Primaire - Taux d'encadrement périscolaires : le Conseil d'État rejette le projet de décret

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Primaire - Taux d'encadrement périscolaires : le Conseil d'État rejette le projet de décret

Message par atrium le Sam 8 Juin 2013 - 22:45

Le pire: certains sont prêts à accepter ça...

atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Primaire - Taux d'encadrement périscolaires : le Conseil d'État rejette le projet de décret

Message par doublecasquette le Sam 8 Juin 2013 - 22:46

@atrium a écrit:J'aime aussi beaucoup.
Dans la série gros dysfonctionnement en vue, la partie TR du forum edp est aussi amusante, je trouve.

Cette pleurnicherie du nouvel obs m'a aussi bien amusé:
http://tempsreel.nouvelobs.com/education/20130604.OBS1838/rythmes-scolaires-les-villes-et-les-profs-pas-a-la-hauteur.html

Si le réel refuse de se conforme à l'idéologie, changeons le réel...

Ah ! L'article du Nouvel Obs est génial !
"On a fait une réforme des rythmes contre le gré des principaux intéressés et ces vilains renâclent et traînent des pieds ! Alors que c'est pour leur bien... C'est inimaginable, très cher ! Une telle obstination dans l'erreur !" Suspect lol!

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Primaire - Taux d'encadrement périscolaires : le Conseil d'État rejette le projet de décret

Message par doublecasquette le Sam 8 Juin 2013 - 22:51

@atrium a écrit:Le pire: certains sont prêts à accepter ça...

Ça fait trente ans, au bas mot, qu'il y en a toujours qui sont prêts à tout accepter et même qui en redemandent !
De la suppression des classes de perfectionnement à l'interdiction des redoublements, en passant par la rédaction d'un projet d'école tous les trois ans (un tiers de scolarité primaire) ou par le le Socle et ses compétences inévaluables (et inacceptables), des conseils de maîtres, de cycles, d'école à tout crin jusqu'à l'annualisation du temps de travail, j'en passe et des bien pires, ils sont là à hurler qu'ils en veulent plus, qu'ils sont prêts à se coucher par terre et à laisser le rouleau compresseur les réduire à l'état de crêpes.

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Primaire - Taux d'encadrement périscolaires : le Conseil d'État rejette le projet de décret

Message par philann le Dim 9 Juin 2013 - 11:25

Le Nouvel Obs est en dessous de tout...Comme d'habitude! Rolling Eyes

Spoiler:
mais à qui vendent-ils encore ce truc...et comme passent-ils encore pour être de gauche??

POur le reste...courage aux collègues! fleurs

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Primaire - Taux d'encadrement périscolaires : le Conseil d'État rejette le projet de décret

Message par arguin le Dim 9 Juin 2013 - 16:50

RAPPEL : l'épouse de VP est Nathalie Bensahel, journaliste économique.
Elle travaille à ce jour ...
>>>>>>>>>>> au nouvel observateur... Wink
Formation
Institut d’Études Politiques de Paris, section politique économique et sociale (1983).
Parcours professionnel
" Nathalie Bensahel commence sa carrière de journaliste à La Vie Française de 1985 à 1989. Cet hebdomadaire économique était dirigé à l’époque par Bruno Bertez et avait comme directrice de rédaction, Mireille Rusinak.
En 1989, à la suite du rachat le La Vie Française par le Groupe Expansion, elle rejoint comme de nombreux autres journalistes de ce titre, la Tribune. Ce journal économique et financier français a été créé en janvier 1985 par Bruno Bertez.
Elle intègre en 1991 le quotidien Libération jusqu’en 2007. Pendant 16 ans, Nathalie Bensahel occupe différentes postes : journaliste aux rubriques BTP, immobilier, transport aérien et tourisme (1991-1994) ; puis au service économique (1994-1999) ; à la rubrique finance entreprises
(1999-2000) ; avant de terminer sa carrière à Libération comme chef adjointe du service économie (2000-2007).
Journaliste au service économie du Nouvel Observateur (2007 à 2008), et depuis 2008, chef de service à la rubrique « Air du temps » du Nouvel Observateur. Depuis la nomination de son mari, Vincent Peillon, comme ministre en mai 2012, elle ne s'occupe plus des questions d'éducation et de politique publique.

Journaliste spécialiste de l’économie, Nathalie Bensahel a glissé avec les années vers des sujets plus légers comme la mode. Elle a publié le plus souvent, au Nouvel Observateur, des articles liés à la mode : « Mode été 2012 : “pretty” à tout prix », « Défilés à Milan : une mode façon Cinecitta »,
« A Milan, une vraie mode de printemps » ou « Les robes de la princesse Catherine ».
Il est difficile de trouver, même dans les articles publiés dans le quotidien Libération, des prises de position personnelles ou des sujets polémiques.
Seul un article sur la décentralisation nous donne une idée de sa sensibilité libérale.
« Des chargés de mission en pagaille, des assistants informatiques, des responsables au développement touristique, au sport.., les élus locaux ne lésinent pas sur les embauches.
Chaque année, les maires, les présidents de conseils généraux ou régionaux, les responsables de communautés de communes font gonfler les effectifs de leurs administrations. En dix ans, de 1994 à 2005, les effectifs des communes ont augmenté de 160 000 personnes, ceux des départements de 40 000 agents, et le nombre de fonctionnaires des conseils régionaux a doublé... (…)Les administrations locales enflent à vue d'œil alors que celles de l'Etat ne dégonflent pas », « Les impasses de la décentralisation », Le Nouvel Observateur, 13/09/09."
SOURCE : Observatoire des journalistes et de l'information médiatique (http://www.ojim.fr)
http://www.ojim.fr/portraits/nathalie-bensahel/

arguin
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum