Classes dyslexiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Classes dyslexiques

Message par ML184 le 2013-07-11, 11:35

Bonjour à tous,

Je viens d'apprendre que je vais avoir une classe dyslexique 4ème et une classe dyslexique 3ème...
J'avoue que ça me fait très peur car je ne sais pas quelles sont les aides que je peux proposer à ce genre de public, ni même comment présenter mes cours pour qu'ils soient les plus accessibles possibles...
Si vous avez des pistes, des conseils, ou des lectures à me suggérer, je suis preneuse...

Merci d'avance :-)

ML184
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classes dyslexiques

Message par invitéW le 2013-07-11, 11:42

Quelques réponses sur néo : clic ici

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classes dyslexiques

Message par Carrie7 le 2013-07-11, 11:43

Alors je ne suis pas une pro mais...
Confrontée à plusieurs élèves dyslexiques l'année dernière, on m'avait conseillé de limiter la quantité de choses à écrire ; de leur laisser plus de temps pour le faire ; de présenter tout document imprimé (cours, interros) de manière très aérée ; de chercher "encore plus" à avoir un silence raisonnable quand les élèves doivent écrire, car ils avaient besoin d'une plus grande concentration...
Mais je suis en maths, donc j'espère que tu auras des conseils plus précis en lettres !

Carrie7
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classes dyslexiques

Message par atrium le 2013-07-11, 11:45

Ils devraient avoir un PPRE qui précisent les aménagements auxquels ils ont droit (plus de temps pour les contrôles par exemple). Peux-tu demander des précisions aux collègues qui les ont eu les années précedentes?
Sinon, tu devrais avoir ça: http://www.resodys.org/
ça aide.

Je suis étonné que de telles classes existent. Ils dépendent des ULIS?

_________________
It's okay to be a responsible member of society if only you know what you're going to be held responsible for.

John Brunner, The Jagged Orbit

atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classes dyslexiques

Message par ML184 le 2013-07-11, 12:23

Merci beaucoup pour ces pistes qui vont me permettre d'établir ma progression...
Je viens d'avoir le CAPES réservé... J'enseigne depuis 6 ans, mais je n'ai jamais été face à ce genre de public... A la rentrée prochaine, je serai professeur stagiaire, ce qui me met une pression supplémentaire...
J'ai peur de mal m'y prendre et d'avoir des exigences trop importantes et du coup de me mettre à dos les classes ce qui ne me faciliterait pas la tâche dans mon intégration dans un nouvel établissement...
Pour répondre à Atrium, je ne sais pas du tout si cela dépend des ULIS...

Si vous avez d'autres pistes, n'hésitez pas !!!

;-)

ML184
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classes dyslexiques

Message par InvitéP22 le 2013-07-11, 15:16

Je fais attention à la mise en page de mes documents : typo claire, interlignes 1,5, je mets en gras les éléments importants...

Je lis tout, même en évaluation surtout s'il n'y a pas d'AVS ce jour-là : texte, questions... J'explique les consignes. Ils m'appellent quand ils ont besoin que je réexplique une consigne.

En expression écrite, je n'évalue que le contenu.
Je fais des dictées différentes : à trous ou à choix multiples.
J'enlève parfois un exercice, une question lors des évaluations.

_________________
"Le vrai bonheur ne dépend d'aucun être, d'aucun objet extérieur. Il ne dépend que de nous..." Dalaï Lama

InvitéP22
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classes dyslexiques

Message par Cowabunga le 2013-07-11, 19:08

Les dyslexiques fonctionnent à l'affectif, ils ont besoin d'une relation duelle ; je ne comprends pas qu'on les mette dans la même classe ; ça me semble stigmatisant (ou au contraire, ils se sentent moins étranges comme ça ??)
Privilégie l'oral, c'est leur point fort, et ils ont bien besoin d'être encouragés ; lis tout à voix haute, ils adorent écouter ; fais-les écrire peu, mais régulièrement... et pense aussi à les faire dessiner quand écrire est impossible (trop tard dans la journée, par exemple), ou à composer des schémas.
Obstine-toi à les faire classer : ça prend du temps, mais c'est payant.
Invente des exercices où ils vont devoir bouger (oui, je sais, ce n'est pas très orthodoxe) : par exemple, épeler des mots en faisant un pas à chaque lettre.
Pour les évaluations, il faut encore privilégier l'oral (pas orthodoxe non plus) ; à l'écrit, je ne note que ce qu'ils ont fait et ne pénalise pas ce qu'ils n'ont pas fait.

_________________
"La parole est mon domaine, la parole est mon royaume" Paul Ricoeur

Cowabunga
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classes dyslexiques

Message par ML184 le 2013-07-13, 05:07

Merci beaucoup... Tu as des idées vraiment géniales...
Tu dis de les faire classe : de quoi s'agit-il exactement ?

En ce qui concerne les lectures analytiques, qu'en est-il ? Il y a-t-il une façon de les rendre plus accessibles ?

ML184
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classes dyslexiques

Message par ML184 le 2013-07-17, 04:38

D'autres infos sur les classes dyslexiques ?

ML184
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classes dyslexiques

Message par dorémy le 2013-07-17, 04:41

J'avais lu une étude qui montrait que le regroupement des dys dans la même classe permettait souvent de les faire progresser plus rapidement.
C'est encore très rare et très difficile à mettre en place à cause du budget que cela demande. Vois ça comme une chance !


Dernière édition par dorémy le 2013-07-17, 04:42, édité 1 fois

dorémy
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classes dyslexiques

Message par ML184 le 2013-07-17, 04:42

Je verrai ça à la rentrée... L'avantage est au moins, qu'il n'y ait pas de jugement, les uns par rapport aux autres...

ML184
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classes dyslexiques

Message par Iliana le 2013-07-17, 13:57

Ils sont moins nombreux, au moins ?

D'avance, je trouve que tes collègues sont de sacrés c***
Quand je pense que pour la collègue qui arrive chez nous, et qui n'est pas stagiaire, on lui a évité les non-francophones et les 3èmes d'alternance et qu'on ne lui a donné que 2 niveaux en évitant les 3èmes...

Les conseils donnés sont bons : leçons à trou, pas de justification pour les titres, plutôt utiliser Times New roman, grands interlignes etc.
Pour les lectures analytiques, je ferais comme avec n'importe quel élève...

_________________
http://www.librairiedialogues.fr/livre/2029239-un-seul-jour-un-seul-mot-le-roman-familial-d--annette-hippen-gondelle-l-harmattan

I know I'm not supposed to look at you the way I look at you
I wear my shades all day long and I sing it in a folk song tune
I know I'm not supposed to wait for you the way I wait for you
So I pretend I'm on the go and only meant to say hello to you
I know I'm not supposed to look at you the way I look at you
So I stricly watch my feet when I'm walking down the street with you
You're not supposed to show, no yo'ure not supposed to know the truth
'Cause boy, I need your breeze more than I need your keys, I do

Iliana
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classes dyslexiques

Message par ML184 le 2013-07-17, 14:58

D'après ce que j'ai pu comprendre ce sont des classes de 20 élèves. Et comme dit, dans un précédent poste, je suis paniquée car, je suis stagiaire et je joue donc ma validation... Je ferai mon possible, je vais suivre vos conseils, mais sans avoir jamais eu de formation sur la dyslexie, je ferai sans doute des erreurs...

Va falloir aussi que je déstresse, car je commence les vacances dans la panique...

ML184
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classes dyslexiques

Message par Iliana le 2013-07-17, 20:18

Alors je me suis replongée dans mes notes de quand j'étais stagiaire, une orthophoniste était venue nous voir à l'IUFM et nous avait donné des conseils.
Je te recopie ce qu'elle nous avait dit (ça recoupe ce qui t'a déjà été proposé, cela dit) :

Pour la lecture :
- proposer un support de lecture tapé, aéré, écrit en gros caractères (14/16 en arial, comic, tahoma), et ne pas justifier le texte, pour leur laisser les repères de la longueur des mots et des espaces.
- éviter la lecture à voix haute devant toute la classe d'un texte qu'ils découvrent.
- autoriser la lecture à voix basse, donner des indices sur le contenu pour faciliter la compréhension.
- utiliser des livres parlés, que tu peux trouver là : http://audiocite.net/ ou là : http://www.litteratureaudio.com/

Pour l'écrit :
- alléger la copie et privilégier la compréhension orale.
- ne jamais demander de copier pendant une explication, proposer une photocopie du cours.
- pour faciliter la copie, utiliser un modèle.
- favoriser les exercices à trou.
- raccourcir la longueur des productions écrites.
- limiter la longueur des corrections à faire par l'élève.
- inutile de leur demander d'aller chercher dans le dictionnaire, ils n'ont aucune idée des différentes graphies.

Pour les consignes :
- les écrire au tableau.
- les fractionner.
- inutile de leur demander de les écrire.
- leur laisser le cahier avec la leçon éventuellement pendant les exercices (ou un autre outil).

Organisation matérielle :
- préférer l'agenda au cahier de texte, car cela permet de se représenter le passage du temps.
- écrire lisiblement au tableau, mettre les mots importants en couleur.
- matérialiser la marge au tableau.
- rappeler ce qui a été fait la fois d'avant et rendre apparent le plan du cours (je pense qu'on le fait tous, avec toutes nos classes, mais bon...)
- voir avec les élèves si des outils visuels peuvent aider (signes, dessins, symboles...).

Pour l'évaluation :
- ne pas sanctionner l'orthographe si ce n'est pas ce qui est évalué.
- privilégier l'évaluation orale.
- limiter le nombre de questions ou la durée du contrôle.
- privilégier le fond par rapport à la forme.
- pour une dictée, dictée à trou à partir de listes de mots, ou en proposant différentes graphies, la bonne étant à sélectionner.

Enfin on nous avait conseillé ce site : http://www.coridys.asso.fr/
Et en me baladant dessus, j'ai trouvé différents liens dont celui-ci :
http://www.apedys.org/dyslexie/index.php?op=edito
qui contient une partie "enseignants" et un forum. Il y a plein, plein de docs proposés, c'est assez peu lisible je trouve, mais j'y ai par exemple trouvé ça, qui peut t'aider : http://www.apedys.org/dyslexie/article.php?sid=50

Bon, et ils proposent des formations, mais vu les prix, je me demande bien qui se paie des trucs pareils.

Il existe aussi des livres à gros caractères qui facilitent la lecture, on a décidé d'en acheter quelques uns dans notre établissement, mais on ne sait pas encore lesquels. Ça peut être une demande à faire, si dans ton établissement on créé ce genre de classe.

On nous avait également conseillé la lecture d'un livre appelé La Dyslexie, d'Elisabeth Vincent, Les essentiels Milan, mais je ne sais pas s'il est juste explicatif, ou s'il propose aussi des pistes didactiques.

Voilà voilà...

_________________
http://www.librairiedialogues.fr/livre/2029239-un-seul-jour-un-seul-mot-le-roman-familial-d--annette-hippen-gondelle-l-harmattan

I know I'm not supposed to look at you the way I look at you
I wear my shades all day long and I sing it in a folk song tune
I know I'm not supposed to wait for you the way I wait for you
So I pretend I'm on the go and only meant to say hello to you
I know I'm not supposed to look at you the way I look at you
So I stricly watch my feet when I'm walking down the street with you
You're not supposed to show, no yo'ure not supposed to know the truth
'Cause boy, I need your breeze more than I need your keys, I do

Iliana
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classes dyslexiques

Message par Iliana le 2013-07-17, 20:24

Et dans tous les cas, je comprends totalement ta panique (je récupère des non-francophones l'an prochain et... je ne sais pas faire affraid ), mais je pense que l'inspecteur / formateur qui viendra te voir la comprendra aussi, et que pour le coup, tu mérites d'être soutenue, encouragée et aidée encore plus que si tu avais une classe lambda.
J'ai l'optimisme de penser que si tu fais honnêtement ton travail, et que tu montres une volonté de t'adapter et d'adapter tes pratiques (je parle bien l'iufm, non ?) à tes élèves au profil dys (et c'est exactement ce que tu fais!!), on ne peut pas te reprocher ce qui ne fonctionnerait pas.
Tu essaies, tu te renseignes, tu fais de ton mieux, quand tu es inspectée, tu dis que tu as lu tels trucs, que tu es allée sur tels sites, que tu as adopté telle et telle démarche, après il y aura toujours des choses qui n'iront pas, mais ça c'est entendu dès le départ, le tout c'est qu'on voie ce que tu as tenté de mettre en place.

Courage, je suis sûre que tu vas trouver des choses qui vont fonctionner, et qui vont apaiser tes angoisses... surtout que pour le reste... ce sont des élèves comme les autres, et ça tu connais déjà fleurs2 

_________________
http://www.librairiedialogues.fr/livre/2029239-un-seul-jour-un-seul-mot-le-roman-familial-d--annette-hippen-gondelle-l-harmattan

I know I'm not supposed to look at you the way I look at you
I wear my shades all day long and I sing it in a folk song tune
I know I'm not supposed to wait for you the way I wait for you
So I pretend I'm on the go and only meant to say hello to you
I know I'm not supposed to look at you the way I look at you
So I stricly watch my feet when I'm walking down the street with you
You're not supposed to show, no yo'ure not supposed to know the truth
'Cause boy, I need your breeze more than I need your keys, I do

Iliana
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classes dyslexiques

Message par ML184 le 2013-07-19, 04:21

Merci beaucoup pour ton aide Laughing C'est très gentil et cela va m'être très très utile... Et en plus cela me remonte le moral... yesyes  et apaise un peu mes angoisses...

Pour les élève que tu vas avoir, ce sont des élèves qui ne savent pas du tout parler français ? Tu vas avoir quel niveau ?

ML184
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classes dyslexiques

Message par Ajupouet le 2013-07-19, 04:44

@Iliana a écrit:.
- éviter la lecture à voix haute devant toute la classe d'un texte qu'ils découvrent.
- autoriser la lecture à voix basse, donner des indices sur le contenu pour faciliter la compréhension.
-

Tout d'accord avec Iliana, sauf pour ce que je cite plus haut, que je ne comprends pas.
Au contraire, il faut autoriser la lecture à voix haute ( ce qui permet de mieux comprendre) et de toute façon, je ne vois pas ce que veut dire autoriser la lecture à voix basse, on fait tous ça, non? Vu qu'on ne peut pas être sûrs qu'ils comprennent ce qu'ils lisent, il faut verbaliser çe qui est écrit , surtout les consignes. Leur laisser le temps de lire, OK, et puis ensuite lire à voix haute.
Par contre,on doit éviter de leur demander de lire à voix haute devant tout le monde, certes.


En maths, j'avais adapté mes questions de cours sous forme de QCM.
une deux trois ou quatre réponses correctes possibles à chaque question ( réponse au hasard inefficace)
une seule réponse fausse, zéro à la question.
Réponse partielle, moitié des points.
Je mélangeais les réponses ( impossible de tricher sur le voisin)
Je lisais la question à haute voix, une minute pour répondre. 10 questions, 15 minutes maximum.
Ça me permettait aussi facilement d'avoir un retour sur mon cours, voir ce qui avait été compris ou pas. Très instructif!
J'ai passé une bonne année avec ces dys, en tout cas. Ils étaient plus bosseurs que mes autres classes.





_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.fr   - Facebook

Ajupouet
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classes dyslexiques

Message par Iliana le 2013-07-19, 04:56

ML184, il y aura de tout en fait ! Des enfants qui viennent d'Algérie, qui parlent mais n'écrivent pas, d'autres qui viennent du Sri Lanka donc qui ne parlent ni n'écrivent le français... ça va être... Ils seront 20 normalement, entre 11 et 15 ans je crois. Mais tous ont déjà été scolarisés dans leur pays d'origine...

Je suis affraid , Suspect , Neutral  et Embarassed 

Ajupouet, en fait, l'ortophoniste nous parlait d'enfants dys qui seraient seuls dans ce cas dans la classe, elle nous disait qu'ayant de grosses difficultés de lecture, lire devant les autres dévoilait encore plus leurs difficultés et pouvait les bloquer, les faire se sentir humiliés... Mais je leur fais lire quand même des petites phrases, des choses lues à l'avance etc. De fait, j'ai des élèves dys qui demandent à lire en classe, alors tout dépend de comment ils vivent la chose, je pense. J'encourage à lire, mais je ne force jamais (comme nous tous, je pense, et comme pour tous les élèves, en fait).
Et je pense que dans une classe où tous les élèves sont dys, c'est différent, ils savent pourquoi ils sont là, ils n'ont pas à se sentir nuls parce qu'ils butent sur des mots.

Par ailleurs, oui, bien sûr, le fait d'autoriser la lecture à voix basse est valable pour tous nos élèves, mais je pense que comme elle est orthophoniste, elle ne savait pas forcément quelles étaient les pratiques "autorisées" en classe etc. Et j'imagine très bien certains de mes profs, quand j'étais au collège ou au lycée, interdire la lecture à voix basse d'ailleurs Evil or Very Mad La "peur" du bruit, tout ça...

_________________
http://www.librairiedialogues.fr/livre/2029239-un-seul-jour-un-seul-mot-le-roman-familial-d--annette-hippen-gondelle-l-harmattan

I know I'm not supposed to look at you the way I look at you
I wear my shades all day long and I sing it in a folk song tune
I know I'm not supposed to wait for you the way I wait for you
So I pretend I'm on the go and only meant to say hello to you
I know I'm not supposed to look at you the way I look at you
So I stricly watch my feet when I'm walking down the street with you
You're not supposed to show, no yo'ure not supposed to know the truth
'Cause boy, I need your breeze more than I need your keys, I do

Iliana
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classes dyslexiques

Message par Ajupouet le 2013-07-19, 05:06

Il n'y aura QUE des dys dans la classe? Jamais vu ça!
Toutes les classes dys des environs sont réparties 1/3 de dys, 1/3 de normaux 1/3 de très très bons.
Et le 1/3 dys est en binôme avec un autre élève de la classe excellent la où le dys pêche. ( un hyper organisé qui écrit bien avec un dyspraxique, un très bon lecteur avec un dyslexique...) de façon à les autonomiser un maximum.
Les dys qui ne peuvent prendre bien le cours en note par exemple peuvent s'appuyer sur le cours de leur binôme...

Bon courage en tout cas!

_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.fr   - Facebook

Ajupouet
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classes dyslexiques

Message par Celeborn le 2013-07-19, 05:39

Le principal problème des dyslexiques étant la lecture/l'écriture, je m'interroge toujours sur le fait qu'on les fait progresser en privilégiant l'oral et les exercices à trous avec choix entre plusieurs graphies (i.e. en contournant le problème plutôt qu'en s'y attaquant). Mais bon, c'est la doctrine du moment...

Bon courage en tous les cas !

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classes dyslexiques

Message par Ronin le 2013-07-19, 05:46

Parce qu'en l'occurrence il s'agit de leur permettre de suivre le fond du cours, le contenu. L'aspect rééducation devant être assuré par l'orthophoniste. Ils ne peuvent affronter directement la forme et le fond.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classes dyslexiques

Message par Celeborn le 2013-07-19, 05:57

@Ronin a écrit:Parce qu'en l'occurrence il s'agit de leur permettre de suivre le fond du cours, le contenu. L'aspect rééducation devant être assuré par l'orthophoniste. Ils ne peuvent affronter directement la forme et le fond.

Je pense que cela est vrai pour les dyslexiques sévères (j'allais dire : les "vrais" dyslexiques). Mais je crois que beaucoup d'élèves catalogués dyslexiques bénéficieraient au contraire beaucoup de se mettre à écrire davantage ailleurs que lors de rares séances chez l'orthophoniste. Même chose pour la pratique de la lecture.

edit : mais je ne voudrais pas faire dévier la discussion, qu'on a déjà eue par ailleurs. Donc je m'en tiendrai là.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classes dyslexiques

Message par Ronin le 2013-07-19, 06:02

Nous sommes bien d'accord, je parlais de dyslexiques "réels", pas de mauvais lecteurs/victimes des méthodes du ministère.

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum