Ils ne veulent pas être tuteurs...devrais-je ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ils ne veulent pas être tuteurs...devrais-je ?

Message par Moufle2mer le Mar 25 Juin 2013 - 13:36

Bonjour à tous,

En poste depuis deux ans, je me suis fait inspecté cette année pour cause de changement de corps (de certifiés à agrégé et non pas de homme à femme ou vice-versa).

L'inspecteur ayant apparemment trouvé mon travail assez bon (euphémisme) et m'avait parlé d'un poste de tuteur l'année prochaine.

Aujourd'hui l'enseignant responsable de ma matière vient me voir furax. Le principal vient de lui dire que j'étais préssenti pour être le tuteur d'un stagiaire 15h du collège d'à côté. Oui furax ! Il me dit qu'il faut refuser. Une autre collègue vient me dire la même chose. Apparemment s'ils veulent me refiler le stagiaire c'est parceque "tous les profs dans l'établissement en question auraient refusés".

Alors je vais faire mon candide mais j'y comprends rien...Pourquoi devrais-je refuser ? Est-ce idéologique, un conseil d'ami, de la jalousie ? C'est vrai que vu le temps à y consacrer et le salaire qui va avec...Mais pourquoi est-il venu en traitant le principal de tous les noms ? Vraiment j'y comprends rien...

Si quelqu'un pourrait m'éclairer et me dire si c'est une bonne idée. Merci d'avance.

Moufle2mer
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils ne veulent pas être tuteurs...devrais-je ?

Message par FrankenMickey le Mar 25 Juin 2013 - 13:40

Plusieurs possibilités :
- aucun prof de cet établissement ne trouve grâce aux yeux des IPR de maths ;
- ils ont refusés.
En ce qui concerne la réaction de tes collègues, ça peut être de la jalousie, une position syndicale exacerbée...

FrankenMickey
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils ne veulent pas être tuteurs...devrais-je ?

Message par capucine42 le Mar 25 Juin 2013 - 13:54

Fais comme tu veux...C'est à toi de voir, tes collègues sont libres de penser que ce n'est pas une bonne idée mais c'est à toi qu'on a posé la question!

_________________
Age des enfants

capucine42
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils ne veulent pas être tuteurs...devrais-je ?

Message par InvitéO le Mar 25 Juin 2013 - 13:57

Mesure quand même le travail (sans proportion avec l'indemnité) qui t'attends si tu acceptes.

_________________
Il n'est pas de vent favorable pour qui ne connait pas son port.
Faut qu'ça s'sache! professeur[center]

InvitéO
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils ne veulent pas être tuteurs...devrais-je ?

Message par Syria Forel le Mar 25 Juin 2013 - 14:56

Pendant mon année de stage en lycée, j'ai eu la chance d'avoir sur place un tuteur disponible, à l'écoute, et qui m'a vraiment épaulée. Je trouve normal de renvoyer l'ascenseur à un jeune collègue.

Je suis comme toi : je déteste qu'on me force la main. Si l'on ne m'explique pas le bien-fondé d'une action prétendument collective, je ne la suis pas bêtement, en bon mouton de panurge.

A mon avis, l'inspecteur a vu que tu as fait un très bon travail avec tes élèves. Il se dit que tu es sorti de l'IUFM il y a peu de temps, et que tu as encore en tête les grandes lignes de ta formation. Pour lui, tu es l'homme de la situation.

Pour les collègues de ton établissement, cette nouvelle ne doit pas les ravir : avoir un stagiaire en poste, cela signifie généralement que tout le monde risque de se faire inspecter au moment de la visite de titularisation, surtout si vous êtes dans un établissement excentré.
Certains collègues réclament des inspections, mais la plupart du temps, elles sont redoutées et mal vécues.
Cela étant, une inspection pour tous les enseignants de la matière n'est pas systématique.

Mais le risque existe, d'où sans doute, la rancœur cristallisée sur votre CdE (et certainement avivée par un sentiment de jalousie s'ils n'ont pas été contactés pour jouer ce rôle).

Il est clair que l'attrait de la chose n'est pas pécuniaire, il est ailleurs. C'est un aspect de notre métier qui peut être enrichissement, humainement parlant tout d'abord, mais pas seulement.

Je trouve que c'est une expérience à faire. Comme cela, la prochaine fois qu'on te sollicitera, tu pourras prendre ta décision en pesant le pour et le contre de manière personnelle et réfléchie.

Syria Forel
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils ne veulent pas être tuteurs...devrais-je ?

Message par Moufle2mer le Mar 25 Juin 2013 - 15:05

Merci à tous pour vos réponses...vraiment...ça fait du bien d'avoir des avis extérieurs...

Je suis totalement Syria...Pour avoir été stagiaire et avoir entendu certains témoignages je pense que leur faciliter les choses et un moindre mal.

Ce n'est clairement pas pour l'argent, ni pour la gloire...qui plus est, la quantité de travail supplémentaire semble non négligeable (je me souviens de tous les rapports et rendez-vous avec ma tutrice).

Bref, je pense accepter...

Merci encore à tous pour vos réponses.

Moufle2mer
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils ne veulent pas être tuteurs...devrais-je ?

Message par MarieL le Mar 25 Juin 2013 - 15:22

@Moufle2mer a écrit:Bonjour à tous,

En poste depuis deux ans, je me suis fait inspecté cette année pour cause de changement de corps (de certifiés à agrégé et non pas de homme à femme ou vice-versa).

L'inspecteur ayant apparemment trouvé mon travail assez bon (euphémisme) et m'avait parlé d'un poste de tuteur l'année prochaine.

Aujourd'hui l'enseignant responsable de ma matière vient me voir furax. Le principal vient de lui dire que j'étais préssenti pour être le tuteur d'un stagiaire 15h du collège d'à côté. Oui furax ! Il me dit qu'il faut refuser. Une autre collègue vient me dire la même chose. Apparemment s'ils veulent me refiler le stagiaire c'est parceque "tous les profs dans l'établissement en question auraient refusés".

Alors je vais faire mon candide mais j'y comprends rien...Pourquoi devrais-je refuser ? Est-ce idéologique, un conseil d'ami, de la jalousie ? C'est vrai que vu le temps à y consacrer et le salaire qui va avec...Mais pourquoi est-il venu en traitant le principal de tous les noms ? Vraiment j'y comprends rien...

Si quelqu'un pourrait m'éclairer et me dire si c'est une bonne idée. Merci d'avance.

Choisir un enseignant en poste depuis deux ans seulement (agrégé d'accord) et dans un autre établissement. Oui, il y a toutes les chances que les collègues aient refusé collectivement.

De la jalousie ? En voilà une idée ! Etre tuteur, c'est surtout du travail, une certaine responsabilité, et aucune reconnaissance réelle (à part la gratitude du stagiaire si on peut vraiment l'aider).

A toi de décider en effet si tu veux assumer cette responsabilité et si tu t'y sens prêt. Mais pourquoi ne pas avoir demandé directement à ton collègue en colère de t'expliquer l'enjeu de son point de vue ?

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils ne veulent pas être tuteurs...devrais-je ?

Message par Provence le Mar 25 Juin 2013 - 16:42

Axel a écrit:
Choisir un enseignant en poste depuis deux ans seulement (agrégé d'accord) et dans un autre établissement. Oui, il y a toutes les chances que les collègues aient refusé collectivement.
+1
Les IPR ont bien du mal à trouver des tuteurs.

De la jalousie ? En voilà une idée ! Etre tuteur, c'est surtout du travail, une certaine responsabilité, et aucune reconnaissance réelle (à part la gratitude du stagiaire si on peut vraiment l'aider).

A toi de décider en effet si tu veux assumer cette responsabilité et si tu t'y sens prêt. Mais pourquoi ne pas avoir demandé directement à ton collègue en colère de t'expliquer l'enjeu de son point de vue ?

Même avis: pas de jalousie, mais probablement une action collective en cours. Demande à tes collègues qu'ils t'expliquent.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils ne veulent pas être tuteurs...devrais-je ?

Message par Nestya le Mar 25 Juin 2013 - 17:04

Axel a écrit:

De la jalousie ? En voilà une idée ! Etre tuteur, c'est surtout du travail, une certaine responsabilité, et aucune reconnaissance réelle (à part la gratitude du stagiaire si on peut vraiment l'aider).
+1 
Le travail du tuteur se fait dans des conditions vraiment difficiles. La plupart des syndicats réclament une revalorisation de cette mission, c'est probablement pour cela que tes collègues protestent. Voir les revendications du SNES de Lille:

La mission de conseiller-ère pédagogique tuteur ou tutrice est fondamentale pour l’accueil des futurs-es enseignants-es et CPE et la transmission de notre culture professionnelle.

Elle ne peut être menée à bien sans :

Pour le tuteur ou la tutrice d’un-e stagiaire, admissible contractuel ou Emploi d’Avenir Professeur (EAP) :

UNE DÉCHARGE DE SERVICE pour avoir le temps de se former avec les autres tuteurs et tutrices, d’accueillir dans ses cours et de se réunir avec l’EAP, le ou la contractuel admissible ou stagiaire et le cas échéant, aller dans leur classe.

Une désignation sur la base du VOLONTARIAT ;

UNE FORMATION en lien avec la RECHERCHE, sur leur temps de service et reconnue ;

UN TRAVAIL d’ÉQUIPE, avec les autres formateurs et formatrices au sein de l’ESPE (École Supérieure du Professorat et de l’Éducation) ;

UNE RÉMUNÉRATION à la hauteur de l’investissement, allouée à tous les tuteurs et tutrices sans exclusive.

Pour les étudiants-es :

Des STAGES TOTALEMENT INTÉGRÉS aux formations universitaires.

Un REMBOURSEMENT DES FRAIS de déplacements pour aller en stage, assurer son service dans le cas des contractuels-admissibles et des EAP.

AMÉLIORER LES CONDITIONS de service des EAP et à terme mettre en place des allocations d’autonomie et des prérecrutements avec effet sur la carrière sans exiger un service en établissement.

Pour les fonctionnaires-stagiaires lauréats-es d’un concours :

Un SERVICE devant élèves correspondant à un 1/3 temps et 2/3 temps pour se former et avoir un retour réflexif sur sa pratique.

L’AFFECTATION dans l’établissement du tuteur/de la tutrice.

Un tutorat qui ne confond pas formation et évaluation grâce à des modalités de TITULARISATION recueillant des AVIS MULTIPLES notamment par des visites des formateurs/formatrices de l’ESPE

http://www.lille.snes.edu/spip.php?article2576

Nestya
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils ne veulent pas être tuteurs...devrais-je ?

Message par philann le Mar 25 Juin 2013 - 17:13

Je penche aussi pour l'action en cours dans l'autre établissement!

À part ça, je serai stagiaire l'an prochain et j'espère bien tomber sur un tuteur qui partage votre vision des choses (vous avez été plusieurs à dire la même chose): rendre à d'autre ce que l'on a soi-même reçu!

Si tu es volontaire et intéressé par ce genre de mission, ce ne sera que tout bénéfice pour ton stagiaire et pédagogiquement je pense que c'est intéressant aussi pour le tuteur.

Dans mon collège 1 cette année, il y avait au moins deux tuteurs top de chez top avec leur stagiaire: prévenant, présent... Pourtant l'un des deux est vraiment tombé sur une stagiaire en dessous de tout, mais il a fait ce qu'il pouvait quand même pour l'aider...et je me souhaite le même modèle!! Smile

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils ne veulent pas être tuteurs...devrais-je ?

Message par User5899 le Mar 25 Juin 2013 - 18:08

@Moufle2mer a écrit:Bonjour à tous,

En poste depuis deux ans, je me suis fait inspecté cette année pour cause de changement de corps (de certifiés à agrégé et non pas de homme à femme ou vice-versa).

L'inspecteur ayant apparemment trouvé mon travail assez bon (euphémisme) et m'avait parlé d'un poste de tuteur l'année prochaine.

Aujourd'hui l'enseignant responsable de ma matière vient me voir furax. Le principal vient de lui dire que j'étais préssenti pour être le tuteur d'un stagiaire 15h du collège d'à côté. Oui furax ! Il me dit qu'il faut refuser. Une autre collègue vient me dire la même chose. Apparemment s'ils veulent me refiler le stagiaire c'est parceque "tous les profs dans l'établissement en question auraient refusés".

Alors je vais faire mon candide mais j'y comprends rien...Pourquoi devrais-je refuser ? Est-ce idéologique, un conseil d'ami, de la jalousie ? C'est vrai que vu le temps à y consacrer et le salaire qui va avec...Mais pourquoi est-il venu en traitant le principal de tous les noms ? Vraiment j'y comprends rien...

Si quelqu'un pourrait m'éclairer et me dire si c'est une bonne idée. Merci d'avance.
Le fait d'utiliser les stagiaires comme un moyen d'enseignement est un point qui pose problème dans la profession, le temps complet étant très difficile à assumer. En plus de cela, ces affectations de temps pleins bloquent le mouvement des mutations d'enseignants titulaires en réservant des postes dits "faciles" ou "confortables" pour des stagiaires.
ces deux points (notamment) ont conduit des syndicats mais aussi des équipes disciplinaires locales à refuser d'assumer la charge de tuteur. Souvent, dans ce cas, les autorités vont chercher le petit nouveau ou le petit candide pour lui refiler le bébé. C'est vrai que c'est unpeu vous prendre pour une bille.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils ne veulent pas être tuteurs...devrais-je ?

Message par eliam le Mar 25 Juin 2013 - 18:09

Comme les autres, je pense qu'il s'agit d'une action collective des collègues qui trouvent les conditions du stage à 15 h rendent difficile la tâche aussi bien aux stagiaires qu'aux tuteurs. Moi, je n'ai accepté de continuer (j'étais tutrice avant la réforme de la formation) que pour éviter que les stagiaires affectés chez nous aient un tuteur venant d'un autre établissement car cela complique encore la situation.

eliam
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils ne veulent pas être tuteurs...devrais-je ?

Message par User5899 le Mar 25 Juin 2013 - 18:10

@capucine42 a écrit:Fais comme tu veux...C'est à toi de voir, tes collègues sont libres de penser que ce n'est pas une bonne idée mais c'est à toi qu'on a posé la question!
C'est avec ce genre de réponse qu'on exacerbe l'individualisme forcené qui conduit, ensuite, à tous ces trucs et machins dont on se plaint dans les différents fils dédiés. Bien sûr, sur un plan strictement légal, vous avez raison, mais une démarche d'établissement, quand elle existe, mérite souvent au moins qu'on y jette un œil avant qu'on ne se détermine. Sinon, il ne faut pas s'étonner que le collectif puisse se retourner contre l'individu.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils ne veulent pas être tuteurs...devrais-je ?

Message par InvitéO le Mar 25 Juin 2013 - 18:11

Et notre administration se décharge en presque totalité sur les tuteurs de la formation qu'elle devrait assumer. C'est un peu cautionner ce système, qui conduit à des conditions d'entrée dans le métier vraiment pénibles.

_________________
Il n'est pas de vent favorable pour qui ne connait pas son port.
Faut qu'ça s'sache! professeur[center]

InvitéO
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils ne veulent pas être tuteurs...devrais-je ?

Message par User5899 le Mar 25 Juin 2013 - 18:12

@Syria Forel a écrit:A mon avis, l'inspecteur a vu que tu as fait un très bon travail avec tes élèves. Il se dit que tu es sorti de l'IUFM il y a peu de temps, et que tu as encore en tête les grandes lignes de ta formation. Pour lui, tu es l'homme de la situation.
Autre lecture : vous êtes tellement le nez dans le guidon que vous ne percevez pas les enjeux de ce qui se fait dans la profession de nuisible ou de dangereux et, avec un peu de flatterie, on pense que vous goberez n'importe quoi et que vous serez prêt, mettons à faire une tour Eiffel en allumettes, if you see what I mean... Razz

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils ne veulent pas être tuteurs...devrais-je ?

Message par philann le Mar 25 Juin 2013 - 18:13

Ceci dit, c'est un vrai problème les blocages de mutation, les BMP transformés en poste de stagiaire aussi du reste...et ça promet une rentrée épique!!

L'IPR d'un collègue lui a même dit que pour la rentrée "bah on ne sait pas trop". Peu de visibilité. Ce matin en réunion, idem! Impossible de savoir combien il y aura de stagiaires à la rentrée (il y en avait 7 pour un bahut de 40 profs cette année), ni par quel type de profs seront remplis les BMP existants...

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils ne veulent pas être tuteurs...devrais-je ?

Message par capucine42 le Mar 25 Juin 2013 - 18:27

Pour répondre à Cripure: Il ne s' agit pas du tout d' exacerber l' individualisme, j' aurais moi même demandé aux collègues de m' expliquer leurs raisons, cependant ça reste une décision personnelle.

_________________
Age des enfants

capucine42
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils ne veulent pas être tuteurs...devrais-je ?

Message par oursdestropiques le Mar 25 Juin 2013 - 19:22

Cripure a écrit:
@Syria Forel a écrit:A mon avis, l'inspecteur a vu que tu as fait un très bon travail avec tes élèves. Il se dit que tu es sorti de l'IUFM il y a peu de temps, et que tu as encore en tête les grandes lignes de ta formation. Pour lui, tu es l'homme de la situation.
Autre lecture : vous êtes tellement le nez dans le guidon que vous ne percevez pas les enjeux de ce qui se fait dans la profession de nuisible ou de dangereux et, avec un peu de flatterie, on pense que vous goberez n'importe quoi et que vous serez prêt, mettons à faire une tour Eiffel en allumettes, if you see what I mean... Razz
Bien que je comprenne les positions de refus de principe je dois avouer que je trouve ça très humain. En effet, le stagiaire à 15h l'année prochaine, et sans tuteur sur qui s'appuyer dans l'établissement est tellement mieux lotis...
Je suis contre ce système pour l'avoir subi. Mais en attendant les refus d'être tuteur n'empêche pas le blocage des postes pour les transformer en berceaux, et n'entraine pas une remise en cause du système. En fait ça ne fait que rajouter de la difficulté aux stagiaires.
C'est un avis personnel.

oursdestropiques
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils ne veulent pas être tuteurs...devrais-je ?

Message par stench le Mar 25 Juin 2013 - 19:23

Il n'y a aucune démarche de ce type dans mon lycée et pour tout dire j'ai fait la demande pour être tuteur l'an prochain parce que je ne l'ai jamais été et j'imagine que ça peut être enrichissant.

stench
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils ne veulent pas être tuteurs...devrais-je ?

Message par tango le Mar 25 Juin 2013 - 19:25

il y a des conditions particulières pour être tuteur?

tango
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils ne veulent pas être tuteurs...devrais-je ?

Message par stench le Mar 25 Juin 2013 - 19:29

tango33 a écrit:il y a des conditions particulières pour être tuteur?

Pas la moindre idée. J'ai proposé ma candidature au CDE qui a trouvé que ça serait bien et m'a donc demandé de contacter l'inspection. Je n'aurai sans doute pas de réponse avant la rentrée de septembre Razz

stench
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils ne veulent pas être tuteurs...devrais-je ?

Message par Pili le Mar 25 Juin 2013 - 19:52

Il faut simplement que l'IPR ait confiance en toi pour etre tuteur .

Je partage l'avis de Will, je remarque aussi que le discours des syndicats a evolué au fil des années, il y a 2-3 ans, il fallait refuser en bloc, puis aujourd'hui on travaille sur des pétitions avec une revalorisation de rôle , c.est deja plus constructif

Car oui, il faut penser aux stagiaires ...etre tuteur, ca permet de ne pas dormir sur ses lauriers, ça permet de se remettre en question, ça oblige à avoir des cours qui tiennent la route plus régulièrement ...C'est stimulant oui, et en observant les autres faire , il est évident qu'on apprend aussi .

Renseigne toi pour voir s'il y a un mouvement collectif dans ton Bhutto

Pili
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils ne veulent pas être tuteurs...devrais-je ?

Message par Lora le Mar 25 Juin 2013 - 20:31

Et s'ils ne comprennent pas pourquoi tu as accepté, tu peux dire ce qu'avait dit une de mes collègues : " De toute façon, on ne va pas laisser le petit jeune dans la m*rde, on va l'aider, c'est évident, donc autant qu'on soit payé pour ! "

Lora
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils ne veulent pas être tuteurs...devrais-je ?

Message par lisette83 le Mar 25 Juin 2013 - 20:36

En revanche, attention, ce n'est pas évident lorsque l'on n'est pas dans le même établissement pour les contacts en interne, l'organisation... surtout si les collègues de l'établissement ont refusé d'être tuteurs.

lisette83
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils ne veulent pas être tuteurs...devrais-je ?

Message par Syria Forel le Mar 25 Juin 2013 - 21:15

Cripure a écrit:
@Syria Forel a écrit:A mon avis, l'inspecteur a vu que tu as fait un très bon travail avec tes élèves. Il se dit que tu es sorti de l'IUFM il y a peu de temps, et que tu as encore en tête les grandes lignes de ta formation. Pour lui, tu es l'homme de la situation.
Autre lecture : vous êtes tellement le nez dans le guidon que vous ne percevez pas les enjeux de ce qui se fait dans la profession de nuisible ou de dangereux et, avec un peu de flatterie, on pense que vous goberez n'importe quoi et que vous serez prêt, mettons à faire une tour Eiffel en allumettes, if you see what I mean... Razz
Cripure, n'insultons pas l'intelligence de notre jeune collègue. On peut être nouveau dans la profession et porter un regard critique,  sur 'les enjeux de ce qui se fait dans la profession de nuisible et de dangereux'. Dans ce domaine, comme dans d'autres, la valeur n'attend pas le nombre des années Wink 


Cripure a écrit:
C'est avec ce genre de réponse qu'on exacerbe l'individualisme forcené qui conduit, ensuite, à tous ces trucs et machins dont on se plaint dans les différents fils dédiés. 
A nouveau, un raccourci un peu facile. Je pense que Capucine ne fait que résumer ce que beaucoup pensent ici : la décision finale appartient à Moufle2mer et à lui seul. Refuser bêtement ce rôle de tuteur parce que des collègues plus âgés (donc forcément plus expérimentés ? plus sages ?) exigent de lui un refus catégorique, ne lui apportera rien et lui laissera certainement l'impression de s'être fait forcé la main.

Je trouve cela sain de prendre ses propres décisions, surtout quand on débute dans la profession. Car ne nous leurrons pas : le mal de notre profession, ce n'est pas l'individualisme forcené. C'est justement le manque d'implication, de réflexion personnelle, qui nous fait suivre 'le mouvement' avec tiédeur. 



@Pili a écrit:
Je partage l'avis de Will, je remarque aussi que le discours des syndicats a evolué au fil des années, il y a 2-3 ans, il fallait refuser en bloc, puis aujourd'hui on travaille sur des pétitions avec une revalorisation de rôle , c.est déjà plus constructif 
+1

Syria Forel
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum