Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
liliepingouin
Érudit

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par liliepingouin le Lun 24 Juin 2013 - 11:57
Ne vous inquiétez pas Abraxas, je serais fort étonnée qu'un de mes élèves de STMG ou de ST2S arrive chez vous en prépa. Very Happy
avatar
philann
Doyen

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par philann le Lun 24 Juin 2013 - 11:59
Commentaire de Patrick Gonthier, secrétaire général de l’UNSA Education, deuxième organisation syndicale enseignante.

« Peter Gumbel met le doigt là où ça blesse. Il ouvre la boîte noire de la salle de classe. Nos collègues enseignants peuvent prendre ça pour une agression. Pourtant, ils ne sont pas en cause. C’est toute l’école française qui est rétive aux changements. Elle reste profondément élitiste, vouée au classement et à la sélection des meilleurs. Pour que ça change, et que d’autres méthodes d’enseignement soient introduites dans les classes, il faudrait qu’il y ait un consensus fort, un accord partagé par tous, les professeurs, les parents, les politiques, pour remettre en cause cet élitisme et mettre en œuvre la réussite pour tous à l’école. Nous en sommes loin. »

veneration veneration veneration
Enfin, l'UNSA touchée par l'esprit (enfin un peu!) Ils ont enfin compris (ils le disent eux-mêmes!!!!!) que leur position NE fait PAS concensus, qu'il N'y a PAS accord de tous...

Il ne faut désespérer de rien...tout arrive! Twisted Evil

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne
avatar
philann
Doyen

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par philann le Lun 24 Juin 2013 - 12:01
@Abraxas a écrit:

Mais j'aimerais bien, moi, qu'ils changent leurs façons de noter ! Qu'il y ait enfin un peu de vérité et de réalisme dans la notation du Bac !
J'en ai ras la casquette d'accueillir en prépas des gosses auxquels vous avez mis 18 et qui valent 4 ! Et pas un : la plupart.
Alors, cessons de leur donner des illusions. Qu'ils sachent ce qu'ils valent, en valeur absolue. Qu'ils sachent qu'on leur a menti, depuis des années. Qu'une dissertation, ce n'est pas ce qu'ils produisent ! Qu'un commentaire de texte, ce n'est pas ce qu'ils pondent ! Et qu'un vrai travail d'écriture, ce n'est pas cette horreur baptisée "écriture d'invention" ! J'en ai assez, plus qu'assez, de réceptionner des malheureux malhabiles auxquels je vais devoir remonter le moral (et les bretelles) pendant 9 mois !

+ 1000 ! Mais pas demain la veille! Neutral
avatar
V.Marchais
Bon génie

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par V.Marchais le Lun 24 Juin 2013 - 12:01
Lilie, tu égrènes une litanie d'opinions.
En voici une autre.
Si l'on veut avancer, sortir d'un problème, quel qu'il soit, il faut commencer par avoir le courage d'un constat honnête.
Tout le monde sait qu'on donne le bac - et avant le bac le brevet - à des tas de jeunes qui savent à peine écrire et qui vont aller se planter en fac.
Tous les profs un peu honnêtes savent qu'ils sont obligés de surnoter peu ou prou depuis le collège au moins.
Au moins, comme ça, c'est dit.
Cela ne changera peut-être rien à court terme. Mais à force, ça va peut-être finir par faire réagir.
avatar
Paddy
Habitué du forum

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par Paddy le Lun 24 Juin 2013 - 12:17
@V.Marchais a écrit:Lilie, tu égrènes une litanie d'opinions.
En voici une autre.
Si l'on veut avancer, sortir d'un problème, quel qu'il soit, il faut commencer par avoir le courage d'un constat honnête.
Tout le monde sait qu'on donne le bac - et avant le bac le brevet - à des tas de jeunes qui savent à peine écrire et qui vont aller se planter en fac.
Tous les profs un peu honnêtes savent qu'ils sont obligés de surnoter peu ou prou depuis le collège au moins.
Au moins, comme ça, c'est dit.
Cela ne changera peut-être rien à court terme. Mais à force, ça va peut-être finir par faire réagir.

Je suis plutôt partisan de celle-ci, d'opinion...
Enfin, zut ! Si au départ un barème sur 20 avait été proposé, ça éviterait à certains de débiter un ramassis d'âneries.
avatar
liliepingouin
Érudit

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par liliepingouin le Lun 24 Juin 2013 - 12:27
Mon opinion n'engage que moi, c'est certain. C'est subjectif, je suis d'accord. Et j'espère sincèrement me tromper...

Je trouve que dire que l'on "donne le bac" est caricatural. La réalité est plus complexe. Par exemple, le bac ST2S ne me semble absolument pas "donné".
En revanche, la série STG a la réputation d'être plus facile, et, malheureusement, ce n'est pas faux...
Il y a des cas où les notes sont artificiellement gonflées, c'est indéniable. Mais ce n'est pas systématique, ce n'est pas toujours vrai. La réalité est complexe, et je trouve que dire que le bac est donné à tout le monde est aussi caricatural que de dire que les examinateurs sont élitistes et trop sévères.

La tendance, au moins dans les discours, mais très certainement aussi dans les faits est assurément de nous faire monter les notes. Je te rejoins sur ce point. Je suis persuadée que chercher à nous faire baisser nos exigences est une grave erreur.
Bien.
Mais pourquoi, pour dénoncer cela, avoir choisi l'EAF à Orléans-Tours? 

J'ai listé tous les points négatifs que je crains dans cette affaire. Je voudrais bien qu'on me liste tous les effets bénéfiques qu'on peut en attendre. Car très franchement je ne les vois pas. Mais je peux me tromper, et j'aimerais bien me tromper sur ce coup-là.

J'aimerais quand même ton avis sur un point précis:
est-ce que tu trouves correct d'avoir alerté la presse alors que personne n'a rien dit aux inspecteurs en face?
(à ma connaissance en tout cas)

edit: je te rejoins à 200% sur le fait qu'on envoie des élèves se planter en fac, et que c'est un gros problème. Surtout qu'au lieu de s'attaquer à la base (on a baissé les exigences dans le secondaire), on veut culpabiliser la fac.
Après je n'ai pas l'impression que publier la grille pour l'EAF d'Orléans-Tours aura une quelconque utilité. C'est là que nos opinions divergent et que l'avenir dira qui avait raison. Pourvu que ce soit toi...

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.
Cath
Bon génie

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par Cath le Lun 24 Juin 2013 - 14:28
A te lire Lilipingouin, on a l'impression que tu es juste vexée...
avatar
liliepingouin
Érudit

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par liliepingouin le Lun 24 Juin 2013 - 14:56
vexée? je crois que le mot est faible, je suis plutôt dégoûtée...

Mais pourquoi "juste"? Qu'il y ait de la subjectivité, de l'émotion, (et sûrement aussi de la fatigue) dans ma réaction, c'est certain.
Mais ma réaction donne-t-elle l'impression d'être complètement irrationnelle?heu

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.
Cath
Bon génie

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par Cath le Lun 24 Juin 2013 - 15:09
Heu...On dirait que tu prends cela comme une attaque personnelle.
Or objectivement, si tu dois en vouloir à quelqu’un, c'est à ceux qui ont "pondu" cette grille stupide, pas à ceux qui la dénoncent.
avatar
Igniatius
Guide spirituel

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par Igniatius le Lun 24 Juin 2013 - 15:26
Pour la fac, le travail de sape que nous connaissons depuis 15 ans a déjà commencé : l'unsa, via sa revue officielle, le Nouvel Observateur, explique régulièrement que le faible tx de réussite en fac est anormal et que les enseignants du supérieur doivent se remettre en cause.
Ainsi, Orsay, La Sorbonne etc. Sont considérées comme parmi les pires facs par le nouvel obs a cause de leur taux de réussite ultra-faible.
La haine de l'excellence monte au niveau suivant.


Lilie : le pire ds ta longue liste de la page précédente, c'est que tout ce que tu crains, je le considère comme déjà avéré. Oui, nous sommes complices d'une mascarade générale, oui, nous surnotons à un point où nos évaluations n'ont plus de sens ; non, les inspecteurs ne sont pas des gens avec lesquels on peut discuter, c'est faux, surtout pr s'opposer frontalement sur le mode "on donne le bac".
Et d'ailleurs, oui, on donne le bac...
C'est très triste.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson
avatar
liliepingouin
Érudit

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par liliepingouin le Lun 24 Juin 2013 - 15:33
Rhalala, dire que je me suis fatiguée à essayer de développer ma pensée alors que tout pouvait tenir dans les 4 mots "je suis horriblement vexée..." Very Happy

pauvre de moi, qui ne sais pas réagir objectivement... (mince, je me suis encore vexée Very Happy )

Même si tu n'es pas d'accord avec moi, Cath, et même si tu trouves ma réaction excessive, ne te semble-t-il pas envisageable que je puisse objectivement et rationnellement désapprouver la manière choisie pour contester cette grille?

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par Reine Margot le Lun 24 Juin 2013 - 15:35
et comme bientôt en fac il ne faudra plus faire de "sélection" (le gros mot) et que 100% d'une classe d'âge arrive à la licence...on voit vers quoi on va.

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Lefteris
Empereur

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par Lefteris le Lun 24 Juin 2013 - 15:38
@Igniatius a écrit:Pour la fac, le travail de sape que nous connaissons depuis 15 ans a déjà commencé : l'unsa, via sa revue officielle, le Nouvel Observateur, explique régulièrement que le faible tx de réussite en fac est anormal et que les enseignants du supérieur doivent se remettre en cause.
Ainsi, Orsay, La Sorbonne etc. Sont considérées comme parmi les pires facs par le nouvel obs a cause de leur taux de réussite ultra-faible.
La haine de l'excellence monte au niveau suivant.


Lilie : le pire ds ta longue liste de la page précédente, c'est que tout ce que tu crains, je le considère comme déjà avéré. Oui, nous sommes complices d'une mascarade générale, oui, nous surnotons à un point où nos évaluations n'ont plus de sens ; non, les inspecteurs ne sont pas des gens avec lesquels on peut discuter, c'est faux, surtout pr s'opposer frontalement sur le mode "on donne le bac".
Et d'ailleurs, oui, on donne le bac...
C'est très triste.
C'est une hypocrisie sans nom . les quelques élèves très brillants et ouverts (dans mon établissement plutôt difficile) le comprennent dès la 3ème, surtout s'ils ont des frères et soeurs aînés. Oui, on brade le bac, et je me charge de leur expliquer que c'est la raison pur laquelle on se bat pour obtenir les grands lycées. On est jugé sur dossier, pour les bonnes formations supérieures par sur un diplôme qui ne vaut rien, notoirement. Plus on donnera les examens, plus on mentira, plus il y aura de différence entre le parchemin et le niveau réel, plus on les enverra dans le mur...

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
liliepingouin
Érudit

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par liliepingouin le Lun 24 Juin 2013 - 15:40
Diable Igniatius, si nous surnotons tant que ça, vu que la meilleure note de ma classe de l'an dernier était 10... gloups... j'ai du souci à me faire! Very Happy

Je partage ton point de vue sur la fac, mais pas forcément sur tout le reste.
Là où je rejoins Cath, c'est que nous avons tous tendance à réagir par rapport à nos expériences personnelles, selon les directives auxquelles nous avons été confrontées, la personnalité des inspecteurs que nous avons rencontrés...
Nos impressions étant diverses, on peut supposer que la réalité est complexe, ce qui rend, justement, les problèmes compliqués à résoudre.

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.
avatar
Jul
Habitué du forum

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par Jul le Lun 24 Juin 2013 - 15:58
@Igniatius a écrit:Pour la fac, le travail de sape que nous connaissons depuis 15 ans a déjà commencé : l'unsa, via sa revue officielle, le Nouvel Observateur, explique régulièrement que le faible tx de réussite en fac est anormal et que les enseignants du supérieur doivent se remettre en cause.
Ainsi, Orsay, La Sorbonne etc. Sont considérées comme parmi les pires facs par le nouvel obs a cause de leur taux de réussite ultra-faible.
La haine de l'excellence monte au niveau suivant.
Un peu HS, mais cela me fait penser aux classements des "meilleurs lycées" qui paraissent tous les ans dans la presse et dont un des critères servant à évaluer le lycée est ... le pourcentage de boursiers accueillis par ledit lycée.
J'ai déjà vu un gamin accéder à un lycée prestigieux pour cette raison. Il a voulu suivre son meilleur ami, qui lui, avait les résultats adéquats. Le premier a souffert terriblement en 2de et s'est finalement orienté en enseignement professionnel. Quel gâchis pour le gamin, mais cela donne des "bons points" pour le lycée d'après le classement de la presse.
Cath
Bon génie

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par Cath le Lun 24 Juin 2013 - 16:37
@liliepingouin a écrit:Rhalala, dire que je me suis fatiguée à essayer de développer ma pensée alors que tout pouvait tenir dans les 4 mots "je suis horriblement vexée..." Very Happy

pauvre de moi, qui ne sais pas réagir objectivement... (mince, je me suis encore vexée Very Happy )

Même si tu n'es pas d'accord avec moi, Cath, et même si tu trouves ma réaction excessive, ne te semble-t-il pas envisageable que je puisse objectivement et rationnellement désapprouver la manière choisie pour contester cette grille?
Je ne cherche pas à te vexer, hein!Very Happy
C'est juste que je trouve que tu réagis de manière très personnelle.

Sinon, je ne vois pas comment réagir dans un délai aussi court sans faire du bruit autour: tout le monde se tait, pour une raison ou une autre.
avatar
liliepingouin
Érudit

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par liliepingouin le Lun 24 Juin 2013 - 16:48
Je ne nie pas réagir personnellement (en même temps je me retrouve impliquée là-dedans, que je le veuille ou non), mais je pense aussi avoir des arguments plus objectifs.

Comment réagir? Diffuser auprès des collègues une invitation à ne pas utiliser ces grilles par exemple. C'est rapide, tout simple, et cela évite un certain nombre des désagréments qui me dérangent profondément. (parce que là, ce qui a été fait, ça a changé quoi?)

Il y a quand même quelque chose qui m'interroge: si toute cette affaire était absolument scandaleuse, pourquoi n'y a-t-il pas eu de mouvement d'humeur lors de la commission?

Y a-t-il eu des réactions lors des trois autres commissions qui se sont tenues dans l'académie? Je n'en ai pas l'impression mais j'aimerais bien le savoir.

Ces quatre réunions ont quand même réuni au moins les trois quarts des examinateurs, c'est-à-dire les principaux intéressés. C'était quand même le lieu et le moment pour que les personnes choquées réagissent.

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.
avatar
John
Médiateur

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par John le Lun 24 Juin 2013 - 17:11
Diffuser auprès des collègues une invitation à ne pas utiliser ces grilles par exemple.
Alors certains candidats seraient notés sur deux fois douze points, et d'autres non :/

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par Reine Margot le Lun 24 Juin 2013 - 17:30
en attendant, communiqué du SNES

http://www.orleans.snes.edu/spip/IMG/pdf_Comm_de_presse_SNES-FSU-Orleans-Tours_Bac_2013.pdf

Le SNES
-
FSU Orléans
-
Tours exprime son soutien total aux professeurs de lycées qui subissent
depuis plusieurs semaines les effets de graves dysfonctionnements dans l’organisation du
Baccalauréat: convocations arrivées avec retard (privant de nombreux collègues des
consignes pour l’évaluation des épreuves), erreurs sur les lieux ou les dates, obligeant des
professeurs à multiplier leurs déplacements à travers l’académie, forte augmentation du
nombre d’élèves à évaluer aussi bien à l’oral qu’à l’écrit (120 copies en français, par exemple,
au lieu des 85 annoncées au mois de mars)
...
À ces dysfonctionnements s’ajoute, pour les professeurs de Lettres, la mise en place d’un
barème académique sur 24 point (et non sur 20) pour évaluer l’épreuve orale de français,
barème que nos collègues ont reçu comme un outil de pression de type managérial,
l’affichage des résultats, sur fond de mise en concurrence entre académies, prenant le pas sur
le souci d’évaluation sincère et équitable des productions des élèves.
Si les élèves doivent progresser en langue et littérature françaises, c’est d’abord du côté de leurs conditions d’études et d’apprentissage, fortement dégradées par les suppressions de postes et la
réforme du lycée, que les solutions sont à trouver, et non par la stigmatisation des professeurs
examinateurs
.
Lors du Comité Technique Académique de ce 19 juin, le SNES FSU Orléans-Tours a relayé
auprès de Madame le Recteur la colère légitime de ces personnels; nous avons demandé –avec
succès, semble-t-il-que ce représentant de l’État leur adresse un message reconnaissant
leur pleine légitimité d’examinateurs, et réaffirme le statut de diplôme national du Baccalauréat.
Concernant la grille académique sur 24 points, qui ne se substitue pas au bordereau officiel
d’évaluation, le SNES-FSU Orléans-Tours invite les professeurs de Lettres à ne lui reconnaître
aucun caractère contraignant.
Dans le contexte d’attaque généralisée contre le Baccalauréat, le SNES-FSU Orléans-Tours
rappelle sa défense de ce premier diplôme du Supérieur, comme garantie d’accès
démocratique à la poursuite d’études pour tous les lycéens.

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par Reine Margot le Lun 24 Juin 2013 - 17:32
et 'lappel intersydical


http://sudeducation37.fr/

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par User5899 le Lun 24 Juin 2013 - 22:53
@Abraxas a écrit:
@Will.T a écrit:
sud éducation 37 a écrit:voici l’échange que nous avons eu avec le SE-UNSA 37, suite à son mail (argumenté...) de refus de participation à l’intersyndicale que nous avons convoqué ce matin et ou sont venus FO et le SNES (un communiqué commun arrive).D’abord le mail du SE et ensuite notre réponse.Bonne lecture que nous espérons enrichissante quant à la connaissance du monde syndical.

lire l'échange de mail.


J'adore l'idée de "surnotation équitable" dans la missive de l'UNSA…
Quant aux fautes d'orthographe dans ces divers mails, je n'en parle même pas — chacun sait que le niveau monte.
Militons hardiment pour une surnotation équitable ET durable professeur
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par User5899 le Lun 24 Juin 2013 - 23:14
@liliepingouin a écrit:- J'entends déjà les ricanements derrière mon dos: de toute façon les diplômes n'ont plus de valeur aujourd'hui et ces incapables de profs, au lieu d'élever le niveau, ils préfèrent surnoter les élèves. D'ailleurs on ferait mieux de supprimer le bac, ça coûte cher et ça sert à rien. 
Objectivement, ce n'est pas tout à fait faux. Vous avez vu les critères de notation de l'écrit ? Tout ce qui fait qu'un devoir devient un devoir de français est objet de valorisation, non d'exigence. C'est scandaleux, quand même !
@liliepingouin a écrit:il y a vraiment des problèmes de notation dans l'académie. Est-ce normal que certains correcteurs aient la moitié de leurs notes entre 0 et 5 ? je ne dis pas que ça ne peut pas arriver, bien sûr qu'il y a des classes très dures, et très faibles, mais ça interroge quand même.
Vous commencez par affirmer, vous finissez en questionnant. Il y a un problème.
@liliepingouin a écrit: Est-ce normal qu'il y ait des différences de trois points de moyenne entre deux examinateurs notant deux moitiés d'une même classe?
Tant que vous n'avez pas regardé chaque élève constituant ces deux demi groupes, vous parlez en l'air.
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par Daphné le Mar 25 Juin 2013 - 6:09
@Olympias a écrit:

Comment l'UNSA peut-il se prévaloir du titre de deuxième syndicat enseignant ?? Pas avec ses troupes en collège-lycée j'espère

Non, il est surtout représenté dans le premier degré.......
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par Ronin le Mar 25 Juin 2013 - 12:04
Malheureusement ...

_________________
avatar
Lilypims
Grand sage

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par Lilypims le Mar 25 Juin 2013 - 12:11
@liliepingouin a écrit: Est-ce normal qu'il y ait des différences de trois points de moyenne entre deux examinateurs notant deux moitiés d'une même classe?

En trois années d'enseignement, ça m'est arrivé deux fois. Une 6e : 1re moitié (début de l'alphabet) excellente, 2e moitié (fin de l'alphabet) catastrophique. Une 2de : 1re moitié faible, 2e moitié très faible. Et pas qu'en français. C'est bizarre mais ça arrive.
avatar
dandelion
Grand sage

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par dandelion le Mar 25 Juin 2013 - 12:21
@Lilypims a écrit:
@liliepingouin a écrit: Est-ce normal qu'il y ait des différences de trois points de moyenne entre deux examinateurs notant deux moitiés d'une même classe?

En trois années d'enseignement, ça m'est arrivé deux fois. Une 6e : 1re moitié (début de l'alphabet) excellente, 2e moitié (fin de l'alphabet) catastrophique. Une 2de : 1re moitié faible, 2e moitié très faible. Et pas qu'en français. C'est bizarre mais ça arrive.
Cela m'est arrivé régulièrement, y compris sur des panels beaucoup plus nombreux quand je supervisais des groupes d'étudiants. Les moyennes sont d'une aide très limitée du fait du faible nombre de candidats dans une classe: une note très élevée, une note très faible, infléchissent déjà le résultat global (c'est d'ailleurs pour cela qu'il serait très difficile d'évaluer les enseignants par le biais des résultats de leurs élèves). Bref, je ne sais si on a réussi à montrer que le niveau de français baissait, mais pour le niveau de maths, c'est fait. Enfin, depuis le il y a 12 millions d'élèves, un million de profs, qui faisait évidemment un prof pour douze élèves, je ne m'étonne plus de rien.
Contenu sponsorisé

Re: [Le Figaro] Orléans-Tours : Les profs de français invités à surnoter les élèves

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum