classiques découverts sur le tard

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: classiques découverts sur le tard

Message par charlottofraise le Sam 7 Mar 2009 - 21:55

C'est exactement ça ! J'ai d'abord commencé par ouvrir le livre et constater ce que c'était écrit tout petit, qu'il n'y avait pas d'images, que ça allait être long... Donc j'y vais tranquillement et c'est vrai que c'est pas mal la Genèse !

charlottofraise
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: classiques découverts sur le tard

Message par Invité le Sam 7 Mar 2009 - 22:08

L'Etranger de Camus pour mon stage PRAC et j'ai adoré, je suis tombé sous le charme, vraiment scotché.

Et pour le plaisir, j'ai lu Des souris et des hommes récemment, et j'ai aussi adoré.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: classiques découverts sur le tard

Message par Magnolia le Dim 8 Mar 2009 - 21:42

J`adore la litterature russe et je la conseille a tous;par exemple: j`ai lu et en russe! 'Anna Karenina','la guerre et la paix', 'Idiot", les oeuvres de Pouchkin quand j`avais 14-15 ans mais en les relisant mtn je trouve toutes les richesses, toutes les beautes de ses oeuvres.........
J`ai lu 'Pere Goriot','Madame Bovary etc........
En un mot je peux dire que j`aime lire les classiques mais parfois je lis et les oeuvres plus legers pour me distraire......

Magnolia
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: classiques découverts sur le tard

Message par dobolino le Dim 8 Mar 2009 - 21:58

@charlottofraise a écrit:J'ai reçu une éducation anti-cléricale, donc vous pouvez deviner quel classique je suis en train de découvrir en ce moment...
Et je me suis décidée à lire Alice au pays des merveilles la semaine dernière. C'est tellement azimuté que le livre me tombait des mains quand j'étais petite.
Je suis déçue ! A vos premiers mots, j'ai cru que vous lisiez Bernanos ...
Bon, je vais vous résumer ma déception qui vous a (pas vous en particulier ! c'est collectif !), il y a quelques jours, un peu énervé(e)s.
Je suis une scientifique élevée par des littéraires. J'ai toujours été séduite par leur capacité à lire différemment, à envisager chaque texte sur un mode explicatif et analytique que je me sentais incapable d'atteindre. J'aurais aimé y arriver mais mes études m'ont entraînée ailleurs, vers d'autres investigations. J'ai lu, assoiffée, sans jamais atteindre leur cheville. D'abord déçue, je m'en suis fait une raison.
"Chacun dans son pré, les vaches seront bien gardées ! ".
Et, ici, que vois-je ? Des profs qui lisent comme moi alors qu'ils se sont spécialisés pour enseigner la littérature française !
Je suis désemparée.

dobolino
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: classiques découverts sur le tard

Message par Invité le Dim 8 Mar 2009 - 22:04

Vous avez à apporter, si vous ne vous en prenez pas individuellement aux gens...
Je ne comprends pas "des profs qui lisent comme vous" : comment cela ? Qui lisent les mêmes livres que vous ? Ou qui lisent de la même manière que vous ? Est-ce à dire pas "sur un mode explicatif et analytique" ? C'est peut-être le fonctionnement du forum qui ne s'y prête pas, nous venons surtout nous tenir au courant de ce que nous lisons d'intéressant. Les personnes qui lisent et qui ont le temps de le faire écrivent sur un blog leurs critiques de lectures, plusieurs ici le font, vous y trouveriez plus de contentement peut-être ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: classiques découverts sur le tard

Message par dobolino le Dim 8 Mar 2009 - 22:20

Qui lisent de la même manière que moi, "en dilettantes".
Voyez-vous, quand je regarde un troupeau en estive, alors que je fais une randonnée en montagne, quand je vois un troupeau de chats errants dans des ruines ou quand je visite un zoo, même si je le fais pour me détendre, et le fait est que je me détends, libérée des contraintes du travail, mon regard s'aiguise naturellement sur des particularités qui vous restent étrangères, et ce pour mon plus grand plaisir, du fait d'un regard ample et j'en fais bénéficier mon entourage. Je n'y peux rien. C'est "intrinsèquement constitutif".
Dans le cadre de mes loisirs, je vais immédiatement être hors de moi si je vois un troupeau ou une meute irrémédiablement mal tenus et détournerai vite le regard.
Pour comparer, disons que je ne dépasserai pas le premier chapître avant que le livre ne me tombe des mains à moins qu'il ne me soit possible d'aider directement l'auteur à progresser.

dobolino
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: classiques découverts sur le tard

Message par dobolino le Dim 8 Mar 2009 - 22:32

Imaginons que je lise "Les oiseaux se cachent pour mourir". Je ne vais pas le dire tout crûment, avec une naîveté de rosière. Je vais dire: "Ces temps-ci, je suis tellement épuisée que je lis les Piafs se planquent pour crever ! "
Et je croise ici des gens qui, avec un CAPES de Lettres Modernes s'esbaudissent en cœur sur des charmantes histoires de gentils petits vampires et Anna Karénine dans la foulée, comme s'il s'agissait de deux objets équivalents de consommation courante. Moi, désolée, mais j'ai de la peine à accepter, et ceci d'autant plus que j'élève, à titre personnel une collégienne et un lycéen.

dobolino
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: classiques découverts sur le tard

Message par Carabas le Dim 8 Mar 2009 - 22:42

On ne met pas ces 2 types d'ouvrages sur le même plan, voilà tout. En quoi est-ce gênant?

L'un apporte un plaisir immédiat, rapide, ne demande que peu de concentration, tandis que l'autre est stimulant intellectuellement. Je trouve justement que l'intérêt est bien de saisir la différence, sans stigmatiser les lecteurs de "littérature facile", même si la formation qu'ils ont reçue consistait en différencier le grain de l'ivraie et de ne se consacrer qu'au grain.

Ce topic recense nos lectures, et parmi ces lectures, on côtoie Anna Karénine et Edward Cullen, pour rebondir sur votre exemple.

On n'a pas à avoir honte de ses lectures.

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: classiques découverts sur le tard

Message par John le Dim 8 Mar 2009 - 22:51

mon regard s'aiguise naturellement sur des particularités qui vous restent étrangères, et ce pour mon plus grand plaisir

Ben oui mais personne ne vous penserait à vous faire le moindre reproche, si vous disiez "tiens, ce chat est beau", ou "J'ai un chien qui s'appelle Totor".

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: classiques découverts sur le tard

Message par charlottofraise le Dim 8 Mar 2009 - 23:02

@dobolino a écrit:
@charlottofraise a écrit:J'ai reçu une éducation anti-cléricale, donc vous pouvez deviner quel classique je suis en train de découvrir en ce moment...
Je suis déçue ! A vos premiers mots, j'ai cru que vous lisiez Bernanos ...
Yerk... Bernanos... J'en ai lu et ça m'a rebutée. À tel point que je suis bien incapable de retrouver le titre pour l'instant.

charlottofraise
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: classiques découverts sur le tard

Message par Reine Margot le Lun 9 Mar 2009 - 11:32

je ne vois pas en quoi "lire en dilettante" est une mauvaise chose, même les profs de fac les plus prestigieux que je connais lisent par plaisir. et je ne vois pas non plus en quoi ça empêche, dans le métier, d'étudier précisément et de façon scientifique un texte.
et on peut lire un classique à la fois pour compléter ses connaissances, que l'on peut réinvestir en cours, et à la fois en y prenant plaisir. je comprends mal ce raisonnement. ce n'est pas parce qu'on a appris la lecture analytique qu'on ne pratique pas la lecture "plaisir " (chez nous on dit "cursive"). les deux se complètent en cours d'ailleurs, nous donnons les deux aux élèves.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: classiques découverts sur le tard

Message par Reine Margot le Lun 9 Mar 2009 - 11:35

@dobolino a écrit:Imaginons que je lise "Les oiseaux se cachent pour mourir". Je ne vais pas le dire tout crûment, avec une naîveté de rosière. Je vais dire: "Ces temps-ci, je suis tellement épuisée que je lis les Piafs se planquent pour crever ! "
Et je croise ici des gens qui, avec un CAPES de Lettres Modernes s'esbaudissent en cœur sur des charmantes histoires de gentils petits vampires et Anna Karénine dans la foulée, comme s'il s'agissait de deux objets équivalents de consommation courante. Moi, désolée, mais j'ai de la peine à accepter, et ceci d'autant plus que j'élève, à titre personnel une collégienne et un lycéen.

encore une fois ce n'est pas parce qu'on a pris du PLAISIR à lire un livre, qu'on ne reconnait pas que ce n'est pas un chef d'oeuvre. les collègues qui sont subjuguées par "fascination" le sont plus par le charme d'édouard que par la qualité proprement littéraire de l'ouvrage en question. je me suis amusée à le lire, mais pour autant je ne le mettrais pas sur le même plan qu' anna karénine.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: classiques découverts sur le tard

Message par Libé-Ration le Lun 9 Mar 2009 - 13:00

@lulamae a écrit:J'ai lu Peter Pan et Alice au pays des merveilles en attendant ma deuième fille... qui s'appelle Alice !

Pareil !

Il faut que je fasse attention à ce que je lis en ce moment puisque j'attends la deuxième !
Mais Quatre-Vingt-Treize, je crois qu'on nous le refuserait à l'Etat Civil...
lol!

Libé-Ration
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: classiques découverts sur le tard

Message par Invité le Lun 9 Mar 2009 - 13:03

J'ai eu un copain qui organisait un festival de cinéma à Poitiers : il disait être incapable de voir un film sans penser cadrage, prise de vue... Je le plains : je détesterais perdre ce plaisir naïf et brut de la première lecture. Lorsqu'ensuite je relis, oui, je me penche sur le style et les stratégies d'écriture, mais je n'ai pas envie de le faire dès l'abord. Cela ne m'empêche pas de savoir à la première lecture si l'oeuvre est de qualité ou non, mais je n'en ferais pas une démarche consciente. Il m'arrive même lorsque l'auteur est anglo-saxon de "sentir" quelle était la tournure anglaise, et le parti-pris de la traduction (quoique ça diminue avec le manque de pratique).
Alors oui, un classique est sans doute avant tout un livre qu'on relit, et dans lequel il reste des approches plus profondes à mener, des sens cachés à percevoir.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: classiques découverts sur le tard

Message par Invité le Lun 9 Mar 2009 - 13:04

lunelaure a écrit:
@lulamae a écrit:J'ai lu Peter Pan et Alice au pays des merveilles en attendant ma deuième fille... qui s'appelle Alice !

Pareil !

Il faut que je fasse attention à ce que je lis en ce moment puisque j'attends la deuxième !
Mais Quatre-Vingt-Treize, je crois qu'on nous le refuserait à l'Etat Civil...
lol!

malmaisbien

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: classiques découverts sur le tard

Message par marininha le Lun 9 Mar 2009 - 13:33

Toujours pas lu Céline et son voyage... j'ai entendu tellement d'horreur à son sujet que je n'en ai pas envie. Pourtant, il va bien falloir le lire un jour...

marininha
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: classiques découverts sur le tard

Message par charlottofraise le Lun 9 Mar 2009 - 18:15

@lulamae a écrit:J'ai eu un copain qui organisait un festival de cinéma à Poitiers : il disait être incapable de voir un film sans penser cadrage, prise de vue... Je le plains : je détesterais perdre ce plaisir naïf et brut de la première lecture.
J'ai une amie qui travaille pour ce festival Wink , et qui est tout heureuse d'avoir retrouvé le plaisir simple de regarder un film. Quand elle m'a dit ça, j'ai compris pourquoi je n'aimais plus lire. Le goût de la lecture est revenu en changeant d'attitude.

charlottofraise
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: classiques découverts sur le tard

Message par Invité le Lun 9 Mar 2009 - 18:26

Ca fait longtemps que je n'y participe plus (je faisais des traductions simultanées de sous-titres en cabine quand j'étais étudiante), mais c'est peut-être toujours la même équipe...
Et comment ta copine a-t-elle retrouvé ce plaisir de regarder simplement les films ? En arrêtant d'étudier le cinéma ?
J'ai eu la même expérience que toi, après la fac, il m'a fallu longtemps pour aimer à nouveau lire de la littérature classique.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: classiques découverts sur le tard

Message par retraitée le Lun 9 Mar 2009 - 19:17

@marininha a écrit:Toujours pas lu Céline et son voyage... j'ai entendu tellement d'horreur à son sujet que je n'en ai pas envie. Pourtant, il va bien falloir le lire un jour...
Dépêchez-vous, ça vaut le voyage! Quel style, quel souffle. Ah, la description du transport en tramway! Oubliez vos préjugés sur l'auteur si vous en avez, et foncez!

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: classiques découverts sur le tard

Message par charlottofraise le Lun 9 Mar 2009 - 19:42

@lulamae a écrit:Ca fait longtemps que je n'y participe plus (je faisais des traductions simultanées de sous-titres en cabine quand j'étais étudiante), mais c'est peut-être toujours la même équipe...
Et comment ta copine a-t-elle retrouvé ce plaisir de regarder simplement les films ? En arrêtant d'étudier le cinéma ?
J'ai eu la même expérience que toi, après la fac, il m'a fallu longtemps pour aimer à nouveau lire de la littérature classique.
Je crois que c'est parti d'une prise de conscience : un film est fait pour être regardé avant d'être analysé (idem pour le livre). En tout cas, ça devait être enrichissant comme job d'étudiant, dis-moi !

charlottofraise
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: classiques découverts sur le tard

Message par Invité le Lun 9 Mar 2009 - 20:01

Euh... Pas dans le sens pécuniaire en tout cas ! J'y gagnais une accréditation pour aller gratis au Caveau, c'est toujours ça. C'était super de baigner dans ce milieu pendant une semaine, de rencontrer metteurs en scène et acteurs/actrices de tous pays. Un bon souvenir - et de nombreux courts-métrages m'ont laissé de fortes impressions.
Pardon pour cet aparté... Embarassed

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: classiques découverts sur le tard

Message par marininha le Lun 9 Mar 2009 - 20:05

Une fois L'ombre du vent terminé, je me lance dans Céline (avec un tel éloge, ça donne envie quand même Very Happy )

marininha
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: classiques découverts sur le tard

Message par Invité le Lun 9 Mar 2009 - 20:06

@marininha a écrit:Toujours pas lu Céline et son voyage... j'ai entendu tellement d'horreur à son sujet que je n'en ai pas envie. Pourtant, il va bien falloir le lire un jour...

C'est très fort, et le style est époustouflant.
Je me souviens de ce passage : "Quand on sera au bord du trou, faudra pas faire les malins nous autres..."
Il a eu des idées et un engagement plus que discutables, mais quel écrivain c'était ! Et puis, dans le Voyage, on y trouve aussi le médecin, à la fois compatissant et dégoûté par l'humanité.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: classiques découverts sur le tard

Message par InvitéeHr le Ven 10 Avr 2009 - 15:14

Du Voyage, j'aime ça :"On est puceau de l'Horreur comme on l'est de la volupté".


Dernière édition par heather le Mer 27 Mai 2009 - 14:35, édité 1 fois

InvitéeHr
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: classiques découverts sur le tard

Message par Reine Margot le Ven 10 Avr 2009 - 16:58

et aussi "l'amour, c'est l'infini mis à portée des caniches" chien

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum