Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Celadon
Demi-dieu

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par Celadon le Lun 24 Juin 2013 - 7:37
Bravo Sud et pan sur le bec du SE. Et 3 fôtes dans un mail si court...
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par Pseudo le Lun 24 Juin 2013 - 8:01
@Abraxas a écrit:
@Will.T a écrit:

lire l'échange de mail.


J'adore l'idée de "surnotation équitable" dans la missive de l'UNSA…
Quant aux fautes d'orthographe dans ces divers mails, je n'en parle même pas — chacun sait que le niveau monte.

C'est aussi mon passage préféré ! Pour des candidats "stupidement pénalisés". Les correcteurs apprécieront !

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
ysabel
Devin

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par ysabel le Lun 24 Juin 2013 - 9:14
@Pseudo a écrit:
@Abraxas a écrit:


J'adore l'idée de "surnotation équitable" dans la missive de l'UNSA…
Quant aux fautes d'orthographe dans ces divers mails, je n'en parle même pas — chacun sait que le niveau monte.

C'est aussi mon passage préféré ! Pour des candidats "stupidement pénalisés". Les correcteurs apprécieront !

+1

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
grandesvacances
Érudit

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par grandesvacances le Lun 24 Juin 2013 - 10:19
"Surnotation équitable" : croquignolet !   mdr
avatar
liliepingouin
Érudit

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par liliepingouin le Lun 24 Juin 2013 - 12:08
Tempête dans un verre d'eau, cela décrit pourtant bien les derniers événements...

Pendant que dans certaines académies et dans certaines matières, il existe des pressions effectives, on a polémiqué sur un pauvre document qui n'a pas grande importance...
Pour qu'une lutte soit crédible, encore faut-il dénoncer les dérives les plus graves, et non s'acharner sur ce qui peut, certes, être contesté mais ne porte pas grande conséquence.

Quant à clamer juste avant les épreuves à des candidats qu'ils seront notés sur 24 alors que c'est faux, je ne sais pas si c'est irresponsable, mais c'est en tout cas extrêmement déplaisant.

Je ne dis certainement pas bravo à Sud, et j'aurais bien des choses désagréables à leur dire.
Je suis loin d'être adhérente à l'UNSA, mais ils n'ont pas complètement tort sur ce coup-là.

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.
avatar
John
Médiateur

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par John le Lun 24 Juin 2013 - 12:10
Elles ne sont pas notées sur 24, mais elles sont faites de telle sorte qu'on peut attribuer jusqu'à 12 points pour chaque partie de l'épreuve notée sur 10, à condition que les notes supérieures à 10 soient ramenées à 10. Je ne peux pas décrire plus objectivement cette grille.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
liliepingouin
Érudit

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par liliepingouin le Lun 24 Juin 2013 - 12:24
J'aimerais bien qu'on me dise concrètement ce qu'on espère comme améliorations suite à la polémique de ces derniers jours.
Car j'ai beau chercher, je ne les vois pas. Je ne comprends pas quel bien cela peut faire.

En revanche, je vois très bien les aspects négatifs qui vont nous retomber dessus. 

Ce n'est pas tout de contester quelque chose, encore faut-il le faire intelligemment, et avec un minimum de respect pour les personnes. Et j'estime que cela n'a pas été du tout le cas dans cette histoire.
Qu'il y ait un malaise, légitime, soit. Mais cette grille a tout simplement servi de prétexte, au risque de faire perdre toute crédibilité aussi bien au bac, aux examinateurs, aux candidats qu'à la contestation elle-même.

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.
avatar
Will.T
Prophète

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par Will.T le Lun 24 Juin 2013 - 12:25
@liliepingouin a écrit:J'aimerais bien qu'on me dise concrètement ce qu'on espère comme améliorations suite à la polémique de ces derniers jours.
Car j'ai beau chercher, je ne les vois pas.

Ben déjà qu'on fasse un barème sur 20, ça sera déjà pas mal comme amélioration.
avatar
liliepingouin
Érudit

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par liliepingouin le Lun 24 Juin 2013 - 12:43
Et en quoi le battage médiatique récent a-t-il proposé un barème sur 20?

(Surtout qu'il ne s'agit pas exactement de barème.)
Je n'ai rien contre revoir cette grille et chiffrer les critères avec un total sur 20. Au contraire, j'y suis plutôt favorable.
Mais dans ce cas, on propose une autre grille, et on demande une réunion pour en discuter.

On ne sort pas un article dans le figaro, comme ça, sans aucune concertation. C'est un procédé à mes yeux totalement incorrect.

Je peux très facilement faire la liste de tous les points négatifs de cette affaire. Mais je ne vois toujours aucun point positif, puisque aucune autre grille ne m'est arrivée entre les mains. Cela dit, je fais pleinement confiance à mes capacités pour donner une note à peu près juste aux candidats.

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.
avatar
John
Médiateur

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par John le Lun 24 Juin 2013 - 12:47
Et en quoi le battage médiatique récent a-t-il proposé un barème sur 20?
Ce n'était pas au Figaro, qui n'a fait que reprendre l'émoi d'un syndicat face à la grille imposée à toute l'académie, de proposer un barème. C'est à l'inspection de proposer un barème. Le mécontentement vient du fait que le barème est clairement fait pour obtenir des notes sur 12 selon le principe que j'ai décrit au-dessus.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
Will.T
Prophète

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par Will.T le Lun 24 Juin 2013 - 12:48
@liliepingouin a écrit:Et en quoi le battage médiatique récent a-t-il proposé un barème sur 20?

(Surtout qu'il ne s'agit pas exactement de barème.)
Je n'ai rien contre revoir cette grille et chiffrer les critères avec un total sur 20. Au contraire, j'y suis plutôt favorable.
Mais dans ce cas, on propose une autre grille, et on demande une réunion pour en discuter.

On ne sort pas un article dans le figaro, comme ça, sans aucune concertation. C'est un procédé à mes yeux totalement incorrect.

Je peux très facilement faire la liste de tous les points négatifs de cette affaire. Mais je ne vois toujours aucun point positif, puisque aucune autre grille ne m'est arrivée entre les mains. Cela dit, je fais pleinement confiance à mes capacités pour donner une note à peu près juste aux candidats.

Le battage médiatique sert à faire connaitre ces pratiques.
Sans lui, il n'y a aucune chance pour que le barème ne revienne un jour sur 20.
Proposer une autre grille est du ressort de la personne qui a proposé celle-ci.
avatar
liliepingouin
Érudit

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par liliepingouin le Lun 24 Juin 2013 - 12:53
Oui, enfin les journalistes ne se sont pas réveillés tout seuls, c'est bien que quelqu'un les a contactés.

On ne peut pas à la fois dire que c'est à l'inspection de proposer un barème et refuser ce qu'elle a fait, c'est contradictoire. Il me semble au contraire qu'une telle grille doit être faite en concertation, car c'est nous qui sommes sur le terrain, qui connaissons les candidats et qui sommes appelés à mettre les notes. Je pense que nous sommes tout à fait qualifiés pour discuter des critères de notation.

Ensuite cela me dérange de parler de barème. On ne note pas en français selon un barème en attribuant des points critère par critère. Il s'agit simplement d'une grille indiquant grosso modo le poids de chaque élément dans la note globale. Mais je préfèrerais que le tout soit sur 20.

Qu'est-ce qui garantit que le raffut médiatique va faire pondre à l'inspection une nouvelle grille? Absolument rien. Mais l'avenir le dira.
En revanche, les aspects négatifs sont à peu près certains.

Enfin tu ne trouves pas foncièrement incorrect à l'égard des inspecteurs de ne rien leur avoir dit au cours des réunions, de ne pas avoir protesté par devant, et d'aller larmoyer par derrière dans la presse? A leur place je serais furieuse.
A moins que Sud n'ait auparavant essayé de contacter l'inspection et ne se soit heurté à un refus catégorique et désagréable, mais dans ce cas il faut le dire.

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.
avatar
Igniatius
Empereur

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par Igniatius le Lun 24 Juin 2013 - 12:56
@liliepingouin a écrit:Et en quoi le battage médiatique récent a-t-il proposé un barème sur 20?

(Surtout qu'il ne s'agit pas exactement de barème.)
Je n'ai rien contre revoir cette grille et chiffrer les critères avec un total sur 20. Au contraire, j'y suis plutôt favorable.
Mais dans ce cas, on propose une autre grille, et on demande une réunion pour en discuter.

On ne sort pas un article dans le figaro, comme ça, sans aucune concertation. C'est un procédé à mes yeux totalement incorrect.

Je peux très facilement faire la liste de tous les points négatifs de cette affaire. Mais je ne vois toujours aucun point positif, puisque aucune autre grille ne m'est arrivée entre les mains. Cela dit, je fais pleinement confiance à mes capacités pour donner une note à peu près juste aux candidats.
Moi je trouve très positif que cette "affaire" ait reçu un écho médiatique : l'inspection ne peut pas continuer à mentir en racontant que les élèves ne sont pas surnotés.
Si tu as assez de caractère, Lilie, pour considérer cette grille comme n'influant en rien sur ta correction, je pense que ce n'est pas le cas de la majorité des collègues : le fait que l'inspection conseille cette grille, c'est clairement un encouragement fort à surnoter pour les profs qui auraient des scrupules.
On mettra dc des bonnes notes à des élèves faibles.
Le fait que l'unsa soutienne ce procédé me semble significatif : pour eux, il faut surnoter tout le monde.

Pourquoi ne ferait-on pas une grille sur 30 selon le même principe ?

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson
avatar
liliepingouin
Érudit

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par liliepingouin le Lun 24 Juin 2013 - 12:59
@Will.T a écrit:
@liliepingouin a écrit:Et en quoi le battage médiatique récent a-t-il proposé un barème sur 20?

(Surtout qu'il ne s'agit pas exactement de barème.)
Je n'ai rien contre revoir cette grille et chiffrer les critères avec un total sur 20. Au contraire, j'y suis plutôt favorable.
Mais dans ce cas, on propose une autre grille, et on demande une réunion pour en discuter.

On ne sort pas un article dans le figaro, comme ça, sans aucune concertation. C'est un procédé à mes yeux totalement incorrect.

Je peux très facilement faire la liste de tous les points négatifs de cette affaire. Mais je ne vois toujours aucun point positif, puisque aucune autre grille ne m'est arrivée entre les mains. Cela dit, je fais pleinement confiance à mes capacités pour donner une note à peu près juste aux candidats.

Le battage médiatique sert à faire connaitre ces pratiques.
Sans lui, il n'y a aucune chance pour que le barème ne revienne un jour sur 20.
Proposer une autre grille est du ressort de la personne qui a proposé celle-ci.
Je ne suis pas du tout d'accord avec toi.
Le battage médiatique doit être utilisé en dernier recours, après épuisement des autres solutions.
Sur quoi te bases-tu pour dire qu'il n'y a aucune chance que le barème soit modifié sans cela? Les syndicats ont-ils essayé?
Surtout que cette grille est non contraignante! J'aurais mieux compris le raffut si on avait dû la rendre, mais ce n'est pas le cas. Je rappelle que nous ne devons faire apparaître aucun détail de points mais uniquement notre note globale et nos appréciations.

Je ne comprends pas pourquoi on ne pourrait pas proposer une grille nous-mêmes si on n'est pas content. Là vraiment je ne comprends pas votre position.

Si je m'occupe du sujet de bac blanc par exemple, je n'apprécierai pas du tout qu'un collègue me dise "ce que tu as fait est nul, recommence". Je lui répondrai "si tu n'es pas content propose mieux".
Il me semble d'ailleurs absolument légitime que j'aie mon mot à dire sur les critères qui vont me servir à noter les candidats.

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.
avatar
liliepingouin
Érudit

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par liliepingouin le Lun 24 Juin 2013 - 13:03
Tu sais Igniatius, on ne peut vraiment pas dire que les élèves étaient systématiquement surnotés en français dans l'académie d'Orléans-Tours.
Cela arrivait, de même qu'il arrivait qu'ils soient sous-notés.

Qu'on conteste cette grille, très bien. Qu'on s'insurge contre le discours culpabilisant, très bien. Mais pas comme ça. 
Pas de façon caricaturale, pas en déformant les faits, pas en réclamant un statu quo qui est difficilement tenable, pas sans avoir essayé de dialoguer avant de livrer les gens à la presse, pas en faisant chuter la crédibilité des examinateurs dans l'opinion publique.

Tu crois vraiment que ça aura un effet positif de me faire passer pour un guignol aux yeux de tous? En fait, je suis tellement blessée que j'ai presque envie de pleurer.

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.
avatar
Will.T
Prophète

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par Will.T le Lun 24 Juin 2013 - 13:08
@liliepingouin a écrit:
Je ne suis pas du tout d'accord avec toi.
Le battage médiatique doit être utilisé en dernier recours, après épuisement des autres solutions.
Sur quoi te bases-tu pour dire qu'il n'y a aucune chance que le barème soit modifié sans cela? Les syndicats ont-ils essayé?

Je pense que c'est justement ce que sud est en train de faire.

@liliepingouin a écrit:Surtout que cette grille est non contraignante! J'aurais mieux compris le raffut si on avait dû la rendre, mais ce n'est pas le cas. Je rappelle que nous ne devons faire apparaître aucun détail de points mais uniquement notre note globale et nos appréciations.

Je ne comprends pas pourquoi on ne pourrait pas proposer une grille nous-mêmes si on n'est pas content. Là vraiment je ne comprends pas votre position.

cette grille est non contraignante, mais le prof doit quand même la remplir et l'apporter à la commission d'harmonisation finale !

Je ne comprend pas non plus ta position, surtout que tu dis toi même que tu aurais préféré une notation sur 20.

avatar
Abraxas
Doyen

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par Abraxas le Lun 24 Juin 2013 - 13:34
Ah, la "surnotation équitable" du SE-UNSA m'a inspiré, décidément :

http://blog.causeur.fr/bonnetdane/
avatar
liliepingouin
Érudit

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par liliepingouin le Lun 24 Juin 2013 - 13:37
Tu ne comprends pas ma position? Je vais l'expliciter.

- Le dernier jour de classe, mes élèves m'ont dit qu'ils pensaient qu'ils seraient notés plus largement qu'au bac blanc. Je leur ai bien expliqué que ce n'était pas vrai du tout, que nous notions selon les mêmes critères et qu'ils ne devaient attendre aucune indulgence particulière.
Une semaine après, ils entendent qu'ils seront notés sur 24. Je passe pour une menteuse, pour un guignol jouant une vaste mascarade.

- les élèves pas très sérieux vont lever le pied sur les révisions parce que de toute façon ils sont notés sur 24.

- Je vais faire passer des candidats qui s'imaginent que je les note sur 24. Je passe donc à leurs yeux pour l'actrice d'une vaste blague. Ma légitimité en prend un gros coup.

- L'an prochain, je vais avoir une classe très difficile. J'entends déjà les "je vais pas me faire ch*** à bosser, de toute façon on est noté sur 24" .

- Je pense aux élèves sérieux mais faibles qui vont avoir de mauvaises notes. Une sale note alors qu'on est noté sur 24, la honte. Je pense aux élèves méritants qui auront une bonne note. Oui mais bon, de toute façon, avec un barème sur 24, tout le monde a de bonnes notes alors...

- J'étais à la commission d'entente. Je n'ai pas protesté devant cette grille. Et quelques jours après, raffut médiatique. Je passe pour une grosse hypocrite lâche qui fait oui oui par devant et pleurniche chez les journalistes par derrière. C'est extrêmement humiliant.

- Je trouve que cette action est détestable au point de vue des relations humaines. Les inspecteurs sont des êtres humains qui doivent être respectés. La moindre des choses aurait été de les prévenir que cette grille suscitait un vif mécontentement et de leur demander des changements, et non de livrer la grille en pâture à des journalistes friands de scandale.
Je me demande comment on peut espérer de bonnes relations avec les inspecteurs, après avoir montré une telle incapacité au dialogue. 

- J'entends déjà les ricanements derrière mon dos: de toute façon les diplômes n'ont plus de valeur aujourd'hui et ces incapables de profs, au lieu d'élever le niveau, ils préfèrent surnoter les élèves. D'ailleurs on ferait mieux de supprimer le bac, ça coûte cher et ça sert à rien. 

- je ne vois aucun caractère constructif dans cette affaire. C'est très facile de critiquer sans rien proposer en face.

- Je vois beaucoup de malhonnêteté et de mauvaise foi. On ne nous a jamais demandé de noter les élèves sur 24. C'est caricatural de dire cela. cette grille n'est pas un barème, elle a un caractère purement informatif. Elle n'est pas contraignante. Oui on doit l'apporter aux réunions d'harmonisation. et alors? c'est choquant de venir à une réunion d'harmonisation avec ses notes et ses appréciations?

- enfin, c'est faire mine d'ignorer qu'il y a vraiment des problèmes de notation dans l'académie. Est-ce normal que certains correcteurs aient la moitié de leurs notes entre 0 et 5 ? je ne dis pas que ça ne peut pas arriver, bien sûr qu'il y a des classes très dures, et très faibles, mais ça interroge quand même. Est-ce normal qu'il y ait des différences de trois points de moyenne entre deux examinateurs notant deux moitiés d'une même classe? Si les inspecteurs ne font rien face aux abus, il sera légitime de le leur reprocher.

- en dernier lieu, pour mener un combat, il faut être crédible. Je suis tout à fait favorable à ce qu'on lutte contre la surnotation des élèves. Mais je ne pense pas que décrédibiliser le bac aux yeux des gens soient une bonne solution. Et surtout, pour mener ce combat, on a choisi une matière et une académie où il y avait peut-être le moins de pression sur les examinateurs pour remonter les notes. Je n'ai encore jamais entendu un inspecteur demander à un prof de remonter ses notes. (alors que ça se fait dans d'autres matières, donc je pense qu'il faut dénoncer les problèmes là où ils existent).

Ce n'est pas parce que cette grille me chiffonne un peu qu'il faut faire n'importe quoi. Sur le fond, je n'ai pas tellement d'opinion, mais sur la forme choisie pour contester, je ne vois que des aspects négatifs, dont j'aurai à payer le prix, alors que personne ne m'a demandé mon avis avant d'agir.

J'avais l'impression que nous autres profs étions un peu les derniers à essayer de diriger le navire. Malheureusement là j'ai le sentiment que certains collègues se mettent à leur tour à donner de grands coups de hache dans la coque en pleine mer, pendant que je les supplie d'attendre que nous soyons à quai avant de vouloir reconstruire le navire.
Je me sens profondément fatiguée, blessée, dégoûtée. Je passe pour quelqu'un de mauvaise foi devant mes élèves, pour une hypocrite lâche devant les inspecteurs, pour un guignol devant les candidats... je n'ai vraiment pas envie de me réjouir.

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.
avatar
John
Médiateur

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par John le Lun 24 Juin 2013 - 13:40
Dois-je suggérer à Gumbel de s’inscrire au SE-UNSA ?
Ca a déjà dû lui être proposé, non ?
http://tempsreel.nouvelobs.com/education/20100902.OBS9318/exclusif-l-ecole-casse-t-elle-nos-enfants.html

Commentaire de Patrick Gonthier, secrétaire général de l’UNSA Education, deuxième organisation syndicale enseignante.

« Peter Gumbel met le doigt là où ça blesse. Il ouvre la boîte noire de la salle de classe. Nos collègues enseignants peuvent prendre ça pour une agression. Pourtant, ils ne sont pas en cause. C’est toute l’école française qui est rétive aux changements. Elle reste profondément élitiste, vouée au classement et à la sélection des meilleurs. Pour que ça change, et que d’autres méthodes d’enseignement soient introduites dans les classes, il faudrait qu’il y ait un consensus fort, un accord partagé par tous, les professeurs, les parents, les politiques, pour remettre en cause cet élitisme et mettre en œuvre la réussite pour tous à l’école. Nous en sommes loin. »

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
John
Médiateur

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par John le Lun 24 Juin 2013 - 13:41
Le dernier jour de classe, mes élèves m'ont dit qu'ils pensaient qu'ils seraient notés plus largement qu'au bac blanc. Je leur ai bien expliqué que ce n'était pas vrai du tout, que nous notions selon les mêmes critères et qu'ils ne devaient attendre aucune indulgence particulière.
Une semaine après, ils entendent qu'ils seront notés sur 24. Je passe pour une menteuse, pour un guignol jouant une vaste mascarade.
Malheureusement, le fait est que tu n'as pas menti, mais ils ne seront pas notés selon le même barème que lors du bac blanc.

- les élèves pas très sérieux vont lever le pied sur les révisions parce que de toute façon ils sont notés sur 24.

- Je vais faire passer des candidats qui s'imaginent que je les note sur 24. Je passe donc à leurs yeux pour l'actrice d'une vaste blague. Ma légitimité en prend un gros coup.

- L'an prochain, je vais avoir une classe très difficile. J'entends déjà les "je vais pas me faire ch*** à bosser, de toute façon on est noté sur 24" .

- Je pense aux élèves sérieux mais faibles qui vont avoir de mauvaises notes. Une sale note alors qu'on est noté sur 24, la honte. Je pense aux élèves méritants qui auront une bonne note. Oui mais bon, de toute façon, avec un barème sur 24, tout le monde a de bonnes notes alors...
Ce sont des problèmes posés directement par le choix d'un barème où l'on peut attribuer jusqu'à 12 points à l'élève pour chaque partie notée sur 10, selon les principes que j'ai expliqués ci-dessus.


Dernière édition par John le Lun 24 Juin 2013 - 13:45, édité 1 fois

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
Olympias
Prophète

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par Olympias le Lun 24 Juin 2013 - 13:44
@John a écrit:
Dois-je suggérer à Gumbel de s’inscrire au SE-UNSA ?
Ca a déjà dû lui être proposé, non ?
http://tempsreel.nouvelobs.com/education/20100902.OBS9318/exclusif-l-ecole-casse-t-elle-nos-enfants.html

Commentaire de Patrick Gonthier, secrétaire général de l’UNSA Education, deuxième organisation syndicale enseignante.

« Peter Gumbel met le doigt là où ça blesse. Il ouvre la boîte noire de la salle de classe. Nos collègues enseignants peuvent prendre ça pour une agression. Pourtant, ils ne sont pas en cause. C’est toute l’école française qui est rétive aux changements. Elle reste profondément élitiste, vouée au classement et à la sélection des meilleurs. Pour que ça change, et que d’autres méthodes d’enseignement soient introduites dans les classes, il faudrait qu’il y ait un consensus fort, un accord partagé par tous, les professeurs, les parents, les politiques, pour remettre en cause cet élitisme et mettre en œuvre la réussite pour tous à l’école. Nous en sommes loin. »

Eh bien Gonthier n'a pas vu certains de mes élèves...
Comment l'UNSA peut-il se prévaloir du titre de deuxième syndicat enseignant ?? Pas avec ses troupes en collège-lycée j'espère (ou alors, c'est comme avec Tiberi, ils ont des électeurs spéciaux !)
avatar
V.Marchais
Enchanteur

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par V.Marchais le Lun 24 Juin 2013 - 13:44
Mais Lilie, dans tout ça, le fond du problème, c'est pas les réactions, c'est tout de même ce barème à la noix.
avatar
liliepingouin
Érudit

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par liliepingouin le Lun 24 Juin 2013 - 13:49
Parce que tu crois vraiment, John, que tous les collègues qui notent l'EAF depuis 5, 10, 20 ans vont changer leur notation?

Tu crois vraiment que nous sommes stupides au point de noter les élèves sur 24?

Et quoi qu'on réponde aux deux questions ci-dessus, en quoi ce qui vient de se passer va-t-il me faciliter la vie dans le futur?
je ne vois que des problèmes et des difficultés supplémentaires...
Je n'ai pas menti, mais mes élèves pensent que si. Je ne pense pas qu'il soit nécessaire que je développe longuement pour que tu vois le tort que cela va me faire...

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.
avatar
liliepingouin
Érudit

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par liliepingouin le Lun 24 Juin 2013 - 13:53
@V.Marchais a écrit:Mais Lilie, dans tout ça, le fond du problème, c'est pas les réactions, c'est tout de même ce barème à la noix.
C'est un peu facile de rejeter la faute uniquement sur les uns ou les autres.
Le barème pose problème? d'accord.
Il faut le combattre? bon, je veux bien.

Les actions menées seront-elles efficaces? A mon avis, non.
Les actions menées sont-elles pertinentes? A mon avis, non.
Les actions menées feront-elles plus de bien que de mal? A mon avis non.

Les inspecteurs ont-ils des torts? certainement. Croyaient-ils bien faire? Je le pense.
Les collègues qui ont alerté la presse ont-ils eu tort? J'en suis persuadée. Croyaient-ils bien faire? J'en suis persuadée aussi. Mais je peux difficilement accepter qu'on me fasse passer pour une menteuse, une lâche et une hypocrite pour un problème somme toute mineur, alors qu'il y a des choses bien plus graves contre lesquelles il faudrait se battre.

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.
avatar
Abraxas
Doyen

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par Abraxas le Lun 24 Juin 2013 - 13:54
@liliepingouin a écrit:Parce que tu crois vraiment, John, que tous les collègues qui notent l'EAF depuis 5, 10, 20 ans vont changer leur notation?

Tu crois vraiment que nous sommes stupides au point de noter les élèves sur 24?

Et quoi qu'on réponde aux deux questions ci-dessus, en quoi ce qui vient de se passer va-t-il me faciliter la vie dans le futur?
je ne vois que des problèmes et des difficultés supplémentaires...
Je n'ai pas menti, mais mes élèves pensent que si. Je ne pense pas qu'il soit nécessaire que je développe longuement pour que tu vois le tort que cela va me faire...


Mais j'aimerais bien, moi, qu'ils changent leurs façons de noter ! Qu'il y ait enfin un peu de vérité et de réalisme dans la notation du Bac !
J'en ai ras la casquette d'accueillir en prépas des gosses auxquels vous avez mis 18 et qui valent 4 ! Et pas un : la plupart.
Alors, cessons de leur donner des illusions. Qu'ils sachent ce qu'ils valent, en valeur absolue. Qu'ils sachent qu'on leur a menti, depuis des années. Qu'une dissertation, ce n'est pas ce qu'ils produisent ! Qu'un commentaire de texte, ce n'est pas ce qu'ils pondent ! Et qu'un vrai travail d'écriture, ce n'est pas cette horreur baptisée "écriture d'invention" ! J'en ai assez, plus qu'assez, de réceptionner des malheureux malhabiles auxquels je vais devoir remonter le moral (et les bretelles) pendant 9 mois !
avatar
liliepingouin
Érudit

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par liliepingouin le Lun 24 Juin 2013 - 13:57
Ne vous inquiétez pas Abraxas, je serais fort étonnée qu'un de mes élèves de STMG ou de ST2S arrive chez vous en prépa. Very Happy

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.
Contenu sponsorisé

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum