Soigner ses relations avec la hiérarchie ?

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Soigner ses relations avec la hiérarchie ?

Message par Marlou.Bassboost le Sam 27 Juil 2013 - 11:17

Trois styles de relations : élèves et parents, collègues, hiérarchie.
Faut y mettre des priorités.
Faire son job sérieusement et la hiérarchie suivra, si elle te mets des bâtons dans les roues voir si avec d'autres collègues ce n'est pas pareil.

Ensuite pour ce qui est des gâteaux... ben moi j'en fais jamais parce que j'ai déjà assez à faire à la maison.
je trouve ça lourd que toujours certains se ramènent avec des trucs à grailler et qu'on t'oblige à les goûter ... on dirait une émission de la 6.

Quant à l'inspection, no comment, j'ai été dans le même cas que Pseudo.
certes, il y avait de la pertinence dans ses reproches, mais y'a une manière de les dire.
Heureusement qu'en apparence j'ai du caractère, mais au fond il m'a démolie pendant une semaine. Même si le rapport a pas été trop dégueulasse et la note non plus... j'en ai bavé p***n.

Marlou.Bassboost
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soigner ses relations avec la hiérarchie ?

Message par pailleauquebec le Sam 27 Juil 2013 - 18:35

La tyrannie de l'apparence

http://www.psychologies.com/Beaute/Image-de-soi/Complexes/Articles-et-Dossiers/Se-reconcilier-avec-son-corps/La-tyrannie-de-l-apparence

A la maternelle déjà, les enfants beaux sont privilégiés. Les enseignants ont une meilleure opinion d’eux, leur accordent davantage d’attention, les évaluent plus chaleureusement [...] Ensuite, au collège et au lycée, une note peut varier de 20 à 40 % selon la beauté de l’élève.

Je me demande dans quelle mesure on est nous aussi jugés sur l'apparence, l'attitude, les habits,... Qu'en pensez-vous ?

pailleauquebec
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soigner ses relations avec la hiérarchie ?

Message par eliam le Sam 27 Juil 2013 - 19:03

Je pense que l'apparence joue beaucoup au départ. Une fois, les relations installées avec une classe, c'est beaucoup moins important.

eliam
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soigner ses relations avec la hiérarchie ?

Message par Pili le Sam 27 Juil 2013 - 19:18

@pailleauquebec a écrit:La tyrannie de l'apparence

http://www.psychologies.com/Beaute/Image-de-soi/Complexes/Articles-et-Dossiers/Se-reconcilier-avec-son-corps/La-tyrannie-de-l-apparence

A la maternelle déjà, les enfants beaux sont privilégiés. Les enseignants ont une meilleure opinion d’eux, leur accordent davantage d’attention, les évaluent plus chaleureusement [...] Ensuite, au collège et au lycée, une note peut varier de 20 à 40 % selon la beauté de l’élève.

Je me demande dans quelle mesure on est nous aussi jugés sur l'apparence, l'attitude, les habits,... Qu'en pensez-vous ?

Je pense que pour te protèger un minimum, tu ne devrais pas autant y penser .
J'ai l'impression que tu accordes un trop grande importance au paraitre, à ta réputation, au qu'en dira-t-on etc...

Faisons notre travail sérieusement, le reste suivra.

Pili
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soigner ses relations avec la hiérarchie ?

Message par Babayaga le Sam 27 Juil 2013 - 19:19

@pailleauquebec a écrit:Bonjour,

Jeune enseignant, je change d'établissement cette année et je voudrais trouver l'attitude juste qui me permette de trouver ma place et d'être tranquille (pas vis à vis des collègues, mais de la hiérarchie).

Après un premier établissement où tout s'était bien passé, où la hiérarchie était inexistante (CDE en dernière année avant la retraite puis CDE peu directif), j'ai essuyé quelques plâtres dans mon second établissement.

Probablement m'y suis-je mal pris par excès de confiance, je n'ai pas de soucis avec mes classes en général.

Ce que je ne referai pas cette fois :
- avoir une attitude trop décontractée pouvant laisser penser que je ne force pas (comme sourire dans les couloirs en allant en cours)
- proposer des idées dans ma discipline issues de mon expérience dans un précédant établissement
- m'habiller décontracté (jean, basket)
- discuter des réunions me semblant inutiles / voire ne pas venir à certaines réunions
- donner mon opinion (gentiment)

Cela m'a valu ensuite quelques galères, emploi du temps pourri collector, les pires classes, inspection (réussie) et j'en passe.J'ai eu vraiment l'impression de m'en prendre pas mal dans la figure pour pas un rond. J'ai donc compris que consciemment ou inconsciemment mon attitude énervait, on ne me l'a jamais reproché de près ou de loin cependant.

Donc, au risque de passer pour un petit fayot, ce que je déteste, je vais bien faire attention cette fois à mon image.

J'ai aussi bien compris qu'il n'y avait aucun lien automatique entre l'éventuelle reconnaissance par la hiérarchie du travail accompli et la qualité de ce même travail.

Et vous quelles sont vos recettes pour éviter ce genre de désagréments ?

Je pensais que tu enseignais depuis 15 ans. (Bon, ça veut pas dire que t'es pas jeune, mais bon...)

_________________
Je ne gère plus la rubrique en accès restreint, adressez-vous à Hermione, merci Smile

Babayaga
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soigner ses relations avec la hiérarchie ?

Message par tiptop77 le Sam 27 Juil 2013 - 19:34

Parfois je me dis aussi qu'il faudrait que je sois un peu plus lisse mais je n'y arrive pas. Quand la cde ou la PA tentent de noyer le poisson quand il y a un souci ou de nous rajouter du boulot sur le dos pour faire un joli projet d'établissement, je n'arrive pas à sourire ou à faire semblant d'approuver.
Il y a 2 ans, la cde avait vu que je montrais clairement beaucoup de froideur à son égard et m'a demandé de venir dans son bureau et là elle a d'abord utilisé la flatterie " je sais que vous êtes solide, vous faites partie de mes piliers, des gens sur lesquels je sais que je peux m'appuyer"Suspect  et ensuite la culpabilisation " j'ai tel âge, je ne suis pas en très bonne santé, ne me laissez pas tomber." Suspect Je me suis un peu attendrie, je me suis dit " wait and see", 2 ou 3 semaines de bénéfice du doute et j'ai vu que tout ça c'était du pipeau. J'ai choisi de redevenir froide avec la direction alors que je suis d'un naturel enjoué parce que j'ai besoin d'être sincère. Comme l'a dit un collègue dans un post précédent, on joue déjà un rôle devant les élèves, pas envie de le faire avec la hiérarchie ou les collègues. Si je les apprécie, je le montre de bon coeur sinon no way.

L'année suivante j'ai eu l'edt le plus pourri depuis que je suis prof. J'ai été contrariée certes mais je me suis dit que c'était mesquin et que le plus important est que je suis restée en harmonie avec moi-même. C'est peut-être con mais j'y tiens beaucoup, na! Razz 

tiptop77
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soigner ses relations avec la hiérarchie ?

Message par Condorcet le Sam 27 Juil 2013 - 23:13

Sage attitude, Tiptop.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soigner ses relations avec la hiérarchie ?

Message par pailleauquebec le Dim 28 Juil 2013 - 11:58

@tiptop77 a écrit:Parfois je me dis aussi qu'il faudrait que je sois un peu plus lisse mais je n'y arrive pas. Quand la cde ou la PA tentent de noyer le poisson quand il y a un souci ou de nous rajouter du boulot sur le dos pour faire un joli projet d'établissement, je n'arrive pas à sourire ou à faire semblant d'approuver.
Il y a 2 ans, la cde avait vu que je montrais clairement beaucoup de froideur à son égard et m'a demandé de venir dans son bureau et là elle a d'abord utilisé la flatterie " je sais que vous êtes solide, vous faites partie de mes piliers, des gens sur lesquels je sais que je peux m'appuyer"Suspect  et ensuite la culpabilisation " j'ai tel âge, je ne suis pas en très bonne santé, ne me laissez pas tomber." Suspect Je me suis un peu attendrie, je me suis dit " wait and see", 2 ou 3 semaines de bénéfice du doute et j'ai vu que tout ça c'était du pipeau. J'ai choisi de redevenir froide avec la direction alors que je suis d'un naturel enjoué parce que j'ai besoin d'être sincère. Comme l'a dit un collègue dans un post précédent, on joue déjà un rôle devant les élèves, pas envie de le faire avec la hiérarchie ou les collègues. Si je les apprécie, je le montre de bon coeur sinon no way.

L'année suivante j'ai eu l'edt le plus pourri depuis que je suis prof. J'ai été contrariée certes mais je me suis dit que c'était mesquin et que le plus important est que je suis restée en harmonie avec moi-même. C'est peut-être con mais j'y tiens beaucoup, na! Razz 

Merci pour ton témoignage.
J'aimerais avoir ta sagesse.
Comme toi je n'arrive pas bien à me contrôler, et souvent je parle trop.

Mais à l'inverse de toi je ne suis pas arrivé cette année à faire abstraction de mon EDT le plus pourri depuis que j'enseigne + les pires classes du collège.
J'ai ruminé presque toute l'année. Alors entre ces deux maux mon cœur balance.

Et j'en arrive à me dire que j'aurais pu éviter cela en faisant preuve de plus de retenue.

Que s'est-il passé ? bien malin celui qui peut le dire avec certitude, j'ai quelques pistes mais aucune de certaine, vous me direz ce que vous en pensez :
Première idée :
En arrivant j'ai avancé une ou deux idées pour mon cours par souci de transparence au lieu de faire les choses discrètement dans mon coin sans en parler à personne.
Deuxième idée :
J'ai montré gentiment un désaccord amusé à certains dispositifs qui me semblaient trop lourds et inutiles : réunions pléthoriques, document administratif inutile.
Troisième idée :
J'ai montré que j'avais un ou deux hobby en dehors du collège et qu'éduquer mes enfants était une de mes priorités.
Quatrième idée :
Je me suis habillé trop décontracté, jean basket polaire, alors que la norme ici est plutôt chaussure cuir pantalon de toile chemise.

Toutes ces attitudes passaient parfaitement dans un précédant collège d'une autre région, mais là ce n'est pas passé.

Et ensuite je constate qu'avec tout cela, bien que faisant mon travail consciencieusement, la direction m'a pris en grippe. Je précise que c'était une direction compétente et appréciée, je peux difficilement leur rejeter la faute.

Clairement je cherche juste à ce qu'on me laisse tranquille, je ne suis pas carriériste, je n'ai pas d'ambition autres qu'avoir de bonnes conditions de travail (et encore là je ne suis pas trop difficile). Je ne me soucie pas non plus de ce que les gens pensent de moi en général, ceci étant d'ailleurs un peu la cause du problème.

pailleauquebec
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soigner ses relations avec la hiérarchie ?

Message par pailleauquebec le Dim 28 Juil 2013 - 12:07

@Babayaga a écrit:Je pensais que tu enseignais depuis 15 ans. (Bon, ça veut pas dire que t'es pas jeune, mais bon...)

6 années d'enseignement, le reste dans le privé, je viens juste de terminer mon adolescence Very Happy 

pailleauquebec
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum