La mauvaise image des enseignants

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La mauvaise image des enseignants

Message par Jacq le 24/7/2013, 11:24

Ma dentiste me disait que sa clientèle la plus particulière était le "public MGEN", selon ses propos.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mauvaise image des enseignants

Message par Jacq le 24/7/2013, 11:25

ecogest a écrit:Et le style "prof" est contagieux, mon mari, ouvrier dans le bâtiment, est devenu comme moi et tique sur les erreurs de français à l'oral. Very Happy
Le plus difficile étant de s'empêcher de reprendre les personnes comme on peut le faire avec  nos élèves.


Pareil.
Pourtant moi aussi je fais des fôtes..... mais cela m'insupporte.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mauvaise image des enseignants

Message par MelanieSLB le 24/7/2013, 11:41

@Apices Juris a écrit:
Il y a vraiment un "style prof", reconnaissable entre tous, c'est indéniable. Tous les gens de mon entourage qui travaillent en lien avec du public (commerçants, administratifs, artisans) font le même constat : il ne leur faut pas plus de 30 s pour déterminer si leur interlocuteur est prof ! Et c'est la seule profession qu'ils sont capables d'identifier ainsi après seulement un échange de quelques instants. Tout est effectivement dans le ton et une certaine attitude "péremptoire", comme le rapporte zazouyle.
Mais à chaque profession sa déformation professionnelle. Quand on passe sa journée à transmettre le savoir et maintenir la discipline, il n'est pas étonnant qu'on continue inconsciemment à le faire en-dehors. Wink

Je ne dois pas encore avoir passé le cap du prof, on ne pense jamais que c'est mon métier.

Spoiler:
Certes, la plupart des gens pensent que je n'ai pas encore de métier, et que je suis encore étudiante.

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)

MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mauvaise image des enseignants

Message par Celadon le 24/7/2013, 11:46

Waouh ! Pas encore rencontré de gynéco avec déformation pro dans la vie de tous les jours. Regrettable ? Twisted Evil 

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mauvaise image des enseignants

Message par Paratge le 24/7/2013, 12:53

Quand j'étais en Polynésie, j'évitais de dire que j'étais prof !
Ça passait même mieux quand je disais que je travaillais aux impôts...

Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mauvaise image des enseignants

Message par Al le 24/7/2013, 13:04

Je suis Shocked Razz Razz Razz Razz à vous lire !! j'ai aussi entendu, de la part de personnes tout à fait bienveillantes au demeurant, que "ah les profs, c'est les pires". Moi-même j'ai été très choquée par le bronx que c'était 200 profs en amphi en réunion de pré rentrée Laughing  fleurs2 pour le pauvre CDE qui essayait de faire son discours Razz En fait depuis que je fais ce métier, je suis devenue moins catégorique, plus tolérante, et j'essaie de mieux écouter les autres et de moins "m'étaler verbalement". Je pense que maintenant je règle beaucoup de choses en faisant cours et donc je m'améliore à l'extérieur yesyes yesyes  Les personnes qui ne me connaissent pas ne devinent pas que je suis prof, mêmes raisons que Mélanie topela , pas maquillée je fais 14 ans (bon allez, 16 1/2), les gens sont toujours catastrophés quand ils apprennent la nouvelle, ils m'imaginent immédiatement broyée sous les jets de gomme et ciseaux des élèves de ZEP, et ils oublient de tenir des propos désobligeants sur la profession yesyes 

Vous demandez à vos amis de se taire en soirée ? je suis désolée mais je me remets pas de celle là Laughing Laughing Laughing cela dit quand je rentre chez moi le soir, c'est douceur, silence et harmonie, j'en ai besoin. Mais bon les amis, quand même... affraid Very Happy 

_________________
"C’est le grand nuage des ambitions moroses qui étouffe la voix d’Éros."

Al
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mauvaise image des enseignants

Message par Al le 24/7/2013, 13:07

Apices Juris : ah mais je serais ravie de faire juste 35h en établissement dans UN bureau avec ORDINATEUR, et bien sûr mes deux pans de murs de BIBLIOTHEQUE PERSONNELLE sans lesquels je ne peux pas concevoir mon enseignement Wink

Je doute que de telles conditions nous aient été proposées Laughing (open space, qu'y disaient ?^^)

_________________
"C’est le grand nuage des ambitions moroses qui étouffe la voix d’Éros."

Al
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mauvaise image des enseignants

Message par Apices Juris le 24/7/2013, 15:45

@Aletheia a écrit:Apices Juris : ah mais je serais ravie de faire juste 35h en établissement dans UN bureau avec ORDINATEUR, et bien sûr mes deux pans de murs de BIBLIOTHEQUE PERSONNELLE sans lesquels je ne peux pas concevoir mon enseignement Wink

Je doute que de telles conditions nous aient été proposées Laughing (open space, qu'y disaient ?^^)
Effectivement, l'Etat, quand il avait la responsabilité des bâtiments, n'avait pas mis les moyens pour offrir aux enseignants un outil de travail décent. Il n'y a donc pas de raison pour que les collectivités territoriales, désormais aux commandes, fassent davantage. Les profs de l'enseignement scolaire vont donc devoir bricoler comme ils peuvent pendant encore très longtemps pale Quand on voit en comparaison les conditions de travail offertes aux enseignants du supérieur, ça laisse rêveur...

_________________
Apices juris non sunt jura.

Apices Juris
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mauvaise image des enseignants

Message par philann le 24/7/2013, 16:32

@Jacq a écrit:Philann.
Tu es en philo, donc lycée général, donc par rapport à certains, de meilleures conditions (ce n'est pas une assurance, mais tu as plus de chance à ce sujet).
Mais le bruit, parfois, selon les classes, peut être terrible (suis en LP,volume sonore décuplé), ou alors c'est l'effort demandé au prof pour obtenir le silence qui est décuplé... ça c'est le lot du prof de LP (pas seulement lui).

J'ETAIS en philo, comme ATER, et suis toujours doctorante, mais j'enseigne l'allemand en collège!!!
Et j'ai une vraie intolérance au bruit!Embarassed Embarassed 

D'ailleurs, si je tenais le  qui a décidé un jour que les profs de collège devaient aller chercher leurs élèves dans la cour pour avoir une tête comme un tambour avant même d'être entré en classe... 

L'idéal pour moi serait une classe silencieuse...facile quand on enseigne les LV:suspect: Laughing 

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mauvaise image des enseignants

Message par roxanne le 24/7/2013, 16:58

@Apices Juris a écrit:
@Fabire a écrit:Comme je le dis souvent à mon entourage qui ont une langue bien pendue sur le métier d'enseignant: c'est un des seul métier, dès lors que tu rentres chez toi (soir, wk, vacances)  tu as des choses à travailler. au final, ils se taisent.
C'est vrai.
Mais paradoxalement, ça doit bien arranger les profs car à chaque fois que j'ai discuté avec des profs de l'idée qu'ils devraient avoir un bureau dans leur établissement (comme les enseignants du supérieur) et y effectuer la totalité de leur 1593 heures annuelles, j'ai eu le droit à une levée de boucliers Wink
Finalement, ces facilités horaires et cette possibilité de travailler à domicile plutôt que dans un bureau créent un dommage collatéral : ils donnent l'impression que les profs travaillent moins que les autres...

@Jacq a écrit:
zazouyle a écrit:Pas forcément: ma mère n'aime pas particulièrement les enseignants et leurs jugements péremptoires.
Ta mère doit se fier à sa progéniture (je précise : remarque totalement gratuite et non personnelle, j'avais juste l'envie de dire une connerie Very Happy:D:D) !

Sérieusement mais sans généraliser.
Je me souviens de vacances en Bretagne où nous visitionsn je ne sais plus quoi. Et là il y avait un troupeau de touristes, comme nous, qui déclamait son savoir à voix haute, sans aucun respect pour les autres touristes présents (dont nous). J'avais indiqué : "me font penser à des prof". Le soir nous allons manger au restaurant, et nous tombons sur les mêmes. Infectes, puants, méprisants, chiants, et là, en entendant leur conversation : PAF, des prof !
Il y a vraiment un "style prof", reconnaissable entre tous, c'est indéniable. Tous les gens de mon entourage qui travaillent en lien avec du public (commerçants, administratifs, artisans) font le même constat : il ne leur faut pas plus de 30 s pour déterminer si leur interlocuteur est prof ! Et c'est la seule profession qu'ils sont capables d'identifier ainsi après seulement un échange de quelques instants. Tout est effectivement dans le ton et une certaine attitude "péremptoire", comme le rapporte zazouyle.Mais à chaque profession sa déformation professionnelle. Quand on passe sa journée à transmettre le savoir et maintenir la discipline, il n'est pas étonnant qu'on continue inconsciemment à le faire en-dehors. Wink
C'est aussi que se croyant -à tort ou à raison_sans cesse "attaqués" sur leur travail, les profs ont tendance à en rajouter même lorsqu'on ne leur demande rien.Ma soeur qui fait du phoning pour La banque postale et donc qui appelle des clients me dit que les profs sont les seuls à rapidement annoncer leur profession et à a rajouter "je ne peux pas rencontrer le conseiller, je suis prof, j'ai trop de boulot, c'est la période des conseils..."

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mauvaise image des enseignants

Message par MelanieSLB le 24/7/2013, 17:01

@roxanne a écrit:
@Apices Juris a écrit:
@Fabire a écrit:Comme je le dis souvent à mon entourage qui ont une langue bien pendue sur le métier d'enseignant: c'est un des seul métier, dès lors que tu rentres chez toi (soir, wk, vacances)  tu as des choses à travailler. au final, ils se taisent.
C'est vrai.
Mais paradoxalement, ça doit bien arranger les profs car à chaque fois que j'ai discuté avec des profs de l'idée qu'ils devraient avoir un bureau dans leur établissement (comme les enseignants du supérieur) et y effectuer la totalité de leur 1593 heures annuelles, j'ai eu le droit à une levée de boucliers Wink
Finalement, ces facilités horaires et cette possibilité de travailler à domicile plutôt que dans un bureau créent un dommage collatéral : ils donnent l'impression que les profs travaillent moins que les autres...

@Jacq a écrit:
Ta mère doit se fier à sa progéniture (je précise : remarque totalement gratuite et non personnelle, j'avais juste l'envie de dire une connerie Very Happy:D:D) !

Sérieusement mais sans généraliser.
Je me souviens de vacances en Bretagne où nous visitionsn je ne sais plus quoi. Et là il y avait un troupeau de touristes, comme nous, qui déclamait son savoir à voix haute, sans aucun respect pour les autres touristes présents (dont nous). J'avais indiqué : "me font penser à des prof". Le soir nous allons manger au restaurant, et nous tombons sur les mêmes. Infectes, puants, méprisants, chiants, et là, en entendant leur conversation : PAF, des prof !
Il y a vraiment un "style prof", reconnaissable entre tous, c'est indéniable. Tous les gens de mon entourage qui travaillent en lien avec du public (commerçants, administratifs, artisans) font le même constat : il ne leur faut pas plus de 30 s pour déterminer si leur interlocuteur est prof ! Et c'est la seule profession qu'ils sont capables d'identifier ainsi après seulement un échange de quelques instants. Tout est effectivement dans le ton et une certaine attitude "péremptoire", comme le rapporte zazouyle.Mais à chaque profession sa déformation professionnelle. Quand on passe sa journée à transmettre le savoir et maintenir la discipline, il n'est pas étonnant qu'on continue inconsciemment à le faire en-dehors. Wink
C'est aussi que se croyant -à tort ou à raison_sans cesse "attaqués" sur leur travail, les profs ont tendance à en rajouter même lorsqu'on ne leur demande rien.Ma soeur qui fait du phoning pour La banque postale et donc  qui appelle des clients me dit que les profs sont les seuls à rapidement annoncer leur profession et à a rajouter "je ne peux pas rencontrer le conseiller, je suis prof, j'ai trop de boulot, c'est la période des conseils..."

En même temps, à chaque fois que mon conseiller m'appelle -ça n'arrive pas souvent d'ailleurs-, c'est pour me proposer un RDV pile pendant un conseil...

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)

MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mauvaise image des enseignants

Message par roxanne le 24/7/2013, 17:03

Oui, mais là c'est sytématique et si ce ne sont pas les conseils, c'est les copies.C'est la seule profession qui fait cela à chaque fois .

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mauvaise image des enseignants

Message par abricotedapi le 24/7/2013, 17:10

@philann a écrit:
@Jacq a écrit:
Idem, à mon encontre, j'ai constaté un réel changement d'attitude chez moi lorsque je suis devenu prof, ou plutôt ce sont mes ami(es) qui me l'ont fait remarquer. Pendant ou une deux année je n'acceptais plus aucune contestation, plus aucun bruit, et même maintenant j'ai tendance, lors de soirées, à demander le silence lorsque je parle ! Un ami, père de famille, m'a indiqué qu'il avait senti que son attitude avait changé vis à vis de ses enfants depuis qu'il était devenu prof. Intolérance au bruit surtout, sans doute parce que le soir nous avons besoin de repos à ce sujet.
Embarassed Embarassed Embarassed suis comme ça aussi!!
ecogest a écrit:Et le style "prof" est contagieux, mon mari, ouvrier dans le bâtiment, est devenu comme moi et tique sur les erreurs de français à l'oral. Very Happy
Le plus difficile étant de s'empêcher de reprendre les personnes comme on peut le faire avec nos élèves.
Ces tics sont vraiment affreux ! Ça fait déjà quelques années que je reprends les gens quand j'entends une faute (bon, j'essaie de me retenir le plus possible quand même, mais c'est dur), ça risque d'empirer maintenant. En plus je trouve ça très malpoli ! Le pire, c'était pendant mon stage (de M2, 5 semaines). Le soir, quand mon compagnon parlait trop à mon goût, ou trop fort, j'avais le réflexe de dire "chut". L'intolérance au bruit, tout à fait !

@Nasopi a écrit:Mon grand-oncle (qui était prof lui-même) disait qu'on reconnaissait facilement un prof parce qu'il s'arrêtait de parler au bout de 55 minutes.
lol! 


_________________
Mauvaise nouvelle : rien n'est éternel.
Bonne nouvelle : rien n'est éternel.

abricotedapi
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mauvaise image des enseignants

Message par Jul le 24/7/2013, 17:39

@philann a écrit:

D'ailleurs, si je tenais le  qui a décidé un jour que les profs de collège devaient aller chercher leurs élèves dans la cour pour avoir une tête comme un tambour avant même d'être entré en classe... 

Comme c'est pénible en effet!

Jul
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mauvaise image des enseignants

Message par PabloPE le 25/7/2013, 09:45

@Jacq a écrit:Ma dentiste me disait que sa clientèle la plus particulière était le "public MGEN", selon ses propos.
Je connais un entero qui parle des profs comme étant "son fonds de commerce"... beaucoup de maux qu'ils traitent sont liés au stress ....
Sinon dans mon cas les gens sont toujours étonnés d'apprendre que je suis prof (et les enfants n'y croient que rarement Shocked ).. et pourtant j'ai la quarantaine Laughing 

PabloPE
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mauvaise image des enseignants

Message par Abraxas le 25/7/2013, 12:57

Et je ne vous dis pas ce que les employés des Banques Populaires disent des "CASDEN"…

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mauvaise image des enseignants

Message par Clarianz le 25/7/2013, 13:08

@Apices Juris a écrit:
@Fabire a écrit:Comme je le dis souvent à mon entourage qui ont une langue bien pendue sur le métier d'enseignant: c'est un des seul métier, dès lors que tu rentres chez toi (soir, wk, vacances)  tu as des choses à travailler. au final, ils se taisent.
C'est vrai.
Mais paradoxalement, ça doit bien arranger les profs car à chaque fois que j'ai discuté avec des profs de l'idée qu'ils devraient avoir un bureau dans leur établissement (comme les enseignants du supérieur) et y effectuer la totalité de leur 1593 heures annuelles, j'ai eu le droit à une levée de boucliers Wink
Finalement, ces facilités horaires et cette possibilité de travailler à domicile plutôt que dans un bureau créent un dommage collatéral : ils donnent l'impression que les profs travaillent moins que les autres...

@Jacq a écrit:
zazouyle a écrit:Pas forcément: ma mère n'aime pas particulièrement les enseignants et leurs jugements péremptoires.
Ta mère doit se fier à sa progéniture (je précise : remarque totalement gratuite et non personnelle, j'avais juste l'envie de dire une connerie Very Happy:D:D) !

Sérieusement mais sans généraliser.
Je me souviens de vacances en Bretagne où nous visitionsn je ne sais plus quoi. Et là il y avait un troupeau de touristes, comme nous, qui déclamait son savoir à voix haute, sans aucun respect pour les autres touristes présents (dont nous). J'avais indiqué : "me font penser à des prof". Le soir nous allons manger au restaurant, et nous tombons sur les mêmes. Infectes, puants, méprisants, chiants, et là, en entendant leur conversation : PAF, des prof !
Il y a vraiment un "style prof", reconnaissable entre tous, c'est indéniable. Tous les gens de mon entourage qui travaillent en lien avec du public (commerçants, administratifs, artisans) font le même constat : il ne leur faut pas plus de 30 s pour déterminer si leur interlocuteur est prof ! Et c'est la seule profession qu'ils sont capables d'identifier ainsi après seulement un échange de quelques instants. Tout est effectivement dans le ton et une certaine attitude "péremptoire", comme le rapporte zazouyle.
Mais à chaque profession sa déformation professionnelle. Quand on passe sa journée à transmettre le savoir et maintenir la discipline, il n'est pas étonnant qu'on continue inconsciemment à le faire en-dehors. Wink


ça, ça me fait doucement rigoler!
Jamais, jamais, personne n'a deviné mon taf, et j'enseigne depuis 2004!

_________________
Mama's Rock

Clarianz
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mauvaise image des enseignants

Message par Reltob le 25/7/2013, 13:13

Personne n'a jamais non plus deviné le métier de ma compagne.

Mais il m'arrive souvent de me dire en regardant ou écoutant certaines personnes : "Tiens, ça doit être des profs"... Et c'est souvent vrai !

_________________
« Un mathématicien est un aveugle qui, dans une pièce sombre, cherche un chat noir qui n’y est pas.  »
Charles Darwin
Je ne travaille pas à l’Éducation Nationale, mais je suis le conjoint d'une professeur de Physiques-Chimie.

Reltob
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mauvaise image des enseignants

Message par atrium le 27/7/2013, 09:55

Bizarre. Personne n'a jamais deviné que je suis instit et quand je le dis, certains sont incrédules. Pas la bonne couleur, peut-être scratch 

_________________
It's okay to be a responsible member of society if only you know what you're going to be held responsible for.

John Brunner, The Jagged Orbit

atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mauvaise image des enseignants

Message par JPhMM le 27/7/2013, 09:59

@atrium a écrit:Bizarre. Personne n'a jamais deviné que je suis instit et quand je le dis, certains sont incrédules. Pas la bonne couleur, peut-être scratch 
Déjà, dans leurs esprits, un mec instit, c'est pas banal.

Laughing

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mauvaise image des enseignants

Message par Nom d'utilisateur le 27/7/2013, 10:04

@Apices Juris a écrit:ça doit bien arranger les profs car à chaque fois que j'ai discuté avec des profs de l'idée qu'ils devraient avoir un bureau dans leur établissement (comme les enseignants du supérieur) et y effectuer la totalité de leur 1593 heures annuelles, j'ai eu le droit à une levée de boucliers

Vous parlez sans doute du doyen de la Faculté de Droit de Paris 1, c'est donc un pluriel honorifique.

Nom d'utilisateur
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mauvaise image des enseignants

Message par Ingeborg B. le 27/7/2013, 10:13

@Nom d'utilisateur a écrit:
@Apices Juris a écrit:ça doit bien arranger les profs car à chaque fois que j'ai discuté avec des profs de l'idée qu'ils devraient avoir un bureau dans leur établissement (comme les enseignants du supérieur) et y effectuer la totalité de leur 1593 heures annuelles, j'ai eu le droit à une levée de boucliers

Vous parlez sans doute du doyen de la Faculté de Droit de Paris 1, c'est donc un pluriel honorifique.
De plus, c'est faux. Généralement, à l'université, les maîtres de conf et même les professeurs se partagent des minuscules bureaux. De plus, comme ce sont des enseignants chercheurs, ils cherchent....'Donc, ils n'utilisent pas beaucoup le dit bureau.

Sinon, je ne vois pas trop comment matériellement ce serait possible, à moins de doubler la surface de lycées comme le mien (200 profs).

Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mauvaise image des enseignants

Message par JPhMM le 27/7/2013, 10:17

groyer a écrit:De plus, comme ce sont des enseignants chercheurs, ils cherchent....'Donc, ils n'utilisent pas beaucoup le dit bureau.
Il existe des disciplines où une feuille, un crayon et un bureau sont les seuls outils nécessaires à cette recherche.

Laughing

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mauvaise image des enseignants

Message par Finrod le 27/7/2013, 17:19

Les mathématiciens cherchent assis à leurs bureaux groyer.

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mauvaise image des enseignants

Message par Ingeborg B. le 27/7/2013, 17:23

@Finrod a écrit:Les mathématiciens cherchent assis à leurs bureaux groyer.


Certes ! Plus difficile pour un historien à la recherche de vieilles feuilles...

Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mauvaise image des enseignants

Message par Finrod le 27/7/2013, 17:33

Une tâche commune avec les paléo-botanistes, il faudrait faire un projet trans-disciplinaire là, non ?

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum