Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Page 6 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par victor44 le Jeu 6 Juin 2013 - 9:20

@JPhMM a écrit:
@victor44 a écrit:Sur ce fil, je crois que l'on touche le fond...
@victor44 a écrit:Quand on est à court d'arguments...
Ah !!!! cheers cheers cheers
Nous attendions sur un autre post Ce-Qui-A-Etudié-Bourbaki-En-Sixième ! veneration veneration veneration veneration veneration C'est que nous avons bien des demandes d’éclaircissements à vous soumettre sur les passages les plus ardus des 27 tomes du Bourbaki, qui résistent à nos esprits adultes bien peu avantagés par rapport à celui qu'était le vôtre même en Sixième déjà !

Ne nous faites pas faux bond, de grâce.

Pour ceux qui ne comprendraient pas le post de JPhMM, il fait référence à une autre discussion

http://www.neoprofs.org/t60773-critique-des-grandes-ecoles-peter-gumbel-sort-un-nouveau-livre-elite-academy

victor44
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par victor44 le Jeu 6 Juin 2013 - 9:25

@Reine Margot a écrit:le problème c'est que "s'interroger sur certaines pratiques" efface le problème, infiniment plus grave, des élèves de plus en plus difficiles et du métier qui attire de moins en moins. Il est moins grave qu'un prof puisse être de temps à autre injuste ou prendre une décision bête (à qui cela n'arrive-t-il pas, en tant que parent? Vous aimeriez avoir à rendre compte du moindre moment d'énervement avec vos gosses?) que de voir les classes devenir peu à peu une jungle à tel point que maintenant c'est la justice qui intervient.

On ne parle pas d'un élève violent mais d'un prof violent qui en plus génère des comportements inadaptés chez les élèves...

Si l'institution ne prend pas ses responsabilités, c'est la justice qui s'en mèle et comme par hasard alors on trouve le courage de le suspendre.

victor44
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par JPhMM le Jeu 6 Juin 2013 - 9:29

@victor44 a écrit:
@JPhMM a écrit:
@victor44 a écrit:Sur ce fil, je crois que l'on touche le fond...
@victor44 a écrit:Quand on est à court d'arguments...
Ah !!!! cheers cheers cheers
Nous attendions sur un autre post Ce-Qui-A-Etudié-Bourbaki-En-Sixième ! veneration veneration veneration veneration veneration C'est que nous avons bien des demandes d’éclaircissements à vous soumettre sur les passages les plus ardus des 27 tomes du Bourbaki, qui résistent à nos esprits adultes bien peu avantagés par rapport à celui qu'était le vôtre même en Sixième déjà !

Ne nous faites pas faux bond, de grâce.

Pour ceux qui ne comprendraient pas le post de JPhMM, il fait référence à une autre discussion

http://www.neoprofs.org/t60773-critique-des-grandes-ecoles-peter-gumbel-sort-un-nouveau-livre-elite-academy
Qu'un esprit mathématique si puissant et si rare se détourne de ses responsabilités humanistes de pédagogie envers le commun des mortels n'est pas comportement des plus moraux. Je suis déçu. Ce qui n'enlève rien à mon respect pour vos capacités mathématiques prodigieuses.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par Igniatius le Jeu 6 Juin 2013 - 9:52

L'enseignant a fait a priori n'importe quoi : coller un papier sur le front d'une gamine, c'est perdre le contrôle, quand on sait à quel point le système peut être procédurier.
Mais j'aurais tendance à ne pas condamner sans en savoir plus : on peut tous imaginer des élèves particulièrement horripilants, pour lesquels on a eu des intentions peu glorieuses.
Evidemment, avec le temps, on apprend à "gérer" son énervement, mais je ne dis pas que d'ici aux 30 ans qui me restent à faire, je ne craquerai pas devant un morveux insolent.
Aujourd'hui, je les charrie parce que j'ai une grande gueule et ça suffit pour la plupart, mais des fois j'en ai marre.
Bref, sur une enfant de cet âge, il n'a sans doute pas agi correctement, mais porter plainte dans ces conditions me paraît vraiment excessif.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par Ronin le Jeu 6 Juin 2013 - 9:55

C'est une situation à régler en interne, entre l'IEN, l'enseignant, les parents. Aller au tribunal pour cela est excessif.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par victor44 le Jeu 6 Juin 2013 - 9:59

@Ronin a écrit:C'est une situation à régler en interne, entre l'IEN, l'enseignant, les parents. Aller au tribunal pour cela est excessif.

Si tel était le cas, le procureur n'aurait pas poursuivi

victor44
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par Igniatius le Jeu 6 Juin 2013 - 10:01

@victor44 a écrit:
@Ronin a écrit:C'est une situation à régler en interne, entre l'IEN, l'enseignant, les parents. Aller au tribunal pour cela est excessif.

Si tel était le cas, le procureur n'aurait pas poursuivi

Ca reste à voir.

Mais de toute évidence, le gros pb à mon avis, c'est qu'il ait laissé les autres gamins enchérir : ça, ça me choque.
Dans ma classe, je suis le seul à avoir le droit de "calmer" un élève, de la façon qui me sied : jamais je ne laisse un autre en rajouter, car cela peut déraper facilement.
A l'âge qui nous occupe ici, c'est encore plus grave.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par Reine Margot le Jeu 6 Juin 2013 - 16:58

@victor44 a écrit:
@Reine Margot a écrit:le problème c'est que "s'interroger sur certaines pratiques" efface le problème, infiniment plus grave, des élèves de plus en plus difficiles et du métier qui attire de moins en moins. Il est moins grave qu'un prof puisse être de temps à autre injuste ou prendre une décision bête (à qui cela n'arrive-t-il pas, en tant que parent? Vous aimeriez avoir à rendre compte du moindre moment d'énervement avec vos gosses?) que de voir les classes devenir peu à peu une jungle à tel point que maintenant c'est la justice qui intervient.

On ne parle pas d'un élève violent mais d'un prof violent qui en plus génère des comportements inadaptés chez les élèves...

Si l'institution ne prend pas ses responsabilités, c'est la justice qui s'en mèle et comme par hasard alors on trouve le courage de le suspendre.


Moi je parle en général et je crois au contraire que l'institution a le devoir de protéger ses enseignants et notamment de préserver leur autorité, et non de remettre en cause la moindre de leurs décisions. Dire que tel prof a eu une réaction bête, c'est une chose, pour suspendre quelqu'un il me semble qu'il faut des faits plus graves, d'autant qu'on ne sait que ce qu'en dit la presse donc méfiance. (et ce prof n'a pas été violent, semble-t-il, il a été vexant, nuance). Si on va par là il va falloir justifier n'importe quelle remarque un peu ironique ou vexante en classe, un prof ne pourra plus rien dire ni faire...et il faudra suspendre tous les participants sur le topic brice de nice ou mettre un blâme pour tous les commentaires sur les perles d'élèves... Rolling Eyes

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par Reine Margot le Jeu 6 Juin 2013 - 17:02

@roxanne a écrit:
@Reine Margot a écrit:le problème c'est que "s'interroger sur certaines pratiques" efface le problème, infiniment plus grave, des élèves de plus en plus difficiles et du métier qui attire de moins en moins. Il est moins grave qu'un prof puisse être de temps à autre injuste ou prendre une décision bête (à qui cela n'arrive-t-il pas, en tant que parent? Vous aimeriez avoir à rendre compte du moindre moment d'énervement avec vos gosses?) que de voir les classes devenir peu à peu une jungle à tel point que maintenant c'est la justice qui intervient.


L'un n'empêche pas l'autre.Je m'interroge en tant que mère, que prof et j'essaie de progresser, d'être attentive.Et puis là, on ne parle pas d'un gamin insolent , un caïd de zep mais d'une enfant de 10 ans lente pour découper..


Disons que comme toujours dans ce genre de cas on ne sait que ce qu'en dit la presse...mais il me semble que si j'avais un enfant j'irais voir le prof pour avoir sa version mais jamais je ne le mettrais en cause devant le gamin.

En tant qu'élève, 'jai été humiliée par un prof qui m'avait surprise en cours écrivant un mot au sujet d'un garçon avec lequel je voulais sortir. le prof m'a punie (normal) mais il a aussi affiché le truc en salle des profs, a raconté dans tout le collège que j'avais écrit une lettre d'amour à ce garçon, ce qui était faux...en 4e c'est terrible. En tant que prof j'ai trouvé ce comportement minable, mais j'étais élève, et donc même si le prof a mal agi je n'avais rien à redire. je pense que si à l'époque des gens comme Victor avaient fait suspendre ce prof ça n'aurait pas enlevé grand-chose à ma souffrance (car ça a été terrible, notamment de la part des autres gamins, qui 'nauraient pas cessé de se moquer pour autant) et je pense que sa suspension aurait aggravé les choses avec les classes qui l'auraient malmené. ça aurait juste été un peu plus le bazar dans la classe, c'est tout.


Dernière édition par Reine Margot le Jeu 6 Juin 2013 - 17:09, édité 3 fois

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par bikkhou le Jeu 6 Juin 2013 - 17:03

Ce que tu écris me rassure, Reine Margot ! j'abonde dans ton sens !

_________________
Le rhinocéros courait / Le lion s'accrochait / mordait / le sang giclait      le cou se tordait / Le rhinocéros regardait le ciel / Ciel bleu, calme et tranquille : / on y voyait la lune /
Tableau / Incident dans la jungle lointaine / Le paysage se taisait / Les deux bêtes se figeaient / Et dans le silence / Le lion tuait à chaque instant / Le rhinocéros mourait éternellement

                                                                                                  KAORU MARUYAMA

bikkhou
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par Winnie88500 le Jeu 6 Juin 2013 - 17:04

Tout cela me rappelle le maire de Cousolre, condamné pour avoir giflé un adolescent, puis, et heureusement, relaxé en appel.
J'espère que l'issue finale sera la même pour notre collègue.
Je lui réitère mon soutien total et indéfectible, n'en déplaise à certains.

P.S. : un de mes messages précédents ayant été effacé par la modération, je me permets de rappeler un extrait de l'article cité : « Elle est douée, elle n’a aucun problème de rapidité. Ce jour-là, elle avait simplement décidé de me provoquer », assure son professeur.


Dernière édition par Winnie88500 le Jeu 6 Juin 2013 - 17:13, édité 1 fois

Winnie88500
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par bikkhou le Jeu 6 Juin 2013 - 17:09

J'oublierai de chercher à comprendre ce genre de dérapage et cesserai peut-être de soutenir mes collègues lorsqu'on nous donnera la possibilité de virer systématiquement les élèves qui n'ont pas un comportement d'élève, dans nos classes.

_________________
Le rhinocéros courait / Le lion s'accrochait / mordait / le sang giclait      le cou se tordait / Le rhinocéros regardait le ciel / Ciel bleu, calme et tranquille : / on y voyait la lune /
Tableau / Incident dans la jungle lointaine / Le paysage se taisait / Les deux bêtes se figeaient / Et dans le silence / Le lion tuait à chaque instant / Le rhinocéros mourait éternellement

                                                                                                  KAORU MARUYAMA

bikkhou
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par Reine Margot le Jeu 6 Juin 2013 - 17:11

@bikkhou a écrit:J'oublierai de chercher à comprendre ce genre de dérapage et cesserai peut-être de soutenir mes collègues lorsqu'on nous donnera la possibilité de virer systématiquement les élèves qui n'ont pas un comportement d'élève, dans nos classes.

exactement! ce sont les élèves qui ont tout à apprendre, en premier lieu, et qui doivent faire leurs preuves. l'adulte ne doit être remis en cause qu'en cas de cas graves (ne serait-ce que pour pouvoir faire cours)

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par bikkhou le Jeu 6 Juin 2013 - 17:47

Cette année j'ai fait la connaissance d'une jeune collègue qui "rempilait" pour une année de stage parce que cela s'est mal passé l'an dernier. Elle arrive donc chez nous, complètement laminée, plus un gramme de confiance en elle et se retrouve face à des classes de sauvageons, pires que celles qu'elle avait en charge l'année précédente... démoralisée. Je l'ai vue s'épuiser à chercher des solutions avec nous. L'inspecteur et notre cde ne lui ont pas fait de cadeau, au fil des mois. Elle a été absente 3 semaines. Jamais je n'ai été aussi inquiète pour quelqu'un que je connais à peine. Nous avons échangé de nombreux mails... J'ai senti, vraiment, à quel point on peut vider un prof de ses forces.
Nous sommes très solidaires et tout le monde essaie de la chouchouter, mais cette fin d'année et les vacances qui se profilent, j'espère qu'elle tiendra jusque là.
Je suis dégoûtée. Je suis certaine que ce serait un prof formidable face à une classe normale.
Nous assistons à un jeu de massacre et nous mettons les enseignants en danger.

_________________
Le rhinocéros courait / Le lion s'accrochait / mordait / le sang giclait      le cou se tordait / Le rhinocéros regardait le ciel / Ciel bleu, calme et tranquille : / on y voyait la lune /
Tableau / Incident dans la jungle lointaine / Le paysage se taisait / Les deux bêtes se figeaient / Et dans le silence / Le lion tuait à chaque instant / Le rhinocéros mourait éternellement

                                                                                                  KAORU MARUYAMA

bikkhou
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par Reine Margot le Jeu 6 Juin 2013 - 17:50

il ne faut pas s'étonner si autant de profs quittent le navire...si tu savais le nombre de collègues qui ont dit m'envier quand je passais le concours!

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par victor44 le Jeu 6 Juin 2013 - 17:57

@Reine Margot a écrit:l'adulte ne doit être remis en cause qu'en cas de cas graves (ne serait-ce que pour pouvoir faire cours)

Je considère (et le procureur aussi) que le cas est grave...

Vous en connaissez beaucoup des collègues avec 30 ans de maison qui badigeonnent de colle leurs élèves?

La famille a l'air de dire que le collègue était un habitué des humiliations diverses et variées et qu'il n'avait jamais modifié sa façon de faire.

Lorsqu'il a été intérrogé par la police, s'il a dit des énormités aussi hallucinantes que ce que j'ai pu lire sur ce fil, pas étonnant qu'il y ait eu poursuite.

victor44
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par Tristana le Jeu 6 Juin 2013 - 17:57

@victor44 a écrit:
@Ronin a écrit:C'est une situation à régler en interne, entre l'IEN, l'enseignant, les parents. Aller au tribunal pour cela est excessif.

Si tel était le cas, le procureur n'aurait pas poursuivi
Alors là...
J'ai vu une personne proche aller au tribunal pour homicide involontaire (accident de la route, sans erreur de conduite retenue pour la personne mise en accusation), et le juge lire le dossier, lever les yeux, et dire à cette personne : "je ne sais pas ce que vous faites là Mademoiselle, vous êtes bien évidemment relaxée".
Tout ça, après des mois d'angoisse, des milliers d'euros lâchés à un avocat... Mais à part ça, un procureur ne poursuit jamais sans raison valable, non non.

_________________
« C’est tout de même épatant, et pour le moins moderne, un dominant qui vient chialer que le dominé n’y met pas assez du sien. »
Virginie Despentes

Tristana
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par bikkhou le Jeu 6 Juin 2013 - 17:59

@Reine margot

Oui, ça ne m'étonne pas... Ce qui me flingue, c'est que certains en sortent brisés ou tout du moins abîmés. Ce n'est pas humain. Cette jeune femme n'a pas envie de faire autre chose, on en a parlé car la CDE a eu "la délicatesse" de lui suggérer de changer de voie et l'inspecteur a même évoqué le suicide au cours du dernier entretien (j'ai cru tomber raide!)... et même si elle le souhaitait, je ne suis pas du tout sûre qu'elle ait la force de se lancer dans un quelconque projet si elle se trouve recalée, après la commission. Qui la ramassera à la petite cuillère ? sa famille ? et les responsables, où seront-ils ? pale

_________________
Le rhinocéros courait / Le lion s'accrochait / mordait / le sang giclait      le cou se tordait / Le rhinocéros regardait le ciel / Ciel bleu, calme et tranquille : / on y voyait la lune /
Tableau / Incident dans la jungle lointaine / Le paysage se taisait / Les deux bêtes se figeaient / Et dans le silence / Le lion tuait à chaque instant / Le rhinocéros mourait éternellement

                                                                                                  KAORU MARUYAMA

bikkhou
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par Reine Margot le Jeu 6 Juin 2013 - 18:02

@victor44 a écrit:
@Reine Margot a écrit:l'adulte ne doit être remis en cause qu'en cas de cas graves (ne serait-ce que pour pouvoir faire cours)

Je considère (et le procureur aussi) que le cas est grave...

Vous en connaissez beaucoup des collègues avec 30 ans de maison qui badigeonnent de colle leurs élèves?

La famille a l'air de dire que le collègue était un habitué des humiliations diverses et variées et qu'il n'avait jamais modifié sa façon de faire.

Lorsqu'il a été intérrogé par la police, s'il a dit des énormités aussi hallucinantes que ce que j'ai pu lire sur ce fil, pas étonnant qu'il y ait eu poursuite.

coller un papier sur une élève, c'est bête, mais de là à dire que c'est grave...si c'était une gifle ou un châtiment corporel, je comprendrais. alors je veux bien que le procureur poursuive aussi mon prof de 4e, tiens, car je pense que la gamine a été moins traumatisée que moi...ce même prof de 4e avait d'ailleurs donné une tape sur la nuque à un garçon de ma classe qui avait fait une réflexion bête. que fait la cour des droits de l'homme? Very Happy

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par victor44 le Jeu 6 Juin 2013 - 18:09

@Tristana a écrit:
@victor44 a écrit:
@Ronin a écrit:C'est une situation à régler en interne, entre l'IEN, l'enseignant, les parents. Aller au tribunal pour cela est excessif.

Si tel était le cas, le procureur n'aurait pas poursuivi
Alors là...
J'ai vu une personne proche aller au tribunal pour homicide involontaire (accident de la route, sans erreur de conduite retenue pour la personne mise en accusation), et le juge lire le dossier, lever les yeux, et dire à cette personne : "je ne sais pas ce que vous faites là Mademoiselle, vous êtes bien évidemment relaxée".
Tout ça, après des mois d'angoisse, des milliers d'euros lâchés à un avocat... Mais à part ça, un procureur ne poursuit jamais sans raison valable, non non.

Vous parlez d'un cas particulier, mais le fait qu'il puisse y avoir parfois relaxe, ne signifie pas que les procureurs poursuivent sans raison.

Personnellement, j'aurais préféré que l'institution ait le courage de sanctionner par elle même le collègue, ce qui aurait évité le recours à la procédure, mais souvent l'institution ferme les yeux. Dans ce cas elle a été forcée à voir et c'est pour cela que la famille a porté plainte.

victor44
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par Tristana le Jeu 6 Juin 2013 - 18:26

@victor44 a écrit:Vous parlez d'un cas particulier, mais le fait qu'il puisse y avoir parfois relaxe, ne signifie pas que les procureurs poursuivent sans raison.

Personnellement, j'aurais préféré que l'institution ait le courage de sanctionner par elle même le collègue, ce qui aurait évité le recours à la procédure, mais souvent l'institution ferme les yeux. Dans ce cas elle a été forcée à voir et c'est pour cela que la famille a porté plainte.
Parce qu'on n'est pas en train d'évoquer un cas particulier là peut-être ?
Mon exemple permet de montrer que si, parfois les procureurs poursuivent sans raison. Je n'ai pas parlé de relaxe : j'ai parlé d'un juge qui a explicitement dit, sans même attendre d'entendre ce qui se disait, juste en ayant lu le dossier, "vous n'avez rien à faire ici, et nous perdons tous notre temps avec cette histoire".
Cela dépasse la simple relaxe pour faute de preuves ou après débat avec les avocats.
Dans le cas qui nous occupe, on est simplement peut-être tombés également sur un procureur un peu trop zélé et décidé à se venger de l'EN pour des raisons qui le regardent.
Mais si on tombe sous le coup d'une condamnation pour avoir collé un papier sur le front d'un élève, franchement, que devrait-on faire pour ceux qui tuent et violent ? On ôte tout son poids et tout son sens à l'action juridique. C'est triste, et dommageable pour la société.

Tristana
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par Igniatius le Jeu 6 Juin 2013 - 18:37

Je pense qu'avec l'hyper-pénalisation d'actes autrefois courants, considérés aujourd'hui comme châtiments corporels traumatisants, le procureur n'a fait que répondre à l'ambiance générale de la société.


Je parie mon pain au chocolat que ceux qui sont très choqués par l'enseignant trouvent indispensable la loi interdisant les gifles aux gamins.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par dandelion le Jeu 6 Juin 2013 - 19:21

@victor44 a écrit:
@Reine Margot a écrit:l'adulte ne doit être remis en cause qu'en cas de cas graves (ne serait-ce que pour pouvoir faire cours)

Je considère (et le procureur aussi) que le cas est grave...

Vous en connaissez beaucoup des collègues avec 30 ans de maison qui badigeonnent de colle leurs élèves?

La famille a l'air de dire que le collègue était un habitué des humiliations diverses et variées et qu'il n'avait jamais modifié sa façon de faire.

Lorsqu'il a été intérrogé par la police, s'il a dit des énormités aussi hallucinantes que ce que j'ai pu lire sur ce fil, pas étonnant qu'il y ait eu poursuite.
Victor, tu te rends compte tout de même que cet instit' vit dans la Manche, un département peu peuplé, où tout le monde saura qu'il est l'instit de Bretteville. Sa carrière est brisée. Sa vie est brisée. Est-ce que vraiment cela te semble proportionné? J'ai connu des enseignants réellement violents qui n'ont pas été sanctionnés. Et il m'arrive d'être humiliante sans le vouloir, de faire des lapsus humiliants pour moi aussi... On voit bien aussi qu'un courant disant que la violence envers les enseignants n'augmente pas s'est fait jour, et on pourrait imaginer qu'à l'heure où d'aucuns rêvent de casser nos statuts, casser du sucre sur notre dos est un bon calcul politique (sinon, il suffit souvent d'être influent pour, par exemple, qu'on poursuive les gars qui ont volé votre scooter, donc si les parents ont un peu des relations...). Je ne comprends pas non plus que tu estimes que l'expérience aurait dû l'empêcher de commettre une erreur: j'ai au contraire constaté que les enseignants qui se rapprochent de la retraite sont souvent 'usés'.

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par Loreleii le Jeu 6 Juin 2013 - 22:39

@victor44 a écrit:
@Reine Margot a écrit:l'adulte ne doit être remis en cause qu'en cas de cas graves (ne serait-ce que pour pouvoir faire cours)

Je considère (et le procureur aussi) que le cas est grave...

Vous en connaissez beaucoup des collègues avec 30 ans de maison qui badigeonnent de colle leurs élèves?
Qui a dit ça ? Pourquoi pas "renverser un pot de colle"?


La famille a l'air de dire que le collègue était un habitué des humiliations diverses et variées et qu'il n'avait jamais modifié sa façon de faire.
... a l'air de dire... !!! Un peu flou, non?

Lorsqu'il a été intérrogé par la police, s'il a dit des énormités aussi hallucinantes que ce que j'ai pu lire sur ce fil, pas étonnant qu'il y ait eu poursuite
Avec des "si" ...

Victor, j'ai un peu de mal à te trouver impartial. Le procureur peut se tromper, le juge peut ne pas le suivre. Et puis, n'y a-t-il pas la présomption d'innocence?
Par ailleurs, es-tu irréprochable, chaque jour, dans tes rapports avec les élèves ?
Je pense qu'il faut être prudent et ne pas émettre trop vite des avis tranchés...

Loreleii
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par Presse-purée le Jeu 6 Juin 2013 - 23:23

N'empêche que, sauf cas de force majeure, nous n'avons pas à toucher un élève.
N'empêche que nous n'avons pas à user de violence psychologique avec nos élèves. Ce n'est pas rendre service à notre profession ni aux savoirs que nous transmettons.
Mais il est aussi bon que ces deux points soient rappelés juste au dessus: la prudence dans le jugement sur le collègue, et le respect de la présomption d'innocence.

J'ai lu des trucs complètement fous sur ce post, sur lequel je reviens depuis ma première intervention.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par Loreleii le Jeu 6 Juin 2013 - 23:38

Pas de violence psychologique sur les élèves ... Certes, mais elle commence où la violence psychologique ? Ou trouve-t-on la limite quand on exige des choses aussi évidentes que respecter le règlement intérieur, faire son travail sérieusement ...
Chacun, élèves comme enseignants, a son point de vue sur ce qui est acceptable et ce qui ne l'est pas.
Ma fille se sentait agressée quand un prof se fâchait contre sa classe alors même qu'elle n'était pas concernée par les reproches. Pour d'autres, tout glisse...

Loreleii
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum