Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par Aky le Mar 30 Juil 2013 - 13:00

Ma mère était prof d'anglais et de français dans un lycée à l'étranger. Elle est partie à la retraite l'an dernier à 62 ans au bout de 40 ans de carrière...et elle regrette Laughing
Dès septembre prochain, elle se fait ré-embaucher sous forme de contractuelle à mi-temps et son ancienne CDE lui a proposé de s'occuper de l'encadrement des nouveaux profs.
Ma mère est aux anges. En plus, son établissement a changé pas mal de livres l'an dernier et (presque) tout est à refaire. Ca fait un mois, qu'elle bosse déjà ses cours pour la rentrée.
On dirait une débutante qui vit sa première rentrée, j'adore. J'espère vraiment que je serai comme elle a son âge! coeurs

Aky
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par SandyVeg le Mar 30 Juil 2013 - 13:05

Petite aparté : J'ai accompagné une sortie au théâtre avec les 4èmes de mon collège de campagne. C'était une interprétation très libre et moderne de l'avare. (rien à voir avec les pièces de théâtre d'il y a 20-25 ans auxquelles j'ai assisté en tant que collégienne). Je ne suis que leur prof de maths, donc je n'ai pas travaillé avec les élèves sur cette pièce et je ne sais pas ce que mes collègues de français ont fait pendant leur cours, mais j'ai eu l'impression que mes élèves avaient bien accroché.
Et puis, mes collègues n'étudient pas que des œuvres classiques, mais aussi des œuvres plus contemporaines.
Quand j'étais en seconde, j'avais étudié 2 œuvres de JMG Le Clézio ("La ronde et autres faits divers" puis "Étoile errante"). J'ai adoré découvrir cet auteur. Mon prof était passionné par Le Clézio et nous a transmis son envie. On avait d'ailleurs correspondu une ou 2 lettres avec lui.
Je ne suis vraiment pas une grande fan de littérature, mais ce type d'approche m'avait permis d'accrocher à ce cours.
Il faut je pense que tu cherches (et trouves) un moyen de traiter le programme qui t'intéresse et qui intéresse tes élèves. Si tu n'arrives pas à échanger avec tes collègues de ton LP, discutes-en avec des collègues d'autres LP plus ouverts...

_________________
Parcours :
2016-2017 : T4 - 3 classes de 6e et 1 classe de 3e - PP 6e + coordo Maths + coordo 6e
2015-2016 : T3 - Poste fixe dans mon département, mais encore à 60km de chez moi - 3 classes de 6e et 2 classes de 3e - PP 6e + coordo Maths
2014-2015 : T2 - Poste fixe dans le département d'à côté - 2 classes de 5e et 3 classes de 4e
2013-2014 : T1 - Année de galère, pseudo-TZR - classes de 5e, 4e, 3e, 2nde et 1ère
2012-2013 : Stagiaire - 2 classes de 4e et 2 classes de 3e
2012 : 3e concours du CAPES
2009-2012 : Contractuelle - Plein de petits remplacements en collège et lycée
2005-2012 : Cours particuliers - collège, lycée et prépa ECE
2000-2004 : Ingénieur en informatique
1999-2000 : Monitrice d'informatrice à la fac

SandyVeg
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par Ingeborg B. le Mar 30 Juil 2013 - 13:19

@Provence a écrit:
@nigousse a écrit:Désolée si j'ai choqué certains amoureux de Molière. Mais il n'en demeure pas moins que pour moi le collège devrait susciter l'envie de lire, or je constate que les œuvres sont les mêmes que celles que j'étudiais il y a 25 ans au collège. La littérature jeunesse actuelle est très riche et de qualité, j'ai fait assez de rencontres avec des auteurs et autre prix littéraires pour le savoir, avec des ouvrages parlant avec finesse du monde actuel et dans un style plus abordable. Ce qui motivera ensuite les élèves vers des choses plus ardues. Ensuite la remarque sur l'inutilité de l'enseignement de l'histoire car " ils sont tous morts" ( je savais pas pour Obama, Clinton....) elle est ridicule!!

Ce qui est ridicule, c'est de refuser l'idée que les élèves aient accès à la culture qu'on nous faisait découvrir il y a 25 ans. D'autres ont déjà répondu au reste de ton message. J'ajouterai simplement que des élèves nourris exclusivement à la littérature jeunesse n'auraient peut-être pas écrit ce genre de choses (j'éditerai bientôt, merci de ne pas citer).

édité

Contrairement à ce que tu sembles penser, nos élèves ont besoin d'être nourris intellectuellement. Je m'étonne qu'un enseignant soit aussi hostile à l'idée de culture. Et cela m'effraie.
Très beaux poèmes qui montrent que les élèves peuvent se montrer à la hauteur de certaines exigences si on s'en donne un peu la peine. Je suis d'accord avec l'ensemble de ton message. J'ajouterais que c'est ce type de petits miracles qui fait le sel de notre métier.Pour cela, le maître-saulnier se doit de choisir la fleur de sel !

Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par *Kati* le Mar 30 Juil 2013 - 14:03

groyer a écrit:
Très beaux poèmes qui montrent que les élèves peuvent se montrer à la hauteur de certaines exigences si on s'en donne un peu la peine. Je suis d'accord avec l'ensemble de ton message. J'ajouterais que c'est ce type de petits miracles qui fait le sel de notre métier.Pour cela, le maître-saulnier se doit de choisir la fleur de sel !
Oh que c'est joliment dit! I love you J'espère me rappeler la formule...

Allô, ici une "vieille" instit' de plus de 50ans! J'avoue, mon métier n'a pas grand chose à voir avec les profs en ZEP ou en LP, mais j'aime bien mon travail. Je me sens plus à l'aise qu'à mes débuts parce que je sais mieux où je vais, je suis plus "diplomate" aussi (avec les parents, la hiérarchie, les collègues...)... rebelle sans en avoir l'air. Avec l'âge, on acquiert la sagesse Wink 

Certes, un peu moins d'enthousiasme qu'avant (sauf en période de rentrée parce que c'est ça qui est super et qu'aucun autre boulot ne peut nous apporter: on repart à zéro avec un "matériel" vivant et toujours renouvelé!), un peu plus de fatigue à certaines périodes cafe mais je vois mieux l'essentiel et ne m'encombre plus de tout ce fatras pédagomachin... Je me sens beaucoup plus libre! Razz 

Mais bon... je ne sais pas comment je serai dans 10 ans!!!

_________________
Qui sème des fleurs,
récolte la tendresse...

 aaz

*Kati*
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par nigousse le Mar 30 Juil 2013 - 14:09

Bon je constate une que chacun reste campé sur ses positions de donneur de leçon sans chercher à comprendre les situations personnelles. Je venais chercher des conseils et c'est brai j'ai exposé ma conception de l'enseignement qui est à contre-courant de certains et je me fais rentrer dedans. Tout ce que j'ai pu constater en 12 ans en LP , c'est que j'ai vu arriver des élèves détruits par leurs années de collège, certains voulaient vraiment venir en LP mais les profs de collège leur ont dit " Oh non tu es intelligent ne vas pas perdre ton temps et ton avenir en LP", ou encore mieux coiffeuse c'est un métier de p..... Quand on voit tous les bac plus 5 au chômage, surtout les trucs bidon style socio, psycho et cie tandis qu'on manque de boucher et autres, pourquoi un tel mépris des profs de collège pour l'apprentissage et les formations professionnelles? Tout simplement car beaucoup de profs sont issus du sérail ( fils de prof au moins!) et ne connaissent pas réellement le monde réel de l'entreprise et de l'emploi. C'est comme notre gouvernement d'énarques fils et petit-fils de hauts-fonctionnaires qui n'ont aucune idée du fonctionnement d'une entreprise!

nigousse
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par *Kati* le Mar 30 Juil 2013 - 14:15

Nigousse, tu voulais des témoignages, je t'ai donné le mien, en passant par là!
Mais comme je l'ai écrit, mon boulot n'a pas grand chose à voir avec le tien...

_________________
Qui sème des fleurs,
récolte la tendresse...

 aaz

*Kati*
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par pailleauquebec le Mar 30 Juil 2013 - 14:17

@phi a écrit:ce sont des classiques, c'est la base de notre culture auxquels tous les enfants ont droit ! Sans elle ils pourront difficilement apprécier ou non la littérature contemporaine...

La culture ou les cultures ?
"savante et populaire, cultures première et seconde,
culture de masse et contre-culture"
http://www.erudit.org/revue/ltp/1996/v52/n3/401024ar.pdf

Difficile il me semble d'opposer les unes aux autres, tant l'enrichissement mutuel est la norme à toutes les époques.

La littérature jeunesse me semble d'ailleurs nourrie des fables de La Fontaine et autres textes classiques.

Pourquoi créer une hiérarchie entre les cultures, voire un ordre de dégustation du gros festin culturel ?


Dernière édition par pailleauquebec le Mar 30 Juil 2013 - 14:24, édité 2 fois

_________________
La réforme du collège en clair :
www.reformeducollege.fr

La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Labor omnia vincit improbus.

pailleauquebec
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par Provence le Mar 30 Juil 2013 - 14:19

@nigousse a écrit:
Tout ce que j'ai pu constater en 12 ans en LP , c'est que j'ai vu arriver des élèves détruits par leurs années de collège,
J'aime beaucoup l'implicite de la remarque...

certains voulaient vraiment venir en LP mais les profs de collège leur ont dit " Oh non tu es intelligent ne vas pas perdre ton temps et ton avenir en LP", ou encore mieux coiffeuse c'est un métier de p.....

C'est ce qu'on t'a répété?

Cela dit, je ne vois pas le rapport avec le sujet.

Quand on voit tous les bac plus 5 au chômage, surtout les trucs bidon style socio, psycho et cie tandis qu'on manque de boucher et autres, pourquoi un tel mépris des profs de collège pour l'apprentissage et les formations professionnelles?
Mais quel rapport avec le sujet? scratch 
Où as-tu lu, dans ce fil, du mépris pour les filières pro? heu 

Tout simplement car beaucoup de profs sont issus du sérail ( fils de prof au moins!) et ne connaissent pas réellement le monde réel de l'entreprise et de l'emploi. C'est comme notre gouvernement d'énarques fils et petit-fils de hauts-fonctionnaires qui n'ont aucune idée du fonctionnement d'une entreprise!
Belle enfilade de clichés sans rapport avec la choucroute.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par nigousse le Mar 30 Juil 2013 - 14:22

De toute manière je ne peux avoir que des impressions, car j'aurai 50 ans dans 15 ans donc les élèves seront 10 fois pires qu'aujourd'hui, j'ai pu voir la dégradation en 12 ans. Finalement j'ai trouvé la solution, multiplier les arrêts maladie ( y'a pas de raison de pas profiter du système, tout le monde le fait) jusqu’à ce qu'on me propose une planque dans un CDI ou autre; On a droit à trois mois payés, donc à prendre en-dehors des vacances et des périodes de stage des élèves. Le reste du temps DVD! Faut vraiment être c... pour continuer à préparer des cours pour 2000 euros par mois, en plus les examens sont donnés aujourd'hui. Finalement prof c'est le plus beau métier du monde.

nigousse
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par *Kati* le Mar 30 Juil 2013 - 14:24

Suspect heu Shocked 

_________________
Qui sème des fleurs,
récolte la tendresse...

 aaz

*Kati*
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par SandyVeg le Mar 30 Juil 2013 - 14:27

@nigousse a écrit:De toute manière je ne peux avoir que des impressions, car j'aurai 50 ans dans 15 ans donc les élèves seront 10 fois pires qu'aujourd'hui, j'ai pu voir la dégradation en 12 ans. Finalement j'ai trouvé la solution, multiplier les arrêts maladie ( y'a pas de raison de pas profiter du système, tout le monde le fait) jusqu’à ce qu'on me propose une planque dans un CDI ou autre; On a droit à trois mois payés, donc à prendre en-dehors des vacances et des périodes de stage des élèves. Le reste du temps DVD! Faut vraiment être c... pour continuer à préparer des cours pour 2000 euros par mois, en plus les examens sont donnés aujourd'hui.  Finalement prof c'est le plus beau métier du monde.

Si tu en es là, effectivement, il est temps de changer de métier. On a le même âge, mais vraiment pas la même conception du job...

SandyVeg
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par grandesvacances le Mar 30 Juil 2013 - 14:29

@nigousse a écrit:De toute manière je ne peux avoir que des impressions, car j'aurai 50 ans dans 15 ans donc les élèves seront 10 fois pires qu'aujourd'hui, j'ai pu voir la dégradation en 12 ans. Finalement j'ai trouvé la solution, multiplier les arrêts maladie ( y'a pas de raison de pas profiter du système, tout le monde le fait) jusqu’à ce qu'on me propose une planque dans un CDI ou autre; On a droit à trois mois payés, donc à prendre en-dehors des vacances et des périodes de stage des élèves. Le reste du temps DVD! Faut vraiment être c... pour continuer à préparer des cours pour 2000 euros par mois, en plus les examens sont donnés aujourd'hui.  Finalement prof c'est le plus beau métier du monde.

Je suis peut-être bébête, mais je ne l'ai jamais fait. Arnaquer son employeur de cette façon, quoi qu'on pense de lui, c'est pour le moins manquer de probité. Mais je dois être vieux jeu.
Quant à l'image des enseignants, c'est pas ça qui va l'améliorer.

grandesvacances
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par abricotedapi le Mar 30 Juil 2013 - 14:31

J'avais commencé à faire des citations multiples pour répondre à plusieurs messages, mais je pense que beaucoup ont déjà dit à Nigousse les choses que je voulais dire à mon tour.

@SandyVeg a écrit:Si tu en es là, effectivement, il est temps de changer de métier.
Je suis de cet avis aussi, je trouve ta vision du métier, Nigousse, très triste, et ce n'est pas étonnant qu'en voyant les choses ainsi tu trouves ton travail inintéressant...

_________________
Mauvaise nouvelle : rien n'est éternel.
Bonne nouvelle : rien n'est éternel.

abricotedapi
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par nigousse le Mar 30 Juil 2013 - 14:33

Pourquoi changer alors que je peux profiter de celui-ci, merci de m'avoir conforté dans mon opinion. et l'image des profs j'en ai rien à f.... J'ai déjà fait un burn-out cette année, je souffre de graves problèmes d'insomnie reconnus médicalement donc j'ai de quoi avoir des arrêts maladie sans problème.

nigousse
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par nigousse le Mar 30 Juil 2013 - 14:37

Et à ceux qui viennent d'avoir le capès et qui se permettent de donner des leçons du type change de métier, je leur donne rendez-vous dans 6 mois. J'ai 37 ans et suis dans l'éducation nationale depuis janvier 1996: surveillante, contractuelle, prof titulaire. J'ai un très bon contact avec les élèves, suis bien notée mais je me rends compte quel leurre est devenu l'enseignement aujourd'hui, question d'expérience!

nigousse
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par *Kati* le Mar 30 Juil 2013 - 14:39

C'est gentil de vouloir faire travailler de pauvres remplaçants qui seront heureux de gagner un peu d'argent grâce à tes CM mais bon... Suspect 

_________________
Qui sème des fleurs,
récolte la tendresse...

 aaz

*Kati*
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par *Kati* le Mar 30 Juil 2013 - 14:40

C'est triste je trouve d'être aussi amère à 37 ans....................

_________________
Qui sème des fleurs,
récolte la tendresse...

 aaz

*Kati*
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par grandesvacances le Mar 30 Juil 2013 - 14:41

En même temps ce n'est qu'un job : même relativement insatisfaisant, vaut-il qu'on se rende malade ?
Pour ma part j'ai toujours privilégié ma vie de famille. J'ai fait mon boulot sérieusement, mais sans en faire une religion.

grandesvacances
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par *Kati* le Mar 30 Juil 2013 - 14:42

@grandesvacances a écrit:En même temps ce n'est qu'un job : même relativement insatisfaisant, vaut-il qu'on se rende malade ?
Non

_________________
Qui sème des fleurs,
récolte la tendresse...

 aaz

*Kati*
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par MarieL le Mar 30 Juil 2013 - 14:45

@nigousse a écrit:Merci pour la réponse; C'est vrai que cela m'inquiète beaucoup, avec l'allongement de la durée de cotisations et du départ à la retraite j'en ai pour jusqu'à 67 ans minimum et je ne me vois pas à cet âge-là devant les élèves. J'aime toujours l'enseignement mais avec de petits effectifs, j'ai beaucoup de mal nerveusement avec les classes nombreuses. De plus, je trouve le métier trop répétitif, c'est ennuyeux de préparer des cours, les programmes le sont aussi de plus en plus et trop décalés pour moi des réalités. Je suis dans un LP très mal doté sur le plan informatique( c'est le cas en général pour les LP), ça fait 4 ans que je réclame un vidéoprojecteur( il y en 1 par étage) et on a une salle informatique de 16 places pour 500 élèves donc y accéder est très difficile ce qui n'aide pas à dynamiser ses cours. Malheureusement rien n'est prévu pour les profs comme possibilité de seconde carrière hormis passer d'autres concours mais cela nécessite des compétences autres que les miennes ( droit...).

@nigousse a écrit:Merci pour ces quelques réponses. En ce qui me concerne quand je dis que préparer les cours c'est ennuyeux c'est surtout car cela me parait vain ce qu'on nous demande d'enseigner, à quoi sert d'enseigner les philosophes des Lumières à des bac pro esthétique? J'ai l'impression de perdre mon temps et mon énergie vu le peu d'intérêt des élèves. J'interviens également sur une classe de BTS dans un Greta et là cela me plait davantage, je souhaiterais faire de la formation pour adultes mais pour l'instant il n'y a plus de possibilité d'un poste gagé. D'ailleurs au Greta j'ai connu une collègue d'anglais retraitée qui a arrêté avant 60 ans car elle n'en pouvait plus ( elle était en lycée général) et continuait à travailler pour compléter sa retraite.

@nigousse a écrit:Encore merci pour les réponses; Pour ce qui est de varier les supports, je voudrais bien mais comme je l'ai dit pas de vidéoprojecteur, très peu d'accès à la salle info ( en plus 16 postes avec des classes de 30...), une vieille télé et un lecteur DVD payé sur mes deniers personnels...Ma lassitude provient surtout du fait que je ne trouve pas d'intérêt à ce que j'enseigne, je trouve les programmes vains et les contenus inutiles pour mes élèves. Je n'ai pas envie de passer un capès ( je suis PLP Lettres-histoire) car j'ai très peur de me retrouver en collège. J'ai envisagé l'agrèg interne en Histoire ( ma formation originelle) mais c'est très aléatoire et les programmes ne sont pas vraiment intéressants. Mon problème est que je n'arrive plus à préparer de cours donc je fonctionne avec des manuels et très souvent j'improvise le cours? Bon j'ai pu constaté que pour les élèves ça ne faisait pas de différence d’avec un cours fignolé dans les moindres détails!!

@nigousse a écrit:Merci pour toutes les réponses que je viens de découvrir; Quelqu'un me conseille de muter, le problème c'est que cela ne fait que 3 ans que je suis dans ce LP et c'est le meilleur de toute l'académie, il est très difficile à obtenir et j'ai eu un coup de bol énorme de l'avoir à mon âge ( je remplace une collègue ayant réussi le concours de proviseur), ce après avoir passé 8 ans en ZEP, ZEP qui était suréquipée en matériel info mais que je n'ai aucune envie de retrouver. Le revers de la médaille c'est que le lycée étant tranquille les gens sont individualistes, chacun dans son coin, dans l'équipe Lettres-Histoire j'ai proposé à de multiples reprises du travail en commun sans résultats. Quand je pense que bientôt on sera peut-être évalué d'après le travail en équipe j'en ai des sueurs froides!! C'est vrai qu'en tant que prof on est libre de s'organiser mais pour moi c'est là qu'est le problème car on ne décroche jamais vraiment. Je rêve d'un travail où en rentrant je pose mon sac et c'est fini. Du coup je me dis qu'il suffit peut-être de patienter car quand on fera 35H dans les établissements comme les futures réformes le laissent entendre ( à gauche comme à droite!) ce sera finalement une bonne solution ( lol!!). Mon problème reste entier, j'estime que les programmes sont vains et les savoirs enseignés inutiles et inadaptés au monde actuel donc je n'ai aucun intérêt à la préparation des cours. Je rêve qu'on me donne des cours tout faits, malheureusement pour les LP il n'y a pas sur Internet des cours clés en main comme pour le collège et le lycée.

@nigousse a écrit:Quelqu'un me propose de passer un capès de lettres ou d'histoire-géo, lettres c'est pas possible je suis historienne de formation je n'ai donc pas les compétences, de plus j'ai lu les programmes de lettres, au collège c'est à mourir d'ennui ( surtout 6ième et 5ième), je ne veux pas tenter en histoire-géo car j'ai 99.99% de chances de me retrouver en collège et ça pas question, les programmes sont trop vastes, peu intéressants dans leur globalité ( le programme de 4ième au secours!). Il n'y a que les programmes de lycée que je trouve assez sympa quoique lourds et en prise avec le monde réel ( surtout en géo). Mais je n'ai pas l'énergie et l'intelligence pour une agrèg et me retrouver dans un collège de ZEP ( c'est le cas de quasiment tous les collèges de ma zone géographique) non merci, ce qui serait mon lot avec un capès.

@nigousse a écrit:Bon je constate une que chacun reste campé sur ses positions de donneur de leçon sans chercher à comprendre les situations personnelles. Je venais chercher des conseils et c'est brai j'ai exposé ma conception de l'enseignement qui est à contre-courant de certains et je me fais rentrer dedans. Tout ce que j'ai pu constater en 12 ans en LP , c'est que j'ai vu arriver des élèves détruits par leurs années de collège, certains voulaient vraiment venir en LP mais les profs de collège leur ont dit " Oh non tu es intelligent ne vas pas perdre ton temps et ton avenir en LP", ou encore mieux coiffeuse c'est un métier de p..... Quand on voit tous les bac plus 5 au chômage, surtout les trucs bidon style socio, psycho et cie tandis qu'on manque de boucher et autres, pourquoi un tel mépris des profs de collège pour l'apprentissage et les formations professionnelles? Tout simplement car beaucoup de profs sont issus du sérail ( fils de prof au moins!) et ne connaissent pas réellement le monde réel de l'entreprise et de l'emploi. C'est comme notre gouvernement d'énarques fils et petit-fils de hauts-fonctionnaires qui n'ont aucune idée du fonctionnement d'une entreprise!

Je trouvais ton discours assez contradictoire, mais là pour le coup... Il me semble que le mépris n'est pas où tu le vois. Et, comme on l'a déjà dit bien souvent sur ce forum, non tous les enseignants ne sont pas fils de prof et oui, beaucoup ont commencé en entreprise ("le monde réel" ? heu rien que ça...)

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par abricotedapi le Mar 30 Juil 2013 - 14:48

@nigousse a écrit:Et à ceux qui viennent d'avoir le capès et qui se permettent de donner des leçons du type change de métier, je leur donne rendez-vous dans 6 mois. J'ai 37 ans et suis dans l'éducation nationale depuis janvier 1996: surveillante, contractuelle, prof titulaire. J'ai un très bon contact avec les élèves, suis bien notée mais je me rends compte quel leurre est devenu l'enseignement aujourd'hui, question d'expérience!
Admettons que tu as raison, que ce métier est un leurre, qu'il est inintéressant et que je vais découvrir tout ça dans 6 mois : pourquoi continuer à le faire ? pourquoi rester dans un boulot qui te rend amère à ce point ? Je ne comprends pas l'intérêt de se rendre malheureux.

_________________
Mauvaise nouvelle : rien n'est éternel.
Bonne nouvelle : rien n'est éternel.

abricotedapi
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par Marlou.Bassboost le Mar 30 Juil 2013 - 14:54

A mon humble avis :
@nigousse a écrit:J'ai un très bon contact avec les élèves, suis bien notée mais je me rends compte quel leurre est devenu l'enseignement aujourd'hui, question d'expérience!
c'est déjà bien. de lire que tu es aussi dans un LP côté, c'est super.
Un leurre, peut être, mais si l'enseignement est tel quel aujourd'hui, ce n'est pas de notre ressort. Voir comment on se dépatouille pour faire le programme tout en restant exigeant, nous aussi, en collège.
Déjà tu as une mauvaise image de tes collègues du collège et des décisions d'orientation.
Tu as du croiser un ou deux co**rds qui t'ont servi du cliché, et tu en fais une généralité.
Merci pour les nombreux qui se battent pour faire un bon boulot. ( et j'édite : je suis fille d'ouvrier, la première de la famille à être dans l'EN et marié avec un ouvrier aussi... arrête les clichés steuplé... )

Maintenant quand je lis tes deux derniers posts, je trouve cela gravissime.
Tu as le droit de souffrir, tu as le droit d'en vouloir à l'EN en entier.
Mais à ce moment là, c'est que TU as un problème pour être aussi amère et pour être égoïste au point de vouloir profiter à ce point du système.
Prends toi une dispo et réfléchis à ta reconversion. C'est pas possible tu vas te déglinguer la santé.
Excuse moi d'être sèche mais ... No 
Et tes collègues, ils en disent quoi de tout ça?


Dernière édition par marlène.N le Mar 30 Juil 2013 - 14:56, édité 1 fois

_________________
Nelson Mandela : « en faisant scintiller notre lumière nous offrons la possibilité aux autres d'en faire autant »

Marlou.Bassboost
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par Kiki le Mar 30 Juil 2013 - 14:55

Il me semble qu'il vaut mieux arrêter de répondre car vous perdez votre temps. On dirait quelqu'un qui se fait passer pour un enseignant ou qui copie-colle des phrases toutes faites.
Si ce n'est pas un troll alors il faut chercher de l'aide auprès d'une personne dont c'est le métier. Il vaut mieux s'épancher auprès d'un psy qui t'écoutera sans te juger et tu pourras ainsi y voir plus clair.
C'est dommage que le sujet dévie car le sujet était intéressant.

Kiki
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par *Kati* le Mar 30 Juil 2013 - 14:57

topela 

_________________
Qui sème des fleurs,
récolte la tendresse...

 aaz

*Kati*
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par Kiki le Mar 30 Juil 2013 - 14:58

Sinon chaque année je fais Molière de la 6e à la 4e. Le succès est garanti et les élèves me le réclament car ils me connaissent bien.
Molière est encore d'actualité : la question du bonheur, les mariages forcés et les conflits parents/enfants existent encore...

Kiki
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner après 50 ans est-ce possible?

Message par Marlou.Bassboost le Mar 30 Juil 2013 - 15:01

@Kiki a écrit:Sinon chaque année je fais Molière de la 6e à la 4e. Le succès est garanti et les élèves me le réclament car ils me connaissent bien.
Molière est encore d'actualité : la question du bonheur, les mariages forcés et les conflits parents/enfants existent encore...
J'adore aussi Molière.
Je crois que le classique on peut pas passer à côté, il n'y a qu'à l'école qu'on peut l'appréhender, le comprendre, que ce soit littérature, musique, arts...

_________________
Nelson Mandela : « en faisant scintiller notre lumière nous offrons la possibilité aux autres d'en faire autant »

Marlou.Bassboost
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum