«Les futurs profs seront mieux armés que nous, face aux élèves»

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: «Les futurs profs seront mieux armés que nous, face aux élèves»

Message par Kilmeny le Lun 1 Juil 2013 - 10:55

@Madame_Prof a écrit:
@Kilmeny a écrit:
@Kilmeny a écrit:Un mi-temps ? Les stagiaires seront donc à 9h à la rentrée ? J'avais pourtant lu 15. Cela a changé ?

Pas d'info sur la question ?

9h à la rentrée 2014.

Merci beaucoup !

Kilmeny
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: «Les futurs profs seront mieux armés que nous, face aux élèves»

Message par retraitée le Lun 1 Juil 2013 - 16:51

Personnellement je n'ai fait que quelques stages mais aucun ne me pousserait à reculer : mon dernier stage s'est très bien passé, j'ai pu faire cours à plusieurs reprises en faisant quasiment ce que je voulais puisque le professeur qui m'encadrait était très sympathique, et il savait bien qu'il n'y avait aucun intérêt à faire ce qu'il fait lui : on apprend de ses erreurs !
Et toutes les personnes qui ont fait ces stages avec moi veulent continuer sur cette voie. Comme quoi...

Comme on apprend de ses erreurs, je vous signale les vôtres, gênantes pour un professeur!

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: «Les futurs profs seront mieux armés que nous, face aux élèves»

Message par Lefteris le Lun 1 Juil 2013 - 18:03

@philann a écrit:
@angelxxx a écrit:Personnellement je n'ai fait que quelques stages mais aucun ne me pousserai à reculer : mon dernier stage c'est très bien passé, j'ai pu faire cours à plusieurs reprises en faisant quasiment ce que je voulais puisque le professeur qui m'encadrait était très sympathique, et il savait bien qu'il n'y avait aucun intérêt à faire ce qu'il fait lui : on apprend de ces erreurs !
Et toutes les personnes qui ont fait ces stages avec moi veulent continuer sur cette voie. Comme quoi...

Comme quoi, c'est plutôt une bonne nouvelle!cheers 
Je préfère des entrées dans la profession telles que la tienne, à certains cauchemars vécus par certains!!Very Happy 
Ca dépend des établissements où l'on tombe. J'en ai vu quelques uns (M1,M2) s'interroger sérieusement et amèrement sur leur devenir après avoir vu nos "publics", et se projetant eux-mêmes face à ces agréables zapprenants...Very Happy 

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: «Les futurs profs seront mieux armés que nous, face aux élèves»

Message par angelxxx le Lun 1 Juil 2013 - 18:38

Oh, je suis tombé dans un bon établissement et un autre "moyen". Et dans cet établissement le professeur avait pas mal de problèmes avec une classe, mais finalement même avec tous ces problèmes j'ai trouvé cela intéressant. Après c'est certain que d'avoir les mêmes problèmes encore et encore ça doit être très fatiguant. Mais on en est pas encore là... Very Happy

_________________
"La lumière pense voyager plus vite que quoi que ce soit d'autre, mais c'est faux. Peu importe à quelle vitesse voyage la lumière, l'obscurité arrive toujours la première, et elle l'attend. Terry Pratchett."

angelxxx
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: «Les futurs profs seront mieux armés que nous, face aux élèves»

Message par Carrie7 le Lun 1 Juil 2013 - 18:43

@philann a écrit:
@John a écrit:
Les étudiants feront des stages d’observation la première année de master, ce qui va leur donner des billes sur la manière de tenir une classe face à différents publics d’élèves. Ils effectueront aussi plusieurs stages de pratique accompagnée
Pour le coup, les stages d'observation, c'est quand même bien, surtout s'ils se font dans des endroits divers, et avec des collègues divers.

Est-ce qu'ils iront jusqu'au bout...en sachant où ils mettent les pieds???scratch Suspect 

Dans ma fac (Paris), on ne nous envoyait pas en stage dans des établissements craignos, et les tuteurs étaient tous des profs expérimentés et n'ayant pas de problème de gestion de classe. Donc pas sûr que les stages donnent une idée très précise de ce qui attend réellement les futurs titulaires...

Carrie7
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: «Les futurs profs seront mieux armés que nous, face aux élèves»

Message par Lefteris le Lun 1 Juil 2013 - 18:49

@Carrie7 a écrit:
@philann a écrit:
@John a écrit:
Pour le coup, les stages d'observation, c'est quand même bien, surtout s'ils se font dans des endroits divers, et avec des collègues divers.

Est-ce qu'ils iront jusqu'au bout...en sachant où ils mettent les pieds???scratch Suspect 

Dans ma fac (Paris), on ne nous envoyait pas en stage dans des établissements craignos, et les tuteurs étaient tous des profs expérimentés et n'ayant pas de problème de gestion de classe. Donc pas sûr que les stages donnent une idée très précise de ce qui attend réellement les futurs titulaires...
Grosso modo, beaucoup d'établissements parisiens de "ceinture" ont peu à envier aux délices de la banlieue. Mais comme apparemment les tuteurs ne se bousculent pas au portillon, on y envoie quelques stagiaires M1 et M2 quand on on en trouve un. Je me suis moi-même retrouvé avec des EAP , étant le seul en mesure d'en recevoir pour diverses raisons, et encore sous la pression ("les malheureux n'auront pas de contrat..") alors que je venais de refuser des M2.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: «Les futurs profs seront mieux armés que nous, face aux élèves»

Message par angelxxx le Lun 1 Juil 2013 - 18:54

Les tuteurs que j'ai eu étaient toujours des volontaires, mais ils n'avaient pas pour autant le calme dans leurs classes.
Après c'est certain qu'il doit y avoir un gouffre énorme entre avoir des problèmes de gestion de classe relativement classiques, même si certains étaient corsés, et certains établissement peu accueillants de certaines zones craignos...

_________________
"La lumière pense voyager plus vite que quoi que ce soit d'autre, mais c'est faux. Peu importe à quelle vitesse voyage la lumière, l'obscurité arrive toujours la première, et elle l'attend. Terry Pratchett."

angelxxx
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: «Les futurs profs seront mieux armés que nous, face aux élèves»

Message par Lefteris le Lun 1 Juil 2013 - 18:58

@angelxxx a écrit:Les tuteurs que j'ai eu étaient toujours des volontaires, mais ils n'avaient pas pour autant le calme dans leurs classes.
Après c'est certain qu'il doit y avoir un gouffre énorme entre avoir des problèmes de gestion de classe relativement classiques, même si certains étaient corsés, et certains établissement peu accueillants de certaines zones craignos...
Dans certains établissements, il n'existe aucune classe calme, avec personne. Ou, degré un peu moins grave, certaines classes ne sont calmes avec personne.Question de sociologie des quartiers.  La différence est dans le degré de perturbation : bien gérer consiste à éviter l'incident.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: «Les futurs profs seront mieux armés que nous, face aux élèves»

Message par dandelion le Lun 1 Juil 2013 - 19:08

@Lefteris a écrit:
@angelxxx a écrit:Les tuteurs que j'ai eu étaient toujours des volontaires, mais ils n'avaient pas pour autant le calme dans leurs classes.
Après c'est certain qu'il doit y avoir un gouffre énorme entre avoir des problèmes de gestion de classe relativement classiques, même si certains étaient corsés, et certains établissement peu accueillants de certaines zones craignos...
Dans certains établissements, il n'existe aucune classe calme, avec personne. Ou, degré un peu moins grave, certaines classes ne sont calmes avec personne.Question de sociologie des quartiers.  La différence est dans le degré de perturbation : bien gérer consiste à éviter l'incident.

 Et quand j'ai fait mes heures d'observation en collège, l'enseignante venait d'arriver dans l'établissement après une vingtaine d'années en zep, et si elle s'en sortait en zep, elle avait avoué nettement fatiguer (la pauvre s'était cependant mal renseignée sur ce collège-lycée de centre ville, croyant que la réputation du lycée s'étendait au collège, elle avait déchanté). Quand j'ai commencé il existait aussi des classes calmes, avec tout le monde, et jusqu'à l'année dernière je n'avais jamais vu une classee d'élèves lambda (ni zep, ni centre ville bourgeois) où la moitié des élèves ne fait jamais ses devoirs et n'apprend jamais ses leçons (surtout avec contrôle systématique, notes pourries, etc). A côté de ça ma tutrice en lycée très bobo (et très avant-guardiste) tenait si mal sa classe que j'étais obligée de tancer les jeunes gens devant moi pour pouvoir entendre (elle avait des problèmes perso, ceci expliquant sans doute cela). Comme quoi, il n'y a pas de recettes miracle et on peut tous avoir des soucis à un moment de la carrière (mais c'est aussi pas mal de le savoir).

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: «Les futurs profs seront mieux armés que nous, face aux élèves»

Message par Employé oxymorique le Lun 1 Juil 2013 - 19:28

Oh, la jolie brochure : http://www.education.gouv.fr/cid72783/lancement-des-ecoles-superieures-du-professorat-et-de-l-education.html
"Les ESPE participeront à la recherche en éducation et assureront la diffusion, le développement et la promotion de méthodes pédagogiques innovantes. Elles favoriseront ainsi les processus de transferts entre recherche et pratiques professionnelles. Les ESPE seront en outre particulièrement engagées dans la formation des enseignants à l’usage du numérique. Elles ont enfin vocation à participer à des actions de coopération internationale."
C'est beau. cafe

_________________
Cymbale en chef au concert des immobiles.
« Il faudra résister à la dissolution programmée de l’enseignement, de la recherche scientifique, des classiques et des biens culturels. Car saboter la culture et l’instruction, c’est saboter le futur de l’humanité. Il y a quelques années, j’ai eu l’occasion de lire une phrase simple, mais pleine de sens, qui était inscrite sur un panneau signalétique dans une bibliothèque de manuscrits au milieu d’une oasis perdue du Sahara ; « La connaissance est une richesse qu’on peut donner sans s’appauvrir. » Seul le savoir peut perturber la logique dominante du profit en étant partagé sans appauvrir, et même, bien au contraire, en enrichissant à la fois celui qui le transmet et celui qui le reçoit.»
L’Utilité de l’Inutile. Manifeste, Nuccio Ordine, éditions des Belles-Lettres.

Employé oxymorique
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: «Les futurs profs seront mieux armés que nous, face aux élèves»

Message par Employé oxymorique le Lun 1 Juil 2013 - 19:38

J'apprend d'ailleurs, en lisant cette brochure, qu'un titulaire de Master 2 non MEEF reçu au CAPES devra valider des enseignements en Master 2 MEEF. Donc celui qui fait un master recherche puis passe ensuite son Capes aura, quand même, des cours à suivre. Super.

_________________
Cymbale en chef au concert des immobiles.
« Il faudra résister à la dissolution programmée de l’enseignement, de la recherche scientifique, des classiques et des biens culturels. Car saboter la culture et l’instruction, c’est saboter le futur de l’humanité. Il y a quelques années, j’ai eu l’occasion de lire une phrase simple, mais pleine de sens, qui était inscrite sur un panneau signalétique dans une bibliothèque de manuscrits au milieu d’une oasis perdue du Sahara ; « La connaissance est une richesse qu’on peut donner sans s’appauvrir. » Seul le savoir peut perturber la logique dominante du profit en étant partagé sans appauvrir, et même, bien au contraire, en enrichissant à la fois celui qui le transmet et celui qui le reçoit.»
L’Utilité de l’Inutile. Manifeste, Nuccio Ordine, éditions des Belles-Lettres.

Employé oxymorique
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: «Les futurs profs seront mieux armés que nous, face aux élèves»

Message par Lefteris le Lun 1 Juil 2013 - 19:47

@Employé oxymorique a écrit:J'apprend d'ailleurs, en lisant cette brochure, qu'un titulaire de Master 2 non MEEF reçu au CAPES devra valider des enseignements en Master 2 MEEF. Donc celui qui fait un master recherche puis passe ensuite son Capes aura, quand même, des cours à suivre. Super.
Donc pendant l'année de stage ? Sinon, pas de titularisation ?
On cherche à créer un public captif pour les pédagogistes, cela justifiera leur fromage. IUFM, le retour, sous un nouveau déguisement. SOS fantômes.
 
On signifie clairement aux gens -comme naguère dans les IUFM- que les disciplines, c'est accessoire, voire de la me*** . Ceci dit, avec un master recherche, on se dirige plutôt vers l'agreg, épargnée (pour l'instant) par ces turpitudes.
Les idéologues et gratte-papiers feraient tout pour faire fuir encore plus les candidats -et en amont les étudiants- qu'ils ne s'y prendraient pas autrement.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: «Les futurs profs seront mieux armés que nous, face aux élèves»

Message par Lastrolabe le Lun 1 Juil 2013 - 20:05

@Employé oxymorique a écrit:Oh, la jolie brochure : http://www.education.gouv.fr/cid72783/lancement-des-ecoles-superieures-du-professorat-et-de-l-education.html
"Les ESPE participeront à la recherche en éducation et assureront la diffusion, le développement et la promotion de méthodes pédagogiques innovantes. Elles favoriseront ainsi les processus de transferts entre recherche et pratiques professionnelles. Les ESPE seront en outre particulièrement engagées dans la formation des enseignants à l’usage du numérique. Elles ont enfin vocation à participer à des actions de coopération internationale."
C'est beau. cafe

Bienvenue dans le monde des bisounours affraid 

Sinon Master MEEF mention "Pratique et ingénierie de la formation" (p.15) c'est pour former les nouveaux pédagogistes ?

Lastrolabe
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: «Les futurs profs seront mieux armés que nous, face aux élèves»

Message par angelxxx le Lun 1 Juil 2013 - 20:08

Wow ! C'est vraiment une mauvaise nouvelle de plus ! L'année prochaine j'ai déjà décidé de faire un master recherche tout simplement parce j'aime ma matière et qu'il serait simplement inenvisageable de subir un lavage de cerveau pendant deux ans. Et on m'apprend que si je rate l'agrégation, paf, je suis quand même obligé affraid 
Franchement une fois le master recherche en poste, si les choses continuent d'évoluer dans ce sens et que je n'ai pas l'agrégation je m'orienterai vers une thèse.
Ils sont complètement fous ces gens pale

_________________
"La lumière pense voyager plus vite que quoi que ce soit d'autre, mais c'est faux. Peu importe à quelle vitesse voyage la lumière, l'obscurité arrive toujours la première, et elle l'attend. Terry Pratchett."

angelxxx
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: «Les futurs profs seront mieux armés que nous, face aux élèves»

Message par linkus le Lun 1 Juil 2013 - 20:20

Tu fais quoi Angelxxx?
J'envisage également la thèse dès que le rectorat me fichera la paix. En attendant, je maintiens mon niveau.

_________________
J'entends souvent dire qu'avec l'agrégation, c'est travailler moins pour gagner plus. En réalité, avec le CAPES c'est travailler plus pour gagner moins. professeur

Avec un travail acharné, même un raté peut battre un génie. Rock Lee
Je ne suis pas gros, j'ai une ossature lourde!
Vous aimez Bomberman? Venez jouer à Bombermine. Very Happy

linkus
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: «Les futurs profs seront mieux armés que nous, face aux élèves»

Message par Fesseur Pro le Lun 1 Juil 2013 - 20:27

@angelxxx a écrit: aucun ne me pousserai à reculer
mon dernier stage c'est très bien passé
on apprend de ces erreurs !
On apprend de ses erreurs. Smile

_________________
Pourvu que ça dure... professeur

Fesseur Pro
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: «Les futurs profs seront mieux armés que nous, face aux élèves»

Message par angelxxx le Lun 1 Juil 2013 - 20:35

Vous faites un peu doublon, Fesseur Pro No 
C'est une très mauvaise idée d'écrire sur son smartphone, j'en conviens.Tiens au passage c'est lui qui transforme systématiquement les "s'est" en "c'est". Pour le reste c'est simplement d'affreuses erreurs.
Mais bon, amusez vous bien. pingouin 

Sinon, pour répondre à ta question Linkus : l'année prochaine je fais un master de recherche en chimie. Enfin, le M1 est un master recherche et pour le M2 il y a la possibilité de partir sur une préparation à l'agrégation.



_________________
"La lumière pense voyager plus vite que quoi que ce soit d'autre, mais c'est faux. Peu importe à quelle vitesse voyage la lumière, l'obscurité arrive toujours la première, et elle l'attend. Terry Pratchett."

angelxxx
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: «Les futurs profs seront mieux armés que nous, face aux élèves»

Message par Lefteris le Lun 1 Juil 2013 - 20:37

@angelxxx a écrit:Wow ! C'est vraiment une mauvaise nouvelle de plus ! L'année prochaine j'ai déjà décidé de faire un master recherche tout simplement parce j'aime ma matière et qu'il serait simplement inenvisageable de subir un lavage de cerveau pendant deux ans. Et on m'apprend que si je rate l'agrégation, paf, je suis quand même obligé affraid 
Franchement une fois le master recherche en poste, si les choses continuent d'évoluer dans ce sens et que je n'ai pas l'agrégation je m'orienterai vers une thèse.
Ils sont complètement fous ces gens pale
Tu viens confirmer en direct tout keske j'dis : un repoussoir .
Je ne suis pas concerné à titre personnel, mais si on me refourgue des stagiaires, je ne sais pas que faire , parce qu'il est hors de question que je participe à cette mascarade et que je joue le jeu du pédagogisme.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: «Les futurs profs seront mieux armés que nous, face aux élèves»

Message par angelxxx le Lun 1 Juil 2013 - 20:48

Oh je pense même pas que l'état attende de toi que tu joues ce rôle : chez "nous" parmi ceux qui ont fait des stages certains préfèrent faire un master MEEF. C'et même une majorité. Et pourtant j'ai essayé de les sensibiliser aux problèmes que nous traversons mais rien. Tant pis pour eux. Mais c'est en partie la faute d'un système universitaire qui donne relativement facilement la licence et qui sélectionne les master sur dossiers -sauf master MEEF-. Du coup ceux qui ont eu de peu la licence s'orientent vers les master MEEF.

L'autre question que je me pose -après avoir vu des salles de PPME, en gros un UE de type MEEF, avec des gens passionnées et qui m'ont simplement l'air fou/déconnectés du monde réel- c'est : ai-je envie de "travailler avec eux", faire le même métier Shocked 

_________________
"La lumière pense voyager plus vite que quoi que ce soit d'autre, mais c'est faux. Peu importe à quelle vitesse voyage la lumière, l'obscurité arrive toujours la première, et elle l'attend. Terry Pratchett."

angelxxx
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: «Les futurs profs seront mieux armés que nous, face aux élèves»

Message par Employé oxymorique le Mar 2 Juil 2013 - 8:15

@Lefteris a écrit:
@Employé oxymorique a écrit:J'apprend d'ailleurs, en lisant cette brochure, qu'un titulaire de Master 2 non MEEF reçu au CAPES devra valider des enseignements en Master 2 MEEF. Donc celui qui fait un master recherche puis passe ensuite son Capes aura, quand même, des cours à suivre. Super.
Donc pendant l'année de stage ? Sinon, pas de titularisation ?
On cherche à créer un public captif pour les pédagogistes, cela justifiera leur fromage. IUFM, le retour, sous un nouveau déguisement. SOS fantômes.
 
On signifie clairement aux gens -comme naguère dans les IUFM-  que les disciplines, c'est accessoire, voire de la me*** . Ceci dit, avec un master recherche, on se dirige plutôt vers l'agreg, épargnée (pour l'instant) par ces turpitudes.
Les idéologues et gratte-papiers feraient tout pour faire fuir encore plus les candidats -et en amont les étudiants- qu'ils ne s'y prendraient pas autrement.
Comme je lis le graphique oui, pendant l'année de stage. Et à mon avis ça conditionne la titularisation.
Il ne me reste qu'une voie pour ne pas mettre un pied dans ces machines à formatage : l'agrégation. Au moins je ne pourrai pas dire que je n'ai pas été prévenu.

_________________
Cymbale en chef au concert des immobiles.
« Il faudra résister à la dissolution programmée de l’enseignement, de la recherche scientifique, des classiques et des biens culturels. Car saboter la culture et l’instruction, c’est saboter le futur de l’humanité. Il y a quelques années, j’ai eu l’occasion de lire une phrase simple, mais pleine de sens, qui était inscrite sur un panneau signalétique dans une bibliothèque de manuscrits au milieu d’une oasis perdue du Sahara ; « La connaissance est une richesse qu’on peut donner sans s’appauvrir. » Seul le savoir peut perturber la logique dominante du profit en étant partagé sans appauvrir, et même, bien au contraire, en enrichissant à la fois celui qui le transmet et celui qui le reçoit.»
L’Utilité de l’Inutile. Manifeste, Nuccio Ordine, éditions des Belles-Lettres.

Employé oxymorique
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: «Les futurs profs seront mieux armés que nous, face aux élèves»

Message par Hermione0908 le Mar 2 Juil 2013 - 8:19

@angelxxx a écrit:Vous faites un peu doublon, Fesseur Pro No 
C'est une très mauvaise idée d'écrire sur son smartphone, j'en conviens.Tiens au passage c'est lui qui transforme systématiquement les "s'est" en "c'est". Pour le reste c'est simplement d'affreuses erreurs.
Mais bon, amusez vous bien. pingouin 

Sinon, pour répondre à ta question Linkus : l'année prochaine je fais un master de recherche en chimie. Enfin, le M1 est un master recherche et pour le M2 il y a la possibilité de partir sur une préparation à l'agrégation.


Suffit d'ôter l'anticipation et de tout taper. Wink
Considération technique mise à part, je vous souhaite, à vous tous qui souhaitez devenir prof, beaucoup de courage. J'ai eu la chance de passer avant les réformes diverses de ses dernières années, le parcours était simple et clair, et il n'y avait qu'une épreuve de didactique au concours. Je ne sais pas si aujourd'hui je tenterais le coup vu la complexité des choses et l'aspect disciplinaire "pur" qui me paraît de plus en plus purement anecdotique.

_________________
Pour accéder à la rubrique "privé accessible sur demande" (partie loisirs + questions professionnelles très personnelles) , il faut intégrer un des deux groupes "Loisirs" ci-dessous :
Pour les pseudos entre A et M: http://www.neoprofs.org/g15-groupe-loisirs
Pour les pseudos entre N et Z, ou qui commencent par autre chose qu'une lettre: http://www.neoprofs.org/g16-groupe-loisirs_

Hermione0908
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: «Les futurs profs seront mieux armés que nous, face aux élèves»

Message par Cath le Mar 2 Juil 2013 - 8:51

@Employé oxymorique a écrit:
@Lefteris a écrit:
@Employé oxymorique a écrit:J'apprend d'ailleurs, en lisant cette brochure, qu'un titulaire de Master 2 non MEEF reçu au CAPES devra valider des enseignements en Master 2 MEEF. Donc celui qui fait un master recherche puis passe ensuite son Capes aura, quand même, des cours à suivre. Super.
Donc pendant l'année de stage ? Sinon, pas de titularisation ?
On cherche à créer un public captif pour les pédagogistes, cela justifiera leur fromage. IUFM, le retour, sous un nouveau déguisement. SOS fantômes.
 
On signifie clairement aux gens -comme naguère dans les IUFM-  que les disciplines, c'est accessoire, voire de la me*** . Ceci dit, avec un master recherche, on se dirige plutôt vers l'agreg, épargnée (pour l'instant) par ces turpitudes.
Les idéologues et gratte-papiers feraient tout pour faire fuir encore plus les candidats -et en amont les étudiants- qu'ils ne s'y prendraient pas autrement.
Comme je lis le graphique oui, pendant l'année de stage. Et à mon avis ça conditionne la titularisation.
Il ne me reste qu'une voie pour ne pas mettre un pied dans ces machines à formatage : l'agrégation. Au moins je ne pourrai pas dire que je n'ai pas été prévenu.

Je ne suis pas spécialiste du tout, mais ça ne parait pas très légal: obliger des titulaires d'un bac +5 à repasser tout ou partie d'un autre bac +5 alors que seul un bac + 5 est nécessaire pour passer le concours... (vous me suivez ?)

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: «Les futurs profs seront mieux armés que nous, face aux élèves»

Message par ysabel le Mar 2 Juil 2013 - 9:00

@Hermione0908 a écrit: Considération technique mise à part, je vous souhaite, à vous tous qui souhaitez devenir prof, beaucoup de courage. J'ai eu la chance de passer avant les réformes diverses de ses dernières années, le parcours était simple et clair, et il n'y avait qu'une épreuve de didactique au concours. Je ne sais pas si aujourd'hui je tenterais le coup vu la complexité des choses et l'aspect disciplinaire "pur" qui me paraît de plus en plus purement anecdotique.

aujourd'hui je ne pourrais plus me reconvertir en prof comme je l'ai fait à la fin du dernier millénaire...
bah ! j'aurais tenté un autre concours de la FP
 
cath5660 a écrit:
Je ne suis pas spécialiste du tout, mais ça ne parait pas très légal: obliger des titulaires d'un bac +5 à repasser tout ou partie d'un autre bac +5 alors que seul un bac + 5 est nécessaire pour passer le concours... (vous me suivez ?)

tout à fait d'accord avec toi... pour un concours de la FP il suffit d'avoir tel ou tel niveau. Demander plus rompt l'égalité devant les citoyens. On va retrouver l'Etat devant le tribunal...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: «Les futurs profs seront mieux armés que nous, face aux élèves»

Message par Lefteris le Mar 2 Juil 2013 - 9:25

@Employé oxymorique a écrit:
@Lefteris a écrit:
@Employé oxymorique a écrit:J'apprend d'ailleurs, en lisant cette brochure, qu'un titulaire de Master 2 non MEEF reçu au CAPES devra valider des enseignements en Master 2 MEEF. Donc celui qui fait un master recherche puis passe ensuite son Capes aura, quand même, des cours à suivre. Super.
Donc pendant l'année de stage ? Sinon, pas de titularisation ?
On cherche à créer un public captif pour les pédagogistes, cela justifiera leur fromage. IUFM, le retour, sous un nouveau déguisement. SOS fantômes.
 
On signifie clairement aux gens -comme naguère dans les IUFM-  que les disciplines, c'est accessoire, voire de la me*** . Ceci dit, avec un master recherche, on se dirige plutôt vers l'agreg, épargnée (pour l'instant) par ces turpitudes.
Les idéologues et gratte-papiers feraient tout pour faire fuir encore plus les candidats -et en amont les étudiants- qu'ils ne s'y prendraient pas autrement.
Comme je lis le graphique oui, pendant l'année de stage. Et à mon avis ça conditionne la titularisation.
Il ne me reste qu'une voie pour ne pas mettre un pied dans ces machines à formatage : l'agrégation. Au moins je ne pourrai pas dire que je n'ai pas été prévenu.
Tu ne seras pas formaté, parce qu'avec de l'esprit critique on n'est pas formatable, mais tu t'y ennuieras ferme et il faudra beaucoup  faire semblant. Comme nous naguère à l'IUFM (car à n'en pas douter, c'est un remake, avec les mêmes illuminés ou planqués calculateurs) , où il ne faut pas croire que tout le monde gobait béatement  les délires pédagols. La majorité les rejetait, même les jeunes, après avoir simulé l'intérêt et l'écoute. Mais à chaque pause on entendait des railleries sur les délires à peine entendus:D . La preuve, les plupart des enseignants n'ont pas basculé dans le pédagogisme, malgré le bourrage de crâne organisé et les injonctions "verticales" et caporalistes.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: «Les futurs profs seront mieux armés que nous, face aux élèves»

Message par barèges le Mar 2 Juil 2013 - 9:35

@angelxxx a écrit:Oh je pense même pas que l'état attende de toi que tu joues ce rôle : chez "nous" parmi ceux qui ont fait des stages certains préfèrent faire un master MEEF. C'et même une majorité. Et pourtant j'ai essayé de les sensibiliser aux problèmes que nous traversons mais rien. Tant pis pour eux. Mais c'est en partie la faute d'un système universitaire qui donne relativement facilement la licence et qui sélectionne les master sur dossiers -sauf master MEEF-. Du coup ceux qui ont eu de peu la licence s'orientent vers les master MEEF.

L'autre question que je me pose -après avoir vu des salles de PPME, en gros un UE de type MEEF, avec des gens passionnées  et qui m'ont simplement l'air fou/déconnectés du monde réel- c'est : ai-je envie de "travailler avec eux", faire le même métier Shocked 

Dommage, car, dit la plaquette sur les espés donnée en lien plus haut :
Le concours est un acte de recrutement et non de certification universitaire. Les concours rénovés
n’ont pas pour objet de réaliser une nouvelle validation des compétences acquises au sein des
masters enseignement éducation, formation (MEEF) délivrés par les Écoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPE).
Ni, on l'imagine bien, les savoirs (ouh le gros mot) des années réactionnaires de la licence.

barèges
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: «Les futurs profs seront mieux armés que nous, face aux élèves»

Message par barèges le Mar 2 Juil 2013 - 9:45

@ysabel a écrit:
cath5660 a écrit:  
Je ne suis pas spécialiste du tout, mais ça ne parait pas très légal: obliger des titulaires d'un bac +5 à repasser tout ou partie d'un autre bac +5 alors que seul un bac + 5 est nécessaire pour passer le concours... (vous me suivez ?)

tout à fait d'accord avec toi... pour un concours de la FP il suffit d'avoir tel ou tel niveau. Demander plus rompt l'égalité devant les citoyens. On va retrouver l'Etat devant le tribunal...

Ce n'est pas le concours mais la titularisation, conditionnée à la validation d'un stage. Pour valider ce stage il faudra valider les UE du master 2 MEEF, comme autrefois aller à l'IUFM, rendre le mémoire de fin d'année, réussir sa soutenance, etc. Il y avait déjà une volonté de singer les DEA ou DESS universitaires, avec ce mémoire et cette soutenance.
Enfin dans la plaquette des espés je vois "excellence" à peu près à chaque ligne. Si Angelxxx a raison et que le master MEEF devient le seul master à ne pas sélectionner ses étudiants, avec le petit ajout concernant le concours qui n'est pas là pour valider des compétences (ne parlons même pas de connaissances) des années de formation, c'est sûr que l'enseignement nagera en pleine excellence.
L'agrégation, sauf erreur de ma part, ne figure pas dans cette plaquette. Les agrégés stagiaires, comme les autres, iront en seconde année de master MEEF, et j'espère qu'on ne leur jettera pas le genre de regard que les collègues pouvaient recevoir dans les IUFM à l'époque.

barèges
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum