Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
globe70
Niveau 2

l'étude de cas en histoire géographie

par globe70 le Dim 16 Juin 2013 - 18:37
Bonjour à tous, en vue de l'oral qui approche à grand pars je me pose une nouvelle question : au collège l'étude de cas c'est seulement pour la géographie? On ne parle pas d'étude de cas en Histoire ?
On parle plutôt d'exemple?

merci pour vos réponses !
avatar
sandman
Niveau 10

Re: l'étude de cas en histoire géographie

par sandman le Dim 16 Juin 2013 - 19:12
Oui, l'étude de cas est associée à la géographie : c'est une méthode inductive.
En histoire, les programmes parlent d'études.
Quant aux exemples, ils sont le fruit d'une logique déductive ou illustrative.
globe70
Niveau 2

Re: l'étude de cas en histoire géographie

par globe70 le Dim 16 Juin 2013 - 20:27
En histoire si je prends l'exemple de la séquence en 3ème La seconde Guerre mondiale, une guerre d'anéantissement, après avoir fait une brève chronologie on étudie au choix la bataille de Stalingrad ou la Guerre du Pacifique  pour montrer la mobilisation de toutes les forces matérielles et morales c'est une méthode inductive ? on part d'un exemple concret, non ? De manière générale le programme d'histoire suit la logique de la méthode inductive?
avatar
Fesseur Pro
Vénérable

Re: l'étude de cas en histoire géographie

par Fesseur Pro le Dim 16 Juin 2013 - 20:29
Ce sont aussi à mon avis des études de cas en histoire au collège.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
globe70
Niveau 2

Re: l'étude de cas en histoire géographie

par globe70 le Dim 16 Juin 2013 - 20:45
moi je pensais aussi mais en relisant les ressources sur eduscol il ne parle pas d'étude de cas pour l'histoire seulement pour la géo.
avatar
Isis39
Esprit sacré

Re: l'étude de cas en histoire géographie

par Isis39 le Dim 16 Juin 2013 - 21:07
En histoire, on n'appelle pas ça "étude de cas" mais ça revient au même.
globe70
Niveau 2

Re: l'étude de cas en histoire géographie

par globe70 le Dim 16 Juin 2013 - 21:11
on est donc bien dans une démarche inductive pour la plus grande majorité des séquences ?
avatar
Isis39
Esprit sacré

Re: l'étude de cas en histoire géographie

par Isis39 le Dim 16 Juin 2013 - 21:13
Oui, il suffit de lire : 
http://cache.media.eduscol.education.fr/file/college/67/9/College_Ressources_HGEC_Programmes_Presentation_127679.pdf
globe70
Niveau 2

Re: l'étude de cas en histoire géographie

par globe70 le Dim 16 Juin 2013 - 21:37
merci pour le lien je vais de ce pas le lire!!
avatar
Paratge
Érudit

Re: l'étude de cas en histoire géographie

par Paratge le Lun 17 Juin 2013 - 17:43
Hélas, la méthode inductive est mise en avant par les pseudo-pédagogues !

La méthode inductive est un mythe ou un préjugé dans le domaine de la science : comme l’affirme François Jacob : « pour qu’un objet soit accessible à l’analyse, il ne suffit pas de l’apercevoir. Il faut encore qu’une théorie soit prête à l’accueillir. »

Mais cette pseudo-méthode est aussi un danger en pédagogie
La méthode inductive – si tant est que cette expression ait un sens – n’est pas davantage celle de l’histoire-géographie.  La  géographie n’est plus la description empirique de paysages physiques ou d’activités humaines se déployant dans l’espace, mais elle est, (Claval), une explication théorique de phénomènes spatiaux « selon le modèle hypothético-déductif commun à toutes les disciplines scientifiques. »
Les historiens ou les épistémologues de l’histoire ont quant à eux montré depuis longtemps qu’un objet d’observation - un document par exemple - n’a de sens et même d’existence qu’à travers un questionnaire, une grille d’étude, c’est-à-dire un cadre théorique préalable, et reconnu le caractère illusoire de l’orientation positiviste en vigueur au XIXe siècle, selon laquelle l’histoire est une collection de faits que dégage des documents un historien le plus objectif, donc le plus passif possible.
avatar
doctor who
Vénérable

Re: l'étude de cas en histoire géographie

par doctor who le Lun 17 Juin 2013 - 17:49
@Paratge a écrit:Hélas, la méthode inductive est mise en avant par les pseudo-pédagogues !

La méthode inductive est un mythe ou un préjugé dans le domaine de la science : comme l’affirme François Jacob : « pour qu’un objet soit accessible à l’analyse, il ne suffit pas de l’apercevoir. Il faut encore qu’une théorie soit prête à l’accueillir. »

Mais cette pseudo-méthode est aussi un danger en pédagogie
La méthode inductive – si tant est que cette expression ait un sens – n’est pas davantage celle de l’histoire-géographie.  La  géographie n’est plus la description empirique de paysages physiques ou d’activités humaines se déployant dans l’espace, mais elle est, (Claval), une explication théorique de phénomènes spatiaux « selon le modèle hypothético-déductif commun à toutes les disciplines scientifiques. »
Les historiens ou les épistémologues de l’histoire ont quant à eux montré depuis longtemps qu’un objet d’observation - un document par exemple - n’a de sens et même d’existence qu’à travers un questionnaire, une grille d’étude, c’est-à-dire un cadre théorique préalable, et reconnu le caractère illusoire de l’orientation positiviste en vigueur au XIXe siècle, selon laquelle l’histoire est une collection de faits que dégage des documents un historien le plus objectif, donc le plus passif possible.

Manque de pot, Paratge, tes arguments sont justement ceux qu'utilisent ceux que tu appelles les "pseudo-pédagogues" pour rejeter les méthodes de l'école d'avant les années 60. Ca fait longtemps que le mot "inductif" est devenu une insulte chez les didacticiens.
Il faut au contraire se réclamer d'une enseignement inductif (très éducatif, surtout dans les petites classes), tout en ayant en tête que, malgré toutes les caricatures, l'inductivité de l'enseignement d'avant n'était pas absolue et intégrait une part non négligeable de déduction.

Comme quoi, tout n'est pas si simple.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
avatar
Paratge
Érudit

Re: l'étude de cas en histoire géographie

par Paratge le Lun 17 Juin 2013 - 18:27
Je ne sais pas si je manque de pot mais c’est bien ce qui est recommandé en HG par les génies qui font les programmes : passer au lycée par exemple 3 heures sur des documents à propos de Rio de Janeiro.

Soit les élèves ne « découvrent » rien d’intéressant, soit ils décrochent plus sûrement et ils en ont marre de Rio, on peut les comprendre. Tout ça étant censé « rendre concrète » la géo (?), faire « découvrir », etc. Ce qui est censé déchaîner un enthousiasme délirant des zaprenans, ennuie tout le monde.

Et ensuite pendant deux-trois heures on devrait enfin « contextualiser » sur le thème de l’aménagement urbain… ZZZZZ…
avatar
Dionysos
Fidèle du forum

Re: l'étude de cas en histoire géographie

par Dionysos le Lun 17 Juin 2013 - 18:33
Pour revenir au débat, on parle en Histoire "d'entrée concrète", comme équivalent grosso modo à l'EdC en géo.

_________________
"We're all in the gutter, but some of us are looking at the stars". O.Wilde.
avatar
Condorcet
Oracle

Re: l'étude de cas en histoire géographie

par Condorcet le Lun 17 Juin 2013 - 18:33
L'étude de cas en histoire, je préfère en rire Razz

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum