Le niveau baisse en histoire-géographie

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le niveau baisse en histoire-géographie

Message par Isis39 le Mer 26 Juin 2013 - 17:11

Une enquête de la depp pointe une baisse des performances des collégiens en histoire-géographie.

L'enquête : http://www.education.gouv.fr/cid20706/acquis-des-eleves-en-fin-de-college-baisse-des-resultats-en-histoire-geographie-et-education-civique.html#Repères

Un article du Monde.fr qui commente :
http://www.lemonde.fr/ecole-primaire-et-secondaire/article/2013/06/26/une-enquete-inedite-revele-le-faible-niveau-des-eleves-en-histoire-geographie_3436772_1473688.html

Les collégiens qui passent l'épreuve nationale d'histoire-géographie du diplôme national du brevet, vendredi 28 juin, vont devoir se surpasser. Si l'on en croit la toute première photographie effectuée par l'éducation nationale pour connaître le niveau des élèves dans cette matière, les collégiens ne sont que 51,8 % à répondre à au moins la moitié des questions. Le même test a été réalisé à six ans d'écart, en 2006 et en 2012. Il montre que la situation se dégrade : si l'on ne retient que les questions strictement comparables, les élèves de collège en avaient réussi 58,7 % en 2006 contre 54,4 en 2012...................

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le niveau baisse en histoire-géographie

Message par Condorcet le Mer 26 Juin 2013 - 17:17

Mais comment est-ce donc possible ? Rolling Eyes
Cela dit :
Le Monde a écrit:Pourtant, aussi improbable que cela puisse paraître, les adolescents plébiscitent l'histoire-géographie. "Ils aiment l'imaginaire qu'il y a dans cette discipline", se réjouit Mara Goyet. Du Roi-Soleil à Charlemagne en passant par Napoléon, les superhéros peuplent nos siècles passés


Dernière édition par PaoloSarpi le Mer 26 Juin 2013 - 17:25, édité 2 fois

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le niveau baisse en histoire-géographie

Message par Lux_ le Mer 26 Juin 2013 - 17:18

Et bien :
-des programmes bizarres et surchargés
-des prof qui ne terminent pas les programmes Wink
-des élèves qui ne veulent plus écrire, ni apprendre
-... euh... je sèche pour les autres raisons !


Lux_
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le niveau baisse en histoire-géographie

Message par Olympias le Mer 26 Juin 2013 - 17:19

A ton avis ??????????????
Paolo, tu nous montres tes fesses aujourd'hui ? Shocked

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le niveau baisse en histoire-géographie

Message par Lora le Mer 26 Juin 2013 - 17:20

Ben, vu n'avez pas vu son smiley ?

Lora
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le niveau baisse en histoire-géographie

Message par Lux_ le Mer 26 Juin 2013 - 17:22

Si si, c'est pour cela qu'Olympias et moi en avons mis également !

Lux_
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le niveau baisse en histoire-géographie

Message par Condorcet le Mer 26 Juin 2013 - 17:29

@Olympias a écrit:A ton avis ??????????????
Paolo, tu nous montres tes fesses aujourd'hui ? Shocked

Ce ne sont pas les miennes mais cette Valentina est très callipyge. Ayant débattu sur le forum à ce sujet l'été dernier, j'ai aussi un avis sur la question (la mienne étant rhétorique, un peu désabusée aussi...) :
- programmes parfois plus idéologiques qu'historiques (et surabondants) ;
- baisse des capacités rédactionnelles ;
- primauté des activités sur le cours magistral
...


Dernière édition par PaoloSarpi le Mer 26 Juin 2013 - 17:44, édité 1 fois

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le niveau baisse en histoire-géographie

Message par Isis39 le Mer 26 Juin 2013 - 17:31

Il faut aussi regarder du côté de la maîtrise de la langue française.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le niveau baisse en histoire-géographie

Message par Condorcet le Mer 26 Juin 2013 - 17:45

Oh, les affreux détenteurs de la culture bourgeoise :
Le Monde a écrit:Les 28,3 % d'enfants de la tête de classe connaissent les personnages, leur fonction, les lieux, et savent les associer à un événement. En géographie, ils identifient les paysages et sont capables de les localiser. Mais qu'on ne se réjouisse pas trop vite : ces premiers de la classe font surtout montre de "connaissances culturelles personnelles", dit l'enquête.
http://abonnes.lemonde.fr/ecole-primaire-et-secondaire/article/2013/06/26/une-enquete-inedite-revele-le-faible-niveau-des-eleves-en-histoire-geographie_3436772_1473688.html

Heureusement, Claude Lelièvre nous rassure :
Le Monde a écrit:Qu'est-ce qui était perçu comme le plus difficile [au certificat d'études]?

[Claude Lelièvre] : Je peux vous dire ce qui était le moins réussi ! Une fois sur deux, les candidats, qui sont du même âge que les grands collégiens – puisqu'on passait le certificat d'études à 13 ans –, confondent Sully et Richelieu. Il y avait des dates qui se mélangeaient un peu aussi.
http://abonnes.lemonde.fr/ecole-primaire-et-secondaire/article/2013/06/26/au-certificat-seul-un-eleve-sur-deux-reussissait-l-histoire_3436773_1473688.html


Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le niveau baisse en histoire-géographie

Message par doctor who le Mer 26 Juin 2013 - 18:00

PaoloSarpi a écrit:Oh, les affreux détenteurs de la culture bourgeoise :
Le Monde a écrit:Les 28,3 % d'enfants de la tête de classe connaissent les personnages, leur fonction, les lieux, et savent les associer à un événement. En géographie, ils identifient les paysages et sont capables de les localiser. Mais qu'on ne se réjouisse pas trop vite : ces premiers de la classe font surtout montre de "connaissances culturelles personnelles", dit l'enquête.
http://abonnes.lemonde.fr/ecole-primaire-et-secondaire/article/2013/06/26/une-enquete-inedite-revele-le-faible-niveau-des-eleves-en-histoire-geographie_3436772_1473688.html

Heureusement, Claude Lelièvre nous rassure :
Le Monde a écrit:Qu'est-ce qui était perçu comme le plus difficile [au certificat d'études]?

[Claude Lelièvre] : Je peux vous dire ce qui était le moins réussi ! Une fois sur deux, les candidats, qui sont du même âge que les grands collégiens – puisqu'on passait le certificat d'études à 13 ans –, confondent Sully et Richelieu. Il y avait des dates qui se mélangeaient un peu aussi.
http://abonnes.lemonde.fr/ecole-primaire-et-secondaire/article/2013/06/26/au-certificat-seul-un-eleve-sur-deux-reussissait-l-histoire_3436773_1473688.html


MDR. A treize ans, aujourd'hui, combien connaissent Richelieu ? Et Sully ? Ou n'importe quel personnage du début du XVIIe siècle ? Et même des deux rois français de cette période ? A part Louis XIV et Versailles, que savent-ils du XVIIe ? Et que savent-ils de Louis XIV et de Versailles?
Lelièvre a perdu une occasion de se taire.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le niveau baisse en histoire-géographie

Message par Douglas Colvin le Mer 26 Juin 2013 - 18:05

On peut penser à d'autres éléments : une génération Internet qui pense qu'appendre ne sert à rien puisque tout est dispo en 1 clique sur le web (et par smartphone).

Plus inquiétant, je remarque depuis pls années des élèves qui remettent en cause la moindre connaissance historique, souvent pour des raisons pseudo-religieuses.

Douglas Colvin
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le niveau baisse en histoire-géographie

Message par Douglas Colvin le Mer 26 Juin 2013 - 18:06

@doctor who a écrit:
PaoloSarpi a écrit:Oh, les affreux détenteurs de la culture bourgeoise :
Le Monde a écrit:Les 28,3 % d'enfants de la tête de classe connaissent les personnages, leur fonction, les lieux, et savent les associer à un événement. En géographie, ils identifient les paysages et sont capables de les localiser. Mais qu'on ne se réjouisse pas trop vite : ces premiers de la classe font surtout montre de "connaissances culturelles personnelles", dit l'enquête.
http://abonnes.lemonde.fr/ecole-primaire-et-secondaire/article/2013/06/26/une-enquete-inedite-revele-le-faible-niveau-des-eleves-en-histoire-geographie_3436772_1473688.html

Heureusement, Claude Lelièvre nous rassure :
Le Monde a écrit:Qu'est-ce qui était perçu comme le plus difficile [au certificat d'études]?

[Claude Lelièvre] : Je peux vous dire ce qui était le moins réussi ! Une fois sur deux, les candidats, qui sont du même âge que les grands collégiens – puisqu'on passait le certificat d'études à 13 ans –, confondent Sully et Richelieu. Il y avait des dates qui se mélangeaient un peu aussi.
http://abonnes.lemonde.fr/ecole-primaire-et-secondaire/article/2013/06/26/au-certificat-seul-un-eleve-sur-deux-reussissait-l-histoire_3436773_1473688.html


MDR. A treize ans, aujourd'hui, combien connaissent Richelieu ? Et Sully ? Ou n'importe quel personnage du début du XVIIe siècle ? Et même des deux rois français de cette période ? A part Louis XIV et Versailles, que savent-ils du XVIIe ? Et que savent-ils de Louis XIV et de Versailles?
Lelièvre a perdu une occasion de se taire.

Combien de citoyens français adultes connaissent Sully ? Savent sous quel roi on trouvait Richelieu ?

Douglas Colvin
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le niveau baisse en histoire-géographie

Message par Paratge le Mer 26 Juin 2013 - 18:07

@doctor who a écrit:
PaoloSarpi a écrit:Oh, les affreux détenteurs de la culture bourgeoise :
Le Monde a écrit:Les 28,3 % d'enfants de la tête de classe connaissent les personnages, leur fonction, les lieux, et savent les associer à un événement. En géographie, ils identifient les paysages et sont capables de les localiser. Mais qu'on ne se réjouisse pas trop vite : ces premiers de la classe font surtout montre de "connaissances culturelles personnelles", dit l'enquête.
http://abonnes.lemonde.fr/ecole-primaire-et-secondaire/article/2013/06/26/une-enquete-inedite-revele-le-faible-niveau-des-eleves-en-histoire-geographie_3436772_1473688.html

Heureusement, Claude Lelièvre nous rassure :
Le Monde a écrit:Qu'est-ce qui était perçu comme le plus difficile [au certificat d'études]?

[Claude Lelièvre] : Je peux vous dire ce qui était le moins réussi ! Une fois sur deux, les candidats, qui sont du même âge que les grands collégiens – puisqu'on passait le certificat d'études à 13 ans –, confondent Sully et Richelieu. Il y avait des dates qui se mélangeaient un peu aussi.
http://abonnes.lemonde.fr/ecole-primaire-et-secondaire/article/2013/06/26/au-certificat-seul-un-eleve-sur-deux-reussissait-l-histoire_3436773_1473688.html

MDR. A treize ans, aujourd'hui, combien connaissent Richelieu ? Et Sully ? Ou n'importe quel personnage du début du XVIIe siècle ? Et même des deux rois français de cette période ? A part Louis XIV et Versailles, que savent-ils du XVIIe ? Et que savent-ils de Louis XIV et de Versailles?
Lelièvre a perdu une occasion de se taire.

Lelièvre nous dirait que les élèves d'autrefois ne connaissaient rien du "développement durable", des "hubs" ou des "territoires de proximité". Very Happy

Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le niveau baisse en histoire-géographie

Message par User5899 le Mer 26 Juin 2013 - 18:07

@Isis39 a écrit:Une enquête de la depp pointe une baisse des performances des collégiens en histoire-géographie.

L'enquête : http://www.education.gouv.fr/cid20706/acquis-des-eleves-en-fin-de-college-baisse-des-resultats-en-histoire-geographie-et-education-civique.html#Repères

Un article du Monde.fr qui commente :
http://www.lemonde.fr/ecole-primaire-et-secondaire/article/2013/06/26/une-enquete-inedite-revele-le-faible-niveau-des-eleves-en-histoire-geographie_3436772_1473688.html

Les collégiens qui passent l'épreuve nationale d'histoire-géographie du diplôme national du brevet, vendredi 28 juin, vont devoir se surpasser. Si l'on en croit la toute première photographie effectuée par l'éducation nationale pour connaître le niveau des élèves dans cette matière, les collégiens ne sont que 51,8 % à répondre à au moins la moitié des questions. Le même test a été réalisé à six ans d'écart, en 2006 et en 2012. Il montre que la situation se dégrade : si l'on ne retient que les questions strictement comparables, les élèves de collège en avaient réussi 58,7 % en 2006 contre 54,4 en 2012...................
M'enfin, Isis, c'est tout simplement im-pos-si-ble professeur
Avec tous les zoutils numériques à votre disposition ?
Avec MSA comme collègue ?
Avec la Modernité qui marche à vos côtés ?
Avec de somptueux programmes dépourvus de toute oiseuse chronologie ?
Nan, nan, c'est une erreur. Pas d'autre solution.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le niveau baisse en histoire-géographie

Message par Condorcet le Mer 26 Juin 2013 - 18:08

@Douglas Colvin a écrit:
@doctor who a écrit:

MDR. A treize ans, aujourd'hui, combien connaissent Richelieu ? Et Sully ? Ou n'importe quel personnage du début du XVIIe siècle ? Et même des deux rois français de cette période ? A part Louis XIV et Versailles, que savent-ils du XVIIe ? Et que savent-ils de Louis XIV et de Versailles?
Lelièvre a perdu une occasion de se taire.

Combien de citoyens français adultes connaissent Sully ? Savent sous quel roi on trouvait Richelieu ?

Louis-Philippe ? Razz:lol:
L'université est un tel naufrage Twisted Evil


Dernière édition par PaoloSarpi le Mer 26 Juin 2013 - 18:10, édité 1 fois

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le niveau baisse en histoire-géographie

Message par Douglas Colvin le Mer 26 Juin 2013 - 18:09

Y a jamais eu de roi s'appelant Louis Philippe, cela se saurait ??!!

Douglas Colvin
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le niveau baisse en histoire-géographie

Message par Salsepareille le Mer 26 Juin 2013 - 18:09

Je ne suis pas prof d'histoire-géo (je suis en lettres) et je me trompe peut-être, mais j'ai quand même l'impression que les élèves en savent plus que nous à l'époque sur des connaissances précises: cartographie, repères sur une frise, date et événement... Le repérage sur frise et sur carte ne figurait pas au brevet de mon époque (années 90). Et à l'époque, j'étais vraiment, vraiment nulle pour cela.

Par contre, c'est sûr que les élèves ont perdu en qualité rédactionnelles: je vois de plus en plus de contrôles d'hist-géo sur des poly essentiellement, alors que nous, il a quelques années, nous avions parfois une seule question à traiter, et une copie double pour répondre.

Salsepareille
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le niveau baisse en histoire-géographie

Message par Isis39 le Mer 26 Juin 2013 - 18:12

Cripure a écrit:
@Isis39 a écrit:Une enquête de la depp pointe une baisse des performances des collégiens en histoire-géographie.

L'enquête : http://www.education.gouv.fr/cid20706/acquis-des-eleves-en-fin-de-college-baisse-des-resultats-en-histoire-geographie-et-education-civique.html#Repères

Un article du Monde.fr qui commente :
http://www.lemonde.fr/ecole-primaire-et-secondaire/article/2013/06/26/une-enquete-inedite-revele-le-faible-niveau-des-eleves-en-histoire-geographie_3436772_1473688.html

Les collégiens qui passent l'épreuve nationale d'histoire-géographie du diplôme national du brevet, vendredi 28 juin, vont devoir se surpasser. Si l'on en croit la toute première photographie effectuée par l'éducation nationale pour connaître le niveau des élèves dans cette matière, les collégiens ne sont que 51,8 % à répondre à au moins la moitié des questions. Le même test a été réalisé à six ans d'écart, en 2006 et en 2012. Il montre que la situation se dégrade : si l'on ne retient que les questions strictement comparables, les élèves de collège en avaient réussi 58,7 % en 2006 contre 54,4 en 2012...................

Avec de somptueux programmes dépourvus de toute oiseuse chronologie ?

L'enquête porte sur des élèves ayant suivi l'ancien programme.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le niveau baisse en histoire-géographie

Message par User5899 le Mer 26 Juin 2013 - 18:13

Ouf !

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le niveau baisse en histoire-géographie

Message par Jenny le Mer 26 Juin 2013 - 18:17

En dehors de leurs difficultés à rédiger, je suis assez effrayée par leur capacité à comprendre seul un texte. Shocked

Sur les repères, je ne sais pas si c'est mieux... Apprendre des dates sans savoir à quoi ça correspond, je ne suis pas convaincue de l'utilité. Par exemple, pour le Congrès de Vienne, la date est certes à apprendre pour le brevet, mais combien savent à quoi ça correspond ? Ceci dit, ce n'est pas nouveau, je pense notamment à Marignan. Razz

Jenny
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le niveau baisse en histoire-géographie

Message par Paratge le Mer 26 Juin 2013 - 18:18

Et puis la rengaine des élèves et de leur parents sur l'histoire-géo où il suffirait d'apprendre par cœur ! Je n'ai jamais rien appris par cœur dans ces matières. L'origine de l'ignorance est ailleurs... Very Happy

Tout ce que j'ai appris par cœur dans ma scolarité, ce sont des poèmes, des passages de Corneille ou de Cicéron ou les verbes irréguliers des langues étudiées, jamais de dates ou de capitales.

Capitale du Malawi ?
Lilongwe.
Successeur de Louis XVIII ?
Charles Ikse.
Jamais appris par cœur ! Very Happy

Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le niveau baisse en histoire-géographie

Message par User5899 le Mer 26 Juin 2013 - 18:19

@Jenny a écrit:En dehors de leurs difficultés à rédiger, je suis assez effrayée par leur capacité à comprendre seul un texte. Shocked

Sur les repères, je ne sais pas si c'est mieux... Apprendre des dates sans savoir à quoi ça correspond, je ne suis pas convaincue de l'utilité. Par exemple, pour le Congrès de Vienne, la date est certes à apprendre pour le brevet, mais combien savent à quoi ça correspond ? Ceci dit, ce n'est pas nouveau, je pense notamment à Marignan. Razz
En plus, quinze sans quinze, ça veut dire quoi ? Suspect

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le niveau baisse en histoire-géographie

Message par Jenny le Mer 26 Juin 2013 - 18:19

@Paratge a écrit:Et puis la rengaine des élèves et de leur parents sur l'histoire-géo où il suffirait d'apprendre par cœur !

furieux

Jenny
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le niveau baisse en histoire-géographie

Message par Marie Laetitia le Mer 26 Juin 2013 - 19:31

Cripure a écrit:
@Isis39 a écrit:Une enquête de la depp pointe une baisse des performances des collégiens en histoire-géographie.

L'enquête : http://www.education.gouv.fr/cid20706/acquis-des-eleves-en-fin-de-college-baisse-des-resultats-en-histoire-geographie-et-education-civique.html#Repères

Un article du Monde.fr qui commente :
http://www.lemonde.fr/ecole-primaire-et-secondaire/article/2013/06/26/une-enquete-inedite-revele-le-faible-niveau-des-eleves-en-histoire-geographie_3436772_1473688.html

Les collégiens qui passent l'épreuve nationale d'histoire-géographie du diplôme national du brevet, vendredi 28 juin, vont devoir se surpasser. Si l'on en croit la toute première photographie effectuée par l'éducation nationale pour connaître le niveau des élèves dans cette matière, les collégiens ne sont que 51,8 % à répondre à au moins la moitié des questions. Le même test a été réalisé à six ans d'écart, en 2006 et en 2012. Il montre que la situation se dégrade : si l'on ne retient que les questions strictement comparables, les élèves de collège en avaient réussi 58,7 % en 2006 contre 54,4 en 2012...................
M'enfin, Isis, c'est tout simplement im-pos-si-ble professeur
Avec tous les zoutils numériques à votre disposition ?
Avec MSA comme collègue ?
Avec la Modernité qui marche à vos côtés ?
Avec de somptueux programmes dépourvus de toute oiseuse chronologie ?
Nan, nan, c'est une erreur. Pas d'autre solution.

ça fait longtemps que vous n'avez pas ouvert le programme d'HG, vous. En collège, des dates à connaître, il y en a !

Et puis j'y tiens à mes zoutils numériques! Même si je suis moins calée qu'Isis. Non mais.


_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le niveau baisse en histoire-géographie

Message par Marie Laetitia le Mer 26 Juin 2013 - 19:33

@Paratge a écrit:Et puis la rengaine des élèves et de leur parents sur l'histoire-géo où il suffirait d'apprendre par cœur ! Je n'ai jamais rien appris par cœur dans ces matières. L'origine de l'ignorance est ailleurs... Very Happy

Tout ce que j'ai appris par cœur dans ma scolarité, ce sont des poèmes, des passages de Corneille ou de Cicéron ou les verbes irréguliers des langues étudiées, jamais de dates ou de capitales.

Capitale du Malawi ?
Lilongwe.
Successeur de Louis XVIII ?
Charles Ikse.
Jamais appris par cœur ! Very Happy

Suspect

Mes élèves commencent par apprendre par coeur définitions et leçons. Mais je sais, je suis "sévère" paraît-il.

Mais visiblement, il y en a pas mal qui espèrent quand même m'avoir l'année prochaine, paraît-il... Des masochistes sans doute. Laughing

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum