Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
supersoso
Grand sage

Prof du secondaire devenu IEN dans le primaire. - Page 2 Empty Re: Prof du secondaire devenu IEN dans le primaire.

par supersoso le Mar 8 Oct 2013 - 14:01
Oui enfin le problème est que l'IEN vient quand même te dire des choses sur ta pratique de classe alors que lui-même n'a pas eu l'occasion d'enseigner à des enfants du même âge, ni d'ailleurs toutes les matières (et que sa vision, de ce fait est souvent biaisée). Certains font parfois des demandes qui sont complètement aberrantes et impossibles à satisfaire parce qu'ils ont justement une vision erronée et extérieure de nos pratiques (et pour reprendre ce que tu dis, c'est plutôt comme si certains parents se mettaient à venir dans nos classes pour en juger la pratique).
Le directeur de l'hôpital est un gestionnaire : il va s’immiscer dans la pratique en ce sens qu'il va en délimiter par exemple les conditions financières (les lits, etc) mais il ne va pas expliquer aux médecins comment faire pour soigner !
B-Becker
B-Becker
Niveau 7

Prof du secondaire devenu IEN dans le primaire. - Page 2 Empty Re: Prof du secondaire devenu IEN dans le primaire.

par B-Becker le Mar 8 Oct 2013 - 14:10
@supersoso a écrit:Oui enfin le problème est que l'IEN vient quand même te dire des choses sur ta pratique de classe alors que lui-même n'a pas eu l'occasion d'enseigner à des enfants du même âge
Tout comme les CDE anciens CPE "disent des choses" aux enseignants, tout comme la majorité des fonctionnaires de catégorie A de tous les ministères qui évaluent ceux de catégories B et C, dont ils ne sont pas tous issus.

c'est plutôt comme si certains parents se mettaient à venir dans nos classes pour en juger la pratique
Aucun rapport : ces parents n'ont préparé aucun concours, n'ont réussi aucun concours, n'ont reçu aucune formation et ne viendraient pas dans les classes dans un cadre professionnel mais dans un cadre affectif.
Lilypims
Lilypims
Grand sage

Prof du secondaire devenu IEN dans le primaire. - Page 2 Empty Re: Prof du secondaire devenu IEN dans le primaire.

par Lilypims le Mar 8 Oct 2013 - 14:18
@B-Becker a écrit:
@supersoso a écrit:Oui enfin le problème est que l'IEN vient quand même te dire des choses sur ta pratique de classe alors que lui-même n'a pas eu l'occasion d'enseigner à des enfants du même âge
Tout comme les CDE anciens CPE "disent des choses" aux enseignants, tout comme la majorité des fonctionnaires de catégorie A de tous les ministères qui évaluent ceux de catégories B et C, dont ils ne sont pas tous issus.
Et ?
dandelion
dandelion
Grand sage

Prof du secondaire devenu IEN dans le primaire. - Page 2 Empty Re: Prof du secondaire devenu IEN dans le primaire.

par dandelion le Mar 8 Oct 2013 - 14:34
@B-Becker a écrit:
@supersoso a écrit:Oui enfin le problème est que l'IEN vient quand même te dire des choses sur ta pratique de classe alors que lui-même n'a pas eu l'occasion d'enseigner à des enfants du même âge
Tout comme les CDE anciens CPE "disent des choses" aux enseignants, tout comme la majorité des fonctionnaires de catégorie A de tous les ministères qui évaluent ceux de catégories B et C, dont ils ne sont pas tous issus.

c'est plutôt comme si certains parents se mettaient à venir dans nos classes pour en juger la pratique
Aucun rapport : ces parents n'ont préparé aucun concours, n'ont réussi aucun concours, n'ont reçu aucune formation et ne viendraient pas dans les classes dans un cadre professionnel mais dans un cadre affectif.
Mais la plupart du temps les enseignants sont jugés dans un cadre émotionnel, y compris par les inspecteurs/CDE. On a bien vu dans la discussion sur l'enseignement de l'histoire ou de la techno que si on n'a pas pratiqué soi-même cela devient une affaire de nostalgie ou de trauma, de ressenti pas objectif du tout.
Les non-médecins qui imposent leurs règles aux médecins c'est ce qui fait aussi que l'on ferme certains centres hospitaliers perçus comme peu rentables. A l'hopital je n'avais pas droit aux petites cuillères sous prétexte que celles-ci étaient souvent perdues.
Le primaire et la maternelle c'est déjà très très différent, mais c'est un monde qui sépare le primaire et le secondaire. Je n'ai pas d'opposition à ce que l'on devienne le supérieur de quelqu'un dont on ne partage pas le parcours mais à la condition d'une formation 'in situ' et d'avoir été mis en position de faire pendant quelques semaines (avant de devenir directrice de magasin, ma belle-soeur a fait tous les postes: décharger les palettes dès potron-minet, lever les filets de poisson, etc).
De toute façon moi ça m'inquiéterait de savoir que l'évaluation des chirurgiens est faite sur des critères fixés par des bureaucrates ou qu'elle est une affaire de goût (ben oui, c'est très bien de dire qu'on peut juger si la musique est jolie ou le pain est bon, mais des goûts et des couleurs...).
Ronin
Ronin
Guide spirituel

Prof du secondaire devenu IEN dans le primaire. - Page 2 Empty Re: Prof du secondaire devenu IEN dans le primaire.

par Ronin le Mar 8 Oct 2013 - 15:29
Tu ne sais pas lire. J'ai parlé d'un professeur de mathématiques de collège qui deviendrait IEN dans le primaire, cas vécu, mon premier IEN. Et oui, je lui dénie complètement, à 100 %, la possibilité d'évaluer correctement le travail d'un PE. Ce n'est pas un hasard si, les IPR sont d'anciens professeurs chevronnés de leur discipline. Et jusqu' à peu, les IEN étaient d'anciens instits qui devaient avoir une solide expérience de classe puis de direction d'école avant de devenir inspecteurs. A l'hôpital même chose, le cadre infirmier est un ancien infirmier.

Cela te semblerait logique d'un ancien PE de maternelle devienne, après un an de formation à l'ESEN, IPR de maths ou de lettres ? parce qu'après un an de "formation" on est compétent pour évaluer le boulot d'un certifié ou d'un agrégé ?

Pour moi, non. Et puisque le cas de l'hôpital a été évoqué, les médecins ne sont pas évalués par le directeur, et au contraire, le directeur ne peut prendre certaines décisions sans l'aval des médecins. Et encore heureux qu'un diplômé en droit médical ou d'IAE ne puisse pas dire aux psychiatres ou aux cancérologues comment ils doivent bosser, non mais on va où là ?

Et ne renverse pas la situation, ce qui est anormal c'est justement qu'un non-enseignant puisse être inspecteur qui est anormal. Et je confirme mes propos. Ce n'est pas avec une pseudo-formation interne que l'on devient compétent, surtout chez nous. Quant aux stagiaires cela n'a rien à voir, je n'en ai jamais parlé, ce n'est pas le sujet du topic, ils ne sont pas nos supérieurs, nous ne sommes pas les leurs.

Quant aux CDE si je ne m'abuse ils n'évaluent pas l'aspect pédagogique, heureusement. A moins que tu penses que la pédagogie est un ensemble de recettes qui s'applique indifféremment, peu importe la discipline, le niveau, le public. Bien sûr, vu comme ça, un commissaire de police peut m'évaluer après un an l'esen.
B-Becker
B-Becker
Niveau 7

Prof du secondaire devenu IEN dans le primaire. - Page 2 Empty Re: Prof du secondaire devenu IEN dans le primaire.

par B-Becker le Mar 8 Oct 2013 - 16:03
Le débat porte sur la généralisation, la centralisation de l'EN au sein d'une fonction publique sans distinction particulière, favorisant ainsi la mobilité (et par corollaire la formation) de ses personnels ou à l'inverse, sur la particularité, la différence de l'EN qui constituerait un electron libre notamment dans ses méthodes de recrutement. Cette particularité que certains revendiquent est à mon sens hautement nuisible. Dans l'opinion publique d'abord, cette bulle favorise les préjugés, ces images de "planqués" et de réactionnaires qu'on nous attribue régulièrement - et pour cause. On ne peut pas s'en moquer puisque les parents sont des collaborateurs. Dans le cadre professionnel ensuite, l'image de l'enseignant qui refuse l'évaluation par un intervenant extérieur à son petit monde témoigne de la fragilité de ses certitudes, de sa capacité à expliquer ses choix mais surtout, l'empêche toute reconversion : ailleurs, on n'est pas évalué par ses pairs, on a un supérieur... Envers les élèves enfin, j'ai toujours prêché les différences de chacun et l'apport considérable que nous pouvons puiser des autres. Les ingénieurs et les surveillants peuvent devenir enseignant, ils se retrouveront sur un tronc commun de connaissances mais ils auront chacun des spécificités, des spécialités particulières. Il en va de même des IEN : l'ancien professeur du second degré reconverti IEN aura l'expérience du collège, soit du lieu, des attentes et des objectifs à atteindre. Je trouve que c'est une expérience extrêmement profitable à faire partager.

@Ronin a écrit:Tu ne sais pas lire. J'ai parlé d'un professeur de mathématiques de collège qui deviendrait IEN dans le primaire
Tu ne sais pas te relire, je t'ai pourtant cité précisément. Tu es malhonnête et agressif, c'est usant, je me croirais en classe. J'ai exposé de nombreux arguments, tu es libre de les ignorer. Dans la mesure où je constate que tu ne lis pas ce que j'écris, j'en ai fini avec toi.
@Ronin a écrit:un prof de maths de collège qui vient inspecter un PE de CP
mdr
Ronin
Ronin
Guide spirituel

Prof du secondaire devenu IEN dans le primaire. - Page 2 Empty Re: Prof du secondaire devenu IEN dans le primaire.

par Ronin le Mar 8 Oct 2013 - 18:47
Agressif, oui, malhonnête non. Maintenant quand je lis ceci :

cette bulle favorise les préjugés, ces images de "planqués" et de réactionnaires qu'on nous attribue régulièrement - et pour cause. On ne peut pas s'en moquer puisque les parents sont des collaborateurs. Dans le cadre professionnel ensuite, l'image de l'enseignant qui refuse l'évaluation par un intervenant extérieur à son petit monde témoigne de la fragilité de ses certitudes, de sa capacité à expliquer ses choix mais surtout, l'empêche toute reconversion : ailleurs, on n'est pas évalué par ses pairs, on a un supérieur.

je me demande qui n'est pas sûr de ses choix. Tu travailles par rapport au regard extérieur ? tu as peur d'être traité de réactionnaire ? vouloir être évalué par quelqu'un qui sait de quoi il parle c'est être réac ?

ok, alors je signe des deux mains. La spécificité du travail que tu sembles dénier, l'Institution la reconnaît elle, puisqu'elle exige une examen supplémentaire pour pouvoir être titularisé sur un poste comme le mien. Et qu'elle fournit un référentiel de compétences auquel un candidat doit pouvoir répondre. Et qu'un jury vient évaluer que le candidat répond à ce référentiel précis. J'exige simplement que les personnes en question soient elles-mêmes compétentes et présentes les mêmes références pour venir m'évaluer.

Si tu ne comprends pas cela, en effet, et que tu acceptes que n'importe quel administratif juge ton travail, même s'il n'a pas la moindre idée de ce que tu fais...

Quant à la citation et à ton smiley : tu me parles d'argumentation ? la situation qui te fait marrer c'est du vécu.

Quant à écrire que les parents sont des collaborateurs...

_________________
Prof du secondaire devenu IEN dans le primaire. - Page 2 Keshik11
avatar
titecacahouette
Niveau 7

Prof du secondaire devenu IEN dans le primaire. - Page 2 Empty Re: Prof du secondaire devenu IEN dans le primaire.

par titecacahouette le Mer 9 Oct 2013 - 10:27
Lors de ma dernière inspection la dame était en année de stage IEN. Avant elle était prof et puis elle a enseigné à l'iufm... (sans jamais mettre les pieds dans une classe primaire). Elle était scandalisé par mon niveau de vocabulaire en classe. Selon elle, j'utilisais des mots trop compliqué, les élèves ne pouvaient me comprendre. Mouai... bon elle est partie, j'ai demandé aux élèves les définitions des mots qu'elle m'avait donné en exemple et... j'ai laissé tombé ses conseils. Oui elle pensait qu'en CP les enfants parlent comme dans les télétubbies. Elle a trouvé que je n'avais pas assez de traces de mes manipulations faites en classe (ben oui, j'ai un double niveau et pas d'ATSEM, alors je ne fais pas de photos de modelages, constructions et manipulations diverses) elle m'a conseillé de leur faire faire eux même les photos (avec mon propre appareil photo s'il vous plait). Une élève qui perturbe la classe et en 30 minutes elle en déduit qu'elle s’ennuie. "Ha non madame, nous avons vu avec la psy scolaire et" "non je vous dis, elle s'ennuie" (non cette petite a bien eu des problèmes dans l'école d'avant et dans l'école d'après mais bon). Super. Bon ben, au revoir madame. Ne revenez pas.
Contenu sponsorisé

Prof du secondaire devenu IEN dans le primaire. - Page 2 Empty Re: Prof du secondaire devenu IEN dans le primaire.

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum