Témoignage désabusé mais révolté : La der dans ma segpa

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Témoignage désabusé mais révolté : La der dans ma segpa

Message par Celadon le Sam 6 Juil - 10:23

Sur Agoravox :
http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/parodie/article/la-der-dans-ma-segpa-138274
Extrait :
"L'année scolaire s'achève dans la déliquescence programmée, nouveau concept de notre éducation nationale qui n'accepte pas de voir la vérité en face. Il est parfaitement illusoire de faire revenir des élèves après les conseils de classe et la fermeture pour les épreuves du brevet. C'est implicitement donner raison aux absents. C'est également refuser la double nécessité d'un rituel collectif de début et de fin d'année sans lequel l'école devient un hôtel des courants d'air."

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage désabusé mais révolté : La der dans ma segpa

Message par atrium le Sam 6 Juil - 11:54

Le lendemain revint le petit prince.

- Il eût mieux valu revenir à la même heure, dit le renard. Si tu viens, par exemple, à quatre heures de l'après-midi, dès trois heures je commencerai d'être heureux. Plus l'heure avancera, plus je me sentirai heureux. A quatre heures, déjà, je m'agiterai et m'inquiéterai; je découvrirai le prix du bonheur ! Mais si tu viens n'importe quand, je ne saurai jamais à quelle heure m'habiller le cœur... Il faut des rites.

- Qu'est-ce qu'un rite ? dit le petit prince.

- C'est aussi quelque chose de trop oublié, dit le renard. C'est ce qui fait qu'un jour est différent des autres jours, une heure, des autres heures. Il y a un rite, par exemple, chez mes chasseurs. Ils dansent le jeudi avec les filles du village. Alors le jeudi est jour merveilleux ! Je vais me promener jusqu'à la vigne. Si les chasseurs dansaient n'importe quand, les jours se ressembleraient tous, et je n'aurais point de vacances.

Le Petit Prince, Antoine de Saint Exupéry


Lundi dernier, le CPE du collège de mes enfants m'a téléphoné (pendant la récréation) pour me demander l'autorisation de les laisser partir vu qu'il n'y avait plus qu'une vingtaine d'élèves dans tout le collège... Pourquoi se tirer une balle dans le pied en expliquant aux élèves que l'école c'est optionnel?

_________________
It's okay to be a responsible member of society if only you know what you're going to be held responsible for.

John Brunner, The Jagged Orbit

atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage désabusé mais révolté : La der dans ma segpa

Message par Celadon le Sam 6 Juil - 13:22

Tu as donné ton accord ?
Je me demande si dans le privé ça se passe comme ça...

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage désabusé mais révolté : La der dans ma segpa

Message par philann le Sam 6 Juil - 13:58

Je ne sais pas, mais moi j'ai mal vécu de devoir venir travailler pour ne pas faire cours. Si les cours n'ont plus lieu et s'il n'y a plus d'enjeu (notes, conseils etc...) je préfère mille fois, les élèves ailleurs qu'au collège!
Parce que de mon point de vue, la meilleure façon de se tirer une balle dans le pied, c'est d'instiller dans l'idée des gens que le collège est une garderie/ centre de loisirs.

On vient à l'école pour TRAVAILLER...ou on est beaucoup mieux ailleurs!

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage désabusé mais révolté : La der dans ma segpa

Message par Celadon le Sam 6 Juil - 15:05

Bien sûr Philann, le pb ce n'est pas nous !

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage désabusé mais révolté : La der dans ma segpa

Message par atrium le Sam 6 Juil - 15:38

@Celadon a écrit:Tu as donné ton accord ?
Je me demande si dans le privé ça se passe comme ça...

Non. J'ai bien évidemment refusé. Pas le temps de discuter et pas envie de me fâcher.

atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage désabusé mais révolté : La der dans ma segpa

Message par atrium le Sam 6 Juil - 15:42

@philann a écrit:
On vient à l'école pour TRAVAILLER...ou on est beaucoup mieux ailleurs!

+1000
Il est peut-être là le fameux "délit d'initié" des parents-enseignants tellement à la mode dans les médias furieux Il faut aussi faire relire Saint Ex à nos gouvernants (Peillon en tête.

atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage désabusé mais révolté : La der dans ma segpa

Message par lapetitemu le Sam 6 Juil - 15:55

@philann a écrit:Je ne sais pas, mais moi j'ai mal vécu de devoir venir travailler pour ne pas faire cours. Si les cours n'ont plus lieu et s'il n'y a plus d'enjeu (notes, conseils etc...) je préfère mille fois, les élèves ailleurs qu'au collège!
Parce que de mon point de vue, la meilleure façon de se tirer une balle dans le pied, c'est d'instiller dans l'idée des gens que le collège est une garderie/ centre de loisirs.

On vient à l'école pour TRAVAILLER...ou on est beaucoup mieux ailleurs!

Je suis d'accord avec toi : chez nous, les élèves devaient revenir après le brevet, et jusqu'au 5 juillet. Seulement, quand je suis revenue au collège après les deux jours consacrés aux corrections du brevet, le mercredi matin, donc, j'ai trouvé les salles... complètement vides. Bureaux, chaises, etc... étaient tous dans le couloir pour le grand ménage de fin d'année. De fin d'année ? Mais je croyais que c'était le 5 juillet ? heu Evil or Very Mad 
Donc contradiction totale : on distribue un mot à toutes les familles sur lequel il est noté (en toutes lettres et en caractères gras) que les cours se terminent le 5. Mais on n'a plus de salles pour faire cours.

Vous me direz : il y a eu, au collège, 4 élèves (au total) le mercredi, 3 le jeudi, et 2 le vendredi.
Du coup, je me suis retrouvée dans une impasse : j'aurais eu de quoi faire "cours" si j'avais eu ma salle (pas vraiment cours, évidemment, mais du moins des activités en lien avec le français, de la lecture, de l'écriture...) et un nombre d'élèves un peu plus honnête. Mais là, que faire d'autre que de la garderie ? Donc, mercredi, on a joué à C'est pas sorcier (pour la prof de SVT) et au petit bac (pour moi). Le jeudi, je n'avais pas cours. Et vendredi, j'ai testé un jeu de lettres (que je conseille, d'ailleurs : Mélicado) avec les deux dernières combattantes.

Mais je trouve ça très difficile à gérer : doit-on dire aux élèves de ne pas revenir pour ne pas avoir à faire de la garderie ? Car, en effet, donner l'impression aux gamins que ce sera forcément garderie les derniers jours, ça donne une piètre image de l'école, et ça encourage certains parents à préférer les laisser à la maison ou en activité péri-scolaire, ou chez les copains, ou chez les grands-parents... (ou encore à partir en vacances avec eux une semaine avant la fin officielle furieux ).
Mais en même temps, de mon côté, je n'ai pas pu leur dire ça. J'ai donc passé les derniers jours avant le brevet à leur dire et répéter que l'école est obligatoire et qu'il fallait revenir. En me doutant bien du résultat, c'est sûr.

Bref, c'est vraiment une situation qui me rend furieuse.
(Notre chef, le dernier jour, "s'étonnait" de nous voir si nombreux en salle des profs. Comme si on avait pu rester chez nous ! Ben, fallait nous le dire, alors !!)

lapetitemu
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage désabusé mais révolté : La der dans ma segpa

Message par llaima le Dim 7 Juil - 16:47

@lapetitemu a écrit:
@philann a écrit:Je ne sais pas, mais moi j'ai mal vécu de devoir venir travailler pour ne pas faire cours. Si les cours n'ont plus lieu et s'il n'y a plus d'enjeu (notes, conseils etc...) je préfère mille fois, les élèves ailleurs qu'au collège!
Parce que de mon point de vue, la meilleure façon de se tirer une balle dans le pied, c'est d'instiller dans l'idée des gens que le collège est une garderie/ centre de loisirs.

On vient à l'école pour TRAVAILLER...ou on est beaucoup mieux ailleurs!


Mais je trouve ça très difficile à gérer : doit-on dire aux élèves de ne pas revenir pour ne pas avoir à faire de la garderie ? Car, en effet, donner l'impression aux gamins que ce sera forcément garderie les derniers jours, ça donne une piètre image de l'école, et ça encourage certains parents à préférer les laisser à la maison ou en activité péri-scolaire, ou chez les copains, ou chez les grands-parents... (ou encore à partir en vacances avec eux une semaine avant la fin officielle furieux ).
Mais en même temps, de mon côté, je n'ai pas pu leur dire ça. J'ai donc passé les derniers jours avant le brevet à leur dire et répéter que l'école est obligatoire et qu'il fallait revenir. En me doutant bien du résultat, c'est sûr.



Mais l'école n'est pas obligatoire en France, alors pourquoi raconter ça? En plus elle l'est encore moins en Juin que les autres mois! Beaucoup de gens profitent de fin juin pour partir un peu plus tôt en vacances, avoir des locations moins chères et éviter les foules et heureusement qu'ils le font car non seulement la pression touristique sur les 2 mois d'été serait encore plus forte et beaucoup de gens ne pourraient pas se payer de vacances : en juin ça reste encore accessible à certains mais plus après le 6juillet!

llaima
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage désabusé mais révolté : La der dans ma segpa

Message par MelanieSLB le Dim 7 Juil - 16:55

L'instruction est obligatoire. Quand les parents ont choisi de confier l'instruction de leurs enfants à l'école, celle-ci devient obligatoire jusqu'aux vacances, juillet (quelle horreur!) inclus.

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)

MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage désabusé mais révolté : La der dans ma segpa

Message par atrium le Dim 7 Juil - 17:30

@llaima a écrit:


Mais l'école n'est pas obligatoire en France, alors pourquoi raconter ça? En plus elle l'est encore moins en Juin que les autres mois! Beaucoup de gens profitent de fin juin pour partir un peu plus tôt en vacances, avoir des locations moins chères et éviter les foules et heureusement qu'ils le font car non seulement la pression touristique sur les 2 mois d'été serait encore plus forte et beaucoup de gens ne pourraient pas se payer de vacances : en juin ça reste encore accessible à certains mais plus après le 6juillet!

Oui, l'école n'est pas obligatoire en France. On peut instruire soi même ses enfants à la maison. C'est plus pratique pour choisir des dates de vacances qui vous conviennent...

atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage désabusé mais révolté : La der dans ma segpa

Message par llaima le Dim 7 Juil - 23:06

@MelanieSLB a écrit:L'instruction est obligatoire. Quand les parents ont choisi de confier l'instruction de leurs enfants à l'école, celle-ci devient obligatoire jusqu'aux vacances, juillet (quelle horreur!) inclus.

Ca c'est une interprétation très rigoriste des textes, une autre pourrait être que l'école n'est pas vraiment obligatoire surtout quand on ne fait plus "école" dans les établissements mais garderie... Mon interprétation semble d'ailleurs la plus communément admise par les parents d'élèves vue la fréquentation observée fin juin!

llaima
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage désabusé mais révolté : La der dans ma segpa

Message par MelanieSLB le Dim 7 Juil - 23:40

Si tous les élèves venaient comme la loi les y oblige théoriquement, il y aurait travail jusqu'au bout. Il y a garderie uniquement parce qu'il y a entre 0 et 3 élèves par classe.

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)

MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage désabusé mais révolté : La der dans ma segpa

Message par Marlou.Bassboost le Lun 8 Juil - 9:46

cette année, j'ai été une des seules la semaine avant le brevet à ne pas leur passer un film.
les élèves avaient des films quasi toute la journée. ( espagnol, français, anglais, arts pla, musique, histoire   )
les gamins en avaient marre, et en ont informé leurs parents.
bien sur, les parents appellent pour râler.
et moi je râlais aussi car les élèves ne venaient pas et que je voulais faire des travaux informatiques liant arts et maths. A 3 élèves, c'est un peu glauque...
A qui la faute?

_________________
Nelson Mandela : « en faisant scintiller notre lumière nous offrons la possibilité aux autres d'en faire autant »

Marlou.Bassboost
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage désabusé mais révolté : La der dans ma segpa

Message par auléric le Lun 8 Juil - 9:55

un peu vrai marlène mais pas que ...
dans le collège des enfants, il y en a pleins aussi qui râlent quand on bosse jusqu'au bout ou presque et désertent à cause de çà ... et ensuite oui les profs sont réduits à faire de l'occupationnel et donc les restants en ont vite assez (regarder un film une fois dans la journée , faire des jeux un peu ok mais 6h par jour, en changeant de prof/salle toutes les heures , en saucissonné , çà use Laughing )

auléric
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage désabusé mais révolté : La der dans ma segpa

Message par atrium le Lun 8 Juil - 10:11

Il faut être clair: soit on pense comme Philann et on a le droit de râler, soit on participe à la déliquescence dénoncée et on ne peut pas se plaindre que l'école est dévalorisée dans l'esprit des élèves et des parents.

_________________
It's okay to be a responsible member of society if only you know what you're going to be held responsible for.

John Brunner, The Jagged Orbit

atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage désabusé mais révolté : La der dans ma segpa

Message par philann le Lun 8 Juil - 10:27

@atrium a écrit:Il faut être clair: soit on pense comme Philann et on a le droit de râler, soit on participe à la déliquescence dénoncée et on ne peut pas se plaindre que l'école est dévalorisée dans l'esprit des élèves et des parents.

Sauf que même moi et quoi que j'en pense...à la fin je ne faisais plus vraiment cours!!! Comment faire avec trois élèves? Pas toujours les mêmes trois d'un cours à l'autres???

Pourquoi ne pas avancer le brevet et mettre les conseils de classe en toute fin du mois de juin ?? Ou bien pourquoi ne pas faire comme certaines écoles allemandes où pendant la dernières semaines il n'y a plus de "vrais cours" mais de VRAIS ateliers avec production de quelque chose de valable (genre une mosaïque géante et diffinitive sur l'un des murs du collège) ... Bref quelque chose qui ait un sens..

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage désabusé mais révolté : La der dans ma segpa

Message par Ergo le Lun 8 Juil - 10:38

La classe dont j'étais PP (4e), 22 élèves: conseil de classe le lundi soir, mardi matin, ils étaient 11...mardi après-midi: 8.
Mercredi matin: 3.
Jeudi: 0 (et je parle de la semaine AVANT la semaine du brevet)
Vendredi: 2
Lundi matin: 2 (et pas les mêmes que le vendredi) Lundi aprem: 0

En 6e, le lendemain du conseil de classe, j'avais moins de la moitié de la classe (11 élèves...).
La seule classe qui soit venue jusqu'au bout, c'est une classe de 6e qui sait que je les aurai encore l'an prochain (2 absents, comme pour tout le reste de l'année).

En SEGPA, j'ai tourné à 4/5 élèves (sur 12, certes...).
En 4e, on a regroupé nos classes avec mes collègues...Et en 5e, j'ai eu une dizaine d'élèves (sachant que leur conseil était le mardi précédant le brevet, ils ne sont quand même pas venus). Mais au moins, ils n'ont pas râlé de faire des révisions (à grands coups d'exercices Razz).

On a passé une semaine à ne rien faire la 1e semaine de juillet, il aurait mieux valu qu'on ait des cours jusqu'au brevet puis les conseils cette semaine-là. On a déjà un taux d'absentéisme supérieur à 7% à l'année (et encore, il y a quelques années, c'était dans les 14% affraid) alors après les conseils...

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage désabusé mais révolté : La der dans ma segpa

Message par roxanne le Lun 8 Juil - 12:12

@philann a écrit:Je ne sais pas, mais moi j'ai mal vécu de devoir venir travailler pour ne pas faire cours. Si les cours n'ont plus lieu et s'il n'y a plus d'enjeu (notes, conseils etc...) je préfère mille fois, les élèves ailleurs qu'au collège!
Parce que de mon point de vue, la meilleure façon de se tirer une balle dans le pied, c'est d'instiller dans l'idée des gens que le collège est une garderie/ centre de loisirs.

On vient à l'école pour TRAVAILLER...ou on est beaucoup mieux ailleurs!
oh que oui ! bon, "activités" la dernière semaine, admettons.Mais la direction nous a noncé que les EDT ne seraient pas finis à la rentrée (une histoire de stagiaire 6 h ou 9 h qui va TOUT changer !) et que donc la première semaine il faudrait "occuper" les élèves !! pour une fois, il y a eu rebellion dans les rangs ! (bon, certains c'était parce que " si on gaspille les sous pour tout le monde dès le premier jour, comment je vais faire pour mes projets ?)

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage désabusé mais révolté : La der dans ma segpa

Message par MarieL le Lun 8 Juil - 12:20

@MelanieSLB a écrit:Si tous les élèves venaient comme la loi les y oblige théoriquement, il y aurait travail jusqu'au bout. Il y a garderie uniquement parce qu'il y a entre 0 et 3 élèves par classe.

Alors là, je te trouve très optimiste ! Après Pâques il est déjà de plus en plus difficile de faire travailler la majorité de nos élèves, et début juin nombre de collègues abandonnent les cours proprement dit. Une fois les conseils passés, même en classe complète, il faut une énergie conséquente pour faire réellement travailler toute une classe.
Il m'est arrivé de travailler dans un établissement où même les troisièmes revenaient après le brevet mais on ne peut pas dire qu'il y ait eu cours "jusqu'au bout" No 

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage désabusé mais révolté : La der dans ma segpa

Message par llaima le Lun 8 Juil - 12:26

La seule réponse rationnelle face au problème de fin d'année finalement c'est l'allongement des vacances scolaires!

llaima
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage désabusé mais révolté : La der dans ma segpa

Message par atrium le Lun 8 Juil - 20:51

@philann a écrit:
@atrium a écrit:Il faut être clair: soit on pense comme Philann et on a le droit de râler, soit on participe à la déliquescence dénoncée et on ne peut pas se plaindre que l'école est dévalorisée dans l'esprit des élèves et des parents.

Sauf que même moi et quoi que j'en pense...à la fin je ne faisais plus vraiment cours!!! Comment faire avec trois élèves? Pas toujours les mêmes trois d'un cours à l'autres???


Normal. La solution, si elle existe ne peut être que collective (au minimum au niveau d'un établissement) et pas individuelle du ressort exclusif des enseignants dans leur classe.

Sinon je serai curieux de savoir quelles solutions vous proposez llaima. Vous êtes contre un contrôle plus strict de l'absentéisme pour que les familles puissent partir en vacances et apparemment aussi contre un rallongement des congés scolaires. Alors quelle solution vous paraitrait satisfaisante?

atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage désabusé mais révolté : La der dans ma segpa

Message par llaima le Lun 8 Juil - 21:20

@atrium a écrit:
@philann a écrit:
@atrium a écrit:Il faut être clair: soit on pense comme Philann et on a le droit de râler, soit on participe à la déliquescence dénoncée et on ne peut pas se plaindre que l'école est dévalorisée dans l'esprit des élèves et des parents.

Sauf que même moi et quoi que j'en pense...à la fin je ne faisais plus vraiment cours!!! Comment faire avec trois élèves? Pas toujours les mêmes trois d'un cours à l'autres???


Normal. La solution, si elle existe ne peut être que collective (au minimum au niveau d'un établissement) et pas individuelle du ressort exclusif des enseignants dans leur classe.

Sinon je serai curieux de savoir quelles solutions vous proposez llaima. Vous êtes contre un contrôle plus strict de l'absentéisme pour que les familles puissent partir en vacances et apparemment aussi contre un rallongement des congés scolaires. Alors quelle solution vous paraitrait satisfaisante?

Si je suis pour l'allongement des vacances scolaires, travailler moins longtemps mais de manière plus efficace! Après il  y aura toujours de l'absentéisme mais l'absentéisme provenant du fait que les parents partent en vacances ne pose aucun problème, il faut se focaliser sur celui qui provient de soucis graves de l'enfant et pas de faux-problèmes!

llaima
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage désabusé mais révolté : La der dans ma segpa

Message par lapetitemu le Mar 9 Juil - 10:19

Je bondis en entendant des trucs pareils !!
Ne pose aucun problème ? Donc on accepte que l'école c'est la garderie. Quand ça arrange les parents d'y mettre leurs enfants, ok, on peut faire cours. Mais quand ces chers parents ont réservé leur location de fin juin parce que, quand même, ça coûte beaucoup moins cher qu'en juillet, ben, tant pis pour nous, dém***-vous avec ceux qui restent, jouez au petit bac, et ne les notez surtout pas "absents" !!

Après on dira que les profs ne fichent rien ! Mais nous aussi on aimerait bien partir en vacances le 25 juin !

En gros, c'est les parents qui décident du nombre de semaines dont leur enfant a besoin pour être instruit, d'après toi, llaima. (Car je doute qu'ils emmènent des exercices de maths avec eux en vacances...)

Idem pour les gamins qui arrivent comme des fleurs une ou deux semaines après la rentrée, parce qu'ils étaient encore au bled et que les billets d'avion coûtent moins cher en septembre. Et maintenant on a même des gamins qui ratent une semaine entière au cours de l'année, au retour de petites vacances, pour la même raison.
Et à côté de ça, on a Vincent Peillon qui nous sort des rattrapages à la pelle pour que l'année scolaire fasse ses 36 semaines tout pile.

Vraiment, ça me rend furieuse, de lire ça !

(Axel, en revanche, je ne suis pas d'accord avec toi : ce qui fait qu'on ne peut plus bosser correctement quand la fin de l'année se profile, c'est parce que dans la tête des gamins, la fin est de plus en plus tôt. Si tous les élèves savaient clairement que l'année se finit le 5 juillet (ou le 25 juin, je ne suis pas spécialement accro à ce que l'année se finisse aussi tard, mais il faut que ce soit officiel), conseils de classe ou pas, on pourrait les faire bosser. Chez nous, à part en 3e où les élèves se sont pris un ou deux jours de révision juste avant le brevet, nos classes étaient pleines jusqu'au 25 juin, et personnellement, j'ai fait cours. Même si tout le monde a chaud, même si les gamins te demandent tous les jours quand les cours se terminent... J'ai fait des contrôles jusqu'au 20 juin en 5e Twisted Evil )

lapetitemu
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage désabusé mais révolté : La der dans ma segpa

Message par llaima le Mar 9 Juil - 12:30

@lapetitemu a écrit:Je bondis en entendant des trucs pareils !!
Ne pose aucun problème ? Donc on accepte que l'école c'est la garderie. Quand ça arrange les parents d'y mettre leurs enfants, ok, on peut faire cours.)


Je ne vois pas la relation entre être tolérant sur l'assiduité quand c'est pour des raisons familiales et le fait que l'école soit une garderie... Qu'il y'aie des absents ne change pas la manière de faire cours! Enfin disons tant qu'il y a quand même une majorité d'élèves c'est pour cela qu'il faut mettre les vacances juste après les conseils de classe

@lapetitemu a écrit:Mais quand ces chers parents ont réservé leur location de fin juin parce que, quand même, ça coûte beaucoup moins cher qu'en juillet, ben, tant pis pour nous, dém***-vous avec ceux qui restent, jouez au petit bac, et ne les notez surtout pas "absents" !!.)


L'aspect financier est quand même important, déjà beaucoup de Français ont du mal à partir en vacances vu les prix pratiqués même hors saison alors tu veux les faire payer des bungalows à 800 euros la semaine, des résidences à 2000 euros les 7jours! Même moi je ne pars pas en France en grande vacance alors que mon salaire est bien plus élevé que celui de beaucoup de parents de mes élèves. Je suis heureux que mes élèves puissent au moins partir un peu hors-saison sinon beaucoup ne partiraient pas ou beaucoup moins. C'est ce que tu veux? Que des centaines de milliers de gamins ne partent pas en vacances pour juste terminer l'année où quand même on boucle l'essentiel avant les vacances de printemps?


@lapetitemu a écrit:
Après on dira que les profs ne fichent rien ! Mais nous aussi on aimerait bien partir en vacances le 25 juin !

En gros, c'est les parents qui décident du nombre de semaines dont leur enfant a besoin pour être instruit, d'après toi, llaima. (Car je doute qu'ils emmènent des exercices de maths avec eux en vacances...)

Idem pour les gamins qui arrivent comme des fleurs une ou deux semaines après la rentrée, parce qu'ils étaient encore au bled et que les billets d'avion coûtent moins cher en septembre. Et maintenant on a même des gamins qui ratent une semaine entière au cours de l'année, au retour de petites vacances, pour la même raison.
Et à côté de ça, on a Vincent Peillon qui nous sort des rattrapages à la pelle pour que l'année scolaire fasse ses 36 semaines tout pile.

Vraiment, ça me rend furieuse, de lire ça !


Garde ta colère contre Peillon pas contre moi et prend un peu en compte le contexte social qui t'entoure, et demande-toi en quoi te dérange le fait que des gamins partent en vacances pendant les cours, tu es jalouse ou quoi? Surtout que certains franchement j'aimerais qu'ils y partent plus souvent car quand ils ne sont pas là ça me fait des vacances aussi!




llaima
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum