Un collègue parle mal aux élèves!

Page 5 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Un collègue parle mal aux élèves!

Message par Fesseur Pro le Lun 24 Juin 2013 - 16:33

gilles.naishou a écrit:
Ben13 a écrit:Le "JE" n'était qu'une faute, je suis beaucoup avec mon téléphone et il arrive que la majuscule reste.
La plupart ici bossent plus que moi, je ne me permettrais pas quand même une telle remarque.
Bien noté! Autant pour moi...
Mal noté ! Au temps pour moi...Smile

Fesseur Pro
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un collègue parle mal aux élèves!

Message par Invité le Lun 24 Juin 2013 - 16:34

Ah oui, quand même. Si être choqué par un collègue insultant, c'est être dans la bienpensance inquisitrice, j'en suis. D'autant que nous avons été plusieurs à dire que ça arrivait à tout le monde de déraper. Mais être en permanence dans ce mode de fonctionnement, c'est non seulement plus qu'incorrect mais en plus ça discrédite les efforts de tous pour exiger que nos élèves soient eux-mêmes polis.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un collègue parle mal aux élèves!

Message par Invité33 le Lun 24 Juin 2013 - 16:37

holderfar a écrit:Etre choqué qu'un collègue traite un élève de c o n n a r d, c'est être égocentrique... C'est magnifique, on est ébloui tous les deux posts sur ce fil. Personne ne parle d'imposer quoi que ce soit aux collègues, mais face aux grossiers personnages notoires qu'on peut avoir de temps en temps comme collègues, le "c'est pas à toi de t'en occuper" peut légitimement paraître un peu léger.
Merci. J'admire le raccourci. Vous devriez faire du journalisme politique. Là j'avoue qu'effectivement je suis ébloui.
«Les grossiers personnages notoires» si c'est notoire je ne vois pas l'intérêt pour vous d'en rajouter une couche. Si c'est notoire et que personne ne fait rien alors vous voulez quoi? Enregistrez-le et envoyez la cassette à FR3; écrivez au rectorat; faites faire une pétition par les élèves. C'est quoi le prochain stade, vous voulez le pousser à la démission c'est ça? Non parce que il faut aller au bout de logique. Encore une fois «Les grossiers personnages notoires» non seulement ça m'a fait bien rire mais en plus cela me rappelle Tout le monde il est beau tout le monde il est gentil et la définition de J. Yanne de la grossièreté.

Invité33
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un collègue parle mal aux élèves!

Message par Lefteris le Lun 24 Juin 2013 - 16:39

gilles.naishou a écrit:
@Lefteris a écrit:Ce qui me sidère, c'est le degré de politiquement correct auquel on  est parvenu. Surtout avec les élèves qu'on a, qui sont de plus en plus durs, mal élevés, grossiers. Je ne dis pas qu'un enseignant doit faire comme eux, mais quand ça arrive, merdre de merdre, ce n'est pas un drame. Pas la peine de générer un conflit bien plus dur et une ambiance délétère par des mouchardages, des interventions déplacées et bien-pensantes. Le remède est pire que le mal.
C'est un peu comme le fil sur les suspicions d'alcoolisme, ça me met  des frissons dans le dos. Heureusement, me dis-je, que je ne passe que le minimum de temps dans mon établissement, et que je ne participe pas aux ragots.
Oui. Jarry ve à me dire la même chose et je passe plus de temps à discuter avec les femmes de ménage, le jardiner ou les appariteurs! Je trouve ce milieu professionnel passablement exécrable (je suis en région parisienne c'est peut-être un peu aussi à cause de cela?)
Moi aussi, et il se trouve que ça ne se passe pas trop mal avec les collègues. Il y a bien quelques petites saloperies, mais ça ne doit pas être trop lourd, je les apprends des mois après. Mais ça commence où parler mal aux élèves ? J'en ai entendu qui disent - en plein conseil de classe - qu'on leur manque de respect parce qu'on leur dit de se taire.
Ils n'ont de plus aucune notion de ce qui est grossier et ne l'est pas, mais simplement familier.Un  coup de mensonge là-dessus, et on fait monter une mayonnaise. Alors si les enseignants montrent qu'ils sont prêts à s'entre-moucharder.  Un père d'élèves, écoutant les cancans de sa peste de fille, insolente, bavarde, provocatrice, est allé pleurnicher  et dire que j'avais dit à un élève "ferme ta gueule" , alors qu'à la 50 ème demande de silence j'avais dit  un truc du niveau "mais vous allez la boucler enfin"?
Résultat, il est venu, a monté le ton immédiatement, je lui ai dit de rectifier le tir immédiatement , et ainsi de suite dans le bureau de la chef. Ce genre de politiquement correct va finir en juridisation extrême des rapports, voire en violences, avec toutes ces haines latentes. Voilà ce qu'on aura gagné...

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un collègue parle mal aux élèves!

Message par Invité33 le Lun 24 Juin 2013 - 16:40

holderfar a écrit:Mais être en permanence dans ce mode de fonctionnement, c'est non seulement plus qu'incorrect mais en plus ça discrédite les efforts de tous pour exiger que nos élèves soient eux-mêmes polis.
Là je suis d'accord mais on n'est plus dans le même cas. C'est ce que depuis le début je me tue à dire. On a trop peu d'info sur cette histoire. Si effectivement c'est en permanence je serais alors de votre côté. Car l'humour vache oui (je n'approuve aucunement le terme dérapage) mais à très petite dose et surtout après avoir jaugé la capacité d'encaissement.

Invité33
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un collègue parle mal aux élèves!

Message par Invité33 le Lun 24 Juin 2013 - 16:42

@Fesseur Pro a écrit:
gilles.naishou a écrit:
Bien noté! Autant pour moi...
Mal noté ! Au temps pour moi...Smile
Je cite :
« Au temps pour moi »
est une locution exprimant la reconnaissance d'une erreur de la part du locuteur. On rencontre couramment la graphie « Autant pour moi », que, selon l'Académie française, « rien ne justifie1 », mais qui est défendue par certains hommes de lettres2 et certains grammairiens3.
*****
D'autant que je la trouve plus logique...

Invité33
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un collègue parle mal aux élèves!

Message par Invité le Lun 24 Juin 2013 - 16:44

Eh bien en guise de raccourcis, vous devriez balayer devant votre porte en premier lieu, avant de donner des leçons. Parce que personne ici n'a parlé d'imposer un code de politesse aux collègues, je pense simplementy que chacun devrait être suffisamment bien élevé et professionnel pour ne pas faire de l'invective un mode de fonctionnement avec les élèves. Mais je constate, avec consternation, que c'est trop demander.
Ensuite, l'hypocrisie, ça va deux secondes: dans ce métier, il y a effectivement des gens dangereux, pour plein de raisons différentes, les gens le savent et personne ne fait rien. A cause de l'état d'esprit que vous incarnez fort bien, du reste. La logique dans ce genre de cas, c'est que la hiérarchie se saisisse du problème, oui. Et quand les parents n'osent pas le faire, je trouve insupportable de ne rien faire et de se contenter d'en rigoler à la machine à café.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un collègue parle mal aux élèves!

Message par Instructeurpublic le Lun 24 Juin 2013 - 16:51

Je me souviens quand j'étais ado, avec mes potes affalés devant la télé. Mon père rentrait et nous lançait "regardez-moi cette belle brochette de connards". C'était affectueux de sa part et on le prenait comme tel. Si ça se trouve, ce prof malpoli est une star pour ses élèves, ce qui fait crever de jalousie ses collègues qui eux sont polis mais se font copieusement insulter par les élèves Razz

Instructeurpublic
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un collègue parle mal aux élèves!

Message par Iphigénie le Lun 24 Juin 2013 - 16:53

Merci gilles.naishou, Lefteris et Véronique et....tous les autres qui prennent le relais des explications, moi, je n'en peux plus de voir ce fil continuer encore et encore! Le plus grand manque de respect pour les élèves et qui n'est guère combattu finalement , c'est qu'on les prend vraiment pour des andouilles et  bien souvent pour bien plus naïfs qu'ils ne le sont.
 Le petit jeu qui consiste à lancer les profs les uns contre les autres est d'ailleurs une de leurs activités favorites aujourd'hui et ils ont bien raison: ça marche à tous les coups.

Pfffffffffffffffffffffffffffffffffffffff

Et sinon, Rabelais, je peux encore le lire à voix haute ou y a trop de couillons? (tiens, d'ailleurs le Tiers livre offre une belle liste d'adjectifs à adjoindre audit mot,  pour ceux qui ne manqueront pas d' introduire un brin de fantaisie dans leurs jurons favoris à l'adresse des élèves  LaughingLaughing)

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un collègue parle mal aux élèves!

Message par V.Marchais le Lun 24 Juin 2013 - 16:54

Ça tourne un peu au grand n'importe quoi, là, la discussion.

Je ne vois pas en quoi le langage grossier des élèves justifierait la grossièreté chez les professeurs, ou alors, à cette aune, on va bientôt pouvoir leur taper dessus à loisir, étant donné leur comportement entre eux. Remarquez, certains, ce ne serait pas de refus...

Par ailleurs, on ne parle pas ici de rumeurs, de plaintes d'élèves, ni de faits exceptionnels. Amaliah a été très claire sur le sujet : il s'agit de faits constatés par elle-même, de visu, à nombreuses reprises.

Alors pour le coup, je suis d'accord avec Philann et Holderfar, je trouve cette manière de faire avec les élèves tout à fait anormale.

Il n'en demeure pas moins que cela ne justifie pas, selon moi, qu'un professeur se mêle de dénoncer à sa hiérarchie - certainement au courant d'ailleurs - les paroles de son collègue. Pas besoin d'être de mauvaise foi ou de défendre l'indéfendable pour faire comprendre que ce serait ouvrir la porte à toutes les fenêtres.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un collègue parle mal aux élèves!

Message par Invité33 le Lun 24 Juin 2013 - 16:58

holderfar a écrit:Eh bien en guise de raccourcis, vous devriez balayer devant votre porte en premier lieu, avant de donner des leçons. Parce que personne ici n'a parlé d'imposer un code de politesse aux collègues, je pense simplementy que chacun devrait être suffisamment bien élevé et professionnel pour ne pas faire de l'invective un mode de fonctionnement avec les élèves. Mais je constate, avec consternation, que c'est trop demander.
On continue? L'arroseur arrosé parce que c'est moi qui donne des leçons à ceux qui veulent donner des leçons.
Il y a deux ans je parlais comme digression du fait que souvent les maîtres ressemblent à leur chien. Je disais donc à X, Y ou Z (élèves de première) qu'ils auraient sans doute tel race de chien. Il s'en est trouvé une dont la mère, ancienne danseuse du Lido et côtoyant le tout Paris politique et financier à qui cela n'a pas plu. Je me suis retrouvé illico chez le proviseur sommé de m'expliquer sur le fait que je «prenais les élèves pour des chiens». Alors voyez je me méfie des jugements trop rapides.
«Ensuite, l'hypocrisie, ça va deux secondes: dans ce métier, il y a effectivement des gens dangereux, pour plein de raisons différentes, les gens le savent et personne ne fait rien.»
Alors il faut revenir sur le statut de fonctionnaire et pouvoir virer les gens de ce genre. J'espère que vous êtes prêt à renoncer à celui-ci?
«A cause de l'état d'esprit que vous incarnez fort bien, du reste.»
Génial. En deux messages vous me connaissez déjà si bien! Je vais vous surprendre je sors de 15 ans de contractualisation. Je viens d'avoir le concours réservé car dans ma langue il n'y avait pas de Capès. J'ai passé 15 ans à côté du téléphone chaque année en guettant le rapport du CE en avril et en sachant que j'étais virable à tout moment. Alors dans le genre précautionneux tant en terme de langage qu'en terme gestuel j'en connais un rayon. Mais il paraît que j'incarne le mec grossier!... J'ai dû drôlement bien les abuser dans tous mes lycées et au rectorat!

Invité33
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un collègue parle mal aux élèves!

Message par Osmie le Lun 24 Juin 2013 - 16:58

En tant qu'ancienne élève, j'ai de mauvais souvenirs de professeurs qui traitaient les uns ou les autres de nuls, jetaient les affaires par la fenêtre ou pinçaient les bourrelets quand la réponse était mauvaise.
On peut être excédé par les élèves et le leur dire mais con-nard est un mot vulgaire, et non pas courant. A éviter pour moi. On s'exprime correctement en classe, c'est tout. Comme on ne mange ou téléphone pas pendant les cours. Ce n'est pas du politiquement correct que de rembarrer un élève sans tomber dans la vulgarité (quelqu'un évoquait Desproges).
Après, la délation auprès du CDE...bonjour l'ambiance entre collègues. Les parents d'élèves ne servent pas à rien.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un collègue parle mal aux élèves!

Message par Invité le Lun 24 Juin 2013 - 16:59

Il faut faire attention à la façon d'agir face à cela, c'est évident. Il ne s'agit pas de cafarder à la moindre erreur, ce serait odieux. Mais je trouve extrêmement triste qu'un type comme celui décrit par Amaliah puisse continuer à sévir...pale

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un collègue parle mal aux élèves!

Message par Invité le Lun 24 Juin 2013 - 17:00

Janne a écrit:En tant qu'ancienne élève, j'ai de mauvais souvenirs de professeurs qui traitaient les uns ou les autres de nuls, jetaient les affaires par la fenêtre ou pinçaient les bourrelets quand la réponse était mauvaise.
On peut être excédé par les élèves et le leur dire mais con-nard est un mot vulgaire, et non pas courant. A éviter pour moi. On s'exprime correctement en classe, c'est tout. Comme on ne mange ou téléphone pas pendant les cours. Ce n'est pas du politiquement correct que de rembarrer un élève sans tomber dans la vulgarité (quelqu'un évoquait Desproges).
Après, la délation auprès du CDE...bonjour l'ambiance entre collègues. Les parents d'élèves ne servent pas à rien.
Malheureusement, il y a des parents qui n'osent pas se plaindre, pour plein de raisons. On fait quoi?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un collègue parle mal aux élèves!

Message par Osmie le Lun 24 Juin 2013 - 17:01

holderfar a écrit:Ah oui, quand même. Si être choqué par un collègue insultant, c'est être dans la bienpensance inquisitrice, j'en suis. D'autant que nous avons été plusieurs à dire que ça arrivait à tout le monde de déraper. Mais être en permanence dans ce mode de fonctionnement, c'est non seulement plus qu'incorrect mais en plus ça discrédite les efforts de tous pour exiger que nos élèves soient eux-mêmes polis.
topela

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un collègue parle mal aux élèves!

Message par Invité33 le Lun 24 Juin 2013 - 17:03

@iphigénie a écrit:Merci gilles.naishou, Lefteris et Véronique et....tous les autres qui prennent le relais des explications, moi, je n'en peux plus de voir ce fil continuer encore et encore! Le plus grand manque de respect pour les élèves et qui n'est guère combattu finalement , c'est qu'on les prend vraiment pour des andouilles et  bien souvent pour bien plus naïfs qu'ils ne le sont.
 Le petit jeu qui consiste à lancer les profs les uns contre les autres est d'ailleurs une de leurs activités favorites aujourd'hui et ils ont bien raison: ça marche à tous les coups.

Pfffffffffffffffffffffffffffffffffffffff

Et sinon, Rabelais, je peux encore le lire à voix haute ou y a trop de couillons? (tiens, d'ailleurs le Tiers livre offre une belle liste d'adjectifs à adjoindre audit mot,  pour ceux qui ne manqueront pas d' introduire un brin de fantaisie dans leurs jurons favoris à l'adresse des élèves  LaughingLaughing)
Tu as raison les bras m'en tombent. J'en ai franchement marre. Je perds toute cette après-midi alors que demain et toute la semaine je fais les inscriptions des seconde dans mes deux établissements (avec 5 heures de transport aller/retour). Alors les petits pères des peuples (ou pépères en ce moment!)
Je me rappelle d'un prof de français avec lequel on avait passé deux heures sur le chapitre des torche-culs, c'était passionnant et le côté grivois nous avait plu (c'état dans les années 80...)

Invité33
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un collègue parle mal aux élèves!

Message par Invité le Lun 24 Juin 2013 - 17:04

gilles.naishou a écrit:
holderfar a écrit:Eh bien en guise de raccourcis, vous devriez balayer devant votre porte en premier lieu, avant de donner des leçons. Parce que personne ici n'a parlé d'imposer un code de politesse aux collègues, je pense simplementy que chacun devrait être suffisamment bien élevé et professionnel pour ne pas faire de l'invective un mode de fonctionnement avec les élèves. Mais je constate, avec consternation, que c'est trop demander.
On continue? L'arroseur arrosé parce que c'est moi qui donne des leçons à ceux qui veulent donner des leçons.
Il y a deux ans je parlais comme digression du fait que souvent les maîtres ressemblent à leur chien. Je disais donc à X, Y ou Z (élèves de première) qu'ils auraient sans doute tel race de chien. Il s'en est trouvé une dont la mère, ancienne danseuse du Lido et côtoyant le tout Paris politique et financier à qui cela n'a pas plu. Je me suis retrouvé illico chez le proviseur sommé de m'expliquer sur le fait que je «prenais les élèves pour des chiens». Alors voyez je me méfie des jugements trop rapides.
«Ensuite, l'hypocrisie, ça va deux secondes: dans ce métier, il y a effectivement des gens dangereux, pour plein de raisons différentes, les gens le savent et personne ne fait rien.»
Alors il faut revenir sur le statut de fonctionnaire et pouvoir virer les gens de ce genre. J'espère que vous êtes prêt à renoncer à celui-ci?
«A cause de l'état d'esprit que vous incarnez fort bien, du reste.»
Génial. En deux messages vous me connaissez déjà si bien! Je vais vous surprendre je sors de 15 ans de contractualisation. Je viens d'avoir le concours réservé car dans ma langue il n'y avait pas de Capès. J'ai passé 15 ans à côté du téléphone chaque année en guettant le rapport du CE en avril et en sachant que j'étais virable à tout moment. Alors dans le genre précautionneux tant en terme de langage qu'en terme gestuel j'en connais un rayon. Mais il paraît que j'incarne le mec grossier!... J'ai dû drôlement bien les abuser dans tous mes lycées et au rectorat!
Dites, je n'ai jamais dit que vous étiez grossier. Juste que vous aviez l'air du genre à défendre l"indéfendable. Je veux bien que de mauvaises expériences vous incitent à la prudence, ça ne vous autorise pas pour autant à accuser de n'importe quoi Amaliah qui décrit un cas sensiblement différent du vôtre. Et au passage, pas besoin de réviser le statut de fonctionnaire pour sanctionner des gens comme ça, on a quand même des procédures, qu'on n'utilise que peu, et pas toujours à bon escient, en plus.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un collègue parle mal aux élèves!

Message par Iphigénie le Lun 24 Juin 2013 - 17:04

Ensuite, l'hypocrisie, ça va deux secondes: dans ce métier, il y a effectivement des gens dangereux, pour plein de raisons différentes, les gens le savent et personne ne fait rien. A cause de l'état d'esprit que vous incarnez fort bien, du reste. La logique dans ce genre de cas, c'est que la hiérarchie se saisisse du problème, oui. Et quand les parents n'osent pas le faire, je trouve insupportable de ne rien faire et de se contenter d'en rigoler à la machine à café.

Euh Holderfar, il faudrait te modérer de temps en temps...Parce qu'à propos d'injure, là....affraid

Sinon on parle dans le vide de plus en plus: au départ on a entendu un collègue "d'allure distingué" menacer des élèves de les faire entrer "à coups de pied au cul". Bon sur ce simple témoignage, je ne vois pas de raison de l'envoyer à la guillotine. Maintenant si c'est en permanence , maladivement, répétitivement, si c'est un sadique comme dans le témoignage si dessus, c'est un autre problème évidemment. Mais bon il y a plein d'autres manières de maltraiter les élèves sans nécessairement dire un gros mot. Si on commence à vouloir épurer ,définissons d'abord les critères, parce que je crois qu'on va vers un avenir bien radieux.

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un collègue parle mal aux élèves!

Message par Invité le Lun 24 Juin 2013 - 17:07

Euh, j'insiste: les deux passages en gras ne sont pas reliés, il faudrait me citer correctement... Alors je reformule: si des gens dangereux pour les élèves (notamment les sadiques) restent en place, je trouve que c'est aussi parce que l'esprit de corps est un peu abusif. Et ça, j'assume.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un collègue parle mal aux élèves!

Message par Fesseur Pro le Lun 24 Juin 2013 - 17:07

Nous devons montrer l'exemple en nous exprimant et en nous comportant correctement devant les élèves.

Et franchement, si c'est grave, j'ai du mal à croire que les parents ne soient pas montés au créneau depuis longtemps.

Sinon, belle arrivée en toute discrétion sur ce forum de gilles.naishou. professeur


Dernière édition par Fesseur Pro le Lun 24 Juin 2013 - 17:10, édité 1 fois

_________________
Pourvu que ça dure... professeur

Fesseur Pro
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un collègue parle mal aux élèves!

Message par Lefteris le Lun 24 Juin 2013 - 17:08

holderfar a écrit:
Janne a écrit:En tant qu'ancienne élève, j'ai de mauvais souvenirs de professeurs qui traitaient les uns ou les autres de nuls, jetaient les affaires par la fenêtre ou pinçaient les bourrelets quand la réponse était mauvaise.
On peut être excédé par les élèves et le leur dire mais con-nard est un mot vulgaire, et non pas courant. A éviter pour moi. On s'exprime correctement en classe, c'est tout. Comme on ne mange ou téléphone pas pendant les cours. Ce n'est pas du politiquement correct que de rembarrer un élève sans tomber dans la vulgarité (quelqu'un évoquait Desproges).
Après, la délation auprès du CDE...bonjour l'ambiance entre collègues. Les parents d'élèves ne servent pas à rien.
Malheureusement, il y a des parents qui n'osent pas se plaindre, pour plein de raisons. On fait quoi?
Ca compense ceux, beaucoup plus nombreux, qui geignent pour un oui ou un non...

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un collègue parle mal aux élèves!

Message par Invité le Lun 24 Juin 2013 - 17:09

@iphigénie a écrit:
Ensuite, l'hypocrisie, ça va deux secondes: dans ce métier, il y a effectivement des gens dangereux, pour plein de raisons différentes, les gens le savent et personne ne fait rien. A cause de l'état d'esprit que vous incarnez fort bien, du reste. La logique dans ce genre de cas, c'est que la hiérarchie se saisisse du problème, oui. Et quand les parents n'osent pas le faire, je trouve insupportable de ne rien faire et de se contenter d'en rigoler à la machine à café.

Euh Holderfar, il faudrait te modérer de temps en temps...Parce qu'à propos d'injure, là....affraid

Sinon on parle dans le vide de plus en plus: au départ on a entendu un collègue "d'allure distingué" menacer des élèves de les faire entrer "à coups de pied au cul". Bon sur ce simple témoignage, je ne vois pas de raison de l'envoyer à la guillotine. Maintenant si c'est en permanence , maladivement, répétitivement, si c'est un sadique comme dans le témoignage si dessus, c'est un autre problème évidemment. Mais bon il y a plein d'autres manières de maltraiter les élèves sans nécessairement dire un gros mot. Si on commence à vouloir épurer ,définissons d'abord les critères, parce que je crois qu'on va vers un avenir bien radieux.
Le coup de pied au cul ne me choque pas plus que ça. Le "c o n n a r d", par contre... Et le fait que ce soit répété, vu par des collègues différents, ça pose quand même problème, non?


Dernière édition par holderfar le Lun 24 Juin 2013 - 17:10, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un collègue parle mal aux élèves!

Message par Invité le Lun 24 Juin 2013 - 17:10

@Lefteris a écrit:
holderfar a écrit:
Malheureusement, il y a des parents qui n'osent pas se plaindre, pour plein de raisons. On fait quoi?
Ca compense ceux, beaucoup plus nombreux, qui geignent pour un oui ou un non...
Un gosse humilié non aidé compenserait donc les nuisances des parents pénibles? J'ai du mal à trouver ça logique.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un collègue parle mal aux élèves!

Message par Invité le Lun 24 Juin 2013 - 17:12

@Fesseur Pro a écrit:Nous devons montrer l'exemple en nous exprimant et en nous comportant correctement devant les élèves.

Et franchement, si c'est grave, j'ai du mal à croire que les parents ne soient pas montés au créneau depuis longtemps.

Sinon, belle arrivée en toute discrétion sur ce forum de gilles.naishou. professeur
Déjà vu, et pire, si l'élève n'ose pas en parler à ses parents? Ca existe encore...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un collègue parle mal aux élèves!

Message par Invité le Lun 24 Juin 2013 - 17:15

gilles.naishou a écrit:
holderfar a écrit:Mais être en permanence dans ce mode de fonctionnement, c'est non seulement plus qu'incorrect mais en plus ça discrédite les efforts de tous pour exiger que nos élèves soient eux-mêmes polis.
Là je suis d'accord mais on n'est plus dans le même cas. C'est ce que depuis le début je me tue à dire. On a trop peu d'info sur cette histoire. Si effectivement c'est en permanence je serais alors de votre côté. Car l'humour vache oui (je n'approuve aucunement le terme dérapage) mais à très petite dose et surtout après avoir jaugé la capacité d'encaissement.
Ah ben voilà, on est d'accord. Je suis assez humour vache, mais je choisis bien mes clients et je ne suis jamais grossière.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un collègue parle mal aux élèves!

Message par Lefteris le Lun 24 Juin 2013 - 17:17

holderfar a écrit:
@Lefteris a écrit:
Ca compense ceux, beaucoup plus nombreux, qui geignent pour un oui ou un non...
Un gosse humilié non aidé compenserait donc les nuisances des parents pénibles? J'ai du mal à trouver ça logique.
C'était pour dire que ça a peu de chances d'arriver : pour un qui ne dira rien, il y aura mille geignards.
Et même s'il s'agit d'un cas réel, attention ! Ca sera infernal ensuite, les délations, quand on aura mis le doigt dans l'engrenage, pour un oui ou pour un non.
J'étais absent ces jours-ci, mais j'ai parcouru le post du même tonneau, si j'ose dire, sur la boisson. Ca fait quand même peur de savoir que des collègues sont des justiciers potentiels. Attention à ne pas boire une bière le midi , si par malheur ça se sent , une réputation est faite ...

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum