Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Page 6 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par Isis39 le Mar 30 Juil - 19:11

@nigousse a écrit:Je ne veux pas aller en collège car j'y ai fait un an en tant que contractuelle avant d'avoir le concours et les élèves sont trop jeunes pour moi, je n'y arrive pas, les petits 6ième qui posent 56000 fois la même question " Madame, je peux souligner en vert?", les 4ième et leur crise d'ado....je sais que je ne supporterai pas.

Tu n'as fait qu'un an. On s'y fait aux élèves.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par nigousse le Mar 30 Juil - 19:17

Je me suis déjà renseignée pour le changement de matière mais je me suis heurtée à une fin de non recevoir: pour pouvoir passer de PLP Lettres-Histoire à certifiée Histoire, il faut que la matière qu'on souhaite rejoindre soit déficitaire ce qui n'est pas le cas ou que son poste soit menacé ce qui n'est pas le cas. La possibilité par détachement n'existe pas dans mon académie. D'ailleurs l'inspecteur m'a fait comprendre qu'étant PLP je n'avais pas les compétences pour aller en lycée. J'ai un collègue Lettres-Allemand qui a aussi une maîtrise d'histoire qui a postulé sur des postes à profil DNL Allemand-Histoire-géo en collège, même remarque " vous êtes PLP donc pas assez bien pour nous".

nigousse
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par JPhMM le Mar 30 Juil - 19:21

@nigousse a écrit:D'ailleurs l'inspecteur m'a fait comprendre qu'étant PLP je n'avais pas les compétences pour aller en lycée.
Shocked  lol! furieux 

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par Cath le Mar 30 Juil - 19:24

Oui, bien sûr, entant que PLP, tu n'es pas passée par le lycée...

On m'a déjà demandé s'il fallait le bac...

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par nigousse le Mar 30 Juil - 19:24

C'est vrai je pourrais m'y habituer, d'ailleurs je garde quand même un bon souvenir des petites sixièmes m’ayant offert des gâteaux à noël! Mais c'était il y a 13 ans et c'était un collège tranquille. Malheureusement dans ma zone géographique quasiment tous les collèges sont en ZEP et quitter un LP tranquille pour une ZEP bof bof. Bon après il faut voir si le collège est bien équipé, les effectifs de classe mais je crois savoir qu'ils sont lourds en collège, non? Je me rappelle i y a 13 ans de classes de 4ième à 28. Cette année j'ai 4 classes: une terminale CAP à 16 et trois terminales bac pro: prothésiste dentaire à 15, esthéticiennes ( mon cauchemar) à 24 et métiers du vêtement à 16. Je sais cela parait peu mais on a aussi des classes à 30 et j'y aurai droit en 2014 aussi. Je peux vous dire que les esthéticiennes à 24 ça vaut le détour sonore!

nigousse
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par Ingeborg B. le Mar 30 Juil - 19:26

@nigousse a écrit:Je me suis déjà renseignée pour le changement de matière mais je me suis heurtée à une fin de non recevoir: pour pouvoir passer de PLP Lettres-Histoire à certifiée Histoire, il faut que la matière qu'on souhaite rejoindre soit déficitaire ce qui n'est pas le cas ou que son poste soit menacé ce qui n'est pas le cas. La possibilité par détachement n'existe pas dans mon académie. D'ailleurs l'inspecteur m'a fait comprendre qu'étant PLP je n'avais pas les compétences pour aller en lycée. J'ai un collègue Lettres-Allemand qui a aussi une maîtrise d'histoire qui a postulé sur des postes à profil DNL Allemand-Histoire-géo en collège, même remarque " vous êtes PLP donc pas assez bien pour nous".

Pour ton collègue, c'est normal. Il faut être professeur d'histoire et passer la certification. Pour le reste, si tu es motivée pour changer, il faut passer l'agrégation...

Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par nigousse le Mar 30 Juil - 19:45

Je vais à nouveau réfléchir à la possibilité de l'agrèg, même si cela me semble insurmontable avec une vie de famille et un temps complet. De plus, en LP je ne fais que de l'histoire contemporaine ou quasiment ( un peu de moderne mais si peu....trop peu c'est ma période préférée!) donc il faut une remise à niveau en ancienne et médiévale et aussi en géo, à voir pour 2015.

nigousse
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par RequiemForADream le Mar 30 Juil - 19:51

Ah bah voilà quelque chose de plus constructif ! (parce qu'avec des classes aux effectifs aussi peu nombreux que ceux indiqué ci-dessus, j'ai du mal à croire que l'on n'arrive pas à dégager un peu de temps).

Après, ce sera long et difficile mais si la motivation est là, ce serait dommage de ne pas essayer Smile

RequiemForADream
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par nigousse le Mar 30 Juil - 19:56

Bon pour les effectifs ça va pas durer, la majorité de nos classes sont à 24 ou 30 sauf les prothèses dentaires ( mais il est question de les regrouper avec d'autres sections pour faire une classe en 30 en enseignement général) et j'ai une classe passerelle à 16 c'est-à-dire des élèves venant de lycée général et qui veulent se réorienter, pour certains ils ont déjà un bac général, mais c'est une classe provisoire qui n'est pas reconduite ( hélas).

nigousse
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par Daphné le Mer 31 Juil - 10:53

@Cath a écrit:Juste pour rappeler qu'un plp est aussi certifié et n'a pas besoin de passer le capes: il lui suffit de demander à être détaché sur un poste de certifié et il y sera titularisé. Après, pour multiplier les chances d'être au lycée, il est sur qu'il veut mieux tenter l'agrégation.

Non un PLP n'est pas aussi certifié, pas plus qu'un PE Laughing 

Par contre oui l'un comme l'autre peuvent intégrer le corps des certifiés par détachement, ce qui est un mode d'accès comme un autre, puisque le niveau de recrutement est exactement le même, en postulant dans sa discipline de qualification. Voilà.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par Daphné le Mer 31 Juil - 11:15

@nigousse a écrit:Je me suis déjà renseignée pour le changement de matière mais je me suis heurtée à une fin de non recevoir: pour pouvoir passer de PLP Lettres-Histoire à certifiée Histoire, il faut que la matière qu'on souhaite rejoindre soit déficitaire ce qui n'est pas le cas ou que son poste soit menacé ce qui n'est pas le cas. La possibilité par détachement n'existe pas dans mon académie. D'ailleurs l'inspecteur m'a fait comprendre qu'étant PLP je n'avais pas les compétences pour aller en lycée. J'ai un collègue Lettres-Allemand qui a aussi une maîtrise  d'histoire qui a postulé sur des postes à profil DNL Allemand-Histoire-géo en collège, même remarque " vous êtes PLP donc pas assez bien pour nous".
 
Gné 
Alors là j'hallucine : le détachement est possible partout, il n'y a pas de blocage académique, il faut postuler, les décisisons passent par les CAPA.
Les IPR émettent un avis favorable ou pas.
La seule fois où j'ai vu un avis défavorable c'est pour un collègue qui demandait le détachement dans la discipline où il n'avait pas ses diplômes ! Parce qu'il pensait avoir plus de chances dans celle-là niveau mutation. Mais il a finit par passer.
Ensuite il faut passer au mouvement et en tant que certifié je ne vois pas comment on peut interdire l'accès en lycée, mais là ça dépend surtout des postes disponibles comme pour tout le monde, des règles du mouvement, de son barème, de la formulation de ses voeux.........
Quant au fait que le poste soit menacé (on part en carte scolaire) ou la discipline déficitaire Descartes  même si évidemment ce sera plus difficile/long si la discipline est excédentaire. Ceci dit l'HG ce n'est pas les STI, il y a des postes au concours tous les ans, on recrute tous les ans, il y a un mouvement dans toutes les académies tous les ans, donc je ne vois pas où est le problème.
Maintenant si tu comptes sur un IPR pour te faire le mouvement :siffle:adresse toi plutôt à un syndicat compétent woohoo


Dernière édition par Daphné le Mer 31 Juil - 11:18, édité 1 fois (Raison : u)

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par Cath le Mer 31 Juil - 12:15

Un PLP n'est pas en plus certifié, il est aussi certifié: le CAPLP est le certificat d'aptitude etc. lycée professionnel comme le CAPES est le certificat etc. enseignement secondaire.
Bref, tout ça pour dire qu'effectivement Nigousse peut être détaché sur un poste de collège/lycée.

Après, le risque est grand de se retrouver en collège, c'est sûr?

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par Flamandrose le Mer 31 Juil - 12:51

Non Cath, je suis PLP et un PLP n'est pas certifié.Même en jouant sur les mots lol. CAPET et CAPES oui, mais pas PLP. Sans vouloir faire dévier le sujet.

Flamandrose
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par Cath le Mer 31 Juil - 13:07

Si tu veux.

Sans doute que tous les inspecteurs que j'ai eu dans des académies différentes disaient des bêtises: deux enseignants sont titulaires d'un certificat, l'un est certifié, l'autre pas, c'est logique.
C'est pour ça qu'on envoie des plp tzr en collège et vice-versa.
Ce n'est pas parce que l'habitude s'est prise de réserver le terme "certifié" aux titulaires du capes qu'il n'est pas adapté aussi aux plp: cette habitude permet juste de différencier facilement les deux corps.

Bref. C'est anecdotique en ce qui me concerne.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par nigousse le Mer 31 Juil - 13:53

Je pense que Cath a raison, il suffit de mettre des mots derrière les sigles: CAPLP: Certificat d'aptitude au professorat en lycée professionnel; CAPES: Certificat d'aptitude à l'enseignement secondaire; CAPET: Certificat d'aptitude à l'enseignement technique donc tous certifiés puisque détenteurs du certificat. D'ailleurs les conditions de recrutement sont les mêmes en terme d’exigence de diplômes ( pour les PLP en enseignement général, dans les matières professionnelles les conditions de recrutement peuvent varier car tout simplement il n'y a pas de licence ou de master dans la spécialité professionnelle) et la grille de salaires est exactement la même aussi. Sinon pour conclure sur mon cas personnel, je vais mieux aujourd'hui, hier était vraiment une mauvaise journée. Je conseille à tout le monde de lire le numéro d’août de Philosophie magazine sur le bonheur, notamment l'entretien entre Pierre Rahbi et Michel Onfray, ça remet un peu les idées en place! Je vais essayer de me remotiver pour mon enseignement, en particulier en Lettres. Je n'en suis pas encore à envisager de lire ( enfin relire) les œuvres complètes de Molière ( lol) mais qui sait un jour peut-être.

nigousse
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par User5899 le Mer 31 Juil - 14:00

@nigousse a écrit:Mais mes élèves sont très fatiguées, vous n'imaginez pas le nombre de torsions de pouces en raison de l'envoi de sms!!
Essayez de leur faire du Molière Razz
Sérieusement, je crois que vous devriez essayer de régler vos problèmes personnels, qui ont l'air assez sérieux, avant de réfléchir à faire évoluer le métier dans son ensemble.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par Hoa Mai le Mer 31 Juil - 17:00

Quand on en est à envisager le travail de professeur en comptant le nombre de jours d'arrêt-maladie auxquels on a droit, et que le reste du temps on met les gamins devant des DVD, qu'on refuse de leur donner un accès à la culture classique, je pense qu'il vaut mieux changer de boulot, quelque soit son âge, pour soi, mais aussi pour les élèves.

Hoa Mai
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par Daphné le Mer 31 Juil - 17:26

@Cath a écrit:Si tu veux.

Sans doute que tous les inspecteurs que j'ai eu dans des académies différentes disaient des bêtises: deux enseignants sont titulaires d'un certificat, l'un est certifié, l'autre pas, c'est logique.
C'est pour ça qu'on envoie des plp tzr en collège et vice-versa.
On les y envoie parce qu'on travaille à flux tendu et qu'il faut bien utiliser les ressources où elles sont, pour répondre aux besoins de l'instittion, et qu'un certifié ou un PLP peuvent parfaitement s'adapter au public qu'ils doivent géréer.
Mais ils ont passé deux concours différents et sont affectés sur deux types d'établissement différents lors de mouvements séparés.
Un PLP ne peut pas postuler sur un poste qu'on appelle de type lycée, pour les certifiés agrégés.

Comme le niveau de recrutement est le même, un PLP peut être détaché dans le corps des certifiés, comme un PE peut aussi l'être.

Quant aux inspecteurs, ou du moins une bonne partie d'entre eux, ils ne connaissent rien mais alors rien en gestion des personnels. Ils sont compétents en pédagogie, c'est leur travail, mais alors la GESPER /les muts/ les statuts / les lois et règlements / ce n'est pas du tout leur domaine de compétence, au point que c'en est parfois ahurissant : ma mère a eu affaire à une inspectrice qui ne savait pas (du temps où c'était possible) qu'une mère de famille qui a eu 3 enfants ou plus pouvait prendre sa retraite avant 60 ans ! Et nous qui pensions que tout le monde savait ça.......
J'en ai eu une qui ne connaissait pas la durée du congé de maternité et qui me soutenait une ânnerie quant à ma date de reprise.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par atrium le Mer 31 Juil - 18:19

@Hoa Mai a écrit:Quand on en est à envisager le travail de professeur en comptant le nombre de jours d'arrêt-maladie auxquels on a droit, et que le reste du temps on met les gamins devant des DVD, qu'on refuse de leur donner un accès à la culture classique, je pense qu'il vaut mieux changer de boulot, quelque soit son âge, pour soi, mais aussi pour les élèves.

Que celui qui n'a jamais eu de gros coup de mou jette la première pierre.. On ne peut pas soutenir les collègues qui traversent une passe difficile? Demain, ça peut être notre tour.

atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par Lorine le Mer 31 Juil - 18:41

@atrium a écrit:
@Hoa Mai a écrit:Quand on en est à envisager le travail de professeur en comptant le nombre de jours d'arrêt-maladie auxquels on a droit, et que le reste du temps on met les gamins devant des DVD, qu'on refuse de leur donner un accès à la culture classique, je pense qu'il vaut mieux changer de boulot, quelque soit son âge, pour soi, mais aussi pour les élèves.

Que celui qui n'a jamais eu de gros coup de mou jette la première pierre.. On ne peut pas soutenir les collègues qui traversent une passe difficile? Demain, ça peut être  notre tour.

tout à fait, d'autant que beaucoup aimeraient se reconvertir mais cela est difficile et demande pas mal de sacrifices, de remise en question, d'audace, de chance...
Je pense qu'il est rare de faire toute sa carrière en ayant toujours la pêche et la motivation

Lorine
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

merci atrium

Message par nigousse le Mer 31 Juil - 18:44

Merci pour le dernier message, en effet mes propos étaient trop caricaturaux et pas entièrement représentatifs de ma personne, comme je l'ai dit plus haut c'était vraiment une mauvaise journée hier. J'ai fait un burn-out en octobre et j'ai été arrêtée les 2 semaines avant les vacances de la Toussaint soit une coupure d'un mois en tout. J'ai refusé davantage bien que le médecin était pour m'arrêter plus. Quand je parle des DVD c'est aussi exagéré bien sûr. J(utlise pas mal le support vidéo, en français et histoire-géo il y a de la matière, mais toujours à bon escient. Un exemple je viens de préparer ( et oui il faut quand même un peu) une séquence de terminale bac pro sur le thème " La parole en spectacle" où après avoir analysé quelques grands discours ( Luther King...) on travaillera sur le film " Le discours d'un roi", on est donc loin des Blockbusters!! Je trouve regrettable que dans l'éducation nationale on ne puisse pas évoluer sans toujours repasser des concours, pourquoi la VAE dans le privé et pour nous non? Je suis historienne de formation, matière que j'enseigne, pourquoi devrais-je repasser un capès pour enseigner cette matière en collège? J'ai eu des collègues d'allemand dont le poste était menacé qui ont été reconvertis en Lettres, ils ont occupé un poste en Lettres pendant un an assorti d'une formation et sont devenus certifiés à la fin de l'année en Lettres. Je demande la même chose mais en histoire-géo.

nigousse
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par nigousse le Mer 31 Juil - 18:46

J'utilise aussi le support vidéo car c'est le seul à ma disposition: pas de vidéoprojecteur, accès très compliqué à la salle info ( 16 postes pour un lycée de 500 élèves). En plus, j’utilise une vieille télé avec tube cathodique et le lecteur DVD je l'ai financé sur mes deniers personnels et tous mes collègues en profite!!

nigousse
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par Lorine le Mer 31 Juil - 19:07

Cette année a été très dure pour moi avec des grosses remises en question, des soucis de discipline (que j'ai depuis toujours mais là j'en est VRAIMENT pris conscience).J'ai été à deux doigts de me lancer dans une reconversion avec préparation d'un autre concours de la FPE.
Mais finalement, je prends le taureau par les cornes et j'ai décidé de changer (discipline, être plus zen, ne plus douter, me battre, être forte...) . Je crois que je suis prête .
En même temps j'appréhende la rentrée car j'appréhende d'être dans le même état que l'an dernier.

Lorine
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par Hoa Mai le Mer 31 Juil - 19:16

@lorine a écrit:
@atrium a écrit:
@Hoa Mai a écrit:Quand on en est à envisager le travail de professeur en comptant le nombre de jours d'arrêt-maladie auxquels on a droit, et que le reste du temps on met les gamins devant des DVD, qu'on refuse de leur donner un accès à la culture classique, je pense qu'il vaut mieux changer de boulot, quelque soit son âge, pour soi, mais aussi pour les élèves.

Que celui qui n'a jamais eu de gros coup de mou jette la première pierre.. On ne peut pas soutenir les collègues qui traversent une passe difficile? Demain, ça peut être  notre tour.

tout à fait, d'autant que beaucoup aimeraient se reconvertir mais cela est difficile et demande pas mal de sacrifices, de remise en question, d'audace, de chance...
Je pense qu'il est rare de faire toute sa carrière en ayant toujours la pêche et la motivation

Bien évidemment. Mais ce n'est pas la même chose que d'avoir des passages à vide et de dire qu'on va continuer ce boulot uniquement pour profiter du système.

Hoa Mai
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par nigousse le Mer 31 Juil - 19:23

J'ai aussi pensé à passer d'autres concours y compris des concours catégorie B mais je n'arrive pas à savoir encore véritablement si ma motivation fluctuante provient de l'enseignement en LP ou de l’enseignement tout court. Je fais aussi de la formation pur adultes en Greta ( BTS) et là c'est vrai je m'éclate, je ne vois pas passer le temps. Je me suis renseignée pour un poste gagé mais ils ont été supprimés jusqu’à nouvel ordre. J'ai passé 8 ans dans un LP en ZEP avec des classes très difficiles, au bout de 8 ans j'ai eu ma mut dans le meilleur LP du département et là j'ai cru que çà y était le bon établissement et le boulevard jusqu'à la retraite. Or, l'établissement ne correspond pas à mes attentes, les élèves sont assez calmes mais toujours pas motivés par l'enseignement général mais l'ambiance est glaciale, les collègues de professionnel restent dans leur coin, certains je les vois à la pré-rentrée et aux conseils de classe et au pot de fin d'année. Sans compter ceux qui veulent se faire mousser et sont dans la surenchère du projet. J'entame ma quatrième année dans cet établissement et j'ai toujours du mal à m'y faire même si j'ai sympathisé avec quelques collègues. Là je recommence au bout d'un mois de vacances à dormir à peu-près correctement mais j'appréhende déjà dans un mois le retour des insomnies. J'ai 2 classes que j'aime bien et avec qui je m'entends bien, que je suis heureuse de retrouver donc c'est ma motivation, je suis PP de l'une d'elle donc je suis bien obligée " d'assurer".

nigousse
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par Hoa Mai le Mer 31 Juil - 19:28

Ça c'est déjà un point positif. C'est vrai que l'ambiance dans certains établissements n'est pas toujours top. En ce qui me concerne, le meilleur bahut dans lequel j'ai enseigné (je parle du niveaudeseleves) est également celui dans lequel j'ai été la moins heureuse, tant les collègues y étaient désagréables avec moi, pauvre TZR qui n'y effectuait qu'un demi service et encore pour un an seulement, alors à quoi bon faire des efforts avec moi ? Voilà pourquoi je pense qu'une mutation pourrait t'être salutaire, même si tu prends le risque d'avoir des élèves plus difficiles a priori.

Hoa Mai
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum