Quelle édition de poche pour l'Enéide ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quelle édition de poche pour l'Enéide ?

Message par Lefteris le Jeu 1 Aoû 2013 - 20:06

Je suis preneur d’avis :

dans le cadre des programmes de latin de 3ème, je souhaite faire lire l’Enéide intégralement, avec contrôles de lecture tout au long de l’année, et éventuellement diverses études ponctuelles si la progression me le permet. (car c’est une classe très en retard car globalement pénible, traînant les pieds, beaucoup refusant d’apprendre le moindre point de grammaire depuis la 5ème, mais avec trois ou quatre très bons éléments).

Ainsi même ceux qui arrêteront le latin auront au moins un peu de culture littéraire avec ce texte patrimonial, qu’il est impensable de n’avoir jamais lu, même non latiniste.

Je pense leur laisser le libre choix de l’édition, tout en leur conseillant dans les éditions de poche (avec oeuvre intégrale) pas chères (donc pas Veyne, que je citerai quand même au cas où…) et avec une traduction facile à lire. Autre critère : l’annotation, indispensable, et qui doit aussi être d’accès facile (bas de page ? ), sans être trop légère ou trop abondante.

Si quelqu’un a testé, quel que soit le niveau d’ailleurs…

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle édition de poche pour l'Enéide ?

Message par Kapellmeister le Jeu 1 Aoû 2013 - 20:39

J'aime beaucoup l'édition Folio. Je trouve l'édition GF calamiteuse (traduction bof, typo minuscule et très serrée assez difficile à encaisser, trous dans la traduction), mais mon édition GF a plus de dix ans, il est possible que l'édition actuellement disponible soit différente. L'édition Livre de Poche n'est pas très chère par rapport à Folio mais je ne sais pas ce qu'elle vaut.

Kapellmeister
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle édition de poche pour l'Enéide ?

Message par Lefteris le Ven 2 Aoû 2013 - 11:42

Merci pour et avis. Folio met les notes en bas de page ?  Désolé de ces questions, mais je suis en  ce moment loin de toute librairie pour vérifier. Chez  GF (j’en ai aussi une édition de plus de 10 ou 15 ans), comme la plupart des publications d’œuvres antiques, la lecture est souvent difficile, et ces éditions sont surtout intéressantes pour les notes qui fourmillent, donc plutôt pour un enseignant qui prépare un cours, un étudiant qui veut commenter. Effectivement, pour un élève, cela peut être rébarbatif. Il faut aussi que la traduction soit assez récente. Les traductions  parfois ampoulées du XIXème  passent moins bien.
Je vais aussi regarder du côté du livre de Poche. Le prix est abordable.  De toute manière, je leur laisse le choix, et si j’étudie des extraits, je leur donne le texte latin et  éventuellement ma traduction et mes notes.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle édition de poche pour l'Enéide ?

Message par nlm76 le Ven 2 Aoû 2013 - 11:50

J'ai trouvé L'Enéide en Folio à la fois passionnante et soporifique, à l'âge de 30 ans. Je ne le ferais pas lire à des collégiens. En revanche j'avais trouvé lisible l'édition abrégée en livre de poche jeunesse.

nlm76
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle édition de poche pour l'Enéide ?

Message par John le Ven 2 Aoû 2013 - 11:57

J'avais lu l'édition Folio, et je pense que c'est la meilleure, mais à mon avis pour des collégiens, ce sera dur dur :/

Pourquoi vouloir leur faire lire tous les chants ? (sachant que je ne suis même pas sûr que tous les profs de lettres eux-mêmes l'aient déjà fait) Si par exemple tu leur faisais lire les chants 4 à 6 intégralement, ça aurait toujours du sens, et ce serait sans doute plus accessible, non ?

Il me semble que si le texte est difficile (ce qui sera le cas dans n'importe quelle édition), il vaut mieux leur donner quelques chants plutôt que le livre entier.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle édition de poche pour l'Enéide ?

Message par Lefteris le Ven 2 Aoû 2013 - 12:13

Bon, je vais peut-être me laisser convaincre et conseiller aussi des  éditions abrégées (mais sur quelle base faire les con trôles de lecture, si tout le monde n’a pas le même contenu ? ) faire, bien que  ce soit des 3èmes et que j’estime que l’on doit être capable de lire une œuvre intégrale.  En tout cas, je souhaite  pour diverses raisons qu’ils en aient une vue d’ensemble, pas seulement quelques chants.
De plus, je leur laisserai une bonne partie de l’année, avec des contrôles de lecture portant sur deux livres à chaque fois, et pas plus d’un contrôle  par mois.

Quant aux enseignants, ne n’ose même  pas imaginer qu’un professeur de lettres, même modernes, n’ait pas lu, au moins une fois,  l’Enéide en traduction intégrale.Shocked  On l’impose dans les listes de livres à lire aux élèves qui intègrent un  grand lycée…

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle édition de poche pour l'Enéide ?

Message par Kapellmeister le Ven 2 Aoû 2013 - 13:13

@Lefteris a écrit:Merci pour et avis. Folio met les notes en bas de page ?
Les notes sont à la fin, comme dans la plupart des éditions. Mais tu auras du mal à trouver une édition intégrale avec notes en bas de page, hélas, à part peut-être la récente édition Livre de Poche (je trouve que les éditions récentes de classiques sont souvent de très grande qualité, dans cette collection, et que la mise en page est très claire).

@John a écrit:J'avais lu l'édition Folio, et je pense que c'est la meilleure, mais à mon avis pour des collégiens, ce sera dur dur :/
Je suis d'accord avec toi, mais puisque Lefteris demandait nos avis au sujet d'une intégrale, j'ai mentionné mon édition (et ma traduction) préférée (celle de Jacques Perret, qui est aussi la trad de chez Budé).

@Lefteris a écrit:Quant aux enseignants, ne n’ose même  pas imaginer qu’un professeur de lettres, même modernes, n’ait pas lu, au moins une fois,  l’Enéide en traduction intégrale.Shocked
Naïveté touchante, Lefteris Wink. Quand je vois certaines de mes collègues de LM dire et répéter à quel point la littérature classique, dans sa grande majorité, les emmerde (avec une mention spéciale pour la littérature médiévale), se vanter, pour certaines, d'avoir toujours été nulles en latin (j'ai même entendu l'une d'entre elles suggérer une fois que c'était le latin qui avait été cause de son échec à l'agreg de LM, vu qu'elle s'était complètement ramassée en version) et de ne rien connaître à la littérature antique (encore plus chiante que la littérature médiévale, de toute façon, c'est dire), je doute franchement qu'une seule d'entre elles ait lu l'Enéide en entier. Je sais que l'une d'elles a lu, au moins en grande partie l'Iliade, puisqu'elle m'a dit cette année que c'était une œuvre chiantissime et sans intérêt, où il n'y avait que des scènes de bataille. Je lui ai répondu qu'on ne devait pas parler du même ouvrage et je me suis cassée.

Je précise que je ne mets pas tous les collègues de LM dans le même sac, loin de là (j'en connais de très cultivés et bien plus cultivés que bien des collègues de LC), je parle simplement de ce que je vois chez moi. Je crois que je n'ai presque jamais réussi à parler littérature avec elles. Les seules fois où j'ai vu certaines d'entre elles avec un bouquin qui n'était pas destiné aux élèves, c'était du Musso, du Lévy ou du Anna Gavalda. Attention, je n'exagère pas.

Kapellmeister
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle édition de poche pour l'Enéide ?

Message par Lefteris le Ven 2 Aoû 2013 - 22:50

Bon, je vais en conseiller plusieurs, en indiquant les particularités de chaque édition, les avis sur les traductions, les notes…. Alors, puisque dans cette classe infâme, il y a au moins trois élèves très sérieux, dont deux au moins veulent faire L. Pour les autres, qu’ils lisent au moins un livre patrimonial, truffé de mythes, de références, après 3 ans à user leur derrière (et leur langue ) en cours de latin, même contraints par les parents. Et en plus, ils n’auront aucune excuse en cas de mauvaise note, ils ne pourront pas se retrancher derrière l’impossibilité d’apprendre une grammaire inhumaine.

Eh bien, il y en de gratiné(e)s chez toi, des collègues. Bien avant d’être enseignant en lettres classiques, d’y penser seulement (j’y suis venu sur le tard) , je me suis bien rendu compte qu’on ne comprenait rien à des tas de textes , qu’on n’avait aucune vue sur l’histoire de la littérature ( et sur l’histoire tout court) , et qu’on ne maîtrisait nullement le français sans le latin.
Je serais curieux de les voir aux prises avec un auteur classique, ou même étudier les textes fondateurs, sans parler de lexicologie, étymologie…et puis, admettons qu’on n’ait pas le goût : ils ou elles ont fait des études quand même ? Moi aussi j’ai lu des tas de choses qui ne m’ont pas toujours passionné, mais sans lesquelles je serais comme manchot. Je suis peut-être encore un peu « néo » en raison , mais quand même, j’imagine mal un enseignant de lettres n’ayant jamais ouvert Homère, Virgile, Chrétien de Troyes, Montaigne, Hugo ou que sais-je…

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle édition de poche pour l'Enéide ?

Message par John le Ven 2 Aoû 2013 - 23:03

Entre "n'avoir jamais ouvert", et "avoir lu les oeuvres majeures en intégralité", il y a tout de même un pas Wink

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle édition de poche pour l'Enéide ?

Message par Sphinx le Sam 3 Aoû 2013 - 1:46

Tiens, j'aurais pensé que Les Belles Lettres avaient sorti une édition poche comme pour l'Iliade et l'Odyssée mais apparemment pas... Neutral 

Je trouve aussi l'oeuvre un peu imposante pour des collégiens, passe encore pour les chants 1 à 6 si ce sont de bons lecteurs mais je n'oserais pas donner les six suivants.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

             

Sphinx
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle édition de poche pour l'Enéide ?

Message par Krokos le Sam 3 Aoû 2013 - 2:31

Oui, la deuxième moitié me semble quasiment impossible à faire lire intégralement à des collégiens : beaucoup de passages ne seront pas lus, ou au mieux lus en somnolant... J'ai découvert l'Énéide récemment en Folio et heureusement que je n'ai pas tenté trop tôt cette lecture, parce qu'elle aurait pu me faire détester Virgile ; je crois qu'une version abrégée m'aurait mieux convenu au collège, ou bien des extraits, en plus de ce que tu pourras leur conter bien sûr.
Sinon, l'édition GF m'avait paru illisible et sursursurchargée de notes. L'édition Folio était agréable à lire mais les notes sont en fin d'ouvrage ; cependant la plupart des notes n'avaient pas l'air très adaptées à un public de 10-14 ans : comme pour le reste, si les notes ne sont pas intéressantes (aux yeux des collégiens, ce peut être le cas de beaucoup d'informations concernant les commentaires de l'Énéide, l'établissement du texte ou les subtilités de traduction), elles ne seront pas lues, même si elles ont le bonheur de se trouver en bas de page, et toutes les notes finiront par être considérées comme superflues ; les seules notes vraiment intéressantes pour des élèves aussi jeunes sont à mon avis celles qui sont liées à des points de civilisation sans lesquels le texte demeure obscur, voire celles qui ont trait à l'histoire à l'époque de l'auteur...

Krokos
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle édition de poche pour l'Enéide ?

Message par Iphigénie le Sam 3 Aoû 2013 - 7:37

Je trouve aussi le projet très ambitieux, surtout pour une classe peu gratifiante, me semble-t-il: à la limite du projet "punitif" ce qui me semble dommage. Je ferais ce que d'autres ont dit, une lecture d'un ou deux chants complets pourquoi pas, mais l'oeuvre complète, ça me paraît contre-productif. Il y a pas mal de temps (du temps où on faisait encore vraiment du latin) le chant VI était au programme de terminale et c'était très enrichissant pour les élèves de voir ce chant-là en détail et approfondissement..

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle édition de poche pour l'Enéide ?

Message par nlm76 le Sam 3 Aoû 2013 - 12:17

En tout cas, je dirais que dès lors qu'on n'a pas accès à l'œuvre originale, ça ne me gêne pas du tout qu'on passe à l'abrégé. De toute façon, lire une trad, c'est lire un texte traficoté, édulcoré. Je trouve l'association "abrégé+extraits en latin" plus formatrice que la seule lecture d'une trad. Et ce d'autant plus que celle de Perret, respectable, présente l'immense désavantage d'être en prose.
Sinon, la trad. que je préfère, c'est celle de Du Bellay, en décasyllabes. (Chants IV et VI; on trouve ça sur Gallica).

nlm76
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle édition de poche pour l'Enéide ?

Message par Lefteris le Mar 13 Aoû 2013 - 10:40

quot magistri, tot sententiae Rolling Eyes 

Comme il est hors de question que je laisse une partie de la classe ne RIEN faire de l'année (tous ceux qui ont décidé qu'ils n'apprendraient pas un mot de grammaire, pas une déclinaison, avec l'aval ou l'indifférence des parents) , je crois que je vais leur indiquer les éditions, complètes (pour les trois ou quatre "bons") ou abrégées, et que je ferai des contrôles de lecture simples (lieux, personnages, faits principaux) quitte à faire travailler quelques extraits si l'occasion s'en présente.
Du reste, comme je fais une progression chronologique, ils auront régulièrement à apprendre de l'histoire, des institutions...

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle édition de poche pour l'Enéide ?

Message par Lefteris le Ven 29 Aoû 2014 - 11:39

Finalement, je me suis jeté à l'eau , et le bilan n'est pas si mauvais : sur la classe (18 élèves je crois) sont restés quelques réfractaires à tout (langue, lecture, civilisation)   refusant de faire quoi que ce soit, même d'amener leurs affaires, mais d'autres ont saisi l'occasion pour glaner des points, et se sont aperçu qu'on pouvait avoir 10/10 sans trop forcer. Du coup , pour ne pas perdre leur acquis, ils ont fait un léger effort sur le reste.
J'ai conseillé les versions de poche (bien annotées) tout en laissant le choix de l'édition libre , même en oeuvre abrégée, à condition que les 12 livres soient présents , et donc les faits essentiels (les descriptions, les batailles, les personnages secondaires sont amputés...). J'ai signalé à tout hasard la traduction de Veyne, en indiquant qu'elle était en bibliothèque et je l'ai commandée au CDI . Un élève l'a même achetée !

Puis j'ai fait lire les livres deux par deux (pas trop lourd hein !) avec des questions sur les événements principaux, les personnages, les lieux , en ajoutant du "bonus" par des questions favorisant les bonnes lectures ou la bonne rédaction ("En quelques lignes , résumez un passage qui vous a marqué, intéressé...").
Je reconduis donc l'opération cette année , avec une classe que je connais, 23 ou 24 en principe , extrêmement hétérogène, quelques excellents , des moyens  ne se foulant pas trop,  et quelques caricatures de 3èmes anti-latin  comme on en connaît tous (rebello-capricieux-pénibles-fainéants...).

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum