Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Peter Pan
Niveau 5

Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par Peter Pan le Ven 28 Juin 2013 - 13:59
Bonjour à tous,
je réfléchis à la progression de l'an prochain, et je m'interroge sur le choix du roman à donner en OI... Je veux par dessus tout éviter le XIX°s (pour plusieurs raisons), et j'hésite entre XVII°s (Scarron par exemple) et le XX° voire XXI°s.
La documentaliste m'a proposé L'élégance du hérisson que je n'ai jamais lu; ou encore Au bonheur des ogres de Pennac, mais je ne sais pas si c'est assez "littéraire"... et j'en ai juste lu quelques pages. J'ai aussi songé à Barjavel.
Bref, quel roman contemporain proposeriez-vous, avec comme critère une histoire un peu source d'espoir, et pas trop lourde ni triste... ?
Parmi les livres cités plus haut, quels sont ceux que vous élimineriez d'office en 1ère générale ?

Merci !


Dernière édition par John le Ven 12 Juil 2013 - 11:43, édité 1 fois (Raison : Titre précisé)
avatar
cath4
Niveau 6

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par cath4 le Ven 28 Juin 2013 - 14:18
Je ne réponds pas totalement à ta question mais cette année j'ai étudié Ravage et c'était une séquence très intéressante, pour moi et pour eux aussi je crois.
avatar
Dalva
Doyen

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par Dalva le Ven 28 Juin 2013 - 14:42
Je suis en collège, donc ça vaut ce que ça vaut... J'éliminerais d'office Pennac et L'élégance du hérisson qui, comme tu le crains, ne me semblent pas assez "touffus" pour être proposés en étude littéraire au lycée.
Pourquoi pas Alice Ferney (Grâce et dénuement) ? Je proposerais bien Laurent Gaudé, mais si on n'en a pas fait une indigestion cette année entre bac et brevet, on n'en est pas loin...
D'autres ne seraient pas d'accord avec moi, mais je trouve Le cœur cousu (Carole Martinez) particulièrement bien écrit. En revanche, pour l'espoir et la légèreté, on repassera.

Ensuite, sans me souvenir trop de la qualité de l'écriture mais plutôt de l'impression de lecture, je pense à Le club des incorrigibles optimistes, de Jean-Michel Guenassia.
De Barjavel, j'ai toujours rêvé de faire travailler L'Enchanteur en classe, mais je ne sais pas si ça se tient.
avatar
doctor who
Vénérable

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par doctor who le Ven 28 Juin 2013 - 14:57
J'éviterais le roman contemporain, ou alors en cursive. Il faut qu'ils lisent des romans classiques. Tu peux taper dans le XVIIIe : une sélection de lettres des Liaisons, un bout de Manon, mais aussi dans le XXe : du Giono, du Céline.
Pourquoi pas la Princesse de Clèves ?
Scarron me semble difficile à faire avec des lycéens. Trop daté, pas assez universel.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par User5899 le Ven 28 Juin 2013 - 15:03
Au XXe, on peut piocher dans
Proust
Céline
Giono
Malraux
Montherlant
Mauriac
Gide
Beckett
Camus ;
au XVIIe, dans
La Fayette
Sorel,
Furetière
au XVIIIe, dans
Montesquieu
Marivaux
Diderot
Prévost
Restif de la Bretonne
pour rester dans du très grand. Alors franchement, Pennac ou les hérissons, là, hein... furieux
Gaudé, ça fait déjà rire tout le monde qu'on le donne en bac pro.
Notre métier a quand même une certaine dimension patrimoniale. Priorité à ce qui ne sera pas lu par soi-même et à ce qui, à la fois, présente un minimum de distance et offre un peu de résistance.
Enfin, j'écris ça très résigné, hein... Je sais bien qu'écrire ça fait de moi un vieux con et que faire lire avant 1960 est devenu quasiment fasciste furieux
Et puis, il s'agit quand même d'étudier le personnage de roman, pas seulement de lire un roman.

Peter Pan, pour votre question, vous aurez compris que parmi les titres que vous citez, j'élimine... tous.
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par Iphigénie le Ven 28 Juin 2013 - 15:07
+1: le temps que je tape, Cripure poste Very Happy  (bon on est donc au moins deux dans le camp des vieux c*** mais je réclame la priorité due à l'âge.
si le lycée renonce aux "classiques" , qui les fera connaître?
Par contre les romans contemporains en cursive et en écho, oui.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par User5899 le Ven 28 Juin 2013 - 15:08
@iphigénie a écrit:+1: le temps que je tape, Cripure poste Very Happy  (bon on est donc au moins deux dans le camp des vieux c*** mais je réclame la priorité due à l'âge.
  
avatar
Philomèle
Niveau 9

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par Philomèle le Ven 28 Juin 2013 - 15:13
Pour le XVIIe, Dom Carlos de Saint-Réal, qui est sans doute un peu moins difficile que La Princesse de Clèves.
Pourquoi pas Le Page Disgracié de Lhermite.
avatar
doctor who
Vénérable

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par doctor who le Ven 28 Juin 2013 - 15:25
Il y a tout de même plus prioritaire que Sorel, Furetière, Lhermite ou Saint-Réal. Mieux vaut donner un bon gros extrait de la Princesse.
Distinguons vieux romans et romans universels.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
avatar
Peter Pan
Niveau 5

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par Peter Pan le Ven 28 Juin 2013 - 15:28
ola, ola, je me sens moi aussi vieux con. Mais l'idée du roman contemporain, c'est d'abord pour qu'il le lise ! Pour ma part, Scarron m'allait bien. Mais sans doute pas simple.
Je suis satisfait que vous répondiez franchement, parce que je vois ainsi la réaction potentielle des examinateurs à l'oral.
Je vais donc continuer à réfléchir parmi vos idées (le gros problème -et plaisir !- est qu'il faut lire avant de choisir, et là ça en fait pas mal; parce que pour un certain nombre je n'ai que de vagues souvenirs...).
Donc, merci pour vos remarques, continuez surtout !
avatar
Dalva
Doyen

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par Dalva le Ven 28 Juin 2013 - 15:54
S'il faut choisir, La Princesse et Céline ! Je ne pense pas que La Princesse de Clèves soit trop difficile pour des élèves de première, mais je dois avouer que ça fait bien longtemps que je n'ai pas mis les pieds au lycée. Toutefois, si mes bons élèves (ceux qui vont au lycée avec raison, donc) ont lu, compris et apprécié La Promesse de l'aube, je ne vois pas pourquoi deux ans plus tard ils ne pourraient pas lire... tout.

En revanche, je pense vraiment que certains auteurs du XXIe seront des classiques, contrairement à ceux de la fin XXe nombrilistes jusqu'à plus soif. Mais il est vrai que ce ne peut pas être à nous d'en juger.

Si c'est pour travailler sur le personnage, vous pouvez aussi penser à Queneau et Perec.
avatar
clo74
Niveau 9

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par clo74 le Ven 28 Juin 2013 - 15:57
+ 1 pour rejoindre le clan des vieux cons, ou plutôt vieilles connes...
La Princesse de Clèves, je l'ai étudié, en essayant d'allécher les élèves (effet"pub") en leur disant que notre ancien président trouvait imbécile de l'étudier Rolling Eyes : moi j'ai adoré, les élèves moins.
J'ai travaillé aussi La Peste et l'Etranger, tous deux sont très intéressants. Cette année, je vais tenter Marguerite Duras, parce que ça me plaît.
Je pars du principe que de toute façon, quelle que soit l'oeuvre choisie, une partie de la classe ne la lira pas (je fais cours à des pseudo L ignares qui ne lisent que Lévy/Musso furieux  ), les moyens la liront peut-être si j'arrive à leur en montrer l'intérêt, et les bons/sérieux la liront quoi qu'il arrive. Cela me laisse plus libre de mes choix!
J'oubliais : j'ai fait L'écume des jours cette année, pas mal.
avatar
ysabel
Devin

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par ysabel le Ven 28 Juin 2013 - 15:59
@iphigénie a écrit:+1: le temps que je tape, Cripure poste Very Happy  (bon on est donc au moins deux dans le camp des vieux c*** mais je réclame la priorité due à l'âge.
si le lycée renonce aux "classiques" , qui les fera connaître?
Par contre les romans contemporains en cursive et en écho, oui.

Et je suis là moi aussi !! Twisted Evil 

 

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
ysabel
Devin

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par ysabel le Ven 28 Juin 2013 - 16:00
@Peter Pan a écrit:ola, ola, je me sens moi aussi vieux con. Mais l'idée du roman contemporain, c'est d'abord pour qu'il le lise ! Pour ma part, Scarron m'allait bien. Mais sans doute pas simple.
Je suis satisfait que vous répondiez franchement, parce que je vois ainsi la réaction potentielle des examinateurs à l'oral.
Je vais donc continuer à réfléchir parmi vos idées (le gros problème -et plaisir !- est qu'il faut lire avant de choisir, et là ça en fait pas mal; parce que pour un certain nombre je n'ai que de vagues souvenirs...).
Donc, merci pour vos remarques, continuez surtout !

d'une manière ou d'une autre, celui qui ne veut pas lire ne lira pas ; peu importe l'œuvre.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
caribouc
Empereur

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par caribouc le Ven 28 Juin 2013 - 16:03
@iphigénie a écrit:+1: le temps que je tape, Cripure poste Very Happy  (bon on est donc au moins deux dans le camp des vieux c*** mais je réclame la priorité due à l'âge.
si le lycée renonce aux "classiques" , qui les fera connaître?
Par contre les romans contemporains en cursive et en écho, oui.
J'adhère totalement... je peux être une vieille c*n avec vous ? bounce
Pennac, on peut leur conseiller en lecture détente pour la plage, mais c'est tout.

_________________
"J'adore parler de rien : c'est le seul domaine où j'ai de vagues connaissances" (O. Wilde)
avatar
doctor who
Vénérable

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par doctor who le Ven 28 Juin 2013 - 16:34
On peut ne donner que la première moitié du Voyage. Plus variée que la seconde. C'est bien passé quand je l'ai fait.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par User5899 le Ven 28 Juin 2013 - 16:44
@caribouc a écrit:
@iphigénie a écrit:+1: le temps que je tape, Cripure poste Very Happy  (bon on est donc au moins deux dans le camp des vieux c*** mais je réclame la priorité due à l'âge.
si le lycée renonce aux "classiques" , qui les fera connaître?
Par contre les romans contemporains en cursive et en écho, oui.
J'adhère totalement... je peux être une vieille c*n avec vous ? bounce 
Pennac, on peut leur conseiller en lecture détente pour la plage, mais c'est tout.
Et encore, c'est bien léger pour caler la serviette Suspect
Bon, ravi que le club des vieux cons s'étoffe. Pour Camus, il y a La Chute, qu'on oublie trop souvent, je trouve : récit ? Monologue ?
Doc, difficile l'idée d'une moitié d'oeuvre... Pas très réglementaire, conflit possible avec un examinateur...
InvitéPas
Niveau 10

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par InvitéPas le Ven 28 Juin 2013 - 16:58
Cripure a écrit:Au XXe, on peut piocher dans
Proust
Céline
Giono
Malraux
Montherlant
Mauriac
Gide
Beckett
Camus ;
au XVIIe, dans
La Fayette
Sorel,
Furetière
au XVIIIe, dans
Montesquieu
Marivaux
Diderot
Prévost
Restif de la Bretonne
pour rester dans du très grand. Alors franchement, Pennac ou les hérissons, là, hein... furieux
Gaudé, ça fait déjà rire tout le monde qu'on le donne en bac pro.
Notre métier a quand même une certaine dimension patrimoniale. Priorité à ce qui ne sera pas lu par soi-même et à ce qui, à la fois, présente un minimum de distance et offre un peu de résistance.
Enfin, j'écris ça très résigné, hein... Je sais bien qu'écrire ça fait de moi un vieux con et que faire lire avant 1960 est devenu quasiment fasciste furieux
Et puis, il s'agit quand même d'étudier le personnage de roman, pas seulement de lire un roman.

Peter Pan, pour votre question, vous aurez compris que parmi les titres que vous citez, j'élimine... tous.

Tout est dit ! Je vais prendre ma carte du club des vieux cons.

_________________
"L'ENT idéal ne serait constitué que d'une poubelle et la seule fonction de l'ENT serait de se mettre lui-même dans sa propre poubelle de façon récursive et sans mécanisme de sortie." Dugong

"S'il arrive que tu tombes, apprends vite à chevaucher ta chute. Que ta chute devienne ton cheval pour continuer ton voyage." Frankétienne
I love you
avatar
Palombella Rossa
Érudit

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par Palombella Rossa le Ven 28 Juin 2013 - 17:22
Une de mes amies et collègues a fait étudier Le Page disgracié en 1ere, et ça a très bien marché : plus facile que La Princesse de Clèves, chapitres courts, écriture nerveuse, étonnamment moderne, fantaisie, magie, aventures de cape et d'épée, romance... Et le cours d'HK de Palombella pour ceux que ça intéresse (m'envoyer un MP)

_________________
http://leblogdelapresidente.over-blog.com/
avatar
Palombella Rossa
Érudit

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par Palombella Rossa le Ven 28 Juin 2013 - 17:27
Et par pitié, de grâce, siouplaît, PAS MURIEL BARBERY !!! C'est juste niais et plein de poncifs sans distance.
En revanche, je ne partage pas la sévérité de certains envers les romans de Pennac, que j'aime bien -- mais pas en classe.
Quitte à me faire traiter de réac, je considère moi aussi qu'il y a un patrimoine littéraire à faire découvrir aux élèves -- et j'observe que ceux qui s'insurgent contre la conception patrimoniale de la littérature sont en général ceux qui ont eu la chance de tomber dedans quand ils étaient petits...lecteur 

_________________
http://leblogdelapresidente.over-blog.com/
avatar
Larsson
Niveau 9

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par Larsson le Ven 28 Juin 2013 - 18:36
Le problème avec La Princesse de Clèves, c'est le début avec tout l'aspect historique et la galerie de portraits, après ça se décante un peu plus quand l'histoire commence vraiment. Mais bon... s'ils sont rebutés par le début, ils ne liront pas la suite...

Pourquoi ne pas taper dans un bref roman libertin ? Je pense par exemple à Point de lendemain de Vivant Denon. Après c'est sûr, ce n'est pas non plus super connu.

On peut aussi proposer des extraits du Télémaque de Fénelon, ou proposer Paul et Virginie pour le 18ème.
avatar
Phénime
Niveau 10

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par Phénime le Ven 28 Juin 2013 - 18:41
Je m'inscris aussi au club Very Happy .  Et franchement Barbery, bof, même en cursive.
avatar
Phénime
Niveau 10

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par Phénime le Ven 28 Juin 2013 - 18:42
+ 1 J'aime bien Denon. Pourquoi pas Crébillon ?
avatar
retraitée
Vénérable

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par retraitée le Ven 28 Juin 2013 - 18:48
Je m'inscris moi aussi au club des vieux cons.
InvitéeHr
Expert

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par InvitéeHr le Ven 28 Juin 2013 - 19:29
Pour le XXème j'avais beaucoup aimé Le désert de l'amour de Mauriac, un roman pas très long qui a pour thème la liaison platonique et cruelle entre un collégien et une femme plus âgée. C'est un très beau roman d'initiation.
Contenu sponsorisé

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum