La théorie des groupes... de souffle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La théorie des groupes... de souffle

Message par Spinoza1670 le 07/06/13, 07:18 pm



J'ouvre ce sujet pour parler de la notion de groupes de souffle, mais en lecture. A-t-elle un intérêt ? Connaissez-vous des textes qui en parlent ? Et c'est Terra, et c'est Terra (de Johnson)

Dans le manuel Lisons, Lisette CE2 (et non pas Lisons Lisette : il faut retenir son souffle après la virgule), par exemple, il en est fait état dans la préface.

Je cite un extrait plus large pour préciser le contexte dans lequel s'inscrivent les propos de l'auteur du manuel sur les groupes de souffle :
extrait préface Lisons, Lisette CE2 a écrit: Conçu dans l'esprit et le respect des I.O. du 4-12-72, « Lisons, Lisette » CE 2, fait équipe avec un ouvrage de notre précédente collection, « L'enfant et la lecture » CE 2, auquel nos collègues ont fait un accueil très favorable.
Mais, alors que dans « L'enfant et la lecture » CE 2, nous nous étions essentiellement attachés à donner aux élèves le désir de lire en leur fournissant les moyens techniques pour parvenir à une lecture aisée et intelligente, nous avons tenté, dans « Lisons, Lisette » CE 2, de dépasser cet objectif, sans pour autant abandonner les principes qui nous avaient précédemment guidés.
Si l'enseignement de la lecture possède un horaire et des caractères qui lui sont propres, il convient cependant de ne pas oublier que l'étude de la langue française forme un tout indissociable. L'enseignement de la lecture est donc inséparable des autres activités proposées à l'enfant, à travers lesquelles s'enrichissent et se précisent mutuellement ces trois formes de la communication, la lecture, l'expression orale, et la maîtrise de la langue écrite.
Appareil pédagogique
Cette idée capitale nous a tout naturellement conduit à concevoir un appareil pédagogique où, à côté des exercices destinés à réduire ou à supprimer les difficultés du texte, on trouve des exercices dont le but est de favoriser la maîtrise du langage parlé, afin de réduire la distance entre ce langage et celui du livre, ce qui facilite du même coup les progrès de l'enfant en tant que lecteur.
Toutefois, rompant avec la tradition, nous avons volontairement abandonné les habituelles questions de sens, nous fiant pour cela à l'intuition des maîtres, et nous avons réservé une place importante à l'étude des groupes de souffle, exercice essentiel pour améliorer la qualité du débit et aider à la compréhension du texte.
Dès le cours élémentaire, l'enfant est capable de répondre correctement aux questions : qui? quoi ? où ? quand ? comment ? Aussi avons-nous cessé d'indiquer les groupes de souffle des phrases afin que ce soit l'ensemble des élèves eux-mêmes qui les trouvent.
Pour que cet exercice soit formateur, nous conseillons d'écrire la phrase au tableau avant le début de la leçon, puis, le moment venu, de faire procéder à un travail collectif de recherche. La réponse aux questions posées dans le livre permet de déterminer les groupes de souffle avec précision. Cet exercice est à prévoir dans la dernière partie de la leçon.


Dernière édition par Spinoza1670 le 07/06/13, 08:54 pm, édité 2 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: La théorie des groupes... de souffle

Message par Spinoza1670 le 07/06/13, 07:23 pm

Pour voir des exemples du travail proposé sur les groupes de souffle, le manuel est visible ici : http://manuelsanciens.blogspot.com/2013/05/lisons-lisette-ce2-1978.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La théorie des groupes... de souffle

Message par doctor who le 07/06/13, 08:20 pm

Salut.

J'ai rencontré la notion de groupes de souffle lors du début de commencement de recherche sur l'histoire de l'introduction du groupe nominal dans les programmes.

Le groupe de souffle était l'un des arguments pour se passer de l'analyse grammaticale "traditionnelle" (mot à mot, nature, puis fonction) et se contenter d'une analyse par groupes syntaxiques (groupes sujet, complément, etc.). Je parle de la période précédant l'introduction massive de la linguistique moderne, c'est-à-dire avant 1970.

Mais déjà, on prenait des pincettes et on nuançait cette préconisation en rappelant que les groupes de souffle ne correspondent pas forcément aux groupes syntaxiques.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Grand sage


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La théorie des groupes... de souffle

Message par Spinoza1670 le 07/06/13, 09:12 pm

Tu connais, mais ça peut être utile pour d'autres pour trouver d'anciens programmes ou textes officiels :
- http://www.formapex.com/le-ministere/550-les-textes-officiels-depuis-1968
- http://www.samuelhuet.com/paid.html
- http://michel.delord.free.fr/maj05-2005.html

doctor who a écrit:Salut.

J'ai rencontré la notion de groupes de souffle lors du début de commencement de recherche sur l'histoire de l'introduction du groupe nominal dans les programmes.

Le groupe de souffle était l'un des arguments pour se passer de l'analyse grammaticale "traditionnelle" (mot à mot, nature, puis fonction) et se contenter d'une analyse par groupes syntaxiques (groupes sujet, complément, etc.). Je parle de la période précédant l'introduction massive de la linguistique moderne, c'est-à-dire avant 1970.

Mais déjà, on prenait des pincettes et on nuançait cette préconisation en rappelant que les groupes de souffle ne correspondent pas forcément aux groupes syntaxiques.

Bon alors tu seras intéressé par cet article de blog :
http://abcdefgh.eklablog.com/l-importance-de-la-notion-de-groupe-nominal-en-grammaire-a85161432

Revenir en haut Aller en bas

Re: La théorie des groupes... de souffle

Message par zina le 07/06/13, 09:48 pm

Je suis en train de lire Bourbaki et j'ai vu théorie des groupes, j'ai dit chouette, mais ce n'est pas ça. No

zina
Habitué(e) du forum


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La théorie des groupes... de souffle

Message par linkus le 07/06/13, 09:53 pm

zina a écrit:Je suis en train de lire Bourbaki et j'ai vu théorie des groupes, j'ai dit chouette, mais ce n'est pas ça. No
Toi-aussi tu es tombé dans ce piège? No
Y'a des neos qui méritent une bonne punition.
Spoiler:
pas vrai

_________________
J'entends souvent dire qu'avec l'agrégation, c'est travailler moins pour gagner plus. En réalité, avec le CAPES c'est travailler plus pour gagner moins. professeur

Avec un travail acharné, même un raté peut battre un génie. Rock Lee
Je ne suis pas gros, j'ai une ossature lourde!
Vous aimez Bomberman? Venez jouer à Bombermine. Very Happy

linkus
Neoprof expérimenté


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La théorie des groupes... de souffle

Message par Spinoza1670 le 07/06/13, 11:17 pm

Ce sujet a créé un peu d'appel d'air.
I am so souris.
Very Happy

Revenir en haut Aller en bas

Re: La théorie des groupes... de souffle

Message par doctor who le 08/06/13, 07:21 am

Spinoza1670 a écrit:Tu connais, mais ça peut être utile pour d'autres pour trouver d'anciens programmes ou textes officiels :
- http://www.formapex.com/le-ministere/550-les-textes-officiels-depuis-1968
- http://www.samuelhuet.com/paid.html
- http://michel.delord.free.fr/maj05-2005.html

doctor who a écrit:Salut.

J'ai rencontré la notion de groupes de souffle lors du début de commencement de recherche sur l'histoire de l'introduction du groupe nominal dans les programmes.

Le groupe de souffle était l'un des arguments pour se passer de l'analyse grammaticale "traditionnelle" (mot à mot, nature, puis fonction) et se contenter d'une analyse par groupes syntaxiques (groupes sujet, complément, etc.). Je parle de la période précédant l'introduction massive de la linguistique moderne, c'est-à-dire avant 1970.

Mais déjà, on prenait des pincettes et on nuançait cette préconisation en rappelant que les groupes de souffle ne correspondent pas forcément aux groupes syntaxiques.

Bon alors tu seras intéressé par cet article de blog :
http://abcdefgh.eklablog.com/l-importance-de-la-notion-de-groupe-nominal-en-grammaire-a85161432


J'ai répondu.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Grand sage


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La théorie des groupes... de souffle

Message par nlm76 le 11/06/13, 10:42 am

Cette question des "groupes" revient bien souvent. Bien sûr, le groupe du nom, de l'adjectif, etc., ce sont des choses qui existent, et qu'on peut définir. Reste à savoir comment.

Restons dans le cadre de la phrase simple.
"Un agneau se désaltérait dans le courant d'une onde pure."
On pourrait repérer là les groupes ainsi :
"[Un agneau] se désaltérait [dans le courant (d'une onde pure)]."
Avec GN sujet, un GNP Ct, un GNP complément du nom (du GNP???) imbriqué dans le premier GNP.
C'est imbriqué, c'est compliqué, on s'emmêle.
Mais on peut aussi voir les choses ainsi :

"[Un agneau] se désaltérait dans [le courant] d'[une onde pure]."

Inutile d'expliciter. On voit directement la structure de la phrase, de façon très claire.
Voici une définition du groupe nominal : un GN est constitué d'un nom ou d'un pronom, auquel s'adjoignent éventuellement des adjectifs, qui s'accordent en genre et en nombre avec lui (pas de CdN dans le GN!).
On ajoute plus tard qu'à l'adjectif peut s'adjoindre un adverbe. Et l'affaire est pliée. Dans une proposition, il n'y a que le verbe, modifié éventuellement par un adverbe, et des GN, pas imbriqués les uns dans les autres.


_________________
Diū mātūrē cubuī.

nlm76
Fidèle du forum


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum