Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par Spinoza1670 le Sam 29 Juin 2013 - 11:43

http://skhole.fr/petite-poucette-la-douteuse-fable-de-michel-serres

Début :
Julien Gautier a écrit:Depuis un an, le petit livre de M. Serres, Petite Poucette, fait partie des essais les plus vendus en librairie et les plus relayés dans les medias, où son auteur est très régulièrement invité. Dans cet opuscule, issu d’un discours prononcé à l’Académie française, Serres porte un regard résolument optimiste sur le monde numérique et sur les nouvelles générations qui le portent – les petit(e)s poucet(te)s du titre -, promises selon l’auteur à une libération sans précédent, cognitive et politique, grâce aux vertus d’un monde numérisé et librement connecté. M. Serres commence par souligner l’ampleur des multiples transformations de ces dernières décennies. De cette mutation civilisationnelle serait né ou en train de naître un nouvel humain, « petite poucette », individu enfin libre et pleinement lui-même, dégagé de tout un ensemble de fardeaux et de servitudes issus du passé, grâce aux vertus des technologies numériques. La naissance de ces petites poucettes laisserait même augurer de l’avènement d’une nouvelle société mondiale, inventive et apaisée, démocratique et écologique.

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par Celadon le Sam 29 Juin 2013 - 11:51

Serres n'a pas compris où seront les vraies servitudes. Il écrit des contes à dormir devant son ordi.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par Sphinx le Sam 29 Juin 2013 - 14:16

Moi, ça me fait plutôt penser à ça :

http://fr.wiktionary.org/wiki/poucettes

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

             

Sphinx
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par Cathy le Sam 29 Juin 2013 - 14:32

Je l'ai lu et c'est trouvé ce livre affligeant...Un discours politiquement correct, encourageant l'individualisme au dernier degré, considérant comme un progrès que notre savoir soit "en dehors" de notre cerveau! Je l'ai terminé énervée!furieux Et en plus, je trouve le tout très mal écrit, avec cette mode du point que l'on place partout mais surtout pas à la fin d'une phrase cohérente...

Cathy
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par Celadon le Sam 29 Juin 2013 - 14:35

Serres est atteint de jeunisme tardif. Que ne ferait-on pas pour ne pas paraître son âge mental ?

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par Asha Kraken le Sam 29 Juin 2013 - 23:32

@Cathy a écrit:Je l'ai lu et c'est trouvé ce livre affligeant...Un discours politiquement correct, encourageant l'individualisme au dernier degré, considérant comme un progrès que notre savoir soit "en dehors" de notre cerveau! Je l'ai terminé énervée!furieux Et en plus, je trouve le tout très mal écrit, avec cette mode du point que l'on place partout mais surtout pas à la fin d'une phrase cohérente...
Je ne saurais mieux dire, Serres est très pénible à lire (genre Wolton en plus niais et plus confus) , ses textes enfoncent des portes ouvertes, ça suinte de bons sentiments et c'est, de surcroît, un invité de débat soporifique Sleep .

Asha Kraken
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par Luigi_B le Dim 30 Juin 2013 - 9:02

Excellent article, qui n'a pas plu à tout le monde : voir les commentaires.


Dernière édition par Luigi_B le Dim 30 Juin 2013 - 11:21, édité 1 fois

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par adelaideaugusta le Dim 30 Juin 2013 - 10:30

@Luigi_B a écrit:Excellent article, qui n'a pas plu à tout le monde : voir les commentaires.

Très beau texte d'Umberto Eco.

Umberto Eco    14 mars 2013-03-21
« Le livre est un objet parfait  et ne disparaîtra pas dans le monde numérique », assuriez-vous dans une interview accordée au Point en 2009. Quatre ans plus tard, bien des librairies luttent contre la fermeture.

Question. - Le philosophe Michel Serres explique qu’avoir construit la Bibliothèque nationale de France au moment où on inventait Internet était une absurdité parce qu’on a maintenant, avec les tablettes, une bibliothèque avec soi. « Bientôt, il n’y aura que des singes à la Très Grande Bibliothèque », prédit-il de cette future ruine dépeuplée. Vous qui nous avez fait rêver avec la Bibliothèque labyrinthique du « Nom de la rose », qu’en dîtes-vous ?
- Que je considère Serres comme un des hommes les plus intelligents que je connaisse mais que, comme on disait, quandoque bonus dormitat Homerus, parfois « même Homère somnole ».
- Les études montrent que nous lisons toujours autant aujourd’hui grâce à nos écrans, mais elles s’accordent aussi sur le fait que les troubles du déficit de l’attention sont en augmentation…
- Dans les années 70, j’ai écrit un manuel pour aider les étudiants à faire leur thèse, qui a été traduit dans de nombreuses langues. A l’époque, il n’y avait pas d’ordinateur, il fallait écrire ses fiches à la main et passer un temps fou dans les bibliothèques au lieu de pousser un bouton et de trouver tout (mais vraiment tout ?)sur Internet. Eh bien, figurez-vous que le MIT, à Boston, veut republier mon livre en anglais. Comme je m’interrogeais sur la santé mentale de ces gens (pourquoi diable vendre un manuel aussi périmé), ils m’ont répondu qu’avec Internet les étudiants prélèvent des informations, les recopient, et sont devenus incapables de faire une véritable recherche. Ils veulent proposer ce livre comme un antidote… Vous vous souvenez du Phèdre de Platon ? Il y raconte que l’écriture a été inventée en Egypte par le dieu Thot et que le pharaon lui avait reproché d’avoir inventé un instrument qui allait encourager les hommes à perdre leur mémoire… Et pourtant, c’est par l’écriture qu’on a eu « La Recherche » de Proust, le livre-mémoire par excellence… Ce que je crois, c’est que les générations nouvelles utiliseront sans cesse les nouveaux moyens de communication, mais sans renoncer aux vieux.
- Que vous a apporté, personnellement et intimement, la culture que vous avez accumulée toute votre vie ?
- Je répète toujours qu’un homme qui a vécu sans lire un seul livre mourra en se souvenant de bien peu d' événements réellement importants, comme s’il avait vécu une vie morne et bougrement trop courte. Alors que j’abandonnerai ma vie en ayant vécu à la fois l’assassinat de Jules César, la bataille de Waterloo, la visite à l’enfer de Dante, la guerre de Trente Ans, mais aussi les aventures de Bécassine, j’aurai eu une vie très longue et très riche…


Dernière édition par adelaideaugusta le Dim 30 Juin 2013 - 12:44, édité 1 fois

adelaideaugusta
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par JPhMM le Dim 30 Juin 2013 - 10:40

Je m'étonne qu'un enfant de la Civilisation du Livre prédise la mort du livre sans que cela ne l'interroge.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par Kapellmeister le Dim 30 Juin 2013 - 10:50

J'ai toujours considéré que Serres était une nullité. Désormais, c'est une nullité gâteuse.

Kapellmeister
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par Caspar Goodwood le Dim 30 Juin 2013 - 10:53

Ouvrage recommandé par l'inspecteur de la Vie Scolaire dans mon académie à ceux qui veulent passer le concours de personnel de direction!!!!

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par JPhMM le Dim 30 Juin 2013 - 11:18

@Kapellmeister a écrit:J'ai toujours considéré que Serres était une nullité. Désormais, c'est une nullité gâteuse.
Je songe qu'il est surtout aveugle.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par Presse-purée le Dim 30 Juin 2013 - 11:19

En tout cas, ça fait réagir, au vu du nombre de commentaires sur le site.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par Luigi_B le Dim 30 Juin 2013 - 11:22

@Caspar Goodwood a écrit:Ouvrage recommandé par l'inspecteur de la Vie Scolaire dans mon académie à ceux qui veulent passer le concours de personnel de direction!!!!
Il faut enregistrer ce genre de choses !

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par JPhMM le Dim 30 Juin 2013 - 11:26

@Presse-purée a écrit:En tout cas, ça fait réagir, au vu du nombre de commentaires sur le site.
Et on s'y défoule. Laughing 

(L'argument des héritiers m'est devenu insupportable tant il est bêtement utilisé de nos jours).

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par Presse-purée le Dim 30 Juin 2013 - 11:55

Certains commentaires sont riches.

Par ailleurs, si Google domine notre accès à l'information et sait tout de nous, Google est totalement dépendant de nous et peut faire faillite du jour au lendemain s'il se conduit trop mal. C'est ce qui est en train d'arriver à Facebook.

Cette réaction par exemple: je n'ai pas de chiffres, mais j'aimerais bien savoir si Facebook est ou non au bord de la banqueroute du fait de la colère de ses utilisateurs face à la manière dont cette entreprise dispose de leurs données.

Le premier à avoir entrevu cette révolution 2.0 est Jean-Claude Guedon en 2000 :
"La même bataille recommence avec Internet et l'issue demeure incertaine. Multinationales et Etats se disputent la maîtrise du dispositif tandis que les individus cherchent à maintenir des zones d'autonomie, à alimenter des activités et pratiques où règne l'idéal de l'intelligence distribuée plutôt que l'obéissance à de grands pouvoirs.

Selon moi, c'est le noeud du problème face au web, avec le concept, défendu par certains de "fin de la vie privée". Les problèmes posés par cette notion sont conséquents. a côté de certaines initiatives brillantes, le web est surtout une zone de conformisme et très territorialisée. Par exemple, ceux qui défendent les pédagogies dites nouvelles sont très présents sur Twitter et en interdisent finalement, par le jeu des abonnements et des commentaires, l'utilisation par d'autres, qui ne pensent pas comme eux. A l'inverse, ce forum a vu débarquer un certain nombre de ces collègues, qui ont vite reflué sous le feu des critiques. Nous sommes donc là sous une logique de territoire.
Qui plus est, et Employé Oxymorique l'a très bien dit dans un autre post, le problème de l'écrit sur le web est qu'il est déformant et permanent. Finalement, le web, par le biais de la e-reputation fige aux yeux des autres la pensée de celui qui l'utilise. Je suis sur Twitter, j'y suis actif, mais pas sous le pseudo de Presse-purée, qui est maintenant trop marqué en terme d'e-reputation. Je suis obligé d'être sur Twitter sous un autre pseudonyme, si je veux pouvoir en disposer de manière confortable. De même, pour être tranquille, je me suis abonné à des profils considérés à tort ou à raison comme "valables" afin d'y passer inaperçu. Et je fuis les profils marqués (genre celui de Loys). Une usine à conformisme, donc.

De mêmes les notions de l'ancien monde, telles que vie publique/vie privée se modifient aussi.

Concernant la théorie de la fin de la vie privée, défendu tant par Mark Zukenberg que par des militants d'extrême-gauche, elle pose selon moi le problème du droit à l'erreur. le risque est que tout le monde souhaite, pour des raisons de reconnaissance, de volonté d'être apprécié et populaire, être dans la norme. Cela induit (c'est un peu le cas chez nos élèves) une tension psychologique forte doublée d'un besoin d'être constamment connecté pour "vérifier" (tendance que j'ai moi aussi face aux médias où j'ai mes habitudes). J'ai l'impression de ne pas être très clair, mais tant pis, je reprendrai cela à tête reposée.
Enfin, le web est aussi, par moments, le règne de l'humeur et de l'immédiat (voyez par exemple un post que j'ai commis il y a quelques minutes, c'est un acte de mauvaise humeur, pour lequel je m'excuse s'il a été blessant, mais que je laisse pour illustrer cette partie de mon raisonnement), et, du fait du flux d'informations, c'est cet immédiat qui prend le dessus sur les tonnes d'articles d'analyse que l'on peut trouver.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par User5899 le Dim 30 Juin 2013 - 12:13

@JPhMM a écrit:
@Kapellmeister a écrit:J'ai toujours considéré que Serres était une nullité. Désormais, c'est une nullité gâteuse.
Je songe qu'il est surtout aveugle.
Mais il y a des aveugles lucides et enrichissants, regardez Borges !

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par User5899 le Dim 30 Juin 2013 - 12:15

@Presse-purée a écrit:le problème de l'écrit sur le web est qu'il est déformant et permanent. Finalement, le web, par le biais de la e-reputation fige aux yeux des autres la pensée de celui qui l'utilise. Je suis sur Twitter, j'y suis actif, mais pas sous le pseudo de Presse-purée, qui est maintenant trop marqué en terme d'e-reputation. Je suis obligé d'être sur Twitter sous un autre pseudonyme, si je veux pouvoir en disposer de manière confortable. De même, pour être tranquille, je me suis abonné à des profils considérés à tort ou à raison comme "valables" afin d'y passer inaperçu. Et je fuis les profils marqués (genre celui de Loys). Une usine à conformisme, donc.
Certains caciques de l'UNSA ne savent pas lequel de mes faux profils twitter discute si gentiment avec eux parfois, âne qui frotte ses amis les ânes yesyes Mais il faut bien collecter du matériau.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par JPhMM le Dim 30 Juin 2013 - 13:27

Cripure a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Kapellmeister a écrit:J'ai toujours considéré que Serres était une nullité. Désormais, c'est une nullité gâteuse.
Je songe qu'il est surtout aveugle.
Mais il y a des aveugles lucides et enrichissants, regardez Borges !
Very Happy 

Ou Lasswitz.

http://editions-nilsane.blogspot.fr/p/kurd-lasswitz-la-bibliotheque.html

Sauf qu'Internet n'est pas une bibliothèque universelle. Il sert d'abord à fuir sans cesse le vertige, en peuplant l'abîme — laissé par la mort des Dieux — voilà pourquoi d'ailleurs tous veulent faire de nous des hyperconsommateurs d'Internet : pour éviter de regarder le monde, et son abîme.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par Olympias le Dim 30 Juin 2013 - 15:31

@Spinoza1670 a écrit:http://skhole.fr/petite-poucette-la-douteuse-fable-de-michel-serres

Début :
Julien Gautier a écrit:Depuis un an, le petit livre de M. Serres, Petite Poucette, fait partie des essais les plus vendus en librairie et les plus relayés dans les medias, où son auteur est très régulièrement invité. Dans cet opuscule, issu d’un discours prononcé à l’Académie française, Serres porte un regard résolument optimiste sur le monde numérique et sur les nouvelles générations qui le portent – les petit(e)s poucet(te)s du titre -, promises selon l’auteur à une libération sans précédent, cognitive et politique, grâce aux vertus d’un monde numérisé et librement connecté. M. Serres commence par souligner l’ampleur des multiples transformations de ces dernières décennies. De cette mutation civilisationnelle serait né ou en train de naître un nouvel humain, « petite poucette », individu enfin libre et pleinement lui-même, dégagé de tout un ensemble de fardeaux et de servitudes issus du passé, grâce aux vertus des technologies numériques. La naissance de ces petites poucettes laisserait même augurer de l’avènement d’une nouvelle société mondiale, inventive et apaisée, démocratique et écologique.

Que de niaiseries en quelques lignes yesyes yesyes 

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par doctor who le Dim 30 Juin 2013 - 15:36

Je suis halluciné par la teneur de certains commentaires. DU pur postmodernisme numérique, du niveau de la parodie de Sokal. Le règne de l'analogie en lieu et place de raisonnement.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par Luigi_B le Dim 30 Juin 2013 - 16:01

Effectivement, il y a des phrases qui méritent d'être retenues.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par Olympias le Dim 30 Juin 2013 - 16:04

@Luigi_B a écrit:Effectivement, il y a des phrases qui méritent d'être retenues.

Ceci étant Luigi, mon fils a une dextérité avec ses pouces que je n'atteindrai jamais....il joue à la DS diable 

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par Mike92 le Dim 30 Juin 2013 - 16:04

Un GRAND merci à Spinoza1670 (dont je ne sais toujours pas si l'appellation de panthéiste est réellement pertinente, si quelqu'un a une idée..) de m'avoir permis de découvrir skholè ! une mine d'or !

_________________
Fais bon accueil aux étrangers, car toi aussi, tu seras un étranger. (Roger Ikor)
site : http://allemand-postbac.npage.de
manuels publiés : http://www.decitre.fr/auteur/141431/Michel+Luciani/

Mike92
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par User5899 le Dim 30 Juin 2013 - 16:34

@JPhMM a écrit:
Cripure a écrit:
@JPhMM a écrit:
Je songe qu'il est surtout aveugle.
Mais il y a des aveugles lucides et enrichissants, regardez Borges !
Very Happy 

Ou Lasswitz.

http://editions-nilsane.blogspot.fr/p/kurd-lasswitz-la-bibliotheque.html

Sauf qu'Internet n'est pas une bibliothèque universelle. Il sert d'abord à fuir sans cesse le vertige, en peuplant l'abîme — laissé par la mort des Dieux — voilà pourquoi d'ailleurs tous veulent faire de nous des hyperconsommateurs d'Internet : pour éviter de regarder le monde, et son abîme.
Tout le malheur est de ne pas savoir demeurer en repos dans une chambre avec une tablette seulement de toilette professeur

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum