Le rectorat refuse la démission de mon collègue !

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le rectorat refuse la démission de mon collègue !

Message par Lefteris le Ven 14 Juin 2013 - 14:44

Philippe Jovi a écrit:
@egomet a écrit:Jusqu'où peuvent aller ces sanctions? Pertes d'indemnités? Lesquelles? Amendes? Retenues sur les derniers salaires? Des avantages à rembourser?
Difficile à dire car l'abandon de poste, contrairement à la démission, est une construction essentiellement jurisprudentielle. Il peut y avoir effectivement des sanctions financières mais, le plus grave, c'est que l'abandon de poste étant interprété comme une rupture unilatérale de contrat sans préavis, cela se termine par un licenciement disciplinaire pour faute lourde et par une radiation des cadres. Or, "licenciement pour faute lourde" dans un CV, c'est pas le top ... sans compter que tout emploi public (et même, me semble-t-il, certaines fonctions électives) vous est désormais interdit. Encore une fois, il faut essayer de bien en évaluer les risques et, bien entendu, préférer la démission. Maintenant, si elle est refusée, ça devient cornélien. Il y a toujours la possibilité d'intenter un recours en Tribunal Administratif contre la décision de refus mais, à moins que le Recteur ait commis une grosse bourde (genre : oubli de motiver sa décision, délais de réponse démesurément longs, etc.) la procédure a peu de chance d'aboutir.
Pas seulement l'oubli de motiver : l'insuffisance de motivation peut être retenue. L'intérêt du service est en effet une motivation trop vague et arbitraire, et susceptible de recours en excès de pouvoir. (Ce n'est pas la faute du collègue si les candidats se raréfient). A mon avis , il devrait contacter un syndicat (un bon, interpro, qui prend la chose à coeur) , le médiateur de l'EN , et si rien n'aboutit, un référé.
Le médiateur est une bonne solution de départ, j'y ai eu recours , et l'administration a plié après un premier refus , sans que j'aie eu besoin d'aller au TA.

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rectorat refuse la démission de mon collègue !

Message par InvitéP2 le Ven 14 Juin 2013 - 14:58

@Lefteris a écrit:Pas seulement l'oubli de motiver : l'insuffisance de motivation peut être retenue. L'intérêt du service est en effet une motivation trop vague et arbitraire, et susceptible de recours en excès de pouvoir.
Tout à fait.

@Lefteris a écrit:A mon avis , il devrait contacter un syndicat (un bon, interpro, qui prend la chose à coeur) , le médiateur de l'EN , et si rien n'aboutit, un référé.
Qu'il commence par contacter un syndicat dont le service juridique l'orientera, le cas échéant, vers telle ou telle procédure en fonction des spécificités de son dossier.

_________________
Philippe Jovi.

http://phiphilo.blogspot.fr/

InvitéP2
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rectorat refuse la démission de mon collègue !

Message par Instructeurpublic le Ven 14 Juin 2013 - 15:04

Moi qui pensait naïvement que le servage et l'attachement à la glèbe étaient abolis.

Instructeurpublic
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rectorat refuse la démission de mon collègue !

Message par Instructeurpublic le Ven 14 Juin 2013 - 15:06

Sinon la riposte s'impose d'elle même : arrêt maladie jusqu'à nouvel ordre pour cause de louuuurde dépression.

Instructeurpublic
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rectorat refuse la démission de mon collègue !

Message par egomet le Ven 14 Juin 2013 - 15:57

@Instructeurpublic a écrit:Sinon la riposte s'impose d'elle même : arrêt maladie jusqu'à nouvel ordre pour cause de louuuurde dépression.

Et voilà comment le système vous incite à la fraude... Rolling Eyes

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rectorat refuse la démission de mon collègue !

Message par littlemary le Ven 14 Juin 2013 - 16:27

Nouveauté : il a appelé un avocat ce matin et a bien trouvé un texte qui stipulait qu'on perdait ses années de cotisations pour la retraite en cas d'abandon de poste affraid; mais pas en cas de licenciement.
L'avocat pense qu'il y a une faille : au bout de deux ans, il doit faire un choix entre son poste et sa création d'entreprise, or on ne lui laisse pas le choix, et ça ce serait illégal...(par contre ça peut prendre du temps jusqu'à ce que l'affaire soit réglée au tribunal administratif)
(Non, A Tvin, ce ne sont pas des bêtises tout ça !)

littlemary
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rectorat refuse la démission de mon collègue !

Message par yogi le Ven 14 Juin 2013 - 16:36

Rho lalala c'est chaud,et ça me fait un peu peur ,moi qu ne compte pas rester toute ma vie à l'Educ Nat.

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"

yogi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rectorat refuse la démission de mon collègue !

Message par egomet le Ven 14 Juin 2013 - 16:38

@littlemary a écrit:Nouveauté : il a appelé un avocat ce matin et a bien trouvé un texte qui stipulait qu'on perdait ses années de cotisations pour la retraite en cas d'abandon de poste affraid

affraid C'est du vol! Peut-être légal, mais du vol quand même!

Tu as les références du texte?

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rectorat refuse la démission de mon collègue !

Message par lalilala le Ven 14 Juin 2013 - 16:45

Je comprends pas : à partir du moment où on démissionne, on perd ses années de cotisation, mais ce n'est pas le cas quand on est viré? Donc il faut se faire virer pour  pouvoir quitter l'EN sans rien perdre?

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rectorat refuse la démission de mon collègue !

Message par yogi le Ven 14 Juin 2013 - 16:47

@lalilala a écrit:Je comprends pas : à partir du moment où on démissionne, on perd ses années de cotisation, mais ce n'est pas le cas quand on est viré? Donc il faut se faire virer pour  pouvoir quitter l'EN sans rien perdre?











Pour arriver à se faire virer,faut y aller!

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"

yogi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rectorat refuse la démission de mon collègue !

Message par egomet le Ven 14 Juin 2013 - 16:48

@lalilala a écrit:Je comprends pas : à partir du moment où on démissionne, on perd ses années de cotisation, mais ce n'est pas le cas quand on est viré? Donc il faut se faire virer pour  pouvoir quitter l'EN sans rien perdre?

C'est vrai ça... Comment on se fait virer de l'EN sans faute grave, si l'on est titulaire? scratch

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rectorat refuse la démission de mon collègue !

Message par InvitéO le Ven 14 Juin 2013 - 16:50

Mais il est difficile pour l'administration de prouver l'abandon de poste, surtout si le collegue a demissione. Vous suivez? Il suffit de se presenter dans l'etablissement, sans dispenser son cours, ou d'envoyer au rectorat un mail, de temps en temps, et ils ne pourront prouver la "volonte de rompre le lien avec l'administration".

Au lieu de vituperer, ayez pitie, notre hierarchie est visiblement au bord du desespoir, et une betise est a redouter.



Pardon pour les accents, qwerty.

_________________
Il n'est pas de vent favorable pour qui ne connait pas son port.
Faut qu'ça s'sache! professeur[center]

InvitéO
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rectorat refuse la démission de mon collègue !

Message par Lefteris le Ven 14 Juin 2013 - 17:00

@littlemary a écrit:Nouveauté : il a appelé un avocat ce matin et a bien trouvé un texte qui stipulait qu'on perdait ses années de cotisations pour la retraite en cas d'abandon de poste affraid; mais pas en cas de licenciement.
L'avocat pense qu'il y a une faille : au bout de deux ans, il doit faire un choix entre son poste et sa création d'entreprise, or on ne lui laisse pas le choix, et ça ce serait illégal...(par contre ça peut prendre du temps jusqu'à ce que l'affaire soit réglée au tribunal administratif)
(Non, A Tvin, ce ne sont pas des bêtises tout ça !)
J'ai réfléchi à ce cas que je n'ai jamais rencontré quoiqu'ancien syndicaliste (pas dans l'EN) , et par analogie je me suis dit qu'avec abandon de poste, on pouvait faire traîner la situation et le mettre dans une position intenable. En effet, la démission est la rupture du lien avec l’administration. Or s'il abandonne son poste, il peut y avoir une série d'injonctions très longues  et non une simple radiation unilatérale des cadres, suivie d'une procédure disciplinaire constatant la carence, mais que l'on fait traîner.
Ce qui entraînerait l'impossibilité de travailler  légalement ailleurs, d'avoir des justificatifs d’activité passée , voire des suites pénales et des sanctions financières (pour nouvelle activité illégale) etc.
A mon avis, il doit commencer à préparer un argumentaire ,  comme un recours, aussi soigné, qu'il montrera à un syndicat, puis si l'affaire ne se règle pas d'un coup de fil , un recours hiérarchique (au ministre) , qui sera peut-être rejeté, mais dont il envoie un double au médiateur . Si vraiment rien de tout ça ne passe, TA, mais avec une demande de référé vu l'urgence.

L'argumentaire devrait tourner autour de l'excès de pouvoir, appuyé sur l'insuffisance de motivation d'un acte administratif,  et accessoirement la volonté de faire grief (il faut montrer le grief et l'intérêt à agir).

Le médiateur, ça peut être pas mal, voici mon exemple
Dans mon affaire de reclassement, l'administration a évidemment refusé, par esprit de bras-de-fer systématique, un recours qui tenait parfaitement la route (la preuve tu vas le voir, j'ai gagné par la suite) , le résultat étant que j'ai dû réintégrer mon administration- dont j'étais détaché pendant ce qui corresponde au stage. Mais seulement quelques jours (c'était l'été) car entre temps, j'avais fait une requête au médiateur de l'EN en joignant cette première requête , et coup de théâtre au dernier moment, deux jours avant la rentrée, mes demandes ont été acceptées, et l'administration enjointe de faire exactement ce qui était demandé dans la requête initiale (d'où l'intérêt de bien la rédiger directement, ce n'est pas un vulgaire brouillon), qui serait sinon peut-être allée au TA, à supposer que j’eusse toujours voulu devenir enseignant après quelques années de procédure Rolling EyesRolling Eyes
Du reste, j'avais déjà démissionné une première fois, mais en ne prenant mon poste, ils ne se sont pas fait prier et j'ai dû repasser le concours plusieurs années après. Ils ne savant pas trop ce qu'ils veulent.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rectorat refuse la démission de mon collègue !

Message par littlemary le Ven 14 Juin 2013 - 18:38

@egomet a écrit:
@lalilala a écrit:Je comprends pas : à partir du moment où on démissionne, on perd ses années de cotisation, mais ce n'est pas le cas quand on est viré? Donc il faut se faire virer pour  pouvoir quitter l'EN sans rien perdre?

C'est vrai ça... Comment on se fait virer de l'EN sans faute grave, si l'on est titulaire? scratch
 
lalilala : ce n'est pas en démissonnant (dans les règles de l'art) qu'on perd ses années mais si en cas de démission refusée, il ne se rendait plus au travail à la rentrée (abandon de poste).


Dernière édition par littlemary le Ven 14 Juin 2013 - 18:41, édité 1 fois

littlemary
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rectorat refuse la démission de mon collègue !

Message par littlemary le Ven 14 Juin 2013 - 18:40

Lefteris : C'est quand même compliqué tout ça ! (mais je lui transmets, toute info/proposition est bonne à entendre...le pauvre, il est tellement à bout qu'il a en a fait un malaise en fin d'aprèm...pale)

littlemary
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rectorat refuse la démission de mon collègue !

Message par Leclochard le Ven 14 Juin 2013 - 18:41

@egomet a écrit:
@littlemary a écrit:Nouveauté : il a appelé un avocat ce matin et a bien trouvé un texte qui stipulait qu'on perdait ses années de cotisations pour la retraite en cas d'abandon de poste affraid

affraid C'est du vol! Peut-être légal, mais du vol quand même!

Tu as les références du texte?


 J'ai hâte de lire ce texte de loi. Perdre ses années cotisées, ça me semble très farfelu... les droits sont acquis car il a travaillé et il a cotisé comme son employeur.  Et pourquoi ne pas lui demander de rembourser ses salaires tant qu'on y est ? Rolling Eyes
En revanche, il est possible qu'on le fasse basculer dans le régime général, moins avantageux.


Dernière édition par Leclochard le Ven 14 Juin 2013 - 18:45, édité 1 fois

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rectorat refuse la démission de mon collègue !

Message par littlemary le Ven 14 Juin 2013 - 18:41

@egomet a écrit:
@littlemary a écrit:Nouveauté : il a appelé un avocat ce matin et a bien trouvé un texte qui stipulait qu'on perdait ses années de cotisations pour la retraite en cas d'abandon de poste affraid

affraid C'est du vol! Peut-être légal, mais du vol quand même!

Tu as les références du texte?
 Il m'a dit qu'il les afficherait en SDP.

littlemary
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rectorat refuse la démission de mon collègue !

Message par Lefteris le Ven 14 Juin 2013 - 18:46

@littlemary a écrit:Lefteris : C'est quand même compliqué tout ça ! (mais je lui transmets, toute info/proposition est bonne à entendre...le pauvre, il est tellement à bout qu'il a en a fait un malaise en fin d'aprèm... pale )
Non, pas tant que ça ... Surtout que là, si ça marche, ça sera fini après . Il peut essayer directement le médiateur, là ça va vite.  Moi c'était pour entrer, docn les erreurs nées le la première se sont enchaînées en cascades, ça se compte en années de paperasses humhum
Ca ne fait que me confirmer que pur être focntionnaire aujourd'hui, il faut suivre une formation juridique en DA  pour lutter contre un système où tout peut arriver No

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rectorat refuse la démission de mon collègue !

Message par Leclochard le Ven 14 Juin 2013 - 18:52

A mon avis, il ne risque pas de perdre ses droits mais ses cotisations seront basculées dans le régime général. Il n'aurait pas cotisé comme fonctionnaire mais comme un salarié rétrospectivement. J'ai trouvé ce texte:
http://vosdroits.service-public.fr/F2095.xhtml

Remarquez qu'il ne s'agit pas d'une sanction mais de l'application d'une règle qui tient compte du nombre d'années travaillées dans la fonction publique.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rectorat refuse la démission de mon collègue !

Message par egomet le Ven 14 Juin 2013 - 23:23

@Leclochard a écrit:
@egomet a écrit:

affraid C'est du vol! Peut-être légal, mais du vol quand même!

Tu as les références du texte?


 J'ai hâte de lire ce texte de loi. Perdre ses années cotisées, ça me semble très farfelu... les droits sont acquis car il a travaillé et il a cotisé comme son employeur.  Et pourquoi ne pas lui demander de rembourser ses salaires tant qu'on y est ? Rolling Eyes
En revanche, il est possible qu'on le fasse basculer dans le régime général, moins avantageux.

Dans le régime général, ce serait logique.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rectorat refuse la démission de mon collègue !

Message par egomet le Ven 14 Juin 2013 - 23:27

@Lefteris a écrit:
@littlemary a écrit:Lefteris : C'est quand même compliqué tout ça ! (mais je lui transmets, toute info/proposition est bonne à entendre...le pauvre, il est tellement à bout qu'il a en a fait un malaise en fin d'aprèm...pale)
Non, pas tant que ça ... Surtout que là, si ça marche, ça sera fini après . Il peut essayer directement le médiateur, là ça va vite.  Moi c'était pour entrer, docn les erreurs nées le la première se sont enchaînées en cascades, ça se compte en années de paperasses:humhum:
Ca ne fait que me confirmer que pur être focntionnaire aujourd'hui, il faut suivre une formation juridique en DA  pour lutter contre un système où tout peut arriver:no:

Bof, pour être entrepreneur aussi, il faut suivre une formation juridique.
Pour être maire de son patelin aussi.
Pour louer des appartements aussi.
Pour remplir sa déclaration d'impôts si on a la chance d'avoir un peu de bien.

C'est très motivant tout ça. Prenez des responsabilités, faites des efforts!

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rectorat refuse la démission de mon collègue !

Message par InvitéP2 le Dim 16 Juin 2013 - 7:00

@Lefteris a écrit:Ca ne fait que me confirmer que pur être focntionnaire aujourd'hui, il faut suivre une formation juridique en DA pour lutter contre un système où tout peut arriver No

Non. Pas du tout ! Nous sommes (pour combien de temps encore ?) dans un Etat de droit et, qui plus est, nous exerçons (pour combien de temps encore ?) une profession protégée par un statut. Il s'agit donc, non pas nécessairement de faire des études de droit très poussées, mais d'être conscient
- que nous possédons des droits qui, certes, nous contraignent, mais aussi, parfois, nous protègent contre l'arbitraire
- qu'il existe des institutions (notamment l'institution syndicale) dont la fonction est de les défendre et auxquelles il n'est pas absurde d'accorder notre confiance.

_________________
Philippe Jovi.

http://phiphilo.blogspot.fr/

InvitéP2
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rectorat refuse la démission de mon collègue !

Message par Daphné le Dim 16 Juin 2013 - 7:42

Philippe Jovi a écrit:

Non. Pas du tout ! Nous sommes (pour combien de temps encore ?) dans un Etat de droit et, qui plus est, nous exerçons (pour combien de temps encore ?) une profession protégée par un statut. Il s'agit donc, non pas nécessairement de faire des études de droit très poussées, mais d'être conscient
- que nous possédons des droits qui, certes, nous contraignent, mais aussi, parfois, nous protègent contre l'arbitraire
- qu'il existe des institutions (notamment l'institution syndicale) dont la fonction est de les défendre et auxquelles il n'est pas absurde d'accorder notre confiance.

Absolument ! topela

Je rappelle que pour bénéficier d'une retraite de la Fonction publique, il faut au moins 15 ans de service/cotisation.
A moins de 15 ans on est basculé dans le régime général.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum