A. Bentolila dans Libération : "Le bac, une illusion démocratique"

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A. Bentolila dans Libération : "Le bac, une illusion démocratique"

Message par Docteur OX le Sam 6 Juil 2013 - 17:54

http://www.liberation.fr/societe/2013/07/04/le-bac-une-illusion-democratique_915986

Extrait :

Par ALAIN BENTOLILA Professeur de linguistique, université Paris- Descartes

Il y a une trentaine d’années, face à la montée d’un échec scolaire qu’ils s’étaient montrés incapables d’endiguer, les responsables politiques ont sorti leur baguette magique pour décréter que, dans les délais les plus brefs et sans changer grand-chose, ils allaient démocratiser l’école. Ces illusionnistes maquillèrent donc la massification de l’école pour lui donner une façade démocratique et décidèrent qu’il fallait que l’on atteignît à marche forcée 80 % de réussite au baccalauréat. Ainsi notre école put-elle démontrer aux yeux du monde son efficacité et son équité.

Mais comment réussir ce tour de passe-passe alors qu’année après année une partie de plus en plus importante des élèves avaient du mal à lire et encore plus de mal à écrire ? Aucun problème ! Pour que la majorité pût franchir l’obstacle, il fut décidé d’ajuster la hauteur de la barre à la faible détente des élèves. On trafiqua donc progressivement les examens : après la suppression de l’examen de 6evint le tour du BEPC ; et après le BEPC, on dilua le baccalauréat dans un incompréhensible fouillis d’options qui n’avaient pour point commun que d’exhiber le vocable «baccalauréat» dans leurs intitulés respectifs. Et bien sûr, année après année, on diminua les exigences du bac pour en arriver à cette parodie d’examen auxquels seuls certains candidats et leurs parents anxieux semblent encore croire : ils déchanteront vite en s’apercevant du peu d’impact que ce diplôme a sur le destin professionnel des lauréats.

Docteur OX
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: A. Bentolila dans Libération : "Le bac, une illusion démocratique"

Message par Isis39 le Sam 6 Juil 2013 - 18:15

@Docteur OX a écrit:http://www.liberation.fr/societe/2013/07/04/le-bac-une-illusion-democratique_915986

Par ALAIN BENTOLILA Professeur de linguistique, université Paris- Descartes

Il y a une trentaine d’années, face à la montée d’un échec scolaire qu’ils s’étaient montrés incapables d’endiguer, les responsables politiques ont sorti leur baguette magique pour décréter que, dans les délais les plus brefs et sans changer grand-chose, ils allaient démocratiser l’école. Ces illusionnistes maquillèrent donc la massification de l’école pour lui donner une façade démocratique et décidèrent qu’il fallait que l’on atteignît à marche forcée 80 % de réussite au baccalauréat. Ainsi notre école put-elle démontrer aux yeux du monde son efficacité et son équité.

Mais comment réussir ce tour de passe-passe alors qu’année après année une partie de plus en plus importante des élèves avaient du mal à lire et encore plus de mal à écrire ? Aucun problème ! Pour que la majorité pût franchir l’obstacle, il fut décidé d’ajuster la hauteur de la barre à la faible détente des élèves. On trafiqua donc progressivement les examens : après la suppression de l’examen de 6evint le tour du BEPC ; et après le BEPC, on dilua le baccalauréat dans un incompréhensible fouillis d’options qui n’avaient pour point commun que d’exhiber le vocable «baccalauréat» dans leurs intitulés respectifs. Et bien sûr, année après année, on diminua les exigences du bac pour en arriver à cette parodie d’examen auxquels seuls certains candidats et leurs parents anxieux semblent encore croire : ils déchanteront vite en s’apercevant du peu d’impact que ce diplôme a sur le destin professionnel des lauréats.
BEPC ? Pas très renseigné l'auteur !

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: A. Bentolila dans Libération : "Le bac, une illusion démocratique"

Message par Iphigénie le Sam 6 Juil 2013 - 18:24

Ben non, à l'époque dont il parle, c'était bien le BEPC.
(En tout cas il se souvient lui aussi qu'il a déjà été supprimé puis rétabli il y a quelques décennies, comme je le disais sur un autre fil.)
Sinon, sur cet extrait là il ne dit que la même chose que la plupart d'entre nous....

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: A. Bentolila dans Libération : "Le bac, une illusion démocratique"

Message par User5899 le Sam 6 Juil 2013 - 18:34

@Isis39 a écrit:
@Docteur OX a écrit:http://www.liberation.fr/societe/2013/07/04/le-bac-une-illusion-democratique_915986

Par ALAIN BENTOLILA Professeur de linguistique, université Paris- Descartes

Il y a une trentaine d’années, face à la montée d’un échec scolaire qu’ils s’étaient montrés incapables d’endiguer, les responsables politiques ont sorti leur baguette magique pour décréter que, dans les délais les plus brefs et sans changer grand-chose, ils allaient démocratiser l’école. Ces illusionnistes maquillèrent donc la massification de l’école pour lui donner une façade démocratique et décidèrent qu’il fallait que l’on atteignît à marche forcée 80 % de réussite au baccalauréat. Ainsi notre école put-elle démontrer aux yeux du monde son efficacité et son équité.

Mais comment réussir ce tour de passe-passe alors qu’année après année une partie de plus en plus importante des élèves avaient du mal à lire et encore plus de mal à écrire ? Aucun problème ! Pour que la majorité pût franchir l’obstacle, il fut décidé d’ajuster la hauteur de la barre à la faible détente des élèves. On trafiqua donc progressivement les examens : après la suppression de l’examen de 6evint le tour du BEPC ; et après le BEPC, on dilua le baccalauréat dans un incompréhensible fouillis d’options qui n’avaient pour point commun que d’exhiber le vocable «baccalauréat» dans leurs intitulés respectifs. Et bien sûr, année après année, on diminua les exigences du bac pour en arriver à cette parodie d’examen auxquels seuls certains candidats et leurs parents anxieux semblent encore croire : ils déchanteront vite en s’apercevant du peu d’impact que ce diplôme a sur le destin professionnel des lauréats.
BEPC ? Pas très renseigné l'auteur !
Ah bon ? Ca ne s'appelle pas BEPC dans les années 80 ?
Sinon, rien à dire sur le constat ni sur les méthodes exhibées...

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: A. Bentolila dans Libération : "Le bac, une illusion démocratique"

Message par Iphigénie le Sam 6 Juil 2013 - 18:35

Bon Cripure, on va finir en Dupond- Dupont là, non ?
Laughing Laughing Laughing topela 

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: A. Bentolila dans Libération : "Le bac, une illusion démocratique"

Message par User5899 le Sam 6 Juil 2013 - 18:40

@iphigénie a écrit:Bon Cripure, on va finir en Dupond- Dupont là, non ?
Laughing Laughing Laughing topela 
Je dirai même plus, fille d'Agamemnon, je dirai même plus : en Dupont-Dupond

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: A. Bentolila dans Libération : "Le bac, une illusion démocratique"

Message par User5899 le Sam 6 Juil 2013 - 18:45

Sinon, un constat ce midi, lors de notre habituel apéro en terrasse (enfin, quand il ne pleut pas). Quelques jeunes annonçant leur succès au Bac à des adultes, parents ou amis, et accueillis chaque fois par une remarque sarcastique sur le thème "ça va, fainéant, tu n'as pas eu trop à te fouler pour ce truc ?"
Et quand je dis que je corrige le Bac, on me demande si je note sur 24 Razz

Res-pec-ta-bi-li-té professeur

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: A. Bentolila dans Libération : "Le bac, une illusion démocratique"

Message par Isis39 le Sam 6 Juil 2013 - 18:49

Cripure a écrit:
Ah bon ? Ca ne s'appelle pas BEPC dans les années 80 ?
Sinon, rien à dire sur le constat ni sur les méthodes exhibées...

Il faudrait que je retrouve le bout de papier qui me le donne.

Édit : retrouvé. En 1985, on m'a donné le brevet des collèges, pas le BEPC.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: A. Bentolila dans Libération : "Le bac, une illusion démocratique"

Message par Carabas le Sam 6 Juil 2013 - 19:28

En même temps, qui nous a pondu ces saletés de registres? Quand un élève n'y arrive pas, il me dit : "je suis nul, j'comprends rien aux registres".

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett

Rejeter le socialisme parce que tant de socialistes sont des gens lamentables équivaut à refuser de prendre le train sous prétexte que le contrôleur a une tête qui ne vous revient pas.

George Orwell

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: A. Bentolila dans Libération : "Le bac, une illusion démocratique"

Message par doublecasquette le Sam 6 Juil 2013 - 19:31

Il n'est pas gonflé, lui ! Il n'arrête pas d'éditer des manuels de lecture, de remédiation de la lecture, de réapprentissage de la lecture, jusqu'au collège maintenant si j'ai bien compris. Il a dirigé Descartes (Paris V ?) et en a fait un "laboratoire de l'enseignement du langage oral et écrit" avec vidéoconférences et tout et tout et maintenant que, grâce à sa façon de professionnaliser l'enseignement élémentaire, l'école ne joue plus son rôle d'égalisatrice des chances, il vient crier au scandale !
Ah non, franchement, heureusement que je suis en vacances depuis ce matin et que ça m'a mise de bonne humeur parce que sinon... furieux furieux furieux 

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: A. Bentolila dans Libération : "Le bac, une illusion démocratique"

Message par Iphigénie le Sam 6 Juil 2013 - 19:35

@Isis39 a écrit:
Cripure a écrit:
@Isis39 a écrit:
BEPC ? Pas très renseigné l'auteur !
Ah bon ? Ca ne s'appelle pas BEPC dans les années 80 ?
Sinon, rien à dire sur le constat ni sur les méthodes exhibées...

Il faudrait que je retrouve le bout de papier qui me le donne.

Édit : retrouvé. En 1985, on m'a donné le brevet des collèges, pas le BEPC.
apparemment c'est entre 78 et 85 qu'il a été donné en contrôle continu. Je pense qu'on a continué un certain temps à l'appeler BEPC même si l'appellation a changé: je n'ai pas retrouvé quand on a changé l'appellation.C'est toi l'historienne Wink 

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: A. Bentolila dans Libération : "Le bac, une illusion démocratique"

Message par Isis39 le Sam 6 Juil 2013 - 19:45

@iphigénie a écrit:
@Isis39 a écrit:
Cripure a écrit:
Ah bon ? Ca ne s'appelle pas BEPC dans les années 80 ?
Sinon, rien à dire sur le constat ni sur les méthodes exhibées...

Il faudrait que je retrouve le bout de papier qui me le donne.

Édit : retrouvé. En 1985, on m'a donné le brevet des collèges, pas le BEPC.
apparemment c'est entre 78 et 85 qu'il a été donné en contrôle continu. Je pense qu'on a continué un certain temps à l'appeler BEPC même si l'appellation a changé: je n'ai pas retrouvé quand on a changé l'appellation.C'est toi l'historienne Wink 

Oui mais ce sont les vacances ! Very Happy 

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: A. Bentolila dans Libération : "Le bac, une illusion démocratique"

Message par Isis39 le Sam 6 Juil 2013 - 19:46

@Carabas a écrit:En même temps, qui nous a pondu ces saletés de registres? Quand un élève n'y arrive pas, il me dit : "je suis nul, j'comprends rien aux registres".

Euh.... C'est quoi les registres ? En historienne, je ne connais que les registres d'état civil....

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: A. Bentolila dans Libération : "Le bac, une illusion démocratique"

Message par Carabas le Sam 6 Juil 2013 - 19:58

@Isis39 a écrit:
@Carabas a écrit:En même temps, qui nous a pondu ces saletés de registres? Quand un élève n'y arrive pas, il me dit : "je suis nul, j'comprends rien aux registres".

Euh.... C'est quoi les registres ? En historienne, je ne connais que les registres d'état civil....
C'est ce qu'on appelait dans le temps les tonalités d'un texte. Or, certains sont plus que discutables (registre dramatique) et les élèves désireux de bien faire réduisent les textes à un catalogue de registres. Or, c'est ch... et pas toujours pertinent. Officiellement, je crois que ça a disparu des programmes, mais pas dans les faits. Et ça nous vient de Bentolila.

Et ça a contribué à mes yeux à faire baisser le niveau en français. Les élèves ne pigent rien au texte et se raccrochent aux registres. Ils parsèment le tout d'une ou deux figures de style et paf, le texte est expliqué. Mal, mais expliqué.

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett

Rejeter le socialisme parce que tant de socialistes sont des gens lamentables équivaut à refuser de prendre le train sous prétexte que le contrôleur a une tête qui ne vous revient pas.

George Orwell

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: A. Bentolila dans Libération : "Le bac, une illusion démocratique"

Message par John le Sam 6 Juil 2013 - 20:04

@Carabas a écrit:En même temps, qui nous a pondu ces saletés de registres? Quand un élève n'y arrive pas, il me dit : "je suis nul, j'comprends rien aux registres". [...]
C'est ce qu'on appelait dans le temps les tonalités d'un texte. Or, certains sont plus que discutables (registre dramatique) et les élèves désireux de bien faire réduisent les textes à un catalogue de registres. Or, c'est ch... et pas toujours pertinent. Officiellement, je crois que ça a disparu des programmes, mais pas dans les faits. Et ça nous vient de Bentolila.
Et ça a contribué à mes yeux à faire baisser le niveau en français. Les élèves ne pigent rien au texte et se raccrochent aux registres. Ils parsèment le tout d'une ou deux figures de style et paf, le texte est expliqué. Mal, mais expliqué.
Les registres, c'est d'Alain Viala, et ce n'est plus au programme depuis 2010.


Dernière édition par John le Sam 6 Juil 2013 - 20:06, édité 2 fois

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: A. Bentolila dans Libération : "Le bac, une illusion démocratique"

Message par Carabas le Sam 6 Juil 2013 - 20:05

Ah mince, j'ai confondu.
Mea culpa. Embarassed

Par contre, oui, je sais qu'officiellement ça n'existe plus, mais d'après ce que je vois, c'est toujours à la mode.

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett

Rejeter le socialisme parce que tant de socialistes sont des gens lamentables équivaut à refuser de prendre le train sous prétexte que le contrôleur a une tête qui ne vous revient pas.

George Orwell

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: A. Bentolila dans Libération : "Le bac, une illusion démocratique"

Message par adelaideaugusta le Sam 6 Juil 2013 - 20:08

@doublecasquette a écrit:Il n'est pas gonflé, lui ! Il n'arrête pas d'éditer des manuels de lecture, de remédiation de la lecture, de réapprentissage de la lecture, jusqu'au collège maintenant si j'ai bien compris. Il a dirigé Descartes (Paris V ?) et en a fait un "laboratoire de l'enseignement du langage oral et écrit" avec vidéoconférences et tout et tout et maintenant que, grâce à sa façon de professionnaliser l'enseignement élémentaire, l'école ne joue plus son rôle d'égalisatrice des chances, il vient crier au scandale !
Ah non, franchement, heureusement que je suis en vacances depuis ce matin et que ça m'a mise de bonne humeur parce que sinon... furieux furieux furieux 
Ah, ben moi, je le connais par cœur ! Je suis sur le point de faire un coup de sang !
Je vais rechercher un petit texte sur le monsieur, que tout-le-monde ne semble pas connaître.furieux furieux furieux furieux

C'est justement un article paru dans Libération.
Fichiers joints
Bentolil2.doc Apprenez à reconnaître BentolilaVous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.(30 Ko) Téléchargé 28 fois


Dernière édition par adelaideaugusta le Sam 6 Juil 2013 - 21:17, édité 1 fois

adelaideaugusta
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: A. Bentolila dans Libération : "Le bac, une illusion démocratique"

Message par Iphigénie le Sam 6 Juil 2013 - 20:59

professeur 
non , non, on  n'oublie pas. Cool, gâche pas tes vacances!Laughing   Rolling Eyes Laughing 
C'est juste sur le constat-là qu'on est d'accord avec A.B.
et puis encore un "repenti", c'est déjà ça pingouin

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: A. Bentolila dans Libération : "Le bac, une illusion démocratique"

Message par doublecasquette le Sam 6 Juil 2013 - 21:05

@iphigénie a écrit:professeur 
non , non, on  n'oublie pas. Cool, gâche pas tes vacances!Laughing   Rolling Eyes Laughing 
C'est juste sur le constat-là qu'on est d'accord avec A.B.
et puis encore un "repenti", c'est déjà ça pingouin

Attendons de voir ce qu'il propose comme remédiation et ce qu'il va s'imposer comme pénitence avant de nous réjouir.
On parie combien qu'il est pour la suppression du bac puisqu'il ne sert plus à rien et ne démontre plus rien ?
Et puis, on continue la lecture tout au long de sa vie et on raconte partout dans les médias que ça vient du manque de personnel pour faire des petits groupes de parole en maternelle... Cent contre un, je parie ! Laughing 

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: A. Bentolila dans Libération : "Le bac, une illusion démocratique"

Message par Iphigénie le Sam 6 Juil 2013 - 21:09

Oui, c'est sûr que (pour être sérieuse un moment) , on entend beaucoup d'avis cette année sur les notations au bac.
Avant c'étaient les fraudes, cette année, le vent a tourné vers autre chose, qu'on voit venir en effet.

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: A. Bentolila dans Libération : "Le bac, une illusion démocratique"

Message par User5899 le Sam 6 Juil 2013 - 22:31

@Carabas a écrit:En même temps, qui nous a pondu ces saletés de registres? Quand un élève n'y arrive pas, il me dit : "je suis nul, j'comprends rien aux registres".
Oui, enfin, ça fait déjà deux ans que les registres ne sont plus au programme.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: A. Bentolila dans Libération : "Le bac, une illusion démocratique"

Message par User5899 le Sam 6 Juil 2013 - 22:33

@Carabas a écrit:
@Isis39 a écrit:
@Carabas a écrit:En même temps, qui nous a pondu ces saletés de registres? Quand un élève n'y arrive pas, il me dit : "je suis nul, j'comprends rien aux registres".

Euh.... C'est quoi les registres ? En historienne, je ne connais que les registres d'état civil....
C'est ce qu'on appelait dans le temps les tonalités d'un texte. Or, certains sont plus que discutables (registre dramatique) et les élèves désireux de bien faire réduisent les textes à un catalogue de registres. Or, c'est ch... et pas toujours pertinent. Officiellement, je crois que ça a disparu des programmes, mais pas dans les faits. Et ça nous vient de Bentolila.
1re nouvelle... C'est Alain Viala qui nous a fourgué ces rogntudju de registres en 2000.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: A. Bentolila dans Libération : "Le bac, une illusion démocratique"

Message par Carabas le Sam 6 Juil 2013 - 23:06

Cripure a écrit:
@Carabas a écrit:En même temps, qui nous a pondu ces saletés de registres? Quand un élève n'y arrive pas, il me dit : "je suis nul, j'comprends rien aux registres".
Oui, enfin, ça fait déjà deux ans que les registres ne sont plus au programme.
Certains collègues ne sont pas au courant.
En même temps, je vois des séquences "convaincre, persuader, délibérer", aussi...

Et oui, John m'a fait remarquer plus haut mon erreur. Je les ai confondus et m'en excuse.

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett

Rejeter le socialisme parce que tant de socialistes sont des gens lamentables équivaut à refuser de prendre le train sous prétexte que le contrôleur a une tête qui ne vous revient pas.

George Orwell

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: A. Bentolila dans Libération : "Le bac, une illusion démocratique"

Message par Mareuil le Sam 6 Juil 2013 - 23:25

@Docteur OX a écrit:http://www.liberation.fr/societe/2013/07/04/le-bac-une-illusion-democratique_915986

Extrait :

Par ALAIN BENTOLILA Professeur de linguistique, université Paris- Descartes

Il y a une trentaine d’années, face à la montée d’un échec scolaire qu’ils s’étaient montrés incapables d’endiguer, les responsables politiques ont sorti leur baguette magique pour décréter que, dans les délais les plus brefs et sans changer grand-chose, ils allaient démocratiser l’école. Ces illusionnistes maquillèrent donc la massification de l’école pour lui donner une façade démocratique et décidèrent qu’il fallait que l’on atteignît à marche forcée 80 % de réussite au baccalauréat. Ainsi notre école put-elle démontrer aux yeux du monde son efficacité et son équité.

Mais comment réussir ce tour de passe-passe alors qu’année après année une partie de plus en plus importante des élèves avaient du mal à lire et encore plus de mal à écrire ? Aucun problème ! Pour que la majorité pût franchir l’obstacle, il fut décidé d’ajuster la hauteur de la barre à la faible détente des élèves. On trafiqua donc progressivement les examens : après la suppression de l’examen de 6evint le tour du BEPC ; et après le BEPC, on dilua le baccalauréat dans un incompréhensible fouillis d’options qui n’avaient pour point commun que d’exhiber le vocable «baccalauréat» dans leurs intitulés respectifs. Et bien sûr, année après année, on diminua les exigences du bac pour en arriver à cette parodie d’examen auxquels seuls certains candidats et leurs parents anxieux semblent encore croire : ils déchanteront vite en s’apercevant du peu d’impact que ce diplôme a sur le destin professionnel des lauréats.
Et il ose encore l'ouvrir celui-là ! Recyclable à l'infini s'espère-t-il sans doute.

Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: A. Bentolila dans Libération : "Le bac, une illusion démocratique"

Message par Mareuil le Sam 6 Juil 2013 - 23:32

@Mareuil a écrit:
@Docteur OX a écrit:http://www.liberation.fr/societe/2013/07/04/le-bac-une-illusion-democratique_915986

Extrait :

Par ALAIN BENTOLILA Professeur de linguistique, université Paris- Descartes

Il y a une trentaine d’années, face à la montée d’un échec scolaire qu’ils s’étaient montrés incapables d’endiguer, les responsables politiques ont sorti leur baguette magique pour décréter que, dans les délais les plus brefs et sans changer grand-chose, ils allaient démocratiser l’école. Ces illusionnistes maquillèrent donc la massification de l’école pour lui donner une façade démocratique et décidèrent qu’il fallait que l’on atteignît à marche forcée 80 % de réussite au baccalauréat. Ainsi notre école put-elle démontrer aux yeux du monde son efficacité et son équité.

Mais comment réussir ce tour de passe-passe alors qu’année après année une partie de plus en plus importante des élèves avaient du mal à lire et encore plus de mal à écrire ? Aucun problème ! Pour que la majorité pût franchir l’obstacle, il fut décidé d’ajuster la hauteur de la barre à la faible détente des élèves. On trafiqua donc progressivement les examens : après la suppression de l’examen de 6evint le tour du BEPC ; et après le BEPC, on dilua le baccalauréat dans un incompréhensible fouillis d’options qui n’avaient pour point commun que d’exhiber le vocable «baccalauréat» dans leurs intitulés respectifs. Et bien sûr, année après année, on diminua les exigences du bac pour en arriver à cette parodie d’examen auxquels seuls certains candidats et leurs parents anxieux semblent encore croire : ils déchanteront vite en s’apercevant du peu d’impact que ce diplôme a sur le destin professionnel des lauréats.
Et  il ose encore l'ouvrir celui-là ! Recyclable à l'infini s'espère-t-il sans doute.

Relire ou lire la pièce jointe
Fichiers joints
gm-bentolila1-janvier2007.pdf Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.(91 Ko) Téléchargé 21 fois

Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum