Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Olympias
Prophète

Brevet des collèges : le point de vue d'un représentant de l'UNSA.

par Olympias le Ven 28 Juin 2013 - 1:02
http://leplus.nouvelobs.com/contribution/887096-brevet-des-colleges-pourquoi-il-faut-reformer-cet-examen.html

Extrait :
Le point de vue d'un professeur d'histoire-géo, membre de l'UNSA
Mais à quoi sert le brevet ?
Pour le dire simplement, les élèves y apprennent surtout à réviser pour un examen. C’est une répétition en miniature pour le baccalauréat qu’ils passeront trois années plus tard. [...]
Fruit d’un montage complexe, d’injonctions progressives peu cohérentes, le DNB ne joue aucun rôle dans l’orientation des élèves à la fin du collège.

Il ne sert pas à grand chose pour ceux qui l’obtiennent, si ce n’est à décrocher une bourse sous conditions de revenus pour les élèves décrochant une bonne mention... quand les fonds existent dans les académies !
Par contre, il dessert les élèves recalés. Il existe une corrélation directe entre les élèves qui n’obtiennent pas le DNB et ceux qui quittent le système scolaire sans aucun niveau de qualification (près de 150.000 jeunes par an). Le DNB reproduit une logique d’examen qui veut que la réussite des uns se justifie par l’échec des autres, alimentant la pression scolaire et ses corollaires (décrochage, manque d’appétence, échec et relégation).

Ainsi, que reste-t-il de la scolarité obligatoire aux élèves qui ne décrochent pas la diplôme ? Officiellement, rien. Considère-t-on qu’ils n’y ont rien acquis ? À ce stade de la scolarité, cette logique est parfaitement inutile, injuste et contre-productive.


Dernière édition par John le Sam 29 Juin 2013 - 15:21, édité 2 fois (Raison : Citation d'un article + erreur dans le titre.)
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Brevet des collèges : le point de vue d'un représentant de l'UNSA.

par User5899 le Ven 28 Juin 2013 - 1:12
Sleep
avatar
Babayaga
Grand sage

Re: Brevet des collèges : le point de vue d'un représentant de l'UNSA.

par Babayaga le Ven 28 Juin 2013 - 2:18
Zut alors, quand on passe un examen on peut le rater....
Un élève nul reste un élève nul, quel que soit le mode d'évaluation.
Bref, quel ramassis de bêtises ..

_________________
Je ne gère plus la rubrique en accès restreint, adressez-vous à Hermione, merci Smile
avatar
VicomteDeValmont
Esprit éclairé

Re: Brevet des collèges : le point de vue d'un représentant de l'UNSA.

par VicomteDeValmont le Ven 28 Juin 2013 - 2:36
Supprimer les redoublements, supprimer le brevet... supprimer le bac? supprimer les notes? Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil !

_________________
Cette insigne faveur que votre coeur réclame
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.
avatar
Abraxas
Doyen

Re: Brevet des collèges : le point de vue d'un représentant de l'UNSA.

par Abraxas le Ven 28 Juin 2013 - 6:15
@Babayaga a écrit:Zut alors, quand on passe un examen on peut le rater....
Un élève nul reste un élève nul, quel que soit le mode d'évaluation.
Bref, quel ramassis de bêtises ..

Jamais lu tant d'affirmations réactionnaires en trois lignes.
Dans le monde enchanté de l'UNSA (et du ministère), on ne rate pas un examen — ou alors, on le supprime. C'est comme la poussière sous les tapis, ou le bris de thermomètre.
Et un élève n'est pas nul : un enseignant formé à l'ancienne est juste incapable de déceler l'individu d'élite qui est en lui. Ceux de l'UNSA, en revanche, savent faire.
Et l'UNSA n'écrit jamais de bêtises — puisqu'ils sont la voix de la rue de Grenelle…
Tt-tt…
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: Brevet des collèges : le point de vue d'un représentant de l'UNSA.

par Reine Margot le Ven 28 Juin 2013 - 7:15
oui, l'école n'est plus là pour transmettre des connaissances et évaluer mais pour préparer de futurs travailleurs bien dociles.

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Brevet des collèges : le point de vue d'un représentant de l'UNSA.

par Celadon le Ven 28 Juin 2013 - 7:44
Pas le courage de lire leur prose indigeste. Evil or Very Mad
avatar
caribouc
Empereur

Re: Brevet des collèges : le point de vue d'un représentant de l'UNSA.

par caribouc le Ven 28 Juin 2013 - 7:49
Cripure a écrit:Sleep
Pas mieux Razz

_________________
"J'adore parler de rien : c'est le seul domaine où j'ai de vagues connaissances" (O. Wilde)
avatar
Palombella Rossa
Érudit

Re: Brevet des collèges : le point de vue d'un représentant de l'UNSA.

par Palombella Rossa le Ven 28 Juin 2013 - 7:53
Cripure a écrit:Sleep

Ah non, pas Sleep!

Mais plutôt furieux, araignée diable , affraid,  Descartes  et éventuellement  

_________________
http://leblogdelapresidente.over-blog.com/
avatar
doublecasquette
Devin

Re: Brevet des collèges : le point de vue d'un représentant de l'UNSA.

par doublecasquette le Ven 28 Juin 2013 - 7:55
Je me suis arrêtée à l'histoire de la poule et de l'œuf...

Par contre, il dessert les élèves recalés. Il existe une corrélation directe entre les élèves qui n’obtiennent pas le DNB et ceux qui quittent le système scolaire sans aucun niveau de qualification (près de 150.000 jeunes par an).

PS : Abraxas, il n'y a pas d'individu d'élite, voyons. Juste des gens aux parcours différents. L'école est là pour s'adapter et individualiser son enseignement pour que tous les individus se sentent compris, admis, valorisés et ... Sleep


_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.
avatar
Paddy
Habitué du forum

Re: Brevet des collèges : le point de vue d'un représentant de l'UNSA.

par Paddy le Ven 28 Juin 2013 - 8:35
@VicomteDeValmont a écrit:Supprimer les redoublements, supprimer le brevet... supprimer le bac? supprimer les notes? Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil !

Je n'aurais pas déjà lu cela quelque part ? coeurs
avatar
dandelion
Grand sage

Re: Brevet des collèges : le point de vue d'un représentant de l'UNSA.

par dandelion le Ven 28 Juin 2013 - 8:41
@Paddy a écrit:
@VicomteDeValmont a écrit:Supprimer les redoublements, supprimer le brevet... supprimer le bac? supprimer les notes? Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil !

Je n'aurais pas déjà lu cela quelque part ? On dirait Yoyo 4ever qui cause... coeurs

S'ils voulaient supprimer le brevet, encore, ça irait (d'ailleurs je suis plutôt d'accord, à moins que l'on ne revienne à un vrai examen à pas plus de 80% de réussite, et avec comme épreuves lire, écrire, compter, savoir qu'il y a eu des rois après la Révolution). Non, là ils veulent juste mettre un examen encore plus con. La réalité c'est que pour ne pas avoir son brevet il faut soit être un fainéant de classe internationale (et encore je ne suis pas sûre que ça fonctionne à tous les coups), soit en tenir une sacrée couche.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Brevet des collèges : le point de vue d'un représentant de l'UNSA.

par JPhMM le Ven 28 Juin 2013 - 9:12
Il existe une corrélation directe entre les élèves qui n’obtiennent pas le DNB et ceux qui quittent le système scolaire sans aucun niveau de qualification (près de 150.000 jeunes par an).
*Fou rire*

Ah non mais quel tissu de bêtises ... :shock:Laughing:shock:Laughing

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Douglas Colvin
Neoprof expérimenté

Re: Brevet des collèges : le point de vue d'un représentant de l'UNSA.

par Douglas Colvin le Ven 28 Juin 2013 - 9:26
Il dit des choses très vraies dans les 2 premiers paragraphes après...

Je suis partisan d'un brevet calqué sur le bac. Pls matières et une obtention qui détermine l'orientation à suivre.
avatar
Malaga
Modérateur

Re: Brevet des collèges : le point de vue d'un représentant de l'UNSA.

par Malaga le Ven 28 Juin 2013 - 9:40
@Olympias a écrit:
Faire progresser ce taux devient une obsession pour la plupart des collèges. [...]

Concernant la forme de ces évaluations, les évolutions sont aussi nécessaires. Doivent-elles n’être que des épreuves écrites conçues comme l’aboutissement de quatre années de collège ? Doivent-elles s’ouvrir à d’autres disciplines ou portées sur des projets interdisciplinaires, sur des projets personnels, des chefs-d’oeuvre ?

Quel tissu de bêtises... Personnellement, je ne suis pas obsédée par le taux de réussite au DNB dans mon collège (et mes collègues non plus). Le plus souvent, mes élèves qui ratent le DNB sont soit des élèves refusant de faire le moindre travail (et donc, ils ne font pas non plus de projets personnels ou interdisciplinaires et encore moins des chefs-d'oeuvre), soit des élèves incapables de le réussir car n'étant pas à leur place au collège dans un cursus [b]"classique" non adapté à leurs capacités
(élèves relevant de SEGPA par exemple).

Edit: évidemment, ce n'est pas Olympias qui dit toutes ces bêtises mais ce monsieur de l'UNSA.


Dernière édition par Malaga le Lun 1 Juil 2013 - 16:38, édité 1 fois (Raison : précision en ce qui concerne une phrase trop lapidaire)

_________________
     

J'utilise des satellites coûtant plusieurs millions de dollars pour chercher des boîtes Tupperware dans la forêt ; et toi, c'est quoi ton hobby ?
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: Brevet des collèges : le point de vue d'un représentant de l'UNSA.

par Iphigénie le Ven 28 Juin 2013 - 9:48
pffffffffffffffffffffffffffff
Du malheur d'être vieux:

Sinon il a déjà été supprimé dans les années 60 , ensuite on a pu le passer facultativement et puis on l'a rétabli pour tous: yaka chercher pourquoi.
avatar
retraitée
Vénérable

Re: Brevet des collèges : le point de vue d'un représentant de l'UNSA.

par retraitée le Ven 28 Juin 2013 - 10:19
Pourtant, je l'ai passé en 61.
De nombreuses épreuves.
Dictée/questions/rédaction
Mathématiques
Histoire/géo (tirage au sort , pour moi, c'était géo, les fonds de cartes n'étaient pas fournis, on faisait la carte.)
Langues vivantes à l'écrit et à l'oral)
EPS (athlétisme, enchaînement de gymnastique)
Je crois ne pas me tromper, c'est loin!

Et, en 72 ou 73 , alors que j'étais déjà professeur, j'ai fait passer les oraux de rattrapage du brevet. En français, c'était une liste de textes étudiés dans l'année (comme au bac) et on en donnait un à expliquer aux élèves. Il y avait d'autres matières examinées.
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: Brevet des collèges : le point de vue d'un représentant de l'UNSA.

par Iphigénie le Ven 28 Juin 2013 - 10:35
Il était facultatif quand je l'ai passé en 69  , avec écrit et oral (je me souviens d'un oral en latin). On choisissait de le passer comme entraînement au bac: il y a eu tout un débat sur le fait que sinon, le bac serait le premier examen passé!
Il a disparu un moment (je ne saurais plus te dire les années exactes), puis facultatif, puis est redevenu obligatoire mais avec une grande part en contrôle continu comme le rajoute justement Ilse en dessous. Je me trompe peut-être d'ordre mais bref, on a déjà tout essayé...


Dernière édition par iphigénie le Ven 28 Juin 2013 - 10:44, édité 1 fois
avatar
Hermione0908
Modérateur

Re: Brevet des collèges : le point de vue d'un représentant de l'UNSA.

par Hermione0908 le Ven 28 Juin 2013 - 10:36
On peut imaginer que la fin de l’année de troisième soit à la fois le moment de l’orientation post-collège, et celle de la délivrance du brevet du socle commun lors d’une cérémonie officielle. L’idée d’un rite de passage récompensé (et non sanctionné) par un diplôme est à préserver car il importe de marquer cette étape finale de la scolarité obligatoire commune à tous les élèves, avant la diversification des parcours aux lycées.
Si je comprends bien la fin de l'article, dans l'optique du rédacteur, tous les élèves à la sortie du collège seraient détenteurs lors d'une cérémonie à l'américaine (avec toge et chapeau ?) du fameux "brevet du socle commun", c'est ça ?
Il faudra alors renommer nos collèges. "Ecole des fans" ça s'appellera.

Malaga, je suis tout à fait d'accord avec toi concernant les élèves qui n'ont pas le brevet. Ceci dit, tu serais cependant très mal vue par une CDE de ma connaissance, qui maintient, je cite : "Un élève qui ne travaille pas, ça n'existe pas, c'est au professeur de se remettre en question." Et ce même quand tu lui expliques que certains élèves ne prennent même plus la peine de rapporter leur sac chez eux et le laissent dans le casier le soir en partant du collège.

_________________
Certaines rubriques de Neoprofs.org sont en accès restreint.
Pour en savoir plus, c'est par ici : http://www.neoprofs.org/t48247-topics-en-acces-restreint-forum-accessible-uniquement-sur-demande-edition-2018
avatar
Ilse
Expert

Re: Brevet des collèges : le point de vue d'un représentant de l'UNSA.

par Ilse le Ven 28 Juin 2013 - 10:37
Je ne l'ai pas passé en 1985 (obtenu "sur dossier"), mais il a été rétabli dès 1986 (ma soeur l'a passé)
avatar
boris vassiliev
Grand sage

Re: Brevet des collèges : le point de vue d'un représentant de l'UNSA.

par boris vassiliev le Ven 28 Juin 2013 - 10:41
En effet, en 1994, j'avais passé ce truc. Je ne me rappelle même plus comment ça c'était passé, l'enjeu était minime puisque j'avais, je crois, déjà une bonne partie des points par le contrôle continu et cela ne remettait pas en cause le passage au lycée.

_________________
Hé ben moi j'aurais donné à mademoiselle 20/20, et en cotant vache. (Robert Dalban, Les Tontons flingueurs (1963), Michel Audiard)
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Brevet des collèges : le point de vue d'un représentant de l'UNSA.

par User5899 le Ven 28 Juin 2013 - 11:33
@Abraxas a écrit:
@Babayaga a écrit:Zut alors, quand on passe un examen on peut le rater....
Un élève nul reste un élève nul, quel que soit le mode d'évaluation.
Bref, quel ramassis de bêtises ..

Jamais lu tant d'affirmations réactionnaires en trois lignes.
Dans le monde enchanté de l'UNSA (et du ministère), on ne rate pas un examen — ou alors, on le supprime. C'est comme la poussière sous les tapis, ou le bris de thermomètre.
Et un élève n'est pas nul : un enseignant formé à l'ancienne est juste incapable de déceler l'individu d'élite qui est en lui. Ceux de l'UNSA, en revanche, savent faire.
Et l'UNSA n'écrit jamais de bêtises — puisqu'ils sont la voix de la rue de Grenelle…
Tt-tt…
venerationveneration
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Brevet des collèges : le point de vue d'un représentant de l'UNSA.

par User5899 le Ven 28 Juin 2013 - 11:35
@JPhMM a écrit:
Il existe une corrélation directe entre les élèves qui n’obtiennent pas le DNB et ceux qui quittent le système scolaire sans aucun niveau de qualification (près de 150.000 jeunes par an).
*Fou rire*

Ah non mais quel tissu de bêtises ... :shock:Laughing:shock:Laughing
Ah, vous aussi, vous tiquâtes (entre autres) sur ce magnifique enchaînement ? J'ai bien aimé aussi "la réussite des uns ne s'obtient qu'au prix de l'échec des zautres" professeur
avatar
Olympias
Prophète

Re: Brevet des collèges : le point de vue d'un représentant de l'UNSA.

par Olympias le Ven 28 Juin 2013 - 11:38
Bref, l'auteur est prof d'histoire-géo...J'ai honte....qu'un collègue puisse écrire autant de sornettes
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: Brevet des collèges : le point de vue d'un représentant de l'UNSA.

par Iphigénie le Ven 28 Juin 2013 - 12:04
Cripure a écrit:
@JPhMM a écrit:
Il existe une corrélation directe entre les élèves qui n’obtiennent pas le DNB et ceux qui quittent le système scolaire sans aucun niveau de qualification (près de 150.000 jeunes par an).
*Fou rire*

Ah non mais quel tissu de bêtises ... :shock:Laughing:shock:Laughing
Ah, vous aussi, vous tiquâtes (entre autres) sur ce magnifique enchaînement ? J'ai bien aimé aussi "la réussite des uns ne s'obtient qu'au prix de l'échec des zautres" professeur

C'est le même raisonnement que pour les redoublements (mais dites-moi, ne sont-ce pas les mêmes qui dénoncent les méfaits des redoublements?)

C'est quand même khon tout ce gâchis: alors qu'il suffirait de donner le bac aux apprenants en entrant en maternelle 1: que de discussions économisées, dites donc....
Contenu sponsorisé

Re: Brevet des collèges : le point de vue d'un représentant de l'UNSA.

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum