dnb français 2013

Page 6 sur 18 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 12 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: dnb français 2013

Message par Serge le Jeu 27 Juin 2013 - 17:05

Ben, si ça a été longuement réfléchi, c'est pire Shocked

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: dnb français 2013

Message par Serge le Jeu 27 Juin 2013 - 17:06


_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: dnb français 2013

Message par Cécile le Jeu 27 Juin 2013 - 17:12

merci beaucoup, effectivement quand je pense à tout ce que j'ai fait cette année ...

Cécile
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: dnb français 2013

Message par Dalva le Jeu 27 Juin 2013 - 17:14

@Serge a écrit:Oui plus aucune consigne pour les rédaction, on nous l'avait dit lors du "stage évaluation par compétences" ... Il ne faut plus de consignes.
 
Il faut que les élèves se créent eux-mêmes leur stratégie à partir du sujet ...
 
Récit, donc imparfait/passé simple, plus présent de narration pour rendre le récit vivant. Insertion de dialogues avec bonne mise en page, etc.

Oups : j'espère bien que les élèves ne rédigeront pas au passé simple, ce serait une erreur, le texte initial étant au passé composé.
Je ne vois pas où est le problème de ne pas avoir de consignes : un sujet implique des attentes qu'il faut savoir percevoir, on ne faisait pas autrement quand j'ai passé le brevet et je ne suis pas si vieille.

Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: dnb français 2013

Message par Dalva le Jeu 27 Juin 2013 - 17:19

Je suis d'accord avec beaucoup d'entre vous, les questions n'étaient pas pertinentes, il en manquait plusieurs pour toucher à l'intérêt de ce texte. En revanche, que les questions soient "ouvertes" et attendent un développement ne me dérange pas du tout. Cela nous permet de préparer le brevet tout en initiant au commentaire composé. Je ne supportais pas les questions hyper-précises et souvent sans intérêt du brevet précédent, qui découpaient le texte en rondelles et ne permettaient pas une vue d'ensemble ni ne laissaient aucune liberté aux élèves. Après tout, pour comprendre le propos du texte, l'un peut préférer s'appuyer sur une anaphore et l'autre sur une hyperbole, l'un sur une personnification et l'autre sur une métaphore. L'un peut préférer s'attacher au rythme et l'autre aux sons.

Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: dnb français 2013

Message par Singing in The Rain le Jeu 27 Juin 2013 - 17:20

@Dalva a écrit: Oups : j'espère bien que les élèves ne rédigeront pas au passé simple, ce serait une erreur, le texte initial étant au passé composé

La fin du texte est au passé simple aussi "le bateau fut à quai... nous descendîmes... la foule emplit....des langues que nous prîmes d'abord pour du milanais... mais nous dûmes convenir que...."
Donc je ne pense pas que ce temps serait une erreur.

Singing in The Rain
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: dnb français 2013

Message par elwellon le Jeu 27 Juin 2013 - 17:21

Attention Dalva, le texte est au passé composé, puis il bascule au passé simple quand ils arrivent en Amérique. On peut donc attendre (puisque c'est la suite) à ce qu'ils écrivent aussi au passé simple.

Dans les questions, on ne trouve même plus les axes de lecture (les titres en fait) des anciens brevets, c'est dommage.
La rédaction (sujet 1) est décevante également. Si maintenant, ce sont les élèves qui doivent deviner les critères de correction?????on n'a pas fini de râler pendant la correction!

elwellon
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: dnb français 2013

Message par roxanne le Jeu 27 Juin 2013 - 17:22

Les copies que j'ai survolées étaient toutes au passé simple .Enfin, un truc censé être du passé simple.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: dnb français 2013

Message par Dalva le Jeu 27 Juin 2013 - 17:28

@elwellon a écrit:Attention Dalva, le texte est au passé composé, puis il bascule au passé simple quand ils arrivent en Amérique. On peut donc attendre (puisque c'est la suite) à ce qu'ils écrivent aussi au passé simple.

Zut ! Les deux seront donc acceptés en correction, je suppose. Mais le changement de système aussi ?

@elwellon a écrit:Dans les questions, on ne trouve même plus les axes de lecture (les titres en fait) des anciens brevets, c'est dommage.
La rédaction (sujet 1) est décevante également. Si maintenant, ce sont les élèves qui doivent deviner les critères de correction?????on n'a pas fini de râler pendant la correction!

Quand même, il ne faut pas exagérer, il n'y a rien à vraiment deviner. Comme le disait Serge, récit = temps du récit dans un système ou l'autre, organisation cohérente, cohérence avec le texte initiale (y compris sur le plan historique), si possible respect du style, correction de l'orthographe et de la syntaxe, richesse du vocabulaire et de la syntaxe. Le plus difficile, c'est le contenu : des "crasseux" qui débarquent à Ellis Island puis à NY avec le rêve américain en tête, que peuvent-ils bien voir et faire ? Je ne comprends même pas l'intérêt d'un tel sujet, seuls les élèves ayant traité ce cas précis en HG ou ayant une grande culture personnelle pourront s'en sortir sans trop d'erreurs.
Je n'aurais pas choisi ce sujet, le n°2 me paraît beaucoup plus simple à traiter. Même aujourd'hui.

Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: dnb français 2013

Message par malo21 le Jeu 27 Juin 2013 - 17:39

je ne connais pas du tout ce roman, j'ai apprécié le texte, du coup je le lirai. les questions....comme tous les ans quoi! oui V.marchais, l'anaphore aurait été préférable. je pense aussi que la dictée sera mortelle. j'ai beaucoup aimé le sujet 2 et nous allons nous éclater à la correction du sujet 1.....

malo21
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: dnb français 2013

Message par MarieL le Jeu 27 Juin 2013 - 17:39

Je découvre vos commentaires. Pendant l'épreuve, le sujet m'a paru très facile, et les élèves avaient fini bien avant l'heure de la dictée. A la pause, tous les collègues l'ont jugé très facile mais prédit des notes catastrophiques en dictée d'après ce que celui qui ne dictait pas a vu en passant dans les rangs.

Mais à la sortie du collège, surprise... Des élèves (parmi les plus faibles il est vrai) ont trouvé que le sujet était... difficile No



Edit - J'ai survolé les rédactions avant de les rendre au secrétariat : beaucoup vont dans l'hôtel qu'ils ont réservé, font du tourisme... Et au moins une copie doit faire environ dix lignes...

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: dnb français 2013

Message par Dalva le Jeu 27 Juin 2013 - 17:44

Il est vrai qu'éviter la paraphrase dans les questions relève de la gageure...

Toutes ces considérations me font venir une question : lorsque vous concevez vos propres sujets (questions sur texte), n'avez-vous pas un mal de chien à sélectionner les questions ? J'en ai toujours trop, car je veux attirer l'attention des élèves sur ce qui me paraît significatif, et il y a toujours beaucoup d'éléments. Du coup, je me demande ce que je peux enlever, et je crains ensuite qu'ils ne passent à côté du sens du texte.
Je ne veux pas être trop dirigiste, mais je me sens frustrée lorsque je laisse un élément de côté. Ici, dans ce sujet précis, j'ai l'impression que presque tout l'intéressant du point de vue formel et stylistique a été laissé de côté.

Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: dnb français 2013

Message par elwellon le Jeu 27 Juin 2013 - 17:59

Oui, j'ai ressenti la même chose, les questions sont trop superficielles.
Pour la rédaction, je m'attendais à ce qu'on trouve du dialogue, de la description et du récit, comme d'hab. quoi. Je trouve regrettable qu'on ne puisse pas vérifier si en fin de collège, les élèves savent rédiger un récit complet avec dialogue et description.
Mais , comme nous l'a dit l'IPR, le brevet est la seule possibilité pour les élèves qui partiront en apprentissage d'obtenir un diplôme, voilà pourquoi le niveau est à la baisse. J'ai alors dit qu'il était préférable de ne plus en faire, on ferait ainsi des économies (et le lundi, on pourrait aller faire les soldes!)

elwellon
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: dnb français 2013

Message par Derborence le Jeu 27 Juin 2013 - 18:08

J'ai trouvé le texte intéressant, mais suis dépitée par les questions.
La 1e question me paraît ridicule (mais je sais que certains élèves se sont trompés).
Deux questions grammaticales, mais absolument pas au programme de 3e (mes 6es auraient su répondre).
Quant aux questions longues, elles n'ont pas été traitées correctement par la plupart des élèves : 2 ou 3 lignes seulement.
J'étais lectrice de sujet et surveillante de salle. Un collègue a donc pris ma place au début de l'épreuve pour que j'aille lire et faire tranquillement le sujet. Je suis remontée en salle à 9h25/9h30 : la plupart des élèves avaient terminé les questions. Il va sans dire que les réponses sont bien trop brèves. La question sur les sentiments successifs et la question 6 méritaient, me semble-t-il, un travail au brouillon (quasiment aucun candidat de ma salle ne l'a fait).
La réécriture était trop simple. Je me suis dit en lisant la consigne qu'il y avait un piège... même pas !
La dictée était difficile pour les élèves : "tous les émigrants" a déjà posé problème... Et les [... ] ont aussi perturbé les élèves. Ils vont quasiment tous avoir zéro.
La rédaction 1 était prévisible. La 2 n'était pas mal non plus. Pour une fois, les élèves ont écrit en général plus que deux pages. Mais ils n'ont pas cherché les consignes sous-entendues, n'ont souvent pas correctement travaillé au brouillon.
J'ai scanné le sujet mais je ne peux pas le poster (dépassement de la taille de l'espace de stockage). Je peux l'envoyer par mail à ceux qui le souhaitent.

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne."
Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence

Derborence
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: dnb français 2013

Message par Celeborn le Jeu 27 Juin 2013 - 18:11

@Roumégueur Ier a écrit:
@Provence a écrit:
@Roumégueur Ier a écrit:

Oui, oui, tout à fait, ce texte nullissime qui a amené un sympathique sujet de rédaction sur les mères indignes (je n'ai rien contre Colette, mais bon, cet extrait, franchement...)

Le questionnaire était pourri, le sujet de rédaction était nul, mais le texte en lui-même ne manquait pas d'intérêt.

Je l'ai personnellement détesté.

Ça n'en fait pas un texte nullissime pour autant. C'est surtout que le questionnaire était catastrophique et le réduisait à une leçon de morale qu'il ne donne pas.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: dnb français 2013

Message par dorémy le Jeu 27 Juin 2013 - 18:39


dorémy
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: dnb français 2013

Message par Vivelesvacances le Jeu 27 Juin 2013 - 19:10

Petite question : la dictée a duré combien de temps chez vous ? 20 minutes ou 30 minutes ?

Vivelesvacances
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: dnb français 2013

Message par Herrelis le Jeu 27 Juin 2013 - 19:13

20 minutes chez nous. Le sujet ressemble furieusement à celui des annales zéro (question sur les phrases nominales, analyse de temps, question de "réflexion" à la fin). Et dire qu'on a tanné nos élèves avec les propositions et les figures de style...

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Without you I feel... hollow." - "Such a lovely way to say that 'am a pain in the ass."

Herrelis
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: dnb français 2013

Message par Vivelesvacances le Jeu 27 Juin 2013 - 19:14

Mais, dans les textes, on avait annoncé 30 minutes, non?

Vivelesvacances
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: dnb français 2013

Message par MarieL le Jeu 27 Juin 2013 - 19:21

La consigne était de dicter 1 h 10 après le début de l'épreuve. 20 mn donc, mais une seule élève est restée jusqu'au bout.

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: dnb français 2013

Message par henriette le Jeu 27 Juin 2013 - 19:33

Au fait, quelqu'un a vu le sujet de la série technologique ?

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: dnb français 2013

Message par Aemilia le Jeu 27 Juin 2013 - 19:39

Axel a écrit:La consigne était de dicter 1 h 10 après le début de l'épreuve. 20 mn donc, mais une seule élève est restée jusqu'au bout.

!!! ils sont sortis avant la dictée ?!

_________________
Professeur de lettres classiques déclassée

Mon blog "culture et humeurs, humour et coups de coeur" : https://fortyfiveweeks.wordpress.com/

Aemilia
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: dnb français 2013

Message par frimoussette77 le Jeu 27 Juin 2013 - 19:43

@Vivelesvacances a écrit:Mais, dans les textes, on avait annoncé 30 minutes, non?
jusqu'à 30 minutes.

frimoussette77
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: dnb français 2013

Message par Sydney le Jeu 27 Juin 2013 - 19:43

@henriette a écrit:Au fait, quelqu'un a vu le sujet de la série technologique ?

+ 1 Cela m'intéresse aussi.

Personne ?

Sydney
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: dnb français 2013

Message par Presse-purée le Jeu 27 Juin 2013 - 19:51

Mon bilan perso:
* beau texte, agréable, et plus dans le ton de ce que l'on attend en 3è que celui de l'an dernier.
* questions qui ne vont faire que creuser les écarts entre les bons et les faibles. Les bons élèves, qui ont une culture (et qui suivent l'actualité) et une certaine sensibilité vont développer les réponses comme attendu et donc être valorisés à la correction. Les élèves en difficulté vont croire que ce sujet est faussement facile et torcher le truc: du coup ils vont se faire laminer.
* La première question semble stupide, mais, en regardant au dessus de l'épaule des candidats de ma salle, j'ai pu constater que seul un tiers a donné une réponse correcte.
* La réussite aux questions de compréhension va dépendre essentiellement du barême défini en commission et de la tolérance accordée au correcteur. si on suit l'esprit de cette épreuve, ce sera un carnage. Mais j'imagine que nous aurons des consignes d'extrême mansuétude. A noter que des questions aussi ouvertes font furieusement penser à une "tâche complexe". Attendons quelques années et nous n'aurons même plus de support littéraire pour cette épreuve ^^.
* Les questions de langue me paraissent en revanche en revanche très difficiles. La valeur du futur n'est que peu travaillée en classe. Si on nous demande, comme le corrigé mis en ligne page 2 le suggère, de compter bon l'imparfait c du passé et le future c du futur, ce serait bradé... mais si on doit aller dans le détail, au moins pour le futur ce sera un carnage.
* je trouve la question de synthèse intéressante, mais absolument pas conforme à ce qu'on nous a demandé de préparer avec les élèves.

* La réécriture était plutôt facile.

* la dictée est plus piégeuse qu'il y paraît. De nombreux accords éloignés, des pronoms à identifier correctement (ce qui est difficile pour certains de nos élèves).

la rédaction:

Le sujet 1 est bateau à en pleurer. Nous verrons quels critères devront être valorisés.
Le sujet 2 me paraît infaisable pour nombre de mes élèves.

Ce qui me fout en rogne, c'est que je n'ai pas réussi à avoir une info cohérente sur ce que serait un sujet de DNB cette année. J'ai un IPR qui a balancé aux collègues qu'il n'y aurait pas de question de langue car "il faut arrêter avec le psittacisme stérile", et sur six questions on se retrouve avec deux de langue.

Bref. marre que tout le monde fasse sa sauce dans son coin, pontifie dans son coin pour finalement se retrouver avec un truc pas conforme à ce qui est préconisé.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 18 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 12 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum