Comment justifier le "non-redoublement" face aux parents?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comment justifier le "non-redoublement" face aux parents?

Message par galyo le Ven 14 Juin 2013 - 22:55

Bonjour,

Ma question semble peut-être idiote, mais c'est une difficulté de plus en plus présente dans mon établissement. Je m'explique:

Nous avons eu des cargaisons d'élèves de 6e en perdition cette année. Résultat des courses: des tonnes d'élèves qui passent en 5e alors que nous savons tous que la suite du collège va être plus qu'épineuse. En parallèle, lorsque je suis parvenue à rencontrer les parents de certains élèves faibles, le commentaire parental était invariablement le même: "J'ai dit à Enfant-Chéri que s'il ne travaillait pas, il redoublerait. Je vous promets Mme Galyo, il va tout faire pour s'y mettre et passer en 5e."
Et à chaque fois, de leur expliquer que ce n'est pas le fait de redoubler ou non qui renseigne sur la réussite de l'année. Et qu'Enfant-Chéri doit quand même se mettre un coup de pied au derrière (ce qui est rarement le cas).
Pour preuve, à l'issue des conseils, les seuls élèves qui redoublent ont environ 8-10 de moyenne, les autres passent avec parfois beaucoup moins. C'est difficile à comprendre pour les autres (notamment ceux qui redoublent), voire même pour les plus anciens de nos collègues, qui ont connu d'autres procédures.

En est-il de même dans vos établissements? Comment faites-vous passer le message auprès des familles?

Merci pour vos réponses. Smile

galyo
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment justifier le "non-redoublement" face aux parents?

Message par Anna de Noailles le Ven 14 Juin 2013 - 23:17

Dans notre établissement classé ECLAIR, la situation que tu décris est monnaie courante. Aussi, pas plus tard qu'avant hier, lors du conseil de mes petits 6è, j'ai présenté 2 types de passage: passage par défaut et passage au mérite. 
Les élèves assistent à leur conseil de classe ce qui facilite grandement la compréhension de la décision et coupe court à toute polémique. Lors du passage au cas par cas, j'explique ,si les résultats sont faibles, que le passage est par défaut et qu'un redoublement ne serait pas profitable au regard de l'attitude ou du manque de travail ou du mauvais état d'esprit de l'élève en question. J'enfonce le clou en disant bien qu'il n'y a pas de quoi se réjouir ou se vanter de ce passage qui n'a lieu que parce que tout redoublement serait peine perdue. A l'inverse quand les résultats sont bons, je précise passage au mérite. En cas d'année de retard, je note passage au bénéfice de l'âge. 
Pour ce qui est de l'élève redoublant qui ne comprendrait pas pourquoi les autres passent avec des résultats inférieurs, je rappelle que c'est une chance de recommencer une année pour se donner les chances de réussite par la suite, que c'est un gage de confiance et une opportunité à saisir qu'on offre de manière limitée aux élèves méritants. 
Je sers le même discours aux parents. Dans le cas où on ne souhaite pas satisfaire une demande de redoublement, nous expliquons la raison aux parents et votons pour le passage au conseil. S'il refuse la décision,s'il n'a pas entendu notre point de vue, nous laissons aller le parent en appel. Mais en général, hormis quelques cas à part, ils veulent tous passer.

_________________
"On ne naît pas prof, on le devient"

Anna de Noailles
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment justifier le "non-redoublement" face aux parents?

Message par galyo le Sam 15 Juin 2013 - 1:14

Merci pour ta réponse!Very Happy

Je trouve ça très pertinent l'idée des mentions "au mérite/ par défaut/ au bénéfice de l'âge". Cela permet de clarifier les choses, car on a beau leur expliquer l'idée de la chance à saisir, on parle dans le vent. Et de cette façon, c'est marqué noir sur blanc. D'ailleurs, cela me rappelle soudainement que, lorsque j'étais élève, certains élèves avaiant sur leur bulletin du 3e trimestre la précision "Passage sous réserve". C'est en quelque sorte la même notion, en plus explicite.

Si tu me le permets, je crois que je vais fortement m'en inspirer et suggérer l'idée lors de l'une des multiples réunions de fin d'année. Wink

galyo
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment justifier le "non-redoublement" face aux parents?

Message par yogi le Sam 15 Juin 2013 - 3:54

En ECLAIR aussi et on dit simplement qu'on ne veut pas se les coltiner 5 ans au collège!

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"

yogi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment justifier le "non-redoublement" face aux parents?

Message par fanette le Sam 15 Juin 2013 - 8:12

@galyo a écrit:Merci pour ta réponse!Very Happy

Je trouve ça très pertinent l'idée des mentions "au mérite/ par défaut/ au bénéfice de l'âge". Cela permet de clarifier les choses, car on a beau leur expliquer l'idée de la chance à saisir, on parle dans le vent. Et de cette façon, c'est marqué noir sur blanc. D'ailleurs, cela me rappelle soudainement que, lorsque j'étais élève, certains élèves avaiant sur leur bulletin du 3e trimestre la précision "Passage sous réserve". C'est en quelque sorte la même notion, en plus explicite.

Si tu me le permets, je crois que je vais fortement m'en inspirer et suggérer l'idée lors de l'une des multiples réunions de fin d'année. Wink

Moi aussi, je trouve ça bien, clair pour l'élève et ses parents mais notre chef d'établissement actuel refuse qu'on l'écrive !Evil or Very Mad

fanette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment justifier le "non-redoublement" face aux parents?

Message par flo le Sam 15 Juin 2013 - 8:25

Tout ce qui a été dit et aussi il faut expliquer l'orientation en 3e : l'ordi qui place les élèves selon leur moyenne en fonction des places disponibles. Quand on explique concrètement qu'un élève avec une moyenne faible a peu de chance d'obtenir ses voeux et que la machine l'oriente  là où il reste des places -donc des filières dont personne ne veut -, ça les glace un peu. Mais bon, ça reste un argument valable pour des 4e, en 6e je ne suis pas sûre qu'ils puissent se projeter aussi loin.

flo
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment justifier le "non-redoublement" face aux parents?

Message par Malaga le Sam 15 Juin 2013 - 8:55

@fanette a écrit:
@galyo a écrit:Merci pour ta réponse!Very Happy

Je trouve ça très pertinent l'idée des mentions "au mérite/ par défaut/ au bénéfice de l'âge". Cela permet de clarifier les choses, car on a beau leur expliquer l'idée de la chance à saisir, on parle dans le vent. Et de cette façon, c'est marqué noir sur blanc. D'ailleurs, cela me rappelle soudainement que, lorsque j'étais élève, certains élèves avaiant sur leur bulletin du 3e trimestre la précision "Passage sous réserve". C'est en quelque sorte la même notion, en plus explicite.

Si tu me le permets, je crois que je vais fortement m'en inspirer et suggérer l'idée lors de l'une des multiples réunions de fin d'année. Wink

Moi aussi, je trouve ça bien, clair pour l'élève et ses parents mais notre chef d'établissement actuel refuse qu'on l'écrive !Evil or Very Mad

Ce système est très bien. Je vais l'utiliser quand je vais faire le bilan avec ma classe de 6e dans laquelle aucune élève ne redouble. Les trois élèves qui auraient pu potentiellement redoubler ont soit un an de retard, soit un poil énorme dans la main.

Malaga
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment justifier le "non-redoublement" face aux parents?

Message par MarieL le Sam 15 Juin 2013 - 9:34

@Anna de Noailles a écrit:Dans notre établissement classé ECLAIR, la situation que tu décris est monnaie courante. Aussi, pas plus tard qu'avant hier, lors du conseil de mes petits 6è, j'ai présenté 2 types de passage: passage par défaut et passage au mérite. 
Les élèves assistent à leur conseil de classe ce qui facilite grandement la compréhension de la décision et coupe court à toute polémique. Lors du passage au cas par cas, j'explique ,si les résultats sont faibles, que le passage est par défaut et qu'un redoublement ne serait pas profitable au regard de l'attitude ou du manque de travail ou du mauvais état d'esprit de l'élève en question. J'enfonce le clou en disant bien qu'il n'y a pas de quoi se réjouir ou se vanter de ce passage qui n'a lieu que parce que tout redoublement serait peine perdue. A l'inverse quand les résultats sont bons, je précise passage au mérite. En cas d'année de retard, je note passage au bénéfice de l'âge. 
Pour ce qui est de l'élève redoublant qui ne comprendrait pas pourquoi les autres passent avec des résultats inférieurs, je rappelle que c'est une chance de recommencer une année pour se donner les chances de réussite par la suite, que c'est un gage de confiance et une opportunité à saisir qu'on offre de manière limitée aux élèves méritants. 
Je sers le même discours aux parents. Dans le cas où on ne souhaite pas satisfaire une demande de redoublement, nous expliquons la raison aux parents et votons pour le passage au conseil. S'il refuse la décision,s'il n'a pas entendu notre point de vue, nous laissons aller le parent en appel. Mais en général, hormis quelques cas à part, ils veulent tous passer.

scratch Le redoublement est de droit, inutile d'aller en appel pour l'obtenir. Mais il est bien rare qu'un parent insiste une fois que le conseil a accepté le passage.

Sinon, effectivement, nous n'avons que très très peu de redoublements et donc des élèves qui passent en cinquième avec des moyennes catastrophiques en math, en français, en histoire, en langues...
Du coup, dès le début de l'année, dès les premières rencontres, nous expliquons (aux parents qui viennent aux réunions ou au RV du moins Crying or Very sad) que le problème n'est pas le passage mais bien les conditions dans lesquelles il aura lieu.

Pour les mentions "au bénéfice de l'âge" et autres, ici aussi il n'est pas (plus) question de l'écrire noir sur blanc, la FCPE étant montée au créneau avec une certaine virulence.

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment justifier le "non-redoublement" face aux parents?

Message par Ragnetrude le Sam 15 Juin 2013 - 9:41

J'ai expliqué aux parents d'élèves lors du conseil qu'il ne fallait plus considérer le passage comme un signe de réussite de l'année en cours. Beaucoup d'élèves le croient encore car c'est ce que pensent leurs parents. J'ai vu des élèves très mauvais et pénibles fanfaronner en apprenant leur passage, c'est un peu pathétique. Donc je pense qu'il faut vraiment insister sur le principe de cette "nouvelle" forme de redoublement.

Ragnetrude
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment justifier le "non-redoublement" face aux parents?

Message par Finrod le Sam 15 Juin 2013 - 10:17

Ce n'est pas une "nouvelle" forme de redoublement. 

C'est une renoncement pur et simple du système à prendre en charge les enfants en difficulté. 

C'est aussi une hypocrisie sans précédent...


Bien évidemment gare à celui qui osera pointer cela sur le terrain...

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment justifier le "non-redoublement" face aux parents?

Message par philann le Sam 15 Juin 2013 - 11:20

Il en va du redoublement comme du reste, ce n'est pas un dogme ni en bien ni en mal.

J'ai eu le cas cette année d'une élève pour qui le redoublement est un vrai succès. Elève en difficulté et avec des lacunes importantes, MAIS très sérieuse, très mûre. Elle a super bien réussi sa deuxième classe de 3ème. Un vrai bonheur pour prof...

En revanche, les m'en-fou-j'viens-sans-stylo-sans-feuille, je ne vois pas bien l'intérêt de se les payer une année supplémentaire, sachant qu'il ne se passera rien... Je suis aussi en ECLAIR et de façon évidente, on a pas envie de se payer Kevin-le-pénible ou Samara-la-violente 5 ans ou plus.

De fait, NON, il n'y a aucun lien entre le fait de passer en classe supérieur et le niveau scolaire de l'élève... C'est le problème, nous n'avons rien d'autres à proposer aux élèves en difficulté qu'un parcours par défaut et des voies de garage...No

Spoiler:
Je hais le collège unique!!! Machine à broyer de l'élève

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment justifier le "non-redoublement" face aux parents?

Message par Ragnetrude le Lun 17 Juin 2013 - 11:38

@Finrod a écrit:Ce n'est pas une "nouvelle" forme de redoublement. 

C'est une renoncement pur et simple du système à prendre en charge les enfants en difficulté. 

C'est aussi une hypocrisie sans précédent...


Bien évidemment gare à celui qui osera pointer cela sur le terrain...

Je suis tout à fait d'accord ! On en vient à dire lors des conseils, dès la 6e, que la situation de certains élèves est "sans espoir" et qu'il faut juste se dépêcher de les emmener jusqu'en 4e pour pouvoir les orienter ailleurs ensuite. C'est déprimant. C'est idiot. C'est une honte, un tel fatalisme.
Quant à moi je continue à être pour le principe du collège unique mais évidemment pas celui que l'on nous propose actuellement. Je pense qu'avec des moyens bien plus conséquents de nombreuses situations seraient rattrapables. Je ne peux pas me résoudre à ce que le destin professionnel des élèves puisse être déterminé avant 15 ans.

Ragnetrude
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment justifier le "non-redoublement" face aux parents?

Message par V.Marchais le Lun 17 Juin 2013 - 14:48

Pour ma part, je mets les parents au parfum dès la première réunion, en septembre ou en décembre, selon les classes : TOUS les élèves passeront dans la classe supérieure, même (surtout ?) s(ils ont 2 en Maths et 5 en Français. La question n'est donc pas : "Est-ce que mon enfant va passer dans la classe spérieure ?", parce qu'à cette question, nous connaissons déjà la réponse, mais : "Est-ce qu'il va acquérir cette année, par son travail, les connaissances de son niveau ?" Chaque contrôle - qu'il faut signer - renseigne un peu sur la réponse.
À la fin de l'année, mes collègues et moi sommes très clairs sur les bulletins. Nous ne marquons, bien spur, rien d'illégal ("passage au bénéfice de l'âge" ou ce genre de chose) mais des constats très simples : "Les connaissances de 6e/5e/4e ne sont pas acquises. La poursuite des études risque d'être très difficile sans changement radical dans le travail / l'attitude."

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment justifier le "non-redoublement" face aux parents?

Message par Caspar Goodwood le Lun 17 Juin 2013 - 14:50

Situation bizarre en 5e. Deux élèves de ma 5e souhaitent redoubler: au deuxième trimestre on leur a dit d'être très sérieux et de ne pas faire de bêtises sinon, ils n'auraient pas le droit de redoubler (redoublement = récompense) et à certains autres on a dit "attention, si ça ne s'améliore pas tu risques de redoubler" (redoublement= sanction). De toute façon, c'est du pipeau :siffle:puisqu'en 5e ce sont les familles qui décident.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum