Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Celadon
Demi-dieu

Re: A. Bentolila dans Libération : "Le bac, une illusion démocratique"

par Celadon le Lun 8 Juil - 12:06
Diffuse-le dans ton collège, Stanley !
avatar
stanleymilgram
Niveau 10

Re: A. Bentolila dans Libération : "Le bac, une illusion démocratique"

par stanleymilgram le Lun 8 Juil - 13:19
@Celadon a écrit:Diffuse-le dans ton collège, Stanley !

La direction ne voudra pas (Nous sommes là pour vivre des choses, la transmission venant (éventuellement?) bien après).
(Mais à la place , en terme de doc vidéo autorisé , nous avons des enfants qui font du kayak, qui partent à la neige, qui dansent...).
Ce qui me comblerait si tous les acquis de base étaient maîtrisés et si toutes ces manifestations "n'impactaient" pas énormément le programme
et ma vie d'enseignant...Sad 
avatar
Presse-purée
Grand sage

Re: A. Bentolila dans Libération : "Le bac, une illusion démocratique"

par Presse-purée le Lun 8 Juil - 15:28
Intéressant ce reportage. Le passage sur la Finlande et la formation des profs est à montrer à ceux qui expliquent sur Twitter que les connaissances de l'enseignant sont un obstacle à l'apprentissage des élèves.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
avatar
adelaideaugusta
Fidèle du forum

Re: A. Bentolila dans Libération : "Le bac, une illusion démocratique"

par adelaideaugusta le Lun 8 Juil - 17:11
Et ce jocr...(censuré) de Meirieu, vous avez vu la pose qu'il prend sur son escalier, à hurler de rire ! Grotesque !
avatar
Abraxas
Doyen

Re: A. Bentolila dans Libération : "Le bac, une illusion démocratique"

par Abraxas le Lun 8 Juil - 18:37
@adelaideaugusta a écrit:Et ce jocr...(censuré) de Meirieu, vous avez vu la pose qu'il prend sur son escalier, à hurler de rire ! Grotesque !

Ah, c'était un gfrand moment. Il commençait à infléchir son discours, et il se mettait en déséquilibre…
avatar
John
Médiateur

Re: A. Bentolila dans Libération : "Le bac, une illusion démocratique"

par John le Lun 8 Juil - 18:56
En ouverture de l'un des meilleurs docus jamais réalisés sur l'Ecole
Indeed.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
adelaideaugusta
Fidèle du forum

Re: A. Bentolila dans Libération : "Le bac, une illusion démocratique"

par adelaideaugusta le Mar 9 Juil - 14:25
veneration 
@Abraxas a écrit:
@adelaideaugusta a écrit:Et ce jocr...(censuré) de Meirieu, vous avez vu la pose qu'il prend sur son escalier, à hurler de rire ! Grotesque !

Ah, c'était un grand moment. Il commençait à infléchir son discours, et il se mettait en déséquilibre…

Je retrouve cet article, dont j'ai oublié de mettre l'auteur.

" N’est-ce pas officiellement depuis 1989 que l’élève est au centre du système  et que Meirieu, ce Danube de la pensée dopé aux amphets bourdivines a tout fait depuis trente ans pour discréditer les savoirs des dominants et a voulu transformer l’école en “lieu de vie” avec maison du lycéen, heures de vie de classe et tout le toutim ? Alors comment se fait-ce, me demandé-je, que nos chères têtes blondes, tout au moins pour une partie d’entre elles, aient l’impression lorsqu’elles se rendent en cours, de partir pour Bagdad hors zone verte plutôt que dans un temple du savoir où l’on apprendrait dans la joie et la sérénité, puisque n’est-ce pas, ils sont, répétons-le, au centre du système ?
Et de me souvenir d’un livre déjà ancien de quelques années qui s’intitulait La barbarie douce, la modernisation aveugle des écoles et de l’entreprise (La découverte) de Jean-Pierre Le Goff. La thèse de l’auteur était lumineuse : la barbarie douce, c’est “Je suis ton copain, moi le patron de start up, moi le prof iueffèmisé, puisque c’est la mode. Je te tutoie, je te passe la main dans le dos, on est tellement égaux, mon chéri. Le problème, c’est que je reste ton patron et que même en te tutoyant, quand il faut te virer, je te vire et que moi le prof tellement « sympa », quand le système me demande de t’évaluer et de t’orienter, eh bien je le fais. Tout ce que l’on t’a raconté, c’est des carabistouilles, maintenant tu passes ou tu passes pas, c’est comme ça”. Situation éminemment schizophrénique, on en conviendra.
Et voilà pourquoi le petit Louis vomit son Benco à 7 heures du matin. Et voilà pourquoi votre fille est muette.
Dans le Nouvel Obs, quelques pages plus loin, un article sur Meirieu, candidat d’Europe Ecologie. Avec une photo de Cohn-Bendit qui lui passe la main dans le dos.
Comme quoi tout est cohérent. Surtout l’erreur."yesyes veneration 
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum