les lectures des profs

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

les lectures des profs

Message par Reine Margot le Ven 6 Mar 2009 - 10:48

suite du grand débat "pour les profs qui lisent Anna gavalda et consorts" versus "contre les profs qui n'ont pas lu Anna Karénine": défoulez-vous et poursuivez la réflexion ici.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: les lectures des profs

Message par Nestya le Ven 6 Mar 2009 - 11:00

Ben...on peut lire les 2, non? En tout cas, moi si.

_________________
"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une."
George R.R.Martin

Nestya
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: les lectures des profs

Message par Reine Margot le Ven 6 Mar 2009 - 11:01

alors personnellement: je pense qu'il est difficile de comparer la génération d'Abraxas et la nôtre. Tout d'abord effectivement nous avons, nous, grandi avec la télévision (et nos enfants grandiront avec la WII, la PS2... pale )et ensuite le collège de cette époque n'accueillait que les meilleurs élèves de primaire. Donc face à un public trié sur le volet, il est plus facile de faire du Corneille en 4e. Nous, nous sommes issus de la génération "club dorothée" et de la réforme Haby (heureusement, le collège n'est plus réservé à une élité sociale). Donc nous lisons autre chose, certains diront moins, que les profs de la génération précedente, qui n'ont pas du tout la même composition sociologique.

Mais nous sommes tous d'accord sur le fait que nous continuons tous à nous cultiver, à découvrir des oeuvres classiques.
j'ai lu Anna karnénine mais je n'ai pas encore fini guerre et paix, et je viens de finir l'éneide et l'illiade. je pense avoir passé mes années de collège et de lycée (au lycée j'étais interne, j'ai beaucoup lu à ce moment) à lire des classiques, et très vite je n'ai plus été intéressée par la littérature de jeunesse. En 3e j'avais lu toute l'oeuvre autobiographique de Rousseau, j'étais une extraterrestre pour mes profs. Malgré cela je 'nai pas tout lu, loin s'en faut, et j'ai arrêté de culpabiliser pour ça car c'est infini le nombre de livres à lire. je continue à combler ce qui manque, comme l'énéide ou l'illiade, et je remets à plus tard les livres qui m'ont semblé trop durs (comme le rêve de d'alembert de diderot, je comprends rien à ses histoires d'atomes). quand je les reprends, en général ça passe mieux. Il vaut mieux parfois remettre à plus tard la lecture d'un livre qui ne passe pas, ça ne sert à rien de lire un bouquin "parce qu'un prof doit l'avoir lu" si c'est pour en être dégouté. Mieux vaut attendre à mon avis. l'essentiel c'est l'envie d'apprendre.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: les lectures des profs

Message par Reine Margot le Ven 6 Mar 2009 - 11:03

@Nestya a écrit:Ben...on peut lire les 2, non? En tout cas, moi si.

oui, bien sûr. je fais ce fil en réaction à celui sur "vos dernières lectures", où certains s'étaient offusqués qu'un prof n'ait pas lu anna karénine, ou qu'on lise gavalda...la discussion peut continuer ici, pour ne pas polluer l'autre topic.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: les lectures des profs

Message par Invité le Ven 6 Mar 2009 - 11:09

Ce qui me frappe, c'est de voir le nombre de profs qui lisent les collections "jeunesse"...Sans aucun jugement de valeur, hein...D'ailleurs, j'en ai lu Wink .
Ne serait-ce pas à cause des programmes de collège ou du formidable (au sens propre) marketing réservé à ces collections, sachant qu'autrefois, le club des cinq et autres bibliothèques verte et rose, étaient quand même moins mis en évidence par les libraires, au profit de ce qu'on nommait "les classiques".....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: les lectures des profs

Message par Kate le Ven 6 Mar 2009 - 11:19

Personnellement, je lis beaucoup de littérature de jeunesse depuis que je suis prof... affraid
D'une part, je n'ai pas assez de temps et de courage pour me plonger dans un vrai grand Classique (excepté pendant les vacances, où je me fais plaisir)...
D'autre part, je me verrais mal proposer à mes élèves de lire des oeuvres de littérature de jeunesse que je n'ai pas lues (et vu que je prépare et leur propose des listes de lectures cursives variées pour chaque séquence, cela me prend du temps).

Euh, j'ai lu tous les "club des 5", moi, quand j'étais petite!! yesyes

Kate
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: les lectures des profs

Message par Ornella le Ven 6 Mar 2009 - 11:24

je lis les deux aussi... pour me détendre, je vais plutôt lire des policiers ou des romans contemporains type Gavalda (même si je ne suis pas une grande fan d'elle justement) ou Twilight.
sur 3 bouquins, je pense qu'un est un classique, maintenant, reste à savoir ce qu'est un classique Very Happy je dirais une lecture un peu plus intellectuelle, que la plupart de mes copines non profs ne liraient pas...

pour ma part, j'ai dévoré Les Six compagnons petite!! j'adorais!

Ornella
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: les lectures des profs

Message par Nestya le Ven 6 Mar 2009 - 11:28

@Ornella a écrit:
pour ma part, j'ai dévoré Les Six compagnons petite!! j'adorais!
Et Fantomette, le clan des sept. cheers
Aujourd'hui, c'est plutôt Twilight. Ce qui ne m'empêche pas de relire le songe d'une nuit d'été.

_________________
"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une."
George R.R.Martin

Nestya
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: les lectures des profs

Message par InvitéePh le Ven 6 Mar 2009 - 11:31

Je lis de tout. Je pense que ce qui est important, c'est d'avoir une distance, un jugement lucide sur ce qu'on lit: on peut apprécier une grosse daube tout en sachant que c'est une daube! C'est ça l'important! Sur mon blog, j'ai fait un petit article sur la littérature "de grand-mère", en gros les livres que je piquais à ma mamie du style roman à l'eau de rose: je SAVAIS que c'est c'était nul (style emprunté et cliché, intrigue banale... ) mais j'aimais! D'autre part, je lisais certaines choses beaucoup plus littéraires : j'étais souvent sous le charme mais parfois, je détestais! J'avais pourtant conscience que l'écriture était au top. C'est pareil aujourd'hui: je lis de tout, tout le temps, selon mes humeurs, mes envies...( sauf Lévy que je hais hais hais hais)( Very Happy )

InvitéePh
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: les lectures des profs

Message par InvitéePh le Ven 6 Mar 2009 - 11:32

Moi c'était le club des cinq et Croix-rousse ( je crois que c'est ça?): ça se passait à Lyon, c'était une série géniale! et Fantômette! et Alice!

InvitéePh
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: les lectures des profs

Message par Ornella le Ven 6 Mar 2009 - 11:40

ben ça doit être Les six compagnons, ça se passait à Lyon (avec un chien... le nom...??)

je suis d'accord avec ton post Phèdre !
(sauf les Harlequin, je n'ai jamais pu, même pas à 14 ans!) Evil or Very Mad Very Happy

Ornella
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: les lectures des profs

Message par InvitéePh le Ven 6 Mar 2009 - 11:41

c'était pas Harlequin, c'était genre les grandes histoires de famille et tout et tout

InvitéePh
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: les lectures des profs

Message par Ornella le Ven 6 Mar 2009 - 11:49

ok

Ornella
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: les lectures des profs

Message par InvitéePh le Ven 6 Mar 2009 - 11:51

Laughing mais c'était quand même cucu hein!

InvitéePh
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: les lectures des profs

Message par sara0705 le Ven 6 Mar 2009 - 12:52

J'ai préparé mon mémoire pro l'année de stage (je dis "mémoire pro", hein, mais si ce que j'ai fait en stage est un mémoire, alors mon mémoire de maîtrise est une thèse... Laughing ), sur la littérature de jeunesse, avec l'idée de montrer que ce style d'oeuvres ameneraient plus facilement ma classe de carpes de 4e à lire un peu plus. Je faisais des listes, dans lesquelles je mettais deux-tiers de litté jeunesse, et un tiers de classiques, et je leur laissais le choix. Sans leur donner d'indications sur le type d'oeuvre.
Les gamins ne sont pas fous, certains se ruaient sur la litté jeunesse, mais les classiques étaient selectionnés eux aussi.
Je crois que le tout, c'est de ne pas leur présenter un roman comme de la litté jeunesse (même si avec une édition marquée "jeunesse" ou "à partir de ...ans", en gros dessus, c'est pas évident) donc facile à lire, contre un roman classique, qu'ils vont d'emblée trouver inabordable.
Ils se rendent bien compte eux aussi qu'il y a des "daubes", comme disait Phedre, en litté jeunesse.
Ce n'est pas parce qu'un classique est reconnu comme tel, que tout le monde, y compris les profs de lettres, se doit de l'encenser. Il y a des Balzac qui me sortent par les yeux. Mais ce n'est pas pour ça que je ne reconnais pas que c'est une grande oeuvre. Que je ne ferai pourtant pas étudier.
C'est un des devoirs d'un prof de lettres. Faire apprécier et découvrir des oeuvres. Il ne feront pas Balzac avec moi, tant pis, ce n'est pas pour ça qu'à un moment donné, je ne leur en parlerai pas, et ne leur conseillerai pas de le lire.

Je lisais aussi les clubs des cinq, j'en lis toujours, (m'en manque 4 pour refaire toute ma collection!!!), mais je lis aussi Gavalda ou Levy, sans aucune honte et avec grand plaisir. Je ne lis pas de science-fiction, ou très peu, parce que je n'accroche pas, même s'il y a des chefs d'oeuvres aussi dans ce type d'oeuvres.
Je lis Mary Higgins Clark, je les ai tous, je reconnais très bien que côté style, elle ne se foule pas trop, que les personnages sont stéréotpés à souhait, que l'intrigue et le personnage principal sont souvent les mêmes, je sais tout ça. Mais ça me plait. L'horizon d'attente du lecteur, qu'il disait...

J'ai découvert certains classiques très tard, et dans un sens, je dis "tant mieux". Comme l'écrivent certaines, il y a des oeuvres qu'on n'apprécie qu'à un certain moment de sa vie, ce sont de belles lectures justement parce qu'ells ne sont pas polluées par l'explication faite par un prof, le côté obligation de le lire, ce sont des lectures personnelles, à nous après d'avoir l'étincelle pour les faire partager.

Et je fais aussi partie de celles qui lisent ou ont lu des Harlequins, ma mère et ma grand-mère en ont une collection impressionnante, abonnées toutes les deux au magazine Nous Deux, (alors, là, pour un concentré d'histoires con-con, c'est du concentré!!!), qui en distribuait un par mois avec le magazine! Mais j'ai passé des moments très agréables, à lire ces histoires.

_________________
"I don't wanna work today, maybe I just want to stay, just take it easy cause there's no stress"

sara0705
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: les lectures des profs

Message par Invité le Ven 6 Mar 2009 - 13:10

marquisedemerteuil a écrit:
@Nestya a écrit:Ben...on peut lire les 2, non? En tout cas, moi si.

oui, bien sûr. je fais ce fil en réaction à celui sur "vos dernières lectures", où certains s'étaient offusqués qu'un prof n'ait pas lu anna karénine, ou qu'on lise gavalda...la discussion peut continuer ici, pour ne pas polluer l'autre topic.

Cette discussion m'a perturbée... Je me suis fait la réflexion hier soir que finalement, être boulimique de lecture m'avait peut-être amenée à tellement lire tout ce qui me tombait sous la main que j'ai peut-être lu sans discernement, de manière fragmentée, sans continuité. Ce qui devrait être une qualité est finalement devenu presque un défaut.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: les lectures des profs

Message par jeanne le Ven 6 Mar 2009 - 13:39

Ornella, le chien dans Les Six Compagnons s'appelait Kafi. Il y avait aussi Tidou, Mady, le Tondu, La Guille, Bistèque, Gnafron...

jeanne
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: les lectures des profs

Message par Ornella le Ven 6 Mar 2009 - 13:40

@jeanne a écrit:Ornella, le chien dans Les Six Compagnons s'appelait Kafi. Il y avait aussi Tidou, Mady, le Tondu, La Guille, Bistèque, Gnafron...

oh merci pour ces souvenirs !!!!!!!! bisous

Ornella
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: les lectures des profs

Message par charlottofraise le Ven 6 Mar 2009 - 14:24

Je n'ai jamais lu "Gavalda et consorts". Pas par snobisme mais parce que je n'ai pas assez de temps pour lire ce qui m'attire réellement, alors je ne vais pas en perdre davantage avec ceux-là. À tout prendre, je préfère piocher dans les éditions Picquier : les enquêtes policières à l'ère Edo m'ont fait rire, La Tombe des lucioles m'a fait verser des torrents de larmes...
Sinon, je suis effectivement en train de découvrir ou redécouvrir les grands classiques, j'y prends beaucoup de plaisir (enfin, sauf Proust, je n'y arrive toujours pas...).

charlottofraise
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: les lectures des profs

Message par Pseudo le Ven 6 Mar 2009 - 14:39

@lulamae a écrit:
marquisedemerteuil a écrit:
@Nestya a écrit:Ben...on peut lire les 2, non? En tout cas, moi si.

oui, bien sûr. je fais ce fil en réaction à celui sur "vos dernières lectures", où certains s'étaient offusqués qu'un prof n'ait pas lu anna karénine, ou qu'on lise gavalda...la discussion peut continuer ici, pour ne pas polluer l'autre topic.

Cette discussion m'a perturbée... Je me suis fait la réflexion hier soir que finalement, être boulimique de lecture m'avait peut-être amenée à tellement lire tout ce qui me tombait sous la main que j'ai peut-être lu sans discernement, de manière fragmentée, sans continuité. Ce qui devrait être une qualité est finalement devenu presque un défaut.

Moi, ce qui me perturbe, c'est de voir comment des fonctionnements dont on sait qu'ils sont castrateurs et déstabilisants (dans le mauvais sens du terme) pour les élèves en particulier mais pour l'humain en général, sont utilisés par des gens qui se disent enseignants.
Humilier quelqu'un, en public de surcroit, c'est un terrorisme qui ne devrait pas être toléré, sauf en de très rares cas de légitime défense.
A quoi sert-il d'affirmer que tu es indigne d'être prof si tu n'as pas lu tel ou tel livre ? A faire en sorte que tu l'aies lu ? A faire de toi un meilleur prof ? Non, ça sert à t'écraser en espérant se hausser du col.
Tu es pleine de qualités, y compris en tant que prof, et tu as tes lacunes, comme tout le monde. Mais il est plus facile de rattraper un "retard" de lecture que d'améliorer ses qualités humaines, choses dont, en revanche tu ne manques pas.
Dis stop aux mauvaises petites odeurs !

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: les lectures des profs

Message par A Tuin le Ven 6 Mar 2009 - 14:57

Moi j'aimais beaucoup la littérature jeunesse au primaire, au collège et puis au lycée, mais j'avais moins le temps. au lycée. A vrai dire quand il a fallut se mettre à lire des vrais classiques à la fac, ça m'a dégouté un peu de lire, en tout cas j'ai beaucoup moins lu pendant cette période. Je trouvais bloquant après de lire un livre en songeant aux effets de style, et il est vrai que parmi les auteurs classiques certains me plaisent moins à lire. A départ quand je lis un livre c'est pour avoir un moment d'évasion, c'était, c'est et je pense que ce sera toujours le cas.
Et puis surtout, parmi les classiques je trouve qu'il y a vraiment des distorsions liées au plaisir de la lecture. Lire "l'oeuvre" de tel auteur sensée être connue car incontournable, n'est pas forcément par exemple gage qu'elle sera agréable. D'autres oeuvres d'un auteur donné peuvent être bien plus agréables à lire que leur oeuvre dite canonique ; là je pense à Balzac par exemple, j'avais beaucoup aimé la peau de chagrin, alors que le père goriot,mouais ...
Pour Victor Hugo, son oeuvre entière est géniale mais par exemple L'homme qui rit c'est vraiment un roman extra, et bien moins connu que le Notre Dame de Paris. Pourtant justement, c'est bien car cela sort des références habituelles. Il m'est vraiment souvent arrivé de ne pas aimer le "livre le plus connu" de grands auteurs, mais vraiment presque au point de m'en dégouter, et de vraiment apprécier d'autres écrits d'eux, moins ou peu connus. Je ne suis pas une amatrice de théâtre XXe, mais par exemple, Le bal des voleurs de Anouilh, c'est extra. On aurait commencé à me présenter le théâtre de ce siècle avec cette oeuvre, je ne me serais peut-être pas montrée aussi revêche. En même temps, la premère chose du théâtre XXe qu'on m'a dit de lire à la fac, c'était la solitude des champs de coton de Koltès .... Alors après on aime ou on aime pas, mais déjà personnellement la moralité du bonhomme ne me seyait guère, mais alors la lecture de ce livre, c'est à se tirer une balle si on veut déprimer. Qu'est ce que c'est c**** !!! Le pauvre je n'ai rien contre lui mais si je veux faire étudier le théâtre à mes élèves, c'est bien la dernière personne que je convoquerai !
C'est ça le truc je pense. Le choix "du" bon livre au départ est essentiel pour découvrir un auteur.

A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: les lectures des profs

Message par Stered le Ven 6 Mar 2009 - 15:21

Ado, je lisais énormément de littérature de jeunesse. C'est arrivée au lycée que j'ai commencé à lire les classiques en dehors des quelques uns vus au collège. Ce n'est qu'à partir de la prépa que j'ai ressenti le besoin de combler mes lacunes en matière de classiques, fascinée par la culture de mon prof de français d'alors. C'est là aussi que je me suis tournée vers les textes fondateurs comme la Bible.
Aujourd'hui, je lis de tout : des livres de jeunesse (prêtés par une amie qui bosse dans un service presse et me donne ceux qu'elle a aimés, et il en a effectivement de très bons), de la fantasy, de la SF, des classiques.
Tout dépend des avis et des humeurs.

Je ne classifie par selon jeunesse ou autre. Pour moi, il y a bon ou pas (ce qui contient certes une bonne aprt de subjectivité). Certains livres parus pour la jeunesse ne sont ni faciles, ni niais ! Il faut juste avoir les moyens de se retrouver dans la foule des parutions et éviter les coups marketing.

Stered
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: les lectures des profs

Message par Invité le Ven 6 Mar 2009 - 18:34

@Pseudo a écrit:
@lulamae a écrit:
marquisedemerteuil a écrit:
@Nestya a écrit:Ben...on peut lire les 2, non? En tout cas, moi si.

oui, bien sûr. je fais ce fil en réaction à celui sur "vos dernières lectures", où certains s'étaient offusqués qu'un prof n'ait pas lu anna karénine, ou qu'on lise gavalda...la discussion peut continuer ici, pour ne pas polluer l'autre topic.

Cette discussion m'a perturbée... Je me suis fait la réflexion hier soir que finalement, être boulimique de lecture m'avait peut-être amenée à tellement lire tout ce qui me tombait sous la main que j'ai peut-être lu sans discernement, de manière fragmentée, sans continuité. Ce qui devrait être une qualité est finalement devenu presque un défaut.

Moi, ce qui me perturbe, c'est de voir comment des fonctionnements dont on sait qu'ils sont castrateurs et déstabilisants (dans le mauvais sens du terme) pour les élèves en particulier mais pour l'humain en général, sont utilisés par des gens qui se disent enseignants.
Humilier quelqu'un, en public de surcroit, c'est un terrorisme qui ne devrait pas être toléré, sauf en de très rares cas de légitime défense.
A quoi sert-il d'affirmer que tu es indigne d'être prof si tu n'as pas lu tel ou tel livre ? A faire en sorte que tu l'aies lu ? A faire de toi un meilleur prof ? Non, ça sert à t'écraser en espérant se hausser du col.
Tu es pleine de qualités, y compris en tant que prof, et tu as tes lacunes, comme tout le monde. Mais il est plus facile de rattraper un "retard" de lecture que d'améliorer ses qualités humaines, choses dont, en revanche tu ne manques pas.
Dis stop aux mauvaises petites odeurs !

Merci Pseudo. C'est juré : je ne sors plus sans ma bombe ! Non je blague, le forum est un endroit où les discussions se passent le plus souvent courtoisement. Quelques-uns s'inscrivent pour f... la merde et, j'imaginent, "tapent" au hasard, juste pour se la ramener.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: les lectures des profs

Message par Angua le Ven 6 Mar 2009 - 22:02

(Juste en passant, A'Tuin... ne serais-tu pas lectrice de Pratchett?)

_________________
journalsemilitteraire.over-blog.com

Angua
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: les lectures des profs

Message par Carabas le Sam 7 Mar 2009 - 0:06

J'ai presque tous les Alice, j'ai lu pas mal de Barbara Cartland et de Mary Higgins Clark quand j'étais ado. Ce qui ne m'empêchait pas de vouer un culte à Maupassant.

Au lycée et pendant mes études, je lisais essentiellement des classiques, avant tout par goût, puis par volonté de combler mes lacunes. Mais la plupart des livres que j'ai lus uniquement"pour ma culture" et non aussi pour le plaisir,me sont passés au-dessus. Exemple : la Voie royale de Malraux. Neutral
Entretemps, j'ai aussi lu Harry Potter.

Durant mon année d'IUT, j'ai essayé de lire davantage de littérature contemporaine dans tous les genres, histoire d'avoir une vision un peu plus large de la production écrite. J'ai parfois trouvé mon bonheur, parfois moins.

Maintenant, j'alterne entre classiques/non classiques, en fonction de mes goûts, de mes envies. Là, j'ai envie de roman feuilleton du XIXe siècle, du type Balzac, Dumas ou Hugo.

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum