Courrier aux IPR concernant le sujet de brevet (français) 2013 et sa correction : à vot'bon coeur

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Courrier aux IPR concernant le sujet de brevet (français) 2013 et sa correction : à vot'bon coeur

Message par Dalva le Mar 9 Juil 2013 - 6:32

Suite aux échanges ayant eu lieu à divers endroits et à la conclusion de Thalie que je vous colle ici :
@Thalie a écrit:Je suis d'accord avec ces derniers propos qui nous engagent à mener une action plus constructive tous ensemble. Profitons de ce forum pour écrire une lettre ou pétition, non ? Contactons le collectif "Sauver les lettres".
Ma collègue de Maths m'a parlé hier au pot de fin d'année de ces exigences de notation par compétences, cela nous pend au nez. L'an dernier, c'était le texte qui était pour des 6e, cette année les questions trop ouvertes et imprécises pour nos 3e. Tout est fait pour que la notation monte (curieusement, j'ai plutôt le sentiment en Lettres que ce soit le contraire depuis deux ans, qu'en pensez-vous ?). En Maths, ma collègue m'a dit le contraire, pour eux ces techniques de détournement et de floutage font monter les résultats. Alors profitons-nous du forum pour faire quelque chose ?

J'ai commencé une tentative, à améliorer et compléter si besoin

Au fil de ma pensée...
Merci de ne pas me juger trop sévèrement, c'était hier soir sur un autre fil, tard...
Madame, Monsieur,
Nous, enseignants de lettres du collège [Nom du collège] de [Nom de la ville] ([code postal]), souhaitons attirer votre attention sur le sujet de brevet sur lequel ont travaillé les élèves le 28 juin 2013, ainsi que sur les modalités de correction qui s'en sont suivi. Le contenu de ce sujet, comme l'inégalité de traitement d'une académie à l'autre, nous ont en effet interpellés.

Tout d'abord, nous sommes étonnés par la formulation des questions, qui portaient pourtant sur un très beau et riche texte de Laurent Gaudé. Quasiment aucune d'entre elles n'amenait le candidat à se pencher sur des faits de langue/procédés d'écriture tangibles afin de l'aider à interpréter le texte et à en éclairer le sens. De plus, la formulation de certaines questions, résolument vague et s'adressant aux convictions du lecteur plutôt qu'à une analyse attentive du texte, ne pouvait que pousser le candidat à la paraphrase, au contresens ou à un développement philosophique hors-sujet. Ainsi en est-il par exemple de la question 2b. : "Que pensez-vous de cette formulation ?" qui invitait le candidat à recracher/dérouler une sorte de leçon de morale sur le thème de la discrimination, alors qu'il s'agissait plutôt d'attirer son attention sur le regard que la narratrice âgée portait sur elle-même et ses semblables. Il aurait alors été opportun de faire prendre conscience au candidat de la distanciation qui s'établissait, à d'autres endroits du texte, entre le présent et le passé. Malheureusement, la seule question portant sur l'usage des temps et l'alternance présent/passé ne l'invitait pas à approfondir ce sujet.
Ainsi en est-il encore de la question 6 : "Pensez-vous que Domenico a raison en murmurant "La vie commence." ?" : s'agit-il là vraiment d'une question de synthèse ou d'ouverture ? Attend-on des candidats un développement philosophique ou une culture générale suffisante pour y répondre intelligemment ? Une telle question ne devrait-elle pas être posée plutôt dans un sujet d'histoire ? Cette question, posée un peu différemment, eût été intéressante si les questions précédentes avaient réellement préparé le candidat à y répondre. Or ce n'était pas le cas, sauf de loin et de manière tout à fait implicite.
[Et caetera, j'ai la flemme pour l'instant et c'est déjà bien trop lourd et blablatant.]

Ensuite, nous déplorons la grande inégalité qui a régné, comme chaque année, au moment de la correction des copies. Cette inégalité touche aussi bien les enseignants que les candidats. Les enseignants car, d'une académie à l'autre, ils ne corrigent pas le même nombre de copies. Nous avons en effet observé des variations de 20 à 52 [chiffres à confirmer, académies à nommer]. On ne peut ignorer que cette disparité a une incidence sur la qualité de la correction. Lorsqu'on arrive au bout de la cinquantième copie, on ne peut être aussi alerte qu'au bout de la vingtième.
Les candidats, car les consignes de correction (et de notation) ont été variables d'une académie à l'autre. Ici, les fautes de copies dans la réécriture ne devaient pas être prises en compte. Là, elles comptaient un peu. Ailleurs, elles comptaient davantage. [Il faudrait comparer aussi les consignes de correction et le comptage des points pour les questions et la rédaction, mais je ne les ai pas sous la main.]

Madame, Monsieur, nous souhaitons vivement pouvoir assurer à nos futurs élèves de troisième qu'en juin 2014, le sujet de brevet de français les invitera réellement à réinvestir les notions vues en cours durant leur année de travail. Nous souhaitons pouvoir les assurer qu'ils seront corrigés équitablement et de la même manière, qu'ils habitent Toulouse ou Tourcoing, Brest ou Nancy. Nous souhaitons également que le brevet, qui sanctionne la fin d'une scolarité de quatre ans au collège, soit une réelle attestation du niveau atteint en fin de troisième, et non un palier minimum d'un socle qui est déjà évalué par ailleurs.
Vous remerciant par avance de l'attention que vous avez bien voulu porter à nos observations, et ne doutant pas que vous saurez les transmettre à qui de droit, nous vous prions de recevoir, Madame, Monsieur, l'expression de notre considération respectueuse [il faut bien ça, non ?].

Voilà voilà... à vous d'amender, corriger, ajouter, supprimer, proposer...

Modalités si le cœur vous en dit : une lettre par collège signée par tous les collègues qui en seront d'accord. Lettres centralisées auprès d'un unique référent par département. Référents se contactent pour vérifier qu'ils ont des lettres et décider d'une date d'envoi commune. Pas question en effet de se trouver être un unique collège à envoyer une unique lettre à l'IPR.
Autre modalité possible : mise en ligne d'une pétition (site "changer.org" par exemple), envoi de l'adresse de la pétition à tous les collègues par établissement ou département, et... ?


Dernière édition par Dalva le Mar 9 Juil 2013 - 9:30, édité 1 fois

Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier aux IPR concernant le sujet de brevet (français) 2013 et sa correction : à vot'bon coeur

Message par Dalva le Mar 9 Juil 2013 - 8:16

Pop pop pop...
 

Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier aux IPR concernant le sujet de brevet (français) 2013 et sa correction : à vot'bon coeur

Message par Lora le Mar 9 Juil 2013 - 8:24

Je pense qu'il faudrait peut-être rajouter un truc sur le fait que les questions ne correspondait pas du tout au programme de 3e (A quoi ça sert de les préparer au brevet dans ce cas ?).
Merci pour ce travail.

Lora
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier aux IPR concernant le sujet de brevet (français) 2013 et sa correction : à vot'bon coeur

Message par InviteeF le Mar 9 Juil 2013 - 8:30

Je ne suis pas prof de lettres, mais je m'incruste :
je trouve le premier jet très bien.
A compléter avec davantage de détails sur les questions du sujet + les chiffres (TB démarche, bravo !)

Je vous conseille l'option pétition en ligne pour récolter le maximum de signatures et diffuser le plus aisément.
Il est tout à fait possible ensuite d'imprimer le texte et la liste des signataires et de le faire parvenir à chaque IPR de chaque académie. Cela n'aurait, selon moi, que davantage de poids en montrant l'envergure nationale, et cela éviterait que seul le collège X écrive à l'IPR (tout en facilitant considérablement l'organisation)

_________________
I'm never going back.
The past is in the paaaaast...

InviteeF
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier aux IPR concernant le sujet de brevet (français) 2013 et sa correction : à vot'bon coeur

Message par Dalva le Mar 9 Juil 2013 - 8:32

Oui, Lora, tu as raison, j'effleure la question en conclusion mais ça ne suffit pas. C'est noté.
Je regroupe les idées et interventions que vous apporterez ici et j'essaierai d'en faire une synthèse, mais il faut peut-être éviter que la lettre soit trop longue... Qu'en pensez-vous ?

Voli Vola, merci pour tes conseils judicieux et ton idée (pétition + impression et envoi aux IPR avec les chiffres nationaux).

Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier aux IPR concernant le sujet de brevet (français) 2013 et sa correction : à vot'bon coeur

Message par InviteeF le Mar 9 Juil 2013 - 8:49

Se renseigner auprès des syndicats: envoi sous couvert, pas sous couvert ? Que risquez-vous, etc ?

Et quid de la presse ? (Site internet, par ex, qui pourrait publier le texte)

_________________
I'm never going back.
The past is in the paaaaast...

InviteeF
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier aux IPR concernant le sujet de brevet (français) 2013 et sa correction : à vot'bon coeur

Message par Serge le Mar 9 Juil 2013 - 9:10

Oui, sans faire du DNB quelque chose d'élitiste, Il est important de faire remarquer que les élèves qui ont passé le brevet disent aux autres qu'il n'y avait rien à savoir ni apprendre en français et qu'ils auraient mieux fait de ne pas le réviser pour se concentrer sur les "vraies" matières ... Pour le français, il n'y a plus besoin de savoir des choses, il suffit juste d'avoir un peu de "chance" pour se sentir plus ou moins inspirée par des questions ou par le thème. D'où un bel effondrement en perspective dans les efforts des élèves en cours d'années, qui préfèrent se concentrer sur les matières qui s'apprennent, elles ...

Est-ce là le message qu'on souhaite leur faire transmettre ?

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier aux IPR concernant le sujet de brevet (français) 2013 et sa correction : à vot'bon coeur

Message par retraitée le Mar 9 Juil 2013 - 9:25

Deux coquilles à corriger :

nous ont en effet interpellés.
Cette question, posée un peu différemment, eût été intéressante

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier aux IPR concernant le sujet de brevet (français) 2013 et sa correction : à vot'bon coeur

Message par Dalva le Mar 9 Juil 2013 - 9:29

Merci retraitée ! Embarassed

Fautes corrigées...

Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier aux IPR concernant le sujet de brevet (français) 2013 et sa correction : à vot'bon coeur

Message par Dalva le Mar 9 Juil 2013 - 9:32

C'est noté, Serge ! (Je prends note, mais vous pouvez aussi intervenir directement sur le texte, hein, ajouter vos paragraphes... On pourra donner une unité à la chose en fin de réflexion.)

Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier aux IPR concernant le sujet de brevet (français) 2013 et sa correction : à vot'bon coeur

Message par Serge le Mar 9 Juil 2013 - 10:21

Ton texte est très bien, je trouve (je n'ai pas vu mention de l'ajout)

Nous souhaitons également que le brevet, qui sanctionne la fin d'une scolarité de quatre ans au collège, soit une réelle attestation du niveau atteint en fin de troisième, et non un palier minimum d'un socle qui est déjà évalué par ailleurs.

C'est un détail (mais tout est détail), mais je mettrais "couronne" plutôt que "sanctionne", à cause sa connotation peu appréciée des IPR Wink 

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier aux IPR concernant le sujet de brevet (français) 2013 et sa correction : à vot'bon coeur

Message par Dalva le Mar 9 Juil 2013 - 11:18

Je n'ai pas fait les ajouts pour l'instant : je n'ai pas le temps. Je fais la liste de ce que vous me dites dans un coin, et je m'y mettrai vraiment plus tard.

Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier aux IPR concernant le sujet de brevet (français) 2013 et sa correction : à vot'bon coeur

Message par Osmie le Mar 9 Juil 2013 - 12:44

Comme Lora, je mettrais un point et sur le fait qu'aucune question de langue ne portait sur le programme de 3e (et un autre sur l'indigence de ce sujet...pingouin ) : un élève de 6e s'en sortait (phrase averbale, futur et imparfait de l'indicatif).
L'idée se répand parmi les élèves : le français, ça ne se travaille pas. Si l'on se fie à ce qu'on demande aux élèves pour le brevet, ils ont bien raison.
Bonjour l'ambiance de travail !


Et une question : Gaudé a-t-il un partenariat avec l'EN ?scratch

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier aux IPR concernant le sujet de brevet (français) 2013 et sa correction : à vot'bon coeur

Message par Thalie le Mer 10 Juil 2013 - 20:24

Bon travail Dalva, je découvre ce post ce soir.
Tu as raison, ne faudrait-il pas que chacun ajoute ou corrige au gré de chaque proposition validée par les autres car tu as déjà fait une bonne part Smile?
La proposition (pétition en ligne) de Voli Vola me semble bonne.
On pourrait peut-être étayer notre argumentation en évoquant nos IO qui ne correspondent pas à ce qui est demandé dans ce brevet. Il faudrait souligner cette incohérence, qu'en pensez-vous ?
Claire Mazeron dans son ouvrage soulignait déjà cette contradiction entre le brevet et le socle. Ils ont imposé le socle de force avec une validation en catimini, pourquoi modifier alors le brevet pour coller au socle ?

Thalie
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier aux IPR concernant le sujet de brevet (français) 2013 et sa correction : à vot'bon coeur

Message par Dalva le Mer 10 Juil 2013 - 20:26

Ah ben ça : bonne question...

Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier aux IPR concernant le sujet de brevet (français) 2013 et sa correction : à vot'bon coeur

Message par Stered le Jeu 11 Juil 2013 - 6:17

Je sais que nous allons faire un courrier à notre IPR au nom de l'équipe de mon collège, notamment pour souligner les différences entre ce sujet indigent et la présentation du nouveau brevet qu'il avait faite pour les collègues du bassin.
Mais je signerais bien, en plus, une pétition en ligne.

Stered
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier aux IPR concernant le sujet de brevet (français) 2013 et sa correction : à vot'bon coeur

Message par Sibylle le Jeu 11 Juil 2013 - 7:54

Le texte est intéressant. Je pense qu'il faut effectivement être beaucoup plus précis sur les disparités entre académies, le décalage avec les IO et avec les sujets donnés en Amérique du Nord et Pondichéry (déjà plus difficiles).
Je trouve l'idée d'une pétition excellente. Je pense qu'il ne faut pas rester entre profs de français, mais vraiment communiquer de façon large pour que des parents d'élèves soient au courant ainsi que des personnes lambda.
Pour la différence de notation entre académies que je trouve aberrante pour un sujet national, à Montpellier, on devait compter 0,5 point par faute de copie (avec un maximum de 2 points) pour la réécriture. Pour le sujet d'imagination, il faudrait que je retrouve la formulation exacte (je ne sais pas si quelqu'un a déjà évoqué la consigne de Montpellier mais elle m'a vraiment choquée) : s'il n'y avait pas la fille comme narratrice et que la rédac ne racontait pas les premiers jours, mais que c'était original, bien écrit et avec une autre caractéristique oubliée (mais il n'y avait même pas la perfection orthographique !), on mettait 12. Un 12 non pas sur 20, mais 12 sur 15  ! 12 sur 15 pour du hors sujet sur deux contraintes !!!!...


Dernière édition par Sibylle le Jeu 11 Juil 2013 - 7:59, édité 1 fois

Sibylle
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier aux IPR concernant le sujet de brevet (français) 2013 et sa correction : à vot'bon coeur

Message par Sibylle le Jeu 11 Juil 2013 - 7:59

J'ai oublié de dire que je n'ai pas tenu compte de cette consigne de notation.
Je précise aussi qu'il y avait sur les consignes académiques des points à accorder si l'élève savait expliquer le sens d' "étrange" même totalement hors contexte. Ne pas mettre 0 à un élève qui sait dire qu' "étrange" veut dire "bizarre"...

Sibylle
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier aux IPR concernant le sujet de brevet (français) 2013 et sa correction : à vot'bon coeur

Message par Dalva le Jeu 11 Juil 2013 - 8:37

@Stered a écrit:Je sais que nous allons faire un courrier à notre IPR au nom de l'équipe de mon collège, notamment pour souligner les différences entre ce sujet indigent et la présentation du nouveau brevet qu'il avait faite pour les collègues du bassin.
Mais je signerais bien, en plus, une pétition en ligne.

L'idée serait que nous envoyions tous le même courrier à nos IPR, justement, un courrier par collège. Et puis de mettre ce courrier en ligne pour multiplier le nombre de signatures.
En gros, ça ferait :
- rédaction d'un courrier identique pour tous les collèges ;
- mise en ligne du courrier sous forme de pétition pour signatures par tous ceux qui veulent, mais si possible essentiellement des collègues de lettres et des parents d'élèves ou des élèves (je pense que ça a plus de poids si ceux qui signent comprennent vraiment pourquoi ils signent...) ;
- envoi du courrier imprimé par chaque équipe de lettres de chaque collège aux IPR de lettres de l'académie, avec, en pièce jointe, la liste des signataires d'Internet, pour montrer que la réaction n'est pas seulement académique mais bien nationale.

Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier aux IPR concernant le sujet de brevet (français) 2013 et sa correction : à vot'bon coeur

Message par Maissa le Jeu 11 Juil 2013 - 8:48

Une autre inégalité a été signalée, mais je ne retrouve plus la discussion. Dans certains centres de correction, on fait correspondre le nombre de copies au nombre de candidats, et, dans d'autres, on reconnaît que le candidat remet deux copies en français (les deux parties de l'épreuve). Ainsi, il est temps d'admettre que pour 25 candidats, par exemple, un professeur de français corrige 50 copies. Ne faudrait-il pas en parler également ?

Maissa
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier aux IPR concernant le sujet de brevet (français) 2013 et sa correction : à vot'bon coeur

Message par Mama le Jeu 11 Juil 2013 - 9:31

Lorsque vous aurez décidé des modalités, j'en suis. Si c'est par collège, je m'en occupe à la rentrée, et je pense que mes collègues seront d'accord.
Le premier jet est très bien, et je suis d'accord aussi avec les différents ajouts proposés. Je n'en vois pas d'autre, ayant des 3e mais n'ayant pas corrigé cette année pour cause de bac.

Mama
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier aux IPR concernant le sujet de brevet (français) 2013 et sa correction : à vot'bon coeur

Message par LadyJane le Jeu 11 Juil 2013 - 9:52

+ 1
Tenez moi au courant!

LadyJane
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier aux IPR concernant le sujet de brevet (français) 2013 et sa correction : à vot'bon coeur

Message par LadyC le Jeu 11 Juil 2013 - 19:45

Merci Dalva de cette excellente initiative et du travail pour ce "premier jet" déjà très complet.
fleurs

Puisqu'il s'agit de compléter par des précisions sur les consignes et les faits (nombre de copies...) dans chaque académie, pourquoi chacun ne listerait-il pas ici ce à quoi il a été confronté ? Pour l'instant je ne peux penser qu'à :
- nombre de copies
- consignes écrites de correction pour chaque question (et réécriture, et rédaction, bien sûr)
- consignes orales éventuellement transmises par les coordinateurs
Pensez-vous à autre chose ?

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Un ami, des amis ; un souci, des soucis.
Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._
 Smile

LadyC
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier aux IPR concernant le sujet de brevet (français) 2013 et sa correction : à vot'bon coeur

Message par Maissa le Ven 12 Juil 2013 - 3:01

Voli vola a écrit:Se renseigner auprès des syndicats: envoi sous couvert, pas sous couvert ? Que risquez-vous, etc ?

Et quid de la presse ? (Site internet, par ex, qui pourrait publier le texte)

Il faudrait, en effet, se rapprocher des syndicats.
Le risque que je vois est une rafale de contestations des notes par les parents (avec, peut-être convocation des enseignants pour revoir leurs copies... Est-ce plausible ?)

Maissa
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier aux IPR concernant le sujet de brevet (français) 2013 et sa correction : à vot'bon coeur

Message par Dalva le Ven 12 Juil 2013 - 4:59

Pourquoi donc se rapprocher des syndicats ? Nous ne formulons aucune revendication et n'annonçons pas une intention de ne pas corriger. Nous nous contentons de donner notre avis, de faire des constats. Il me semble par ailleurs que les syndicats n'ont pas à intervenir dans la pédagogie (en tout cas, c'est mon point de vue).
Pour l'envoi sous couvert, pourquoi pas, dans ce cas attendre la rentrée.

Si nous donnons à ce courrier une forme de "pétition", c'est uniquement pour montrer que de nombreux enseignants partagent le même point de vue.

Par ailleurs, si les parents réagissent en contestant les notes, tant mieux. Ils auront bien raison : ici, il fallait 4 fautes de copie dans la réécriture pour qu'on commence à enlever un demi-point, ailleurs chaque faute de copie coûtait un demi-point. C'est quand même flagrant, non ?

Enfin, pour le dire abruptement : "ils" ont poussé, obligé, contraint, les enseignants à utiliser les TICE ou TUIC ou quel que soit le nom que vous voudrez leur donner. "Ils" nous ont enguirlandés ou méprisés parce qu'on ne voulait pas passer à Internet il y a dix ans pour les notes. "Ils" nous trouvaient trop lents à nous adapter. Maintenant, ils ont le nez dedans : le web, ça permet des tas de choses, y compris des comparaisons d'une académie à l'autre, un échange continu et rapide, une organisation facilitée pour ce genre de choses. "Ils" récoltent ce qu'ils ont semé. C'est tout.

Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum