Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par Isis39 le Lun 1 Juil 2013 - 16:25

ça finirait plutôt en 70 !

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par Luigi_B le Lun 1 Juil 2013 - 16:44

@Collier de Barbe a écrit:@Luigi : belle recherche sur le "doit faire ses preuves", c'est effectivement accablant.
D'un autre côté, quand on donne l'appréciation la plus mauvaise à un élève, on va pas s'attendre à des remerciements énamourés?

Non mais la réciproque dans l'euphémisme serait souhaitable ! professeur Laughing 

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par JPhMM le Lun 1 Juil 2013 - 17:00

@Igniatius a écrit:ça permet de lire plein de conneries roboratives
Il n'est pas non plus nécessaire de les lire.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par Igniatius le Lun 1 Juil 2013 - 17:08

Know your enemy.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par Celadon le Lun 1 Juil 2013 - 18:19


Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par JPhMM le Mer 3 Juil 2013 - 23:03


_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par Carabas le Jeu 4 Juil 2013 - 0:16

Je suis loin d'être gaga des nouvelles technologies, mais opposer un "vrai bon livre" à un kindle, c'est complètement idiot.
1) parce que dans les vrais bons livres, ils nous casent, entre autres, du Dan Brown... Suspect 
2) parce le kindle est un appareil permettant d'accéder à un "vrai bon livre". Ce qu'on appelle un "vrai bon livre", c'est le contenu, pas l'objet.
3) ils prennent comme argument le fait qu'un livre relaxe... c'est l'activité de lire, qui relaxe. Tourner des pages virtuelles ou réelles ne change rien à ça.

Je lis du Dostoïevsky sur ma liseuse. En quoi lire un "vrai" livre est-il "mieux"? Là, pour le coup, c'est de la bête technophobie.

Or, j'ai lu et détesté aussi le livre de Michel Serres, je suis loin d'aduler les "nouvelles technologies". Mais rejeter ainsi la liseuse au nom d'une espèce de sanctification de l'objet livre, je ne comprends pas. On peut préférer le contact physique, avoir la nostalgie des pages, craindre la panne de l'appareil, ce qui n'existe pas avec le livre papier, mais prétendre qu'un livre papier relaxe davantage, ou que c'est mieux, je trouve ça crétin.

Enfin, c'est du marketing pour refourguer une nouvelle édition de bouquins, donc faut pas non plus leur demander d'être subtils...

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett

Rejeter le socialisme parce que tant de socialistes sont des gens lamentables équivaut à refuser de prendre le train sous prétexte que le contrôleur a une tête qui ne vous revient pas.

George Orwell

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par philann le Jeu 4 Juil 2013 - 0:29

Je pense beaucoup à acheter une liseuse...pas encore passée à l'acte, parce que peu de temps de lecture plaisir en ce moment...mais très tentée.

En revanche, dans le vrai livre, indépendamment du contenu, qui peut être le même sur liseuse, en moins cher...il y a aussi le plaisir de l'objet.

Je ne suis pas du tout technophobe...mais le papier...les notes au stylo (j'ai aussi une passion pour les stylos! Razz ) toussa fait partie du plaisir de la lecture (le prêt de bouquins entre copains aussi du reste Smile )

Spoiler:
mon dos quand je pars au travail ou ma valise pour les vacances...font nettement pencher la balance en faveur de la liseuse. Avoir une masse de livres, sans tomber en rade au milieu de nulle part...Very Happy 

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par Luigi_B le Jeu 4 Juil 2013 - 8:02

@Carabas a écrit:Je lis du Dostoïevsky sur ma liseuse. En quoi lire un "vrai" livre est-il "mieux"? Là, pour le coup, c'est de la bête technophobie.
Disons que la technophobie serait de rejeter par principe la liseuse. Pas de les comparer.

D'ailleurs je pense qu'il y a très peu de technophobes sur un forum en ligne. Laughing 

Il y aurait beaucoup de choses à dire sur cette question un peu éloignée du sujet : il vaudrait mieux ouvrir un nouveau fil de discussion. Personnellement, je n'ai rien de particulier contre les liseuses même si je n'en utilise pas moi-même. J'observe simplement que les tablettes multimédia (avec jeux en couleurs, accès à Internet etc.) ont tendance à s'y substituer (la Kindle Fire remplace la Kindle) et c'est à ce titre qu'on peut s'interroger quand il s'agit de faire lire un enfant.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par linkus le Jeu 4 Juil 2013 - 8:17

@Carabas a écrit:
Je suis loin d'être gaga des nouvelles technologies, mais opposer un "vrai bon livre" à un kindle, c'est complètement idiot.
1) parce que dans les vrais bons livres, ils nous casent, entre autres, du Dan Brown... Suspect 
2) parce le kindle est un appareil permettant d'accéder à un "vrai bon livre". Ce qu'on appelle un "vrai bon livre", c'est le contenu, pas l'objet.
3) ils prennent comme argument le fait qu'un livre relaxe... c'est l'activité de lire, qui relaxe. Tourner des pages virtuelles ou réelles ne change rien à ça.

Je lis du Dostoïevsky sur ma liseuse. En quoi lire un "vrai" livre est-il "mieux"? Là, pour le coup, c'est de la bête technophobie.

Or, j'ai lu et détesté aussi le livre de Michel Serres, je suis loin d'aduler les "nouvelles technologies". Mais rejeter ainsi la liseuse au nom d'une espèce de sanctification de l'objet livre, je ne comprends pas. On peut préférer le contact physique, avoir la nostalgie des pages, craindre la panne de l'appareil, ce qui n'existe pas avec le livre papier, mais prétendre qu'un livre papier relaxe davantage, ou que c'est mieux, je trouve ça crétin.

Enfin, c'est du marketing pour refourguer une nouvelle édition de bouquins, donc faut pas non plus leur demander d'être subtils...
Certaines personnes rejettent tout simplement le kindle à cause du dématérialisé.
Acheter un livre électronique, pourquoi pas? Par contre, si c'est pour restreindre son utilisation non!
Ce que je crains avec les liseuses, c'est le fait de rendre possible la mise d'un cadenas sur le livre!

_________________
J'entends souvent dire qu'avec l'agrégation, c'est travailler moins pour gagner plus. En réalité, avec le CAPES c'est travailler plus pour gagner moins. professeur

Avec un travail acharné, même un raté peut battre un génie. Rock Lee
Je ne suis pas gros, j'ai une ossature lourde!
Vous aimez Bomberman? Venez jouer à Bombermine. Very Happy

linkus
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par MrBrightside le Jeu 4 Juil 2013 - 8:20

@Luigi_B a écrit:J'observe simplement que les tablettes multimédia (avec jeux en couleurs, accès à Internet etc.) ont tendance à s'y substituer (la Kindle Fire remplace la Kindle) et c'est à ce titre qu'on peut s'interroger quand il s'agit de faire lire un enfant.

Hmmmm, Amazon a lancé au début de l'année la Kindle Paperwhite, une bête liseuse, et n'a visiblement aucunement l'intention de remplacer ses liseuses par des tablettes type Kindle Fire.

_________________

MrBrightside
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par Robin le Jeu 4 Juil 2013 - 8:31

Question : le philosophe Michel Serres explique qu’avoir construit la Bibliothèque nationale de France au moment où on inventait Internet était une absurdité parce qu’on a maintenant, avec les tablettes, une bibliothèque avec soi. « Bientôt, il n’y aura que des singes à la Très Grande Bibliothèque », prédit-il de cette future ruine dépeuplée. Vous qui nous avez fait rêver avec la Bibliothèque labyrinthique du « Nom de la rose », qu’en dîtes-vous ?

Ulberto Eco : Que je considère Serres comme un des hommes les plus intelligents que je connaisse mais que, comme on disait, quandoque bonus dormitat Homerus, parfois « même Homère somnole ».

Ce qui est une façon courtoise de dire que Michel Serres a le pâté qui fige dans la boîte ou, pour parler comme le général de Gaulle que la vieillesse est un grand naufrage.

Robin
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par Iphigénie le Jeu 4 Juil 2013 - 9:05

@MrBrightside a écrit:
@Luigi_B a écrit:J'observe simplement que les tablettes multimédia (avec jeux en couleurs, accès à Internet etc.) ont tendance à s'y substituer (la Kindle Fire remplace la Kindle) et c'est à ce titre qu'on peut s'interroger quand il s'agit de faire lire un enfant.

Hmmmm, Amazon a lancé au début de l'année la Kindle Paperwhite, une bête liseuse, et n'a visiblement aucunement l'intention de remplacer ses liseuses par des tablettes type Kindle Fire.
J'ai eu cette année mon premier "seconde " qui n'avait pas son classique (on étudiait une tragédie") et qui m'a dit crânement: "ben je l'ai lu sur mon portable (téléphone) j'vais quand même pas l'acheter en papier!"

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par Carabas le Jeu 4 Juil 2013 - 9:17

@Luigi_B a écrit:
@Carabas a écrit:Je lis du Dostoïevsky sur ma liseuse. En quoi lire un "vrai" livre est-il "mieux"? Là, pour le coup, c'est de la bête technophobie.
Disons que la technophobie serait de rejeter par principe la liseuse. Pas de les comparer.

D'ailleurs je pense qu'il y a très peu de technophobes sur un forum en ligne. Laughing 

Il y aurait beaucoup de choses à dire sur cette question un peu éloignée du sujet : il vaudrait mieux ouvrir un nouveau fil de discussion. Personnellement, je n'ai rien de particulier contre les liseuses même si je n'en utilise pas moi-même. J'observe simplement que les tablettes multimédia (avec jeux en couleurs, accès à Internet etc.) ont tendance à s'y substituer (la Kindle Fire remplace la Kindle) et c'est à ce titre qu'on peut s'interroger quand il s'agit de faire lire un enfant.
Je critiquais le parti pris de l'article, pas vos commentaires.

@Luigi_B a écrit: J'observe simplement que les tablettes multimédia (avec jeux en couleurs, accès à Internet etc.) ont tendance à s'y substituer (la Kindle Fire remplace la Kindle) et c'est à ce titre qu'on peut s'interroger quand il s'agit de faire lire un enfant.
Ah, ça, je suis d'accord avec toi, ça ne me viendrait pas à l'idée d'acheter une liseuse à un enfant. Encore moins une tablette.
@linkus a écrit:
Acheter un livre électronique, pourquoi pas? Par contre, si c'est pour restreindre son utilisation non!
Ce que je crains avec les liseuses, c'est le fait de rendre possible la mise d'un cadenas sur le livre!
Oui, j'ai les mêmes craintes. Déjà, j'ai volontairement acheté une liseuse non rattachée à une librairie. Donc pas de kindle ni de kobo.

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett

Rejeter le socialisme parce que tant de socialistes sont des gens lamentables équivaut à refuser de prendre le train sous prétexte que le contrôleur a une tête qui ne vous revient pas.

George Orwell

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par adelaideaugusta le Jeu 4 Juil 2013 - 10:02

@Carabas a écrit:
@Luigi_B a écrit:
@Carabas a écrit:Je lis du Dostoïevsky sur ma liseuse. En quoi lire un "vrai" livre est-il "mieux"? Là, pour le coup, c'est de la bête technophobie.
Disons que la technophobie serait de rejeter par principe la liseuse. Pas de les comparer.

D'ailleurs je pense qu'il y a très peu de technophobes sur un forum en ligne. Laughing 

Il y aurait beaucoup de choses à dire sur cette question un peu éloignée du sujet : il vaudrait mieux ouvrir un nouveau fil de discussion. Personnellement, je n'ai rien de particulier contre les liseuses même si je n'en utilise pas moi-même. J'observe simplement que les tablettes multimédia (avec jeux en couleurs, accès à Internet etc.) ont tendance à s'y substituer (la Kindle Fire remplace la Kindle) et c'est à ce titre qu'on peut s'interroger quand il s'agit de faire lire un enfant.
Je critiquais le parti pris de l'article, pas vos commentaires.

@Luigi_B a écrit: J'observe simplement que les tablettes multimédia (avec jeux en couleurs, accès à Internet etc.) ont tendance à s'y substituer (la Kindle Fire remplace la Kindle) et c'est à ce titre qu'on peut s'interroger quand il s'agit de faire lire un enfant.
Ah, ça, je suis d'accord avec toi, ça ne me viendrait pas à l'idée d'acheter une liseuse à un enfant. Encore moins une tablette.
@linkus a écrit:
Acheter un livre électronique, pourquoi pas? Par contre, si c'est pour restreindre son utilisation non!
Ce que je crains avec les liseuses, c'est le fait de rendre possible la mise d'un cadenas sur le livre!
Oui, j'ai les mêmes craintes. Déjà, j'ai volontairement acheté une liseuse non rattachée à une librairie. Donc pas de kindle ni de kobo.

http://www.la-croix.com/Actualite/France/Des-la-rentree-de-nouveaux-outils-numeriques-pour-l-ecole-2013-06-12-971143

Et pourtant, "malgré une quinzaine de plans successifs, la France reste à la traîne pour l'utilisation du numérique à l'école, classée 24 ème sur 27 par l'OCDE."
C'est sans doute pour cela que nous sommes si mal classés par PISA et PIRLS.

adelaideaugusta
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par adelaideaugusta le Jeu 4 Juil 2013 - 10:08


adelaideaugusta
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par Luigi_B le Jeu 4 Juil 2013 - 10:32

@MrBrightside a écrit:Hmmmm, Amazon a lancé au début de l'année la Kindle Paperwhite, une bête liseuse, et n'a visiblement aucunement l'intention de remplacer ses liseuses par des tablettes type Kindle Fire.
Ce marché continue d'exister pour ceux qui souhaitent uniquement lire avec une liseuse. Mais beaucoup de clients estiment que, pour quelques dizaines d'euros supplémentaires, une tablette multimédia est plus polyvalente.

D'où l'évolution du marché, qui auparavant distinguait bien la liseuse (Kindle) de la tablette (avec le même nom : Kindle Fire et Kindle Fire HD).

La Kindle Fire et la Kindle Fire HD sont désormais les modèles les plus vendus par Amazon : http://phx.corporate-ir.net/phoenix.zhtml?c=176060&p=irol-newsArticle&ID=1779049&highlight=

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par Luigi_B le Jeu 4 Juil 2013 - 10:39

@iphigénie a écrit:J'ai eu cette année mon premier "seconde " qui n'avait pas son classique (on étudiait une tragédie") et qui m'a dit crânement: "ben je l'ai lu sur mon portable (téléphone) j'vais quand même pas l'acheter en papier!"

Un témoignage d'élève :
Cet article a pour but de mettre au grand jour une mentalité peu compréhensible au sein de la machine à éduquer française.

 Élève en terminale, j’ai eu pour idée en ce début d’année (brève écrite le 16 septembre) de remplacer tout mes manuels scolaire par mon Ipad. L’idée était simple, chacun de mes professeurs n’auraient eu qu’a me passer le livre qu’il possède -sur leurs ordinateurs fournis par l'établissement- afin de le mettre sur mon Ipad. Mais à l’éducation nationale, à idée simple, réponse compliquée.
Au moment de ma demande, j'ai reçu un bon accueil de la plupart de mes professeurs et ceux se montrant rétissants se disaient l'être par soucis de respecter une volonté de la direction.
Ne comprenant pas de quelle volonté il s’agissait, je me dirigea alors un peu plus haut dans cette échelle administrative tendant vers l’infini. À ma grande surprise la personne auprès de laquelle je me rendue, que je connais bien, m’a dit qu’il n’y avait aucune objection à utiliser un Ipad en cours dans ce cadre là, m’indiquant même au passage que cela pourrait s'avérer pratique pour faire une recherche rapide durant un cours si cela s'avérerait nécessaire -je ne vous cache pas que l'établissement est dépourvu de réseau wifi et que des câbles ethernet se trouvent dans les sacs de tous les professeurs-.
Je continua donc mon périple en remontant vers mes professeurs douteux, leur affirmant avoir l’aval de la direction. Mais dans le même temps, ceux qui s'étaient prononcés pour, me dirent ne pas pouvoir me donner les manuels pour une question d'éthique. Non contestataire, je parti donc seul à la recherche de ces manuels. Celle ci ne fut pas bien longue, les éditeurs proposant à ma grande satisfaction les manuels voulus en test pour une durée de 4 mois mais je fis alors des copies d'écran de ceux ci pour les garder à vie - bien qu’il ne me serviront qu’un an, je l'espère-.
Une fois les livres en poche, pensant avoir réussi mon oeuvre, le test pouvait commencer. Vous apprendrez d’ici peu que ma satisfaction fût de courte durée. Le premier -et dernier- jour se passa bien, les professeurs ne disaient trop rien de cela, la classe fit une ou deux remarques en le voyant, les uns souhaitant faire de même, les autres rigolant.
Mais le lendemain fût le jour d’une longue désillusion à partir du moment où un des professeurs m’attaqua en annonçant qu’il ne désirait « qu’un manuel, et celui là ! -brandissant le bloc de 600 pages servant à sa matière- Et pas un autre format sur ordinateur ou je ne sais quoi!». En allant auprès d’elle a la fin du cours, elle me dit que cette décision avait été prise avec 2 autres professeurs. Mais le plus étonnant restait à venir. Bien que j’avais appris la veille avec stupeur qu’un de ces 2 professeur c'était énervé de ma demande auprès de la direction (la qualifiant d’«inadmissible») et que le second était un de ceux qui avait vu et approuvé la veille l’utilisation du manuel numérique.
Pour finir cette journée, une dernière personne n’a pas souhaité me répondre favorablement en ce qui concernait sa matière. Toutefois, je tenais en revanche à la saluer car elle pris le temps de m’expliquer son choix contrairement à tout les autres. En effet il est pour elle préférable «que vous ayez les textes sous les yeux pour pouvoir les souligner par exemple». Je ne cacherai à personne que je comptais garder mon Ipad sous les yeux et que je n’ai jamais souligné un livre la où l’Ipad permet de le faire sans risque. Il faudrait penser à ne pas parler des choses que l’on connait pas.
Mon aventure se finit le lendemain où je reçu la réponse à un mail envoyé la veille à ce professeur ayant apparemment changé d’avis sans me prévenir,me confirmant alors sa position, sans justification.
Je tiendrai tout de même à saluer le comportement d’une personne dans cette rocambolesque aventure, celle de mon professeur de S.V.T, qui accepta avec ferveur l’idée émise. Il m’est alors venu à l'esprit de me demander, si, le fait qu’il enseigne également en fac, lui ouvre l'esprit plus qu’a d’autre ou alors si ces "autres" représentent une masse dans l'éducation nationale, qui refuse l’innovation d’autant plus lorsqu’elle vient d’un élève. L’innovation doit être une idée droitière, trop droitière à leur yeux, rivés avec excès sur une gauche conformiste sans volonté évolutive. Le professeur apprend alors à l’élève sans que celui ci ne soit écouter le jour ou il propose quelque chose d’abouti apportant des fonctionnalité existante mais alors simplifié et améliorée.
L’iPad aurait alors permis de posséder tout le temps, tout les manuels dans 9 millimètres d'épaisseur pour un poids de 600 grammes, mais «si les 6e portent un gros sac pourquoi pas vous?». Vision communiste de l'égalité.

Source : http://www.laviemoderne.net/forum/les-ressources-numeriques/1324-mes-manuels-sur-ipad

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par Luigi_B le Jeu 4 Juil 2013 - 10:41

@Carabas a écrit:Je critiquais le parti pris de l'article, pas vos commentaires.
Wink 

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par Luigi_B le Jeu 4 Juil 2013 - 10:43

@adelaideaugusta : les tablettes qui sont achetées par l’Éducation nationale ne sont jamais des liseuses, effectivement, précisément parce que les tablettes multimédia sont plus polyvalentes : elles offrent le son, l'image, la navigation sur Internet etc.

A voir à ce sujet, les publicités des grands groupes technologiques : http://www.laviemoderne.net/forum/les-ecrans/4296-les-enfants-cible-publicitaire-pour-les-nouveaux-ecrans



Dernière édition par Luigi_B le Jeu 4 Juil 2013 - 10:49, édité 2 fois

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par Cath le Jeu 4 Juil 2013 - 10:46

J'ai cru comprendre que les tablettes sont moins confortables que les liseuses pour la lecture, non ?

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par Luigi_B le Jeu 4 Juil 2013 - 10:47

J'ai bien l'impression, d'après ce que disent les utilisateurs de liseuses.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par Albius le Jeu 4 Juil 2013 - 11:23

J'utilise une liseuse Sony TS-Reader 2, en complément des "vrais" livres bien sûr, et j'avoue en être très satisfait. A la différence de ses consoeurs (Kobo, Kindle...), elle ne nécessite aucun enregistrement et permet de puiser des *.epub à de belles et bonnes sources comme le site Feedboks -mon préféré-, où l'on trouve une mine d'oeuvres du domaine public, en français, mais aussi en anglais, italien... Les dictionnaires bilingues intégrés permettent de se (re)mettre à une langue étrangère pas totalement maîtrisée.
Quant à l'écran, "il n'y a pas photo". Quel que soit le réglage, les tablettes "flinguent" les yeux au bout de quelques dizaines de minutes et, de plus, jouent au miroir dès qu'il y a un pauvre rayon de soleil.
L'écran mat, non rétro-éclairé, des liseuses, permet de lire sans fatigue plusieurs heures si on le souhaite.

Albius
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par Iphigénie le Jeu 4 Juil 2013 - 11:27

Les liseuses c'est bien pour lire. Pour travailler un texte, rien ne vaut le papier.
retrouver rapidement un vers au feuilletage sans taper compulsivement pour retrouver la page, par exemple... Avoir un texte sûr et non aléatoire, d'autre part.... la maniabilité du papier n'a rien à voir avec les possibilités d'une tablette.

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par Albius le Jeu 4 Juil 2013 - 11:46

@iphigénie a écrit:Les liseuses c'est bien pour lire. Pour travailler un texte, rien ne vaut le papier.
retrouver rapidement un vers au feuilletage sans taper compulsivement pour retrouver la page, par exemple... Avoir un texte sûr et non aléatoire, d'autre part.... la maniabilité du papier n'a rien à voir avec les possibilités d'une tablette.
Tu l'as bien compris, je n'envisage pas un seul instant l'idée d'abandonner les livres authentiques.
Cela étant, je suis bien moins réservé que toi sur l'utilité de la liseuse. Rechercher les occurrences d'un terme, une citation précise, dans une oeuvre d'une certaine ampleur, se trouve grandement facilité. Prise de notes et signets sont aussi assez commodes dès que l'on s'y est mis. Enfin, passer de la traduction à l'original -avec le dictionnaire bi ou unilingue- dans le cas d'une oeuvre étrangère est loin d'être sans intérêt.
Après, toutes les liseuses ne se valent pas en termes de commodité d'emploi.

Albius
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Poucette : la douteuse fable de Michel Serres (Skhole.fr)

Message par Albius le Jeu 4 Juil 2013 - 11:51

@iphigénie a écrit:Avoir un texte sûr et non aléatoire
Sur ce point, je te suis. Encore cela ne concerne-t-il que les oeuvres gratuites, parfois, car pour les autres -celles provenant de grandes maisons d'éditions, et donc payantes -, les versions numériques sont identiques aux versions "papier", et donc établies avec le même soin éditorial.

Albius
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum