Notre "bel" avenir: vers une nouvelle réforme ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Notre "bel" avenir: vers une nouvelle réforme ?

Message par KrilinXV3 le Sam 13 Juil 2013 - 9:36

Sans commentaires.

http://www.se-unsa.org/spip.php?article5859

Le syndicat collabo a écrit:Ecole-collège : une nouvelle organisation pour une meilleure continuité
Article publié le vendredi 12 juillet 2013.

Le Conseil Supérieur de l’Education réuni le 10 juillet a très largement soutenu (majorité des deux-tiers) deux textes-clés de la Refondation : les nouveaux cycles et le conseil école-collège.



La scolarité école-collège sera progressivement structurée en 4 cycles de 3 ans : cycle des apprentissages premiers (TPS/PS, MS, GS) ; cycle des apprentissages fondamentaux (CP, CE1, CE2) ; cycle de consolidation (CM1, CM2, 6ème) ; cycle des approfondissements (5ème, 4ème, 3ème)

Rentrée 2014 : cycle des apprentissages premiers
Rentrée 2015 : première année des 3 autres cycles (CP, CM1, 5ème)
Rentrée 2016 : deuxième année des 3 autres cycles (CE1, CM2, 4ème)
Rentrée 2017 : troisième année des 3 autres cycles (CE2, 6ème, 3ème)


Le programme de formation sera refondé en conséquence, après que le Conseil Supérieur des Programmes aura redéfini les compétences du Socle Commun. Ce nouveau programme entrera en application en même temps que les cycles. L’année à venir sera une année de travail et de consultation des enseignants sur ces nouveaux contenus. Le SE-Unsa a d’ores et déjà fait la demande de temps dégagé pour que les équipes puissent y travailler.



Les cycles de trois ans donnent un espace « large » sans orientation et sans redoublement pour une progression souple des apprentissages et un accompagnement du travail des élèves. Le cycle de consolidation assure une continuité et une cohérence des programmes entre école et collège et devrait contribuer à réduire la fracture préjudiciable aux élèves les plus fragiles.



Le SE-Unsa a obtenu que la structure du conseil école-collège soit suffisamment souple pour s’adapter à tous les cas de figure sur le terrain. Les enseignants qui y participeront seront proposés par les conseils de maîtres et le conseil pédagogique. Ils seront à parité entre l’école et le collège et les travaux seront présidés conjointement par le principal et l’IEN. Des commissions seront éventuellement mises en place sur des projets particuliers qui pourront être présidées par des enseignants ou des CPE. L’existence de ces commissions dans un texte réglementaire est un point d’appui pour revendiquer la reconnaissance de l’investissement des personnels dans les discussions qui s’ouvriront à l’automne sur les missions et services des enseignants.



En syndicat responsable, le SE-Unsa a alerté le ministère sur la nécessité de ne pas ajouter des instances aux instances existantes sans une remise à plat de l’ensemble des réunions statutaires auxquelles participent les enseignants. Il a été entendu puisque le ministère a retiré son projet de conseils de cycle de consolidation et d’approfondissement qui faisaient double emploi avec le conseil pédagogique et le conseil école-collège.



L’ensemble des syndicats de l’Unsa-Education a soutenu ces projets (syndicat des enseignants, des inspecteurs, des chefs d’établissement, des personnels administratifs, sociaux et de santé).  Ils marquent une étape importante dans les évolutions de notre système éducatif. Cependant, tout ne se joue pas dans les textes mais dans leur mise en œuvre au quotidien. C’est pourquoi nous appelons à une réforme intégrée qui associe structures, contenus, formation initiale et continue, nouvelles pratiques et nouvelle organisation du travail des élèves et de tous les personnels et qui donne aux professionnels de l'éducation les moyens de la réussite de tous les élèves.

KrilinXV3
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Notre "bel" avenir: vers une nouvelle réforme ?

Message par JPhMM le Sam 13 Juil 2013 - 10:27

C’est pourquoi nous appelons à une réforme intégrée qui associe structures, contenus, formation initiale et continue, nouvelles pratiques et nouvelle organisation du travail des élèves et de tous les personnels et qui donne aux professionnels de l'éducation les moyens de la réussite de tous les élèves.
Suspect 

Formidable.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Notre "bel" avenir: vers une nouvelle réforme ?

Message par Albius le Sam 13 Juil 2013 - 10:35

@JPhMM a écrit:
C’est pourquoi nous appelons à une réforme intégrée qui associe structures, contenus, formation initiale et continue, nouvelles pratiques et nouvelle organisation du travail des élèves et de tous les personnels et qui donne aux professionnels de l'éducation les moyens de la réussite de tous les élèves.
Suspect 

Formidable.
De quoi se plaint-on? Les mots clés y sont... cheers On va faire du nouveau, enfin... Cela va donc forcément réussir et être mieux... yesyes

Albius
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Notre "bel" avenir: vers une nouvelle réforme ?

Message par JPhMM le Sam 13 Juil 2013 - 10:37

J'attends avec impatience ce que signifiera "nouvelle organisation du travail de tous les personnels".

Ou pas.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Notre "bel" avenir: vers une nouvelle réforme ?

Message par Cath le Sam 13 Juil 2013 - 10:39

Moi, c'est sûr: pas.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Notre "bel" avenir: vers une nouvelle réforme ?

Message par Chocolat le Sam 13 Juil 2013 - 11:10

Suspect Evil or Very Mad  furieux 

Non mais c'est quoi ces conneries ?!

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum