Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par Caspar Goodwood le Mer 5 Juin 2013 - 22:39

Plus les élèves sont difficiles, plus l'équipe est soudée, c'est connu... et heureux, sinon vous vivriez l'enfer!

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par bikkhou le Mer 5 Juin 2013 - 22:41

Quand je vois nos zoulous, c'est certains, filles comprises ! topela

_________________
Le rhinocéros courait / Le lion s'accrochait / mordait / le sang giclait      le cou se tordait / Le rhinocéros regardait le ciel / Ciel bleu, calme et tranquille : / on y voyait la lune /
Tableau / Incident dans la jungle lointaine / Le paysage se taisait / Les deux bêtes se figeaient / Et dans le silence / Le lion tuait à chaque instant / Le rhinocéros mourait éternellement

                                                                                                  KAORU MARUYAMA

bikkhou
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par philann le Mer 5 Juin 2013 - 22:52

@dandelion a écrit:
Ne rigole pas, pas plus tard qu'aujourd'hui, j'ai eu une grosse peur parce que le gros c.. qui bloquait la route étroite (sur laquelle j'étais prioritaire), parce qu'il venait chercher quelqu'un, et qu'après, bon, il a décider de téléphoner, et qui a failli m'emboutir parce que quand il a décidé d'avancer, je n'ai pas voulu reculer pour le laisser entrer dans le...parking juste à côté (mais pourquoi il n'y était pas allé avant???) et à qui j'ai fait un geste il est vrai peu amical, mais économe en doigts...m'a suivie (pas longtemps, mais assez pour que je réalise que j'étais une femme, qu'ils étaient deux mecs dans la voiture, et que s'ils me crevaient mes quatre pneus ce serait quand même mieux que de me retrouver à l'hôpital... pale ). To-do list: faire de la relaxation, penser avant d'agir...

Je rigole tellement peu, qu'une de mes collègues m'a demandé la dernière fois de rester calme dans le RER, parce que ça faisait trois fois que je me retournais pour fixer énervée le type qui nous infligeait son...bruit...
Elle me sentait bouillir...

Ce qui est pénible, c'est qu'à force on peut faire une bêtise, ou réagir quand il faudrait mieux éviter juste par raz-le-bol général...le coup de trop!!

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par amour le Mer 5 Juin 2013 - 23:03

@albertine02 a écrit:
@yogi a écrit:En entrant en maternelle, à 2 ans, l'instit considérait que je parlais trop donc elle me mettait du scotch sur la bouche pour me faire taire,je restais ensuite assise à dessiner avec les lèvres scotchées. Le geste,l'objet et l'intention "ferme ta gueule" m'opprimaient. Résultat: suis une pipelette qui a besoin de s'exprimer depuis...

tu sais qu'à moi aussi, on a collé du scotch sur la bouche en maternelle ?
bilan, je m'en souviens encore 35 ans après; je n'ai jamais cependant cessé d'être une bavarde Razz

je trouve que c'est humiliant, mais de mon point de vue, une petite discussion avec l'instit, et hop, on n'en parle plus....aller au tribunal pour ça, quand je constate qu'on nous dissuade de porter plainte en cas d'insulte par les collégiens : c'est le monde à l'envers, vraiment.
+1000
J'en ai vraiment assez que l'on incrimine sans cesse les enseignants: on sait bien comment ça se passe: l'enseignant doit faire le dos rond pendant des années (sinon CDE sur le dos, voire inspection sur le dos aussi) et puis un jour, il craque, fait un truc pas malin, néfaste ou traumatisant pour l'élève même, on est d'accord, et là, il se retrouve au tribunal. Qui est responsable? L'élève est victime, oui, mais est-ce ce seul enseignant qui est responsable, ou l'institution?

amour
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par Winnie88500 le Mer 5 Juin 2013 - 23:34

Certaines réactions me font peur. Le soutien devrait être total et sans équivoque à notre collègue !!!
Heureusement, pour lui, qu'il ne l'avait pas mise au coin ou, pire, qu'il n'ait pas tenté de lui faire copier 100 fois "je dois être sage en classe", il risquerait la perpétuité...
Bientôt nous irons travailler avec la peur au ventre, en espérant ne pas se retrouver devant un tribunal pour une remarque, une réprimande ou pourquoi pas une mauvaise note, c'est ça ?! C'est peut-être déjà le cas, en fait...
D'ailleurs, rien que cette année, deux de mes collègues ont été convoqués à la gendarmerie, suite à une plainte, sobrement intitulée violence sur mineur, déposée par des parents d'un p'tit trou du cul, pour avoir "osé" retenir le chérubin par le bras.

Winnie88500
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par philann le Mer 5 Juin 2013 - 23:42

@Winnie88500 a écrit:Certaines réactions me font peur. Le soutien devrait être total et sans équivoque à notre collègue !!!
Heureusement, pour lui, qu'il ne l'avait pas mise au coin ou, pire, qu'il n'ait pas tenté de lui faire copier 100 fois "je dois être sage en classe", il risquerait la perpétuité...

Ma môman va devoir peut-être m'apporter des oranges...parce que je l'ai fait!! Neutral
En revanche, c'est vrai que je fais de plus en plus gaffe...et que ça me rend dingue! PAr exemple, ne pas rester porte fermée seule avec un élève... Je m'y force, mais ce n'est pas naturel pour moi! Le rapport devrait être a priori de confiance... et non de simple calcul caché derrière le droit.

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par Zenxya le Mer 5 Juin 2013 - 23:47

c'est sûr que vivre continuellement des situations conflictuelles fait risquer un passage à l'acte.
Edité je vais me faire mal comprendre, à force d'être sur les nerfs on risque d'avoir une réaction complétement disproportionné ou alors vraiment pas professionnelle. Certains arrivent à nous mettre tellement hors de nous qu'il est dur de rester posé. Une bête féroce est tapis au fond de nous diable


Dernière édition par Zenxya le Mer 5 Juin 2013 - 23:51, édité 1 fois

Zenxya
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par victor44 le Mer 5 Juin 2013 - 23:48

Sur ce fil, je crois que l'on touche le fond...

Dois-je vous rappeler comment fonctionne notre démocratie? Si nous subissons des violences, nous ne devons pas nous venger. Si le dialogue semble difficile ou impossible (rapport de force défavorable à la victime) nous devons nous tourner vers la justice en déposant plainte.

La police transmet au procureur qui décide ou non de poursuivre. Puis le juge décide ou non de condamner.

Personne sur ce forum n'a eu accès au dossier mais il semble suffisamment solide pour que le procureur ait poursuivi et que de la prison avec sursis soit requise. Il serait donc prudent d'éviter de défendre le collègue aveuglément.

Si vous lisez les commentaires sous l'article du parisien http://www.leparisien.fr/reactions/societe/manche-un-prof-juge-pour-avoir-colle-un-papier-sur-le-front-d-une-eleve-05-06-2013-2868319.php : (extrait)

Les commentaires que je lis sur ce blog m'attristent (je passerai outre les fautes de français nombreuses relevées...). Le journaliste qui a rédigé cet article a présenté les faits de manière très partiale, à l'avantage du professeur. A ce titre, ma première critique irait à l'encontre de ce journaliste. On évoque "un collage d'un bout de papier", dans les faits cela correspond à un badigeonnage de colle sur une élève de 10 ans. On évoque longuement les "trente ans de carrière" de l'enseignant et sa mise "sous tranquillisants". On oublie un peu vite la victime qui, à 10 ans, soit avec encore au moins 8 années d'étude devant elle, devra surmonter son traumatisme et réapprendre à faire confiance au système scolaire. Comme certains parmi vous le soulignent à juste titre, l'humiliation n'a sa place nulle part, et encore moins à l'école qui doit participer à la formation des "citoyens" de demain. Les professeurs doivent s'efforcer d'être des exemples pour leurs élèves. Malheureusement également, ce type de cas isolé rejaillit de manière négative sur l'ensemble du corps enseignant. C'est pourquoi cet individu doit être jugé et puni selon la gravité des charges qui lui sont reprochées. Je suis de tout cœur avec cette famille et souhaite que justice leur sera rendue.

La position de certains sur ce fil discrédite complètement notre profession, il semble que certains revendiquent être au dessus des lois et pouvoir disposer et abuser des élèves selon leur bon vouloir.

Certains posts de ce fil font frémir. Que la modération n'ait posté aucune mise en garde me sidère littéralement.

victor44
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par Zenxya le Mer 5 Juin 2013 - 23:55

Les professeurs doivent s'efforcer d'être des exemples pour leurs élèves
tout est dans le "doivent s'efforcer"
que celui qui n'a jamais "pété les plombs" me jette la première pierre.

Zenxya
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par victor44 le Jeu 6 Juin 2013 - 0:00

@Zenxya a écrit:Les professeurs doivent s'efforcer d'être des exemples pour leurs élèves
tout est dans le "doivent s'efforcer"
que celui qui n'a jamais "pété les plombs" me jette la première pierre.

Avec des raisonnements à la con comme ça, on légitime le droit à taper n'importe qui n'importe quand

victor44
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par User5899 le Jeu 6 Juin 2013 - 0:08

@victor44 a écrit:
@Zenxya a écrit:Les professeurs doivent s'efforcer d'être des exemples pour leurs élèves
tout est dans le "doivent s'efforcer"
que celui qui n'a jamais "pété les plombs" me jette la première pierre.

Avec des raisonnements à la con comme ça, on légitime le droit à taper n'importe qui n'importe quand
Même si vous avez raison sur le fond, il n'existe pas de délit d'opinion en France, pas plus dans la rue que sur Néo ; en revanche, frôler l'insulte est moins autorisé Razz

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par victor44 le Jeu 6 Juin 2013 - 0:15

Cripure a écrit:
@victor44 a écrit:
@Zenxya a écrit:Les professeurs doivent s'efforcer d'être des exemples pour leurs élèves
tout est dans le "doivent s'efforcer"
que celui qui n'a jamais "pété les plombs" me jette la première pierre.

Avec des raisonnements à la con comme ça, on légitime le droit à taper n'importe qui n'importe quand
Même si vous avez raison sur le fond, il n'existe pas de délit d'opinion en France, pas plus dans la rue que sur Néo ; en revanche, frôler l'insulte est moins autorisé Razz

Comme d'habitude non? Mais le fond tout le monde s'en tape.

Froler l'insulte est parfaitement autorisée sur ce forum si elle vise certains (meirieu, debarbieu, hazan, gumbler, sassier...)

la définition de frôler devrait d'ailleurs être précisée dans la charte...

victor44
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par User5899 le Jeu 6 Juin 2013 - 0:25

@victor44 a écrit:
Cripure a écrit:
@victor44 a écrit:
@Zenxya a écrit:Les professeurs doivent s'efforcer d'être des exemples pour leurs élèves
tout est dans le "doivent s'efforcer"
que celui qui n'a jamais "pété les plombs" me jette la première pierre.

Avec des raisonnements à la con comme ça, on légitime le droit à taper n'importe qui n'importe quand
Même si vous avez raison sur le fond, il n'existe pas de délit d'opinion en France, pas plus dans la rue que sur Néo ; en revanche, frôler l'insulte est moins autorisé Razz

Comme d'habitude non? Mais le fond tout le monde s'en tape.
Ce n'est pas tout à fait exact.
-Il y a la loi et la justice. La justice agit selon la loi (pour faire simple).
-Mais la loi est l'émanation du peuple : ce dernier a donc le droit (le devoir ?) de s'interroger sur sa pertinence.
J'ajoute que dire n'est pas nécessairement faire.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par John le Jeu 6 Juin 2013 - 0:27

Ce n'est pas vrai : les gens que tu cites ont droit à des critiques, tout comme leurs opposants, et quand on voit des passages injurieux au sujet de qui que ce soit, on les retire.
Frôler l'injure, ce n'est ni se moquer, ni critiquer.
Si tu as d'autres remarques au sujet de la modération, ma boîte de MP t'est ouverte : tu peux m'y répondre quand tu veux.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par victor44 le Jeu 6 Juin 2013 - 0:36

Cripure a écrit:
@victor44 a écrit:
Cripure a écrit:
@victor44 a écrit:
@Zenxya a écrit:Les professeurs doivent s'efforcer d'être des exemples pour leurs élèves
tout est dans le "doivent s'efforcer"
que celui qui n'a jamais "pété les plombs" me jette la première pierre.

Avec des raisonnements à la con comme ça, on légitime le droit à taper n'importe qui n'importe quand
Même si vous avez raison sur le fond, il n'existe pas de délit d'opinion en France, pas plus dans la rue que sur Néo ; en revanche, frôler l'insulte est moins autorisé Razz

Comme d'habitude non? Mais le fond tout le monde s'en tape.
Ce n'est pas tout à fait exact.
-Il y a la loi et la justice. La justice agit selon la loi (pour faire simple).
-Mais la loi est l'émanation du peuple : ce dernier a donc le droit (le devoir ?) de s'interroger sur sa pertinen
ce.
J'ajoute que dire n'est pas nécessairement faire.

Je suis parfaitement d'accord avec cela, mais est-il pertinent d'invoquer ces arguments pour légitimer un acte indigne d'un enseignant (badigeonner de colle un élève plutôt que le punir selon la loi). En l'occurrence, le collègue aurait été inspiré d'agir selon la loi .

victor44
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par grandesvacances le Jeu 6 Juin 2013 - 0:43

@victor44 a écrit:

Personne sur ce forum n'a eu accès au dossier mais il semble suffisamment solide pour que le procureur ait poursuivi et que de la prison avec sursis soit requise. Il serait donc prudent d'éviter de défendre le collègue aveuglément.
OK, le prof n'a pas été très fin sur ce coup-là, mais faire de cet incident "un dossier suffisamment solide pour que le procureur ait poursuivi", allo !!!
C'est pas comme si les tribunaux croulaient sous les affaires autrement plus sérieuses ! D'abord, les parents yoyotent de porter plainte pour si peu, ensuite le procureur, qui juge leur plainte recevable, n'a carrément pas les yeux en face des trous. Au secours !!! affraid

Parce que quels sont les faits (rien que les faits) ? Trois fois rien.

grandesvacances
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par User5899 le Jeu 6 Juin 2013 - 0:54

@victor44 a écrit:
Cripure a écrit:
@victor44 a écrit:
Cripure a écrit:
@victor44 a écrit:

Avec des raisonnements à la con comme ça, on légitime le droit à taper n'importe qui n'importe quand
Même si vous avez raison sur le fond, il n'existe pas de délit d'opinion en France, pas plus dans la rue que sur Néo ; en revanche, frôler l'insulte est moins autorisé Razz

Comme d'habitude non? Mais le fond tout le monde s'en tape.
Ce n'est pas tout à fait exact.
-Il y a la loi et la justice. La justice agit selon la loi (pour faire simple).
-Mais la loi est l'émanation du peuple : ce dernier a donc le droit (le devoir ?) de s'interroger sur sa pertinen
ce.
J'ajoute que dire n'est pas nécessairement faire.

Je suis parfaitement d'accord avec cela, mais est-il pertinent d'invoquer ces arguments pour légitimer un acte indigne d'un enseignant (badigeonner de colle un élève plutôt que le punir selon la loi). En l'occurrence, le collègue aurait été inspiré d'agir selon la loi .
Je n'ai pas donné raison au collègue.
Je m'interroge toutefois sur un procureur qui juge cette plainte recevable et classe sans suite d'autres agressions scolaires. Mais "m'interroge" ne signifie pas que j'ai la réponse.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par victor44 le Jeu 6 Juin 2013 - 0:57

@grandesvacances a écrit:
OK, le prof n'a pas été très fin sur ce coup-là, mais faire de cet incident "un dossier suffisamment solide pour que le procureur ait poursuivi", allo !!!
C'est pas comme si les tribunaux croulaient sous les affaires autrement plus sérieuses ! D'abord, les parents yoyotent de porter plainte pour si peu, ensuite le procureur, qui juge leur plainte recevable, n'a carrément pas les yeux en face des trous. Au secours !!! affraid

Parce que quels sont les faits (rien que les faits) ? Trois fois rien.

Les faits sont tels que le procureur a jugé bon de poursuivre.

T'es qui toi pour dire que le procureur est naze? C'est pas le prof le naze sur le coup?

victor44
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par John le Jeu 6 Juin 2013 - 1:00

L’homme est alors entendu par l’inspectrice d’académie. Puis à la gendarmerie, où il est placé en garde à vue. Puis dans le bureau du procureur. Et enfin au tribunal correctionnel de Cherbourg, où il comparaissait, lundi, devant une salle comble.

« Je ne voulais pas élever la voix, alors j’ai choisi l’humour pour faire passer mon message, explique l’intéressé. Mais j’ai pris une mauvaise décision. La situation m’a échappé. »

Suspendu à titre provisoire, l’homme, 30 ans de carrière dans l’éducation nationale, ne peut plus enseigner depuis deux mois.

À l’audience, le parquet parle d’un « dossier compliqué », car « il est rare de voir un élève porter plainte contre son professeur », rappelant qu’on « voit plus souvent l’inverse ». Il demande finalement une peine d’un mois de prison avec sursis.

De son côté, l’avocat de la fillette exige plus de 5 000 € de dommages et intérêts.

Le jugement a été mis en délibéré. La décision du tribunal sera rendue le 2 juillet. En attendant, le professeur restera suspendu de ses fonctions.

Franchement, les 5000€, c'est vraiment pour aider la petite fille à aller mieux ? Rolling Eyes

Je trouve l'acte du collègue déplacé, et surtout le fait qu'il n'ait pas empêché les autres élèves de l'imiter, mais de là à évoquer des sommes pareilles, à le suspendre trois mois et à le menacer d'un mois de prison avec sursis, quand même...

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par victor44 le Jeu 6 Juin 2013 - 1:09

Cripure a écrit:Je n'ai pas donné raison au collègue.
Je m'interroge toutefois sur un procureur qui juge cette plainte recevable et classe sans suite d'autres agressions scolaires. Mais "m'interroge" ne signifie pas que j'ai la réponse.

Quand le juge étudie la plainte, il étudie les faits et la qualité des auteurs.

La plupart des plaintes en milieu scolaire donnent lieu à poursuite (avec la plupart du temps un rappel à la loi) mais plus rarement à une convocation devant le tribunal.

C'est cela qui devrait nous interroger sur la gravité des faits reprochés au collègue (expérimenté de surcroit).

Je trouve qu'on s'interroge plus sur les compétences du magistrat que sur celle de l'enseignant.

Pour info l'avocat de l'enseignant confirme que ce dernier à appliqué de la colle sur le front de l'élève (au départ, je pensais que c'était un post-it)

http://www.rmc.fr/blogs/lesgrandesgueules.php?post/2013/06/05/L-avocat-du-prof-qui-a-coll%C3%A9-un-papier-sur-le-front-d-une-%C3%A9l%C3%A8ve-refuse-de-d%C3%A9battre-avec-les-GG

victor44
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par John le Jeu 6 Juin 2013 - 1:11

L'avocat du prof qui a collé un papier sur le front d'une élève refuse de débattre avec les GG
Il n'aurait pas dû accepter cette interview, et Sylvain Grandserre non plus n'aurait pas dû accepter de s'exprimer sur cette affaire dont il ne connaît apparemment pas grand chose, puisqu'il n'a sans doute pas accès au dossier complet.


Dernière édition par John le Jeu 6 Juin 2013 - 1:12, édité 1 fois

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par victor44 le Jeu 6 Juin 2013 - 1:12

@John a écrit:

Franchement, les 5000€, c'est vraiment pour aider la petite fille à aller mieux ? Rolling Eyes

Je trouve l'acte du collègue déplacé, et surtout le fait qu'il n'ait pas empêché les autres élèves de l'imiter, mais de là à évoquer des sommes pareilles, à le suspendre trois mois et à le menacer d'un mois de prison avec sursis, quand même...

Ca va pas aider la fillette à aller mieux, mais ça fera peut-être réfléchir l'enseignant (traumatisé par cette affaire!!!).

De toute les façons attendons le jugement

victor44
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par grandesvacances le Jeu 6 Juin 2013 - 1:12

@victor44 a écrit:
@grandesvacances a écrit:
OK, le prof n'a pas été très fin sur ce coup-là, mais faire de cet incident "un dossier suffisamment solide pour que le procureur ait poursuivi", allo !!!
C'est pas comme si les tribunaux croulaient sous les affaires autrement plus sérieuses ! D'abord, les parents yoyotent de porter plainte pour si peu, ensuite le procureur, qui juge leur plainte recevable, n'a carrément pas les yeux en face des trous. Au secours !!! affraid

Parce que quels sont les faits (rien que les faits) ? Trois fois rien.

Les faits sont tels que le procureur a jugé bon de poursuivre.

T'es qui toi pour dire que le procureur est naze? C'est pas le prof le naze sur le coup?

Oh my God !
Tu crois que la décision d'un procureur c'est parole d'évangile ? Tu crois qu'un procureur est aussi infaillible que Sa Sainteté le pape ? Tu crois que la décision d'un procureur n'est jamais entachée de parti-pris ? mdr

Je n'ai pas dit que le prof n'avait rien à se reprocher ( faut lire, et peut-être relire !), mais simplement qu'une action en justice, pour un fait aussi trivial, était disproportionnée. Surtout lorsque les tribunaux ont d'autres chats, autrement plus importants, à fouetter.

En outre, tes apostrophes sur le mode "T'es qui toi...", tu te les gardes : on n'est pas dans la cour de récré. Razz

grandesvacances
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par amour le Jeu 6 Juin 2013 - 1:12

@victor44 a écrit:
@Zenxya a écrit:Les professeurs doivent s'efforcer d'être des exemples pour leurs élèves
tout est dans le "doivent s'efforcer"
que celui qui n'a jamais "pété les plombs" me jette la première pierre.

Avec des raisonnements à la con comme ça, on légitime le droit à taper n'importe qui n'importe quand
Victor, je me demandais vraiment à quel moment j'aurais enfin droit à la fine fleur de votre leçon de droit.
Et je me doutais un peu qu'elle emploierait ces termes.
Je ne sais pas si l'incident (ou le traumatisme, c'est selon) évoqué impliquait de la glue corrosive ou un simple post-it. C'est gênant pour juger des faits, mais je ne suis pas juge, tout comme, et c'est ce qui m'intéresse, la plupart des gens qui auront entendu parler de cette affaire.
Vous savez très bien que ce qui restera de la publicité faite à ce fait divers, c'est que l'on peut attaquer un enseignant qui ne se comporte pas de manière constamment professionnelle avec ses élèves.
On peut, de plus en plus, fustiger celui qui ne se comporte pas comme une machine, qui est fatigué, malade, humain.
Si cet enseignant a commis une faute grave, en bon démocrate que vous êtes, vous ferez confiance au tribunal qui entendra tout le monde.
Mais ce qui m'irrite vraiment c'est votre manière de juger par vous même à la manière d'un tribunal et non d'un citoyen, et comme si votre identité d'enseignant n'était pas engagée.
D'un représentant de parents d'élèves, je pourrais le comprendre, mais il me semble qu'en tant que professionnel, vous devriez être plus informé des pratiques de classe.
A mon sens, des évènements (ou incidents, c'est selon) de ce type devraient plutôt nous mener à parler de médecine du travail inexistante que de droit.
Que vous adoptiez cette position de censeur me sidère vraiment.


Dernière édition par amour le Jeu 6 Juin 2013 - 1:21, édité 1 fois

amour
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par John le Jeu 6 Juin 2013 - 1:14

Remarquez : s'il a mis de la colle forte sur le front de la petite fille, là j'ai du mal à comprendre comment c'est possible :/
Si c'est le cas, c'est super dangereux, ne serait-ce que pour la peau. Et elle aurait pu en avoir dans les yeux.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un professeur jugé pour avoir collé un papier sur le front d'un élève

Message par grandesvacances le Jeu 6 Juin 2013 - 1:16

@John a écrit:Remarquez : s'il a mis de la colle forte sur le front de la petite fille, là j'ai du mal à comprendre comment c'est possible :/
Si c'est le cas, c'est super dangereux, ne serait-ce que pour la peau. Et elle aurait pu en avoir dans les yeux.
John, je pense que cela devait être de la colle à papier, genre bâton UHU. Bon, c'est sûr que c'est pas malin, mais de là à en faire le crime du siècle...

grandesvacances
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum