Le développement durable en géographie

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le développement durable en géographie

Message par Gryphe le Jeu 8 Aoû 2013 - 20:49

@Marcel Khrouchtchev a écrit:certains ont fait n'importe quoi avec la géographie physique, certains n'étaient pas loin d'expliquer la sociologie électorale en fonction de la nature du sous-sol.
Ah oui ! Granite = droite, ou un truc comme ça. Laughing 
Enfin bon, ça a 100 ans quand même, cette thèse.

Dans « Tableau politique de la France de l’Ouest » (1913), André Siegfried, en étudiant les résultats
électoraux de 14 départements entre 1871 et 1910, propose un modèle d’analyse électorale fondée sur la
structure sociale telle qu’elle résulte du type de sol, du mode de peuplement et du régime de propriété. Pour
lui « le granit vote à droite, le calcaire vote à gauche ».
 Le vote conservateur : il est exprimé par des individus vivants sur un sol granitique qui produit un terrain
accidenté et donc un habitat dispersé, c'est-à-dire de grandes fermes possédées par de grands
propriétaires. Les communautés y sont davantage repliées sur elles-mêmes, plus fortement hiérarchisés, et
l’influence du clergé est plus forte, ce qui favorise le vote à droite.
 Le vote républicain : un sol calcaire permet un développement de grandes communautés du fait de la rareté
de l’eau, une population de petits et moyens propriétaires où les relations sociales sont moins hiérarchisées
et plus égalitaires, ainsi que plus éloignées de l’influence de l’Eglise. Le vote à gauche domine.
http://sesmassena.sharepoint.com/Documents/CHAP%202%20-%2023%20-%20B%20-%20Les%20d%C3%A9terminants%20sociologiques%20du%20vote%20(Cours%20spo)%20(2012-2013).pdf

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le développement durable en géographie

Message par Instructeurpublic le Jeu 8 Aoû 2013 - 20:50

@Marcel Khrouchtchev a écrit:certains ont fait n'importe quoi avec la géographie physique, certains n'étaient pas loin d'expliquer la sociologie électorale en fonction de la nature du sous-sol.
Aujourd'hui, les géographes expliquent la sociologie électorale en fonction des gradients centre-périphérie.

... c'est une idée qui me vient comme ça, je n'en conclus rien.


Dernière édition par Instructeurpublic le Jeu 8 Aoû 2013 - 20:51, édité 1 fois

Instructeurpublic
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le développement durable en géographie

Message par Isis39 le Jeu 8 Aoû 2013 - 20:51

@Gryphe a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:certains ont fait n'importe quoi avec la géographie physique, certains n'étaient pas loin d'expliquer la sociologie électorale en fonction de la nature du sous-sol.
Ah oui ! Granite = droite, ou un truc comme ça. Laughing 
Enfin bon, ça a 100 ans quand même, cette thèse.

Dans « Tableau politique de la France de l’Ouest » (1913), André Siegfried, en étudiant les résultats
électoraux de 14 départements entre 1871 et 1910, propose un modèle d’analyse électorale fondée sur la
structure sociale telle qu’elle résulte du type de sol, du mode de peuplement et du régime de propriété. Pour
lui « le granit vote à droite, le calcaire vote à gauche ».
 Le vote conservateur : il est exprimé par des individus vivants sur un sol granitique qui produit un terrain
accidenté et donc un habitat dispersé, c'est-à-dire de grandes fermes possédées par de grands
propriétaires. Les communautés y sont davantage repliées sur elles-mêmes, plus fortement hiérarchisés, et
l’influence du clergé est plus forte, ce qui favorise le vote à droite.
 Le vote républicain : un sol calcaire permet un développement de grandes communautés du fait de la rareté
de l’eau, une population de petits et moyens propriétaires où les relations sociales sont moins hiérarchisées
et plus égalitaires, ainsi que plus éloignées de l’influence de l’Eglise. Le vote à gauche domine.
http://sesmassena.sharepoint.com/Documents/CHAP%202%20-%2023%20-%20B%20-%20Les%20d%C3%A9terminants%20sociologiques%20du%20vote%20(Cours%20spo)%20(2012-2013).pdf
lol! 

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le développement durable en géographie

Message par doctor who le Jeu 8 Aoû 2013 - 20:52

Et aujourd'hui, on en trouve encore pour dire que faire de la géo physique, c'est être déterministe. Alors que ça fait un bail qu'on parle du possibilisme de Lablache.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le développement durable en géographie

Message par Marcel Khrouchtchev le Jeu 8 Aoû 2013 - 20:54

@Gryphe a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:certains ont fait n'importe quoi avec la géographie physique, certains n'étaient pas loin d'expliquer la sociologie électorale en fonction de la nature du sous-sol.
Ah oui ! Granite = droite, ou un truc comme ça. Laughing 
Enfin bon, ça a 100 ans quand même, cette thèse.

Dans « Tableau politique de la France de l’Ouest » (1913), André Siegfried, en étudiant les résultats
électoraux de 14 départements entre 1871 et 1910, propose un modèle d’analyse électorale fondée sur la
structure sociale telle qu’elle résulte du type de sol, du mode de peuplement et du régime de propriété. Pour
lui « le granit vote à droite, le calcaire vote à gauche ».
 Le vote conservateur : il est exprimé par des individus vivants sur un sol granitique qui produit un terrain
accidenté et donc un habitat dispersé, c'est-à-dire de grandes fermes possédées par de grands
propriétaires. Les communautés y sont davantage repliées sur elles-mêmes, plus fortement hiérarchisés, et
l’influence du clergé est plus forte, ce qui favorise le vote à droite.
 Le vote républicain : un sol calcaire permet un développement de grandes communautés du fait de la rareté
de l’eau, une population de petits et moyens propriétaires où les relations sociales sont moins hiérarchisées
et plus égalitaires, ainsi que plus éloignées de l’influence de l’Eglise. Le vote à gauche domine.
http://sesmassena.sharepoint.com/Documents/CHAP%202%20-%2023%20-%20B%20-%20Les%20d%C3%A9terminants%20sociologiques%20du%20vote%20(Cours%20spo)%20(2012-2013).pdf
Des géographes tenaient ces discours jusque dans les années 1960, notamment ceux marqués par le marxisme.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le développement durable en géographie

Message par kiwi le Jeu 8 Aoû 2013 - 21:10

@doctor who a écrit:Et aujourd'hui, on en trouve encore pour dire que faire de la géo physique, c'est être déterministe. Alors que ça fait un bail qu'on parle du possibilisme de Lablache.
Hum. Vidal de la Blache pour commencer. Ensuite, faire de la géographie physique ce n'est pas être déterministe. C'est prétendre que toute action humaine est dépendante du milieu qui est déterministe. Or si j'en suis quelques intervenants sur ce fil, il faudrait, région par région, étudier d'abord le milieu pour comprendre le peuplement, la démographie puis l'économie. On fait donc une géographie déterministe façon fin XIXème siècle associée à la géographie vidalienne que tu penses défendre. Désolée, mais Vidal a été profondément renouvelé depuis au moins 60ans. Encore heureux que cela se retrouve dans les programmes scolaires. Les monographies, ça va 5min.
Décidément, je ne comprends pas cette volonté réactionnaire. Vous considérez tous les chercheurs d'aujourd'hui comme des abrutis ou quoi pour ne jurer que pour Vidal et de Martonne?! Je ne dis pas qu'il faut éliminer toute géographie physique de nos programmes. C'est nécessaire comme clé de lecture des paysages, par exemple en 6ème. Mais de là à vouloir réintroduire l'étude de la tectonique ou autres, je trouve vraiment nos collègues de SVT franchement mieux formés et donc mieux placés que nous pour le faire. On peut déplorer que la géologie, géomorphologie etc. ne soient traitées qu'en 4ème en SVT. Mais ce n'est pas très facile d'accès non plus.




kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le développement durable en géographie

Message par Isis39 le Jeu 8 Aoû 2013 - 21:14

@kiwi a écrit:
@doctor who a écrit:Et aujourd'hui, on en trouve encore pour dire que faire de la géo physique, c'est être déterministe. Alors que ça fait un bail qu'on parle du possibilisme de Lablache.
Hum. Vidal de la Blache pour commencer. Ensuite, faire de la géographie physique ce n'est pas être déterministe. C'est prétendre que toute action humaine est dépendante du milieu qui est déterministe. Or si j'en suis quelques intervenants sur ce fil, il faudrait, région par région, étudier d'abord le milieu pour comprendre le peuplement, la démographie puis l'économie. On fait donc une géographie déterministe façon fin XIXème siècle associée à la géographie vidalienne que tu penses défendre. Désolée, mais Vidal a été profondément renouvelé depuis au moins 60ans. Encore heureux que cela se retrouve dans les programmes scolaires. Les monographies, ça va 5min.
Décidément, je ne comprends pas cette volonté réactionnaire. Vous considérez tous les chercheurs d'aujourd'hui comme des abrutis ou quoi pour ne jurer que pour Vidal et de Martonne?! Je ne dis pas qu'il faut éliminer toute géographie physique de nos programmes. C'est nécessaire comme clé de lecture des paysages, par exemple en 6ème. Mais de là à vouloir réintroduire l'étude de la tectonique ou autres, je trouve vraiment nos collègues de SVT franchement mieux formés et donc mieux placés que nous pour le faire. On peut déplorer que la géologie, géomorphologie etc. ne soient traitées qu'en 4ème en SVT. Mais ce n'est pas très facile d'accès non plus.



Aucun déterminisme pour ma part. Je trouve dommage que l'on ait complètement évacué la géo physique. Car elle a bien été éliminée des programmes même si tu en fais un peu en 6e.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le développement durable en géographie

Message par doctor who le Jeu 8 Aoû 2013 - 21:23

@kiwi a écrit:
Hum. Vidal de la Blache pour commencer. Ensuite, faire de la géographie physique ce n'est pas être déterministe. C'est prétendre que toute action humaine est dépendante du milieu qui est déterministe. Or si j'en suis quelques intervenants sur ce fil, il faudrait, région par région, étudier d'abord le milieu pour comprendre le peuplement, la démographie puis l'économie. On fait donc une géographie déterministe façon fin XIXème siècle associée à la géographie vidalienne que tu penses défendre.
En quoi commencer par le milieu est-il forcément déterministe ? Cette ordre est bien celui adopté par des géographes déterministes, mais ils n'en ont pas l'apanage. De même, pourquoi dire que certains voudraient faire chaque région dans l'ordre, selon une démarche toujours identique. On peut étaler sur plusieurs années, approfondir sur certains espaces et moins sur d'autres (même si la région où se situe l'école doit être la plus développée), se focaliser sur un aspect, etc.
Mais je crois qu'on s'est mal compris. Je ne dis pas qu'en tout sujet il faille commencer par le milieu, mais que l'étude du milieu est un point de départ incontournable, mêlé dès le début avec d'autres aspects, comme l'explique phi plus haut, à l'échelle du curriculum, et non du programme annuel ou de la leçon.

@kiwi a écrit:
Désolée, mais Vidal a été profondément renouvelé depuis au moins 60ans. Encore heureux que cela se retrouve dans les programmes scolaires. Les monographies, ça va 5min.

Mais le vidalisme ne se résume pas à la monographie. Effectivement, si le cours de géo se réduisait à une suite de monographie, ce serait malheureux.

@kiwi a écrit:
Décidément, je ne comprends pas cette volonté réactionnaire. Vous considérez tous les chercheurs d'aujourd'hui comme des abrutis ou quoi pour ne jurer que pour Vidal et de Martonne?! Je ne dis pas qu'il faut éliminer toute géographie physique de nos programmes. C'est nécessaire comme clé de lecture des paysages, par exemple en 6ème. Mais de là à vouloir réintroduire l'étude de la tectonique ou autres, je trouve vraiment nos collègues de SVT franchement mieux formés et donc mieux placés que nous pour le faire. On peut déplorer que la géologie, géomorphologie etc. ne soient traitées qu'en 4ème en SVT. Mais ce n'est pas très facile d'accès non plus.

Le mieux serait de l'aborder en géo ET en SVT, et que les programmes soient coordonnés.


Dernière édition par doctor who le Jeu 8 Aoû 2013 - 21:24, édité 1 fois

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le développement durable en géographie

Message par Instructeurpublic le Jeu 8 Aoû 2013 - 21:23

@kiwi a écrit:Désolée, mais Vidal a été profondément renouvelé depuis au moins 60ans. Encore heureux que cela se retrouve dans les programmes scolaires. Les monographies, ça va 5min.
Les programmes actuels sont directement inspirés de Vidal de la Blache, c'est de notoriété publique. Partir de l'environnement immédiat de l'élève, avant d'élargir son horizon... Sur certains points, la pensée de Vidal est très moderne et mérite réhabilitation. Les monographies c'est les dérives de ses épigones... De Martonne que tu cites.

Instructeurpublic
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le développement durable en géographie

Message par kiwi le Jeu 8 Aoû 2013 - 21:24

@Isis39 a écrit:
@kiwi a écrit:
@doctor who a écrit:Et aujourd'hui, on en trouve encore pour dire que faire de la géo physique, c'est être déterministe. Alors que ça fait un bail qu'on parle du possibilisme de Lablache.
Hum. Vidal de la Blache pour commencer. Ensuite, faire de la géographie physique ce n'est pas être déterministe. C'est prétendre que toute action humaine est dépendante du milieu qui est déterministe. Or si j'en suis quelques intervenants sur ce fil, il faudrait, région par région, étudier d'abord le milieu pour comprendre le peuplement, la démographie puis l'économie. On fait donc une géographie déterministe façon fin XIXème siècle associée à la géographie vidalienne que tu penses défendre. Désolée, mais Vidal a été profondément renouvelé depuis au moins 60ans. Encore heureux que cela se retrouve dans les programmes scolaires. Les monographies, ça va 5min.
Décidément, je ne comprends pas cette volonté réactionnaire. Vous considérez tous les chercheurs d'aujourd'hui comme des abrutis ou quoi pour ne jurer que pour Vidal et de Martonne?! Je ne dis pas qu'il faut éliminer toute géographie physique de nos programmes. C'est nécessaire comme clé de lecture des paysages, par exemple en 6ème. Mais de là à vouloir réintroduire l'étude de la tectonique ou autres, je trouve vraiment nos collègues de SVT franchement mieux formés et donc mieux placés que nous pour le faire. On peut déplorer que la géologie, géomorphologie etc. ne soient traitées qu'en 4ème en SVT. Mais ce n'est pas très facile d'accès non plus.



Aucun déterminisme pour ma part. Je trouve dommage que l'on ait complètement évacué la géo physique. Car elle a bien été éliminée des programmes même si tu en fais un peu en 6e.
Mais Isis dans les anciens programmes, à part en 6ème, on en faisait quand de la géo physique?heu  Encore que même en 6ème, je n'ai jamais abordé le volcanisme, la tectonique des plaques ou les différents types de roches. Je n'ai même jamais fait de climatologie. Je me contentais, comme quasiment tout le monde j'imagine, de brosser une typologie des reliefs, un planisphère des climats en détaillant leur caractéristiques, le tout associé à des études de paysages. C'est tout. Ce que je continue plus ou moins de faire, même si ce n'est plus identifié comme tel dans les nouveaux programmes car je le juge nécessaire. Mais ce n'est pas à proprement parler de la vraie géographie physique. Je vois mal comment un élève de 6ème pourrait appréhender ce que j'ai été incapable de digérer en fac.

kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le développement durable en géographie

Message par doctor who le Jeu 8 Aoû 2013 - 21:32

Dans les années 60, les élèves de primaire avaient ce genre d'images sous les yeux. Pas moyen de dissocier physique et humaine, mais il y a de la physique toute même.


_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le développement durable en géographie

Message par kiwi le Jeu 8 Aoû 2013 - 21:34

@Instructeurpublic a écrit:
@kiwi a écrit:Désolée, mais Vidal a été profondément renouvelé depuis au moins 60ans. Encore heureux que cela se retrouve dans les programmes scolaires. Les monographies, ça va 5min.
Les programmes actuels sont directement inspirés de Vidal de la Blache, c'est de notoriété publique. Partir de l'environnement immédiat de l'élève, avant d'élargir son horizon... Sur certains points, la pensée de Vidal est très moderne et mérite réhabilitation. Les monographies c'est les dérives de ses épigones... De Martonne que tu cites.
Dire que Vidal n'a pas fait de monographie, c'est un peu fort de café, car c'est précisément un des fondements de sa géographie. Voir Tableau de la géographie de la France. Le titre est plus que parlant. Tous ses disciples dans l'entre-deux-guerres s'en sont donnés à coeur joie dans les monographies régionales... monographies qui précisément régissaient nos anciens programmes de 5ème et de 4ème, avec quelques apports récents de la recherche. Mais la démarche était là. Et on s'en affranchit aujourd'hui sur les programmes de 5ème et de 4ème et c'est tant mieux.



kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le développement durable en géographie

Message par kiwi le Jeu 8 Aoû 2013 - 21:36

@doctor who a écrit:Dans les années 60, les élèves de primaire avaient ce genre d'images sous les yeux. Pas moyen de dissocier physique et humaine, mais il y a de la physique toute même.

Ouais, nous on a la même, mais en photo, c'est pas beau la technologie?

kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le développement durable en géographie

Message par doctor who le Jeu 8 Aoû 2013 - 21:37

@kiwi a écrit:
@doctor who a écrit:Dans les années 60, les élèves de primaire avaient ce genre d'images sous les yeux. Pas moyen de dissocier physique et humaine, mais il y a de la physique toute même.

Ouais, nous on a la même, mais en photo, c'est pas beau la technologie?
Ouh là ! Je ne parierais pas sur la supériorité pédagogique de la photo. (Mais je ne suis pas objectif : je suis un fan d'illustration).

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le développement durable en géographie

Message par kiwi le Jeu 8 Aoû 2013 - 21:39

@doctor who a écrit:
Ouh là ! Je ne parierais pas sur la supériorité pédagogique de la photo. (Mais je ne suis pas objectif : je suis un fan d'illustration).
Je ne vois pas ce qu'il y a de mieux qu'un vrai paysage qui existe. Par rapport à une illustration d'un paysage stéréotypé et imaginaire... il n'y a pas photo justement!

kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le développement durable en géographie

Message par Instructeurpublic le Jeu 8 Aoû 2013 - 21:47

@kiwi a écrit:
@Instructeurpublic a écrit:
@kiwi a écrit:Désolée, mais Vidal a été profondément renouvelé depuis au moins 60ans. Encore heureux que cela se retrouve dans les programmes scolaires. Les monographies, ça va 5min.
Les programmes actuels sont directement inspirés de Vidal de la Blache, c'est de notoriété publique. Partir de l'environnement immédiat de l'élève, avant d'élargir son horizon... Sur certains points, la pensée de Vidal est très moderne et mérite réhabilitation. Les monographies c'est les dérives de ses épigones... De Martonne que tu cites.
Dire que Vidal n'a pas fait de monographie, c'est un peu fort de café, car c'est précisément un des fondements de sa géographie. Voir Tableau de la géographie de la France. Le titre est plus que parlant. Tous ses disciples dans l'entre-deux-guerres s'en sont donnés à coeur joie dans les monographies régionales... monographies qui précisément régissaient nos anciens programmes de 5ème et de 4ème, avec quelques apports récents de la recherche. Mais la démarche était là. Et on s'en affranchit aujourd'hui sur les programmes de 5ème et de 4ème et c'est tant mieux.
Pourquoi tu dis "Dire que Vidal n'a pas fait de monographie, c'est un peu fort de café" ? Cela n'est pas écrit dans mon message confused  En outre le Tableau, que j'ai actuellement entre les mains n'est pas à proprement parler une monographie mais porte, il est vrai, une méthode qui sera reprise dans le cadre des monographies de ses successeurs.

Je t'expliquais simplement que la pensée de Vidal n'était pas réductible à la "géographie vidalienne" et qu'aujourd'hui, contrairement à ce que tu affirmes, la tendance, notamment dans les programmes scolaires, est à la réhabilitation de cette pensée, injustement caricaturée.

Instructeurpublic
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le développement durable en géographie

Message par doctor who le Jeu 8 Aoû 2013 - 21:49

@kiwi a écrit:
@doctor who a écrit:
Ouh là ! Je ne parierais pas sur la supériorité pédagogique de la photo. (Mais je ne suis pas objectif : je suis un fan d'illustration).
Je ne vois pas ce qu'il y a de mieux qu'un vrai paysage qui existe. Par rapport à une illustration d'un paysage stéréotypé et imaginaire... il n'y a pas photo justement!
Je ne suis pas d'accord. Mais bon, ce n'est pas le débat.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le développement durable en géographie

Message par Instructeurpublic le Jeu 8 Aoû 2013 - 21:52

@kiwi a écrit:
@doctor who a écrit:
Ouh là ! Je ne parierais pas sur la supériorité pédagogique de la photo. (Mais je ne suis pas objectif : je suis un fan d'illustration).
Je ne vois pas ce qu'il y a de mieux qu'un vrai paysage qui existe. Par rapport à une illustration d'un paysage stéréotypé et imaginaire... il n'y a pas photo justement!
Je ne voudrais avoir l'air de chercher à te contredire mais la photo peut parfaitement être stéréotypée et refléter un imaginaire. Elle est même plus "traitre" en quelque sorte, par son effet de réel.

Instructeurpublic
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le développement durable en géographie

Message par boris vassiliev le Jeu 8 Aoû 2013 - 21:54

Pour ma part, je me suis peu à peu habitué à ce DD qui structure tout le programme de 2nde. Comme de toute façon je ne suis vraiment pas au top en géo, surtout physique, je me suis accommodé de cette "notion" qui a le mérite de faciliter la problématisation des chapitres.
Ce qui me gêne plus en géo au lycée, ce sont d'une part les chapitres indigestes sur l'aménagement des territoires, plus administratifs que géographiques à mon sens (1er thème en 1ère), et cette fichue mode des études de cas.

boris vassiliev
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le développement durable en géographie

Message par Isis39 le Jeu 8 Aoû 2013 - 21:59

@kiwi a écrit:
@Isis39 a écrit:
@kiwi a écrit:Hum. Vidal de la Blache pour commencer. Ensuite, faire de la géographie physique ce n'est pas être déterministe. C'est prétendre que toute action humaine est dépendante du milieu qui est déterministe. Or si j'en suis quelques intervenants sur ce fil, il faudrait, région par région, étudier d'abord le milieu pour comprendre le peuplement, la démographie puis l'économie. On fait donc une géographie déterministe façon fin XIXème siècle associée à la géographie vidalienne que tu penses défendre. Désolée, mais Vidal a été profondément renouvelé depuis au moins 60ans. Encore heureux que cela se retrouve dans les programmes scolaires. Les monographies, ça va 5min.
Décidément, je ne comprends pas cette volonté réactionnaire. Vous considérez tous les chercheurs d'aujourd'hui comme des abrutis ou quoi pour ne jurer que pour Vidal et de Martonne?! Je ne dis pas qu'il faut éliminer toute géographie physique de nos programmes. C'est nécessaire comme clé de lecture des paysages, par exemple en 6ème. Mais de là à vouloir réintroduire l'étude de la tectonique ou autres, je trouve vraiment nos collègues de SVT franchement mieux formés et donc mieux placés que nous pour le faire. On peut déplorer que la géologie, géomorphologie etc. ne soient traitées qu'en 4ème en SVT. Mais ce n'est pas très facile d'accès non plus.



Aucun déterminisme pour ma part. Je trouve dommage que l'on ait complètement évacué la géo physique. Car elle a bien été éliminée des programmes même si tu en fais un peu en 6e.
Mais Isis dans les anciens programmes, à part en 6ème, on en faisait quand de la géo physique?heu  Encore que même en 6ème, je n'ai jamais abordé le volcanisme, la tectonique des plaques ou les différents types de roches. Je n'ai même jamais fait de climatologie. Je me contentais, comme quasiment tout le monde j'imagine, de brosser une typologie des reliefs, un planisphère des climats en détaillant leur caractéristiques, le tout associé à des études de paysages. C'est tout. Ce que je continue plus ou moins de faire, même si ce n'est plus identifié comme tel dans les nouveaux programmes car je le juge nécessaire. Mais ce n'est pas à proprement parler de la vraie géographie physique. Je vois mal comment un élève de 6ème pourrait appréhender ce que j'ai été incapable de digérer en fac.
On en faisait avec les programmes d'avant les anciens programmes.
Ce que tu juges nécessaire de faire ne l'est plus dans les programmes et quasiment plus personne ne le fait.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le développement durable en géographie

Message par Isis39 le Jeu 8 Aoû 2013 - 22:00

@kiwi a écrit:
@doctor who a écrit:
Ouh là ! Je ne parierais pas sur la supériorité pédagogique de la photo. (Mais je ne suis pas objectif : je suis un fan d'illustration).
Je ne vois pas ce qu'il y a de mieux qu'un vrai paysage qui existe. Par rapport à une illustration d'un paysage stéréotypé et imaginaire... il n'y a pas photo justement!
+1000

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le développement durable en géographie

Message par kiwi le Jeu 8 Aoû 2013 - 22:17

@doctor who a écrit:
En quoi commencer par le milieu est-il forcément déterministe ? Cette ordre est bien celui adopté par des géographes déterministes, mais ils n'en ont pas l'apanage. De même, pourquoi dire que certains voudraient faire chaque région dans l'ordre, selon une démarche toujours identique. On peut étaler sur plusieurs années, approfondir sur certains espaces et moins sur d'autres (même si la région où se situe l'école doit être la plus développée), se focaliser sur un aspect, etc.
Mais je crois qu'on s'est mal compris. Je ne dis pas qu'en tout sujet il faille commencer par le milieu, mais que l'étude du milieu est un point de départ incontournable, mêlé dès le début avec d'autres aspects, comme l'explique phi plus haut, à l'échelle du curriculum, et non du programme annuel ou de la leçon.
Je n'avais pas vu. Ce qui est évoqué là, c'est exactement nos anciens programmes. Sauf en 6ème et en 3ème où l'on faisait de la géographie générale la plupart du temps, les programmes de 5ème, 4ème et certains chapitres de 3ème étaient des monographies, avec le sempiternel plan de cours: peuplement/économie/typologie, une variante pour les Etats-Unis : peuplement/démographie/puissance économique/puissance politique et militaire/limites. C'est sûr, on se prenait moins la tête pour concevoir les cours. Mais qu'est-ce que c'était peu stimulant... Si c'est revenir à ça, pour ma part, c'est non.

kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le développement durable en géographie

Message par kiwi le Jeu 8 Aoû 2013 - 22:19

@Instructeurpublic a écrit:
@kiwi a écrit:
@doctor who a écrit:
Ouh là ! Je ne parierais pas sur la supériorité pédagogique de la photo. (Mais je ne suis pas objectif : je suis un fan d'illustration).
Je ne vois pas ce qu'il y a de mieux qu'un vrai paysage qui existe. Par rapport à une illustration d'un paysage stéréotypé et imaginaire... il n'y a pas photo justement!
Je ne voudrais avoir l'air de chercher à te contredire mais la photo peut parfaitement être stéréotypée et refléter un imaginaire. Elle est même plus "traitre" en quelque sorte, par son effet de réel.
Si, tu as raison évidemment. La photo est une image. Néanmoins, je préfère travailler sur de vrais paysages. Comme en 5ème où l'on a introduit l'étude d'une vraie seigneurie plutôt que du schéma avec le château-fort au milieu.

kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le développement durable en géographie

Message par Instructeurpublic le Jeu 8 Aoû 2013 - 22:23

@kiwi a écrit:
@Instructeurpublic a écrit:
@kiwi a écrit:Je ne vois pas ce qu'il y a de mieux qu'un vrai paysage qui existe. Par rapport à une illustration d'un paysage stéréotypé et imaginaire... il n'y a pas photo justement!
Je ne voudrais avoir l'air de chercher à te contredire mais la photo peut parfaitement être stéréotypée et refléter un imaginaire. Elle est même plus "traitre" en quelque sorte, par son effet de réel.
Si, tu as raison évidemment. La photo est une image. Néanmoins, je préfère travailler sur de vrais paysages. Comme en 5ème où l'on a introduit l'étude d'une vraie seigneurie plutôt que du schéma avec le château-fort au milieu.
Oui, il s'agit juste de se méfier. Mais je te rassures tout de suite je travaille aussi sur photos ! Very Happy

Instructeurpublic
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le développement durable en géographie

Message par kiwi le Jeu 8 Aoû 2013 - 22:46

@Instructeurpublic a écrit:
Pourquoi tu dis "Dire que Vidal n'a pas fait de monographie, c'est un peu fort de café" ? Cela n'est pas écrit dans mon message confused  En outre le Tableau, que j'ai actuellement entre les mains n'est pas à proprement parler une monographie mais porte, il est vrai, une méthode qui sera reprise dans le cadre des monographies de ses successeurs.

Je t'expliquais simplement que la pensée de Vidal n'était pas réductible à la "géographie vidalienne" et qu'aujourd'hui, contrairement à ce que tu affirmes, la tendance, notamment dans les programmes scolaires, est à la réhabilitation de cette pensée, injustement caricaturée.
Qu'est-ce qui réhabilite dans nos nouveaux programmes la pensée vidalienne?
Les edc? Même pas, car contrairement à l'esprit de la démarche qui serait très vidalienne pour le coup, on ne le fait pas. Je ne tire pas de lois de mes édc pendant la phase de contextualisation. Et je n'en fais pas 150 non plus.
Les régions?

Ce qu'on a gardé vraiment de Vidal et ce qui a révolutionné véritablement la géographie, c'est le fait d'introduire l'homme en relation avec son milieu. D'où vraiment ma répulsion à devoir enseigner de la géo physique pure. Et je n'ai pas non plus l'envie de revenir à du déterminisme, pas plus qu'à la géographie vidalienne qui 1 : a été pervertie par l'abus des monographies pour elles-mêmes (ce qui était encore dans nos programmes jusqu'en 2009) ; 2 : je trouve discutable l'idée de faire une multitude d'études monographiques dans le but d'en tirer des lois générales, quand bien même Vidal ait lui-même critiqué sa démarche.

kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le développement durable en géographie

Message par kiwi le Jeu 8 Aoû 2013 - 22:49

@Isis39 a écrit:
Ce que tu juges nécessaire de faire ne l'est plus dans les programmes et quasiment plus personne ne le fait.
C'est peut-être pour ça que j'ai eu autant de retard en 6ème cette année Razz Very Happy  Non en fait, c'est vraiment parce qu'un nombre incalculable d'heures ont sauté... J'espère faire mieux cette année.

kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum