 3 Juin 2013 - 8:26

Je suis assez d'accord avec l'idée que ce sont les mères qui élèvent les fils...
Mais je n'ai pas tout lu...
On a parlé de l'extrême féminisation du corps enseignant? Car il n'y a pas que chez les élèves que les filles "réussissent mieux" que les garçons...
Je pense que ça joue aussi sur le "concept" de l'élève " modèle" d'aujourd'hui ...
Je suis frappée dans les conseils de classe de voir à quel point la valeur première reconnue et valorisée est la soumission: soumission à l'ordre, aux consignes (de plus en plus contraignantes, par exemple en lettres: fini le temps de l'inspiration, bonjour aux consignes), valorisation du doigt levé et du cahier bien tenu etc...Et ce ne sont pas les "gommettes" anti-traumatisme et la morale pieuse du "vivre ensemble youpi youpi" qui vont arranger ça...Bref, tout ce qu'il y a de plus culculapraline dans l'éducation -traditionnelle- des filles.
L'école ça devient un truc de filles pour les filles...

Bref, les "mecs" se fabriquent un monde idéal: les femmes au boulot, et eux se la coulent douce: effet pervers de la libération féminine...


Dernière édition par iphigénie le Lun 3 Juin 2013 - 9:06, édité 4 fois (Raison : préciser ma pensée (brumeuse au lever))

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum