Mezetulle : "Pourquoi et comment restaurer l'autorité à l'école ?" par Véronique Blanc-Blanchard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mezetulle : "Pourquoi et comment restaurer l'autorité à l'école ?" par Véronique Blanc-Blanchard

Message par retraitée le Mar 25 Juin 2013 - 14:02

http://www.mezetulle.net/article-pourquoi-et-comment-restaurer-l-autorite-a-l-ecole-par-v-blanc-blanchard-118672491.html

Extrait :

Incivilités, insultes, menaces, calomnies, voire violences physiques — tel est le lot ordinaire des enseignants. Autant de symptômes associés à l'affaiblissement de l'autorité à l'école. Si cette crise s'inscrit dans un vaste mouvement historique de contestation de l'autorité, elle a été accompagnée, parfois même encouragée par l'institution scolaire, qui a épousé radicalement ce mouvement de la société sans même s'interroger sur sa signification ou ses conséquences.
Or, refuser l'autorité à l'école c'est rendre impossible sa mission libératrice : comment, en effet, conduire un enfant vers la liberté sans les contraintes de l'autorité pédagogique ? Nier l'autorité, n'est-ce pas abandonner l'enfant à lui-même ?

En prétendant combattre un autoritarisme déjà défunt et qu'il n'y a pas lieu de regretter, on a sapé l'indispensable autorité du maître. Dans cette vacance, cette béance, resurgit aujourd'hui paradoxalement la tentation autoritariste, qui va jusqu'à réclamer les forces de l’ordre en milieu scolaire. Comme si l'autorité pédagogique avait la moindre chance de se voir confortée par un dispositif  policier…
Il faut de toute urgence repenser la question de l'autorité à l'école, s'interroger sur sa vraie nature, comprendre en quoi elle est libératrice, et réfléchir aux moyens de la restaurer.
 
Sommaire :
1 - Les évidences implicites qui servaient de fondement à l'autorité pédagogique se sont effondrées
2 - L'école elle-même a épousé le mouvement sociétal qui a sapé l'autorité
3 - Pourtant, il n'y a pas d'instruction sans autorité
4 - Comment restaurer cette autorité ?

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mezetulle : "Pourquoi et comment restaurer l'autorité à l'école ?" par Véronique Blanc-Blanchard

Message par fabecben le Mar 25 Juin 2013 - 14:12

Je viens d'écouter l'intervention d'Eric Charbonnier sur France Inter signalée par Raoul Volfoni. Je n'ai pas fini l'article que vous signalez, mais, après la "ritournelle" (dixit Lefteris) de l'OCDE, cela fait du bien, merci !

fabecben
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mezetulle : "Pourquoi et comment restaurer l'autorité à l'école ?" par Véronique Blanc-Blanchard

Message par retraitée le Mar 25 Juin 2013 - 14:22

De quoi se plaignent-"ils" à l'OCDE ? Depuis des décennies, ils ont inspiré nos réformes!

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mezetulle : "Pourquoi et comment restaurer l'autorité à l'école ?" par Véronique Blanc-Blanchard

Message par Moonchild le Mar 25 Juin 2013 - 21:18

Texte intéressant mais malheureusement voué à rester lettre morte dans le contexte actuel.

Cette conception de l'homme, héritier reconnaissant, a été balayée, et Rousseau a gagné contre Montaigne. Une conception naturaliste, essentialiste et individualiste, prévaut. Emile (ou Kevin, ou Rachida) naît, paraît-il, avec une nature qu'il faut essentiellement préserver. Culture et civilisation sont des artifices, des menaces de dénaturation. Il en résulte un culte de la spontanéité, de la subjectivité, de « l'authenticité ». C’est l'individu dans sa particularité, et non plus l’homme, qui est désormais la mesure de toute chose. Un individu dont le présent est la seule référence. Du passé, il a fait table rase. Les contraintes et les normes sont pour lui des entraves ou des mutilations. Ses droits, sa liberté, ses besoins, ses intérêts, ses désirs  sont érigés en valeur suprême.
A la lecture de ce paragraphe, je trouve qu'il est tout de même difficile ne pas faire le moindre début de parallèle avec le "progressisme" sociétal...

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mezetulle : "Pourquoi et comment restaurer l'autorité à l'école ?" par Véronique Blanc-Blanchard

Message par John le Mar 25 Juin 2013 - 22:04

A la lecture de ce paragraphe, je trouve qu'il est tout de même difficile ne pas faire le moindre début de parallèle avec le "progressisme" sociétal...
Et allez... Rolling Eyes

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mezetulle : "Pourquoi et comment restaurer l'autorité à l'école ?" par Véronique Blanc-Blanchard

Message par philann le Mar 25 Juin 2013 - 22:13

Je crains hélas que notre école ne puisse pas accoucher facilement de quelque chose qui ne corresponde pas à la société qui l'entoure!!

Il me semble difficile d'avoir l'autorité comme valeur à l'école quand elle est rejetée dans la société ou considérée comme entrave...

Pour moi l'autorité a une grande importance, mais elle doit être fondée. Par exemple pas d'autorité du maître sans maîtrise par ce dernier de ce qu'il doit transmettre. Mais même dans ce cas, j'ai l'impression de remonter la rivière à contre-courant.

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mezetulle : "Pourquoi et comment restaurer l'autorité à l'école ?" par Véronique Blanc-Blanchard

Message par Reine Margot le Mar 25 Juin 2013 - 22:25

cet article résume tout ce que je pense depuis des années...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mezetulle : "Pourquoi et comment restaurer l'autorité à l'école ?" par Véronique Blanc-Blanchard

Message par Luigi_B le Mer 26 Juin 2013 - 0:02

Merci retraitée pour ce lien qui a éclairé ma soirée. Wink

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mezetulle : "Pourquoi et comment restaurer l'autorité à l'école ?" par Véronique Blanc-Blanchard

Message par Abraxas le Mer 26 Juin 2013 - 5:46

Qu'est-ce qu'il est bien écrit, ce texte…

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mezetulle : "Pourquoi et comment restaurer l'autorité à l'école ?" par Véronique Blanc-Blanchard

Message par Iphigénie le Mer 26 Juin 2013 - 7:28

veneration
Ce texte pourrait remplacer utilement bien des "tables rondes"....

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mezetulle : "Pourquoi et comment restaurer l'autorité à l'école ?" par Véronique Blanc-Blanchard

Message par philann le Mer 26 Juin 2013 - 8:00

Je ne sais pas s'il a déjà été posté, mais dans la même veine, celui de Muglioni n'est pas mal non plus!!

http://www.mezetulle.net/article-instruire-d-abord-par-j-m-muglioni-118384201-comments.html#anchorComment

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mezetulle : "Pourquoi et comment restaurer l'autorité à l'école ?" par Véronique Blanc-Blanchard

Message par Marie Laetitia le Mer 26 Juin 2013 - 9:27

Le développement des TICE (2) à l'école a ainsi contribué à dévaloriser le savoir au profit d'un savoir-faire, donnant aux élèves l'illusion qu'il suffit de connaître le maniement de l'ordinateur pour avoir accès à un savoir, confondu avec l'information. Il devient moins important d'apprendre que d'apprendre à apprendre… à surfer sur Wikipedia, ou pire.



Mouais. C'est un peu agaçant de relire toujours ce genre de chose. Le problème ce ne sont pas les TICE mais l'usage que l'on en fait !! 


ppfff...


Et puis, je ne sais pas comment cela se passe dans les autres matières, mais l'élève constructeur de son savoir, c'est passé de mode au moins en HG (où cette idée poussée presque jusqu'à l'idéologie faisait des ravages il y a moins de dix ans encore). Oui l'élève doit être actif pour apprendre, ce n'est pas une planche de bois mais un humain doté d'un cerveau. Mais à moins de refaire à 11 ans tout le travail accompli par tous les historiens depuis plus d'un siècle, il ne pourra jamais construire son savoir comme on nous le disait encore il y a dix ans.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mezetulle : "Pourquoi et comment restaurer l'autorité à l'école ?" par Véronique Blanc-Blanchard

Message par philann le Mer 26 Juin 2013 - 9:32

Mais c'est bien comme ça que je l'est compris!! Ce n'est pas tant les TICE qu'il condamne que la place qu'on leur fait.

Et j'en suis bien d'accord. Je les utilise quand ils servent mon cours...mais je n'ai pas pour but dans développer l'usage auprès de mes élèves...sauf si ça sert l'enseignement de ma matière.

Résultat: la plupart du temps, c'est moi qui oeuvre et je les mets en activité ...devant une feuille et un stylo!! Twisted Evil

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mezetulle : "Pourquoi et comment restaurer l'autorité à l'école ?" par Véronique Blanc-Blanchard

Message par Mareuil le Mer 26 Juin 2013 - 10:58

@Abraxas a écrit:Qu'est-ce qu'il est bien écrit, ce texte…

Et celui-ci ?

"Les prescriptions des règlements scolaires, l'uniformité d'exercices et de mouvements, la loi du silence et de l'immobilité et toutes les autres obligations que nous imposons dans nos écoles, ne viennent pas de la nature des choses ou des principes de la pédagogie, ce ne sont pas des devoirs moraux à proprement parler, mais seulement des nécessités résultant du fait matériel de la réunion d'un grand nombre d'enfants dans un même local, sous un même maître qui doit suffire à tout et à tous. Ce sont autant de gênes et de limites à la liberté, à la spontanéité, à la gaieté de l'enfance, qu'il nous est impossible d'éviter, mais qu'il serait absurde d'ériger en axiomes ou de prendre sérieusement comme points essentiels de discipline. Ils ne constituent pas la discipline, ils en font plutôt l'embarras et la complication."

Ferdinand Buisson, Dictionnaire de pédagogie et d'instruction primaire, 1880, article Discipline.

Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mezetulle : "Pourquoi et comment restaurer l'autorité à l'école ?" par Véronique Blanc-Blanchard

Message par retraitée le Mer 26 Juin 2013 - 12:19

Et dire que Peillon a travaillé sur F. Buisson !

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum