Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par User5899 le Dim 4 Aoû 2013 - 21:54
@angelusia a écrit:Pardon, je ne dénigre rien du tout, désolée si j'en donne l'impression.

Le Nouveau Roman, évidemment, nous allons en parler et l'étudier. Toutefois je défie quiconque de donner Histoire de Claude Simon en lecture intégrale tout en tentant de susciter l'intérêt des élèves.
Qui parle de donner Histoire ? Razz
Et qui parle de forcément faire lire un "nouveau roman" en OI ?

@angelusia a écrit:J'ai le droit de ne pas aimer la Princesse. C'est comme cela. On ne peut pas aimer toute la littérature.
Je ne vous ai pas interpellée sur vos goûts, vous dites seulement que vous n'avez pas passé les trente premières pages : difficile de dire à ce compte qu'on n'aime pas :)Oui, vous avez le droit. Mais comme vous vous exprimez sur un forum, j'ai quand même le droit de vous dire ce que beaucoup de collègues ne diront pas en n'en pensant pas moins, c'est tout. Eco explique dans l'Apostille au Nom de la rose qu'il a écrit un début de roman très pénible pour sélectionner ses lecteurs : ce pourrait être une dissertation d'EAF Razz
@angelusia a écrit:je cherchais un roman qui pourrait peut-être les emballer un peu plus. Je n'ai pas une grande passion pour le XXe en général, c'est ainsi...

Je demandais juste des conseils pour trouver une oeuvre qui puisse leur plaire (même si je ne l'ai pas encore lue) et qui fonctionne en classe tout simplement.
Bon, vous en avez eu quelques unes.
@angelusia a écrit:Je vais lire Camus, bien entendu, mais je ne voulais pas me limiter qu'à cela. Cet objet d'étude me paraît être le plus difficile des 4 donc je voudrais faire au mieux pour eux sans leur imposer une lecture qu'ils jugeraient barbante, voilà tout.
Le problème, c'est que l'intention est louable, mais que le critère "barbant" est d'un compliqué... Rolling Eyes
@angelusia a écrit:(par contre je concède le ton péremptoire de la dernière phrase et je m'en excuse, il est vrai que je n'ai pas à juger de manière aussi radicale quelque chose que finalement je connais assez peu.)
Meuh non, pas de ça entre nous
Je suis péremptoire, vous serez méremptoire (ce n'est pas de moi...)

Brindacier a écrit:Je pense aussi que les propos de certains collègues qui jugent sévérement quelqu'un qui n'a pas lu ceci ou cela sont assez lassants. Et comme le souligne la collègue, on ne peut pas avoir TOUT lu et sans doute a-t-elle lu des oeuvres que d'autres méconnaissent. C'est dit.
C'est dit. Et je dis à mon tour que notre métier comprend une part patrimoniale quand même non négligeable et qu'un professeur de lettres qui dirait à ses collègues, à des parents, à des élèves même parfois qu'il n'a pas lu L'Etranger, Madame Bovary ou Le Misanthrope serait sans doute perçu avec un rien de moquerie. Là, c'est dit Razz


Dernière édition par Cripure le Dim 4 Aoû 2013 - 22:32, édité 2 fois
avatar
caribouc
Empereur

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par caribouc le Dim 4 Aoû 2013 - 22:22
@angelusia a écrit:J'ai le droit de ne pas aimer la Princesse. C'est comme cela. On ne peut pas aimer toute la littérature.
Là-dessus, je suis bien d'accord : on ne peut pas tout aimer Wink

En revanche, tu dis t'être arrêtée avant 30 pages pour La Princesse, et c'est bien dommage. Ca veut dire que tu t'es tapée les pages super ch*antes avec la présentation des personnages historiques et n'a pas eu la chance de lire cette superbe et bouleversante histoire. Peut-être que si tu sautais allègrement ce passage (que je trouve moi aussi) pénible, tu découvrirais réellement ce roman et le finirais, voire l'aimerais ? bounce 

Il y a nombre de bouquins qui me sont tombés des mains étant jeune et que je redécouvre avec délectation.
Spoiler:
Je le confesse : j'ai lu L'Etranger seulement cette année, car les 1res que je récupérais l'avait étudié et je voulais être en mesure de répondre à leurs éventuelles questions. En effet, c'est hyper rapide à lire, alors zou, c'est l'été : cure de lecture :livre: :livre: :livre: :livre: :livre: 

_________________
"J'adore parler de rien : c'est le seul domaine où j'ai de vagues connaissances" (O. Wilde)
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par User5899 le Dim 4 Aoû 2013 - 22:34
Allez en paix, ma fille Rolling Eyes :abe: :aav: 
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par Pseudo le Dim 4 Aoû 2013 - 22:36
@angelusia a écrit:
Est-ce que je peux demander au CDI de commander la série voulue ? ("les séries voulues" serait encore mieux mais bon, faut pas rêver ^^' et puis c'est un établissement que je ne connais pas du tout alors... C'est le problème de ne savoir tout cela que la veille de la rentrée, hein Wink).

@John a écrit:
Tu peux aussi demander au CDI d'acheter une série, mais il faut compter du temps pour qu'il la reçoive et l'intègre au catalogue.

 Il faut voir avec les habitudes maison, mais le CDI n'a normalement rien à voir avec les séries, qui sont du matériel pédagogique comme les cartes en HG, ou les rétro, ou que sais-je. C'est pris sur les crédits de lettres (pas sur les crédits CDI - si les choses sont faites dans les règles, ce n'est pas toujours le cas). Il faut donc voir avec le coordinateur de lettres s'il reste des crédits, et avec les collègues pour voir s'ils sont ok pour cet achat. Pour la commande, la gestion s'en charge, là aussi, rien à voir avec la doc.
Ensuite, selon les habitudes maison, la doc gère ou pas les séries. Les enregistre ou pas.

EDIT : je réalise que c'est en lycée. A ma connaissance, les lycées achètent peu de séries, à la différence des collèges. Et si le bahut en a, pourquoi ne pas commencer par voir ce qu'il y a en stock ?

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par User5899 le Dim 4 Aoû 2013 - 22:52
En plus, en lycée, on s'affranchit quand même facilement des séries. Il suffit de faire figurer la mention "cinq ou six livres de poche pour un montant de 35€", par exemple, lors de la présentation au CA de la liste des fournitures. En général, le coordonnateur s'y colle.
avatar
lilicheng
Sage

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par lilicheng le Lun 5 Aoû 2013 - 0:21
Cripure a écrit:

Brindacier a écrit:Je pense aussi que les propos de certains collègues qui jugent sévérement quelqu'un qui n'a pas lu ceci ou cela sont assez lassants. Et comme le souligne la collègue, on ne peut pas avoir TOUT lu et sans doute a-t-elle lu des oeuvres que d'autres méconnaissent. C'est dit.
C'est dit. Et je dis à mon tour que notre métier comprend une part patrimoniale quand même non négligeable et qu'un professeur de lettres qui dirait à ses collègues, à des parents, à des élèves même parfois qu'il n'a pas lu L'Etranger, Madame Bovary ou Le Misanthrope serait sans doute perçu avec un rien de moquerie. Là, c'est dit Razz

+1
avatar
lilicheng
Sage

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par lilicheng le Lun 5 Aoû 2013 - 0:31
Cripure a écrit: Mais comme vous vous exprimez sur un forum, j'ai quand même le droit de vous dire ce que beaucoup de collègues ne diront pas en n'en pensant pas moins, c'est tout. Eco explique dans l'Apostille au Nom de la rose qu'il a écrit un début de roman très pénible pour sélectionner ses lecteurs : ce pourrait être une dissertation d'EAF Razz

c'est drôle j'y ai pensé aussi   Dans la même idée le pendule de Foucault et pas mal non plu....
HS:
j'adore ce petit bouquin (Apostille) lu et relu moult fois, je bloquais sur la dernière citation "Stat Rosa pristina nomine, nomina nuda tenemus" trop jeune encore pour comprendre ce que cela voulait dire au moment où j'ai d'abord vu le film puis des années plus tard, pendant mes études de lettres quand j'ai lu non sans difficulté  le livre, j'ai enfin compris le sens de cette citation
avatar
saramea
Habitué du forum

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par saramea le Lun 5 Aoû 2013 - 10:21
J'ai fait Céline il y a 2 ans, étudié des extraits d'Erasme et de Pascal, Madame Bovary y passe cette année (2de), ainsi que les Liaisons dangereuses (1ère). Je pense à La Princesse de Clèves pour l'année prochaine et à Du côté de chez Swann.
Je crois que je suis mûre pour le club des vieux cons.

Je pars d'un principe. personne ne les a obligés à choisir une section générale. Ce n'est pas un dû. Ils ont choisi, ils assument. Pennac, c'est fini!  
avatar
Alcyone
Habitué du forum

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par Alcyone le Lun 5 Aoû 2013 - 10:27
@lilicheng a écrit:
Cripure a écrit: Mais comme vous vous exprimez sur un forum, j'ai quand même le droit de vous dire ce que beaucoup de collègues ne diront pas en n'en pensant pas moins, c'est tout. Eco explique dans l'Apostille au Nom de la rose qu'il a écrit un début de roman très pénible pour sélectionner ses lecteurs : ce pourrait être une dissertation d'EAF Razz

c'est drôle j'y ai pensé aussi   Dans la même idée le pendule de Foucault et pas mal non plu....
HS:
j'adore ce petit bouquin (Apostille) lu et relu moult fois, je bloquais sur la dernière citation "Stat Rosa pristina nomine, nomina nuda tenemus" trop jeune encore pour comprendre ce que cela voulait dire au moment où j'ai d'abord vu le film puis des années plus tard, pendant mes études de lettres quand j'ai lu non sans difficulté  le livre, j'ai enfin compris le sens de cette citation

Et les 50 premières pages sur Monseigneur Myriel... :livre:
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par User5899 le Lun 5 Aoû 2013 - 10:51
D'autant que Pennac...

Sleep Sleep 
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par Pseudo le Lun 5 Aoû 2013 - 10:51
Je ne pense pas que "sélectionner" ses lecteurs de façon volontaire en donnant dans l’abscons soit autre chose que du pédantisme.
Cela étant, Pennac ou le hérisson en cours au lycée... Heu... Ca me semble à l'inverse très complaisant.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par User5899 le Lun 5 Aoû 2013 - 10:56
@Pseudo a écrit:Je ne pense pas que "sélectionner" ses lecteurs de façon volontaire en donnant dans l’abscons soit autre chose que du pédantisme.
Peut-être. Ou pas Razz
C'est aussi une relecture d'Hercule dans le carrefour...
avatar
Thalie
Doyen

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par Thalie le Lun 5 Aoû 2013 - 11:19
@angelusia a écrit:ah bon ?!
eh bien ça va m'éviter de passer deux heures en librairie pour savoir ce qui serait le mieux... Je l'ai déjà à la maison donc je vais m'y mettre dès demain (aujourd'hui c'est dimanche, que diable !)
Hum...Camus est mort en 1960 donc ses oeuvres ne tomberont dans le domaine public qu'en 2030 si je ne me trompe pas.
N'as-tu jamais entendu parler tout au long de tes études du droit de la propriété intellectuelle ? Son éditeur est Gallimard, il est donc normal de ne le trouver en poche qu'en Folio/Gallimard.
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par Pseudo le Lun 5 Aoû 2013 - 12:40
Cripure a écrit:
@Pseudo a écrit:Je ne pense pas que "sélectionner" ses lecteurs de façon volontaire en donnant dans l’abscons soit autre chose que du pédantisme.
Peut-être. Ou pas Razz
C'est aussi une relecture d'Hercule dans le carrefour...

 J'ai un idéal : celui de croire que l'on peut accompagner les gens plutôt que de les perdre volontairement. Les perdre pourquoi d'ailleurs ? Ils se perdront tout seul quand ils seront arrivés à leur limites (et pour certains, c'est vite venu !). A part prouver qu'on est plus malin ? Se la péter avec des "relectures" de Hercule ou d'autres?

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par User5899 le Lun 5 Aoû 2013 - 12:44
@Pseudo a écrit:
Cripure a écrit:
@Pseudo a écrit:Je ne pense pas que "sélectionner" ses lecteurs de façon volontaire en donnant dans l’abscons soit autre chose que du pédantisme.
Peut-être. Ou pas Razz
C'est aussi une relecture d'Hercule dans le carrefour...

 J'ai un idéal : celui de croire que l'on peut accompagner les gens plutôt que de les perdre volontairement. Les perdre pourquoi d'ailleurs ? Ils se perdront tout seul quand ils seront arrivés à leur limites (et pour certains, c'est vite venu !). A part prouver qu'on est plus malin ? Se la péter avec des "relectures" de Hercule ou d'autres?
Hercule dans le carrefour est un mythe : c'est l'histoire d'un héros qui a le choix entre un chemin difficile qui s'adoucit, ou un chemin facile qui devient plus pénible. Comme tout mythe, l'histoire illustre un choix ou un comportement humain universel.
Quant à "perdre" ou "se perdre", c'est un critère possible de la qualité littéraire, un des plus haut selon mes goûts.
Et enfin, on a le droit de jouer au plus malin ou de vouloir se la péter Razz
avatar
roxanne
Devin

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par roxanne le Lun 5 Aoû 2013 - 13:14
@saramea a écrit:J'ai fait Céline il y a 2 ans, étudié des extraits d'Erasme et de Pascal, Madame Bovary y passe cette année (2de), ainsi que les Liaisons dangereuses (1ère). Je pense à La Princesse de Clèves pour l'année prochaine et à Du côté de chez Swann.
Je crois que je suis mûre pour le club des vieux cons.

Je pars d'un principe. personne ne les a obligés à choisir une section générale. Ce n'est pas un dû. Ils ont choisi, ils assument. Pennac, c'est fini!  
Enfin, mes collégiens ont lu Corneille, Molière, Zola en 4e .
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par Pseudo le Lun 5 Aoû 2013 - 13:18
Cripure a écrit:
@Pseudo a écrit:
Cripure a écrit:
Peut-être. Ou pas Razz
C'est aussi une relecture d'Hercule dans le carrefour...

 J'ai un idéal : celui de croire que l'on peut accompagner les gens plutôt que de les perdre volontairement. Les perdre pourquoi d'ailleurs ? Ils se perdront tout seul quand ils seront arrivés à leur limites (et pour certains, c'est vite venu !). A part prouver qu'on est plus malin ? Se la péter avec des "relectures" de Hercule ou d'autres?
Hercule dans le carrefour est un mythe : c'est l'histoire d'un héros qui a le choix entre un chemin difficile qui s'adoucit, ou un chemin facile qui devient plus pénible. Comme tout mythe, l'histoire illustre un choix ou un comportement humain universel.
Quant à "perdre" ou "se perdre", c'est un critère possible de la qualité littéraire, un des plus haut selon mes goûts.
Et enfin, on a le droit de jouer au plus malin ou de vouloir se la péter Razz

Oui, merci pour la leçon, mais mes compétences vont quand même jusqu'à comprendre l'universalité du mythe. Razz

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
saramea
Habitué du forum

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par saramea le Lun 5 Aoû 2013 - 17:06
@roxanne a écrit:
@saramea a écrit:J'ai fait Céline il y a 2 ans, étudié des extraits d'Erasme et de Pascal, Madame Bovary y passe cette année (2de), ainsi que les Liaisons dangereuses (1ère). Je pense à La Princesse de Clèves pour l'année prochaine et à Du côté de chez Swann.
Je crois que je suis mûre pour le club des vieux cons.

Je pars d'un principe. personne ne les a obligés à choisir une section générale. Ce n'est pas un dû. Ils ont choisi, ils assument. Pennac, c'est fini!  
Enfin, mes collégiens ont lu Corneille, Molière, Zola en 4e .
Les miens aussi, même si j'ai donné Pennac un fois en lecture cursive à mes collégiens. Wink
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par User5899 le Lun 5 Aoû 2013 - 21:10
@Pseudo a écrit:
Cripure a écrit:
@Pseudo a écrit:

 J'ai un idéal : celui de croire que l'on peut accompagner les gens plutôt que de les perdre volontairement. Les perdre pourquoi d'ailleurs ? Ils se perdront tout seul quand ils seront arrivés à leur limites (et pour certains, c'est vite venu !). A part prouver qu'on est plus malin ? Se la péter avec des "relectures" de Hercule ou d'autres?
Hercule dans le carrefour est un mythe : c'est l'histoire d'un héros qui a le choix entre un chemin difficile qui s'adoucit, ou un chemin facile qui devient plus pénible. Comme tout mythe, l'histoire illustre un choix ou un comportement humain universel.
Quant à "perdre" ou "se perdre", c'est un critère possible de la qualité littéraire, un des plus haut selon mes goûts.
Et enfin, on a le droit de jouer au plus malin ou de vouloir se la péter Razz

Oui, merci pour la leçon, mais mes compétences vont quand même jusqu'à comprendre l'universalité du mythe. Razz
Pardon, j'ai hésité sur "relecture" Razz
avatar
Simone Boué
Niveau 10

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par Simone Boué le Ven 9 Aoû 2013 - 16:03
Je me demande si je ne vais pas faire Le baiser au lépreux de Mauriac, ce qui permettra aussi de constituer un GT sur la laideur/ le monstre dans les romans.
Invité
Invité

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par Invité le Ven 9 Aoû 2013 - 18:07
@Simone Boué a écrit:Je me demande si je ne vais pas faire Le baiser au lépreux de Mauriac, ce qui permettra aussi de constituer un GT sur la laideur/ le monstre dans les romans.
Ah eh bien, je le fais cette année, justement. Il y a tant à dire! Et de beaux parallèles à faire.
Mymi
Niveau 5

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par Mymi le Ven 9 Aoû 2013 - 23:52
Je vais me décider pour Les Faux Monnayeurs, ce roman me plait et la question du personnage y est vraiment traitée, et de façon nuancée qui plus est.
Du coup, mon GT sera centré sur l'abandon de l'idéal, avec un extrait de La bête humaine, un passage des Misérables (dont un livre sera sûrement la LC), et sûrement aussi un petit bout des Gommes

User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par User5899 le Sam 10 Aoû 2013 - 0:10
@Mymi a écrit:Je vais me décider pour Les Faux Monnayeurs, ce roman me plait et la question du personnage y est vraiment traitée, et de façon nuancée qui plus est.
Du coup, mon GT sera centré sur l'abandon de l'idéal, avec un extrait de La bête humaine, un passage des Misérables (dont un livre sera sûrement la LC), et sûrement aussi un petit bout des Gommes
Tiens. Vous pourriez nous en dire un peu davantage ?
Heu, ce n'est ni une critique, ni de l'ironie Smile


Dernière édition par Cripure le Sam 10 Aoû 2013 - 1:26, édité 1 fois (Raison : précision)
avatar
John
Médiateur

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par John le Sam 10 Aoû 2013 - 1:18
Avec tout ça, je me demande si angelusia a lu l'Etranger, finalement.
J'aurais bien voulu avoir des nouvelles.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
Alcyone
Habitué du forum

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par Alcyone le Sam 10 Aoû 2013 - 10:25
Cripure a écrit:
@Mymi a écrit:Je vais me décider pour Les Faux Monnayeurs, ce roman me plait et la question du personnage y est vraiment traitée, et de façon nuancée qui plus est.
Du coup, mon GT sera centré sur l'abandon de l'idéal, avec un extrait de La bête humaine, un passage des Misérables (dont un livre sera sûrement la LC), et sûrement aussi un petit bout des Gommes
Tiens. Vous pourriez nous en dire un peu davantage ?
Heu, ce n'est ni une critique, ni de l'ironie Smile
Un extrait de Madame Bovary collerait bien au thème également. En contrepoint. Smile 
avatar
Alcyone
Habitué du forum

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par Alcyone le Sam 10 Aoû 2013 - 10:27
D'ailleurs, tu penses à quel passage des Misérables ? A quel(s) personnage(s) ?
Contenu sponsorisé

Re: Lycée : un roman contemporain en OI ? (ou 17e ou 20e ?)

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum